Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 343
Dollars : 3385
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Jeu 15 Déc - 21:53
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2Dipper

hello world, i'm here.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

D'être hanté par mes vieilles obsessions, cela me rassure. Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.
— Daniel Sernine
Darkness. Cold. Hungry. Thirst. Blood. Pain. Broken. Hatred. The nightmare of the dhampire in this place. Tu te réveilles en sursaut. Tu as le cœur qui bat fort dans ta cage thoracique. Ta respiration est rapide. Tu as fait… un cauchemar. Cet instant de ta vie de hante tel un vieux fantôme. S’en est risible. Tu as fait un trait sur cet évènement, mais il faut qu’il revienne à la charge pour te faire commencer la journée du mauvais pied. Tu poses tes deux mains sur le haut de ton visage et tu éclates de rire. Un rire creux. Un rire fatigué. Un rire… brisé. Les larmes ne coulent pas, bien que ce ne soit pas l’envie de tes yeux de te faire perdre la face face à tes vieux démons qui devraient ne pas trop te chercher des noises. Tu soupire et quitte la chaleur de ton lit que tu troque contre la froideur de l’air ambiant de ta chambre et le sol froid sous la plante de tes pieds. Tu t’étire, faisant craquer quelques-unes de tes vertèbres, puis tu t’avances vers le calendrier accroché sur ton mur. Hum… Bientôt. Tu passes ton doigt sur ton bureau en te dirigeant vers la salle de bain reliée à ta chambre. Il fallait que tu te rafraîchisses l’esprit, et quoi de mieux pour ça que de prendre une douche ?

Tu fais le tri de tes pensées alors que l’eau ruisselle sur ton corps, qui coule tout droit vers la canalisation. Cela te donnait l’impression qu’elle te lavait des restes de ton cauchemar. En sortant, tu t’observes dans le miroir embué. Ton reflet est caché. Mais tu sais que derrière, tu n’es pas totalement… opaque. Tu as une certaine transparence. Ton sang d’abomination en est la cause. Mais tu ne te sens pas comme tel. Ou peut-être que si. Tu es tellement habituée à en être une que cela fait partie de ta nature, que tu le veuille ou non. Tu entortille tes cheveux dans une serviette que tu laisses sur ta tête, puis tu sors de la salle de bain pour prendre des vêtements dans ton armoire. En l’ouvrant, tu constates qu’il va te falloir faire la lessive. Comme si tu n’avais que ça à faire. Enfin. Tu le feras après. Tu t’habille de vêtements sombres, car tu ne possèdes que ça. Et tu n’as pas envie de porter des couleurs vives. Tu enlèves la serviette de tes cheveux met ton collier et va ouvrir les volets et la fenêtre de ta chambre.

Ah, l’air de la campagne de bon matin. Cela faisait déjà trois ans que tu n’avais pas bougé de Gravity Falls. Déjà trois ans que tu as cherché à connaitre tous les mystères de la ville qui t’as vu naître et un peu grandir jusqu’à ce que tu partes car on ne voulait pas de toi. Ils ne voulaient pas de toi. Cela tombe bien, car aujourd’hui, tu n’as pas envie d’eux non plus. Tu veux simplement les observer. Rire de leurs problèmes insignifiant d’êtres humains pathétiques. Tu observes ton jardin de ta fenêtre ouverte. Il ne fait pas jour, mais le soleil se lève au loin. Cela fait quelques jours que la rentrée des classes était passé. En soi, cela ne te faisait ni chaud ni froid. Tu cherchais juste… Une raison. Un but. Une envie. Quelque chose qui aiguaie ta vie. Comme le fameux jour où Bill Cipher a provoqué le Weirdmaggedon. Ce jour-là, tu t’en souviens comme si cela c’était passé la veille. Une faille dans le ciel en forme de croix. Un démon qui en sort et qui commence à faire sa loi. D’autres démons qui arrivent ensuite. La panique chez les habitants. Cette expérience… avait été la plus intéressante de tout ce que tu avais pu vivre auparavant.

Dommage qu’elle est été… trop courte à ton goût. Tu soupire puis ferme la fenêtre. Tu t’assois à ton bureau, puis ouvre le tiroir fermé à clé qui contenait ton livre de magie noire. Il était d’une aide précieuse depuis que tu l’avais ouvert pour le lire. Tu ne regrettais pas d’être allée dans le grenier avant de partir pour l’Angleterre il y a de cela… plusieurs longues années, tout de même. Cela ne te rajeunissait pas mentalement. Physiquement… Tu ne faisais pas encore ton âge. Ou peut-être que si. Tu ne pouvais pas mettre d’âge sur ton propre physique. Tu touches la couverture de cuir noir avec attention. Ce livre était vieux mais en parfait état. Il devait certainement avoir encore quelques secrets pour toi malgré toutes les années à le feuilleter. Tu refermes le tiroir à double tours. Il te faudra trouver une meilleure cachette que ton bureau pour ce précieux artéfact venant de ton arrière-grand-mère.

Que faire aujourd’hui ? Oui, que faire pour ces derniers jours de tranquillité avant d’avoir des leçons ? Boring… Well. Go to the library. Yep, it’s a good idea. Very good idea. Heh. Aussitôt décidé, aussitôt… partie après avoir pris ton sac. Faire des recherches à la bibliothèque allait certainement t’occuper un moment. Suffisamment pour ne plus t’ennuyer chez toi à ne rien faire. Tant pis pour la lessive, elle pouvait attendre encore une journée, elle n’allait pas s’envoler comme par magie. Tu pensas à nourrir Hungin en passant et mis tes lunettes teintées avant de sortir. Combien de temps allais-tu attendre avant qu’elle n’ouvre ? Urgh. Peut-être que tu devrais plutôt faire un petit tour avant d’aller à la bibliothèque. Alors… Circle park était sans doute désert pour l’instant, vu l’heure, pas d’enfants qui hurlent, pas de maman pour te regarder mal, pas d’airs dédaigneux vers toi. La tranquillité. Le silence. Tu t’assois sur une des balançoires du parc et sort ton portable pour regarder si tu avais reçu d’éventuels messages.

Il y en avait un de ta mère qui te disais de prendre soin de toi et qu’elle te souhaitait une bonne rentrée. Elle ne prenait pas mal que tu aies décidé de perdre quelques années en te faisant passer pour une adolescente de vingt ans. Bon, il fallait dire que ton père avait aidé pour que la supercherie passe mieux pour ta mère. Le plus drôle avait été de faire faire des faux papiers pour tout. Et le pire… C’était que ton père savait qui contacter pour faire ce travail. Pas étonnant quand on est censé être mort depuis très, très, trèèèès longtemps. Tu avais donc des faux papiers. Et indétectables aux vérifications. Tu affiche un sourire en répondant à ta mère, puis tu range ton portable et attend en regardant l’horloge. Tic. Tac. Tic. Tac. What it the time in this world ? A slow death. Ow, yes. A terrifying truth. Enfin, il va vraiment te falloir arrêter tes pensées philosophiques. Urgh. En tout cas, il était temps de partir pour toi, la bibliothèque allait bientôt ouvrir.

Tu te lèves donc de la balançoire et va vers ton but premier, la bibliothèque. Source de savoir… pas infinie, mais assez complète, cependant il n’y a pas toujours ce que tu recherches. Mais… Il y a des trouvailles qui sont toujours surprenante quand on ne s’attend pas à tomber dessus. Tu arrivas dès l’ouverture et pu rentrer rapidement. Tu étais… tranquille pour l’instant. Les lèves tôt dominent le monde. Tu pris place sur une table, posant tes affaires sur la place que tu prenais assez souvent. Tu observas les étagères avec un œil critique. Quelle partie tu n’avais pas encore retourné dans cette bibliothèque ? Tu te le demandais sérieusement. Sans doute le rayon livre pour enfants. Inintéressant. Eh bien, tu allais te contenter de… revoir les livres les plus vieux. En te baissant pour voir un livre particulièrement bas, tu remarquas quelque chose… que tu n’avais pas vu auparavant. Ou alors tu n’y avais pas fait attention. Tu observas les alentours. Personne à l’horizon. Il était encore trop tôt. Tu pris l’objet et l’observa avec une certaine attention. Eh bien… C’était… intéressant comme truc. Premier arrivé, premier servi, tant pis pour le propriétaire. Tu le mis dans la poche à zip de ton sac avant de reprendre ton épluchage des rayons avec un sourire en coin des suite de ton forfait. Trouvé c'est trouvé, reprendre, c'est voler. Hey, it's not bad.

Tu ne fis pas attention à l’heure lors de ta longue lecture du livre que tu avais trouvé suite à cela. Un très vieil ouvrage sur l’art. C’était intéressant. Tu devais te perfectionner au dessin et les illustrations réalisées étaient très inspirantes au niveau de la réalisation. Une fois que tu l’eu fini, tu le reposas et… chercha du regard un nouveau livre à pendre dans les étagères sur l’art. Tu en repéras un qui semblait intéressant et tendit la main pour le prendre, en te mettant sur la pointe des pieds, car il était assez… en hauteur. Quelle était cette manie de faire des étagères trop hautes sans escabeau à proximité, sérieusement ? Les humains, je vous jure... Et tu ne pouvais pas te permettre de sauter pour l’attraper, il y avait des gens maintenant. Urgh. Tu y étais presqueeeee. Alleeeez. Un petit effort...
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 181
Dollars : 2078
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Ven 16 Déc - 19:54
I think someone
is watching us




« L'univers est un immense livre. »


Une nouvelle journée débutait dans le quotidien du lycéen. Une nouvelle journée qui, heureusement, serait ponctuée par davantage de repos. Cette fois, il allait pouvoir passer un peu de temps avec sa famille. Quoique...il savait très bien comment cela allait se passer et avait-il le courage de tenter encore et encore? Il allait simplement se faire détester davantage par sa soeur mais il ne pouvait pas abandonner ainsi l'espoir de calmer sa tristesse. Que tout redevienne comme avant. Qu'ils puissent à nouveau rire et discuter paisiblement comme la famille qu'ils avaient été. Si seulement sa mère était encore là...elle aurait su quoi faire elle. Elle aurait réussit là où il échoue. Frottant ses yeux, le jeune garçon tapota sur la commande à ses côtés et pu bientôt sentir sous ses doigts ses lunettes et se hâta donc de les mettre pour ainsi mieux y voir clair. Parfois il avait l'impression que la couleur de sa tapisserie devenait de plus en plus maussade comme si, peu à peu, elle perdait cet éclat chaleureux qu'il avait voulu lui donner lorsqu'il était arrivé ici à Gravity Falls. Peut-être était-ce lui qui devenait achromatope? Avait-il une lésion cérébrale? Il ne se souvient pas d'avoir fait une chute alarmante, mais il est possible qu'elle soit génétique et apparaisse au fur et à mesure des années. Le blond ne pouvait prendre conscience de son propre état mental qui se traduisait physiquement par une fatigue musculaire et surtout une vision subjective d'un environnement plus froid, comme pour traduire son désespoir intérieur.

Le garçon se releva de son lit et entreprit d'ouvrir les volets de sa chambre pour l'aérer,  mais décida que compte tenu du froid, il ne tenait pas à dormir dans un freezer. Il observa un instant sa chambre comme réfléchissant à l'ordre de ses tâches puis son regard se posa sur un de ses livres d'astronomie et une idée lui vint à l'esprit. Et s'il allait plutôt à la bibliothèque? Cet endroit lui manquait et il appréciait être entourés de toutes ses connaissances qui ne demandait qu'à être apprise, surtout qu'ils faisaient de nouvelles acquisitions régulièrement. C'était décidé. Le blond se rendit donc dans la salle de bain dans le but de se préparer et commença donc à s'occuper de son hygiène, contrairement à une certaine personne que nous connaissons tous et dont nous tairons le nom pour plus d'anonymat. Il s'observa un instant dans le miroir pour corriger les dernières imperfections et soupira en voyant sa triste mine.

C'est avec ça que tu comptes aider ta soeur à allez mieux ? Tu crois vraiment qu'en agissant tel que tu le fais elle reviendra vers toi? Ce n'est pas en jouant les babysitters qu'elle va à nouveau reconsidérer le fait de te traiter comme tu le mérites, au contraire, tu vois bien que cela l'agaces et pourtant tu insistes à poursuivre dans cette voie et te met en auto-échec. Tu es plus intelligent que ça, non? Fais-toi des amis, prouve lui que ce n'est pas en se morfondant sur son sort que cela arrangera quoi que ce soit, relève déjà les commissures de tes lèvres et fais un beau sourire à la camera.

Des efforts. Pour sa soeur. Il devait tenter une autre approche cette année. Alors le garçon pensa à des souvenirs heureux, comme on l'aurait fait dans un de ses livres d'Harry Potter pour, non pas créer un patronus, mais sourire. Un léger sourire qui affichait une certaine bonne humeur. Voilà. C'était ainsi qu'on commençait une journée réussie. L'homme se mis même à siffloter un petit air pendant qu'il se préparait. Une fois cela fait, il hésita un instant à quoi faire de ses cheveux mais décida de tout simplement les couvrir, comme à son habitude, par son bonnet rouge. Il finalisa son départ en emportant dans son sac son bloc à croquis ainsi que le matériel qui allait avec. Pourtant, il soupira lourdement et toqua à la porte de la chambre de sa soeur avant de s'exclamer:

-Je vais à la bibliothèque si tu me cherches.

Bientôt une voix s'éleva de derrière la porte. Une voix avec un ton très condescendant et plus agressif que sarcastique. Comme il s'en doutait il avait fait l'erreur d'accomplir cette action.

-Ouai c'est ça, racontes-moi ta vie pendant que t'y es....non mais franchement, comme si j'en avais quelque à foutre de où tu vas.

Sous ses paroles, il se contenta de ne rien répondre et poursuivre son chemin. C'était une habitude, n'est-ce pas? Alors il allait juste faire comme s'il n'avait rien entendu et qu'il n'avait pas adresser la parole à l'adolescente. Le garçon se déplaça donc à pied pour atteindre la bibliothèque, après tout, ce n'était pas si loin de chez lui et pour ça il devait avouer qu'il était assez chanceux, car la lecture avait toujours été une grande passion. Lorsqu'il arriva sur les lieux, il ne lui fallut que peu de temps avant de passer son regard d'une étagère à l'autre à la recherche d'une "pépite". Le garçon se contenta de laisser son instinct le guider et prendre un des livres qui lui faisait envie. Il ne sembla même pas remarquer la jeune fille qui tentait elle aussi d'atteindre désespérément ce livre et voilà qu'une fois sur la pointe des pieds, le livre en main, Tristan la bouscula maladroitement. Cela devait être une bonne journée. Et pourtant, il fallait toujours qu'une catastrophe arrive là où il passait, mais cette fois, il en avait décidé autrement. Cette fois il n'allait pas simplement regarder quelqu'un tomber, non, il allait agir.

Rattrapant sa main, il la tira vers lui et se permit même une petite plaisanterie avec son doux sourire. Ce mec se croyait vraiment dans un film romantique ou quoi?

-D-don't "fall" for me, o-okay?

Il émit un petit rire amical, tenta de la remettre droit comme elle l'était auparavant et relâcha sa main pour tourner son regard vers le livre qu'il avait gardé dans son autre main.

-Je suis désolé, tu désirais ce livre? Visiblement nous avons eu la même idée. Mon nom est Tristan et je suppose...que l'on s'est déjà vu au détour d'un couloir à l'école, hum?

Il reporta son regard sur elle peut-être pour mieux l'examiner et savoir s'il ne s'imaginait pas des choses et qu'il l'avait déjà bel et bien croisé.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 424
Dollars : 854
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Sam 17 Déc - 19:24



*Trouver des preuves pour incriminer Apocrypha.
Cette fille... sa peau pâle, ses yeux rouges, ses absences. Elle est louche. Je flair quelque chose. Je suis sûre qu'elle cache un secret surnaturel. Et je ne me trompe jamais. Mais je dois trouver des preuves.

Code par Heaven sur Epicode


Hello world, i'm NOT here.
#Tristan? & SUSPECTGIRL

meow, meow, MEOW, MEOW, MEOW !!
Encode deux minutes. Deux petites minutes. Il n'aurait pas dû lire aussi tard, il le savait. Surtout lorsque l'on règle son réveil -AKA le meow-CLOCK de Mabel- à 04:00 heure du matin. Mais ce polar... Dieu qu'il était prenant. Mais il devait se lever. Il ne pouvait pas repousser sa journée d'une heure au risque de tout faire foirer. De plus, la sonnerie commençait à résonner ne manière trop forte et stridente dans ses oreilles. Heureusement qu'une peluche de couleur rose fut lancer de l'autre bout de la pièce pour faire taire cet engin de torture.

▷ Sup' sister.
▷ ........

Et un cri de son grunkle Stan à l'autre bout du shack. C'est raté pour la discrétion. Mais bon, au moins, une fois le bruit passé, ils semblèrent tous se rendormir. Il faillit lui-même se faire avoir.
Ah. D'habitude elle se réveillait bien plus facilement que lui. Cela devait être dû à ses sleepovers de l'enfer. Il faut dire que... la rentrée avait été il y a quelques jours... et donc les retrouvailles entre Mabel et ses amies. Dipper ne pu retenir un ieurk de dégout rien qu'en y repensant.
Une étrange chaleur dans son lit. Il sortit de ses pensée relevant alors la couette. Argh... encore. Une boule de poile blanche roulée en boule contre lui. Il s'agissait du jeune jackalope qu'ils avaient sauvé lui et Tristan. Il avait beau lui répété de ne pas dormir sur le lit car il lui tenait trop chaud, l'animal ne voulait rien savoir ! Parce-qu’il voulait être auprès de sa 'maman' ? Geez...
Il passa délicatement sa main entre les cornes et les oreilles du jackalope pour lui grattouiller la tête. Prenant garde à ne pas trop le réveiller, il ne voulait pas être suivit par la suite. C'est pour cela qu'il s'extirpa trèèèès doucement du lit. Il prit son oreiller pour le mettre à sa place afin que le lapin ne remarque rien et replaça la couverture correctement pour lui tenir chaud -même s'il n'en avait pas besoin-...

S'habillant rapidement avec ses vêtements d'hier et gardant le caleçon avec lequel il avait dormit, il prit son PC avant de descendre prendre son petit déjeuné. Monsieur était très virils et au lieu de prendre son café du matin, il chercha du lait dans le frigo. Évitant soigneusement de prendre... ce qui était étrange, à savoir les pichet de lait d'une date inconnu, le Mabel's Juice... Un concentré de tout ce qui était le plus sucré au monde avec des trucs flottant non identifié à l'intérieur...  Bordel, déjà qu'il avait la bougeotte alors avec ça...
Il se fit donc son petit chocolat au lait, rajoutant quelques sucres dedans et alluma rapidement son PC. Regardait quelques mails prenait un temps fou. Il faut dire qu'ils avaient bidouillés pour avoir le wifi gratuit donc bon... il n'allait pas s'en plaindre ?
Rien de nouveau sur ses sites conspirationnistes. Il scrolla alors quelques pages de photos de -
Oh. Il était temps de partir. Il prit une dernière tartine de pâte à tartiner.
Ah. Pas le temps de se brosser les dents.

[...]

Le jour n'était pas encore levée, quelques nuages couvraient se ciel étoilé. Il pouvait y voir The Great Dipper et... William. Depuis certains évènements, cette constellation le faisait flipper. Brr, il fut parcouru d'un frisson. Peut-être parce-qu’il faisait frisquet ? Oui, certainement ça. Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre de toutes façons, hein ? Un mauvais pressentiment ? Rah, arrête de faire ton paranoïaque Dipper, tu vas encore faire peur à ton entourage.

Aujourd'hui était un jour de week-end. Cela faisait une semaine que la rentrée des classes avait eut lieu. Et le garçon à la casquette avait déjà une piste.
DIPPER'S GUIDE TO THE UNEXPLAINED SEASON TWO #1 : Strange Girl in School.
Ses yeux ne le trompaient jamais. Quand il voyait quelque chose de suspect, c'est qu'il y avait un secret derrière tout ça. Et une fille de son école avait particulièrement retenu son attention. Il l'avait suivit durant une semaine entière pendant les horaires scolaires. Dans toute l'école !... sauf les toilettes des filles. Brrr. ce lieu interdit. Il devra bien s'y introduire à un moment où à un autre. Mabel lui avait rapporté qu'elles étaient encore plus dégueulasses que les toilettes des garçons. C'est... inattendu.
Bref.
Sa victime. Une certaine Apocrypha Báthory. Dernière année. Vingts ans qu'ils disent et plusieurs redoublement à son actif. Elle avait la peau étrangement pâle, des cheveux gris qui semblaient... naturels ? En effet, il avait réussit à ramasser un cheveu tombé de sa chaise de cours -ne lui demandez pas comment- , il l'avait précieusement gardé pour l'étudier. De plus, elle portait TOUJOURS des lunettes teintées. Comme Tristan. Étaient-ils reliés ? S'agissait-il d'un dresscode ? Une manière de faire passer certaines informations ? Une mode peut-être ? Non, non, non. Tristan était tout ce qu'il y avait de plus... non, même ce gars là n'était pas normal. Il constituera le sujet d'un deuxième épisode. Plus tard.

Revenons à cette fille. Dipper savait où chercher pour enquêter. Il avait ainsi pu remonter jusque dans les archives du lycée. Bien entendu, il n'avait pas le droit d'y accéder. C'est pour cela qu'il avait emprunté les couloirs de ventilations au cours d'une aventure épique pendant que le club de musique répétait pour couvrir le bruit. Il avait alors combattu des soldats de cire enragés.
Non.
En faite...
Il avait juste demandé à Mabel de crocheter la porte. Dieu qu'elle tient de grunkle Stan celle la.

C'est alors qu'il avait découvert des faits étranges sur cette fille et dans son dossier de scolarité. Beaucoup, beaucoup d'absences. En particulier l'été. Elles lui causaient de redoubler. Elle avait même demandé à redoubler. Et puis... les photos de classes où elle apparaissait étaient... étrange ? Elle semblait moins visible que les autres élèves. Comme transparente, ça se voyait vraiment à peine. Il cru même que ses yeux lui avaient joué des tours à un moment. Non, cela ne pouvait pas constitué une preuve. Il n'y avait quasi aucune différence. En plus, elle avait toujours la même tête.
Il avait alors prit des photos d'elle de lui même, caché à chaque recoins de couloirs. Et lorsqu'il avait développé les photos... AH-HA !

Il rassembla ses idées. Il tenait quelque chose. Une fille qui ne bouge pas dans le temps. Qui se voit sur les photos, mais de manière translucide. La peau pâle, elle cache ses yeux, les cheveux gris... Il n'avait jamais encore vu de cas pareil. Un fantôme ? Elle ne rentrait dans aucunes des 11 catégories.

C'est pour cela qu'il était là aujourd'hui, marchant dans la rue. Direction la maison de cette fille. Oui, il avait prit toute ses informations de son dossier. Afin de percer son secret... il allait devoir la suivre n'importe où dans la ville. Jusque chez elle. Et il se moquait bien de ce principe de 'vie privée'. Pffeu ! Il était souvent nécessaire de la bafouer pour arrêter les plus grands criminels !
Le voilà. Il était arrivé. Il était 04h45. Il avait un peu de retard, mais à une heure pareil si cette fille est vraiment normale... elle devrait être encore chez elle. Une belle maison au passage.
Il s'installa dans un buisson. Sortit une caméra et commença à murmurer tel un reportaire GF1.

▷Ici Dipper Pines pour un épisode de DIPPER'S GUIDE TO THE UNEXPLAINED SEASON TWO #1 : Strange Girl in School ! Aujourd'hui, nous allons suivre cette fille toute la journée !

[...]

La voilà, après plusieurs heures d'attente. Elle marchait dans la rue. Cela faisait un petit moment qu'il se cachait, gardant une distance raisonnable de plus d'une vingtaine de mètre. Le vent était avec lui, à contre sens, masquant ainsi les odeurs. Il n'a pas besoin de ça voyons ! Et lorsqu'elle était entrée dans la library ? Il avait attendu quelques minutes avant d'y rentrer, pour ne pas se faire repérer.

Dans sa tête ? La musique de James Bond ! Tel l'espion, lui et ses yeux de faucons. Se cachant derrière chaque personne, chaque colonne, chaque étagère. Il avait sa proie en ligne de mire. Mais un évènement des plus inattendus le déconcentra : Tristan.
Que faisait-il dans cette library ?!... Ah. Elle est publique. Et c'est le genre mec à se cultiver.
Oh... mais les deux personnes portant H24 des lunettes teintés...
Sa théorie allait-elle se confirmer ?!!
...
.....
.......
Ieurk. Dipper assista une scène digne des séries TV romantique de sa sœur. D'un inconnu tombant l'un dans l'autre à cause du même livre. Il ne pu s'empêcher de murmurer un cliché! dans sa barbe inexistante.

▷D-don't "fall" for me, o-okay?

Woaw. Tristan prenait vraiment la confiance ces temps-ci. Dommage qu'il avait bégayé. Ça aurait presque pu être classe... presque. Il se rapprocha de la scène, hésitant à sortir sa caméra.

▷Je suis désolé, tu désirais ce livre? Visiblement nous avons eu la même idée. Mon nom est Tristan et je suppose...que l'on s'est déjà vu au détour d'un couloir à l'école, hum?

Oh ! Ils ne se connaissent donc pas ? Ou est-ce un moyen détourné pour cacher leur liens... Il se devait d'écouter leur discutions ! Enquête !!
Dipper retroussa ses manches, dévoilant à son insu son tatouage. Il enfonça bien sa casquette pas-du-tout-reconnaissable sur sa tête et prit un livre. Un livre qu'il ouvrit en grand devant sa face afin de cacher son visage. L'anonymat avant tout. Il était tellement concentré à les observer qu'il ne remarqua pas que le livre était à l'envers.

Il se rapprocha alors, debout droit comme un piquet à deux mètres d'eux.
Son camouflage était parfait.
Parfait vous dis-je !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 343
Dollars : 3385
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Dim 18 Déc - 14:36
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2Dipper

hello world, i'm here.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

HRP : A que cette réponse est toute pourrite

On cherche souvent de jolies raisons aux étrangetés des autres.
— David Foenkinos
Alors que tu étais sur le point d’avoir ce maudit livre sur cette maudite étagère, un abru... imbécile te bouscula, ne t'ayant visiblement pas remarquée. Hum, tu étais trop petite peut-être ? Pas assez visible ? Gros doute, oui. L'avait-il fait exprès ?... Peut-être pas. En tout cas, tu étais un peu en train de tomber. Juste un peu. Enfin, ce n'étais pas comme si tu étais capable de te rattraper grâce à tes capacités surnaturelles, mais on pouvait clairement dire que... Tu n'avais pas envie de le faire. Quel aurait été l'intérêt, après tout ? Autant faire culpabiliser un peu le fautif de t'avoir poussée, non ? Ça pouvait être amusant, non ? Un peu d'animation de bon matin dans une librairie, ça ne pouvait être qu'amusant, pas vrai ? Oh, un cliché. Et un beau. Ce mot vint étrangement à tes oreilles d'ailleurs. Quelqu'un vous observait ? Eh bien qu'il observe si cela l'amuse. Le doux imbécile attrapa ta main et te tira vers lui pour t'empêcher de tomber. Mauvais plan, tu avais les mains froides. Espérons qu'il... Oh, mais, tu le reconnaissais. Tristan. Le fameux Tristan Smilovski. Quelle... agréable ? Surprise.

« D-don't "fall" for me, o-okay ? »

Tu devais l'avouer, c'était tellement incongru que l'on te sorte ce genre de réplique (surtout en bégayant) que tu ne pu que sourire. Sans montrer les dents, bien entendu, tu n'étais pas bête au point de montrer tes belles petites canines un peu trop pointues. Tu observa le grand blond par dessus tes lunettes. Il faisait au moins une demi tête de plus que toi. Et il avait seulement... 17 ans ? Hum, oui, ça devait être ça. Et toi tu en avais 25... Oh, non, 20 pour les autres voyons. Mais. Devais-tu te sentir vexée ?... Pas réellement. C'était un garçon, donc... Le fait qu'il soit plus grand était normal. Enfiiin bon. Pourquoi étais-tu en train de penser a ce genre de choses absurde, d'ailleurs ?... Sans doute parce que tu n'avais pas déjeuné... Oui, mettons ça sur le compte du manque de sucre.

« Je suis désolé, tu désirais ce livre ? Visiblement nous avons eu la même idée. Mon nom est Tristan et je suppose... que l'on s'est déjà vu au détour d'un couloir à l'école, hum ? »

Tu croisa son regard à peine une seconde avant de remettre tes lunettes correctement. Bon, tes yeux n'étaient pas un mystère, mais l'éclairage étant non loin, en plus du fait que tu devait lever les yeux pour le regarder... Tu ne voulais pas déjà avoir mal aux yeux. Tu croisa les bras avec toujours le même sourire sur les lèvres. Le livre ne t'intéressais plus vraiment maintenant que tu avais un sujet intéressant sous les yeux.

« Ce n'est pas important, tu peux le garder. Oui, il y a moyen que l'on se soit vu au détour d'un couloir. Puis bon, même sans ça, je crois que tout le monde te connais à cause de ce qu'il s'est passé l'année dernière... Elle est toujours comme ça, ta sœur ? »

Peut-être que c'était un sujet sensible. Mais tu ne savais pas ce que c'était que d'avoir des frères et sœurs. Et rien que d'y penser... comment dire... Tu... Personne n'a besoin de vivre ce que tu as du endurer. Mais alors... Pourquoi l'avais-tu vécu ? Ah, le monde et ses mystères. Ça te dégoûtait quand tu y pensais de cette façon. Changeons vite de disque avant que ton masque passe d'une bonne humeur apparente à autre chose.

« Tu as sans doute dû entendre parler de la fille qui ne fait que de redoubler. Et si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave. Je suis Apocrypha. Ne me demande pas d'où sort mon prénom, moi même je me demande pourquoi mes parents m'on nommé de cette façon là. »

Un peu d'humour, ça ne faisait pas de mal. Mais en soit c'était une réelle question. Pourquoi diable ton père et ta mère avaient choisi un prénom pareil ?... Ils auraient très bien pu t'appeler Margeritte, Paquerette, Violette... Euh, non. Finalement, c'était... parfait... Trêve de plaisanterie.

« ... »

Tu regarda derrière Tristan, ayant l'impression que la personne derrière n'était pas nette et qu'elle vous observait... Minute... Cette casquette... Le livre totalement, mais TOTALEMENT à l'envers. Et surtout la légère odeur de transpiration qui flottait dans l'air. Pas de doute réel possible, c'était sans aucun doute Dipper Pines. Cela faisait 3 ans qu'il n'était pas revenu à Gravity Falls. Et il commençait déjà à... devenir flippant. S'il croyait que tu ne l'avais pas vu au détour de chaque couloirs en train de te suivre cette semaine... Eh bien il était idiot. C'était peut être pour ça que tu avais eu la désagréable sensation d'être observée le long du chemin vers la bibliothèque. Ne me dites pas qu'il te suivais même en dehors des cours ? Là tu devais avouer que... Ça devenait un poil flippant. Beaucoup trop flippant pour toi. Et pourtant tu avais vu bien pire... Tu te racla la gorge, plutôt mal à l'aise. Et c'était réellement le cas. Comment un humain pouvait être aussi... Urgh.

« Dipper Pines... Ton livre n'est pas... ... ...dans le bon sens. »

Tu avais fait une pause dans ta phrase en remarquant le tatouage sur le bras de ce dernier. Était-ce réellement ce que tu pensais ? Non, impossible voyons, il ne pouvait pas... Non. S'être fait tatouer Bill Cipher. C'était une blague, pas vrai ? Dites-lui que c'était une blague. Il fallait que ce soit une blague. Il le fallait. Pour ta santé mentale. Un Pines avec un tatouage de Bill. PINES. TATOUAGE. BILL. Ces mots n'auraient jamais dû être associés ensemble dans la même phrase. Jamais.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 181
Dollars : 2078
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Dim 25 Déc - 1:02
I think someone
is watching us




« L'univers est un immense livre. »


Il l'avait rattrapé à temps...ouf. Elle semblait aller bien grâce à son intervention, mais c'est aussi à cause de sa même participation si elle a faillit tomber. Pas de quoi être fier donc. Ses mains sont particulièrement froide dit donc surtout comparé aux siennes d'une température moyenne. Était-ce le froid? Après tout ils se rapprochaient de l'hiver et s'éloignaient au contraire de l'été, même Tristan avait sorti son écharpe et son bonnet même si c'était plus une question de style qu'autre chose. Il aurait presque eu envie d'aller chercher ses gants rien que pour lui tendre et lui être agréable. Après tout il lui devait bien ça, n'est-ce pas? C'était une habitude pour le jeune homme de faire passer les autres bien avant lui, voir même de s'oublier complétement...il fallait peut-être remédier à ça cette année?

La pauvre avait failli perdre ses lunettes par sa faute, s'il les lui avait cassé combien cela lui aurait-il coûté? Cher probablement. Très cher. Et avait-il les moyen pour rembourser cela? C'est vrai qu'il ne manquait de rien alors il aurait pu se permettre de...non il doit vraiment se racheter une voiture parce que se rendre à l'école dans une épave...ça ne va vraiment plus. Il ressortit presqu'aussitôt de ses pensées pour fixer la jeune fille qui avait pris la parole mais ce qu'il entendit sembla chagriner ses oreilles et son sourire se fit plus forcé comme pour camoufler un malaise et une certaine peine. Cela faisait mal d'entendre que tout le monde le connaissait à cause de ce qui s'était passé. Il aurait vraiment voulu oublier ça. Il aurait vraiment voulu que personne ne se souvienne de lui...surtout pas de cette manière. Que pensait-ils tous de ça? Se moquaient-ils tous de lui? Ou critiquaient-ils sa soeur?

Décidément il faut vraiment que tu arrêtes de te morfondre sur ton sort et que tu arrêtes de vouloir à tout prix te rendre transparent aux yeux des autres pour faire passer ta soeur sur le devant la scène. Ce n'est peut-être pas ce qu'elle veut. Peut-être est-elle agacer de ton comportement à vouloir faire d'elle le centre d'attention et de vouloir la choyer en te rabaissant plus bas que terre? Eh, c'est pour que tu réalises que ce n'est pas la bonne manière de s'y prendre avec elle qu'elle t'a humilié face à tous l'année dernière. Allez Tristan, il est temps de te prendre en main.

Il émit un petit rire et rajusta ses lunettes sur son nez.

-Apocrypha? C'est un nom très intéressant je trouve, puisqu'il s'inspire de l'ancien Grec apókruphos qui signifie "secret" "caché" mais surtout, c'est un terme que l'on a utilisé pour qualifier les livres sacrés qui ne pouvaient pas être rendu publiques. Est-ce que cela ne veux pas dire que ta famille te considères comme quelque chose d’extrêmement précieux à leurs yeux?

Son sourire s'élargit lorsque son regard tomba sur l'auteur du livre: Lovecraft. Il avait toujours apprécié ses livres, il avait sût captiver son lecteur avec son univers si particulier et angoissant. Tout ses livres...il n'y en avait pas un qu'il ne connaissait pas et pourtant, cela ne le dérangeait pas de les relire encore une fois. Si seulement...il y en avait un en particulier dont il ne se lassait jamais, mais il n'était évidemment pas ici. Ce n'était pas grave, peut-être qu'il finirait par le trouver. Mais alors qu'il tourna son attention sur la jeune femme, elle semblait regarder derrière lui comme s'il y avait un soucis et son interpellation confirma ses soupçons....non c'est un euphémisme. Alors le blond se retourna pour faire face au stalkeur. Enfin, plutôt à ce livre qui était supposé le cacher mais sa casquette gâchait un peu le tout...d'autant plus que son livre était effectivement à l'envers, ce qui donnait une touche comique au tableau. Le pire fut le titre de celui-ci...le blond ne pu s'empêcher de relever un sourcil avant d'émettre un rire franc.

-Je ne savais pas que tu lisais ce genre de chose, c'est plutôt...original?

Mais alors qu'il riait, il remarqua enfin à son tour le tatouage. C'est ce qu'il avait entraperçu lors de leur première rencontre n'est-ce pas? Sauf qu'il n'avait pas pu en voir tout les détails sans ses lunettes. Mais n'était-ce pas...? Si, parfaitement, cela y ressemblait.

-Ce ne serait pas...la statue devant laquelle nous sommes passés?






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 424
Dollars : 854
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Lun 26 Déc - 0:57
Hello world, i'm NOT here.
#Tristan? & SUSPECTGIRL

Tel un ninja, il observait les personnes sans qu'elles ne se rendent compte de sa présence. Il avait l'impression d'être comme un assassin dans l'un de ses jeux. Il ne manquait plus que la capuche ! A défaut, il enfonça un peu plus sa casquette sur sa tête, concentré comme jamais.

▷ Ce n'est pas important, tu peux le garder. Oui, il y a moyen que l'on se soit vu au détour d'un couloir. Puis bon, même sans ça, je crois que tout le monde te connais à cause de ce qu'il s'est passé l'année dernière... Elle est toujours comme ça, ta sœur ?
Tu as sans doute dû entendre parler de la fille qui ne fait que de redoubler. Et si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave. Je suis Apocrypha. Ne me demande pas d'où sort mon prénom, moi même je me demande pourquoi mes parents m'ont nommé de cette façon là.


Ah. Donc Tristan était quelqu'un de connu ? Vis à vis de sa sœur ? Il y avait là un mystère à... non booooring rien de surnaturel. Les problèmes de famille ne l'intéressait pas. En revanche... la présentation de cette fille l'intéressait beaucoup plus. Elle ne cachait donc pas le fait qu'elle avait redoublé maintes et maintes fois. Et ce nom... ce nom était étrange, TROP étrange. Des parents normaux ne donneraient pas un tel nom ! Même ses parents à lui n'avaient pas fait autant pire et pourtant, lui et sa sœur avaient des prénoms anciens et peu commun.
Le blond ria légèrement, les voilà qu'ils commençaient à discuter de manière banale... bien sa présence n'était donc pas une gène. Personne ne l'avait encore remarqué. A moins que... Font-ils semblant d'avoir des discussions normales pour ne pas éveillé les soupçons ? Savent-ils qu'il est là ?

▷ Apocrypha? C'est un nom très intéressant je trouve, puisqu'il s'inspire de l'ancien Grec apókruphos qui signifie "secret" "caché" mais surtout, c'est un terme que l'on a utilisé pour qualifier les livres sacrés qui ne pouvaient pas être rendu publiques. Est-ce que cela ne veux pas dire que ta famille te considères comme quelque chose d’extrêmement précieux à leurs yeux?

... SECRET... CACHE... ses mains commençaient à trembler d'excitation. Secret caché... secret caché... cela n'était peut-être qu'un nom pour les autres, mais pour lui... CA VOULAIT TOUT DIRE ! Tout ! Il pouvait bien remercier Tristan ! une fois de plus, Dipper le grand chasseur de monstre avait misé juste. Quelque chose n'allait PAS avec cette fille, jusque dans son nom ! Toute la famille était impliquée ? Les monstres ont-ils une famille ? Certainement.
Oui, cela constituait une preuve parmi tant d'autre. Le grecque ancien... il ne s'était pas encore intéressé à cette culture, il avait plutôt commencé pas l’égyptien, l'Europe, de la Grèce il ne connaissait que la mythologie.

Et pour Apocrypha ? Il ne savait encore mettre le doigt sur ce qu'elle était ou ce qu'elle cachait. Mais ce n'est qu'une question de temps. Une question de de temps. Secret caché... il allait devoir fouiller chez elle. Dans son casier et sac d'école. La suivre bien plus qu'il ne le faisait déjà. Non, non, non... c'est encore trop tôt Dipper. Tu n'as pas encore assez de preuves pour ce que tu avance. Il devait se renseigner un peu plus sur cette fille avant d'en tirer des conclusions. Ce n'était pas la première fois qu'il fonçait tête baissé, complètement obnubilé par sa paranoïa avant de se rendre compte qu'il accusait et se construisait toute des théories sur ce qu'il ne l'était pas.
Il devait faire preuve de patiente...
Encore un peu...
Un peu...

▷ Dipper Pines... Ton livre n'est pas... ... ...dans le bon sens.
▷ ...shit.
Oui, merde. C'est le cas de le dire.
▷ Je ne savais pas que tu lisais ce genre de chose, c'est plutôt...original?
Double merde.

Il était repéré ! Comment ! Son camouflage était pourtant par-... oh wait. En y réfléchissant, il aurait plutôt dû se mettre derrière une pile de livre. Ou un peu plus loin... il avait tellement été absorbé par sa recherche de secret qu'il n'était même pas à deux mètres d'eux. Tu parles d'un boulet... il était totalement cramé ! Spotted ! Oh man. Le voilà dans une situation indélicate ! Qu'est-ce qu'il allait dire, hein ?

Lectures étranges? Oh. Mais ils avaient raisons... Il avait son livre à l'envers ! Il l'avait prit au hasard. Son teint de peau devint plus rouge sous le coup de la honte. Quel idiot. Tout en gardant le livre devant son visage, il le retourna.
Il. Le mit. A l'endroit.
C'était donc ça l'image qu'il avait vu du coin de l'oeil. Un livre sur les- il vira au rouge cramoisie. Son cœur manqua de rater un battement et il s'affola tellement qu'il ne remarqua même pas que tous le monde scrutait son tatouage. Il jeta carrément le livre par terre loin de lui comme s'il s'était ébouillanté les mains.

▷ JE REGARDAIS PAS CA C'EST PAS CE QUE VOUS CROYEZ !!!!!!

Il fut arrêté soudainement pas un CHHHHHUT de toutes les personnes présentes dans la bibliothèque. Le pauvre garçon s'excusa presque en bégayant regardant d'un air horrifié sa lecture. Non, non, non, non ! La honte de sa vie !
Il déglutit. Change de sujet Dipper, change de sujet... Sourire gêné, presque forcé. Hypocrite.

▷ Aa aA ! Quelle coïncidence ! Se retrouver tout trois dans la bibliothèque ! Je ne t'espionnais pas du tout. HEU je faisais bien entendu des recherches pour le lycée qui ne sont paaaaas du tout en rapport avec toi ! Oh, Tristan, mon ami ! Viens on doit parler de notre exposé que je n'ai pas du tout inventé... qui ne parle bien sur pas du tout de toi Apocrypha ! Ahah...

Après ce discours affreusement malaisant de sa part. Ni une, ni deux, il passa son bras autours du cou de Tristan pour le tirer vers lui et lui faire tourner le dos à Apocrypha. Il se rapprocha alors de lui pour lui chuchoter quelque chose. C'était une vieille manie et un gros défaut qu'il avait toujours de chuchoter affreusement fort, étant persuadé que personne ne l'entend alors que toute la salle était mise au courant.

Ne le dis pas, mais j'enquête sur elle... aide moi à recueillir des informations cette fille n'est pas normale.

Sur ses mots il relâcha le blond et commença à faire quelque pas en crabe, droit comme un piquet. Le pauvre, il était tellement stressé qu'il mourrai de chaud. Son corps tout entier transpirait de sueur et il avait ce genre de sourire en coin crispé couplé à ce petit rire étrange.

▷ Bon ! Je vais vous laisser seuls... tranquille... tout les deux. Vous deux. Seuls. Sans moi. Héhé.

Il 'disparu' derrière une étagère. Poussant un gros soupire de soulagement. Tout s'était passé comme prévu !...? Quelques secondes plus tard, on pu le voir pousser les livres d'un côté et de l'autre de la bibliothèque, se dégageant un espace suffisant pour voir la scène de l'autre côté et fixé Apocrypha.
Camouflage partie 2. Rattraper son erreur.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 343
Dollars : 3385
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Lun 26 Déc - 2:43
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2Dipper

hello world, i'm here.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

*Oh, au temps pour moi

On peut rire de tout, mais pas pour rien.
— Pierre Dac
Hum, tu avais effectivement touché une corde sensible en parlant de sa sœur. Mince alors... Ou pas. Son sourire était devenu moins naturel, plus forcé... Tu avais vu les muscles de sa mâchoire se crisper légèrement. Comme quoi avoir une vue plus aiguisée et un sens de l'observation plus poussé était pratique. Tu l'observa attentivement derrière tes lunettes teintée. Il semblait... en conflit intérieur. Tu reconnaissais cette expression de réflexion sur le visage du jeune homme. Tu la voyais dans le miroir assez souvent pour la reconnaître. Puis, il sembla reprendre contenance. Comme il était amusant d'observer les gens dans ce genre de situation. Ils passent de perdu à déterminés. Était-ce ce qu'il venait de se passer dans son esprit ? Tu en avais la légère impression, surtout après qu'il ai remis ses lunettes en place. Puis, soudain, il te surpris. Oh, bien sur, tu connaissais l'origine de ton prénom, et heureusement, d'ailleurs... mais que quelqu'un le sache... Hum, c'était plutôt rare... Et intéressant... Très intéressant...

Tristan était donc quelqu'un de cultivé, pour te sortir la vérité de ton prénom. Cela accentua ton sourire d'une manière quelque peu... creepy, montrant quelque peu tes dents... Oh, qu'importe. Précieuse ? Au yeux de tes parents, oui. Le secret ? Ta nature de dhampire. Caché ? Au reste du monde, sans aucun doute. Voilà pourquoi ton prénom ne pouvait que t'aller. Voilà pourquoi un autre ne pouvait pas te convenir. Parce qu'il était un indice pour les personne sachant les chercher. Mais tu espérais que personne n'allait trouver pour l'instant. Tu voulais encore t'amuser de ça. Jusqu'à n'en plus pouvoir. Mais il y avait tout de même une personne sur la piste. Mais était-ce la bonne ou la mauvaise ? Tu ne le sauras pas avant un certain temps sans doute. Cette personne était juste là. Elle avait une casquette portant fièrement un sapin bleu. Elle tenait un livre a l'envers dont le titre était assez cocasse. Et surtout, elle avait un tatouage de Bill perturbant sur le bras. Oh dear, we are in trouble.

« Je ne savais pas que tu lisais ce genre de chose, c'est plutôt... original ? »

Ce n'est qu'à cet instant que tu remarqua le titre du livre. Après tout, tu avais plus porté ton regard sur le tatouage de Bill... Qui restait trop très perturbant à ton goût sur un Pines. Enfin, là, tu pouvais clairement voir qu'en plus d'avoir un livre à l'envers dans les mains, il avait fallu qu'il ai un livre sur les mycoses vaginale. Il n'aurait pas, à tout hasard, pris ce livre rapidement pour ne pas se faire remarquer en s'approchant de vous deux ? Eh bien, si c'était le cas... Il avait tout gagné. Au moins cela te permis d'entendre le rire de Tristan, qui était... Comme tu l'imaginais de la part d'un garçon tout a fait normal... enfin... Sans compter sur son petit secret en rapport avec les yaourts. Que tu ne commentera pas, ni ne jugera. Après tout Dipper Pines avait des passes temps plus... étranges, huh ? Et moins respectueux de la vie privée, surtout.

En tout cas, tu pouvais clairement dire que là, il s'était fait prendre à son propre jeu... Wait, what. Minute papillon. Tristan connaissait Dipper ?... Curieux. Très curieux. Trop curieux. Ou pas en fait. Mais le fait était qu'il avait parlé comme s'ils se connaissaient... hum... bien ? Peut-être n'avais-tu pas assez ouvert les yeux cette semaine... Enfin, en même temps, vu que Dipper t'avais suivi la plupart du temps, tu n'avais pas pu réellement voir avec qui il avait pu copiner entre temps...

« Ce ne serait pas... la statue devant laquelle nous sommes passés ? »

Oh. Oooh. Ooooooh. Ils ont effectivement un passé commun. Et en plus, ils sont passé devant la statue de Bill. Ah, que de souvenir, cette statue. Tu l'avais découverte lors de tes recherches en forêt lors de ces trois ans passé à Gravity Falls... Autant dire que quand tu l'avais trouvée... Tu avais été comme un enfant découvrant ses cadeaux de noël au pied du sapin le 25 décembre. Un pur moment d'euphorie. Et tu n'avais même pas hésité à... serrer sa main de pierre. Folle ? Non, tu n'étais pas folle. Tu voulais juste voir... Si cela aurait eu une incidence. S'il y aurait eu quelque chose. Si Bill était toujours là, quelque part, à attendre son heure à nouveau. Tu souhaitais une nouvelle Weirdmaggedon ? Peut-être. En tout cas il est sur que tu souhaiterais avoir une place de choix pour voir le monde brûler dans le cas échéant...

Enfin, tu revins dans le présent en voyant Dipper virer au rouge et remettre le livre qu'il tenais à l'endroit... Pour son plus grand... malheur. Qu'il était drôle pour toi d'entendre sn cœur battre plus vite et voir son visage devenir encore plus rouge qu'il ne l'étais... Quelqu'un avait une caméra ? Tu devais immortaliser cet instant, il le fallait... Mais dommage, tu n'avais pas ton sac à portée de mains, où tu l'avais mis. De quoi ? Ben ton portable bien évidemment. Mais qu'importe. Tu gravera ça dans ta mémoire, et tu pourras rire en y repensant plus tard. Surtout quand il balança le livre, comme s'il était pestiféré. Oh, my... Tu eu un mal fou à ne pas mourir de rire. Vraiment. Tu mis ta main devant ta bouche pour étouffer ce début de rire que tu avais eu, (et aussi un peu pour cacher tes canines, car rire la bouche fermée ce n'est pas possible) et tenta tant bien que mal de rester... zen, disons.

« JE REGARDAIS PAS CA C'EST PAS CE QUE VOUS CROYEZ !!!!!! »

Comment ne pas le croire ? Oh, oui, comment ? Il semblait tellement honteux. Tellement déboussolé. Regardez donc ce chiot égaré qui marmonnait des excuses parce qu'il venait de crier comme un imbécile dans une bibliothèque. Tu devais l'avouer, tu ne regrettais pas qu'il t'ai suivi aujourd'hui... On peut clairement dire que cette journée n'étais pas ennuyeuse du tout... Oh que non... Tu allais de surprises en surprises. Tu le regarda essayer lui aussi de reprendre une certaine contenance. Tu voyais l'effort au niveau de son visage. Il était très marqué. Bravo mon vieux. Tu ne tromperais même pas Tristan avec ce sourire là, c'était certain.

« Aa aA ! Quelle coïncidence ! Se retrouver tout trois dans la bibliothèque ! Je ne t'espionnais pas du tout. HEU jeu faisais bien entendu des recherches pour le lycée qui ne sont paaaaas du tout en rapport avec toi ! Oh, Tristan, mon ami ! Viens on doit parler de notre exposé que je n'ai pas du tout inventé... qui ne parle bien sur pas du tout de toi Apocrypha ! Ahah... »

Hum. Oh. Ah. Effectivement, oui. Tu hésitais. Était-il juste con, ou bien le faisait-il exprès ? Parce que là, derrière ta main, se cachait un sourire. Et heureusement qu'il était caché pour vous trois. Enfin... Caché. Tes sourcils seuls pouvaient montrer l'expression de ton visage. Même pas besoin de voir tes yeux. Tu étais à la fois perplexe et... fascinée. Un drôle de mélange. Mais Dipper était unique en son genre, alors... Tu leva les yeux au ciel. Tu avais absolument TOUT entendu. Du début à la fin. Même les phrases murmurées. Le pauvre ne se doutait absolument pas de l'erreur qu'il avait faite.

« Aaaalala, les h... ado... »

Autant éviter de faire la même erreur que cet imbécile de Dipper. Heureusement que tu avais arrêté au h. Oh oui. Tu ne savais pas qui, ou quoi pouvais écouter en plus des deux zigotos qui te tournaient maintenant le dos parce que Dipper avait cru bon de chuchoter des choses dans l'oreille de son ami. Mauvais plan. Très mauvais plan mon joli. Tu entendais tout. Peut-être même les gens autours aussi...

« Ne le dis pas, mais j'enquête sur elle... aide moi à recueillir des informations cette fille n'est pas normale. »

Eheh. Il est vraiment mal tombé. Tu fis mine de regarder tes ongles, qui étaient d'une longueur respectable et bien propres. Une manucure prochainement peut-être ? Oh, non, tu n'avais pas envie de dépenser de l'argent pour des choses éphémères comme celle-ci. Peut-être que tu devrais envisager de faire ton prochain tatouage prochainement. Cela donnera surement encore plus de grain à moudre à Dipper pour des raisons absurdes. La conclusion serait simplement que tu étais fan d'Harry Potter et que le symboles utilisé pour les reliques de la mort était en tout point... très... très... intéressant. Pas vrai ?... Revenons à nos moutons. Ah oui, monsieur disait qu'il n'aimait pas les gens qui n'étaient pas normaux. Tsk, tsk, tsk. Il n'aurait pas dû dire ça. C'est un peu le genre de propos que tu n'aimes pas entendre de la part des gens. De quel droit peut-il te juger ? Et lui, n'étais-t-il pas bizarre ? Il devrait se regarder dans un miroir avant de parler, le M.jesuislesgensdanslescouloirs.

« Vous me le dites si je dérange, hein. Oh, remarque, c'est un lieu public... Cette question n'a même pas lieu d'être. »

Tu regarda le pauvre Dipper transpirant (et ça se sentait, miam miam) s'éloigner un peu en crabe, tel un... idiot ? Tu commençais presque à te demander comment la famille Pines avait réussi à vaincre Bill. Oui, vraiment, tu commençait sérieusement à te poser la question...

« Bon ! Je vais vous laisser seuls... tranquille... tout les deux. Vous deux. Seuls. Sans moi. Héhé. »

Vraiment ? Tu n'en croyais, à vrai dire, pas un mot. D'ailleurs, le bruit de livre que l'on pousse te donna raison après qu'il eu disparu dans un rayon. Il venait de... changer de couloir et comptait vous observer et vous écouter parler. Tu haussa les sourcils en regardant Tristan. Comment avait-il pu devenir ami avec Dipper ? Il était normal comparé à lui. Il ne manquerais plus que Dipper le contamine avec sa paranoïa... Ça serait beau tiens. Enfin. Tu soupira, croisant les bras sur ta poitrine. Qu'est-ce que vous pouviez bien pouvoir vous dire maintenant ? Qu'est-ce qui étais d'usage de faire après ce genre de situation ? Hum... Un peu d'humour, peut-être ? Oh, tu perdais vraiment la main pour avoir des contacts normaux et naturels avec les gens. Ce n'était pas... intéressant. Enfin bon.

« Eh bien, c'était... intéressant. Je crois que je n'ai jamais vu une personne aussi rouge tomate de toute ma vie. »

Tu fis un sourire qui se voulait amusé et amical. Non, tu ne voulais pas que l'on croie que tu te moquais du pauvre Dipper. Tu le fera plus tard. Pour l'instant, tu devais juste paraître la personne la plus... normale au possible... pas compliqué dans cette ville, hum ? Tu étais certaine qu'il y avait pire que toi niveau bizarrerie. Mais qu'importe... Alors... Jouons le rôle de la fille... Euh... La fille. Mouais. Jouons un rôle, tout simplement. Celui d'une personne qui n'a pas compris les phrases sans queue ni tête ni même de sens de Dipper.

« C'est curieux que vous ayez un exposé une semaine après la rentrée. Vous avez un prof qui ne supporte pas votre classe ? D'habitude ils laissent la semaine le temps d'acheter les fournitures manquante, puis ensuite ils donnent des choses à faire... Enfin bon, bonne chance pour ce futur exposé, je crois que vous en aurez besoin ? Je peux savoir sur quoi il est ? »

Mensonge mensonge, oh doux mensonge que voilà. Mais après tout, si tu avais été humaine, tu n'aurais pas compris quelque-uns de ses marmonnement entre certaines de ses phrases. C'était donc légitime. Et autant les asticoter un peu avec des questions que n'importe qui poserais. Mais ce qui t’intéressais surtout, c'était de voir comment Tristan allait peut-être tenter d'aider Dipper dans ses recherches. Qu'il s'enfonce avec Dipper que tu rigoles. Que tu puisse bien les voir couler.

« D'ailleurs... Vous semblez bien vous connaitre tout les deux. Vous vous êtes rencontrés avant la rentrée ? Tu as parlé d'une statue, en voyant le tatouage de Dipper, tout à l'heure, et il n'y en a pas une en forme de triangle à l'highschool. »

Eh oui, tout les moyens sont bon pour grappiller des informations. S'il avait vu la statue... L'avait-il touchée ? Et Dipper, dans l'histoire ? Avait-il réagit en voyant la statue du démon qu'il avait... défait ? Tu voulais savoir. C'était quelque chose qui t’intéressais... beaucoup. Sous tes air de jeune femme souriante, il se cachait un être avide de connaissances. En tout genre. Oh, oui. On ne le dit jamais assez... et ton père te l'a répété tellement souvent... Le savoir, c'est le pouvoir. Tu fis mine de réaliser que tu étais une empotée qui posais trop de questions en tapant légèrement ta main contre ton front.

« Oh, timp pentru mine*... Oups, désolé, la langue paternelle qui ressort. Je voulais dire que je pose trop de questions pour des choses qui ne me regardent pas. Désolé. »

C'était volontaire de ta part que de faire cela. Et non, tu n'étais pas désolée, et oui, même si cela ne te regardais pas, tu voulais tout de même savoir. Mais ça, tu te gardais bien de le montrer. Après tout, Dipper watching you, pas vrai ? Ahahah.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 181
Dollars : 2078
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Jeu 29 Déc - 3:57
I think someone
is watching us




« L'univers est un immense livre. »


Oh mon dieu. Tristan n'était pas du genre à rire souvent mais là le brun avait un don évident pour se comporter de manière comique, on se serait vraiment cru devant une télévision grandeur nature, ces réactions étaient si instinctives... Et pourtant le blond contenait quelque peu son rire probablement pour ne pas embarrassé davantage son nouvel ami. Plus Dipper essayait de se sortir de cette situation en feignant la maitrisé plus il paraissait de moins en moins crédible et même quelqu'un comme Tristan en avait tout à fait conscience c'est pourquoi il éprouva une profonde sympathie pour le garçon même si cela devenait difficile de paraitre sérieux quand votre corps est légèrement secoués par le rire qui vous assaille voulant se frayer un chemin hors de vos lèvres.

Le " Oh, Tristan, mon ami !" lui fait esquisser un doux sourire, n'était-il pas heureux de se faire reconnaître en tant que tel notre cher blond? Par contre pour l'exposer...avait-il raté un cours ou une phrase du professeur lui aurait-elle échappé? Il ne se souvenait absolument pas d'un quelconque exposé à faire, il venait à peine de faire leur rentrée que les voilà déjà au prise avec des devoirs en groupe et devant tout le monde en plus? Non non...il s'en souviendrait s'il y avait un exposé à faire donc cela ne pouvait signifier qu'une seule chose: il voulait qu'il joue le jeu. Et le fait qu'il le tire plus loin pour lui parler confirmait ses soupçons par contre il pourrait se montrer plus discret cela leur aurait moins desservit.

Mais il faut croire qu'il pardonnait tout à son nouvel ami Dipper et que cette situation l'amusait plus qu'elle ne l’embarrassait, on pourrait les croire engager dans une première aventure qui pourrait créer des liens entre eux et Tristan était le genre d'individu qui aimait se faire des amis. Il écoutait attentivement sa requête sans rien dire, avait-il même compris ce que lui avait demander le brun? Ça avait de quoi être confus mais il eu l'intelligence de ne pas acquiescer à ses propos puisqu'il y avait de grande chance que vu la réaction de la jeune femme celle-ci les ait entendu. En quoi cette fille n'était pas normale? De quoi pouvait bien parler Dipper? Et surtout comment pouvait-il l'aider? Peut-être devait-il juste servir de diversion ou continuer à lui parler?

Enfin il le relâcha et s'éloigna, il avait visiblement décidé de partir. Ainsi le brun lui souria en agitant légèrement la main sans savoir qu'il ferait mieux de fuir lui aussi au vue de la situation dans laquelle l'avait mise le stalkeur. Mais s'il était parti n'aurait-il pas failli à la mission que lui avait confié son camarade de classe? Il devait lui rendre la monnaie de sa pièce pour la dernière fois et c'était mal parti il le sentait. Elle soupirait. Elle croisait les bras. C'était un signe de "fermeture" ce qui était assez contradictoire avec ses paroles et son sourire. Elle...pourquoi? Probablement pour essayer malgré tout d'engager la conversation et faire comme si rien de tout cela ne s'était jamais produit. Tristan se contenta d'hocher du couvre chef à sa première observation. Il devait avouer que lui aussi.

-C'est curieux que vous ayez un exposé une semaine après la rentrée. Vous avez un prof qui ne supporte pas votre classe ? D'habitude ils laissent la semaine le temps d'acheter les fournitures manquante, puis ensuite ils donnent des choses à faire... Enfin bon, bonne chance pour ce futur exposé, je crois que vous en aurez besoin ? Je peux savoir sur quoi il est ?

Outch ça par contre... C'était plus délicat mais pourtant après une légère hésitation le garçon paru maîtriser les évènements qui n'allaient pas dans son sens.

-Oh bien sûr mais ce n'est pas vraiment un exposé...enfin plus ou moins. Le professeur ne nous a aucunement imposé cela, c'était plutôt facultatif. Alors que certains peuvent décrire pour demain ce qu'ils ont appris ou fait pendant leur vacances, nous avons demandé si à la place nous pouvions parler d'un sujet qui nous intéresse tout deux tel que l'astronomie. C'est si fascinant tu ne trouves pas? Cette science a tellement évolué dans le temps et je suis sûr qu'on continuera à en savoir davantage sur ce qui peut nous entourer.

Un calme olympien. Un sérieux à toute épreuve. Autant Tristan pouvait paniquer facilement face à certaines circonstances autant il pouvait se montrer particulièrement mature dans d'autres domaines. Il se retenait de lancer de grand discours sur sa matière favorite mais on aurait presque pu être convaincu que cet exposé existait bel et bien. Il écoutait et répondait à chacune de ses questions bien que certaines auraient pu le laisser de marbre. Pourquoi voulait-elle savoir comment ils s’étaient rencontrés? Pourquoi ce tatouage était si intéressant que cela? Il ne comprenait pas.

-C'est exact, il m'a été d'un grand secours alors que je me trouvais dans la forêt et c'est justement là bas que nous avons vu cette statue...mais...je n'ai jamais dit qu'il s'agissait d'un triangle? Comment...sais-tu ça?

A présent elle s'en voulait de t'avoir poser ce genre de questions indiscrètes et ton air soupçonneux fit place à un nouveau sourire naïf.

-Oh ce n'est rien. Moi même je suis très curieux. D'ailleurs toi aussi tu semble connaitre Dipper, comment l'as-tu rencontré? Cela fait longtemps que tu es à Gravity Falls?






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 424
Dollars : 854
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 21
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Jeu 29 Déc - 15:56
Hello world, i'm NOT here.
#Tristan? & SUSPECTGIRL

Ouf. Derrière cette étagère, il pouvait se permettre de souffler. Son cœur battait la chamade, il sentait presque ses pêchés ramper le long de son dos ! Quelle honte... qu'avait-il fait, hein ?! Pourquoi sur tout les livres présents dans cette bibliothèque, il fallait qu'il tombe sur CELUI-LA ?! Hein ?! Qu'elle sorte de malchance venait de la frapper ? Était-ce normal ? Lui avait-on jeté un sort ? Cette Apocrypha est-elle une sorcière ?! Non. C'est juste lui qui à toujours le don pour se mettre dans des situation pas possibles. Pfft.
Espérons tout de même que Tristan soit d'une grande aide. Dipper ne savait pas trop quoi penser de lui si ce n'est qu'il agissait souvent comme un idiot. A vrai dire, c'est triste, mais il n'espérait rien du blond. Quoi qu'il en soit, heureusement pour lui, sa 'proie' ne s'était pas enfuit de peur, elle était resté là, se retenant de rire et avait continué de discuter. Une fille...normale ?

▷ Eh bien, c'était... intéressant. Je crois que je n'ai jamais vu une personne aussi rouge tomate de toute ma vie.
Hého !!

Ça lui avait échappé ! C'était plus fort que lui ! Il plaqua l'une de ses mains devant sa bouche, retenant sa respiration. Bordel... ils étaient tout deux en train de se foutre de sa gueule ! Même Tristan rigolait ! MÊME LUI !! L'adolescent à casquette grinçait des dents. Mais il devait se faire discret. Oui, discret... pour ne pas faire capoter la mission.
Come on Dipper, calm down. Calm.


▷ C'est curieux que vous ayez un exposé une semaine après la rentrée. Vous avez un prof qui ne supporte pas votre classe ? D'habitude ils laissent la semaine le temps d'acheter les fournitures manquante, puis ensuite ils donnent des choses à faire... Enfin bon, bonne chance pour ce futur exposé, je crois que vous en aurez besoin ? Je peux savoir sur quoi il est ?

Et merde. Il avait parlé trop vite. Un exposé une semaine après la rentrée... QUEL CON ! Sous le coup de la pression , il avait parlé trop vite et maintenant c'était au blond de rattraper ses erreurs ! Argh. Connaissant Tristan, il allait tout faire capoter... Non, ce mec cachait tellement bien son jeu. Ce n'est pas qu'il avait confiance, mais... un gars comme Tristan ! Après tout ce qu'ils ont vécu la dernière fois ! Si ! Il pouvait y arriver !!

▷ D'ailleurs... Vous semblez bien vous connaitre tout les deux. Vous vous êtes rencontrés avant la rentrée ? Tu as parlé d'une statue, en voyant le tatouage de Dipper, tout à l'heure, et il n'y en a pas une en forme de triangle à l'highschool.
Ffffffffff...

Un tatouage ? Ils avaient vu son tatouage ?!! Paf ! Dipper venait de se facepalm. Ce truc faisait tellement partit de sa vie maintenant, qu'il avait tendance à l'oublier ! Machinalement, il passa ses ongles dessus pour le gratter puis rabattit ses manches.
Et attend... Tristan avait parlé de la statue ?!! Quand ? Il n'avait pas entendu ça ! Une autre conversation ? Se voient-ils en secret ?
Il grinça un énième fois des dents, s'appuyant un peu plus contre l'armoire. Tout cela devenait intéressant, très intéressant. Son esprit investigateur bouillait d'envie de déceler la vérité. En revanche, il était plutôt mal à l'aise que l'on parle de son tatouage. Il est vrai qu'il l'avait fait pour une raison qui lui paraissait juste, mais... quand à l'assumer... sur lui oui, mais pas vis à vis du regard des autres. Peut-être n'était-il pas fait pour en faire. Il n'aimait pas le montrer de même que sa marque de naissance. C'était un peu con en y repensant. Faire un tatouage pour soi, mais ne pas accepter le regard des autres. En faite, c'est juste parce que se tatouer un triangle illuminatis fait tellement akward.

▷ Oh, timp pentru mine*... Oups, désolé, la langue paternelle qui ressort. Je voulais dire que je pose trop de questions pour des choses qui ne me regardent pas. Désolé.

Wait, wait, wait...!! Qu'est ce que c'était que ça ?! Une langue étrangère ? Quoi ? Ça semblait étrange, ni latino, ni dérivé de l'anglais. La langue de son paternel hein ? HMMM. Il avait du grain à moudre. Elle avait des origines étrangères, mais lesquelles ? S'il pouvait identifier la langue, il pourrait peut-être chercher parmi le folklores de ce pays... Ou alors elle avait juste des origines parfaitement normales comme 99% des américain, certes.
Et elle essayait de faire sa gentille. Oh pardon je pose trop de questions blablabla. Elle essayait de trouver la faille en Tristan pour qu'il le trahisse LUI ! Elle voulait visiblement le prendre à son propre jeu et c'était... très malin de sa part. Surtout qu'il ne pouvait rien faire. Il était censé se cacher et... attendre. Il ne pouvait rien dire. Tout le plan reposait sur les épaules du blond désormais.
Allait-il s'en sortir ?... aille aille aille...

▷ Oh bien sûr mais ce n'est pas vraiment un exposé...enfin plus ou moins. Le professeur ne nous a aucunement imposé cela, c'était plutôt facultatif. Alors que certains peuvent décrire pour demain ce qu'ils ont appris ou fait pendant leur vacances, nous avons demandé si à la place nous pouvions parler d'un sujet qui nous intéresse tout deux tel que l'astronomie. C'est si fascinant tu ne trouves pas? Cette science a tellement évolué dans le temps et je suis sûr qu'on continuera à en savoir davantage sur ce qui peut nous entourer.

Il avait des étoiles dans les yeux. TRISTAN ! TRISTAN TU ME SAUVES LA VIE, MAN ! Astronomy bro ! Il savait qu'il pouvait compter sur lui ! Plus que d'avoir couvert le mensonge, il agissait d'une manière tellement à l'aise. Pas de bégaiement, sans une hésitation, des bons arguments. Impressionnant ! Vraiment impressionant !
Et puis il avait parler d'un de leur sujet favoris ! Évidemment !! Dipper ne pouvait qu'aimer l'astronomie après s'être fait imposer la grande ours sur le front. On pouvait dire que ça lui avait donné une raison de s'intéresser d'autant plus à ce genre de choses.

▷ C'est exact, il m'a été d'un grand secours alors que je me trouvais dans la forêt et c'est justement là bas que nous avons vu cette statue...mais...je n'ai jamais dit qu'il s'agissait d'un triangle? Comment...sais-tu ça?
POPOPOOOOO OHHHHHHHHHHHHH !

...
................
.............................
Soudainement, un bras traversa l'étagère affichant un fier pouce en l'air. Il n'avait pu se retenir, mais le retira aussitôt se rappelant qu'il devait rester discret.
La. REVELATION. A savoir que Dipper n'avait entendu la première conversation puisqu'il était trop occupé à hurler. Alors pour lui, dans son esprit de paranoïaque. Tout prenait sens. Apocrypha avait connaissance de la statue de Bill. Il n'aurait JAMAIS relevé ce fait si Tristan n'avait pas été là. Bordel, plus il le côtoyait plus il se rendait compte que le blond était bien plus intelligent qu'il ne le laissait paraître. Un peu comme sa sœur.

Apocrypha savait pour la statue. Ce n'est pas normal. Personne n'irait la chercher comme ça, qui trainerait dans la forêt sans bonne raison ? A moins d'être une créature ? A moins qu'elle ait une connexion de près ou de loin avec le démon ?! Quelqu'un qui serait passé de manière tout à fait naturel n'aurait pas relevé directement ce détail de triangle. Non, oh que non. Son nom signifiait secret caché. IL Y AVAIT QUELQUE CHOSE DERRIERE CETTE FILLE ! C'ETAIT EVIDENT ! Quelque chose leur pendait au nez, mais quoi ?!
Il allait devoir mener des investigations plus sérieuses. Sur son passé. Augmentation de la surveillance du niveau 1 au niveau 3. You got it Dipper.

▷ Oh ce n'est rien. Moi même je suis très curieux. D'ailleurs toi aussi tu semble connaitre Dipper, comment l'as-tu rencontré? Cela fait longtemps que tu es à Gravity Falls?

C'EST BIEN CUISINE LA !! Le voilà qu'il se tuait pour ne pas faire de bruit. Accroché à l'étagère comme sur son canapé devant une nouvelle saison de ducktective. Comme une Mabel devant les nouveaux bonbons à la mode. Comme son grand-oncle devant une liasse de billet.
La tension était à son comble, il encourageait son ami de tout son cœur !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 343
Dollars : 3385
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥

MessageSujet: Re: Hello world, i'm here | Tristan & Dipper ♥ Jeu 29 Déc - 17:24
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2Dipper

hello world, i'm here.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

*De rien.

Les erreurs ont toujours été les plus grands professeurs.
— François Gervais
Well, tu en avais peut-être déjà trop dit. Ou trop demandé. Mais tu voulais les voir s'enfoncer. Mais peut-être que Tristan allait réussi à rattraper ce que Dipper avait très mal engagé. Après tout, lui n'était peut-être pas un boulet ? En tout cas, pas autant que Dipper... De ce que tu avais vu l'année dernière, il n'était tout de même pas si... Enfin... Comment dire ça ?... Oui, non, on ne peux pas rester gentil, il faut y aller cash. Tristan, était, ce que l'on appelait plus couramment, une victime. Mais quand il n'était pas martyrisé par les... amis ? De sa sœur... il était plutôt normal. Pas besoin de parler des yaourts, c'est presque anodin, ça. Par contre que la sœur déteste son frère à ce point, là, c'était vraiment... Inouï ? Enfin, tu ne pouvais pas savoir toi. Mais il te semblait tout de même qu'être acharné a ce point à n'en avoir rien à faire d'une personne de sa famille, voire même, pire, la rabaisser, était anormal. Si tu étais plus concernée par les problèmes... Oh, pardon. Si tu n'étais pas toujours en train de t'amuser à voir les petits humains se faire la gueguerre pour... des choses absurdes, tu aurais pu, tu ne sais pas... Aller dire deux mots à cette petite peste ridicule qui s'y croyait trop ?... Mais tu n'étais pas gentille, de toute manière. Et tu étais totalement détachée de toutes ces choses là. Peut-être que cette année tu le fera, pour voir ce que ça pouvait donner. Qui sait, ce serait peut-être une... distraction intéressante ?... Mouis. Il fallait que tu réfléchisse sérieusement à la question. Et au pire, il y avait aussi la solution d'aider tout simplement Tristan. Mais... Ce ne serait pas drôle. Pas vrai ?... En tout cas, tu avais bien entendu Dipper pester derrière son étagère. Et c'était... d'un amusement certain.

« Oh bien sûr mais ce n'est pas vraiment un exposé... enfin plus ou moins. Le professeur ne nous a aucunement imposé cela, c'était plutôt facultatif. Alors que certains peuvent décrire pour demain ce qu'ils ont appris ou fait pendant leur vacances, nous avons demandé si à la place nous pouvions parler d'un sujet qui nous intéresse tout deux tel que l'astronomie. C'est si fascinant tu ne trouves pas ? Cette science a tellement évolué dans le temps et je suis sûr qu'on continuera à en savoir davantage sur ce qui peut nous entourer. »

Tu ne croyais, bien entendu, pas un mot de sa tirade, tapant chacun leurs tours les doigts de ta main gauche sur ton bras droit, avec un sourire qui se voulait conciliant et intéressé. Il avait très bien rattrapé le coup pour cette fois. Et avec calme. Good point. Il était vrai que l'astronomie était intéressante. Ta mère t'avais enseigné des choses là dessus, mais tu n'avais pas tout retenu, n'étant pas spécialement la chose la plus importante à retenir pour toi. Mais tu devais avouer que regarder les cieux était une expérience très... hum... indescriptible tellement certaines choses étaient belles à voir. Tu ne t’intéressait pas au côté très calculateur de cette science très ancienne dont ta mère te parlait assez souvent. Pour une fois que ce n'était pas ton père qui t'avais appris cela... C'était rare. En tout cas, tu appréciais la vue, mais ne te posait pas de question sur tout ça. Tu avais bien assez avec les créatures surnaturelles, les secrets de Gravity Falls, Bill Cipher, la magie, etc. Mais tu devais l'avouer, Tristan était doué. Et tu nota dans un coin de ta tête qu'il aimait beaucoup l'astronomie, vu comment il en avait parlé. Tu pourrais éventuellement exploiter ça plus tard...

« Je vois. Tu as l'air de beaucoup aimer, ça se sent. Ma mère serait folle de joie de parler à une personne qui adore également l'astronomie. »

Oui, vraiment... Ah, ta mère... ses recherches... ses voyages... Grace à elle, tu avais vu énormément de choses. Énormément de lieu. Énormément de cultures. Grace à elle, tu savais beaucoup de choses sur les croyances anciennes, les symboles, tout ce qui s'en suit. C'était étrange comme le destin était parfois conciliant sur certaines choses. Tu avais eu l'éducation parfaite. Tes parents étaient hors du commun... Et toi aussi en fait. Tu étais une bien drôle de créature.

« C'est exact, il m'a été d'un grand secours alors que je me trouvais dans la forêt et c'est justement là bas que nous avons vu cette statue... mais... je n'ai jamais dit qu'il s'agissait d'un triangle ? Comment... sais-tu ça ? »

« POPOPOOOOO OHHHHHHHHHHHHH ! »

... ... ... Merde. Oh putain. Oh shit. Ton père serait là, il te dirait que tu étais capable de faire mieux que ça. Il serait très certainement déçu de toi. Oh. My. Fucking. God. La. Putain. De. Bourde. Fuck. This. Shit. Bon, restons calme. C'est tout a fait ce que tu avais prévu. C'était exactement le but de la manœuvre. Restons zen. Tu réussi à garder et ton sang froid, et ton masque de neutralité sympathique souriant. Keep calm. Tu peux rattraper cette bourde totalement ridicule et reprendre le contrôle de l'interrogatoire. Enfin, connaissant Dipper... Il mordrait l'hameçon. Tristan, sache qu'à cet instant, Apocrypha t'a maudis pour trois générations... voire plus. Beaucoup plus. Et toi Dipper, tu ne perdais rien pour attendre, ne crie pas victoire trop vite, mon chou. Tu va regretter ton geste. Tu resta le plus détendue possible, décroisant un bras en le levant pour prendre la parole le plus normalement au monde. Voire même de manière détachée.

« Oh, j'ai simplement déduit que ça ne pouvait être qu'un triangle, vu le personnage central de son tatouage, voire même le thème principal. Je ne vois que ça. Enfin, ce n'était pas comme si tout le monde... Hum, presque tout le monde, ne connaissais pas le fameux individu représenté dessus... Dipper Pines, je me demande vraiment pourquoi tu as fais ce... tatouage. Really. »

Si Dipper te "cherchais", il allait te trouver. Tu avais regardé Tristan de haut en bas lors de ta défense. Il était la raison du pourquoi tu avais dis presque. Après tout, il n'étais arrivé qu'il y a un an. Il ne pouvait pas connaitre Bill Cipher, lui. Enfin, de manière directe. Il avait bien croisé la fameuse statue. Mais cette loi votée après la fin du weirdmaggedon faisait qu'il ne devait pas en avoir entendu parler. Toi ? Cette loi ? Tu... t'asseyais dessus.

« Oh ce n'est rien. Moi même je suis très curieux. D'ailleurs toi aussi tu semble connaitre Dipper, comment l'as-tu rencontré ? Cela fait longtemps que tu es à Gravity Falls ? »

Tu te tourna vers l'endroit où Dipper s'était réfugié alors que Tristan finissait sa seconde phrase, et tu ôta tes lunettes pour les mettes dans ta poche. Tu pouvais bien te permettre une petite folie, non ? Tout le monde savait que tu avais les yeux rouges ici. Ce n'était pas un secret, mais ça faisait toujours son petit effet quand tu les montrais.

« Après tout, ce n'est pas comme si... tout le monde ne le détestais pas ici, pas vrai ? Aurais-tu développé une fascination certaine pour lui ? Si c'est le cas, tu devrais te faire soigner... Oh, remarque, ce ne sont pas mes affaires, hein, Dipper ? »

Tu savais très bien qu'il t'entendait parfaitement. Et, c'était le but. Là, tu ne parlais pas à Tristan, mais bel et bien à Dipper. Tu avais joué la carte du dégoût. Ou quelque chose du genre. Tu avais volontairement été méchante. Il ne devait en aucun cas, se douter que de vous deux, c'était plutôt toi qui avais une fascination macabre pour Bill Cipher et tout ce qui le concernait. Alors, tu avais là une bonne "carte" pour qu'il ne se doute de rien. Puis tu revins à tes moutons. Alors, Tristan t'avais demandé comment tu connaissais Dipper et depuis quand tu étais à Gravity Falls. Tu te retourna vers Tristan, croisant les mains derrière ton dos en lui faisant un sourire très innocent, tes yeux ne reflétant rien d'autre que de l'amusement. Le crime parfait ? Mh, peut-être pas, mais en tout cas, tu étais très satisfaite de ton forfait. Alors Dipper ? Sans rancune ? Eheheh.

« Comment je le connais ? C'est quoi cette question ? QUI, ici, ne connais pas la famille Pines ? Oh, remarque, ça ne fait qu'un an que tu a emménagé ici, alors ça se comprend que tu ne sache pas. Ce sont... les héros de la ville. »

Tu avais presque failli t'étouffer mentalement en disant ça. Mais il fallait bien le dire. Pour... paraître... normale... Du même avis que tout le monde... Oui. Juste. Pour. Ça. Comme quand tu as dis à cet homme arbre que tu étais un vampire. Tu ne pouvais te permettre de dire la vérité. Pas sur quelque chose d'aussi important. Ton masque était parfait. Il n'avait pas bougé. Ton sourire était toujours aussi... sincère.

« Je suis née à Gravity Falls. J'y suis restée jusqu'à mes six ans. Je suis partie avec mes parents. Je suis revenue il y a trois ans. Satisfait ? Ce n'est pas un secret. Et encore, c'est la version très courte. Nimic*. »

Tu lui faisais une fleur, d'avoir dit autant de choses. Dipper était très certainement en train d'écouter attentivement. Eh bien, qu'il s'amuse à fouiller dans ton passé, au moins, comme ça, quand il aura trouvé la solution, il ne te stalkera plus comme un cinglé partout où tu irais. Tu serais tranquille de faire ce que tu veux. Mais maintenant que tu avais répondu à son petit interrogatoire, tu allais pouvoir t'amuser. Tu avais entendu des rumeur très intéressantes sur ces deux là, maintenant que tu y repensais. Tu n'y avais pas prêté attention jusqu'à maintenant, mais... Cela prenait tout son sens maintenant que tu les voyais tout les deux. Autant... remuer le couteau dans la plaie. Oh, oui. Ça risque d'être hilarant.

« Mais dis moi, Tristan. Est-ce que, à tout hasard... Dipper serait ton petit copain ? J'ai cru entendre ça au détour d'un couloir... »

Si tu avais du pop corn, tu en aurais pris, car là, tu attendais une réaction intéressante. Que ce soit de la part de Tristan, ou celle de Dipper. Pourvu qu'ils ne te déçoivent pas. Mais c'était du gâchis. Tristan était beau garçon, tu devais l'avouer, même si c'était un humain. Pourquoi sortirait-il avec... Dipper, M. sueur ? Ahah. Il devait certainement s'être passé des choses intéressante avant la rentrée si cela avait été dit le jour même de celle-ci. Il te faudra en apprendre plus sur ça, oh, oui.

« Si c'est le cas, je ne vous juge pas, chacun fait ce qu'il veux. »

Tu lui fit un clin d’œil qui se voulait complice en gardant un sourire naturel. Quoi ? Eh bien oui, il faut savoir s'amuser. Deux garçon ensemble, c'était bien. Deux filles également. Tu avais une préférence pour les hommes... une grosse, même, mais tu devais avouer que sortir avec une fille ne te dérangerais pas. Ne serait-ce pour voir ce que ça faisait. Même si tu doutais que ton père soit très ouvert de ce côté là... enfin, il pouvait très bien te réserver des surprises... Bon, dans tout les cas, tu riais bien mentalement. Et tu te retenais de faire de ça quelque chose de physique. Il ne fallait pas détruire ce si beau moment en riant. Non non. Tu devais tout voir de tes yeux.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Propriété Municipale :: Library-