Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Invité "
avatar
Who am i !

Wendy Corduroy

MessageSujet: Wendy Corduroy Ven 20 Jan - 17:10

identité

Wendy Corduroy
18 ans
Travaille au Mystery Shack
Humaine

Capacités

— Reste cool en toute circonstance
— Manie la hache comme personne
— Monter dans les arbres

Objectif/s

Amasser assez d'argent pour quitter la ville

Wendy Corduroy

Look, it's time we stop trying to be so perfect and be who we really are. We're crazed, angry, sweaty animals! We're not unicorns, we're women! And we take what we want! — Wendy Corduroy (autant se citer soi-même)

Objets de départ

Téléphone portable : Evidemment, c'est un peu l'équipement de base de tout être un tant soit peu civilisé - pas que je prétende l'être complètement d'ailleurs. Je peux y passer beaucoup de temps pour discuter avec mes amis par textos, mais quand ils sont avec moi (je parle de mes amis-là, pas de mes textos), mon portable reste bien rangé dans ma poche. Et puis, sait-on jamais, s'il y a une urgence, si l'un de mes frères est dans le pétrin, il sera toujours possible pour mon père de me rejoindre et je rappliquerais aussi vite que possible !

Une hache : une hachette plutôt. Elle se manie assez facilement à une main. Bon, évidemment, inutile d'essayer de couper un gros arbre avec, mais j'arrive très bien à trancher des bûches en quelques coups bien sentis. La hache se range sans problème dans ma ceinture, un peu comme les chevaliers avec leur épée et leur fourreau. Ce qui fait de moi une chevalière des temps modernes, si c'est pas la classe, ça ?

Un calepin à dessins : Pour passer le temps dans la boutique de Soos, souvent trop long à mon goût, je me suis dégoté ce calepin dans lequel j'ai un peu griffonné, où j'écris ce qui me passe par la tête. Mon père dire que je pourrais m'organiser grâce à ce calepin, en y mettant les tâches que je dois accomplir ; bof, je préfère dessiner des goules et des petits chats mutants, ou y inscrire les paroles des groupes de musique que j'aime bien !

Capacités et Particularités en détails

Reste cool en toute circonstance : La vérité, c'est que comme tout le monde je peux paniquer, mais j'ai pris l'habitude de prendre une tête impassible, voire désinvolte, lorsque la situation annonce du grabuge. Je reste cool et la tête froide, même si mon coeur bat à cent à l'heure, mais j'essaie quand même d'agir de manière posé  et réfléchie...

Manie la hache comme personne : Grâce à mon père, bûcheron, j'ai rapidement appris à me servir d'une hache. Souvent, je l'aide à finir son travail, quand je n'ai rien d'autre à faire, et si la flemme ne m'a pas dévoré toute ma bonne volonté. Maintenant, même si je suis plutôt en boutique, j'aime bien me promener avec, ça me rassure, ça me rappelle la famille.

Monte aux arbres comme un vrai singe : Qui a dit que j'étais un garçon manqué ? Depuis quand avoir un peu de caractère et monter aux arbres devraient faire de moi un mec ? C'est une activité que j'ai toujours plaisir à faire, simplement me hisser sur les branches et aller toujours plus haut, toujours plus proche de la cime des arbres.

Physique

Je suppose que je suis une digne Corduroy, un pur produit comme on en fait peu, remarquable en tout point !
Grande rousse au teint pâle contaminé par quelques tâches de rousseurs que je n'ai jamais vraiment aimé, je suis tout ce qui pourrait ressembler à une fille du nord. Toute ma famille, c'est-à-dire mon père et mes trois frères, nous ressemblons beaucoup, au moins dans les coloris dirons-nous. J'ai un physique particulier selon moi, mais cette pensée a plutôt tendance à renforcer mon assurance. Et puis, ce n'est pas comme si j'avais jamais eu du mal à me trouver des petits copains, donc je dois pas être un laideron, non ? Et même si c'était le cas, tant pis, je plais et c'est tout ce qui compte.

Je suis, il faut le noter, particulièrement fine, même si finalement je ne manque pas de force et d'endurance. Et puis, l'adolescence m'a quand même donné quelques formes, même si j'ai plutôt tendance à les cacher sous ma chemise et dans des pantalons plus confortables qu'esthétique - pour finir on me trouve plutôt cool avec ce look à la garçonne alors bon...

Ce qui fait particulièrement ma fierté c'est ma grande, grande chevelure rousse que je laisse souvent détachée. Même si cela demande beaucoup de temps à  lui consacrer - diablerie de cheveux longs ! - je trouve le résultat satisfaisant. Je pense que je me sentirais nue si je les coupais même un peu.

Quoi d'autres, quoi d'autres, quoi d'autres... J'ai les yeux marrons, c'est édifiant, n'est-ce pas ? J'ai de grands yeux qui sont plutôt apaisé, style "cool bro, tout va bien" ou encore "mi casa es su casa", bon voilà, vous voyez le tableau ?

J'ai un petit nez, un peu en trompette au bout, et juste en-dessous une bouche fine, généralement étirée en un petit sourire parce que la plupart du temps je suis joviale ; eh ouais, qui l'eût cru ? Tout cela est encadré par un visage fin qui se rejoint en un menton pointu qui indique chez moi plein d'assurance.

On peut dire que dans l'ensemble, je m'en tire pas trop mal, d'autant qu'avant, niveau look, c'était loin d'être ça : j'avais un affreux appareil dentaire qui me faisait mal, je rentrais ma chemise dans mon pantalon, et je portais des petites tresses que je devais faire moi-même, parce que bon, mon père et la coiffure n'ont jamais fait bon ménage. Mes tresses étaient donc souvent d'une allure à géométrie variable, on va dire...

Mental

Cool : C'est un peu la première impression que je laisse quand on me rencontre pour la première fois ; la première impression s'insinue insidieusement tout au long des prochaines rencontres comme un serpent dans les canalisations secrètes de l'esprit.

Forte : Une part de ma "coolitude" provient en grande partie du fait que je suis forte, indépendante, que je ne mâche pas mes mots. Je dis les choses comme je les pense et j'agis selon ma propre conscience. Si cela déplaît, tant pis pour vous, d'autres sauront m'apprécier à ma juste valeur.

Réaliste : Loin d'être le genre d'individu rêveur, je suis quelqu'un de pragmatique. J'attend finalement assez peu de l'existence, et je sais que cela demande une conjecture particulière entre chance et action pour obtenir ce qu'on veut. Je ne suis pas pessimiste pour un sou, je  sais juste qu'il faut m'adapter au monde qui m'entoure et non l'inverse. Mais si je n'ai pas toujours envie de m'adapter, au moins je laisse le monde tranquille avec mes bizarreries.

Paresseuse : Car finalement, si j'attend peu du monde qui m'entoure, c'est parce que je suis paresseuse et que je préfère de loin m'amuser ou me reposer une après-midi entière que de dépenser de l'énergie dans des choses qui me déplaisent, tout ça dans un but à long terme... Je vois rarement à long terme, sauf en ce qui concerne mon projet de quitter la ville quand j'aurais assez d'argent.

Athlétique : Vous devez trouver ça bizarre, mettre paresseuse puis athlétique, l'un aprèès l'autre. Et bien, ma paresse ne m'empêche pas de prendre plaisir à bouger, à grimper aux arbres. Pour moi, c'est une dépense d'énergie positive... Voilà, le métier idéal pour moi serait d'être "ouistiti à temps partiel".

Aimable : Même si j'aime bien jouer les rebelles, contourner les règles, je pense en revanche que les individus ont le droit au respect ; bien sûr il faut que ces individus soient respectueux en retour, sinon il peuvent aller se faire voir !

Ingénieuse : Evidemment que je le suis ! Je pense d'ailleurs que les gens paresseux ont tous tendance à l'être ; ça demande de l'être un minimum si on veut flemmarder un maximum ! Naturellement, il m'arrive de m'être mon ingéniosité pour des choses "utiles", pour les autres, comme par exemple pour Dipper et Mabel. Ceux-là peuvent m'appeler à tout moment, je serais toujours là pour les aider !

Compréhensive : Avant de juger autrui, j'essaie de l'écouter et de le comprendre afin de ne pas condamner hâtivement ses actes. On sait jamais, il y a pas mal de gens qui agissent mal et qui sont pas mauvais au fond d'eux pour autant. De manière général, je suis aussi quelqu'un à qui on aime bien se confier, probablement parce que justement j'essaie de comprendre ceux qui se confie à moi.

Brave : J'aurais tendance à parler de courage, mais mon entourage parlerait plutôt de moi comme d'une tête brûlée. C'est vrai que je ne recule pas devant le danger, surtout si ce danger plane sur mes amis ou ma famille. Croyez-moi, vous ne voulez pas d'une Wendy sauvage contre vous... alors ne touchez pas à un cheveux de mes amis !

Confiante : Toutes ces qualités forts nombreuses, je crois que je les tiens de ma confiance en moi. Je suis consciente de mes très, très nombreuses qualités et de mes quelques rares faiblesses. Je sais mettre tout ça au profit de moi-même comme au profit des gens que j'aime.

Histoire

Bon, je n'ai aucune envie de parler avec un ton mélodramatique des quelques événements qui m'ont touché au court de mes dix-huit années d'existences, alors si vous le permettez j'aimerais évoquer sans trop m'attarder sur le tragique événement. Celui dont je ne parle jamais, ou si peu, celui que j'ignore moi-même le plus possible, comme si d'y penser portait malheur.

Je veux bien évidemment parler de la perte de ma mère. Tous mes frères étaient nés, le plus jeune portait encore des couches. Tout a commencé par une toux un peu forte, mais avec les problèmes d'argents que nous avions et notre habitude de la voir malade (sa santé avait toujours été vacillante comme une chaise berçante) nous illusionna un bon moment. Jusqu'à l'évidence. Jusqu'à l'idée terrible qu'il fallait consulter un médecin. Celui-ci transmis un diagnostique.

Ma mère resta digne ; moi j'étais trop jeune pour comprendre toute la portée de cette annonce. J'avais huit ans, j'étais l'aîné. C'est vrai, le concept de la mort n'était connu qu'à travers des films. C'est vrai aussi que moi, Wendy Corduroy, j'ai pleuré toutes la nuit avec le second de la famille qui n'aimait pas me voir triste. Ma mère avait un cancer du poumon, ce qui étonnait mon père parce que personne ne fumait dans la famille. Enfin... qu'importe de savoir la raison d'un cancer, qu'importe de vouloir rationaliser les drames de la vie ?

Le coût de la chimiothérapie était excessif et dans ce beau pays américain, le système de santé peut vous laisser crever si vous n'avez pas assez d'argent (et moi qui croyaient qu'ils signaient le serment d’Hippocrate mais il semblerait que ce soit plutôt le serment d'hypocrite qui l'emporte). Mon père a demandé un prêt à la banque qui lui a répondu sans rire que "La vie n'est pas très rentable, monsieur Corduroy" ; on a aussi demandé à la famille même la plus éloigné de nous financer, on a organisé une collecte de fond. Puis tout ce manège a parut vain parce que ma mère était entré en phase terminale et qu'elle voulait mourir en paix, sans l'agitation de la ville et ses ragots.

Je suis resté de marbre à l'enterrement pour montrer l'exemple à mes frères. L'année qui suivit fut difficile, je l'admet volontiers, le souvenir de notre mère voguait dans notre esprit comme un voilier perdu dans un brouillard spectral. Au fil du temps, nous cessâmes complètement de parler de notre mère et elle fut relégué au rang de l'oubli parce que son absence nous était trop douloureuse.

...

Quelques lignes sur vous

►Votre pseudo? Un pseudo ? C'est trop mainstream comme concept !
►Ton âge? Un âge ? C'est trop mainstream comme concept !
►Comment as-tu trouvé ce forum? Un comment as-tu trouvé... Non attends, ne t'enfuis pas ! x) Sur un top site !
►Qu'en penses-tu?  Très beau visuellement et le concept (merdre j'ai trop écrit ce mot) a l'air vraiment intéressant...
►Des questions ou des remarques? Je n'imaginais même pas qu'un forum GF puisse exister... Je suis conquis  :hooray:
►Un double compte? Si oui, lequel? Aucun, je suis tout nouveau tout beau :lcool1:

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre
» presentation wendy
» Petits mais puissant ! ♥ [PV Wendy]
» Carnet de Wendy Darling
» Bouffez le lui ! { Wendy & Davy }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Préambule :: Présentations des personnages :: Abandonnées ou refusées-