Gravity Falls: D VXQQB GDB

Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...
 

Mission #31: Where is Big Henry? [Apocrypha]

 :: Gravity Falls :: Commerces :: Ye Royal Discount Putt Hutt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://gravity-falls.forumactif.com
Compte Fondateur
Messages : 656
Dollars : 1659
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 25

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:






Mission #31: Where is Big Henry?

Cela fait déjà plusieurs minutes que les lilliputians qui vous ont pris à parti reste silencieux, le regard dépité, sans savoir quoi faire. Vous avez saisi les grandes lignes de leur problème: il y a de cela trois ans, Big Henry, le plus fort et courageux des mineurs des lilliputians s'était sacrifié pour amener la balle de golf de Mabel Pines jusqu'au trou. Un sacrifice....pour rien. Seulement voilà, la petite Polly n'accepte pas la mort de celui-ci et semble plus instable, déterminé à retrouver un jour le grand gaillard. Chacune des factions du golf se regardent et bientôt ils se séparent pour ne laisser sur place que les ouvriers qui soupirent presque en choeur: ils n'ont encore aujourd'hui pas trouver de solution....ou peut-être que, avec votre aide....?






Mar 11 Avr - 20:25
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Apollo 13 #Brilleausoleil
Messages : 247
Dollars : 2490
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:
participant 1Apocryphaparticipant2the lilliputiansparticipant2In the mini-golf

Mission #31: Where is Big Henry ?

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

Club de golf et balles de golf. Et le caddie à clubs qui va avec. De location.

±2271 mots

Un mort qu'on abandonne est mort deux fois.
— Marie Lefranc
Cette journée aurait pu être normale. Enfin, aussi normale qu’une journée peut l’être à Gravity Falls. Donc autant dire… jamais. Pourtant, cela avait plutôt bien commencé… Dans la mesure du possible. Après tout, avec tes réveils mouvementés fréquents au point d’êtres 5/7 fois minimum par semaines… Well. Autant dire que jamais tu ne serais tranquille dans tes rêves. Mais avec un traumatisme comme le tiens –traumatisme, pfeh. Trahison, passage à tabac, aux portes de la mort, ouep, ça en fait, du traumatisme, tiens- on ne pouvait… tout simplement pas laisser le temps effacer de tels souvenirs qui doivent êtres gravés dans ton subconscient, inconscient, etc… Parce que toi, tu n’en avais que de vagues souvenirs conscients. En même temps… Quand on manque de mourir, on peut difficilement garder l’esprit clair lors de l’expérience, ahah.

La seule chose dont tu te souvenais clairement, c’était l’odeur de sang et de cendres. Et jamais tu ne pourrais oublier telle odeur. Enfin, cette journée n’était pas aux expériences du passé. Elle était aux expériences du présent. En ce samedi 24 octobre, tu n’avais pas envie de rester chez toi. Tu voulais bouger. Rester toute la semaine le cul sur une chaise à écouter des profs, c’est amusant, mais ça devient rapidement lourd… ennuyeux… redondant… Ce genre de choses. Alors… Un peu de sport te ferait du bien. Mais pas un sport habituel, ce serait trop facile. Il fallait que tu trouves un sport que tu n’avais que peu pratiqué. Le genre de sports dont tu te demandais l’utilité, surtout en tant que sport.

C’est en mangeant ton déjeuner devant la télévision que tu eu ta réponse. Il était vrai que Gravity Falls possédais un mini-golf. Et pour un jour d’octobre, il faisait assez beau. Bien, tu avais trouvé ton activité du jour. Le golf était un sport de snobs riches, et c’était pour cette raison que tu… n’en avais que peu fait. Et puis en plus, mettre une balle dans le trou… C’est un peu du même niveau que mettre le ballon dans le but, mais en encore plus ridicule. Tu préférais largement ce qui te permettait d’avoir des sensations fortes. Genre, l’escalade, ça, c’était parfait pour te dépenser et laisser libre cours à ta force. Les sports tels que la boxe, la lutte, le judo… Enfin, les sports avec des armes et les sports de combats, étaient parfaits pour pouvoir se défendre face aux vampires. Le problème, c’était que tu devais te retenir pour ne pas mettre des coups trop forts. Ta force de dhampire était certes la moitié de celle d’un vampire, mais elle était vraiment plus élevée que la force d’un humain, dont la résistance est plutôt moindre, d’ailleurs.

Un coup trop fort, et l’humain casse. Pas très pratique pour s’entrainer. Le mieux, c’était que tu pratique avec un vampire, mais comme tu ne les portais pas dans ton cœur… Eh bien, tu n’appelais jamais de larbins de ton père pour le faire. Parce qu’ils devaient vraiment venir si tu le demandais. Tu faisais figure d’autorité dans la lignée de ton père. Bien que tu savais également que certains des vampires n’appréciaient pas trop. Mais qu’ils le gardaient pour eux, car ton père avait déjà fait le vide une fois dans sa ligné quand il avait annoncé que quiconque touchera sa fille mourra de ses propres mains, ahah. Au moins, tu étais tranquille. D’ailleurs, en pensant à ton père… Ouep. Il sera sans doute là pour ton anniversaire. Peut-être ta mère, éventuellement… Sauf si elle avait un chantier important en cours. Ce que tu comprendrais parfaitement. Après tout, tu n’avais pas quitté Gravity Falls une seule fois en trois ans. Un exploit, compte rendu du fait que tu détestais cette ville. Que tu avais bien entendu appris à apprécier… Malgré les habitants écervelés…

Donc c’était légitime que tes parents ne se déplacent pas. Bien sûr, quand ton père le faisait, il laissait généralement une garde de vampires assez conséquente auprès de ta mère qui en faisait tout en foin, en disant qu’elle n’en avait pas besoin. Toi, tu ne pensais pas que c’était inutile. Ton père avait quand même des ennemis… Capable d’enlever la personne qui compte le plus pour ton père. Ta mère. Bien que tu saches que ton père t’aimait au même niveau que ta mère. Pas du même amour, hein. Mais bon. Qu’il se contente de ta mère. Tu ne méritais pas son amour après tout ce que tu ressentais comme sentiments contradictoires à leurs égards. Haïr ses parents n’est pas une bonne chose, et ils en seraient certainement peinés s’ils savaient. Mais jamais, ô grand jamais, ils ne l’apprendraient. Tu ne t’en… remettrais pas non plus toi-même de les avoir blessés de cette manière. Autant qu’ils restent loin de toi, ça valait mieux pour eux et pour toi.

Revenons donc au sujet principal, au lieu de déprimer de quelque chose qui n’arrivera jamais. Du golf… Well, il faut savoir varier les plaisirs, après tout. Même si c’était vraiment un sport à la con. Tu éteignis la télévision après avoir vu la pub pour le système de sécurité de Gideon. Eh bien, il ne perdait pas son temps. Ça te donnait quand même l’impression d’être visée. Tu étais un monstre, après tout. Pas le genre de monstre qui donne des cauchemars, certes, mais un monstre quand même. Oh, well, is not your problem. Tu regardas Hugin quelques seconde, qui était sur son perchoir, comme à son habitude. Aaaaah, que les corbeaux étaient magnifiques, avec leurs plumes noires et irisées. Les messagers de l’au-delà. Des oiseaux de mauvais augure. Ils étaient si… splendides. Tu passas ta main dans ses plumes quelques instants. Il se contenta de te regarder en penchant la tête. Ow. Sooo cuuuute… Anyway. Tu laissas glisser ta main sur ses plumes et te dirigea vers les escaliers menant à l’étage. Il fallait que tu te prépares en conséquence, si tu allais faire du golf.

Tu optas pour une queue de cheval haute pour tes cheveux, histoire de ne pas les avoirs dans les yeux. Un pantalon noir, fait pour le sport, mais qui restait tout de même acceptable, et un haut simple, gris, avec une veste noire. Tu cherchas dans ton armoire pour trouver des mitaines… Tu devais bien avoir gardé tes mitaine pour le golf que tu avais acheté il y a longtemps de cela, il fallait juste que tu remettes la main dess… Ah ! Trouvés ! Tu les enfilas. Toujours à la bonne taille, perfect. Tu te grattas légèrement le tatouage des reliques de la mort. Tu étais encore au stade démangeaisons, mais c’était moins virulent qu’avant. Le tatoueur avait quand même fait du bon travail, les lignes étaient bien réalisées et bien droites… Et si cela n’avait pas été le cas… Tu te serais sans doute enlevé la peau à cet endroit, ahah. Un tatouage raté, non merci. Tu te regardas dans le miroir plein pied qu’il y avait dans ta chambre après avoir retiré tes lunettes teintées. C’était toujours amusant de voir que tu n’étais pas totalement opaque. Tu avais presque un filtre… fantomatique. Enfin, si on savait faire attention à ce genre de détail. Un œil non avisé pouvait passer à côté de ça. Donc, niveau tenue… Manquait plus que la casquette de golf, avec juste la visière, ahah.

« Mhhh… Acceptable. »

Tu pris ton sac de sport et tu le rempli de tes objets essentiels. Ton porte-monnaie, ton chéquier, tes clés de voiture, tes papiers… Oh, eh puis quelques petites bouteilles d’eau et de quoi combler un petit creux. Bien, tu étais donc prête. Tu laissas le nécessaire à Hugin au niveau nourriture et puis tu sorti ta voiture du garage. Tu n’avais pas spécialement envie d’y aller à pied, au mini-golf. Tu vérifias que tu avais bien fermé toutes les issues de la maison avant de partir pour de bon. Peut-être devrais-tu investir dans le système de sécurité de Gideon… Hum… Naaaan. Tu l’appréciais, mais tu n’avais pas spécialement envie d’avoir ce genre de système. Tu avais encore en tête les badges de Gideon de l’été d’il y a trois ans… La route ne fut pas mouvementée, et tant mieux. Le temps n’était toujours pas trop mal pour le mois d’octobre. Il y avait presque personne dans le mini-golf. Enfin, toujours était-il que tu avais impressionné le vendeur avec ton tatouage au niveau du haut de ta cage thoracique. « Memento mori »… Souvient toi que tu es mortel, eheh. Il faut savoir se souvenir des choses essentielles de la vie. La mort en faisait partie.

Bien, tu allais pouvoir t’exercer sur les différents parcours. Tu entendais comme des bruits de pas nombreux de temps à autres, même après t’être plusieurs fois frotté les oreilles… Bon, après tout, il pouvait bien y avoir des bestioles sous terre… quelle importance ?...

Ah, si tu avais su que cela avait une importance, tu n’aurais pas ignorés ces bruits de pas, ahah. Après avoir testés la force qu’il fallait mettre pour que le club envoie pas à perpet la balle de golf –tu en avais déjà perdues plusieurs dans tes essais… oups- tu te décida enfin à essayer les parcours. Enfin, tu aurais bien voulu si tu n’avais pas été honteusement arrêté dans ton élan par une petite voix féminine qui provenait de… De tes pieds ? Wait what ? Qu’est ce que c’était que cette connerie encore… Ah. Oui, c’étais vrai qu’il y avait aussi des llilliputiens ici… Tu avais tendance à oublier l’existence de ce genre de créatures. Mais dans un club de mini-golf ? Eh bien, pourquoi pas… Well, elle voulait quoi cette gamine avec son dessin la représentant avec un lilliputiens super balaise…

« Eh ! Mme la géante, vous pouvez m’aider ? Je cherche Big Henry… Il… Il était parti dans la mine alors qu’il y avait une fuite de gaz pour que la balle de Mabel aille dans le trou et donne son autocollant aux mineurs, mais ça fait trois ans que je ne l’ai pas vu… Vous ne l’auriez pas croisé ?... »

Tu te retrouva littéralement cernée par les lilliputiens en aussi peu de temps qu’il faut pour dire « mince ». Ils te regardaient, tu les regardait… Eh bien, ça aurait pu durer longtemps, seulement, chacun restait silencieux après que la petite ai parlé. De ce que tu voyais, chaque groupe avait un style propre au parcours d’où ils semblaient venir… Cela voulait dire qu’ils vivaient dans les parcours et avaient la main mise sur l’itinéraire des balles ? C’était pas un peu de la triche, tout ça ? Oh, et puis ça ne te regardait pas. En revanche, D’après ce qu’avait dit la petite lilliputienne… Tu n’avais pas besoin d’additionner 2 et 2 pour savoir que cela faisait 4. Tu ne doutais pas que ce fameux « Big Henry » devait être bel et bien mort… Et que chacun ne savait pas comment annoncer la nouvelle à cette pauvre petite. Oh, tu n’aimais pas vraiment avoir le mauvais rôle, mais plus elle se voilerait la face, plus elle en sera blessé. Tu regardas tout ce beau monde à part quelques-uns retourner à leur travail. Les autres soupirerent en te regardant avec des yeux pleins d’espoirs. Eh bien, si tu avais crié ou autre chose, tu aurais certainement eu le droit à un traitement pour te faire taire. C’était sans doute aussi pour cette raisons qu’ils étaient tous sortis. Pour savoir s’ils devaient agir ou non. C’était une bonne chose que tu soit habituée aux créatures surnaturelles… Et puis sinon, tu aurais fais honte à ton père. Ce n’est pas des êtres haut comme ton petit doigt qui allaient te faire peur.

Tu te racla la gorge en la regardant. Comment annoncer la nouvelle sans trop entrer dans le lard ? Rester subtil en parlant de la mort d’un personne est assez risqué, D’autant plus que les métaphores pourraient êtres mal comprises… Ahh, les situations indelicates comme celles-ci, tu n’en avais pas besoin. Mais bon, tu étais magnanime, tu allais aider cette fille à ne plus espérer en vain. Cela faisait plus de mal que de bien. Tu posa un genou à terre pour être à une hauteur plus acceptable pour discuter. Enfin, discuter… C’était vite dis.

« Weeeeell. Je ne suis pas sûre que c’est ce que tu veux entendre… Non, je suis sûre que tu ne veux pas entendre ça, mais… Logiquement, s’il est allé dans la mine alors qu’il y avait une fuite de gaz… Il a dû manquer d’oxygène et… Eh bien… Mourir à cause du monoxyde de carbone. Bon, en gros, c’est pas très… Gentillet comme façon de mourir. C’est même moche. Mais surtout… Pour un autocollant ? J’espère que c’était un sacré autocollant pour faire un truc pareil en connaissant les risques. »

Tu n’allais pas dire je c’était stupide, tu n’allais pas juger… Enfin, si, tu les jugeais allègement, parce que punaise, pour un autocollant ? Mais qui mourrait pour un foutu autocollant, non de non ? C’était tout bonnement ridicule. Tu soupira intérieurement. Ces réflexions, il fallait que tu les gardes pour toi, histoire de pas avoir de mauvaise surprises, niveau réaction… Enfin ; déjà, tu allais en avoir un mauvaise quoi qu’il arrive, avec la bombe que tu venais de lâcher avec la discrétion d’un éléphant dans une boutique de porcelaine…

« D’ailleurs... Vous l’avez eu ? »

S’ils ne l’avaient pas eu, tu venais littéralement d’enfoncer un clou. Les Pines, sans exception, avaient la fâcheuse manie de se faire des ennemis des manières les plus… Saugrenues qu’il soit possible de le faire…
©linus pour Epicode

▴▴▴▴▴▴▴▴◬▴▴▴▴▴▴▴▴

Mer 12 Avr - 23:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://gravity-falls.forumactif.com
Compte Fondateur
Messages : 656
Dollars : 1659
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 25

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:






Mission #31: Where is Big Henry?

Après vous avoir montré son dessin grotesquement dessiné mais qui restait assez reconnaissable, la petite fille vous observe et attend avec une certaine impatience votre réponse, des étoiles dans les yeux, pleine d'espoir. Et vous, bourreau que vous êtes, vous piétinez son petit coeur déjà bien fragilisé par ces trois ans sans son big Henry. Elle le savait au fond, mais on peut dire que vous n'avez pas pris de gant avec elle. Peu à peu, les larmes lui viennent aux yeux et elle s'effondre en pleurs en vous écoutant, ça fait mal, les sanglots secouent son petit corps et elle ne sait pas faire autre chose que nier en bloc la mort de cet être cher. Et pourtant, vous savez en cet instant qu'elle ne serait pas dans cet état si elle repoussait réellement cette idée, vous avez même pris le soin de lui expliquer la mort horrible que l'homme a dû avoir, oh joie! Alors la petite renifle et bégaye, elle ne cesse d'essuyer ses yeux mais c'est comme si la fontaine qu'elle était devenue ne pouvait se stopper.

-N-n-na...aan. O-on l'a...l'a pas eu!

Et, malgré sa peine, vous pouvez distingué une certaine irritation chez elle alors qu'elle se mord les lèvres en serrant le poing.






Mer 26 Avr - 22:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Apollo 13 #Brilleausoleil
Messages : 247
Dollars : 2490
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:
participant 1Apocryphaparticipant2the lilliputiansparticipant2In the mini-golf

Mission #31: Where is Big Henry ?

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

Club de golf et balles de golf. Et le caddie à clubs qui va avec. De location.

±786 mots

Un mort qu'on abandonne est mort deux fois.
— Marie Lefranc
Tu n'aimais décidément pas être la porteuse de mauvaises nouvelles, mais en même temps... Il valait mieux pour elle d'abandonner l'espoir de revoir "Big Henry". Cela faisait plus de mal que de bien, après tout, d'espérer quelque chose qui n'arrivera jamais. On pleure un bon coup et ça repart. Enfin, regarder quelqu'un pleurer comme une fontaine, ce n'était pas ton truc. Ça te mettais plutôt mal à l'aise. Pourvu qu'on ne s'en prenne pas à toi parce que tu lui as dit la vérité, ça serait con... Pour eux. Pas pour toi. Tu n'aurais aucun remords à leur tataner la gueule à coup de club de golf de location. Tu n'étais pas du genre à ne pas mettre en application ce que tu pense en cas de mauvaise situation. Quitte à faire mal à des créatures de type lilliputiennes. Tu fis la moue en attendant qu'elle se calme enfin.

Même face aux enfants qui pleurent... Les enfants humains... Tu ne savais pas trop comment agir. Tu n'avais pas spécialement la fibre compatissante, ni maternelle. En même temps, en sachant comment les gamins étaient des enfoirés de première, ça n'aidais pas vraiment à vouloir les aider et les consoler. Peut-être que si tu as un enfant, un jour, tu auras plus de sentiments pour les enfants... Ou pas en fait. Tu n'en aurais certainement rien à foutre de ceux des autres. Il n'y aurait que ton gosse, et puis c'est tout. Et peut-être ceux de tes amis, s'ils en ont... Mais rien de plus. Peut-être devrais-tu penser à consulter ? Ahah, naaan. Pas besoin. Tu étais misanthrope, tu le restais. Et puis personne n'aurait pu écouter ton histoire en entier. Tu n'étais pas du genre a révéler tes secrets aussi facilement. Il y a des choses qui doivent rester sous silence.

« N-n-na...aan. O-on l'a...l'a pas eu ! »

... Un muscle de ton visage avait légèrement tressailli. Non, ce n'était pas poli de rire au nez d'une personne, même une lilliputian. Surtout si ça pouvait se retourner contre toi, vu le regard qu'elle avait. Alors, on respire calmement, on ne sourit ni ne ris, et hop, on prend un air un tant soi peu compatissant même si tu avais du mal, vu qu'un lilliputian était littéralement mort pour un bout de plastique avec de la colle à cause de la famille Pines. Certaines créatures devaient revoir leurs sens des priorités dans la vie, ça, c'était certain. Vraiment. Absolument. Réellement. Ahahah. Tu t'éclairci la gorge.

« Je vois. »

Tu te relevas, parce que garder un genoux par terre pour rester à une hauteur acceptable pour parler avec un lilliputian, au bout d'un moment, ça piquait un peu dans les muscles des jambes. Tu tapa la pointe de ta chaussure sur le sol pour que le sang se remettre à circuler normalement dans tes jambes. Ce n'était jamais agréable comme sensation.

« Mais du coup, est-ce que les Pines savent pour le sacrifice de "Big Henry" ? Ou ils ne sont pas au courant du mal qu'ils ont fait ? Je veux dire, vous n'avez pas eu l'autocollant, alors que vous avez dû payer plus cher que les autres, je me trompe ? »

Ce que tu faisais était mal. Mais tu n'étais pas dans le camp des gentils. Tu étais dans le camps qui t'arrangeais. Tu étais entre les deux en fait. Tu vacillais d'un camp à un autre. Mais tu n'étais jamais blanche, ni noire. Tu étais toujours grise. Mais là, tu voulais voir ce que les lilliputians étaient capables de faire pour faire payer les Pines responsables de cette perte. Ça allait certainement être amusant à regarder... Et puis, tu en avais vraiment marre de Dipper. Il fallait bien qu'il se fasse emmerder à son tour, pour une fois. Et tu savais très bien qu'il avait des ennemis dans les créatures vivant dans la forêt. Les lilliputians étaient à ajouter à la liste que tu avais déjà en tête.

Peut-être qu'elle allait prendre la mouche et reporter tout son ressentiment vers les Pines. Manipuler les gens était amusant... Même s'il faut le faire avec parcimonie si on ne veux pas que ça se retourne contre nous. Tu gardais un air neutre, même si à l'intérieur, tu souriais narquoisement.

« Tu ne pense pas qu'ils devraient un minimum payer pour leurs fautes ? »

Tu eu bien du mal à ne pas esquisser un sourire, vraiment. Tu te donnais du mal.
©linus pour Epicode

▴▴▴▴▴▴▴▴◬▴▴▴▴▴▴▴▴

Ven 19 Mai - 21:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://gravity-falls.forumactif.com
Compte Fondateur
Messages : 656
Dollars : 1659
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 25

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:






Mission #31: Where is Big Henry?

Qu'avez vous donc fait? Vous avez donc...choisis d'insuffler la haine dans ce tout petit être? Vous sous-estimer grandement la colère des lilluputians, non, peut-être qu'au fond, vous n'avez pas à la craindre, vous. Par contre, quelqu'un d'autre les a autant moquer que vous, quelqu'un d'autre à crû pouvoir se servir d'eux et cela va lui porter préjudice. Mais faites attention, car si cela se passe mal, cela pourrait bien vous retombez sur le dos. Déjà les quelques mineurs autour comprennent vos paroles et, le regard braqué sur le sol, ils semblent réaliser l'étendue des dégâts, oui, ont leur ouvrent les yeux, ils ont été encore plus stupides qu'ils ne le pensaient, leur petite vengeance n'aurait dû être dirigés envers cette blonde mais plutôt....Mabel. Devoir attendre que la brunette revienne? Un des leurs, le meilleur, était mort, par sa faute! Et en plus pour rien! Ils n'osaient rien répondre, c'était trop dur de comprendre leur stupidité. Maintenant ils se rendaient comptes qu'avoir sacrifier une vie contre un simple autocollant était risible mais le pire était qu'il n'avait rien eux. Rien. Cette jeune fille s'était servis d'eux et sans le moindre état d'âme avait poursuivit sa route après avoir vu à quel point ils s'étaient démenés pour elle. Tous serrèrent le poing à par la petite fille qui fixait d'un air vide la dhampire.

« Tu ne pense pas qu'ils devraient un minimum payer pour leurs fautes ? »

Lorsqu'elle prononça cette phrase, toutes les têtes de mineurs se redressèrent et ils acquiescèrent tous en chœur comme parfaitement d'accord avec cette question, qui n'en était pas vraiment une, avouez-le. La petite fille est au contraire, baissa la tête et marmonna d'une voix dénué de vie:

-Où sont-ils...? Et que pouvons nous faire pour leur faire payer?






Lun 22 Mai - 12:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Apollo 13 #Brilleausoleil
Messages : 247
Dollars : 2490
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:
participant 1Apocryphaparticipant2the lilliputiansparticipant2In the mini-golf

Mission #31: Where is Big Henry ?

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

Club de golf et balles de golf. Et le caddie à clubs qui va avec. De location.

±526 mots

Un mort qu'on abandonne est mort deux fois.
— Marie Lefranc
Eh bien voilà, une réaction intéressante. Tous les lilliputien avaient relevé la tête pour acquiescer. Sauf la petite qui t'avais parlé en premier. Elle, elle baissa la tête. Tu étais un monstre, non ? Effectivement. Et tu n'avais aucun remord à créer une soif de revanche chez une enfant ? Absolument pas. C'est vraiment mesquin. A qui le dis tu ? C'est totalement le cas. Mais eh, tu ne faisais que rendre un service, après tout. Pour se soulager de la douleur, il faut faire payer le responsable de celle-ci. Toi tu n'avais pas pu... Et tu rêvais littéralement de te rendre justice. Si le responsable de ton état n'était pas devenu cendre. Piètre consolation pour t'avoir détruite.

« Où sont-ils...? Et que pouvons nous faire pour leur faire payer? »

Tu ne souris pas le moins du monde, gardant ta figure la plus neutre possible. Cette voix était vraiment pleine de ressentiment au point qu'elle soit vide. Eh bien. Ne jamais sous-estimer la haine. Même des aussi petits êtres que les lilliputiens sont capable de ressentir la plus ardente des haine possible. La taille ne fait pas tout...

« Là où ils ont toujours étés lors des vacances d'été de 2012. Au Mystery Shack. Et cette fois ci... Pour toute l'année scolaire minimum. »

Tu observa le groupe de lilliputien qui t'entourais, tapotant ton menton avec ton index. Si au grand hasard tu leur donnais une idée, elle pourrait se retourner contre toi si elle ne marchait pas. Et tu n'avais pas vraiment besoin d'avoir ces créatures sur le dos. Elles seraient infernales à gérer, vraiment. Et tu n'avais pas spécialement envie de te battre contre des balles de golf vivante, hein... Voyons... Comment faire ceci...

« Par contre, je ne suis pas bien placée pour vous proposer le châtiment, ou appelez ça comme vous le voulez, adéquat. Je ne connais pas tous les détails. Le seul conseil que je pourrais vous donner... C'est de réfléchir à une équivalence... Cependant... N'entrez pas dans leur jeu, vous valez mieux que ça. Ne faites pas comme eux. »

Ou comment glisser subtilement de ne tuer personne. Enfin, espérons qu'ils le comprennent de cette façon là. Enfin, normalement, ce que tu leur avais dit était l'argument qui faisais mouche. Ne pas s'abaisser à faire la même chose que l'ennemi. Ne pas être comme l'ennemi. Généralement, ça permettais de faire réfléchir un minimum. Le bon gros cliché de film où le gentil se fait avoir par le méchant et perd quelque chose d'important à ses yeux. Et cherche donc à se venger de la même façon.

« Enfin. Je pense qu'il va être temps pour moi de rentrer... »

Tu n'avais même pas encore fait du golf, m'enfin, pour le coup, tu n'avais pas spécialement envie d'en faire, là, d'un coup. Ah, de l'argent dans le vent... Bah. C'était pas si grave. Limite tu demandera à te faire rembourser à l'accueil. Tu étais persuasive quand tu le voulais.
©linus pour Epicode

▴▴▴▴▴▴▴▴◬▴▴▴▴▴▴▴▴

Aujourd'hui à 7:13
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://gravity-falls.forumactif.com
Compte Fondateur
Messages : 656
Dollars : 1659
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 25

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:






Mission #31: Where is Big Henry?

Vous avez incité à la haine, à la vengeance de tout un groupe de lilliputians, vous rendez-vous compte des dégâts que vous allez bien pouvoir causer? On plains déjà les Pines. Pourtant vous ne vous êtes pas trop mouillées, vous avez même mentionnés de ne pas s'abaisser à son ennemi mais, franchement, pensez-vous que des créatures en colère vont vraiment vous écoutez? Ils ne savent pas trop comment vous remerciez mais les voilà vous tendre un club de golf avec des sourires amicaux puis s'en vont aussitôt votre conversation avec eux terminée. Quant à votre remboursement? Tenez, voilà 35$ pour vous dédommager.

Récompense: Club de Golf & mission secrète débloquée pour les Pines.
Bonus pour une moyenne d'environ 1200 mots: 35$






Aujourd'hui à 10:22
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Commerces :: Ye Royal Discount Putt Hutt-
Sauter vers: