Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 137
Dollars : 6
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Mer 26 Avr - 18:30
unwanted lover in sightFt. Apocrypha Báthory

▬ Pourquoi pas ? Je pourrais vous en dire plus sans craindre que cette conversation ne soit épiée et inversement. On ne sait jamais dans cette ville.


Un métamorphe, une « vampire » et un corbeau. Drôle de procession, aurait pensé n’importe qui d’encore sensé dans cette ville. Cela ne se voyait pas comme le nez au milieu du visage puisque le blond avait reprit son apparence humaine et qu’Apocrypha ne paraissait pas aussi anormale que ça, mais un type tout à fait banal, une sorte de goth et son animal de compagnie étrange aurait déjà lancé quelques rumeurs s’ils avaient eut la malchance de tomber sur quelqu’un. Il ne fallait pas se faire d’illusion là-dessus. Faith croisait les doigts pour ne pas croiser l’un de ses nouveaux voisins. Il n’avait pas vraiment pris le temps d’aller leur serrer la main et il allait devoir se résoudre à le faire.

La pluie avait repris de plus belle, pressant le pas du blondinet. Heureusement, ses chaussures étaient de bonne facture et résistaient bien à l’eau –il lui fallait bien cela au Danemark. La sensation désagréable de souliers mouillés et le « plocploc » à chaque pas l’agaçait grandement quand il pleuvait, aussi faisait-il normalement en sorte d’avoir de bonnes chaussures sur lui.
Ils marchèrent dans un silence tranquille jusqu’à atteindre une extrémité de la ville, pas si loin du petit parc. Faith avait bien évidemment choisi une maison un peu à l’écart, assez loin du centre-ville. Marcher ne le dérangeait pas, et cela lui évitait d’être confronté à trop de gens dès qu’il mettait un pied dehors. D’autant plus que la forêt était toute proche, ce qui l’enchantait grandement. Il valait toujours mieux se faire réveiller par le piaillement des oiseaux que par l’alarme du camion poubelle ou les klaxons de personnes ronchons et pressées. Profiter de sa matinée du dimanche était une top-priorité !

La bâtisse ressemblait beaucoup aux autres qu’ils avaient dépassés. Typiquement américaine, avec des murs  Elle n’était pas bien grande et bien qu’elle soit sur deux étages elle était plus étroite que les autres, somme toute très modeste, mais eh ! Il était un homme vivant seul et n’avait pas besoin de plus en vérité. Une cuisine, un petit salon, une salle de bain, une chambre et une pièce supplémentaire, c’était amplement suffisant.
Il préférait garder son argent pour la meubler à sa convenance et la remplir de livres que de se retrouver avec dix pièces vides et inutiles dans lesquelles il n’irait jamais ! Il n’avait pas encore eut le temps d’agrandir sa collection depuis son arrivée, à ce propos… Il se ferait un plaisir de visiter la librairie la plus proche, voire la bibliothèque.

▬ Nous y voilà !

Faith s’avança jusqu’à sa porte et l’ouvrit avec son nouveau trousseau de clé duquel pendait un petit oiseau en bois. Il essuya consciencieusement ses semelles sur le paillasson et entra à l’intérieur avant de s’écarter pour laisser son –ou plutôt ses invités passer.

Il posa ses clés sur le petit meuble d’entrée fait pour cela et referma la porte derrière la jeune femme, retira ses chaussures et sa veste et l’accrocha au porte manteau dans le coin avant de se frotter les mains et de se diriger vers la cuisine. Tout le logis ne sentait plus la peinture fraîche et le papier peint, par chance, mais il lui restait encore quelques cartons à déballer avant d’en avoir finit avec son déménagement. Son chez-lui. Rien qu’à lui. Rempli de livres partout, sans gens pour râler de les trouver dans les endroits auxquels on se serait le moins attendu, ni pour les bouger ailleurs. Faith aimait que tout soit parfaitement rangé à sa place, mais les livres avaient leur place partout, d’après lui.

▬ Faites comme chez vous, le salon est par ici !, il pointa une porte au bout du couloir. Je vais faire bouillir l’eau, vous avez une préférence pour le thé ?

Et il avait disparu à l’embrasure d’une autre porte donnant sur la cuisine. La pièce était sans doute la plus spacieuse et comme le reste, donnait l’air confortable d’un nid douillet. Il n’y pouvait rien s’il aimait les couleurs chaudes et les décorations un peu vieillottes ! On ne faisait pas abstraction de sa jeunesse si facilement ! Et puis, l’art moderne, très peu pour lui. On pouvait bien lui reprocher qu’il avait mauvais goût, ou tout simplement des goûts de vieux, c’était lui qui vivait ici et personne d’autre, nah !
Il prépara tranquillement le thé en remplissant la poterie d’eau chaude et d’herbes parfumées.

Quelques minutes plus tard il ressortait avec une théière fumante qu’il déposa sur la table basse du salon. La pièce devait être celle la plus « en bazar », si l’on pouvait dire cela comme ça. Elle était parfaitement propre, vraiment ! Mais les livres et les bibelots en tout genre étaient casés comme on le pouvait ici et là, entre deux assiettes en porcelaine ou empilés sur le radiateur près de la fenêtre. Il y en avait quelques uns proche du canapé et même entre les coussins.
Ce n’était pas de sa faute s’ils étaient plus faciles à attraper ainsi lorsqu’il voulait trainailler sur son canapé !

Il remarqua alors que son invitée était encore trempée, tout comme lui. Quel hôte faisait-il ! –et le corbeau qui allait tâcher le cuir de ses fauteuils si cela continuait !–

▬ Oh, vous voulez peut-être une serviette !

Où avait-il pu ranger les serviettes déjà ? Il devait en avoir quelques unes dans ses affaires, au premier.

▬ Le service à thé est dans le buffet à votre droite, si vous voulez bien vous donner la peine !

Et il était reparti. C’était la première fois qu’il recevait, il pouvait bien faire un effort –quitte à en faire trop.
Faith grimpa les escaliers quatre à quatre, pêcha trois serviettes moelleuses dans son armoire et redescendit en trottinant. Il en offrit une à la jeune femme avant d’en poser une sur sa tête et de frotter vigoureusement, puis la délaissa autour de ses épaules. Aucune envie d’attraper un rhume.

Le volatile, lui, s’était nettement calmé –tout au moins ne jacassait-il plus pour le moment– et avait quitté l’épaule de sa propriétaire pour fixer les lieux avec curiosité sur le dossier d’une chaise.
Son honneur criait vengeance…


Le blond agit vite et son interlocuteur ne vit rien venir. D’un bond, il se plaça à proximité et l’enroula par surprise dans le troisième linge propre, bien qu’il se montra tout de même délicat en ne frottant pas trop fort –bah, ce n’était qu’un simple corbeau après tout. A sa grande satisfaction, l’animal cessa de gesticuler une fois la confusion passée et le changeur put s’asseoir dans son siège favori avec son « paquet » sur les genoux après avoir retiré le gros bouquin sur lequel il avait failli s’écraser.

▬ Does… he have a name? I mean your crow there. Je n’avais jamais entendu parler de corbeau de compagnie, hormis peut-être en sorcellerie, et encore.

Faith finit d’essuyer le plumage du petit gars, passa gentiment un doigt sur le haut de son crâne, puis ajouta en plissant les yeux, mais avec un grand sourire rieur en direction de la vampire :


▬ Vous ne seriez pas un peu sorcière, par curiosité ?

La compagnie d’Apocrypha ne le dérangeait pas –être enfin entre créatures surnaturelles était un vrai soulagement. Il avait craint ne pas pouvoir parler avec quelqu’un sans être obligé de restreindre sa vraie forme pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Sam 29 Avr - 14:53
participant 1Apocryphaparticipant2Faithparticipant2In the residence

UNWANTED LOVER IN SIGHT

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone
‒ Hugin

Maison pauvre, voie riche.
— Koan zen
Tu le suivi docilement, sans piper mot, en observant le paysage défiler. Hum. Aaah, ces maisons... Le quartier résidentiel était remplis de tellement de maison différentes, mais pourtant similaires. La maison devant laquelle il s'arrêta était comme les autres. Bien qu'un peu plus étroite. Enfin, s'il vivait seul, cela devait parfaitement suffire. Toi, tu n'avais pas vraiment de chez toi à toi, vu que c'était la maison de ta mère. Et elle était grande, quand on y pensais. Deux chambres avec deux salles de bain reliées, ça faisait beaucoup de différence. En même temps, tes parents avaient aménagés la chambre d'ami pour en faire une chambre pour toi. Les invités... -il n'y en avait que très peu, ahah- dormaient donc sur le canapé qui faisait aussi lit dans le salon.

« Nous y voilà !  »

Il s'avança jusqu'à la porte, et tu fis de même, en restant à une distance respectable. Ne pas envahir les espaces personnels des gens, c'était plus prudent et moins emmerdant. Quand il s’effaça pour te laisser passer, tu entras... Et fut assaillie par une multitude d'odeurs plus ou moins récentes. Tu le regarda s'affairer tout en analysant ce que tu voyais. Tu enleva ton manteau et ton écharpe -Hugin croassa au passage de s'être fait déloger de son perchoir pendant quelques secondes- pour les mettre également sur le porte manteau. Hummm... Devais-tu enlever également tes chaussures ? Weeeeeell... Par politesse, afin de ne pas salir le sol.

« Faites comme chez vous, le salon est par ici ! » Tu regarda l'endroit qu'il pointa du doigt. « Je vais faire bouillir l’eau, vous avez une préférence pour le thé ? »

« Pas spécialement. »

Et le voilà qui venait de disparaître dans ce qui devait sans doute être la cuisine. Bon, tu allas donc vers l'endroit indiqué... Et wow. Eh bien, ça sentait l'organisation, tout ça. Tu esquissa un sourire amusé à la vue de tout ces livres un peu partout. S'il avait eu une femme à vivre avec lui, il devait être certain que ça n'aurait jamais été comme ça. On voyait qu'il aimait beaucoup les livre, le nordique. Toi aussi tu aimais les livres. Mais, jamais, ô grand jamais, tu ne les aurais laissé éparpillés de cette manière ci -et mon dieu, des livres sur le radiateur, quelle horreur !-. Tu avais une... des bibliothèques dans ta chambre, et elle étaient pleines à craquer de livres en tout genre et une autre pleine d'ingrédients. Tu ne laissais rien traîner -de toute manière, au vu de ton éducation, tu ne pouvais décemment pas laisser traîner d'affaires tout court...-. Hugin était en train d'observer son environnement avec grand intérêt sur ton épaule. Tu le voyais déjà repérer les meilleurs endroit où se poser, comme il était là...

Tu regarda Faith émerger avec une théière fumante, qu'il posa sur la table basse. Il sembla remarquer quelque chose.

« Oh, vous voulez peut-être une serviette ! »

Ah oui, c'était vrai que tu étais un poil trempée. Enfin, toi, ça ne te dérangeais pas vraiment d'être mouillée. Tu lui fit un sourire affirmatif en réponse. Il fallait au moins sécher Hugin. Tu ne voudrais pas que ton animal de compagnie attrape froid. Un corbeau malade, ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile à soigner.

« Le service à thé est dans le buffet à votre droite, si vous voulez bien vous donner la peine ! »

Et le voilà repartit. Tu entendais ses bruits de pas dans les escaliers... Bon, alors, service à thé... Tu ouvris le buffet... Hum, intéressant... Tu sortis le service et le mis sur la table basse. Tu aurais bien aimé fureter un peu plus pour voir ce qu'il pouvait bien avoir de caché dans le coin, mais tu l'entendis descendre, alors tu restas sage comme une image. Hugin quand à lui était parti de ton épaule pour se poser sur de dossier d'une chaise. Bon, tant qu'il ne faisais pas de bêtise... Il pouvait faire ça. Faith revenu, tu pris la serviette qu'il te tendis.

« Merci. »

Te sécher les cheveux avec une serviette comme ton hôte venait de le faire ? Impossible, c'était un coup à faire des nœuds improbable. Et tu prenais un soin infini de tes cheveux. Tu ne comptais plus le temps que tu passais à les brosser le soir avant de te coucher. Peut-être que cela ne se voyait pas, mais, tes cheveux, tu faisais en sorte qu'ils soient le plus beaux possibles. Ce n'était pas parce que tu avais les cheveux gris que tu n'allais pas en prendre soin. Pour faire des coiffures compliquées, tu devais bien les traiter pour qu'ils soient le plus dociles possible. Tu te contenta juste de frotter un peu et de passer la serviette sur le reste, puis de la laisser sur tes épaules.

Tu observa Faith attaquer ton corbeau avec la serviette restante. Cela te fit sourire. Mais bon, il n'était jamais bénéfique de surprendre un oiseau tel que lui. Il aurait pu mal réagir, malgré le fait qu'il était apprivoisé. Heureusement, Hugin n'avait pas aussi mauvais caractère qu'on pouvait le penser. Il aimait bien les humain, les gens, etc... Et il t'aimais beaucoup. Sinon, il ne te demanderais pas de l'attention alors que tu parlais aux gens. Il était sans doute jaloux, ahah. Il était juste un peu méfiant des nouvelles personnes qu'il rencontrait. Et comme tu lui avait appris à faire l'alarme anti-intrusion... Ahahah.

« Does… he have a name? I mean your crow there. Je n’avais jamais entendu parler de corbeau de compagnie, hormis peut-être en sorcellerie, et encore. »

Bien entendu qu'il avait un nom, ahah. Tu souris après t'être appuyée sur le dossier d'une chaise avec tes avant-bras.

« Hugin. »

Quand tu eu dis son nom, ton compagnon de la vie de tout les jour tourna son regard noir vers toi. Il savait reconnaître son prénom quand on l'appelait. N'était-il pas intelligent ? Cela ne faisait qu'un an, mais tu avais réussi à lui faire entrer des notions dans le crane,
ahah. Si Faith connaissait bien la mythologie nordique -il venait quand même du Danemark, si ne savait pas, ça aurait été grave- il saurait que c'était le nom d'un des corbeau d'Odin. Bon, tu ne savais pas où ton père avait trouvé ce corbeau, mais franchement, il avait de la suite dans les idées, ahah.

« Oh, eh bien, disons que certaines personnes aiment m'offrir des cadeaux qui sortent de l'ordinaire lors de mes anniversaires, ahah. »

Tu avais tellement de cadeaux surprenant de la part de ton père qu'au final, tu préférais ne pas essayer d'imaginer ce qu'il pouvait t'offrir cette année, en plus de ta demande de cette année. Sans oublier les cadeaux de noël... Ah... Ton père n'en faisait qu'à sa tête.

Toi, sorcière ? Ahahahah. Il se pourrait bien que oui. Tu faisais de la magie, ça marchait, c'était intéressant. Mais bon... Tu avais bien ton livre... Enfin, grimoire serait un terme plus exact. Tu pensais que c'était peut-être ton arrière grand-mère qui l'avait écrit... Mais après réflexion, peut-être que cela pouvait venir d'une génération encore au dessus. Tu n'étais pas certaine. Ta mère te laissais un peu dans le flou avec sa famille... Déjà que tu ne voyais pas ta grand-mère... Pour des raisons spécifique. Vu que ta mère s'était mariée assez jeune... à 25 ans ? Sa mère ne devait pas trop avoir apprécié ça ? Enfin bon, ton père avait laissé ta mère faire ce qu'elle voulait. T'avoir eu peu après devait avoir bouleversé un peu le tout, mais bon, si ta mère l'avait voulu, elle aurait tout aussi bien pu abandonner sa carrière après ta naissance... Mais elle ne l'avait pas fait. Elle avait continué. Et du coup, ton père l'avait tout de même soutenue... Et aujourd'hui, elle était assez réputée en tant que spécialiste pour ceux s’intéressant aux sujets comme l'archéologie, le décryptage d'ancienne langues mortes, l'astronomie, la théologie, etc... -parce que ta mère aimait jouer sur plusieurs tableau, et avec ton père dans la balance, elle pouvait réussi facilement ce qu'elle entreprenait-. Bien entendu, les livres de thèses et etc, qu'elle avait pu publier sur ces sujets, elle ne les avait publié qu'avec son nom de jeune fille, soit "Goldsmith". Et à moins de bien creuser, à Gravity Falls, bien entendu, on ne pouvait pas savoir que c'était ta mère. Parce que ta mère ne laissait que peu de mots sur elle dans la biographie en début de livre.

« Qui sait ? Je crois que mon arrière grand-mère ou arrière arrière grand-mère avait une réputation assez marrante. Elle maudissait les gens qu'elle n'aimait pas dans son voisinage, si je me souviens bien... »

Autant rester dans le vague. Il n'avait pas besoin de savoir que ta famille côté maternelle était issue de Gravity Falls... Et que tu n'étais pas si vieille. Après, peut-être que ta famille maternelle était parmi les premières à être arrivée à Gravity Falls, qui sait ? Le fait que tu n'ai pas d'arbre généalogique, c'était assez embêtant. Et puis du côté de ton père... N'en parlons pas. Ses parents et ses éventuels frères et sœurs devaient avoir nourri la terre de Roumanie depuis longtemps déjà. Il ne t'avais même pas raconté en détails les circonstances qui à fait de lui un vampire... Mais s'il ne voulait pas t'en parler, tu respectais son choix. Tout le monde à le droit à des secrets, de toute manière.

« Et quand bien même je serais sorcière, je n'aurais pas besoin de sorts. Les capacités des vampires se suffisent à elles-même. Pas besoin de magie. »

Et puis, la magie, tu ne t'en servais que peu, en vrai. Tu expérimentais. Puis tu passais à autre chose. Par contre, si quelqu'un utilisais une blacklight dans ta chambre... Eh bien, autant dire que tu avais fait tellement de symboles de protection en encre invisible que ça brillait de partout. Pourquoi ? Eh bien, quand on fait des cauchemars comme les tiens, on essaye de les atténuer... Que ce soit par des symboles de protections venant de toutes les cultures possibles, par la méditation, par d'autres choses encore. Tu avais même un foutu attrape rêve au dessus de ta tête quand tu dormais. Mais, ça ne marchais pas totalement. Cependant, il y avait des fois où tu ne cauchemardais pas. C'était rare, mais ça arrivait. Peut-être le cycle lunaire ? Tu n'en savais pas plus que ça. Mais au moins, ton cauchemars était moins envahissant quand tu dormais dans ta chambre. Mais ça devait certainement être dans le mental. La magie, c'est mental. Tu y crois, ça marche. Tu y crois pas, ça marche pas. Enfin, généralement. Tu devais certainement t'être auto convaincue que les symboles repoussaient les effets de ton cauchemar.

Tiens... Tu enleva tes lunettes pour les essuyer avec la serviette. Tu n'avais pas tout de suite pensé aux gouttes encore présentes dessus.

« Other questions ? »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Dollars : 6
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Ven 5 Mai - 9:22
unwanted lover in sightFt. Apocrypha Báthory

▬ Hugin.

À l'entente de son nom, Faith sourit doucement. Il murmura entre ses lèvres en jetant un regard au corbeau :

▬ Hugin og Munin. Odins ravn.

Voilà quelque chose qui lui parlait. Il observa le corbeau tourner la tête vers sa propriétaire lorsqu'elle l'appela. Cela lui rappelait le temps où sa mère lui comptait des mythes et légendes d'autres temps. Il n'en avait pas entendu parler tant que ça au cours de sa scolarité, ses cours d'histoire préférant la mythologie grecque ou romaine à celle nordique.
Oh, qu’ils remontaient à loin ses souvenirs d’antan lorsque l’on lui contait encore des récits fabuleux avant d’aller dormir ! Sa mère avait tenu à l’instruire correctement et à lui faire découvrir le plus d’œuvres différentes lorsqu’il n’était encore qu’un gamin, des récits d’aventures aux classiques.

C’était en partie la raison pour laquelle il s’était attaché aux bouquins à son jeune âge, bien que le blond ait mille et une autres raisons de les aimer encore plus aujourd’hui. Dès qu’il avait pu lire de lui-même, il s’était mis à dévorer des quantités astronomiques de romans et d’encyclopédies divers –et peut-être était-ce là que sa mère avait un poil regretté d’avoir contribué à le rendre ainsi, sans jamais l’avouer à son petit dernier–. Le danois se rappelait les tentatives de nuits blanches durant lesquelles ses parents l’avaient surprit, empêtré dans ses couvertures, une chandelle presque morte à son chevet et une pile de livres de Blixen sur les genoux. Souvent, son père qui rentrait tard en fin de semaine le découvrait à moitié assoupi et venait le border en lui posant des questions sur ses dernières lectures.
Ces soirées figuraient comme l’un des meilleurs souvenirs du changeur.

▬ Oh, eh bien, disons que certaines personnes aiment m'offrir des cadeaux qui sortent de l'ordinaire lors de mes anniversaires, ahah.


Aah, il aurait dû s’attendre à ce que les vampires reçoivent des présents extravagants. Lui-même le savait, l’éternité rendait les choses bien ennuyeuses pour certains. Lui réussissait toujours à être impressionné par un rien, pour le moment. Enfin là n’était pas la question. S’extasier sur un « simple » corbeau de compagnie ? Erreur de débutant…

▬ Qui sait ? Je crois que mon arrière grand-mère ou arrière arrière grand-mère avait une réputation assez marrante. Elle maudissait les gens qu'elle n'aimait pas dans son voisinage, si je me souviens bien...

Il y avait une différence entre souhaiter le malheur de quelqu’un et réaliser tout un rituel pour invoquer des forces obscures afin de voir ses ennemis –ou dans ce cas ses voisins incommodants– souffrir. Faith le savait mieux que bien, oh que oui, mais il n’avait pas spécialement envie de poser la question. La jeune femme ne devait pas être au courant de toutes manières, on parlait tout de même de trois ou quatre générations au dessus de la sienne. Quoique, si l’on parlait de vampire, il pouvait bien y avoir ce genre d’exception. Lui ne connaissait que ses parents malgré la longue durée de vie de son espèce.

▬ Et quand bien même je serais sorcière, je n'aurais pas besoin de sorts. Les capacités des vampires se suffisent à elles-mêmes. Pas besoin de magie.

Cela était déjà bon à savoir. Faith servit le thé dans les deux tasses qu’Apocrypha avait sorti et prit la sienne. Il ramena ses genoux contre lui et pressa ses mains sur les bords chauds du récipient en faïence. Un petit soupire de satisfaction s’échappa d’entre ses lèvres avant qu’elles ne s’étirent en un sourire. Faith avait toujours aimé la chaleur qui se propageait dans ses paumes. Il prit une gorgée de son thé et garda la porcelaine pressée contre ses lèvres.

▬ Il vaudrait mieux ne pas vous énervez, dans ce cas ! Je ne pense pas avoir une très bonne résistance à la magie ~

Il n’avait pas eu l’occasion d’être victime de sortilèges très souvent, et cela remontait à bien trop longtemps pour qu’il s’en souvienne vraiment, mais il se rappelait ne pas avoir apprécié. Du tout. Il avait même régurgité son plat, la minute suivante, et ce n’était pas dû à l’effet du sort, ohoh que non. Il n’avait pas la moindre idée du pourquoi du comment, mais son organisme ne semblait pas apprécier la magie autre que la sienne. Il devrait peut-être enquêter dessus maintenant qu’il y pensait. Raison de plus pour aller voir ce que lui réservait la bibliothèque. Il devait bien y avoir quelques bouquins poussiéreux traînant dans un coin à ce sujet.

▬ Anywaay ! H-hm... I don’t really know a lot about the mystic stuff from here. E-except that there’s a lot of... Creatures, if we can call them like that? -I guess. Could you maybe...Tell me more about them? Meeting some of my kind would be a great opportunity.

Geh, il continuait de trébucher sur certains de ses mots, à sa grande honte. Un peu plus de confiance en soi ne lui ferait pas de mal, je vous le dis. Agathe n’était pas là pour couvrir ses arrières, plus à présent. Et en parlant d’elle… Il devait penser à prendre de ses nouvelles le plus vite, autrement il subirait les foudres de son aînée. Personne de sensée ne voudrait cela. Personne.

Maintenant qu’il vivait seul, comme un grand –91 années à vivre dans les pattes de sa grande sœur, ça n’aidait pas, certes–, il devait bien se prendre en main. S’intégrer. Mais il n’avait jamais été bon à cela. C’était le moment d’y remédier.


Apocrypha ôta ses lunettes pour retirer les quelques gouttes qui étaient restées avant de réitérer sa demande. S’il avait des questions? Sapristi, oui ! Mais il n’allait pas passer la journée à lui demander tout ce qu’il voulait savoir, on ne retenait pas une dame pour ce genre de choses futiles ! Juste une petite dernière, et il la laisserait tranquille. Juste une.


▬ This is probably the last one I have, and well, it might be a bit personal. I know you lived here before and you’ve come back recently but- ...was it easy to..-mingle, with the humans here? I’m always nervous when I’m with them, I might just want to be comforted right now! ...–and yeahit’skindaridiculous– but it’s just to know!!


Le blond frotta son bras droit, un peu embarrassé. Oui, il avait vraiment besoin d’être rassurer, il n’avait pour le moment pas l’envie d’interagir avec les habitants de Gravity Falls. Peut-être étaient-ils plus compréhensifs –ou juste plus aveugles–, mais il avait besoin de voir le point de vue d’une autre créature surnaturelle, bien que leur situation ne soit probablement pas la même. Elle n’était pas sa psy, god, il le savait. C’était juste quelque chose qui l’aurait gêner tant qu’il ne l’aurait pas poser la question, et voilà qu’il l’avait posé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Jeu 18 Mai - 1:05
participant 1Apocryphaparticipant2Faithparticipant2In the residence

UNWANTED LOVER IN SIGHT

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone
‒ Hugin

Maison pauvre, voie riche.
— Koan zen
Il avait parfaitement compris la référence. En même temps, s'il ne l'avait pas... Eh bien, là, il n'aurait pas mérité de venir du Danemark. Tu le regarda vous servir tous les deux. Tu ne touchas cependant pas encore la tasse fumante. Tu n'allais pas te brûler les doigts et la langue. Tu allais attendre qu'il refroidisse légèrement. Être un dhampire n'épargne pas les brûlures de ce genre, surtout que tu as le corps plus froid qu'un humain, mais pas aussi froid qu'un vampire non plus. Entre les deux. Donc en gros, un humain qui te touche te trouvera froide, et un vampire te trouvera tiède. C'est-y pas beau la vie ?

Tu esquissa un sourire amusé quand il dit qu'il n'était pas très résistant à la magie. Mhhh, c'est à noter dans un coin de ta tête, même si tu doute avoir envie de tester ta magie sur une créature surnaturelle telle que lui. C'était de la méchanceté gratuite, et même si tu aimais beaucoup ça, Tu aime beaucoup le karma... tu n'allais rien faire sur un potentiel ami. A qui tu avais menti sur une certaines statue, mais ce n'était pas la mort, pas vrai ? Ahahah. C'était juste un test. Est-ce que Bill se manifesterais qu'au bout d'un certain nombre de gens qui auront serré la main de sa statue ? Tu le sauras en temps et en heures...

Tu l'observa attentivement a travers tes lunettes quand il te demanda de lui en dire plus sur les créatures du coin -avec ses quelques hésitations de langage. A force, tu n'y faisais plus attention-. Oh mais, toute information se monnaie, ici, mon bon monsieur. Rien n'est vraiment gratuit. Tu avais mis du temps avant de percer certaines mystères de Gravity Falls, ce n'était pas pour les raconter a la première créature venue gratuitement. Non, non, tu n'étais pas comme ça. C'était donnant donnant avec toi. Pas autrement. Surtout que tu avais eu chaud aux fesses plus d'une fois, dans cette forêt. Même si tu étais plus forte que la plupart des créatures, tu ne faisais pas le poids contre certaines, comme le Gremloblin. Pas besoin de le regarder dans les yeux pour connaitre ta pire peur, maiiiis, à éviter comme la peste. Meh.

Quand tu lui demanda s'il avait d'autres questions... Oula, vu la tête qu'il fit, oui. Il devait en avoir tellement, ahah. Tu t'attendais littéralement à une véritable autre avalanche de questions sur tout et n'importe quoi, là, maintenant. Une fois satisfaite de l'état de tes lunettes, tu les remis sur ton nez.

« This is probably the last one I have, and well, it might be a bit personal. I know you lived here before and you’ve come back recently but- ...was it easy to..-mingle, with the humans here? I’m always nervous when I’m with them, I might just want to be comforted right now! ...–and yeahit’skindaridiculous– but it’s just to know!! »

Rien que pour l'effet dramatique de la scène, tu décidas enfin de prendre la tasse de thé préparée pour toi afin d'en boire une gorgée. Bonjour la buée sur tes verres, mais ce n'était pas important. Qui avait besoin de voir, actuellement, ahah ?... Bref. Tu reposa la tasse avant d'éventuellement te brûler les doigts comme tu l'avais fait pour le bout de ta langue.

« Hum. Question pertinente. Je dirais que comme cette ville semble attirer le surnaturel, en contrepartie, les habitants sont moins intelligents. Pour ne pas dire totalement stupide pour certains. En fait, je dirais qu'il y a les extrêmes, et peu de gens au milieu. Ça bascule de l'intelligence à la stupidité assez facilement, ici. Si vous faites attention à ce que vous faites, ça ne devrait pas poser de problème. Y'as bien eu un moment où la gravité à été altérée pour une raison obscure il y a trois ans, les gens n'ont trouvé que "tremblement de terre" ou "le monde entier à eu le hoquet", alors... Normalement, c'est d'une facilité déconcertante de se mêler aux humains. Et puis bon, personne ne se doute de rien pour moi, mis à part Dipper Pines, mais comme il est du genre parano, si j'ai bien saisi sa personnalité, c'est un cas à part. Même si on n'a rien à se reprocher, j'imagine qu'il se fera des films jusqu'à trouver des preuves... »

Autant dire que Dipper était vraiment... Hum... Trop sur ses gardes ? Tu te demandais pourquoi, d'ailleurs. Bon ok, Gravity Falls n'était pas non plus sans dangers. Sans gros dangers... Tu te demandais toujours pourquoi tu avais décidé de revenir ici, n'empêche... Tu avais toi même du mal à comprendre pourquoi cette ville t'attirais, mis à part le fait que Bill Cipher y avait fait sa loi le temps d'une semaine... En tout cas, ça, c'était la raison qui te faisais rester. S'il revenait, tu voulais absolument être aux première loges pour voir ça.

« Enfin bon. Si vous voyez un adolescent transpirant avec une casquette bleue et blanche avec un sapin dessus, évitez d'être nerveux en le voyant. Faites comme si tout allait bien, et ça passera parfaitement. »

En vrai, tu n'en savais rien. Il t'avais bien dans le nez parce que tu étais pâle comme pas possible, que tu avais les cheveux gris et les yeux rouges. Ouep, toi aussi tu te serais trouvée suspecte, de toute façon. Mais eh, il aurait tellement eu l'air con si ça avait été une teinture, des lentilles colorées, et une maladie qui te faisais éviter les expositions aux rayons du soleil prolongées. Oui, il aurait vraiment eu l'air bête si ça avait été ça. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Mais au moins, ça relevait le niveau. Personne n'avait pensé comme lui avant. Il avait le mérite de trouver que ce n'était pas normal. Du moins, pas anormalement normal. Puis bon, les gens te laissaient tranquille à l'highschool. Tu y avais une réputation. Enfin, plusieurs. Et des rumeurs en tout genre, mais tant qu'on parle de toi et que ça te permet d'être tranquille, tu t'en fichais pas mal. Pas besoin de pots de colles à tes basques. Déjà rien qu'avec les clubs de sports voulant entrer dans tes bonnes grâce malgré le fait que les membre n'appréciaient que tes compétences sportives. Ça te laissait perplexe. Où était le travail d'équipe si tu étais à l'écart, mais dans l'équipe quand même ? C'était pas un peu con ? Aaaah, les humains. « Tous les moyens sont bons pour gagner » pas vrai ?...

« Si vous voulez que je vous en dise plus sur les créatures du coin, il va falloir me donner des informations sur vous. Je n'aime pas être lésée dans ce genre d'échanges de connaissances. »

Parce que tu sentais vraiment la demande, mais pas les réponses que tu voulais. Eh oh.
Tu aimais bien savoir à quoi tu avais affaire, même si ça ne faisait pas de doute que tu pouvais le battre niveau force physique. Sans doute. Tu ne savais pas trop si les changeur de formes étaient plus forts ou avaient les mêmes muscles que les humains.
Tu repris ta tasse pour en boire le contenu, maintenant qu'il était plus à même d'être bu sans que tu te brûle encore la langue. Les vampires n'on pas le goût de ce qu'ils boivent ou mangent, sauf si c'est de la viande saignante -et on n'a pas besoin de parler du sang humain, ahem-, et encore... Ça n'as pas toujours bon goût... D'après ce qu'on t'avais dit. Mais ça n'avait pas empêché ton père de faire la cuisine quand tu étais petite, pour toi et ta mère.

« Vous aviez dit que vous viviez plus longtemps que les humains... Ça vous fait quel âge en réalité ? »

En tout cas, avec un père approchant les 3000 ans à quelques petites centaines d'années près, s'il te disait qu'il avait plus de 1000 ans, ça ne t'aurais pas interpellé. Enfin... vu qu'il butait sur les mots, a moins qu'il veuille se donner un style timide, il ne pouvait pas avoir cet âge là. Les gens ayant 1000 ans d’existence étaient plus sûr d'eux, ça, c'était à n'en pas douter. Mais il ne t'avais pas dit son âge éventuel... Tu lui donnait entre 30 et 40 ans en apparence...

Hugin décida qu'il en avait assez, et s'éloigna de vous deux en se posant sur l'un des bras du canapé, non loin de là. Aaaah, ce corbeau... Cela te fit sourire.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Dollars : 6
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Mer 24 Mai - 17:28
unwanted lover in sightFt. Apocrypha Báthory
Les bords de la tasse fumante picotaient ses paumes mais il n’en avait cure. Il les pressa même de plus bel contre la faïence brûlante. Faith raffolait de la chaleur, peu importe sa forme. Les siestes au soleil autant que les soirées au coin du feu, il aimait se sentir bien au chaud et en sécurité. Il s’agissait peut-être d’un réflexe purement animal, mais il lui prenait parfois de se faire des « nids » un peu partout dans son chez-lui en amassant des couvertures sur le sol, des tonnes de coussins et des piles de livres gigantesques. En quelques minutes il se créait un petit bastion, fort confortable, où il lui arrivait de passer une journée entière à ne rien faire. Bon, l’appel de la nourriture le sortait parfois de ses lectures intensives lorsque ce n’était pas sa sœur – qui elle le faisait à grands coups de pied au derrière. C’est pourquoi il s’assurait d’avoir des provisions à portée de mains lorsque ses « périodes de nidations », comme disait Agathe, le prenaient. Il aurait fait un meilleur écureuil qu’un humain, c’était certain.

La jeune femme sembla drôlement amusée par ses paroles. Ou divaguait-il sans doute trop, ce n’était pas comme si Apocrypha souriait depuis le début. Il y avait tout de même quelque chose, un petit rien qui clochait avec son expression. Le danois ne savait pas vraiment quoi, et cela l’agaçait un peu plus qu’il ne voulait bien l’avouer.


▬ Hum. Question pertinente. Je dirais que comme cette ville semble attirer le surnaturel, en contrepartie, les habitants sont moins intelligents. Pour ne pas dire totalement stupide pour certains. En fait, je dirais qu'il y a les extrêmes, et peu de gens au milieu. Ça bascule de l'intelligence à la stupidité assez facilement, ici. Si vous faites attention à ce que vous faites, ça ne devrait pas poser de problème. Y'as bien eu un moment où la gravité à été altérée pour une raison obscure il y a trois ans, les gens n'ont trouvé que "tremblement de terre" ou "le monde entier à eu le hoquet", alors... Normalement, c'est d'une facilité déconcertante de se mêler aux humains. Et puis bon, personne ne se doute de rien pour moi, mis à part Dipper Pines, mais comme il est du genre parano, si j'ai bien saisi sa personnalité, c'est un cas à part. Même si on n'a rien à se reprocher, j'imagine qu'il se fera des films jusqu'à trouver des preuves...


Gravité altérée ? Il se demandait bien comment altérer la gravité était même imaginable mais-… Wait. Avait-elle vraiment dit "le monde entier a eu le hoquet" ou rêvait-il ? Il y avait une limite à la bêtise tout de même ! Le blond avait tout d’abord cherché à contenir un gloussement mais avait céder à un rire franc.  


▬ Même les médias ne trouveraient pas plus bête ! Modifier la gravité ? Comment est-ce qu’on peut confondre cela avec un simple tremblement de terre ? …D’ailleurs, comment peut-on même l’altérer ?


Puis, la question de ce mystérieux « Dipper Pines ». Le nom lui était familier, il en était certain. Mais où l’avait-il entendu ou même vu ? Il n’avait pas touché à la gazette hebdomadaire dans sa boîte aux lettres ni discuté avec des habitants assez de temps pour retenir le nom de quelqu’un qu’il n’avait jamais vu. Il était à présent quasi-sûr de s’en souvenir.


▬ Enfin bon. Si vous voyez un adolescent transpirant avec une casquette bleue et blanche avec un sapin dessus, évitez d'être nerveux en le voyant. Faites comme si tout allait bien, et ça passera parfaitement.


Le blond hocha vaguement la tête, pour le moment peu convaincu par le niveau de danger que représentait ce « Dipper ». Si jamais il le croisait, il ferait néanmoins attention. Ça ne pouvait pas lui faire de mal d’être sur ses gardes.

Un adolescent ne correspondait-il de toutes manières pas à cette description constamment ? Enfin bon, il espérait ne jamais avoir à prendre peur devant un prépubère pour la simple raison qu’il n’aimait pas le contact avec les humains. Il devrait d’ailleurs remédier à son antipathie pour l’Anthropos. C’est que cela allait devenir un vrai handicap à la fin !


▬ Si vous voulez que je vous en dise plus sur les créatures du coin, il va falloir me donner des informations sur vous. Je n'aime pas être lésée dans ce genre d'échanges de connaissances.


Zut alors, lui qui pensait avoir plus d’informations croustillantes. C’est qu’il n’avait pas envie d’exposer tout et n’importe quoi à son sujet, le petit piaf ! Et puis, que voulait-elle bien savoir à propos des changeurs ? N’y en avait-il pas assez aux States ? Pour être honnête, il n’en savait rien. Aucun membre de sa famille proche n’y vivait, ou bien n’était-il pas au courant, alors la famille éloignée ? Il ne l’a connaissait qu’à peine. Cependant, il devait bien y avoir plus de la moitié européenne qui avait due y bouger pendant et après la WWII, n’est-ce pas ? Il devrait demander à sa mère, éventuellement à sa sœur, si elles étaient au courant des migrations de métamorphes aux États-Unis lors des dernières décennies.


▬ Hm, deal. Qu’est-ce que vous voulez savoir ?

▬ Vous aviez dit que vous viviez plus longtemps que les humains... Ça vous fait quel âge en réalité ?


Alors c’était donc là qu’elle voulait en venir ? Si ça lui chantait d’apprendre qu’il était un petit vieux de presque un siècle, ainsi soit-il. Il n’allait pas mentir sur ça au moins, un peu de confiance en soit. A son tour de sourire derrière sa tasse. Oh, ça ne le cachait pas, et ce n’était pas le but.


▬ J’ai 91 ans actuellement. Ça ne doit pas vous étonner beaucoup, votre longévité est bien plus étirée.


Il devrait penser à conserver ce qu’il savait dans un journal, que ce soit sur son espèce ou sur d’autres choses qu’il avait expérimenté. Le blond n’avait jamais eu le courage de s’y mettre. Il n’était pas aussi vieux que Bilbo Baggins pour se mettre à ce genre d’activité. Il était encore « jeune », il pouvait vivre encore quelques folies avant de s’enfermer définitivement dans son trou.

▬ Je ne sais si cela s’applique à tout le monde, mais il est vrai que ma famille et moi avons une durée de vie un peu plus longue que celle d’un humain lambda. Je ne sais pas l’âge précis, si c’est ce que vous demandez. Ceux que je connaissais ou dont on m’a parlé n’ont pas eu la chance d’être mort de vieillesse. Enfin, c’est peut-être bien aussi comme ça, on se lasse rapidement d’un siècle ou deux d’existence. Le danois marqua une petite pose, pour lui laisser ingérer la notion. Et vous, quel âge avez-vous donc, si je puis me permettre ?


La pluie soudainement se fit plus forte à l’extérieur. Les gouttes cognèrent violemment contre les carreaux, faisant sursauter le blondinet qui posa sa tasse sur les champs pour ne pas faire de bêtise.


▬ J’espère que le temps s’arrangera bientôt. Moi qui avait hâte de goûter au climat tempéré…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Mar 27 Juin - 5:08
participant 1Apocryphaparticipant2Faithparticipant2In the residence

UNWANTED LOVER IN SIGHT

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone
‒ Hugin

Maison pauvre, voie riche.
— Koan zen
« Même les médias ne trouveraient pas plus bête ! Modifier la gravité ? Comment est-ce qu’on peut confondre cela avec un simple tremblement de terre ? …D’ailleurs, comment peut-on même l’altérer ? »

Mh, tu ne savais pas. Mais après tout, le fait était qu'il y avais un génie de 70 ans s’appelant Stanford qui devais y être pour beaucoup dans ce procédé, tu n'en doutais pas. C'était lui que Bill avait changé en... Or. Une chance d'avoir trouvé un coin safe jusqu'à ce que Bill et ses amis, comme il disait, partent pour la pyramide qui avait été placée dans le ciel. Aaaah, une vision pleine de... nostalgie. En tout cas, la science avait beaucoup de secret. Le fait que la gravité merde à intervalles régulier... A bien y repenser, cela ne s'est produit... Qu'un jour. Tu avais même dû réparer les dégâts dans la maison, à cause des bibelots de ta mère qui avaient cassés... Ça avait été... Brrrrr... A expliquer pourquoi ses précieux objets avaient été cassés. Tu l'entendais encore hurler au téléphone... Eheh... Ahem...

« Hm, deal. Qu’est-ce que vous voulez savoir ? »

Aaaaah, cette simple formulation te fis sourire. Deal, eh ? L'expression favorite d'un certain démon...

« J’ai 91 ans actuellement. Ça ne doit pas vous étonner beaucoup, votre longévité est bien plus étirée. »

Eh bien, voyez-vous ça. Bientôt un siècle. Il avait donc connu la premier et la deuxième guerre mondiale... Enfin, de loin. C'était fou à quel point ces deux guerres avaient fait de victimes. Et pour des choses un peu absurde. C'était quoi, déjà, la raison de la guerre entre l'Allemagne et la France ?... L'assassinat de l'archiduc-héritier François-Ferdinand d'Autriche ?... Les historiens en débattais encore, des autres cause de cette immense tuerie. Après pour ce qui était de la seconde, elle suivait la première de près, en plus du fait qu'Hitler avait une drôle d'idée des choses... Et puis, il est difficile de faire comme l'empire Romain ou Napoléon... Enfin, là, tu t'égarais bien loin... La plupart des américain ne seraient même pas capables d'avoir de telles connaissances sur l’Europe... Certains ne savent même pas ce qu'est l’Europe non plus, d'ailleurs... Désolant.

« Je ne sais si cela s’applique à tout le monde, mais il est vrai que ma famille et moi avons une durée de vie un peu plus longue que celle d’un humain lambda. Je ne sais pas l’âge précis, si c’est ce que vous demandez. Ceux que je connaissais ou dont on m’a parlé n’ont pas eu la chance d’être mort de vieillesse. Enfin, c’est peut-être bien aussi comme ça, on se lasse rapidement d’un siècle ou deux d’existence. Et vous, quel âge avez-vous donc, si je puis me permettre ? »

Effectivement. Peut-être avait-il perdu des proches à cause de ces deux guerres ? Tu ne te risquerais pas à poser une question aussi épineuse que celle-là. Après tout, tu étais quand même une parfaite inconnue... S'il avait 91 ans, mais qu'il paraissait avoir entre trente et quarante ans, il vivrait surement... Mh... Deux cents ans minimum ?... Maybe. Ce n'était que des supposition. Et toi non plus tu ne savais pas combien de temps tu allais vivre... Autant qu'un humain, si tu ne te faisais pas tuer... Ou si tu ne cédais pas à la tentation... Mais est-ce que cela irait au delà ?... Tu paraissais avoir vingt ans alors que tu en avais bientôt vingt six...

Tu regarda la fenêtre également. C'était vrai qu'il pleuvait plutôt fort, d'un coup. Enfin bon, c'était la période après tout. L'automne. Bientôt ton anniversaire. Bientôt Halloween.

« J’espère que le temps s’arrangera bientôt. Moi qui avait hâte de goûter au climat tempéré… »

« Oh, pour ça... Il va falloir attendre plusieurs mois. Ce n'est pas la bonne période pour qu'il fasse bon. Enfin, moi, ça me va parfaitement. Vampire et soleil ne font pas bon ménage. »

Tu souffla légèrement sur ta tasse de thé. Autant éviter de te rebrûler le bout de la langue encore une fois. Voyons. Ah. Oui. Ton âge. Hum. Quel semi vérité allais-tu lui sortir ?... Peut-être que cette fois il fallait mieux le noyer sous les information pour ne pas répondre clairement à sa question...

« Je n'ai pas encore atteint la centaine d'année. Je suis un jeune vampire, en comparaison de mon maître de lignée qui doit avoisiner les 3000 ans, à quelques centaines d'années près. En soit, les vampires sont immortels. Même si le terme un peu plus exact serait sans doute "éternel", vu que l'on peu facilement nous tuer quand même. Même si, un pieu dans le cœur, c'est censé tuer tout le monde, ahah. Pour le coup, on ne parle pas de longévité. Les vampires sont mort. Mais vivant également. Il est donc aisé de dire "mort-vivant", même si ça peu sembler péjoratif pour certain, c'est bel et bien le cas. Sans boire de sang, qui est la source de la vie, et donc, par conséquent, la vie en elle même, ce serait juste "mort" qui nous définirait. Nous ne grandissons plus. En fait, nos cheveux et nos ongles continuent de pousser, au même titre que les cadavres... Ce qui explique pas mal de choses. »

Tu avais envie de t'arracher la langue quand tu t'incluais dans l'équation, en disant nous. Mais tu n'avais pas vraiment le choix. Et puis, tu n'avais pas envie de lui servir un mensonge trop éhonté à propos de ton âge. Autant éviter les ennuis en donnant 685468 versions à des créatures différentes.

« Ah, au fait, au final, le mieux serait tout simplement de se méfier de toute la famille Pines. Ils attirent les ennuis, en plus. Si jamais il vous prend l'envie d'aller au Mystery Shack... Mh... Attention, tout n'y est qu'arnaque et attrape touriste... Entre le yé-slip, le rocher visage... uh... la photo d'un cheval qui fait du cheval... La choco-lantilope... Euh, bon, rien qu'a énumérer tout ça j'ai mal. Ahem. Vous voyez le truc. Et le pire, c'est que ça marche. »

Tu fis un geste de la main circulaire pour illustrer tes propos avant de boire une gorgée de thé en observant Hugin derrière tes lunettes teintées. Il était sage pour l'instant, c'était parfait.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 137
Dollars : 6
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Sam 1 Juil - 21:45
unwanted lover in sightFt. Apocrypha Báthory
C’est vrai que pour le coup, il n’avait pas vraiment choisi la période propice pour profiter du soleil. Bah, au moins il sera prêt au mauvais temps avant, c’est déjà ça. L’hiver était tout de même bien doux ici en comparaison à sa terre natale.

Crap, était-ce déplacé de dire à un vampire que le soleil lui manquait ? Zut, il devait paraître impoli maintenant. Se réfugier dans sa tasse de thé n’y changerait rien. Il préféra poursuivre sur le second sujet. Il ne s’était pas attendu à ce que la jeune femme ait le même âge que le sien. Elle était sans doute plus jeune même, d’après ce qu’elle avançait.

On parlait souvent des vampires vieux de plusieurs siècles, jamais des petits jeunes. Sauf pour les nouveaux transformés, peut-être...Un sujet très populaire dans les romans de science-fiction bit-lit...
Pouvaient-ils se reproduire comme des humains, puisqu’ils étaient sensés être morts ? Enfin, là n’était pas la question la plus importante. Il n’avait pas la moindre connaissance sur les communautés vampiriques, que cela soit en Europe ou en Amérique. Mais si ce qu’Apocrypha disait était vrai, cela signifiait que son «maître de lignée» devait avoir traversé les époques en un battement de cil. Des premiers âges aux temps modernes. Cela devait être compliqué. Le blondinet n’allait pas se préoccuper de l’adaptation des vampires dans la société. Ce n’était pas l’ordre du jour.

Vint le sujet des Pines. Bien sûr qu’il avait entendu parler du Mystery Shack. Il n’avait jamais osé s’y aventurer, pas pour le moment, mais ses bibelots de toutes sortes l’attiraient néanmoins incontestablement. Oui c’était inutile. Mais c’était siii joli ! Il trouverait bien de la place pour fourrer ces objets en tout genre dans son salon. Et qui sait, il trouverait peut-être des livres rares ? Ou tout simplement des livres. C’était très bien.
Il ferait d’abord un tour à la bibliothèque, ça c’est sûr.

▬ [...] Entre le yé-slip, le rocher visage... uh... la photo d'un cheval qui fait du cheval... La choco-lantilope... Euh, bon, rien qu'a énumérer tout ça j'ai mal. Ahem. Vous voyez le truc. Et le pire, c'est que ça marche.

Le blondinet étouffa un rire à l’énumération de toutes ces choses inutiles. Une antilope…Au chocolat ? Nooon. Il ne pense pas avoir à acheter ce genre de chose, par contre.

▬ Aha, si vous le dites. Je ferai attention, merci.

Il offrit un sourire timide à la jeune femme avant de poser sa tasse dans la coupelle et de se relever en voyant l'heure affichée sur sa pendule. Coucou typique suisse, l'est pas beau ? Sans le bruit énervant, Faith n'était pas le genre à supporter les vacarmes soudains. Il pense à ses oreilles sensibles, lui.

▬ Mais nous discutons, nous discutons ! Il commence à se faire tard ! Je serais ravi de reprendre cette discussion un autre jour, mais je ne voudrais pas vous retenir plus longtemps.

Maintenant, il avait l'air d'un papi. Mais c'était un peu ce qu'il était, laissez le donc à ses vieilles manières de petit vieux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory

MessageSujet: Re: Unwanted Lover In Sight - Part. 2| ft. Apocrypha Báthory Dim 2 Juil - 1:53
participant 1Apocryphaparticipant2Faithparticipant2In the residence

UNWANTED LOVER IN SIGHT

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone
‒ Hugin

Maison pauvre, voie riche.
— Koan zen
Il sembla amusé par ce que tu venais d'énumérer. Bon, en même temps, qui ne le serais pas, après tout ? Il faut vraiment le voir pour y croire, au Mystery Shack. Parce que ces bestioles là ne sont dans aucun imaginaire mis à part celui de M. Mystère... Et c'était vraiment chelou. Tu bus ton thé, maintenant que tu étais sûre que tu n'allais pas te brûler la langue et le gosier.

« Aha, si vous le dites. Je ferai attention, merci. »

Il regarda ensuite son horloge, qui était d'ailleurs plutôt pas mal. Et il se leva. Mh ?

« Mais nous discutons, nous discutons ! Il commence à se faire tard ! Je serais ravi de reprendre cette discussion un autre jour, mais je ne voudrais pas vous retenir plus longtemps.  »

Quoi, déjà ? Juste ça ? Il n'était pas si tard, en plus... Tu lui fis un sourire, reposant ta tasse vide. Tu ne t'étais pas assise de tout le long de la conversation... Est-ce que c'était mal polis ?... Bah... Tu lui avait donné plus d'info que lui t'en avais donné, en plus de ça, huuuum. Tu verra bien, vous vous recroiserez et vous aurez l'occasion de discuter à nouveau. Certainement.

« Ça ne me dérange pas. Enfin bon, j'ai quand même quelques petites choses à faire de mon côté... C'était un plaisir d'avoir discuté avec vous... Ah, je sais. Je pourrais vous laisser mon adresse. Hum... Je me permet. »

Tu chercha des yeux un papier et un stylo, dans tout ce bazar. Quand tu trouva les deux éléments et vérifié que ce c'était un bout de papier classique, tu écrivis ton adresse, et même ton n° de téléphone portable, au cas où. Même si tu n'étais pas sûre qu'il en ai un lui, vu comment il réagissait comme un papy. Tu lui donna le papier avant de remettre le stylo où tu l'avais trouvé.

« Si vous avez envie de partager d'autres informations à l'occasion, venez ou appelez moi. Bon, par contre, j'ai cours en semaine... Double vie oblige, eheh. »

Tu lui fis un sourire désolé. Ton regard caché par tes lunettes teintée se tourna vers le corbeau qui attendait dans son coin, là où il avait décidé de se poser. Tu tapota ton épaule.

« Hugin, viens là mon beau. »

Il pencha la tête, comme pour te troller, en ne venant pas, mais pris finalement son envol pour venir à l'endroit que tu avais désigné. Tu lui caressa la tête pour récompense. Enfin bon, tu allais devoir le déloger de là pour remettre ton manteau... Pas grave. Tu refis finalement le chemin inverse de tout à l'heure, remis tes chaussures, récupéra ton manteau et ton écharpe, en faisant croasser Hugin de mécontentement encore une fois au passage parce qu'il avait été déplacé alors qu'il était très bien sur ton épaule. Tu ouvris finalement la porte, te tournant vers Faith.

« Je vous dis à la prochaine, Faith~ Et merci pour les serviettes et le thé. »

Tu le regarda te tendre un parapluie. Tu le pris donc en le remerciant d'un hochement de tête.

« Il faudra que je pense à vous le rendre. »

Et tu étais partie pour rentrer chez toi alors qu'il pleuvait, protégée par le parapluie emprunté.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Résidences-