Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 415
Dollars : 4488
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Mar 2 Mai - 19:08
◄► Shut up bitch and take my money ~ [Feat Faith]◄►
Ma cherie Mademoiselle,
It is with deepest pride and greatest pleasure
That we welcome you tonight
And now, we invite you to relax
Let us pull up a chair
As the dining room proudly presents
Your dinner!

Be our guest

Be our guest

Put our service to the test
Tie your napkin 'round your neck, cherie
And we'll provide the rest
Allongé contre le banc de bois qui faisait office de lit, le métis fini par se réveiller de sa sieste réparatrice. C'est qu'il avait donné pas mal de lui-même durant sa représentation. Mais bordel, qu'est-ce que son sylvestre matelas pouvait bien être trop dur, le voilà qui avait maintenant des courbatures. La prochaine fois, il choisirait... Oh wait ! Ce n'était pas lui qui s'y était posé. Ses derniers souvenirs remontaient au chapiteau, avant de s'écrouler en plein milieu de ses collègues.

« - Kanen... »

Il eu la confirmation de sa théorie quand le bien nommé se retourna à l'évocation de son nom tandis qu'une autre présence se rapprocha du directeur du casino. Il se releva alors pour les saluer, et les remercier, quand sa couverture improvisée chuta de son torse. Aussitôt le froid vint agressé sa peau mise à nue. Il se rappela alors qu'il avait opté pour un vêtement plus dénudé que la chemise prêtée par le staff' pour réussir son show. C'était certes très commode quand il maniait des bolas de feu mais pour protéger de la fraîcheur saisonnière, il avait connu meilleure solution. Il frissonna et attrapa le tissu bien trop cher pour n'être qu'une vulgaire couverture.

S'attardant quelque peu dessus, il constata qu'il s'agissait en réalité d'un blaser de bonne facture, et qu'il connaissait cette pièce d'uniforme. Il releva alors son regard vers ses deux acolytes pour remarquer que son meilleur ami et grand couillon ne portait plus que sa chemise.

« - Je n'ai trouvé que cela. »

Simple et direct comme toujours. Kanen était égal à lui-même. C'était ces qualités qui l'avaient poussé à l'intégrer dans son établissement. Ça ainsi que son efficacité et sa force. Il était vrai que des vice-président avec des carrures de videurs, il n'y en avait pas des centaines. Mais c'était ça qu'il aimait : l'originalité. Il lui rendit son vêtement et se dirigea vers son casier, de là il put récupérer sa propre chemise ainsi que son manteau.

« - Coucou grand-frère, alors bien dormi ? J'espère que oui, parce que le patron a accepté de te laisser en repos pour aujourd'hui, après la frayeur que tu leur as fait ce matin, afin que tu puisses reprendre des forces. Mais en contre-partie, tu as une nouvelle mission pour demain Noki. Ils veulent que tu fasses une danse en solo. »

C'était au tour de sa petite sœur de prendre la parole tandis qu'elle lui tendit un gobelet de café désormais froid. Il regarda le contenant quelques instants et le posa sur le banc où il avait pioncé et se passa une main sur le visage. La journée de repos était-elle vraiment là pour le requinquer ou était-ce une façon de lui permettre d'écrire son numéro ? Il était en droit de douter. Toujours était-il que maintenant il avait un show à travailler. Dépité, il se releva quand Chenoa reprit la parole.

« - Et il voudrait que tu commences à chercher pour un costume. Maintenant que tu t'es démarqué des autres, il te faut un uniforme spécifique. »

De mieux en mieux. Question sadisme, il avait vraiment à apprendre de ce personnage. Ça serait parfait pour traumatiser un peu ses chers employés. Mais bon pour plus tard car pour l'heure il avait un numéro ET un costume à trouver. L'adolescente sembla capter sa perte de motivation et lui apposa une main compatissante contre son dos.

« - Courage va. Je sais que tu en es capable. Tout va bien se passer Noki. »

« - C'est noté... »

Murmura-t-il, brisant le silence dans lequel il c'était plongé depuis son réveil. Cela faisait pas mal d'informations à digérer pour son cerveau encore endormi. Galère, voilà qu'il avait pas mal de boulot sur les mains. Mais il pouvait s'en occuper cet après-midi, ou ce soir... ou demain entre deux prestations. Il avait tout son temps pour ça. Alors que beaucoup moins pour sa petite sœur et son meilleur ami, alors tout deux présents. Il fallait profiter de ces deux-là. Ils n'avaient qu'une seule vie après tout et elle méritait d'être vécue pleinement.

« - Mais avant pourrait-on profiter un peu tous les trois de la fête. Ça fait un bail que l'on n'a plus vraiment rien fait ensemble. »

A cette étrange requête, les deux lardons se regardèrent. Ils semblaient chacun peser le pour et le contre. Finalement, ils finirent par accepter. A la bonne heure. C'est ainsi que sa matinée se termina joyeusement. Entouré de deux personnes en qui il avait le plus confiance. Il en profita pour leur faire goûter cette merveilleuse friandise qu'il avait consommer avec Apocrypha la veille. Ces délicieuses pommes d'amour. Puis il firent quelques attractions et Chenoa mitrailla ce joyeux trio de photos souvenirs. Combien son appareil pouvait-il garder d'images en mémoire, il commençait à se le demander tant elle s'acharnait sur le pauvre bouton déclencheur.

A midi, il s'arrêtèrent pour déguster des sandwichs que la jeune fille avait eu la patience de faire. Cet idiot, il avait encore oublié de faire son panier repas mais ce n'était pas si grave que cela. Après tout, la fête foraine offrait pleinement de quoi se restaurer même si les plats proposés n'étaient pas les plus indiqués pour un régime diététique. C'est donc après ce repas et un réveil forcé qu'il dut se séparer d'eux pour « s'activer » à remplir ses taches.

Il pourrait s'imprégner de l'ambiance autour de lui pour trouver l'inspiration donc il préféra se focaliser sur le costume. Mais tout de même, cela relevait du ridicule de devoir chercher un costume. D'habitude c'était une chose fournie par le patron, même lui n'y faisait pas exception.

Il entra dans l'un des magasins pour tenter de trouver son bonheur et c'est là qu'il le vit. Ce blondinet qui avait fait parler de lui grâce à ses exploits. Non seulement il avait réussi à optimiser l'attente dans un des fast-food mais en plus il avait fait évacuer un danger public dans le plus grand des calmes. Il avait de la trempe et de l'ingéniosité. Des qualités qu'il recherchait pour son établissement. Son établissement...

Peut-être que le tester serait divertissant. Il s’avança vers lui et joua la carte du client paumé.

« - Excusez-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3411
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Sam 6 Mai - 18:38
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif
- Hamburger


Après un début de matinée un peu difficile, Faith était parti chercher à grignoter en faisant une visite du parc. Le haut de son crâne le picotait encore un peu, mais rien de bien affolant. Pour l’instant, il désirait simplement se changer les idées, calmer un peu ses nerfs à vif à cause du stress.
Il avait retrouvé ses collègues de la veille au fast food, les avait salué gaiement et on lui avait proposé un hamburger qu'il avait accepté avec plaisir.

Autant le jour précédent il aurait certainement refusé, les effluves de fritures lui montant à la tête, autant là, il en avait bien besoin.
Ces hamburgers étaient les meilleurs qu'il n’ait jamais mangé, et de loin. Le pain était moelleux à souhait, la garniture fraîche et la viande succulente. En outre, il y avait cette sauce qui lui était tout à fait étrangère, absolument délectable et dont il demanderait bien la recette au cuistot plus tard, s’il en avait l’occasion.

Rien de mieux qu'un bon repas pour reprendre du poil de la bête en quelques bouchées. Il n'avait pas aperçu Richard durant son petit tour, mais son téléphone était presque mort. Mieux valait ne pas l'utiliser pour le moment juste pour interrompre son collègue durant ses potentielles heures de travail.
Lorsque le danois revint à la tente où étaient disposées ses affaires et celles d’une partie des commerçants, on l’interpella :


▬ Hé Faith, on a besoin de toi aux stands de maquillage !


Le blond tiqua à cette annonce. Il acquiesça néanmoins en se redressant.


▬ B-bien !


... Mais qui était l’insouciant qui avait pensé bon de le bouger là ? Ses goûts en matière de vêtements et de mise en beauté frôlaient le zéro. Il pouvait s’avouer chanceux à l'idée de ne pas revenir au SouvenirShop où l'attendait le judgemental old guy qui gérait le stand, mais quand même ! Faith n’avait pas vraiment à se plaindre avec le bazar qu’il avait causé plus tôt.
C’est d’un pas hésitant qu’il se dirigea vers l’espace dédié aux maquilleurs.
Une jeune femme lui sourit en voyant son air dépité et lui tapota dans le dos.


▬ Vous êtes l’aide supplémentaire qu’on devait nous envoyer ? , il hocha la tête. Vous n’avez pas l’air d’être dans votre élément, ehe. , nouveau hochement positif penaud. N’ayez pas cet air là, on ne mord pas ! On a besoin d’aide à la boutique de costume, Claire sera là si vous avez besoin d’aide ! Je suis Emily, et vous vous appelez... ?


Le blond lui dédia un sourire poli, chassant sa moue bougonne. Il n’allait pas faire son grand enfant maintenant, on lui avait donné un job car on lui faisait confiance.
▬ Faith. Enchanté, Emily. Désolé, tout ça… Il désigna vaguement les étales de costumes colorés. Ce n’est pas trop mon truc.

▬ De même ! Bah, c’est tout à fait normal, on ne vous jugera pas pour ça. Vous avez juste à vous occuper de la caisse, cela ne devrait pas poser trop de problème ! A plus tard et bonne chance !

Il lâcha un soupire en se dirigeant vers la boutique que lui avait gentiment indiqué Emily. L’endroit, bien qu’il lui ait semblé assez petit de l’extérieur, était une vraie trésorerie. La pièce regorgeait de tenues diverses, aussi bien des vêtements normaux que des costumes un peu plus excentrique. Il pouvait voir une caisse vide dans le fond ainsi qu’une poignée de cabines d’essayage.
Une autre collègue –certainement la dénommée Claire- était en pleine conversation avec une cliente dans un coin de l'échoppe mais lui dédia un petit signe de la main. Meh, sa situation aurait pu être pire.

Le blond s’approcha d’un rayon de déguisements farfelus. La Toussaint approchait après tout. Ce serait sans doute la première fois qu’il verrait un vrai « halloween » à l’américaine. Avec des gens déguisés et des gamins réclamant des bonbons. Il n’en avait jamais fait l’expérience au Danemark, mais c’était normal. Différences de cultures, voilà tout.

Il saisit un morceau du vêtement entre ses doigts, curieux de la texture qu’il pourrait bien avoir. C’était doux au touché mais s’avérait plus solide qu’il ne l’aurait cru. Le changeur resta ainsi pendant quelques instants perdu dans la contemplation du tissu, jusqu’à ce qu’une voix surgisse de derrière son dos. Son cœur accéléra et il se retourna brusquement.

QUE.

Oh. Il ne s’agissait que d’un client ? Un très, très grand client -pourquoi avaient-ils a être tous si grands ici, crap ?-, à la peau mate et aux cheveux sombres et longs. Ou bien était-ce un membre du staff ? Il ne portait pas l’uniforme des commerçants ou des animateurs, donc il en doutait.
Après avoir repris une mine un peu plus sûr de lui, il s’excusa poliment :

▬ Je ne vous avais pas entendu arriver ! Veuillez me pardonner, je ne faisais pas attention.

Il avait l’impression de ne faire que ça depuis ce matin. Cela n’allait pas vraiment dans son sens ce jour-là, où était passé le Faith ingénieux et téméraire de la veille ? Il irait le chercher par la peau du cul s’il le fallait. Mais plus important, l’homme attendait toujours devant lui.

▬ Puis-je vous aider en quoique ce soit ?


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 415
Dollars : 4488
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Lun 8 Mai - 16:41
◄► Shut up bitch and take my money ~ [Feat Faith]◄►
Ma cherie Mademoiselle,
It is with deepest pride and greatest pleasure
That we welcome you tonight
And now, we invite you to relax
Let us pull up a chair
As the dining room proudly presents
Your dinner!

Be our guest

Be our guest

Put our service to the test
Tie your napkin 'round your neck, cherie
And we'll provide the rest
Si Anoki c'était attendu à sa réaction, il cachait réellement bien son jeu. L'air blasé, il fixait le petit homme en face de lui sans oser bouger. Peut-être qu'il c'était trompé de personne. Son regard ennuyé fut rehaussé d'un sourcil d'incompréhension. Il se tassa de nouveau sur lui, comme les gens avaient l'habitude de le voir. Sa légendaire fatigue l'écrasait de tout son poids tandis que ses épaules chutaient.

« - Pas de soucis. »

Répondit-il rêveur, dans un doux murmure. A en croire les apparences, il semblait tout aussi paumé que le blond. Ils devaient avoir l'air fins tous les deux à se regarder ainsi. Cois et cons. Deux « C » pour deux Crétins dont la situation leur échappait littéralement des mains. Mais cela apporta un avantage certain pour l'amérindien. Il était difficile d'y voir en cet instant le chef du casino au regard sauvage et au port altier. Il avait tout l'air du jeune paumé qui recherchait de l'aide et la personne qu'il avait accosté semblait le remarquer car voilà qu'elle lui proposa son aide.

Il se gratta l'arrière du crâne tout en affichant un sourire gêné. La partie pouvait commencer. Chacun avait ses cartes en main mais elles ne seraient révélées qu'en temps et en heure. Il fallait jouer du bluff pour le moment. Donner le meilleur de soi avant que les jeux ne soient faits et que rien « ne va plus ». Il aimait à jouer. Le rôle du comédien lui collait tant à la peau. Il quitta sur regard ahuri pour gagner celui, reconnaissant, d'une personne qui avait enfin trouver de l'aide après l'avoir cherchée pendant si longtemps.

« - Oui... Voilà... Je cherchais un costume de danseur. Je fais partie du staff' et je viens d'apprendre que je devais en acheter un à la boutique pour les représentations... »

Il laissa quelques instants sa phrase en suspens, balayant de son regard ambré les étales noyées sous les divers costumes et sous les tonnes de tissus. Pas étonnant qu'il puisse se perde avec tout ce qu'on pouvait lui proposer. Certes, il avait une petite idée de ce qu'il voulait porter et de ce qu'il ne voulait ABSOLUMENT pas porter.

« - … sauf que je suis un peu perdu... »

Il désigna du plat de la main les nombreux vêtements bariolés. Çà allait de la tenue d'époque victorienne au déguisement de pirate en passant par la tenue de soirée. Il y avait aussi quelques tenues de danse, mais ce qu'il avait put voir en survolant les lieux de son regard ne semblaient être que des tenues de danseuses. Ce qui rentrait aisément dans la catégorie « ne pas porter ».

Si le petit blondinet se risquait à lui en proposer une, il allait la lui faire porter. Après tout, tout ce qui était petit était mignon. Et une robe se devait d'être pour les choses mignonnes non ? Petit bémol : du point de vue d'Anoki, bien pu de choses pouvaient entrer dans la catégorie « grande ». quand on est une asperge montée sur des échasses comme lui, le monde paraît plus bas qu'il ne l'est réellement.

D'un mouvement gracieux de la main, en totale désaccord avec sa posture générale bien plus pataude et nonchalante, il attrapa un des costumes de pirate et l'examina sous toutes ses coutures pour enfin porter son regard sur l'étiquette qui y était accrochée. Ses yeux à l'expression indéchiffrable s'y attardèrent quelques instants avant qu'un sourcil ne soit levé une nouvelle fois.

« - C'est la date ça?!? »

Il allait rajouter une petite difficulté à sa pauvre victime et qui pouvait coller à son identité d'étudiant. Après tout, les jeunes acceptaient ce genre de petit boulot parce que l'argent leur faisait défaut. Une nouvelle carte venait d'être abattue de sa main. Quelle douce ironie lorsque sur le parking de cette fête foraine se reposait tranquillement une mustang rutilante dont le prix pourrait en faire pâlir plus d'un. Il secoua alors sa tête et porta un regard gêné à son vendeur.

« - Désolé, j'ai été surpris. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3411
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Sam 20 Mai - 14:13
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

Impossible, il devait avoir de la chance finalement. Il n’avait pas eu affaire à des clients aussi horripilants que la veille. Le nouveau venu, bien qu’il fût plus imposant qu’autre chose avec sa taille frôlant les deux mètres –Lord may you help me right now–, ressemblait actuellement à un agneau égaré dans un environnement qui lui était inconnu. Toutefois, un peu moins que lui, peut-être. Il était limite plus paumé dans son propre mètre carré que dans la grande Kongelige Bibliote !

Le client devait être plus facile à gérer que les précédents, c’était déjà ça...Sa voix était étonnement douce pour quelqu’un de son calibre. Ou bien se faisait-il complètement arnaquer ? Allait-il être échangé avec une autre personne en une poignée de seconde dès qu’il aurait le dos tourné ? Pitié non ! C’était très bien comme ça !

Était-ce pour ça qu’il avait perdu tout ce qu’il avait dans le ventre l’autre jour ? Uniquement parce que son organisme –ou simplement sa cervelle de moineau– ne pouvait se montrer brillant que sous une pression ou une menace ? Honte à lui s’il n’arrivait pas à faire quoique ce soit sans une fléchette posée à côté de lui ! Lui qui ne désirait plus en voir une pour au moins le restant de ses jours, c’était fichu.



▬ Oui... Voilà... Je cherchais un costume de danseur. Je fais partie du staff' et je viens d'apprendre que je devais en acheter un à la boutique pour les représentations...


Il était donc bel et bien du staff. Un danseur qui plus est ! Il n’avait pas eu le temps d’aller voir chaque spectacle jusque là, mais il en avait beaucoup entendu parler. Certains avaient réussi à captiver le public plus ou moins bien, déclenchant l’arrivée d’une toute nouvelle sorte de visiteurs. Des groupies. Des dizaines de centaines de groupies. Partout, arborant des pancartes et des t-shirts colorés à l’effigie de certaines personnes qui avaient dû mieux se démarquer que les autres. Il n’avait pas vraiment fait attention à ces gens-là, il préférait –et de loin, se tenir le plus loin possible de ses troupeaux déchainés. C’était trop effrayant pour qu’il n’ose s’approcher à plus de quelques pas.

Faith secoua la tête positivement. Il lui fallait donc un costume… Il lui en trouverait un ! Il fallait juste…Qu’il ne se réfère pas trop à ses préférences, qu’il se rappelle des quelques conseils de sa sœur – en omettant ceux choquants dont il ne voulait pas se remémorer du tout– et qu’il reste posé et réfléchis. Il pouvait faire ça ! Essayer serait déjà une bonne avancée…

▬ … sauf que je suis un peu perdu...

Comme ça ils étaient deux ! Enfin ça, il n’allait pas le balancer comme ça. Sa collègue était occupée pour un moment, mais il pouvait s’en sortir. Il était vrai qu’il y avait une masse incroyable de vêtements ici. Il n’en avait jamais vu autant dans un si petit périmètre.

▬ Hm… Pour commencer, vous avez peut-être une idée du genre de prestation que vous voulez donner ? Ou même le type de danse… Je ne m’y connais pas vraiment en danse moderne cependant, si ce vers quoi vous tendez.

Le brun sembla fixer quelques minutes les nombreuses robes pendues sur des cintres en masse devant eux. Elles étaient évidemment bien trop petites pour lui –si jamais l’idée lui venait d’en essayer une et non, il n’allait pas lui demander s’il désirai en essayer une, il ne voulait pas tenter le destin–. Le danois piétina un instant sur place avant de s’avancer vers les étalages voisins.

▬ Oh, male costumes must be on the other side of these shelves by the way!

Il balaya du regard la salle avant que ses yeux ne se posent sur le costume de pirate sur lequel s’était attardé l’homme. Il sortait de l’ordinaire et parlait bien mieux à Faith que tous ces habits colorés aux coupes inconnues et inconfortables.
Le danseur s’exclama en apercevant le prix. Le blond ne put s’empêcher de compatir pour lui. Il ne voudrait pas être à sa place, oh que non.


▬ Désolé, j'ai été surpris.


Le petit homme savait que certains vêtements pouvaient en effet être exagérément chers pour qu’il puisse même ne serait qu’envisager de se les offrir. Mais en général, il s’agissait de marques connues, ou dans le cas présent, de la bonne qualité. Il pouvait le voir sans même à regarder l’étiquette, ce n’était pas du synthétique made in china, ce costume. Que le client soit si surpris que cela de voir le prix… Soit il était encore pire que lui question mode, soit il sentait que son porte-monnaie allait porter plainte contre lui après cela. Après tout, bien qu’il soit grand, aux larges épaules, bien bâti…–life isnt fair–, il était aussi jeune. Le danois ne lui aurait pas accordé plus d’une vingtaine d’années. Et cet air de paumé et gêné qu’il abordait n’aidait pas à le vieillir, du tout. Aww.
À  cet âge là on ne pouvait certainement pas se permettre ce genre de folie pour un simple spectacle de fête foraine.

▬ C-ce n’est rien ! Celui-là est de très bonne facture et il ne doit pas y en avoir deux pareils, ce qui explique que le prix est quelque peu…Excessif. Il s’agit d’une belle pièce, il n’empêche ! La couture est soignée et appliquée, là, regardez.


Le blondinet indiqua les fils dorés brodés sur le veston en satin, certainement réalisé par une main experte. Décidément, c’était vraiment du bon travail !

Faith faisait attention à ne pas se montrer trop sûr de lui ni trop incertain. Il ne voulait pas que le client se sente obligé de quoique soit ou mal à l’aise. Rester poli et uniquement là pour aider, conseiller et orienter sur la bonne voie. Il était hors de question qu’il se montre condescendant ou grossier juste parce que le client ne roulait pas sur l’or !

▬ Si ce sont prix vous dérangent, je peux vous en montrer des plus… abordables. Donnez-moi simplement une fourchette ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 415
Dollars : 4488
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Lun 22 Mai - 19:02

Shut up bitch and take my money ~


Feat


Après les questions du petit blond, le gérant du casino sembla réfléchir quelques instants. Pour le coup, il marquait un point. Mais la partie n'était pas terminée et l'amérindien avait toujours quelques cartes dans sa manche. Pour le moment, il serait gentil avec lui.

« - Je ne sais pas si l'on appeler ça de la danse moderne... Je compte mixer dans mon spectacle capoeira et bolas. Il faudrait donc éviter les costumes assez fragiles et les vêtements amples. »

C'est qu'il n'avait pas vraiment envie de se transformer en torche vivante même s'il voulait inclure dans sa prestation quelques effets pyrotechniques. Peut-être pousserait-il même le vice à demander au cracheur de feu à lui apprendre ses tours. Ça pourrait toujours le faire. Après tout, il avait désormais carte blanche et il ne se gênerait pas pour imposer un petit coté exotique à son spectacle. Certes il était danseur et la capoeira était plus un art martial mais il fallait tout de même mélanger danse et techniques de combat pour cela. Lui, la flaque vivante allait devoir se déchaîner sur scène pour la fête foraine.

Toutefois en cet instant c'était l'homme blond qui était sous les feux des projecteurs et non lui. Pour le moment, il se faisait bon vendeur, ne dénigrant pas Anoki sous prétexte qu'il était un étudiant sans le sou. Bon point pour lui. Il s'adaptait à la situation. C'est donc tout naturellement qu'il se fit docile et  qu'il examina le tissu sur lequel c'était attardé le blond. Il était vrai que les motifs étaient très bien fait et sûrement brodés d'une main d'expert. Lentement un passa et repassa son pouce sur les coutures avant de reporter son attention sur son vendeur, ses yeux caramels se plongeant dans ses homologues.

« - Vous avez raison, c'est magnifique... »

Et l'oscar du meilleur acteur revient à Anoki pour sa prestation du rêveur émerveillé, à croire qu'il avait raté sa vocation. Un comédien plus qu'un gérant de casino, pourquoi pas... ou pas. C'était trop chiant ce métier, au moins avec son job actuel, il pouvait décharger son travail sur son pauvre fidèle vice-président. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi il n'avait pas encore démissionné avec tout ce qu'il lui faisait subir. Mais bon, ce n'était pas plus mal pour lui car il avait quelqu'un à qui il pouvait faire entièrement confiance et qui était compétent.

« - Je veux bien voir ce que vous avez d'autre en stock pour le coup... »

Une nouvelle fois, il se fit à réfléchir, tamponnant son menton de son index. C'était à lui d'évaluer ce qui relevait du bon marché. Une idée lui vint en tête et intérieurement il riait tandis que sa moue timide annonçait la sentence.

« - Hum... quelque chose entre 30 et 40 dollars. »

C'était vilain de se part, très vilain même. Demander quelque chose d'aussi peu cher alors que ses exigences étaient hautes. Comment le pauvre vendeur allait se dépêtrer de cette situation, il était curieux de le voir, surtout après les miracles qu'il avait réalisé jusque là. Mais il ne fallait pas paraître pour le client super chiant, c'est pourquoi il fit mine de s'excuser.

« - Mais... je peux essayer de monter un peu plus haut si vous ne pouvez vraiment rien trouver à ce prix-là. Je ne veux vraiment pas vous mettre dans l'embarras. Après tout c'est ma faute, j'aurais vraiment dut lire les petites lignes du contrat avant de signer... »

Pour appuyer ses propos, le voilà qui se frotta une main derrière le crane. Il avait autrefois l'air d'un agneau perdu ? Alors qu'en était-il en cet instant ? Il ne laissa donc mener par son guide mais il garda le costume de pirate sous le bras. Il avait vraiment envie de l'essayer rien que pour se marrer un bon coup.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3411
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Ven 26 Mai - 16:01
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

Faith était sauvé pour le moment. La capoeira et les bolas, il savait ce que c’était. Après, il aurait bien voulu voir ce que son client voulait en faire. S’il se rappelait bien, la capoeira était un style de danse qui se rapprochait plus d’un sport de combat à mains nues que d’un ballet classique. Cela, couplé à des bolas –voulait-il les enflammer de surcroît ?–, lui donnait une image à la fois exotique et sauvage qui devait sans doute autant lui plaire qu’elle allait plaire au public.  

▬ Intéressant! Pour l’instant, je ne suis pas perdu en tous cas. Ce ne sera pas votre première prestation, n’est-ce pas ?

Les méninges du changeur commencèrent à chauffer, réfléchissant à un costume qui rendrait ce sentiment d’exotisme pur. Sauvage, sans pour autant paraître sauvageon, désordonné sans pour autant être brouillon.

Comme le grand dadais l’avait si bien dit, pas question de fournir un vêtement fragile susceptible de craquer en pleine performance ni un trop grand dans lequel il serait simple de s’enchevêtrer et de ne plus jamais en sortir.

▬ Vous avez raison, c'est magnifique...

Il soupira intérieurement lorsque l’amérindien se pencha sur ce qu’il venait de lui indiquer puis confirma ses dires. Ouf, il n’avait pas dit n’importe quoi et il avait encore l’œil pour les petits détails. Thanks god. Le regard perçant de son interlocuteur le déstabilisa au moins une bonne dizaine de seconde qui lui parurent une éternité, avant que le blond ne réussisse à détourner la tête. Était-ce lui qui voyait mal ou bien les prunelles de l’homme étaient-elles de couleur différente ? L’éclairage jouait certainement dessus, me direz-vous.



▬ Je veux bien voir ce que vous avez d'autre en stock pour le coup...


Faith hocha la tête, pas encore très sûr de quoi lui présenter. Le brun semblait vouloir rajouter quelque chose, sa mine peu assurée dénonçant son hésitation. Le danois lui offrit un petit sourire encourageant.

▬ Hum... quelque chose entre 30 et 40 dollars.

Ça par contre, il ne s’y attendait pas ! Son expression ne le trahit heureusement pas. Il était bien trop concentré, pour une fois, pour ne pas réussir à contenir une exclamation peu appropriée. Dégoter un costume de bonne qualité, qui en jetait sans pour autant dépasser un si petit budget, il allait devoir se surpasser aujourd’hui. Mais qu’est-ce qu’était un bon défi sans contrainte de cette envergure ?
Le client s’excusa avant même qu’il ait le temps de lui répondre. Il pouvait augmenter un peu son prix si besoin était, oui, il ne s’était pas attendu à devoir se procurer lui-même un costume, bien, mais tout dans sa gestuelle suggérait que c’était uniquement pour paraître un minimum poli et non car il souhaitait réellement payer un extra. Faith le comprenait, lui n’avait pas eu à régler son costume de commerçant, tant qu’il ne le salissait pas trop. Cela l’étonnait d’ailleurs que les forains ne se chargent pas des habits de scène de leurs danseurs. Une question d’organisation de dernière minute, se disait-il.

▬ Attendez une minute, je reviens !

Et le blondinet s’éloigna d’un pas pressé vers la caisse. Il devait bien avoir un catalogue quelque part, présentant les articles ainsi que les prix quelque part. Sinon, comment expliquer que les nouveaux venus –et il parlait des commerçants avant tout– se retrouvent dans ce capharnaüm ? Un tour autour de lui-même lui assura que sa collègue n’était pas dans les environs. Tant pis, il se débrouillerait. Il se pencha au dessus du comptoir, cherchant ce qui pourrait correspondre à la description lambda d’un catalogue de vêtements. Eureka ! En voilà un.
Il revint vers le jeune homme, un ouvrage épais comme son poing dans les bras.

▬ Il peut paraître effrayant, mais si on élimine toute la catégorie pour femme, je suis sûr qu’on pourra trouver quelque chose à votre taille et à votre goût. Les prix sont indiqués, donc si on cherche bien, on devrait pouvoir trouver votre bonheur en un rien de temps !

Tout fier de lui, il remit le catalogue entre les mains de son client. Bon, ce n’était pas encore gagné, mais c’était déjà une bonne avancée. Il s’occuperait de chercher de son côté pendant que l’homme feuillèterait le magazine. La chance était de son côté puisqu’aucun autre client n’était apparu pour le moment. Une idée lui vint, qu’il préféra ne pas soumettre à son client tout de suite.
Et pourquoi pas après tout. Ce n’était pas si osé que ça, si ? Et puis de toutes façons, c’était un peu le but !

▬ Si vous cherchez quelque chose pas trop exorbitant, on pourrait envisager de réduire la quantité de tissu pour le haut ? J-je ne suggère pas forcément de vous dénuder complètement ! Néanmoins, un pantalon simple, ni trop étroit ni trop ample, agrémenté de quelques accessoires correctement choisis pourrait faire l’affaire en restant dans vos prix, vous ne pensez pas ?

Il marqua une petite pose en observant son interlocuteur des pieds à la tête, et renchérit avec un rictus sûr de lui.

▬ Et ça attirera le regard, j’en suis sûr.

Non il ne le reluquait pas ! C’était dans un but uniquement professionnel, oui, parfaitement ! Ce n’était pas son genre, il était un oisillon bien élevé, bande de pervers ! Là, c’était dit. Autant rester franc avec lui. Ça aurait certainement le don de le rendre plus confus qu’il ne l’était déjà, mais… Puis lört à la fin, il se débrouillait bien pour le moment, il pouvait se permettre de déborder un peu sur les bords ! Tant qu’il ne franchissait pas les limites. Tout. Irait. Bien.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 415
Dollars : 4488
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Sam 27 Mai - 18:04

Shut up bitch and take my money ~


Feat


Après qu'il eu prononcé ses dernières paroles, voilà que le vendeur le laissa seul. Était-ce une manœuvre pour se défaire d'un client qui n'était pas rentable ou allait-il vraiment remuer ciel et terre pour satisfaire ses exigences ? Patient, il fit ce que le blond lui demandait en restant à sa place et en profita même pour examiner deux trois costumes. De toute façon, si le vendeur voulait le retrouver, il n'aurait aucune difficulté à le faire.

Il reporta finalement son attention sur le jeune homme et le découvrit penché sur le comptoir en quête de quelqu chose. Dire qu'il était surpris était un doux euphémisme. Comment comptait-il l'aider ainsi ? Ce que le blond tenait désormais dans ses mains répondit à sa question. Un bouquin. Un très gros livre même. Curieux, il s'en rapprocha alors que le vendeur prit de nouveau la parole. Au moins avec ça, il y verrait plus clair que dans ce capharnaüm.

Bon point pour toi petit. Très bon point même.


L'air fier qu'affichait le blondinet était d'ailleurs très amusant à voir. Il en rit sous cape, tentant tant bien que mal de garder son air de jeune homme perdu.

« - Je vous remercie. »

Fit-il alors qu'il attrapait le catalogue entre ses mains, ses yeux balayaient de gauche à droite les différents articles proposés. Il y avait vraiment de tout. Des costumes les plus classes aux haillons les plus ridicules. Après tout, ils étaient dans un magasin de déguisements et certains n'avaient pas peur de s'habiller de ridicule. Ou peut-être que les danseurs n'étaient pas les seuls à devoir acheter leurs costumes. C'était une question à creuser même s'il semblait que ni Apocrypha ni le jeune homme n'ai eu à devoir payer leur uniforme.

Il se remit à rechercher des idées dans l'ouvrage avant que le blond ne l'interrompe. Il leva les yeux de sa lecture et l'écouta. Il se mit à réfléchir quelques instants. En soit c'était une assez bonne idée que de réduire le tissu pour abaisser le prix. Il sembla hésiter quelques instants : il y avait une large marge entre réduire la quantité de tissu et être torse-poil. Était-ce un excès de pudeur qui le fit réfléchir quelques instants ? Peut-être.

Mais le vendeur savait ce qu'il faisait. S'il lui préconisait cette option, c'est qu'elle devait sûrement être la meilleure pour lui. Finalement, il acquiesça.

« - Vous avez raison. »

Déposant le catalogue sur l'une des étagères à sa portée, il enleva ensuite son long manteau blanc et bleu qu'il drapa sur son avant bras déjà chargé. Au moins comme ça il pourrait plus facilement se changer lors d'éventuels essayages. Il reprit alors le livre abandonné et montra quelques articles qui semblaient avoir attirer son attention.

« - Je pense que ceux-ci pourraient convenir pour ma prestation mais je préférerai un second avis pour être certain. Et comme ça vous avez une idée de ce que je cherche désormais. »

Il ne restait plus qu'une question à régler avant de pouvoir tester les différents modèles.

« - Par contre, où se trouvent les cabines d'essayage ? Je ne voudrais vraiment pas gêner les autres clients durant les changements de costume. »

C'est qu'il n'avait pas vraiment envie d'embêter un peu plus le pauvre vendeur déjà bien malmené jusque là. Après tout, les personnes avec autant de dévouement pour leur métier n'étaient pas légion après tout. Il attendit la réponse de l'homme plus petit, prêt à se diriger dans la direction qui lui serait indiquée ou même à suivre son guide, dans le cas contraire... il improviserait tout simplement.

« - Si besoin est, vous pouvez vous servir de moi pour porter tout ce que vous trouverez utile pour les essais. C'est le moins que je puisse faire... »

Attention tout de même à ne pas trop profiter de cet agneau, car il se pourrait qu'il finisse par mordre tôt ou tard. ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3411
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Sam 3 Juin - 9:21
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

L’homme semblait déjà avoir trouvé quelques articles à son goût parmi les pages du magazine, et en effet, il ne tarda pas à lui passer deux ou trois vêtements qui avait attiré son regard. Maintenant qu’ils avaient le manuel, il serait beaucoup plus simple de les retrouver dans l’énorme bazar que pouvait représenter la boutique lorsque l’on n’était pas un habitué. Faith dodelina de la tête, pensif, avant de lui répondre. Les choix de son client n’étaient pas mal du tout, au contraire ! Il pourrait aller les dégoter en un tour de main.
▬ Par contre, où se trouvent les cabines d'essayage ? Je ne voudrais vraiment pas gêner les autres clients durant les changements de costume.

Oui, parce qu’on n’était jamais trop sûr. Il valait toujours mieux essayer avant d’acheter quoique ce soit. Surtout quand il s’agissait de vêtements.

▬ Je vais chercher cela tout de suite ! Les cabines sont à droite, juste après les caisses, par ici.

Disant cela, le blondinet fit un geste de la main afin d’indiquer la direction. Il aurait trouver son bonheur rapidement s’il avait une idée fixe de ce qu’il voulait en rendu – et Faith espérait vraiment que ce soit le cas. Avant même que l’un des deux hommes sans aillent à leur tâche respective, le grand brun rajouta :

▬ Si besoin est, vous pouvez vous servir de moi pour porter tout ce que vous trouverez utile pour les essais. C'est le moins que je puisse faire...

Mais quel était ce client adorable ? Il aurait tellement voulu en croiser un pareil la veille ! Rien que pour le soulager de ces autres gens pressés et tendus qui ne devenait que plus agressif dans les files d’attente…
Aujourd’hui, tout allait bien. Hormis peut-être le gamin de ce matin, sans parler de l’incident qui avait suivi –il s’en sortait avec une bosse et une égratignure, mais ça ne se voyait plus à moins de tâter sa tête consciencieusement–, il ne s’en tirait finalement pas si mal ! La fête foraine était tout de même un espace bien dangereux pour un petit gars comme lui, mais au final il n’avait pas risqué sa peau autant de fois qu’il ne l’aurait pensé.

▬ Voyons monsieur, je ne vais pas vous laissez vous occuper de mes corvées ! Filez donc, va ! Je me charge de trouver votre costume idéal.

Et le laisser faire le travail ? Hors de question !
Il adressa un sourire à son interlocuteur avant de le pousser vers les cabines, puis fit demi-tour pour aller chercher lesdits articles indiqués plus tôt. La plupart ne furent pas difficiles à trouver, étant souvent situé dans des rayons similaires. Il eut cependant à aller chercher l’une des pièces dans la réserve, ne le trouvant pas en magasin. Quelle était donc cet accessoire introuvable ? Il avait une forme bien étrange sur la photo mais il ne douterait pas que cela irait bien avec le reste de l’ensemble.
C’est en ouvrant un des cartons de l’arrière boutique sur lequel une suite de chiffre interminable était inscrite –la même présentée sur le catalogue– qu’il trouva ce qu’il cherchait. Une paire de brassards en cuir sombre sur lequel était gravé des… runes ? Cela ne ressemblait pas aux runes nordiques, mais c’était sûrement plus esthétique qu’autre chose. Il n’était pas calé en langues mortes depuis des millénaires, fallait pas pousser le bouchon !


Satisfait de sa découverte, le blond les garda de côté et rangea le carton. Le prix indiqué sur le catalogue était assez faible, à croire que l’on voulait s’en débarrasser au plus vite. La qualité était toutefois au rendez-vous d’après ce qu’il pouvait voir. Bah, il ne questionnait pas les gens qui se géraient des prix. Lui se contentait de faire partir le stock.

Enfin, lorsqu’il s’eut assuré qu’il ne manquait rien à sa liste, les bras chargés, il put sortir de la réserve. Il attrapa même une boîte de perles or et sombre au passage. Un petit plus à soumettre au client.


Lorsqu’il revint vers les cabines avec sa pile d’article, il se contenta de la déposer et de s’asseoir sur un banc en attendant, n’ayant aperçu ni collègues ni clients sur son chemin. Contrairement à la boutique souvenir, le magasin de vêtements n’était, semble t-il, pas si prisé que cela.

Les rideaux étaient tirés sur l’une d’entre elles, certainement celle d’Anoki. Ne désirant pas surprendre le client en plein change, il s’essaya à demander à voix haute :

▬ J’ai ce que vous m’avez demandé ! How is it going there ?


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 415
Dollars : 4488
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Sam 3 Juin - 10:47

Shut up bitch and take my money ~


Feat


Le retour de l'agneau, Anoki se laissa docilement dirigé par la main qui le poussait vers les cabines d'essayage. Mais à l'intérieur le loup se disait qu'il aurait mieux fait de choisir plus d'articles. Il aurait été drôle de voir le petit homme tenter de se déplacer dans ce dédale de vêtements avec les articles choisis.

Tu te radoucis Anoki. Ce n'est pas bon du tout. ~

« - Bien monsieur. »

Articula-t-il à la place, tout penaud. Puis ils se séparèrent et tandis que le blond partait dans les rayons chercher les costumes, l'amérindien prit possession de l'une des cabines d'essayage. Après tout, il avait attendu ce moment pour pouvoir endosser le costume de pirate qu'il tenait depuis tout ce temps.

Il accrocha les différents éléments sur le porte-vêtements accroché sur l'un des murs et commença à se dévêtir. D'abord la ceinture et les accroches de ses mocassins, ensuite les chaussures en question ; c'est que c'était les vêtements les plus difficiles à mettre et défaire, quelle idée aussi que de porter de telles pièces qui arrivaient jusqu'aux cuisses et qui demandaient plusieurs attaches. Ne pouvait-il pas porter des tennis comme tout le monde ?

Enfin, il arriva à se défaire de ses mocassins et le reste sembla s'enlever avec une relative facilité à coté. Au fur et à mesure que les vêtements chutaient, la peau du métis se dévoila peu à peu et avec elle les tatouages qui assombrissaient sa peau déjà bien bronzée. Mais pas le temps de s'attarder dessus, il avait un déguisement à tester.

Sa peau mise à nue fut bien vite recouverte d'une chemise blanc, faisant un contraste avec son corps sombre. Il fallait se dépêcher avant que le petit blond ne revienne et qu'il soit obligé d'interrompre pour se pencher sur les tenues de danse qu'il lui apporterait.

Le voilà donc à enfiler le pantalon, lutter pour enfiler le manteau, ressortir les manchons coincés sous les manches de la veste ; pour être honnête, ces froufrous semblaient être une épreuve bien plus difficile que ses mocassins mais il tint bon et arriva enfin à accomplir sa tâche. Vint alors le tour des gantelets de cuir, des bottes longues et des ceintures qui ne lui opposèrent aucune difficulté. Toutefois, il ne put que partiellement fermer la chemise, était-ce fait exprès de laisser apparaître ainsi la poitrine et une partie de l'abdomen de son porteur ou la chemise était-elle faite pour des personnes rachitiques ? Il ne saurait le dire mais au moins il ressemblait à un vrai pirate comme ça.

Il défit l'attache de ses cheveux qui retombèrent autour de sa tête, l'encadrait d'un rideau noir, mais ne trouva pas le chapeau qui devait trôner sur sa tête, peut-être l'avait-il fait tomber plus tôt ? Après tout il avait toute son attention portée sur le petit blond. D'ailleurs il ne serait pas mal de lui demander son nom au lieu de le dénommer ainsi. Il le ferait s'il avait la possibilité de lui parler du Three Feathers et du job qui allait avec. Il entendu alors le blondinet venir aux nouvelles et il décida de sortir la tête de sa cachette.

« - Great lad ! »

Il afficha un petit sourire mais une étincelle brillait au fond de ses yeux. Le calme avant la tempête peut-être. En tout cas, le voilà qui ouvrit le rideau qui cachait son corps au petit blond et s'avança vers lui.

« - Tout va bien ici, je voulais juste voir ce que ça faisait d'être un pirate. De quoi ai-je l'air ? »

Après tout il n'y avait personne dans le magasin et l'amérindien avait donc tout le loisir de disposer du pauvre vendeur avant d'essayer les costumes de danse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3411
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2] Sam 3 Juin - 12:09
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

La tête du grand monsieur basané s’échappa d’entre les rideaux de la cabine. Avait-il eu le temps de faire les essayages nécessaires ? Le blond aurait pu prendre un peu plus son temps –rien ne pressait vraiment à vrai dire. Il avait l’air bien jeune avec le sourire malicieux qu’il arborait et ses yeux qui pétillaient.

▬ Great lad !

Le rideau s’abattit sur le côté d’un simple mouvement, dévoilant le client vêtu de la tenue de pirate qu’il avait gardé jusque là. Et on ne pouvait pas dire que ça laissait de marbre, ce genre de spectacle. Est-ce qu’il l’avait appelé « lad » ? Les mots du brun avaient été vite oubliés.

▬ Tout va bien ici, je voulais juste voir ce que ça faisait d'être un pirate. De quoi ai-je l'air ?

La chemise blanche ressortait le plus, contrastant avec le manteau et la peau sombre de l’homme. Cette dernière ne fermait pas complètement –le jeune homme avait d’ailleurs sans doute oublié de nouer le fil supposé clore le tissu au niveau de sa poitrine. Cela lui arracha un petit rire.

▬ Ehe, Je pense que vous avez oublié le… Ne bougez pas, attendez..

Le danois s’approcha pour saisir le lacet qui pendouillait lâchement contre la chemise et rajusta la tenue de son interlocuteur, puis se recula pour observer le brun. Il ne saurait dire si le résultat était mieux que lorsque le vêtement était grand ouvert sur le poitrail.
Le manteau pourpre était définitivement la pièce maîtresse de la composition et mettait en valeur le reste qui, même dissimulé dessous amélioraient tout de même le costume.

▬ Vous faites un bon pirate, cap’n ! Il manque juste le cache-œil et ce serait parfait ! , se moqua t-il gentiment.

Mais il fallait se remettre au travail ! Le costume n’était pas du tout accessible au jeune homme en termes de prix, pour sûr –et faire une réduction aussi grande pour une si belle pièce n’était pas envisageable, peu importe que le client soit plus sympathique que ceux habituels.

Les vêtements qu’il avait ramené étaient déjà plus abordables, bien que moins tape à l’œil pour la majeure partie d’entre eux. Cela se jouerait sur l’assortiment des petits détails plus que des gros.

▬  Je crains qu’il ne faille abandonner cet accoutrement, cependant. Que dites vous d’essayer cela d’abord ?

Il remit le premier costume entre les mains de l’amérindien. Un tissu bien plus léger et assez large pour correspondre à la taille et à la musculature développée du client. Le métamorphe s’était assuré de prendre chaque costume avec de grandes mesures et parfois en plusieurs tailles, afin de ne pas avoir à faire trop d’aller-retour.

▬ J’ai pris plusieurs types d’accessoires en plus, ils ne sont pas trop chers en somme. N’hésitez pas à les essayer en même temps que les costumes, on ne sait jamais ?

Et pour en avoir pris, il ne s’était pas limité. Ne sachant pas ce que le client voulait, il avait fait en sorte de se retrouver avec de tous. Du métal au cuir en passant par les plumes et les tissus, colorés ou non, il espérait grandement que le danseur réussirait à trouver ce qu’il cherchait. Un coup d’œil à sa montre lui montra qu’une heure avait défilée –quand même ! Le temps filait affreusement vite.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

MessageSujet: Re: Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» Quand la montagne veut ta peau. Feat Faith Salford
» Les Cagnottes △ Shut up, and take my money !
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» 2.07 : Dirty Money

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Ailleurs :: Archives :: Fête foraine :: Boutiques :: Salon de beauté-