Gravity Falls: D VXQQB GDB

Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...
 

Shut up bitch and take my money [Feat Faith - Day 2]

 :: Gravity Falls :: Fête foraine :: Boutiques :: Salon de beauté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 138
Dollars : 3135
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 23

Secret Files
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money ~


Feat


D'abord rassuré par l'attitude du blond, l'amérindien fut pris de court lorsque ce dernier lui annonça qu'il avait oublié quelque chose. Il leva un sourcil interrogateur tandis que l'homme en face de lui diminuait la distance qui les séparait tout deux. Qu'avait-il bien pu oublier ? Il espérait juste ne pas avoir oublié un laçage ou un boutonnage mal placé. Après tout, il avait été un peu vide pour enfiler le pantalon. Par les esprits de la nature, il espérait qu'il n'avait pas oublié de lacer l'entrejambe. Ses épaules s'affaissèrent quelques instants.

Pitié. Mais il chassa cette crainte bien vite, le blond lui proposait son aide, ça ne pouvait donc pas être ça. Ces zones là, on n'y touchait pas. Il redevint docile alors que les mains blanches s'approchèrent de lui. Cette force de la nature, cette puissance latente docile et domptée se laissait faire sans mot piper. Le voilà qu'il fixait le lacet à sa poitrine se resserrer. Oh ce n'était que ça. Il soupira. Au moins il n'avait pas assisté à la honte de sa vie et n'aurait pas à douiller pour gagner en autorité si le blond acceptait le job.

« - Merci »

Fit-il tout simplement alors que son espace personnel lui était restitué. Il fit une rapide révérence au compliment du vendeur, rigolant de bon cœur avec lui tandis qu'il imitait des mimiques de pirates. Mais le show s'arrêta, après tout ils avaient des essayages à faire et cela pouvait être rapide comme prendre tout l'après-midi. Mieux ne valait pas traîner. Il accepta le costume que le nordique lui tendit et se dirigea vers sa cabine non sans lâcher un espiègle.  

« - Aye matey »

En prenant soin de prendre le meilleur des accents puis le rideau de referma sur lui. Il se déshabilla de nouveau, le costume rejoignant ses vêtements échoués sur le sol. C'est qu'il n'avait même pas prit la peine de les ranger depuis tout ce temps. Sans plus y prêter attention au tissu sous ses pieds de nouveau nus, il se vêtit de la première tenue. Ce n'était pas vraiment ce qu'il recherchait, sur le papier elle avait rendu bien mais maintenant qu'elle était sur lui, elle ne lui tapait pas à l’œil. Bien trop bouffante à certains endroits. Qu'à cela ne tienne, il avait d'autres choix qui l'attendaient.

Il ressorti rapidement de la cabine sans laisser à son collègue le temps de juger de la tenue et attrapa un autre costume, ainsi que quelques accessoires, pour finir par s'enfermer de nouveau dans la cabine.

« - Désolé mais elle ne me plaît pas vraiment. Trop lâche à certains endroits et j'ai vraiment peur que pendant la représentation, je prenne feu par accident. »

Fit-il tout en faisant tomber par terre les habits qui ne l'intéressaient pas. Par chance, la seconde sembla vraiment à son goût même si quelque peu lâche à certains endroits. Au pire, il pourrait toujours demander une taille en dessous au vendeur. Il devait sûrement en avoir avec lui, après tout il avait même prit le temps de rechercher quelques accessoires pour agrémenter sa tenue et dans des prix abordables. Il avait vraiment pensé à tout, décidément il l'aimait de plus en plus.

Avant de rejoindre le blond, il attrapa deux brassards et les regarda de plus prêt. C'étaient de très belles pièces et ç’aurait été un sacrilège que de ne pas les porter. Il regarda ensuite les perles mais ne sachant pas trop quoi en faire. Il demanderait conseil auprès du blond.

Il ressorti une nouvelle fois de son sanctuaire habillé d'une tenue crème et dorée : le pantalon un peu flottant (merci à la ceinture de tissu autour de sa taille pour le maintenir en place), d'un gilet sans manche ouvert sur le devant et des deux brassards réquisitionné. Il regarda son juge et le questionna.

« - Alors ? Je pense que le pantalon est un peu grand mais avec une taille au dessus ça pourrait le faire non ? »

Il tourna alors sur lui-même pour lui permettre de le voir sous toutes les coutures. Une fois le tour de lui-même, il tendit la boite de perles.

« - Par contre je ne sais pas quoi faire avec ça. Vous me conseilleriez quoi ? »

Sam 3 Juin - 13:40
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Dollars : 909
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

Il avait sous-estimé les capacités de son client à changer de vêtements. A peine avait-il tiré le rideau qu’il en ressortait déjà vêtu d’une nouvelle tenue. Faith esquissa une moue peu convaincue. Celle-ci était effectivement un chouïa trop ample et donnait un air ballonné à certains endroits, bien étrange. Cela semblait être aussi l’avis de son interlocuteur puisqu’il ne se fit pas prier pour attraper le cintre suivant avant d’y retourner.

▬ Désolé mais elle ne me plaît pas vraiment. Trop lâche à certains endroits et j'ai vraiment peur que pendant la représentation, je prenne feu par accident.


▬  Aucun souci, nous sommes là pour votre spectacle, pas le mien ! N’hésitez pas à dire si quoique ce soit qui vous semble inadéquat.

Tout à fait d’accord… Wait. Avait-il dit feu ? La prestation s’annonçait de plus en plus prometteuse ! Et risquée. Très risquée. Mais le blond ne doutait pas de l’adresse et de l’expertise du danseur. Malgré son air de mouton perdu, il dégageait une aura qui semblait annoncer «laissez faire l’expert, je sais ce que je fais».
Et grand dieu, il serait évidemment dommage que le sportif prenne feu durant sa propre prestation ! Ce serait même une catastrophe –en partie de sa faute. L’arroser d’eau avant ou après l’attaque des flammes gâcherait le spectacle.
Oh. Il tenait quelque chose.

▬  En parlant du feu, il serait peut-être sage d’ignifuger vos vêtements, si vous avez recours à des bolas enflammés du moins ? …C’est ce que vous voulez faire, pas vrai ?

Un nouveau bruit de métal qui glisse contre la tringle l’avertit d’un nouveau levé de rideau. Voyons cela.
Cette fois-ci, les vêtements étaient bien plus clair, à l’exception des brassards qui eux étaient plus foncés que la peau basané du jeune homme. Le blond croisa ses bras sur son torse, réfléchissant.

▬ Alors ? Je pense que le pantalon est un peu grand mais avec une taille au dessus ça pourrait le faire non ?  

La tenue était un peu trop claire à son goût, mais si elle correspondait à ceux du client, il n’avait pas à se plaindre. Il ne fallait pas que le feu soit le seul au centre de l’attention, après tout. Le contraste ombre/lumière ne serait juste pas le même qu’avec une tenue sombre.

▬ Les brassards jurent un peu trop avec le reste. Mais on peut s’arranger pour trouver une ceinture similaire de la même couleur qu’eux. Je vais voir si je trouve un pantalon au dessus.

À quelques teintes près, cela ne se verrait même pas. Le brun effectua un tour sur lui-même pour une étude plus approfondie. Oui, ce n’était pas un mauvais choix, c’était incontestable. Le meilleur, néanmoins ? Pas sûr. On questionna Faith sur le sort des perles. Il les avait presque oubliées, celles-là.

▬  J’avais pensé que vous pourriez les tresser dans vos cheveux ? I-I mean… Vous avez les cheveux assez longs, cela pourrait ajouter un peu plus d’exotisme à votre apparence. Et éviter de simplement les attacher en queue de cheval... Ou de les laisser détachés, potentiellement touchés par les flammes.

Et pour le coup ça ne détonnerait pas avec la tenue dorée et crème. Et ça scintillerait autant que cela ajouterait un instrument involontaire à la performance ! Il suffisait de ne pas en mettre énormément pour ne pas trop faire bling-bling. Qui n’a jamais aimé les trucs qui brillent ? Hein ! Son côté piaf qui ressurgissait ? Probablement.
Il n’avait rien à voir avec les pies, bien heureusement ! Mais il ne pouvait parfois pas s’empêcher de réagir aux objets brillants. They’re so…Shiny.
© 2981 12289 0
Sam 3 Juin - 16:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 138
Dollars : 3135
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 23

Secret Files
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money ~


Feat


Il écouta attentivement les paroles du blondinet, pour le coup sa vision bien que différente était tout de même bonne à prendre en compte. D'autant plus qu'il parla d'ignifuger les vêtements. Autant dire que cette idée était trop parfaite pour qu'il ne la laisse de coté tout simplement.

« - Vous avez raison pour les vêtements... et pour le feu. On va éviter qu'une erreur de manipulation ne vire au drame. D'autant plus qu'étrangement, les accidents soient légion dans cette fête foraine. »

Petite remarque glissée dans la conversation pour rappeler la bizarrerie des lieux et voilà qu'il continua sa lancée sur un sujet plus banal et raccord avec le sujet principal. A savoir le costume qu'il était en train de porter en cet instant. Toujours pieds nus, il regarda le blond qui répondait à sa question. C'était aussi là aussi une bonne idée mais aurait-il la patience nécessaire pour s'amuser à tresser tout ça dans ses cheveux. Le retour de la feignasse malgré elle. Pourtant, il avait réussi à tenir jusque là mais rien que d'imaginer passer des heures à manipuler sa longue tignasse sauvage avait pour conséquence de le fatiguer.

À moins que... mais bien sur, Chenoa pourrait tout faire elle-même et le coiffer pour le spectacle. Il faudrait donc qu'elle soit avec lui avant le show pour pouvoir s’acquitter de cette tache. Bien entendu, il lui en revaudrait une pour ce petit coup de pouce. Il n'allait pas profiter de la gentillesse de sa petite sœur sans qu'elle ne reçoive rien en échange. Il la savait prête à l'aider sans contrepartie mais se refusait à le faire.

Il attrapa négligemment sa mèche tressée entre trois de ses doigts, jouant distraitement avec, et fixa l'autre homme. Il avait l'air pensif. Jamais il ne c'était autoriser à enlever entièrement ce vieux souvenir, comme si l'enlever risquerait fort de faire s'évaporer les dernières bribes de souvenirs de celle qui l'avait tressé naguère. Son regard fut plus lointain, plongé dans les souvenirs où il n'était alors qu'un jeune garçon plein de vie entre les bras protecteurs et bienveillants de sa mère. Cette mélancolie disparue quelques instants plus tôt et il afficha un faible sourire.

Laissons là le passé où il était et tâchons de vivre pleinement le présent. ~

« - Je vous fais confiance pour le coup. D'ailleurs je vais faire mieux, dites-moi la tenue que vous voudriez me voir porter et je la teste sur le champ. »

Il lâcha la parure ornait ses cheveux et glissa quelques perles dans ses cheveux libres. Cela faisait tellement longtemps qu'il ne c'était pas montré sans son habituelle demi-queue que ça lui faisait bizarre qu'en cet instant tous ses cheveux soient lâches et libres. D'autant plus que certaines mèches venaient titiller son visage. Pour le moment c'était amusant mais il ne se verrait pas porter pareille coiffure tous les jours. Ça avait beau lui aller, il irait jusqu'à tailler dans le vif du sujet si les « cling cling » intempestifs le chauffaient de trop – ou plutôt ses oreilles.

Il se dirigea une nouvelle fois vers la cabine et tendit l'une des mains pour accueillir le futur choix de son vendeur. Ce n'était pas vraiment une suggestion qu'il avait fait plus tôt mais plutôt un ordre dissimulé : il voulait voir si l'autre homme était capable d'assumer pleinement ses choix, même s'ils étaient contraires à ceux de la hiérarchie. Car il ne fallait pas se l'avouer, les clients étaient toujours rois face aux pauvres vendeurs et les clients riches étaient les pires dans ce domaine.

« - J'attends. ~ »

Sam 3 Juin - 18:16
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Dollars : 909
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

On ne pouvait pas dire plus juste. Cette fête foraine avait beau être sa première, cet endroit était tout de même trop étrange. Même pour lui –et il avait pourtant vu bien des choses–, quelque chose devait se tramer dans l’ombre. Sa malchance n’avait pas été mise à rude épreuve pour le moment, mais il y avait comme un pressentiment qui dormait au fond de lui sans qu’il ne sache s’il eut été bon ou mauvais. Tant qu’il n’était pas mis au courant au moment où la chose en question arrivait…

▬ Je demanderai à ma collègue si nous avons des produits adaptés. J’ai entendu dire qu’il y a un cracheur de flamme parmi la troupe, il devrait aussi pouvoir vous donner quelques conseils… ?

Concernant les perles, l’amérindien n’avait pas l’air sûr de lui. Sans doute cela représenterait trop de travail minutieux pour lui. Cela étonnait toujours Faith que les costumiers et les maquilleurs ne s’occupent en rien de leur nouvelle recrue. Ce n’est pas comme s’il s’agissait d’un simple figurant, à ce qu’il avait compris. On ne faisait pas jouer des dizaines de simples bouche-trou avec des bolas enflammés en arrière plan, juste pour « l’esthétique », ou peu importe la raison.

Le changeur de forme n’osa interrompre le silence entre eux, la mine songeuse du brun l’en empêchant. Il n’était qu’un vendeur, son rôle n’était pas de s’occuper des problèmes intérieurs des gens, ni d’interrompre leur vie privée. En aucun cas.

Je vous fais confiance pour le coup. D'ailleurs je vais faire mieux, dites-moi la tenue que vous voudriez me voir porter et je la teste sur le champ.


… Son avis ? On lui demandait SON avis ? Oh god no why ! Il n’avait aucune expertise dans ce milieu, et il fallait qu’on lui demande de ramener une tenue de SON choix ? Il était très bien cet ensemble crème, sisi ! Il lui était venu à l’esprit que l’on pouvait faire mieux –mais lui ? Trouver mieux ? C’était comme demander à un illettré analphabète de réciter une de ses propres compositions et d’exiger un niveau supérieur à un poète grandiose ayant poursuivi des études supérieures littéraires ! Qu’était-il supposé apporter de mieux ?

▬ Vous en êtes sûr ?

Il essaya de ne pas montrer sa détresse, bien que personne n’ait pu ne pas voir la mine troublée du métamorphe. Ou plutôt sa moue contrite reconnaissable à 50 mètres de distance. Think, you oaf. Il pouvait bien essayer. Décevoir le client n’était pas une option, c’est ce qu’on lui avait dit lors de l’entretien. Ce n’était pas une question de taille de porte-monnaie, mais d’image. Si même les petits étudiants ne pouvaient trouver leur bonheur, qu’adviendrait-il des autres, plus…fortunés ? Cela devait être la façon de penser que tout le staff avait adopté. Et que le client en question en fasse partie n’était qu’un détail.

▬ J'attends. ~

Gloups. Bon eh bien, les ordres sont les ordres ? Le blondinet prit quelques secondes pour poser les choses à plat. Il y avait bien ce costume qu’il avait dû voir sur le catalogue, proche de ceux que le jeune homme lui avait demandé. Il pouvait voir s’il s’agissait toujours d’une bonne idée. Il attrapa le catalogue, toujours ouvert aux bonnes pages, et se mit à feuilleter le tome poussiéreux, jusqu’à le trouver. Juste ce qu’il cherchait. Le prix était un peu plus élevé, mais qu’à cela ne tienne. Cela ne lui coutait rien d’essayer. Il se mordilla la lèvre avant de relever la tête du volume.

▬ Je pense savoir quoi chercher. Laissez-moi une minute pour organiser ça.

Et le voilà repartit entre les rayons. Vivement que s’achève sa tâche ici. Claire aurait certainement bouclé l’affaire en quelques minutes. Ou n’aurait pas autant douté que lui. D’ailleurs, que faisait-elle donc ? Elle en mettait du temps à revenir !
Pas le temps de jouer à cache-cache, il avait un costume à dégoter. Il trouva la rangée souhaitée et, ayant prit note de la taille du pantalon essayé par son cher amérindien, attrapa un des cintres. Plus qu’à croiser les doigts pour que cela plaise à l’étudiant.

Il revint avec le petit bijou entre ses mains. La partie supérieure était constituée d’une tunique brunâtre sans manche aux revers rouges aux coupes fantaisistes, largement ouverte sur le torse. Quant au pantalon, c’était un pantalon serré mais dans lequel on pouvait se permettre de large mouvement, de même la couleur sombre que le haut et coupé par deux lignes rouges verticales de part et d’autre du vêtement. Il arborait quelques boucles argentées aux niveaux des cuisses mais rien de bien tape à l’œil dans l’ensemble. Une ceinture épaisse en tissu rouge servait autant à maintenir le tout conjointement qu’à rajouter de la couleur.

Une pièce en métal joliment sculptée ornait le col de la veste, s’alliant parfaitement à la pièce de même matériau qui couvrait le nœud de ceinture. Et tout cela pour le prix raisonnable de 55$ ! Il pouvait encore faire une maigre réduction si rien d’autre ne plaisait au monsieur compliqué, mais ça, c’était un secret. Il retint sa respiration lorsqu’il la présenta au jeune homme. Non, il était sensé être un pro dans son domaine, pas un stagiaire ! Reprend un peu contenance, tout de même !

▬ Q-qu’en pensez-vous ?

© 2981 12289 0
Sam 3 Juin - 21:16
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 138
Dollars : 3135
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 23

Secret Files
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money ~


Feat


Dans sa tenue crème, l'amérindien acquiesçait de la tête quand le blondinet fit référence au cracheur de feu. Oui il y en avait un, dans les cirques il y en avait toujours un après tout, et le danseur avait même eu besoin de ses services lorsqu'il testa les bolas. Peut-être qu'une seconde visite pour avoir son avis sur la question n'était pas une si mauvaise idée que cela. Une fois le costume acheté, il irait lui parler de ces quelques détails relevés.

Par contre il ne s'attendait pas du tout à l'expression qu'adopta le blondinet lorsqu'il lui intima de lui trouver une tenue qui serait à son goût à lui. C'était étrange compte tenu qu'il semblait jusque là et prompt à lui donner les meilleurs conseils. Mais trop curieux de connaître comment il allait réagir, il préféra ne pas relever ce fait. Après tout, c'était toujours l'épreuve de ce jeune homme et il n'avait pas à intervenir ou tenter quoi que ce soit pour lui venir en aide. Il devrait s'en sortir tout seul.

Les bras croisés sur sa poitrine et planté devant la cabine d'essayage, il attendait. Il acquiesça néanmoins une nouvelle fois de la tête lorsque le vendeur lui demanda s'il était sûr de son choix. Il fallait le pousser ou sinon le pauvre oisillon ne s'envolerait jamais de lui-même, douterait de lui comme il le faisait en ce moment.

Sans rien dire, il le regarda survoler les différents articles du catalogues pour tomber sur une pièce qu'il semblait chercher depuis le début.

« - Faites comme bon vous semble. »

Il profita donc de ce moment de solitude pour... ne rien faire. Les vêtements gisaient toujours au sol mais il avait la flemme de les ranger correctement. Il devrait toutefois le faire tôt ou tard car ses propres affaires étaient dissimulées sous le tas. Rien à faire, il procrastinait sans aucun complexe et restait sagement immobile en attendant le retour du blondinet.

D'ailleurs le voilà qui revenait, triomphant, de sa chasse et lui tendit sa trouvaille pour qu'il l'examine. Le métis ne se fit pas prier et attrapa délicatement l'ensemble qu'il examina. C'était beaucoup plus foncé que ce qu'il portait mais ça avait tout de même son charme.

« - Nous allons voir cela, monsieur. »

Toutefois quelque chose clochait, les autres costumes étaient assez courts pour ne pas exposer des prix exorbitants tandis que celui-là cachait beaucoup plus de peau. Beaucoup plus, il avait peur d'entendre sa valeur. Mais malgré cela, il se dirigea encore une fois vers la cabine. Il espérait vraiment que c'était la dernière. Plus vite il aurait le costume et plus vite il pourrait se pencher sur la chorégraphie. Mais ce qui interpella le demi-natif le rassura aussi bien, avec plus de peau caché il risquait moins des groupies qu'il c'était attiré ces derniers jours.

Il referma les rideaux et enleva son costume actuel pour vêtir le choix du blondinet. Au moins celui-ci lui allait, ni trop petit ni trop grand. Enfin un costume à sa taille, ce n'était pas trop tôt. Il espérait que le costume lui allait cette fois, il ne pouvait pas bien voir dans cette cabine engorgée, c'était le saut de la foi.

Avec cette fois, il sorti de la cabine d'essayage, habillé de la tenue choisie par le vendeur. Pourvu qu'il ne soit pas ridicule dedans. Après tout, cette fois il n'avait pas pu voir ce que ça donnait sur lui. Il rechercha donc le verdict du blond. Ouvrant ses deux bras à ses cotés, il se mit à tourner lentement sur lui-même une nouvelle fois.

« - Alors ? »

Sam 3 Juin - 22:59
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Dollars : 909
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

Parfait, le rendu était parfait ! Ou du moins d’après les critères du changeur de forme. Alors peut-être que cela ne l’était pas pour un américain lambda jeune, mais bon. Maquillé et proprement habillé, le danseur ferait des ravages, s’il n’en faisait pas déjà. Le rouge présent à certains endroits de la tenue renverrait au feu et ressortirait plus que le reste lorsque les flammes l’approcheraient de près, durant la performance. Et le tissu sombre s’accordait avec la carnation bronzée de l’amérindien. Il n’y avait plus qu’à espérer pour que rien ne vire à la catastrophe, comme certaines choses semblaient le faire depuis la veille, dans cette fête foraine.

Le jeune homme se tenait droit, les bras écartés, juste devant le danois.

▬ Alors ?


Faith aurait tout de même apprécié avoir un avis extérieur au sien. Claire, si elle avait été dans les parages, ou même son client. Celui-ci ne semblait pas avoir pris le temps de s’admirer et s’en remettait alors entièrement à lui. Il pouvait le dire rien qu’à la vitesse qu’il avait mis à se changer et à ressortir. Alors le blond se contenta d’hocher vivement la tête, avec un grand sourire, sans se laisser tirer vers la crainte que son avis ne soit pas celui des autres.

Cela vous va comme un gant ! Mieux que le blanc, à mon humble avis. Mais vous feriez mieux de juger de vous-même !


Il risqua un coup d’œil dans la cabine qu’il occupait, où le sol était jonché de vêtements et dont le miroir était obstrué par ceux accrochés au porte manteau. Le changeur poussa un soupir, plus amusé qu’autre chose en tapotant l’épaule de son interlocuteur, presque un poil maternel. Avec sa grande sœur –a.k.a la personne la plus bordélique du monde–, il avait fini par s’habituer. Et petit à petit prendre du grain de sa mère.

▬ Tenez, allez voir dans la cabine voisine pendant que je ramasse ça.

Faith n’était pas contre ranger ces tas de vêtements entassés. Ils allaient vite se froisser sinon, et il ne valait mieux pas que cela arrive. Il contourna le grand bonhomme pour attraper tout cela. Il ne fallait pas qu’il confonde les biens de son client avec ceux du magasin non plus, ce serait encore pire.

Il plia soigneusement les habits un par un, posant ceux de l’étudiant de côté, puis se chargea de pendre le reste à son bras et sortit du petit espace. Voir ce que son client devenait. Il préférait juger son avis à la tête qu’il faisait avant de lui annoncer le prix. Et si cela se trouvait, il prendrait l’ensemble crème, moins cher et peut-être plus à son goût. M’enfin, qu’importe, tant qu’il repartait avec quelque chose qui lui plaisait –si possible en provenance du magasin, hun–…

▬ Alors, vous préférez partir sur lequel ?

Faith serait bien heureux et très flatté d'apprendre qu'il aimait son choix, mais ne serait pas vexé le moins du monde s'il revenait sur le costume précédent. Comme il l'avait dit, c'était le travail de l'amérindien qui comptait, pas le sien. Lui était là pour aider, sans plus. Apporter son soutien représentait déjà beaucoup pour lui.
© 2981 12289 0
Dim 4 Juin - 16:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 138
Dollars : 3135
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 23

Secret Files
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money ~


Feat


À la réaction du vendeur, Anoki sut qu'il avait eu raison de lui faire confiance. Le sourire semblait sincère et moins timide qu'avec la tenue plus claire. Tant mieux car sourire lui allait tellement mieux que la moue inquiète qu'il avait eu auparavant. Toutefois le blond préféra avoir son avis à lui, il n'était apparemment pas de ces vendeurs qui mentaient à leurs clients rien que pour vendre. Il le nota de coté tandis qu'il affichait un faible sourire au blondinet.

Il allait le remercier quand ce dernier risqua un regard derrière lui pour constater des dégâts. Ouille. L'amérindien en fut presque gêné et allait proposer de l'aider lorsque le plus vieux l'invita à aller se regarder dans le miroir de la cabine adjacente à la sienne tout en lui tapotant gentiment l'épaule. Il accepta sans broncher. Ce regard, il ne le connaissait que trop bien car sa petite sœur n'avait de cesse de lui lancer quand elle voyait l'état dans lequel il laissait leur maison et sa voiture. Car oui, plutôt que de ranger petit à petit, il attendait qu'elle ne puisse plus supporter le bazar pour ranger.

« - Oui, bien sûr. Tout de suite. »

Autant dire qu'il se fit aussi petit qu'il put jusqu'à ce qu'il atteigne l'endroit indiqué. Il ne tira pas les rideaux cette fois, pour simplement se regarder, il n'en avait aucunement besoin. La glace renvoyait l'image d'un jeune « peau rouge » dans son costume de danse. Il fit quelques mouvements, du moins ceux qu'il pouvait dans l'espace restreint, pour voir les mouvements du vêtement. Ça lui faisait étrange de porter quelque chose de sombre, après tout il avait vécu jusque là qu'avec des vêtements assez claires, son long manteau en était la preuve.

Mais le changement était quelque chose de bon, il ferait confiance au blond là dessus. Pour ses représentations, c'était le public qu'il fallait satisfaire, pas lui. Mais au moins la coupe était belle, les touches de rouge annonceraient le ton de son spectacle et les petits éléments métalliques luiraient du reflets des flammes. C'était une assez bonne idée. Il se retourna alors pour se voir de dos et constata que son tatouage n'était pas visible, qu'importe les mouvements l'aigle n'apparaissait pas. Il ressorti de la cabine et trouva le vendeur avec les costumes pliés sur son bras. Un timide sourire sur les lèvres il annonça.

« - Je vais vous prendre celui-ci. C'est très bien. »

Et il retourna rapidement se changer, luttant une fois de plus contre ses mocassins récalcitrants mais retrouvant un corps entièrement recouvert de tissu. Il remarqua que le blond avait même été jusqu'à plier ses propres affaires.

« - Au fait merci pour les vêtements. »

Dit-il, encore caché derrière les rideaux. La tâche enfin accomplie, il se dirigea vers la caisse avec les brassards et la tenue choisie par le vendeur. Il les y déposa et attendit pour se faire encaisser, il en profita pour sortir sa carte de crédit qu'il tritura de ses doigts. Toutefois, il ne resta pas silencieux.

« - Vous m'ôtez une grosse épine du pied monsieur, je vous suis à jamais redevable pour cela... une personne avec tant de talent, je ne comprends pas pourquoi vous êtes obligé de travailler pour ce job temporaire. Votre patron ne vous paye pas assez ? »

C'était un peu osé de parler ainsi mais s'il voulait lui proposer une place dans son établissement, il fallait qu'il arrive à tourner la conversation vers ce sujet.

Dim 4 Juin - 19:00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Dollars : 909
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

Hallelujah, le brun avait apprécié la tenue. Il n’avait plus qu’à réglé le tout et il en aurait fini avec ce client. Faith espérait que ce serait le plus exigeant. Il était très sympathique, certes, mais ils en avaient pris du temps, à trouver quoi essayer et quoi garder ! Au final, sa trouvaille l’emportait. Il ne s’était pas attendu à se débrouiller sur ce coup là, mais il s’en était sorti mieux que prévu.

Attends de voir les clients suivants, moineau. Car oui, sa journée était loin d’être finie, au contraire. Il s’était bien amusé à aider le jeune homme pourtant. Si son après-midi continuait comme ça, il aurait peut-être fini sa journée sans l’avoir vu passer.

Tandis qu’il se changeait, le blond se dirigea vers les caisses en trottant. Claire venait de rentrer à l’intérieur de l’échoppe, par la porte principale. Elle allait pour se diriger vers lui lorsqu’elle se stoppa. Pour attraper son téléphone qui sonnait furieusement et ressortir avec un petit sourire d’excuse envers son collègue.
Alors c’était à ça qu’elle était occupée depuis tout à l’heure ? Il avait réussi à s’en sortir sans elle, mais quand même ! Un peu de pitié, quoi ! Il geignit silencieusement en l’observant quitter de nouveau la boutique.

Le bruit lourd des brassards et des morceaux de métal atterrissant sur le comptoir le fit sursauter. Ah oui, le client. Ce dernier tripotait sa carte de crédit en l’observant. Avait-il parlé du prix ? Oups ? Il allait en venir, n’est-ce pas ? On le coupa avant.

▬ Vous m'ôtez une grosse épine du pied monsieur, je vous suis à jamais redevable pour cela... une personne avec tant de talent, je ne comprends pas pourquoi vous êtes obligé de travailler pour ce job temporaire. Votre patron ne vous paye pas assez ?


Aah, non, il exagérait ! Il n’avait pas fait tant que cela quand même, juste son travail. Par contre… La suite le surpris. Son patron ? De quoi parlait-il donc ? Ce n’est pas comme si ce boulot était définitif, hein ? Ou alors était-ce un agent chargé de s’informer de l’état d’esprit des autres membres du staff ? Raison pour laquelle Claire s’était complètement évaporée depuis le début ! N’allait-il pas se faire tuer par le patron après ça ? Il tenait à garder son petit boulot à mi-temps jusqu’à la fin !
Le jeune homme semblait tout à fait normal et honnête, pourtant… Faith ne put s’empêcher d’afficher une expression un peu gênée et perplexe, observant l’amérindien avec méfiance.

▬ P-Pardonnez-moi ? Que vient faire mon salaire dans tout… ? Hum, eh bien ce n’est qu’un job pour passer le temps, vous savez… ?


Oh god, avait-on l’impression qu’il posait une question ? Parce qu’il le pensait. Sa façade commerciale –si elle avait jamais existé– se craquelait à l’heure actuelle.  

▬  Je ne dis pas que ce n’est pas amusant !... mais je pensais prendre un travail en ville définitif plus tard, après mon installation finie.


Il n’avait toujours pas parlé du prix, à ce propos… Mais il était curieux de savoir où voulait en venir l’étudiant.

© 2981 12289 0
Dim 4 Juin - 19:56
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 138
Dollars : 3135
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 23

Secret Files
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Shut up bitch and take my money ~


Feat


L'amérindien haussa les épaules tout en fixant le vendeur.

« - Ça, je ne le sais que trop bien que ce n'est qu'un boulot temporaire, l'annonce n'était que trop claire sur ce point. Elle ne restera que cinq jours à Gravity Falls. »

Puis le voilà qui posa ses deux coudes sur le comptoir et planta son menton dans la main libre de la carte de crédit sans jamais quitter le blondinet des yeux. Affalé de tout son long, comme la feignasse qu'il était, il continua son récit d'un ton tranquille. Comme si de rien n'était.

« - Ce que je voulais savoir c'est pourquoi un homme aussi talentueux que vous se retrouve obligé d'y participer. »

Tandis que l'homme, pourtant plus âgé que lui, perdait ses moyens, Anoki se rapprochait de lui et fixait obstinément son regard dans celui du blond. L'espace personnel ? Quand ce n'était pas le sien, il avait une fâcheuse tendance à oublier ce que c'était. Le ton était devenu plus faible, comme s'il ne voulait que seul son vendeur ne l'entende. Il écouta attentivement le reste de ses paroles et cela le fit rire intérieurement. Leurs intérêts se croisaient : le blond cherchait un travail et lui un employé. C'était tout bénéfique pour les deux, encore fallait-il qu'il accepte sa proposition.

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

« - Si vous voulez je peux payer ma dette, je... hum. Je connais quelqu'un à qui votre candidature pourrait plaire. Je travaille dans cet établissement quand mes études me le permettent. Si vous voulez, je peux vous donner les coordonnées de l'établissement... »

Il se redressa alors et chercha dans les poches de son long manteau. C'est là qu'il la trouva, la petite coquine. Il la déposa alors sur le comptoir, cette petite carte de visite sur laquelle était marqué le nom de son casino « Three Feathers » au dessus du logo de l'établissement. Il afficha un faible sourire au blond.

Les jeux sont faits, rien ne va plus.

Il ne pouvait plus rien faire d'autre. Désormais tout relevait du ressort du blond. Libre à lui d'accepter ou de refuser la proposition. Toutefois il rajouta d'un ton décontracté et lent.

« - Si jamais cela vous intéresse, dites que vous êtes une connaissance d'Anoki, ils vous foutront la paix après ça. »

Il reprit alors sa position avachit sur le comptoir tout en apportant sa carte de crédit sous le nez du blond alors qu'il lui fit un clin d’œil.

« - Combien est-ce que je vous dois ? »

Pour être honnête, il se fichait royalement du prix de l'article. S'il l'aurait voulu, il aurait pu acheter tout le magasin mais il ne voulait pas encore dévoiler sa véritable identité. Déjà que l'agneau ne semblait plus tellement innocent à ce moment de la conversation.

Alors petit poulet, content d'avoir été croqué par le grand méchant loup déguisé en agneau ? ~

Dim 4 Juin - 21:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 73
Dollars : 909
Date d'inscription : 26/03/2017
Localisation : Au fin fond d'une théière

Secret Files
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:
Shut up bitch and take my moneyFaith S. & Anoki L. Inventaire :
- Chest Binder
- Pendentif

Faith n’appréciait guère beaucoup le soudain rapprochement du grand monsieur, jusqu’alors avachit sur le comptoir. Le jeune homme, qui arborait auparavant une mine incertaine avait totalement changé sa façon de l’aborder. Ce n’était pas effrayant, à proprement parlé. Juste… Perturbant ? Le danois n’aimait pas se rappeler qu’il n’aimait pas spécialement les humains dans ces moments comme ça. Rendez-lui sa confiance en lui, dammit !

▬ Je peux vous assurer que je suis un h-homme parfaitement ordinaire et-…

Il n'avait pas buté sur le mot homme, pas vrai !

▬ Si vous voulez je peux payer ma dette, je... hum. Je connais quelqu'un à qui votre candidature pourrait plaire. Je travaille dans cet établissement quand mes études me le permettent. Si vous voulez, je peux vous donner les coordonnées de l'établissement...

Le bougre ne l’écoutait même pas, sapristi ! Il ne savait pas trop quoi répondre à cela non plus. Un établissement ? Quel genre d’établissement ? Une carte de visite fut glissée devant lui, attirant son attention. Il l’attrapa et la porta devant ses yeux, aussi bien pour mieux l’examiner qu’éviter le contact visuel avec l’amérindien au regard inquiétant.
La petite carte portait le nom de Three Feathers et l’adresse en petits caractères juste en dessous du logo. Un…Casino ? Il ne se rendait pas souvent à ce genre d’endroit habituellement…

Et pourquoi pas après tout, ça ne lui ferait pas de mal de se renseigner. S’il n’arrivait pas à se dégoter un emploi fixe à la bibliothèque, peut-être essayerai t-il cela ?

Il fallait être raisonnable, Faith. Jamais un simple mi-temps là-bas ne te ferai vivre bien longtemps. Alors qu’une offre comme celle-là ? Il n’avait pas toutes ses chances de se faire recruter, mais il pouvait toujours demander.

▬ Si jamais cela vous intéresse, dites que vous êtes une connaissance d'Anoki, ils vous foutront la paix après ça.

Alors comme ça, le jeune homme s’appelait Anoki ? Il tâcherait de s’en souvenir, si cela pouvait l’aider à quoique ce soit. Il emballa calmement les articles dans un sac puis saisit la carte bancaire de l’humain tout fiérot, saisissant le code de la machine avant de la lui tendre.

▬  J’y réfléchirais, merci...Anoki.


Il haussa un sourcil joueur en observant l’amérindien lorsqu’il lui demanda le prix. Il voulait s’amuser ? Eh bien le vilain garçon n’aurait pas de réduction, nah. Non, il ne faisait pas l’enfant ! On l’avait pris au dépourvu, c’était à son tour de jouer. Et puis il n’aurait pas son nom tout de suite, si jamais il ne l’avait pas déjà. Il semblerait que nombreuses soient les rumeurs à son sujet, il espérait juste que cela n’envahisse pas sa vie privée.

▬  Le costume, avec les brassards et le reste des accessoires… 62$ piles ! Je sais que cela dépasse un peu votre budget, mais je peux retirer quelque chose si besoin est ?

Au final, il avait traité le client comme tous les autres avant lui, lui remettant son sac et sa carte de crédit poliment avant de lui souhaiter une bonne journée.

▬  Bonne chance pour votre spectacle, j’essaierai de passer, si le staff est autorisé ~

Il lui adressa un vague signe de la main, le regardant s’éloigner.

Faith soupira en détaillant du regard la carte de visite qu’on lui avait donnée. Il la rangea dans une poche de son uniforme, se tâchant de ne pas l’oublier en rentrant. Il y penserait après cette semaine, elle s’annonçait mouvementée et il ne voulait pas être déconcentré aussi facilement.

© 2981 12289 0
Dim 4 Juin - 21:50
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Fête foraine :: Boutiques :: Salon de beauté-
Sauter vers: