Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 157
Dollars : 1937
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Ven 5 Mai - 16:21
You don't exist!
R-right?




Objet/s:
Bloc à croquis
Appareil photo
Téléphone Portable
Totem Faucon


« Est-ce que je crois aux fantômes ? Non, mais j’en ai peur. »


Pourquoi? Pourquoi tant d'injustice? Pourquoi était-ce toujours lui? Est-ce que cela ne pouvait pas être une journée normal où il aurait pu paisiblement se reposer? Et dire que tout avait commencé le plus normalement du monde...

Aujourd'hui, Dipper Pines était occupé certainement encore par une de ses explorations dans la forêt et, pour une fois, il avait voulu s'en occuper seul ou probablement avec sa soeur. Quel aubaine! Il pouvait donc passer une journée de répits et se reposer tranquillement chez lui. Aaaaah enfin un moment seul, à lire un livre tranquillement toute la journée...non, il s'ennuyait un peu à vrai dire. Alors, vers la fin d'après-midi, il se décida à recontacter ses amis qu'il avait un peu perdu de vue à vrai dire, ces derniers ils avaient tendances à ne plus trop lui parler ou peut-être était-ce l'inverse? Il faut dire qu'il trainait beaucoup avec le brun alors il devrait vraiment se rattraper. Oui, les inviter quelque part, comme par exemple...Gravity Malls? Il y avait un endroit plutôt sympa là-bas dont il avait entendu parler: Hoo-Ha Owl's Pizzamatronic. Ils allaient tous bien manger et passer un bon moment entre potes! Pourvu qu'ils invitent des filles! Des filles...enfin...avec toutes ces rumeurs qui circulaient sur lui, cela ne l'aidait pas franchement avec la gente féminine même si....oui c'est vrai qu'il fallait avouer que certaines filles avaient commencés à se rapprocher de lui comme le ferait des...fangirls à l'affut de "news" sur sa relation....mais....mais.... Rien que d'y penser le pauvre déprimait, elles ne semblaient pas comprendre qu'il n'y avait rien entre le Pines et lui, non pire, cela briserait leur petit coeur si c'était le contraire alors le blond leur avait juste sourit d'un air mal à l'aise et il n'avait plus osé démentir.

Il avait encore quelques bonnes minutes d'avance et commença à dessiner sur son croquis jusqu'à attendre l'arrivée de ses potes, le multi-bear hein? Il avait été agréablement surpris, c'est vrai que c'était une créature des plus agréables, il ne pouvait pas nier son existence pourtant il tentait toujours de rationaliser, cela peut être un ours génétiquement modifié auquel on aurait ajouté plusieurs têtes mais même si cela était le cas c'était absolument fantastique! Il ne pensait pas que cela serait réalisable, il avait déjà entendu des expériences faites pour créer ce genre de chose mais cela n'avait jamais réussis et là....ouaw! Et doué de parole?! C'est....non....non. C'était bien quelque chose de surnaturelle. C'était une créature et en plus elle ne semblait pas être dangereuse, elle était même très sympathique! Il...ne savait pas trop quoi en penser et pourtant dessina l'animal. Absorber par son "chef d’œuvre", il ne remarqua même pas leur arrivée et dû cacher en quatrième vitesse son carnet.....intercepter par un des garçons. Il l’élevait dans les airs et s’assit face à lui en ricanant:

-Qu'est-ce qu'on a là? Un ours à plusieurs têtes? Qu'est-ce que c'est que ça? So weird!

Tristan se sentit mal et baissa la tête en riant nerveusement en se recroquevillant un peu plus sur son siège mais observa du coin de l’œil les autres s'installer, certains observant le dessin avec un certain dégoût ou mépris. Il déglutit et n'osa même pas reprendre son carnet, se contentant de le fixer le plus discrètement possible pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien alors qu'on tournaient les pages. Et soudainement, son camarade de classe se stoppa net à une page et la lui désigna en retournant de manière assez brusque le carnet vers lui.

-What is this?!

Un silence pesant s'ensuivit, certains, qui s'étaient mis du côté du blond pour manger, le fixait presque choqués. Il ne comprenait pas, avait-il fait quelque chose de mal? Mais qu'avait donc ces habitants de Gravity Falls, ils étaient si étranges, ils lui faisaient peur. Alors, naturellement il rétorqua.

-A triangle I think?
-I KNOW THAT!

Qu'avait-il a élever le ton? A s’énerver après lui? Il ne comprenait rien à toute cette histoire de triangle! Enfin si...Dipper le lui avait expliqué mais ce dessin....raah il l'avait dessiné quand il l'avait aperçu dans la forêt, ce n'était qu'une statue bon sang, cette "chose" était morte de toute façon? Alors pourquoi réagissait-ils tous comme ça...? Y avait-il eu des morts? Oui très certainement....oh...il avait fait une connerie en en faisant un dessin. Il soupira et se força un sourire pour les rassurer un minimum.

-I'm sorry....j-je vais la dechirer!

Bientôt se fut les autres à table qui accusèrent du regard le garçon qui avait oser crée ce malaise parmi eux, jetant des regards de droite à gauche en suant à grosses gouttes, le voilà retendre le carnet à Tristan en souriant à son tour.

-Hey dude, I was joking! That's nothing just...
-Yeah man! C'est juste nimporte quoi cette histoire de triangle illuminati qui a soit disant crée l'apocalypse! C'est des contes pour enfants à dormir debout!
- Qu'est-ce t'en sais?! T'étais pas là quand c'est arriver, t'étais parti en voyage en Europe!


Les disputes commençaient à éclater et bientôt l'un d'eux tapa dans ses mains d'un air parfaitement calme bien que son regard se fit glacial, imposant le silence au reste du groupe et déclarant un simple:

-Nevermind all that!

Qui suffit à calmer tout le monde. Ouow...flippant, le blond en eut un frisson d'appréhension. Est-ce que c'était un code de secte? Aborder ce sujet était vraiment tabou alors il devrait taire sa curiosité...il avait encore tout gâcher alors qu'il avait juste voulu rire avec ses amis. Finalement il commence le croire...Dipper Pines...il est limite le moins flippant d'ici et surtout au moins cela se passe bien avec lui. Allez, il devait juste oublier ce malheureux incident et faire comme si de rien n'était, si cette ambiance s'installait trop longtemps alors cette soirée serait définitivement gâchée!

[...]

Le voilà aux toilettes, il soupire lourdement après avoir insister une bonne centaine de fois d'ouvrir cette foutue porte....mais rien. Coincée. Le garçon émet quelques larmes sous la pression de cette journée qui aura donc été désastreuse: il avait réussit...ou plutôt non, quelqu'un du groupe avait réussit à relancer la conversation mais il avait eu l'impression d'avoir été mis à l'écart...comme un indésirable. Et là, alors qu'il était parti pisser, voilà que la porte refusait de s'ouvrir, c'était trop. Pourquoi est-ce cela devait arriver pile aujourd'hui? Le blond pris entre ses mains sa tête puis retira ses lunettes pour essuyer ses petits yeux humides. Le voilà pleurer comme une merde, c'était probablement pitoyable mais il avait l'impression que sa vie n'était qu'une longue chute aux enfers. Qu'avait-il fait pour meriter ça? Ne pouvait-il pas avoir un peu de chance pour une fois? Non finalement il n'était chanceux que quand il adoptait un autre comportement, quand il était avec Dipper tout allait à peu près bien....enfin quand sa vie n'était pas en danger mais sinon... Il perdait notion du temps....quelle heure était-il? Quand est-ce que l'on allait venir le secourir? Il avait déjà hurler mais...rien. Personne ne se préoccupe de lui. Du moins...c'est ce qu'il pensait...

La lumière se mit à s'éteindre....cerise sur le gâteau. Le blond roula des yeux en se rendant compte qu'il avait passé trop de temps-ici et qu'au bout d'un certain temps peut-être que la lumière s'éteignait. Bon, il n'allait pas y passer la nuit. Le voilà remettre ses lunettes et se redresser pour s'acharner à nouveau sur la porte mais....elle était ouverte? Quoi? Mais mais mais mais....elle ne l'était pas tout à l'heure!! Devenait-il fou? Non...ne lui dites pas que cette porte était ouverte depuis le début et qu'il a juste paniqué pour rien? Il a mal abaissé la clenche ou un truc du genre?! NON IMPOSSIBLE! Il était sûûûr que la porte était bien coincée! ......Peu importe. Il ressort d'un air dépité et retourne dans la grande salle mais....les lumières sont toutes éteintes....il n'y a....plus personnes.....? Plus personne. Ses amis....ne sont plus là. Combien de temps est-il resté dans ces toilettes? Alors, y pensant seulement, le voilà sortir son portable et y voir l'heure.....22h45. Haha.....what?! OH GOD NON ILS NE L'ONT QUAND MÊME PAS ENFERMER ICI?! ILS NE L'ONT TOUT DE MÊME PAS OUBLIER ICI, HEIN?!! Le voilà déjà se précipiter vers la porte et tirer sur les poignées pour sortir mais...rien n'y fait. C'est bel et bien fermée....avec lui à l'intérieur.

-COME ON YOU CAN'T DO THAT TO ME!!! PLEASE!!!





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Ven 5 Mai - 19:31
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2David

You don't exist ! R-right ?

Pffft. No, it's a hologram ? Ahahah. Poor little thing.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

tenue ♥

Celui qui cherche un ami sans défaut reste sans ami.
—  Proverbe turc
Booooon. Exposons la situation/conjoncture/etc actuelle. Tu avais ce qu'il te fallais dans ton frigo... Mais tu avais franchement la flemme de cuisiner ce soir. Tu soupira en fermant le frigo, et fini le verre d'eau que tu t'étais servie. Que faire, oui, que faire ? Tu n'avais pas non plus envie de commander à domicile. Restez chez toi, même, au bout d'un moment, ça devenait ennuyeux. Tu grattouilla ton tatouage sur l’intérieur du poignet gauche sur la voie de la cicatrisation pensivement... Hugin te regardais avec ses yeux classique. Il te regardait comme une bête curieuse. Et tu le lui rendais bien. Tu lui tira la langue comme une gamine. Bon. Autant sortir manger quelque chose quelque part, vite fait. Si tu ne faisais pas comme ces fichus ados, pour paraître presque normale -lel, vu la réputation que tu avais, c'était de toute manière peine perdue, voyons, mais c'était marrant de faire ce genre d'efforts, autant ridicules soient-ils- tu allais encore passer pour une nerd/intello/autre chose. Tu en avait, en plus des surnoms. Heureusement... Personne n'avait eu encore la mauvaise idée de t’appeler Apocry'. Tu pouvais tout apprécier, comme le « Polo » de Toblerone, mais certainement pas ce machin. Ça te donnait envie de... De... leurs arracher les dents. Avec leurs dents. Ahem.

Bon, quitte à sortir, autant se préparer un minimum, hein ? Tu tapota la tête de ton corbeau de compagnie avant de monter à l'étage pour voir ce que tu allais mettre pour sortir... Weeeeeell. Tu pris une jupe blanche récemment acquise, que tu accorda avec un haut noir avec les épaules nues... Puis des collants que tu avais trouvés marrant, avec un effet cuissardes, finissant en haut du genoux avec des têtes de chats. Qui à dit que tu n'appréciais pas les vêtements amusant et mignons de ce genre, hein ? Il faut aimer de tout, dans la vie. Puis chaussures... hum... Des bottines noires, tout ce qu'il y a de plus classique, si ce n'était ces petites ailes de chauves-souris présentes de chaque côté. Tu avais 21 ans... Officiellement. C'était tout à fait plausible de porter ce genre de choses en plus des collants, sisi. Et puis même. Si à 40 ans tu voulais t'habiller comme ça, tu ne te gênerais, mais alors, pas du tout. Restait à savoir si tu allais vivre jusque là, encore, ahah. Niveau maquillage, tu resta sobre, comme à ton habitude. Vive le crayon, le mascara, le fard à paupière rouge et le rouge à lèvre noir. Le premier qui te traitera de gothique/emo aura le droit à un pain en pleine face. Erreurs de la nature. Ce genre de maquillage n'était pas réservé exclusivement a ces personnes-ci. Non mais.

Une coiffure plus ou moins bien réalisée avec les cheveux lâchés, et le temps de prendre un sac et y mettre tout ce dont tu aurais besoin, et hop, te voilà partie en voiture pour aller manger dans un des restaurant du Gravity Malls. Tu n'étais pas spécialement une grande fan des animatroniques, mais eh. Fallait de tout. Une place de parking dans un coin, et hop, arrivée à destination en un rien de temps, et sans aucun accroc. Toi, tu savais conduire. Certaines personnes à l'highschool, tu te demandais où ils avaient bien pu avoir leur permis de conduire, vu les dangers publics que certains étaient... Ahah. Bref. Tu entra dans la pizzeria, et observa un instant les gens présents. Jusque là, personne de bien connu à tes yeux. Tu te posa à une table dans un coin où tu pouvais tout voir dans la salle. Avoir tout le monde de dos ? Hors de question. Un serveur vint te donner la carte, a laquelle tu adressa un regard rapide, mais inquisiteur. Qu'est-ce que tu allais prendre ? Mh ? Bah.

« Le menu du jour, s'il vous plait. »

Il reprit le menu et s'en alla. Tu allais avoir un petit temps d'attente avant d'avoir ta commande. Tu t'installa bien dans le fond de ton siège, et observa ce beau monde avec un intérêt peu prononcé. Pour le moment, tu n'entendais rien de spécial niveau ragots. Dommage. Tu aimais te tenir au courant. Oh, ce n'était pas Tristan qui venait d'entrer ? Huuuum... Bon, tu allais le laisser tranquille. Espérons juste qu'il n'attende pas Dipper, sinon tu étais mal... Tu piocha dans le truc à apéritif sur ta table en l’observant. Il venait de sortir son carnet à dessin -il ne le quittait jamais. Tu l'avais beaucoup vu gribouiller au cours de l'année précédente, mais tu n'avais pas encore eu l'occasion de voir comment était son style de dessin, jusque-là. Tu étais un peu curieuse...- et griffonnait dessus. Il ne remarqua visiblement pas l'arrivée de... Oh. Ses "amis". Mais cela n'avait d'ami que de paroles. Tu voyais parfaitement que Tristan traînait plus avec Dipper qu'avec eux, en ce moment. Et puis, tu ne savais pas... Si tu avait été un chat, ces gens t'auraient donnés l'impression de te caresser à rebrousse poil tellement ils étaient... Comment dire... Des faux culs de première.

« Qu'est-ce qu'on a là? Un ours à plusieurs têtes? Qu'est-ce que c'est que ça? So weird! »

Oulala, Tristan dessine un monstre à plusieurs tête. Qu'est ce que c'est weird. Pfffft. Il se prenait pour qui ? Les gens qui dessinent ont toujours une certaine imagination. C'est ça qui pousse à dessiner, généralement. Enfin, s'il avait dessiné ça, c'est qu'il en avait vu un, sans doute. Tu ne connaissais pas toutes les créatures de Gravity Falls après tout. Et s'il traînait avec Dipper... qui lui en avait également rencontré pas mal, et un peu fait chier la plupart, ahah, Tristan avait dû être entraîné dans une des fameuse chasse au monstre ou un truc du genre de Dipper... Tant qu'il ne venait pas fouiner par chez toi, c'était parfait... Mais n'empêche, ces... adolescents étaient vraiment... très, très, très agaçant. Des imbéciles. Des enfoirés. Enfin bref, il fallait que tu évite de trop les fixer méchamment, on sait jamais. Même si avec tes lunettes, on voyait difficilement où tu avais les yeux rivés. Ton plat arriva en même temps qu'un des abrutis qui avait le carnet à dessin se stoppa. Tu entraperçu un triangle... Oooohoh. Il l'avait dessiné. Intéressant. Tu ôta tes lunettes, parce que la buée avec la chaleur du plats, c'pas très pratique pratique, m'voyez.

« A triangle I think? »
« I KNOW THAT! »

Bon, il avait fini de gueuler lui ? Les gens c'étaient retournés vers le groupe d'ados. Dessiner Bill Cipher n'était pas un crime. Enfin, a tes yeux. Même, tu l'aurais bien dessiné partout juste pour faire chier les gens, ahah. Lors de la weirdmageddon, il y avait eu énormément de tag de Bill partout. Et ça avait été très drôle. La réaction des gens, en revanche... la loi du "c'est sans importance", franchement... Ri-di-cu-le. Si on te demandait les événements passés de la ville, tu te faisais un point d'honneur à en parler. Si on ne te posais pas la question... Non. Les lois, tu t'asseyais dessus. Et puis de toute manière, ton seul public, c'était les créatures surnaturelles qui emménageaient en ville. Les humains, ils ne te parlaient pas. Et tu ne leur parlait pas. Tu pris les couvert et entrepris de manger ton repas dans le plus grand des calme. Patience, Apo, patience...  

« I'm sorry....j-je vais la dechirer! »

Oh, come on Tristan. Tu ne te rends pas compte que ce sont des enfoirés avec toi ? Si tu ne leur plait pas, ils te laisserons tomber comme une merde. Est-ce que tu le sais ? Et si c'est le cas, pourquoi restes-tu avec eux ? De quoi as-tu peur ? De ne pas avoir d'amis ? Est-ce que le proverbe "mieux vaux être seul que mal accompagné" ne te parlais pas ? Alalala... Tu soupira intérieurement. Déchirer un dessin de Bill Cipher. Pas cool. Tu les écoutas se prendre la tête, et tu souris dans ton verre, mais tin bon. Rire alors que tu était en train de boire, c'était un mauvais plan. Tu reposa ton verre en souriant narquoisement. Aaaah, des gens avaient toujours du mal à croire cette histoire. Et pourtant, c'était la vérité. La vérité la plus étrange qu'il était possible qu'elle soit, mais la vérité. Mais les humains... Les gens en général... préféraient les mensonges vraisemblables. Absurde. Tu fini ton assiette en continuant d'écouter leur conversation, bien que c'était devenu inintéressant. Tu commanda un dessert quand le serveur revint te voir. Une bonne glace à la pistache. Miam. Le temps de te faire servir, Tristan était parti au toilette, et tu avais mangé ta glace. Tu n'allais pas en rester là. Tu commanda un digestif. Oui oui, après une glace. Rien a foutre, tu faisais ce que tu voulais quand tu voulais.

Quand le serveur fut reparti, tu te leva, non pas pour aller payer -tu avais ton café à boire quand il sera là- ni pour aller faire un tour aux toilettes -que ce soit celle des filles ou des garçons, ahah- mais tu allas voir les "amis" de Tristan.

« Heeeeey, guys. Lady's and gentleman's... Oh, wait. There is no gentleman's and lady's here. Asshole only. Oups, sorry, I have said the truth on you. My bad, ahahah. »

Le "oh non pas elle" murmuré était très parlant. Tu leurs souriait d'une manière totalement... mh, ben faux cul, quoi. Ce n'était pas ce qu'ils faisaient avec Tristan depuis tout ce temps, nan ?

« you want? »

« I don't know. Why do not you tell Tristan that he can not be your friend anymore? After all, that's what you've thinking about since he's been dragging with Dipper, right? You're so disgusting. »

« And? You are not concerned. You're not supposed to be the weird girl nobody likes? You jealous of him because you have no friends? »

Tu éclata de rire, ce qui fit se retourner quelques clients. Et te faire regarder les bizarrement par ces imbéciles.

« Et avoir des... amis comme vous ?... Non merci, je préfère m'amuser toute seule que de devoir supporter des hypocrites dans votre genre, mes mignons. Je ne suis pas dupe, moi. Je n'ai pas besoin de ce genre de choses. C'est tout ce que j'avais à dire. Je vous souhaite de vous étouffer en mangeant, ah ! »

Tu vis volte face avec leur avoir fait un sourire narquois. Ton café t'attendais à ta table, tu n'allais pas le laisser refroidir. En te réinstallant, tu leurs fit un petit signe de la main, toujours en souriant. Et après avoir mangés le reste de leur plats, ils s'en allèrent. Laissant les affaires de Tristan. Ben voilà. Ça se voyait bien que c'était des enfoirés de première. Ils n'attendaient même pas leur ami. Qui était parti depuis un petit bout de temps au toilettes. Il avait rencontré un problème dedans ou bien, ahah ?... Enfin bon, tu payas l'addition, et en profita pour payer également ce que Tristan avait mangé, vu qu'il n'était toujours pas revenu, alors que l'heure de la fermeture approchait. Enfin bon...

Tu en profita pour regarder son carnet à dessins d'un peu plus près... Alors, voyons un peu ça... Des oiseaux... Dipper ? Meh. Oh, mais c'était pas Toblerone ça ? Mhhhh... Affaire à suivre. Des dessins de trucs bizarre ressemblant à un vaisseau... Un peu trop détaillé pour sortir de son imaginaire. de toute façon, la colline avait une forme bizarre, alors... Pourquoi pas. Tu n'étais pas fana des extraterrestres. Chenoa ? Ah bah, oui, forcément, ils étaient dans la même classe. Gideon ? Oh, intéressant. Des pages semblaient aussi avoir étés arrachées... Tu en tourna encore quelque unes... Attend... tu revins quelques page en arrière... Eh. Merde. Zut. Fack. Tu fis la grimace en te voyant dessinée de cette manière. Mouais mouais. Tu avais envie d'enlever cette page de son carnet à dessin. Personne n'avait besoin de voir cette partie de toi. Et dire que les autres abrutis avaient certainement vu ce dessin. Chier. Pas cool Tristan, pas cool du tout. Tu pris tout de même un crayon a papier présent dans ses affaires pour écrire un "not cool, man" et de te dessiner toi même en chibi avec les bras croisés, tapant du pied. Petite surprise/cadeau. Tu remis le carnet à sa place. Hum, ça allait fermer d'une minute à l'autre... Et Tristan toujours absent.

Et quelque chose de disait que ce n'était pas normal... Well, tu allais trouver un moyen de rester dans le coin pour voir ce qu'il devenait. Ça pouvait être marrant, après tout, rester enfermé dans un magasin la nuit. Enfin, le soir. Tu t'éclipsa dans un coin, et attendit en jouant sur ton portable que la pizzeria ferme. Tu ne vis pas l'heure passer avec tetris, wow. Vraiment prenant, ce jeu... Si bien que tu n'entendis que Tristan quand il s'acharna sur la porte. Oh god, c'était drôle à voir. Tu t'approcha à pas de loup dans son dos avec le sourire.

« Boo ! »

Au vu de sa réaction, il avait eu peur. En même temps... N'importe qui tenant un minimum à la vie aurait eu peur, dans une pizzeria avec des animatroniques, nan ? Toi, tu n'aimais pas particulièrement ces trucs robotiques. Enfin, qu'importe. Tu leva les mains en signe de paix, d'apaisement, et tout le toutim.

« T'inquiète, c'est que moi. »

Tu lui fis un sourire rassurant. Enfin bon, tu imaginais que te voir dans la pénombre avec tes yeux sans lunettes, ça devait pas être non plus très rassurant, même si tu lui souriait. Surtout que t'étais quand même restée ici jusqu'à la fermeture. C'était peut-être suspect ? Naaan. Tu voulais t'amuser aussi un peu. Tu n'avais pas fait ça depuis... Un bon moment, maintenant que tu y pensais. Mais ce n'était pas la première fois que tu restais après la fermeture d'un magasin, ça non.

« Enfin bon, quand même, t'es resté enfermé dans les toilettes tout ce temps ?... Franchement, j'aime tes amis. Toujours près à t'attendre... Est-ce que tu te rends compte, au moins, de ce qu'ils pensent de toi ? Surtout depuis que tu traîne beaucoup avec Dipper ?... Erm, désolé. Je n'ai pas à dire ça, mais bon, sérieusement... Je n'aime pas les hypocrites que tu côtoie. Et tu devrais vraiment réfléchir sur les personnes qui t'entourent. Ça fait un an que je te vois t'écraser. T'en as pas marre ? T'as pas envie, des fois, de les envoyer balader ? Mh ? »

Depuis quand tu te souciais du bien être de quelqu'un ? Depuis... jamais, voyons. Mais tu voulais le faire réfléchir, et quoi de mieux que cet instant précis où vous n'étiez que tous les deux. Parfait pour une discussion sérieuse, ahah. Et puis, tu voulais faire chier les autres abrutis. Si Tristan voyait enfin la vérité en face, ça serait beaucoup mieux. Et même si c'était un humain, tu n'aimais pas spécialement voir quelqu'un bousiller sa vie devant tes yeux. Tu l'avais déjà fait toi même. Vouloir rentrer dans le moule, ça n'apporte que des emmerdes et des complications. Ce genre de cas, tu en faisais presque une affaire personnelle. Mais tu n'étais pas non plus un bon samaritain. Sa réaction t'intéressait. Était-il conscient de ce fait ? Se voilait-il vraiment la face ? Tant de questions... Sans réponses. Tristan, pourquoi faisais-tu ça ? De quoi avais-tu peur ? Ta soeur était déjà une peste avec toi. Ne plus avoir "d'amis" ne changera rien. Et puis, il allait te rester Dipper, au final, non ?... Tu l'observais avec un sourire digne de Mona-Lisa.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Dollars : 74
Date d'inscription : 28/04/2017
Localisation : Le Gravity Malls
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 33 ans de vie + 30 ans de mort
Alignement: neutre/chaotique bon
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Lun 8 Mai - 19:43


 
You don't exist ! R-Right ?
 
Ft David, Apocrypha et Tristan

A Gravity Falls, on s'ennuie rarement. Surtout quand on est en vie. Il y a beaucoup d'énigmes à résoudre, d'aventures à vivre. Plus que dans de nombreuses villes. Mais cela ne veux pas dire qu'on ne peut pas trouver le temps long. Le quotidien reste ce qu'il est : quotidien. Surtout dans une petite ville où quasiment tout le monde se connait déjà. Alors imaginez pour un fantôme, un décédé, spectateur silencieux de la même pièce chaque jour. Les acteurs changent régulièrement, bien sûr. Ce n'est jamais deux fois de suite le même enfant qui pique une crise devant le magasin de jouet. Le groupe d'adolescents trainant dans les couloirs du Gravity ne s'arrête pas toujours devant le même décor. Mais le scénario est immuable, et fort peu rebondissant sauf en certaines occasions.

Cette journée ne commençait pas pour etre l'une de ces occasions. David l'avait remarqué dès l'heure d'ouverture du Gravity Malls. Tout les commerçants eux étaient déjà en place. Les clients étaient si communs, si banal...Et puis, même s'il n'avait plus besoin de dormir, le fantôme faisait comme beaucoup de dépressif. Il dormait d'ennui. Ce qu'il fit en ce matin, retournant dans sa peluche bien cachée dans la remise de la pizzeria. Il passa une majeure partie de la journée ainsi lové dans son cocon de tissu et de coton, à oublier la vie comme la mort.

Mais il n'est pas si paresseux. Il a juste un emploi du temps décalé. Vers le milieu de l'après-midi, il se réveille et sors de la peluche, prêt à refaire un tour. Qui sait, peut-être les choses ont tournées ? Il flotte en cuisine, ou l'heure est creuse. L'équipe fait donc les quelque commandes tout en se préparant pour le service du soir se rapprochant. Dans la salle, des enfants jouent aux bornes d'arcade. Les animatroniques sont toujours aussi laids... Pauvre Teddy, pourquoi tu n'as pas été gardé ? Un groupe de jeunes personnes arrive. Tiens donc, aujourd'hui l'équipe des adolescents à décidé de continuer leur spectacle répétitif au Hoo-Ha Owl's ? Au moins il n'aura pas à aller trop loin, le fantôme pourpre. Il s'installe sur le plafond, juste au dessus d'eux. L'un d'entre eux notamment capte son attention. Parce que c'est un rôle spécial. Un rôle rare dont il faut savourer la présence : un nerd qui ne connait pas son texte social. Ils font d'excellentes comédies ceux-là. Le nerd ci-présent décide dans un carnet. L'un des autres adolescents, qui lui connait bien son texte, regarde le carnet. Un triangle à noeil dans le carnet. Blanc. Panique du pauvre nerd qui est prêt à déchirer l'innocent dessin. Tête à l'envers, David marmonne dans sa barbe inexistante -aussi bien mort que vivant :

-Oh mon dieu, une forme géométrique et symbole courant dans la vie quotidienne... Off with his head...

Non parce que, il faut se calmer un peu. Oui, la fin du monde la plus WTF avait bien failli arriver ici. Mais ça fait largement plus d'un an. Alors, les triggered là, ils vont se calmer. Un TRIANGLE quoi ! Vous devenez dingue sur un TRIANGLE. El le pauvre tit nerd qui se retrouver à fuir aux toilettes. Haha.

Oh, deuxième acte. Mademoiselle la non-humaine... Oui, ma chère, vous pouvez tromper tout les vivants que vous souhaitez, mais un fantôme qui n'a jamais eu le "luxe" d'avoir sa mémoire effacée au sujet du surnaturel de son vivant, c'est bien plus dur à tromper. Mais pour l'instant, il y a beaucoup de monde, et David n'a pas à intervenir... Ce qui lui permet d'apprécier les lignes bien trouvées de la demoiselle. Quelle punchline, dès l'entrée. Elle les cassa avec brio, propre et efficace. Pour une non-humaine, il l'aimait bien cette fille. C'est bon, il avait vu le spectacle de la pizzeria. Il décolla et traversa le plafond, arrivant à l'étage supérieur : un magasin de vêtements assez classique. Bof, il ne se passait jamais rien ici, et il avait passé l'âge de regarder les dames se changer en cabine. Même de son vivant il n'avait jamais été très intéressé par l'amour, l'affection charnelle, quelque soit le genre de l'autre... Alors là... Il sortit par la vitrine, et erra dans les couloirs, invisible à tous, flottant assez haut pour ne pas jeter un froid à qui que ce soit. Rien d'autre pour aujourd'hui ?

Ah si, quand même. Une femme qui oublie son bébé. ESPECE D'IRRESPONSABLE ! Que ton téléphone portable sonne, ça arrive. Mais que en te levant pour faire les derniers potins avec "TA CHÉÉRIIIEEE" comme tu dis si bien, tu oublies la poussette... On a dit qu'il était tôt pour intervenir ? Ouais, ben, fack the rulz. David se rapproche de la poussette et entre magiquement dans le landau, en prenant le contrôle. En plus elle lui a pas accroché sa ceinture au petiot... La ceinture se soulève et glisse, entourée d'une faible couleur violette, jusqu'à se clipser correctement. La même couleur à peine visible décroche le frein de la poussette, et les roues s'emballent, poursuivant madame 'Ma Chérie". Le coup est à prendre, mais avec la maitrise durement acquise en 30 ans, David sait faire pas mal de beaux tricks avec les objets du quotidien. Par exemple ? Réussir à lever les roues avant comme un équilibre de poussette. Pas très haut...Enfin si. Juste assez pour lui rentrer la barre de la poussette bien dans les genoux. VLAN. Une dame à terre une. Les roues retombent lourdement au sol, et l'enfant crie. Normal avec tout ce remue-ménage. Mais grace à la ceinture il ne fut pas en danger une seule fois. Merci qui ? Merci Monsieur Erin, qui quitte discrètement la poussette pour regarder la mère indigne en pleine confusion. Bien fait pour ta sale tronche. Mais oooh, David n'en a pas fini avec toi. Tu verras ce que ça peut faire d'oublier un petit être vivant. Le fantôme suivit madame 'Ma Chérie" et son bambin pour le peu de temps qu'il restait avant la fermeture. Car oui, même avec ça, elle resta quand même jusqu'au dernier moment. Alors ce sera dans le parking qu'il prendra sa revanche. Le fantôme entre dans la voiture avec eux. Madame démarre, mais ce qu'elle ne remarque pas c'est une petite chose...Toute petite, et discrète comme un bébé endormi. Le frein à main qui s'est "mystérieusement" réenclenché. Elle redémarre, appuie sur l'accélérateur sans comprendre... David rabaisse violemment le frein, faisant partir la voiture dans celle garée en face avec violence. Et la tête de madame dans le volant. Voiiilà. Plus facile de remarquer les détails quand on saigne hein ? Fier de lui, David ressort et retourne au Pizza Place vide...

..Ou pas. Mademoiselle non-humaine est toujours là, plus d'autres affaires. David fait le tour : cuisine, remise... Toilettes ? Pfpfpf... Le nerd de tout à l'heure est bloqué là ?!? MAIS CA FAIT DES PLOMBES. David s'approche, pour voir le verrou encore tourné. Il facepalm royalement en souriant. Il est tombé sur un cas. Allez, soyons sympa. Il entre dans le verrou et libère le "prisonnier". Restant à bonne distance, il ressort quand même et le surveille. Ah bah oui maintenant coco t'es enfermé aussi dans le restau. Avec la fille qui lui saute dessus et enchaîne avec la leçon de morale sur l'amitié. Mais bon...

-Elle a pas tort tu sais. S'ils sont même pas venu jeter un coup d'oeil pour s'assurer de ta santé... Je veux dire, sans moi, tu serais toujours verrouillé aux chiottes.

Dit-il calmement la tête à l'envers, flottant au dessus d'une table. Il se retourne dans le bon sens avant que les vivants puissent prendre la parole.

-Bon, la je sais ce que vous pensez "EEEEK, OH MY GOD A GHOST" .... And you are right.

Les présentations c'est fait. En quelque sorte. Y a les bases quoi.
 
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 157
Dollars : 1937
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Sam 13 Mai - 15:10
You don't exist!
R-right?



Objet/s:
Bloc à croquis
Appareil photo
Totem Faucon


« Est-ce que je crois aux fantômes ? Non, mais j’en ai peur. »


« Boo ! »
-AAAAAAAAAAAH!!

Et c'est ainsi que s'acheva l'histoire du dénommé Tristan qui mourut d'une crise cardiaque à l'âge 17 ans, il ne fut regretté que d'une unique personne qui fut la seule à venir a son enterrement: son père. Tristan Smilovski? Qui était-ce déjà? Mais si tu sais, le frère de June? Nan quoi sérieux? Elle a eu un frère? Mais si tu sais, le fils de ce type super cool à moto? Nan quoi sérieux? C'est pas possible qu'il ait eu un tel cas social. Il est probablement la honte de sa famille, enfin était, à présent il n'est plus de ce monde, peut-être est-ce pour le mieux au final. Oui, sans lui, peut-être que tout ira mieux....tout ira mieux.

« T'inquiète, c'est que moi. »

Voilà le blond retirer peu à peu les mains qu'il avait braqué sur son visage, comme pour ne pas voir sa mort arrivé. Mais...il était bel et bien vivant. Et celle qui se trouvait face à lui n'était autre qu'Apocrypha. Le voilà prendre une légère couleur rose, heureusement que l'on ne distinguait rien dans le noir....right?! Riiiiight haha! Elle...elle lui souriait en plus? A lui? Non non ça devait être quelqu'un d'autre, le voilà déjà se retourner de trois quart pour voir derrière lui mais...il n'y avait personne, bien sûr qu'il n'y avait personne, le restaurant est fermé! Alors il retourna son attention vers l'étudiante et remarqua enfin que quelque chose clochait....enfin, ses yeux étaient très...intense, ou du moins leur couleur. Il devait y avoir un problème avec ses lunettes. Le blond les retira puis les essuya malgré qu'il essaya un instant de voir sans elles; ses yeux ambres se posèrent sur deux rubis particulièrement aveuglants et flous. Oh god, nop, cela n'arrangeait rien. Son nettoyage terminé, il les remis et cligna des yeux en observant à nouveau son interlocutrice mais....nan il y avait définitivement un problème avec ses lunettes, peu importe.

Attendez...comment cela se faisait-il qu'elle était ici? Avait-elle été aussi enfermé à l'intérieur? Depuis combien de temps? La pauvre, ils étaient coincés dans ce restaurant pour la nuit entière tout les deux! ....La nuit entière....tout les deux? Son coeur rata un battement et il sentit ses joues s'empourprées davantage, hum...ils n'allaient pas rester dormir là tout de même, n'est-ce pas? Ils...allaient avoir froid. Est-ce qu'ils allaient devoir se tenir chaud comme dans ses séries où le héros arrive à faire tomber sous son charme son love interest par un concours de circonstance comme être perdu en montagne et devoir se serrer l'un contre l'autre dans une grotte? Non mais sérieusement....à quoi pensait-il, il se donnait des claques mentales pour ne pas trop tomber dans son délire étrange! La pauvre allait finir par le trouver creepy de se contenter de la fixer sans lui répondre.

-Apocrypha t-tu vas bien? Q-Que fais-tu là?

Qui aurait crû qu'elle lui dirait ça, cette fille qu'il voyait comme une possible amie? Au fur et à mesure de son discours, de sa leçon de morale, le sourire naïf du garçon disparu peu à peu....et ses bras devinrent comme flasque, trainant mollement le long de son corps, il sembla même détourner le regard de l'étudiante. Un moyen de s'échapper? De nier la réalité? La lueur du regard du garçon semblait s'évanouir et si l'on avait pu voir à travers ces lunettes, on aurait pu constater qu'il était parti loin psychologiquement parlant, il entendait déjà Apocrypha comme un écho lointain mais tranchant.  Ca faisait mal. Pourquoi faisait-elle ça? Pourquoi disait-elle ça? En quoi cela la regardait? De quoi se mêlait-elle d'ailleurs? Que cherchait-elle au juste en lui disant toutes ces vérités? A le blesser? A le mettre en colère? A le faire pleurer? Franchement, il n'y avait pas besoin d'en faire autant pour si peu. Il eu un léger frisson lorsqu'il l'entendit lui demander son ressentit. Allez, comme d'habitude, comme la dernière fois, joue ton rôle Tristan, prétend être un parfait idiot et ne pas comprendre, défend la cause de ses amis, dis-lui qu'ils tiennent à toi et que ce n'est pas ce à quoi elle pense, qu'elle se trompe, que ce sont des gens bien, qu'ils ont probablement eux un empêchement et ont dû repartir.

-Elle a pas tort tu sais. S'ils sont même pas venu jeter un coup d'oeil pour s'assurer de ta santé... Je veux dire, sans moi, tu serais toujours verrouillé aux chiottes.

Qu'est-ce que....d'où venait cette voix? Quelqu'un l'avait donc aider à sortir? Il croyait pourtant n'avoir vu personne...pourquoi être parti juste après l'avoir aider? Il aurait pu attendre au moins qu'il le remercie, non? Mais lorsqu'il tourna sur lui-même....il repéra quelque chose de....de....de fantomatique! Et pourtant, no reaction cette fois. Était-ce parce qu'il était habitué à voir des créatures avec Dipper ou était-ce....par rapport à ce qui avait été dit? Tristan is not impressed, no, worst, he's not amused at all. Il croise les bras un instant puis les desserre et retourne son regard vers la jeune femme.

- ...Et alors? Si ça me convient? Menteur. Je suis déjà au courant, je n'attend rien d'eux, Menteur. s'ils avaient envie de partir alors d'accord, tant pis. C'est toujours mieux que d'être seul, si je leur fait une réflexion cela leur donnera un prétexte pour me rejeter définitivement du groupe et je n'y tiens pas. Si cela recommence comme avant, ce sera encore pire...cette fois...cette fois je vais arranger les choses. Alors non...cela ne me dérange pas de ne rien représenter pour eux après tout....ils ne représentent rien pour moi. Ils se servent autant de moi que je ne me sers d'eux.

Froid. Son ton était si...vide, indifférent, c'était plutôt rare de le voir ainsi, sans cet air naïf. Qui aurait cru que la victime de service était parfaitement conscience des choses et joue lui aussi la comédie, pour son propre intérêt? Drôle d’intérêt. Avait-il abandonner? Ces paroles contenaient comprenaient peut-être plus de mystère que ce qu'elles ne paraissaient, en tout cas, il retourna son corps vers le fantôme et inclina sa tête en articulant un: "merci pour la porte de tout à l'heure" avant de se déplacer jusqu'à sa table et reprendre ses affaires. C'est étrange il jurerait que...non, il se fait des idées. Enfin il retourna vers les deux autres individus présent.

-Il n'y a vraiment aucun moyen de sortir ici? On ne peut pas rester ici toute la nuit! On va s'inquiéter de votre absence, non?

Il ne se rendait probablement pas compte que pour un fantôme, ou même pour Apocrypha, avoir de la famille ou des amis qui s'inquiètent pour soi était plus....compliqué.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Sam 13 Mai - 21:00
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2David

You don't exist ! R-right ?

Pffft. No, it's a hologram ? Ahahah. Poor little thing.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

tenue ♥

Celui qui cherche un ami sans défaut reste sans ami.
—  Proverbe turc
Tu pus voir la décomposition d'un Tristan. Enfin, quelque chose s'en approchant. Il avait perdu son sourire, et ses rougeurs quand il t'avais vu. Il devait avoir pensé certaines choses, en te voyant, seule avec lui... Mh. Amusant. Très amusant... Surtout sa réaction face à tes yeux. C'était clairement pas ses lunettes qui avaient un problème. Toi non plus. Tu étais juste à moitié vampires. Tes yeux, tu ne les contrôlais pas.

« Elle a pas tort tu sais. S'ils sont même pas venu jeter un coup d'oeil pour s'assurer de ta santé... Je veux dire, sans moi, tu serais toujours verrouillé aux chiottes. »

... Wait. What. Tu perdis ton sourire pour un air un peu surpris. Tu étais pourtant certaine qu'il n'y avait personne d'autre dans la pièce. Il n'y avais qu'un seul battement de cœur dont tu entendais légèrement le... Oh. Tu te retournas. Effectivement, un fantôme. Ça ne pouvait être que ça, forcément. Tu ne savais pas qu'il y avait un fantôme dans ce centre commercial. Une nouvelle découverte. Ça arrivait de temps en temps.

« Bon, la je sais ce que vous pensez "EEEEK, OH MY GOD A GHOST" .... And you are right. »

Tu haussa un sourcil, nullement... effrayée ou impressionnée, en fait. Tu haussa les épaules à l'intention du fantôme. Tu avais vu bien pire qu'un fantôme. Tu n'étais pas non plus novice dans ces expériences fantomatiques... Se faire posséder par un esprit humain, ça t'étais déjà arrivé. Petit accident sans grande importance, vu que tu avais réussi à le jarter de ton esprit. Qui avait ensuite fait que tu t'étais faite tatouée le symbole de la trilune avec un pentacle de protection dans le cercle, sur ta nuque. Une éventuelle protection si jamais ça venait à l'idée à un autre esprit de faire la même chose. Une fois, mais pas deux. Tu regarda Tristan, car de vous deux, ça ne pouvait être que lui qui aurait la frousse de sa vie... Ou pas, en fait. Tu avais cassé Tristan, oh god.

« Hum, je crois que j'ai cassé Tristan, pour qu'il ne réagisse pas... Zut. »

Il ne réagissait plus normalement. Un humain qui rencontre un fantôme pour la première fois aurait hurlé... Se serait évanoui... Aurait couru comme un dératé... Mais Tristan... Roh. Oui, tes paroles avaient eu un effet. Peut-être que tu n'aurais pas dû lui en parler tout de suite... Le voilà qui te regarde à nouveau après avoir serré et desserré les bras. L'action la plus utile au monde.

« ...Et alors? Si ça me convient? Je suis déjà au courant, je n'attend rien d'eux, s'ils avaient envie de partir alors d'accord, tant pis. C'est toujours mieux que d'être seul, si je leur fait une réflexion cela leur donnera un prétexte pour me rejeter définitivement du groupe et je n'y tiens pas. Si cela recommence comme avant, ce sera encore pire...cette fois...cette fois je vais arranger les choses. Alors non...cela ne me dérange pas de ne rien représenter pour eux après tout....ils ne représentent rien pour moi. Ils se servent autant de moi que je ne me sers d'eux. »

Tu plissa les yeux. Il était loin d'être très convainquant à tes yeux. You can't fix it, dude. D'ailleurs, à quoi ça servirais d'arranger les choses avec ces gens ? Ils étaient des enfoirés de première ne pensant pas au mal qu'il faisaient à ce pauvre petit Tristan. Qui devait d'ailleurs avoir eu son lot de douleur, à n'en pas douter, vu comme ça sœur le traitait. Si tu en avait eu une comme ça... -bon, ça n'arrivera jamais, et ça n'aurait jamais pu arriver- tu lui aurais remis les idées en place sur sa façon de te traiter. Alors, Tristan, va-tu dire ce que tu caches où il va falloir te le faire cracher ?... Tu le regarda allez vers ses affaires pour les récupérer après avoir dit merci au fantôme. Tu te demandais quand il allait voir ta petite surprise, eheh.

« Il n'y a vraiment aucun moyen de sortir ici? On ne peut pas rester ici toute la nuit! On va s'inquiéter de votre absence, non? »

Tu fis un sourire ironique au fantôme. En fait, de vous trois, il ne devait y avoir qu'une personne qui avait des gens qui l'attendaient à la maison. Difficile pour un fantôme d'avoir des gens qui vous attendent... Et pour toi, tu n'avais qu'Hugin, mais il avait tout ce qu'il fallait, et c'était un piaf. Tu doutais qu'il s'inquiète de ta disparition. Pour l'instant. Et tes parents, quant à eux, étaient toujours en Europe, alors... Tu agitas la main oisivement.

« Nope. Mes parents sont en voyage en Europe, ma mère fait le tours des sites archéologique pour son travail... Et puis c'est pas mon corbeau de compagnie qui va se demander où je suis, hein. C'est qu'un oiseau... » Tu tournas la tête vers le mort qui lévitait toujours.« Et, sans vouloir vous offenser, M. le fantôme... » Tu porta de nouveau ton regards vers le blond. « Il ne doit pas non plus avoir de gens qui l'attendent, hein. Il est mort, Tristan. Donc rester toute la nuit, moi, ça ne me pose aucun problème. Au contraire, j'ai pas fais ça depuis longtemps... C'est l'occasion d'en profiter. »

Tu avanças vers Tristan, l'air de rien. Tu allais finir par le coincer, cet imbécile de menteur et le faire parler. Une fois assez près de lui, tu pris son menton entre ton pouce et ton index pour qu'il te regarde dans les yeux. Tant pis pour tes mains... enfin, ton corps froid, quoi. Il fallait que tu fasses ça.

« Aaaaand, darling... You lie poorly. Really. »

Tu te retournas et t'éloignas de quelques pas d'un manière un peu gamine, en levant bien les jambes, les bras à l'horizontale, avant de te retourner à nouveau, soudainement, tes cheveux suivant le mouvement. Pas assez pour qu'ils t'arrivent dans la face, par contre. Mais assez pour que l'on voie un aperçu de ton tatouage sur la nuque.

« Même si ça te... conviens comme tu dis... Tout ce que tu va faire, c'est te faire du mal. Crois moi. Je sais ce que c'est. Alors, arrête de te mentir consciemment. Tu ne connais pas le proverbe "Mieux vaux être seul que mal accompagné" ? Alala, désespérant... Je te plains. Pourquoi t'infliges-tu ça ?... Je me le demande... Humhum. »

Tu te tapotas la lèvre pensivement en regardant ailleurs avant de mordiller l'ongle de ton pouce. C'était vraiment frustrant de ne pas savoir pourquoi il tenait tant à ce que ces gens soient ses "amis". Était-ce pour que June le laisse tranquille quand il était avec eux ? Pour pas que les potes de sa soeur n'aillent pas le voir pour lui dire à quel point il était trop nul pour être le frère de June ? C'était ridicule. Vraiment... Se servir d'eux autant qu'ils se servaient de lui... C'était absurde. Ils n'avaient pas besoin de Tristan, nan ? Ils voulaient un artiste en herbe dans leur groupe ? Un faire valoir ? Une victime comme Thomson à l'époque où Wendy était toujours à l'highschool ?... Qu'est-ce qu'ils attendaient de lui, en réalité ? Il n'y avait aucune raison, ce n'était pas possible... Enfin bon, en bonne lunatique que tu étais à l'occasion, tu te tournas vers le fantôme à nouveau et t'approcha de lui en tendant ta main, même si le serrage de main fantomatique n'était pas dans tes capacités actuelles, c'était toujours bien d'être un minimum poli. Ton père t'avais appris la politesse, ce n'étais pas pour qu'elle reste au placard.

« Nice to meet you, my name's is Apocrypha. You're dead for long ago ? I'm curious to know. And if you don't want speak about this, no problem. I'd settle for your name ? Eheh. »

Peut-être que tu allais avoir l'air étrange, que ce soit aux yeux de Tristan que du fameux fantôme, mais eh. Tu n'allais pas changer d'attitude. Tu étais toi, point barre, à la ligne. Pas comme une certaine personne présente ici.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Dollars : 74
Date d'inscription : 28/04/2017
Localisation : Le Gravity Malls
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 33 ans de vie + 30 ans de mort
Alignement: neutre/chaotique bon
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Jeu 1 Juin - 18:11


 
You don't exist ! R-Right ?
 
Ft David, Apocrypha et Tristan


Bon, l'avantage, c'est que aucun des deux n'avait crié. Était-ce leurs caractères naturels, ou sa blague ? Ou juste les commentaires sur son entourage qui semblait avoir froissé...Tristan, c'est ça ? A la place il se braqua en prétextant être content de cette relation. Mais oui mon chou, on te croit. La loi du plus fort ça marche aussi à la majorité tu sais ? Bref, la crédibilité à zéro. Mais au moins il est poli, et remercie -silencieusement, certes- le fantôme pour l'avoir sauvé du 'supplice de l'enfermement dans les toilettes'. David respecte s'il a besoin d'un peu de temps... Et de discrétion à ce sujet. Il lui rends donc un simple signe de tête pendant qu'il prends ses affaires et repart vers la porte. Bloquée bien sur. David s'en doutait. Il connait bien les horaires, en 30 fichues années ça bouge pas ça. A deux ou trois exceptions.

Non ce qui est drôle, c'est l'inquiétude du jeune humain. La petite panique dans ses yeux quand il se retourne en soulignant  l'évidence :

« Il n'y a vraiment aucun moyen de sortir ici? On ne peut pas rester ici toute la nuit! On va s'inquiéter de votre absence, non? »

Hahahaha. Si tu savais mon pauvre chou. Ca fait des décennies qu'il est là et personne ne l'attends plus. Ou alors si on l'attends il va aller au cimetière pour les revoir. Pas plus, pas moins. La surnaturelle renvoie de même, ses parents étant apparement en Europe. C'est large ça, mais bon... A supposer qu'elle a vraiment des parents. Monstre.

« Et, sans vouloir vous offenser, M. le fantôme... Il ne doit pas non plus avoir de gens qui l'attendent, hein. Il est mort, Tristan. Donc rester toute la nuit, moi, ça ne me pose aucun problème. Au contraire, j'ai pas fais ça depuis longtemps... C'est l'occasion d'en profiter. »


Le fantome ricane, pas vexé du tout, et fait semblant de consulter un carnet invisible :

"Ah mais vous croyez quoi j'ai un emploi du temps très serré pour la nuit. J'ai un rendez-vous avec le mannequin de Ziri à 22h30, puis on a un meeting avec les Commercants Morts pour la morversaire de Didier, et ensuite je dois tout nettoyer et changer de place pour terrifier le personnel de la pizzeria... Nan sérieux, j'ai rien à faire, j'suis presque content d'avoir des invités."

Enfin. Pauvre chou il avait vraiment l'air nerveux. Il pouvait bien faire un cadeau. Il s'approcha de la grille, et remonta jusqu'au boitier automatique, laissant les jeunes vivants discuter. Après tout, c'est leur vie, il n'a plus à juger ça.... Et Mlle la surnaturelle est plus au courant du quotidien de lunetteux. Alors le fantôme va faire la seule chose qu'il connait depuis son décès : donner vie au reste. Son corps devient une brume violette qui entre sans peine dans le boitier qui se met à briller d'une petite aura pourpre. Le bruit sourd de la mécanique résonne, et la grille extérieur se lève doucement avec le panneau jusqu'en haut. Hop. Il ressort et se secoue un peu : ça c'est réglé.

Avant de passer à la suite, la demoiselle le fixe, il rends donc le regard blanc assez méfiant. Qu'est-ce qu'elle veut, à s'approcher ? Lui voler son âme ? Trop tard.  Ah non, elle tends la main en souriant poliment comme une petite fille bien élevée.

« Nice to meet you, my name's is Apocrypha. You're dead for long ago ? I'm curious to know. And if you don't want speak about this, no problem. I'd settle for your name ? Eheh. »

David rends la poignée comme il peut, froide comme la mort qu'il vit. Est-ce que cette phrase a du sens ? Seulement pour les fantômes je suppose. Il hausse les épaules en mimant le geste poli par habitude, sans vraiment pouvoir toucher.

"Not common, Apocrypha...Well, name's David Erin... Et je suis mort en me brisant la nuque dans les échafaudages ici. Je poursuivais un voleur à la manque, on a improvisé l'escalade... Et me voila à vivre ma mort dans le centre commercial. Ca fait 30 ans que je crèche la... Je connais chaque recoin. D'ailleurs..."

Et c'est reparti. David flotte jusqu'à la porte, passant un peu au travers de Tristan :

"Te gène pas pour moi grand."

Deuxième étape nous disions, son corps se brouille de nouveau alors qu'il passe dans la porte, qui se colore de nouveau de son aura habituelle. Un petit 'clic' résonne dans le silence du centre commercial, rebondissant dans les murs vides. Doucement la porte s'ouvre et David sort de l'autre coté en faisant la courbette.

"Voilà, la voie est libre... Mais bon, le système pour l'ouverture extérieur est plus complexe que ça, je pourrais pas l'ouvrir aussi simplement. Je peux vous proposer une petite visite, ou les activités nocturnes. Avec un peu d'imagination, c'est dingue tout ce qu'on peut faire ici... De mon vivant j'étais un excellent show man."

Cela dit cela faisait fort longtemps qu'il n'avait pas eu de public. Ni qu'il avait même sourit. Autrement dit c'était pas gagné.
 
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 157
Dollars : 1937
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Jeu 8 Juin - 17:51
You don't exist!
R-right?



Objet/s:
Bloc à croquis
Appareil photo
Totem Faucon


« Est-ce que je crois aux fantômes ? Non, mais j’en ai peur. »


Le blond haussa un sourcil lorsqu'il écouta la jeune femme parler de sa famille...il ne savait pas tout ça, c'est dans ces moments qu'il réalise qu'il ne connait vraiment rien sur les gens qui l'entoure. Une mère probablement archéologue mais...son père? Au moins il était en vie sinon elle n'aurait pas dit "mes parents" et puis un animal de compagnie enfin un corbeau....c'était....inhabituelle? N'était-ce pas les sorcières qui...a quoi tu penses Tristan? Apocrypha aime juste se démarquer des gens ordinaires, c'est tout, rien de bizarre là-dedans....bon sang pourquoi est-il entouré de personnes weird? Pourquoi avait-il choisis une ville au hasard et qu'il avait fallu que ça tombe sur Gravity Falls? You're the most weird of all. Ce n'est pas vrai, il est juste....incompris? oui, tout à fait, c'est ça! Lorsque la jeune femme mentionna le fait que le fantôme ne devait plus avoir personne, son regard se fit bien plus compatissant et doux, même si...franchement, comment pouvait-elle dire ça! Ce genre de chose, ça ne se dit pas! C'est douloureux pour une personne d'être seul! Il se sentait mal pour lui, être coincé sur terre au lieu de rejoindre sa famille.....il n'aimerait pas être à sa place, être immortel ne devait pas être qu'une bénédiction, au contraire! Plus personne qui l'attend...c'était...si triste...voilà qu'il baissait la tête, le fantôme, lui, ça le faisait rire visiblement...How could you laugh at something like that? That's not funny! Qu'est-ce qu'ils avaient tous à rire de leur malheur? Et après on lui reprochait de mentir? De se contenter de son malheur? Mais eux, ils n'étaient guère mieux, ils s'en gaussaient! C'était bien pire que Tristan! Lui au moins, prenait cela très au sérieux! Il ne les comprenaient pas....il ne comprenait rien à tous ces gens, à cette ville! Il ne devrait pas être là, il n'aurait jamais dû venir, mais maintenant cd'était trop tard... il disait ça mais peut-être que, peu importe où il irait, le résultat serait le même?

- Nan sérieux, j'ai rien à faire, j'suis presque content d'avoir des invités.

Il était content qu'ils soient là? Le blond redressa la tête pour fixer le fantôme, pensif. Égoïste. Il était égoïste de vouloir sortir alors que ce pauvre type n'avait pas souvent de visite...enfin, plutôt quelqu'un a qui parler, parce qu'ici, il y avait effectivement beaucoup de clients mais ce n'était pas la même chose que de pouvoir communiquer avec un autre individu. Cela ne pourrait que lui faire du bien d'établir un peu contact humain, après tout les fantômes avaient été humain un jour. il n'était pas pressé, son père n'avait pas l'habitude qu'il rentre tard mais il était du genre tolérant, très tolérant, trop tolérant, c'est limite s'il ne le poussait pas à être un mauvais garçon. Pendant ce temps, la dhampire, elle, s'approchait un peu trop près de lui et...et....le garçon venait de beuger. Elle faisait quoi là? ELLE EST BIEN DE LE DRAGUER LA, HEIN? IL NE SE FAIT PAS DE FILM POUR UNE FOIS, ON EST D'ACCORD?! Ton visage passa rapidement au rouge et pourtant ce qu'elle te dit te glaça le sang. Pas parce que cela te faisait peur mais parce que...ce genre de sujet te mettait mal à l'aise, tu n'aimais pas aborder ça. Alors le blond resta stoïque, peut-être qu'il aurait éclater de joie intérieurement si elle n'avait pas dit ça. Non il ne ment pas, le blond est honnête....en grande partie. d'accord il avait menti sur certaines choses; il ne pouvait pas se contenter d'avoir ce genre "d'amitié", il a toujours certaines attentes venant des gens qu'il côtoie, un strict minimum, et il ne l'avait pas, ça le frustrait mais en même temps, il ne mentait pas, cette relation n'était baser que sur de faux semblant, de l'utilité réciproque, c'était triste à reconnaître mais c'était ainsi, Tristan avait même failli par se dire que sa vie allait se résoudre à annihiler ses émotions et sentiments, à devenir une coquille vide, pour celui de sa soeur, pour celui des autres et même pour le sien. Il avait déjà commencer le processus mais il avait été interrompus par l'arrivée de nouvelles personnes dans sa vie.

« Même si ça te... conviens comme tu dis... Tout ce que tu va faire, c'est te faire du mal. Déjà fait. Crois moi. Je sais ce que c'est. Oh? Vraiment? Il aurait préférer être le seul à avoir ce genre de problème. Alors, arrête de te mentir consciemment. Tu ne connais pas le proverbe "Mieux vaux être seul que mal accompagné" ? Et si être seul était plus insupportable pour lui qu'être mal accompagné? qu'on ne lui fasse pas croire qu'il n'y a pas des individus sur terre qui ne supporte pas la solitude au point de pouvoir prendre n'importe qui qui pourrait permettre un tant soit peu d’atténuer ce vide. Alala, désespérant... Je te plains. ...On croirait entendre sa soeur. Pourquoi t'infliges-tu ça ?... Je me le demande... Humhum. »

Rien. Une tombe. un monologue avait lieu, visiblement Tristan avait dit ce qu'il avait à dire, déjà qu'il n'était pas plus que cela bavard à la base mais alors là...on n'avait définitivement abordé LE SUJET qu'il ne fallait pas. Non seulement il n'avait pas envie de parler mais en plus il ne savait même pas quoi dire pour passer à autre chose, il s'était contenté d'un regard distrait les agissements du fantôme et lorsqu'il était revenu, il ne faisait que jouer l'observateur, elle qui lui serrait la main et lui répondant comme il pouvait à cette poignée de main, et en plus elle lui demandait comment il était mort?! Mais le pauvre garçon allait faire une crise cardiaque! BON SANG N’ÉNERVE PAS UN FANTÔME ALORS QUE VOUS ÊTES DANS UN ENDROIT CLOS?! IL EST TROP JEUNE POUR MOURIR!!! Il allait s'empresser de la reprendre et s'excuser pour elle auprès du fantôme mais celui-ci....ne semblait pas le prendre mal? Well...il faut croire que ça ne se passe pas toujours comme dans les films...heureusement. David Erin, 30 ans fantôme, mort à cause d'un échafaudage...à peine eu-t-il le temps de mémoriser ses informations qu'il sentit un courant d'air frais passer à travers lui et il frissonna en repliant ses bras sur lui. BON SANG IL AURAIT PU PRÉVENIR AVANT?! Un cri s'étrangla dans sa gorge, il flippait vraiment là, une fois la colère passer, la voilà, la tapette de retour. Oui, avec toute cette histoire touchante d'être seul, il en avait oublier la nature de cet homme! Like Dipper always said: TRUST NO ONE! Soooooooo truuuue!

Où est-ce qu'il est? Il entend des bruits et soudain...la porte s'ouvre. Le blond recule par réflexe au cas où quelque chose arriverait, on est jamais trop prudent. Il serre contre lui son sac d'un air méfiant et même lorsque le fantôme sort et les invite à en faire de même; il plisse les yeux, s'approche lentement de la sortie, sur ses gardes, et sort enfin. Donc il pouvait sortir du restaurant mais pas de Gravity Malls? Ça, c'était embêtant, bon ba, il allait devoir faire avec...NO WAY IL ALLAIT PAS RESTER ICI TOUTE LA NUIT BORDEL!!! Il était un fantôme, il pouvait forcement les aider! Il avait bien réussit ici! C'était un menteur! Il voulait juste les garder ici pour toujours! Pour qu'il devienne comme lui! ...Mais...il se sentait seul....alors lui accorder un peu de compagnie....ce serait bien, non? Et puis il n'était pas si terrifiant que ça? N'est-ce pas? Pourquoi....pourquoi il avait toujours cette petite appréhension comme si ce type pourrait lui faire du mal? Il y avait quelque chose...ces yeux sournois? Sa manière d'être trop aimable? Pourtant il ne l'était pas...Une aura violette....ce n'était pas une aura des plus lumineuses...pourquoi est-il un fantôme? Ne peut-il pas reposer en paix comme tout le monde? Non non....be normal....curiosity is bad....very bad.

-B-bien....je vous suis. Mais après o-on pourra sortir...he-in?





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 309
Dollars : 1747
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Chaotique neutre
Inventaire:

You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha]

MessageSujet: Re: You don't exist! R-Right? [David & Apocrypha] Mar 27 Juin - 6:19
participant 1Apocryphaparticipant2Tristanparticipant2David

You don't exist ! R-right ?

Pffft. No, it's a hologram ? Ahahah. Poor little thing.

#660033

∑ Inventaire

‒ Collier
‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

tenue ♥

Celui qui cherche un ami sans défaut reste sans ami.
—  Proverbe turc
« Ah mais vous croyez quoi j'ai un emploi du temps très serré pour la nuit. J'ai un rendez-vous avec le mannequin de Ziri à 22h30, puis on a un meeting avec les Commercants Morts pour la morversaire de Didier, et ensuite je dois tout nettoyer et changer de place pour terrifier le personnel de la pizzeria... Nan sérieux, j'ai rien à faire, j'suis presque content d'avoir des invités »

Et bien voilà ! Enfin un esprit qui ne prenait pas mal ce que tu pouvais dire ! C'était pas si compliqué que ça, quand même. Tu en avais marre de devoir faire preuve d'une IMMENSE politesse à chaque fois que tu conversais avec un esprit. Un humain, même mort, restait un humain pour toi. Est-ce que ce mode de pensée était erroné ? P'tet bien. M'enfin, il ne revenait qu'aux esprits de te prouver le contraire. Celui là te plaisais bien, pour l'instant. C'était pas donné à tout le monde d'voir le sens de l'humour. Surtout chez les esprits, visiblement. Enfin, c'était sans doute triste pour lui. Mais tu n'étais pas vraiment du genre à te sentir désolée pour les autres. Léger problèmes de sentiments, à vrai dire. La compassion n'était pas vraiment ton fort. Et la preuve était bien là quand tu enfonça le clou à grand coup de massue avec Tristan. Enfin, il pouvait penser ce qu'il voulait... Tu l'avais prévenu que tu n'étais pas vraiment quelqu'un de fréquentable. Avec toi, il finirait blessé. Parce que tu ne mâchais pas tes mots. Mais ça, il devait l'avoir compris, depuis le temps. Pas vrai ?~... C'était amusant de l'avoir vu rougir mais être figé par tes paroles. Sorry buddy. I'm not a good person. Tu appuie toujours là où ça fait mal... Peut-être pour faire réagir ?... Eh. Tristan était vraiment trop... Ahlala... Il était adorable, oui...

Hum, quand tu reportas ton attention sur l'esprit, il avait visiblement... Ouvert le volet métallique. Eh bien. A noter dans un coin de ta tête que celui-ci pouvait faire de la bidouille dans les appareil électrique. Il semblait visiblement méfiant a ton égard. Ah. Il sait. Mais ça ne l'empêcha pas de répondre à ta question vraiment très indiscrète et de te serrer la main dans la mesure du possible. Pour ton plus grand plaisir que d'assouvir ta curiosité viscérale. Et ton besoin de tout savoir. Le savoir c'est le pouvoir.

« Not common, Apocrypha...Well, name's David Erin... Et je suis mort en me brisant la nuque dans les échafaudages ici. Je poursuivais un voleur à la manque, on a improvisé l'escalade... Et me voila à vivre ma mort dans le centre commercial. Ca fait 30 ans que je crèche la... Je connais chaque recoin. D'ailleurs...»

Ah. Triste fin. tu fis la moue. Trente ans... Il devait effectivement se faire un peu chier ici. Toi, t'aurais pas tenu. Enfin bon, si toujours était-il possible que tu finisse en fantôme. Tu étais persuadée que tu étais destinée à l'enfer. Moitié vampire moitié humaine, abomination, ce genre de chose qui font que la vie est un bien précieux. M'enfin pas spécialement pour toi. Vivre, mourir... Notion assez spécifique. Fin ou début ?... Bon ça suffit les pensées philosophique là.

« Ew. Sorry. »

Tu le regarda ensuite traverser Tristan... Dont la réaction manqua de te faire rire. Enfin, tu ne pu retenir un petit sourire moqueur quand même.

« Te gène pas pour moi grand. »

Tu observa avec un certain intérêt la manière dont il se fondis dans la porte pour l'ouvrir. Mh... C'était bien pratique ça. Parce que tu n'avais pas vraiment de sort pour ouvrir les portes et autres serrures comme dans Harry Potter, ahah... Tu te gratta légèrement le tatouage des reliques de la mort sur ton poignet gauche en y pensant. Le tout en observant toujours avec un certain amusement les réaction d'un Tristan pas très rassuré, ahah. Tu sortis juste après lui sans prendre autant de précautions inutiles.

« Voilà, la voie est libre... Mais bon, le système pour l'ouverture extérieur est plus complexe que ça, je pourrais pas l'ouvrir aussi simplement. Je peux vous proposer une petite visite, ou les activités nocturnes. Avec un peu d'imagination, c'est dingue tout ce qu'on peut faire ici... De mon vivant j'étais un excellent show man. »

« B-bien....je vous suis. Mais après o-on pourra sortir...he-in? »

Tu posa une main sur l'épaule de Tristan, abordant un sourire malicieux.

« Why so serious ?~ Well. The time of the sermon is past, I will not bother you more with your ... "friends". So... buddy... Let's get some fun~ »

Tu lui fit un clin d'oeil complice. Cette réplique du Joker était vraiment légendaire. Qu'il pense ce qu'il veux de toi, tu t'en fichais pas mal. C'était pas tout le jour qu'on pouvait s'amuser de nuit dans un centre commercial, après tout. Tu te tourna vers David.

« Du coup, tu aurais quoi à nous proposer comme activités de nuit ?~ J'ai déjà fait du skate dans les allées, du hockey de conserve, des vols planés par dessus les rangées de vélos... Hum... Bon, beaucoup de choses casse coup quoi. »

Eh oui, on croirais pas comme ça, mais tu en avais fait des conneries quand tu étais plus jeune... Mais ce n'était pas forcément ce dont tu avais envie de te rappeler, car c'était quand même avant... Avec... M'enfin bref. Rien ne pouvait t'empêcher de te faire d'autres souvenirs de ce genre de conneries. Même a bientôt 26 ans. Y'avais pas d'âge pour foutre la merde.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» David Lanero {OK}
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» David MeShow - Anus
» David Villa Icon
» David Otunga & Wade Barret & Chris Benoit Vs Justin Gabriel & Cody Rhodes & John cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Gravity Malls :: Hoo-Ha Owl's Pizzamatronic-