Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 87
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Que vous sers-je ? | Donovan Lun 22 Mai - 18:27


Que vous sers-je ?

Feat alias 1 & alias 2

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
659 mots

C'était-y que t'en avais quand même fait un bordel à la fête foraine. Mais du coup, tu y étais retournée... Pour la fin, histoire d'encore plus chopper de porte monnaies. Et cette fois, pas d'agent de sécurité pour t'emmerder, tu t'étais fait un peu plus discrète. La pêche avait été bonne. Et en plus comme ça avait été un soir, tu n'avais pas encore dû prendre une journée pour y aller. Des retenues sur ta paye, c'était pas vraiment ce dont tu avais besoin. Même avec les billets verts que tu avais gagné...

Un peu avant l'ouverture du club, tu fit un brin de toilette au buffet. Et tu passas même un coup de balai dans l'ensemble de la pièce. Fallait bien mériter un minimum son salaire, pas vrai ? Et puis merde quoi, on voyait bien que ces mecs étaient nul pour faire le ménage, vu les gros moutons de poussière dans les coins. Bonjour le cliché de la fille qui fait mieux le ménage. Mais qu'importe. Déjà qu'ils y avait plusieurs tabourets qui tenaient grâce à des livres au niveau des pieds... Enfin, au moins, Biceptikus avait été réparé... Encore. Ça faisait combien de fois que Manly Dan le cassait cette semaine ? Tu regardas ce qui te servait de tableau... Il en était au moins à 3. Le réparateur allait en avoir marre de venir réparer cette machine maltraitée...

Tu récupéra les fléchettes toujours plantée dans la cible pour les remettre à disposition dans la machine. Enfin c'était pas comme si les bikers du club ne préféraient pas se foutre sur la gueule presque tout le temps... Et c'était pas non plus comme si tu n'avais jamais côtoyé la violence. Entre la prison et les clubs... Ben t'avais rapidement fait le tour. Et tu savais parfaitement que tu ne te risquerais pas à provoquer à nouveau quelqu'un. Enfin, une personne qui fait partie d'un club. Ça t'avais coûté un rendez-vous chez le dentiste en plus d'un très joli plâtre qui grattait atrocement. Brrrr. Horrible.

Tu fit un check à Tats qui venait d'arriver. Il était véritablement fait pour le poste de videur, avec sa carrure. Ce n'était pas un mauvais bougre... Tout comme la plupart des clients du bar, après tout. Enfin, bon, vous étiez collègues. Et tu vivait dans un des appart du dessus du club. Ça, ça avait le mérite d'empêcher les gens de venir fouiller dans ta piaule. Faudrait déjà passer Tats, et ne pas s'attirer les foudre d'un biker, ahah. Good luck, guys. Et au besoin, tu avais déjà une petite collections de bouteilles de bière. Bien entendu prévues dans ton salaire, hein. Ahem... Humhum. Bref.

Tu allumas la néon « open » en face de la fenêtre et attendit que les habitués ramènent leur fraise et leur servir leurs boissons. Tu avais déjà mémorisé leurs habitudes de boisson. Cela te permettait d'éviter les regards noirs. Fin bon, frapper la barmaid/serveuse parce qu'elle ne vous as pas servi ce que vous vouliez, c'était pas vraiment quelque chose de... toléré. Qui allait faire le travail ? T'étais bien la première à servir et à faire des cocktail dans ce bar, alors bon. Aucune fille sensée n'aurait demandé à travailler ici.

Mais comme t'étais tarée... No problemo for ya. Les gens s'étaient habitués à ta présence, maintenant. Enfin, les habitués. Tu te faisais toujours dévisager par les gens qui venaient rarement. Mais c'était pas un problème pour toi. Tu regarda Manly Dan re-régler son compte à Biceptikus. Tu fis un nouveau trait sur ton tableau. C'était marrant de compter, au moins, ça faisait passer le temps, parce que regarder les bagarres, tu en avais eu tout le loisir quand tu étais à l'ombre, ça n'avait plus vraiment d'intérêt pour toi, à force...

Tu senti une nouvelle présence dans ton dos. Tu ne te retourna pas, te contentant de saisir un verre.

« Qu'est-ce que je vous sers ? »
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Dollars : 441
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Mar 4 Juil - 22:02
A feeling of Déjà-VuAva & DonoLa fête foraine avait disparue sans un mot avant l’achèvement de la semaine, sans qu’il ne puisse se renseigner dessus. Depuis son bureau du restaurant, il avait vu tard dans la nuit les silhouettes lointaines des attractions se dissiper. Il avait suffit de quelques minutes d’inattention. Occupé avec la paperasse. Et dès qu’il avait relevé la tête, il n’y avait plus rien.

Donovan n’avait pas cherché à comprendre. Gravity Falls était un point de rassemblement pour toutes choses étranges après tout. Depuis son arrivée –qui, il fallait l’admettre, remontait à quelques années–, il en avait vu des choses se produire.
A présent, quelques jours s’étaient écoulés, et quasiment plus personne n’en parlait dans son entourage. Son "entourage" se limitait aux clients et à quelques gars qu'il avait sous la main, certes, mais la plupart était des habitants de la ville. Et plus de la moitié avait mis les pieds à cette fête foraine.

Assis dans son fauteuil, à faire ses comptes bien après la fermeture de son restaurant, l’homme soupira. Bien sûr qu’il avait envoyé quelques contacts chercher des informations au sujet de cette foire. Rien, nada, que dalle. Pas un seul rapport utile n’était arrivé à destination. Et il était convaincu qu’il ne s’agissait pas d’une simple troupe de forains de passage en ville…

Il avait gardé dans l’un des tiroirs de son bureau – tiroir « importants, à classer », le troisième en partant du haut– l’une des affiches qu’on avait osé placarder sur la belle façade de son entreprise. Avec le lapin rose au sourire malsain collé en plein milieu… Tsk. Mauvais goûts.


Donovan avait besoin de prendre l’air. Et d’une clope.
Il avait prit la bonne décision de ne jamais fumer dans l’enceinte de son magasin.

Par politesse ? Non, plutôt par question d’hygiène. Ça sentait mauvais, ça dérangeait le client et ça ce n’était pas terrible. Or, il avait terriblement envie d’en sortir une de son paquet. Alors il se leva, enfila sa veste et sorti avec ses clés, histoire de faire un tour. La brasserie avait fermé plus tôt que d’habitude de toutes manières.

•••

Il avait fini la première Camel et s’apprêtait à en sortir une deuxième quand il s’arrêta devant le Skull Fracture, toujours gardé par Tats. Les deux hommes se regardèrent en chien de faïence avant qu’un sourire étire les lèvres du mafioso alors que le gros baraqué pouffait.

Hey Don’, came for a drink ?...or a fight ?

Donovan tiqua un moment sur le surnom mais effaça rapidement la notion. Il nia tout en s’approchant pour échanger une poignée de main avec le videur.

Nah, i’ll pass for today. Just went for a walk, I needed fresh air.

You sure ? You look tired, you should just relax sometimes, y’know ?

Cela faisait un moment qu’il n’avait pas fait un tour dans le bar de bikers. Toujours le chaos total, mais on s’y habituait. Comme on le pouvait. Donovan n’était pas du genre à chercher les ennuis, alors il évitait en général d’y mettre les pieds pour ne pas avoir à être mêlé aux bastons régulières.
Par contre, parier de temps en temps… Aucun problème. Et puis, il y avait toujours une poignée de gars qui acceptaient volontiers un travail ou deux, contre un service ou un peu d’argent là-bas.

Il avait bossé toute la semaine, et Tats avait raison. S’il pouvait trouver du temps libre parfois, juste pour souffler, ce serait bien. Pourquoi pas maintenant ? Le type costaud poussa la porte avec un regard en coin pour Leroy.

Et puis merde.

Maybe I’ll go for a drink or two, then.


Il rangea ses clopes dans la poche de sa veste et pénétra à l’intérieur du bar.

Rien de changé à l’intérieur. La même déco, si ce n’est un mobilier un peu plus dégradé à force de s’écraser dessus, les mêmes visages connus. Des bagarres en voici en voilà, des hommes à terre… Et d’après ce qu’il se rappelait, le bar venait à peine d’ouvrir.

Donovan du enjamber quelques corps qui étaient sur son chemin pour atteindre le comptoir où une barmaid se trouvait dos à lui. Tiens, ça c’était quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Depuis combien de temps travaillait-elle ici ? Il n’aimait pas ne pas savoir.

Lorsqu’il s’assit, la nana demanda directement sa commande, sans même s’être tourné. Audacieuse. Il attendrait donc pour voir son visage. Et elle pour voir le sien, en contrepartie.
Étant donné qu’il était le seul à qui elle pouvait adresser la parole, les sièges voisins étant vides, il se permit de répondre.

I’ll take a double whisky on the rocks, miss. Hm…Crown royal?

Il fixa son regard gris acier sur elle alors qu’il sortait de son pantalon son porte-monnaie. Toujours régler en liquide dans un bar, c’était plus rapide. Et moins risqué, flanqué avec des lascars pareil autour de lui.

La rouquine, de son côté, ne paraissait pas perdue et semblait s’être fait une place parmi eux. Une membre de gang peut-être ? Mieux valait se méfier. Ses quelques années d’expériences lui avaient appris que si les motards cognaient fort peu importe la raison, les demoiselles qui réussissaient dans le milieu, elles, réfléchissaient avant de frapper là où ça fait mal. Et un adversaire qui réfléchit à où taper est toujours plus efficace qu’un aveugle qui distribue des coups dans le vide. Pire que lorsqu'on nous flanque un genou là où il faut pas.

Tout de même. Il était néanmoins d’humeur joueuse, pour une fois.

First time I get the chance to see a lady standing among these guys. How do you handle them?
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 87
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Mer 5 Juil - 11:28


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
445 mots

« I’ll take a double whisky on the rocks, miss. Hm…Crown royal? »

« buena elección~ »
(bon choix~)

Tu prépara sa boisson en un tour de main. Tu n'étais pas une barmaid de pacotille, ça non. L'expérience, toussa, patati, patata... Puis bon hein, si tu faisais mal ton boulot ici, t'aurais bien été dans la merde, parce qu'ils ne déconnaient pas dans ce club de bikers. En même temps... Quand on voyait l'état de certains mecs par terre, ça motivais à pas faire de trop grosses conneries... En tout cas au yeux de tous. Et puis rien ne t'empêchait de faire quelques petites blagues. Sans grandes conséquence. Et dans le pire des cas tu trouvais toujours une parade.

« First time I get the chance to see a lady standing among these guys. How do you handle them? »

Tu te retourna pour lui servir sa commande qui était prête sur le comptoir. Eh, oh, surprise. Un roux. Mais dites moi, c'était sympa ça. Et c'était qu'il était pas mal non plus... Tu lui fis un sourire charmeur, pensant déjà t'en faire un quatre heure. Effectivement, c'était une très bonne question. Tu aurais déjà dû te faire laminer si on suivait l'ordre des choses, mais tu avais généralement plus d'un tour dans ton sac, et en plus de ça, tu avais beaucoup d'amis. Et surtout tu avais une Harley et tu n'hésiterais même pas à t'en servir pour écraser quelques pieds ou personnes.

« Rien de plus facile. Ils ont la chance d'avoir une barmaid qui sait faire des cocktails explosifs... Et qui peut facilement mettre du laxatif dans un verre si on lui parle mal~ »

Tu lui fis un clin d’œil en tirant la langue narquoisement, baissant tes lunettes de soleil. Tu lui montra la poche de ta veste qui contenait un petit paquet de laxatifs qui ne demandaient qu'à être utilisé sur quelqu'un. Vraiment diabolique, pas vrai ? Tu tourna ensuite ton regard sur un biker un peu plus loin sur un autre siège.

« Eh, Jonny, tu te souviens la fois où tu a voulu me faire peur avec des menaces parce que je n'allais selon toi pas assez vite ?~ »

Le biker te regarda avec méfiance.

« Euh, ouais, pourquoi ?... »

Tu lui fis un sourire des plus angélique qui le fit te regarder toi et son verre avec suspicion. Il ne s'était pas encore remis du coup des laxatif, ahahah. Bien fait pour sa gueule.

« Nan nan, comme ça, c'est tout. Eheh. »
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Dollars : 441
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Mer 5 Juil - 14:03
A feeling of Déjà-VuAva & Dono Le whisky arriva vite devant lui, à sa grande satisfaction. Les glaçons tintèrent lorsque la rouquine déposa son verre sur le comptoir ciré. Il déposa un billet neuf au même moment en face d'elle.

Et il put finalement découvrir le visage de cette nouvelle venue. Enfin, "nouvelle". D’après lui.

Des yeux ambrés, quelques piercings – il avait affaire à une petite dure à cuir. Un air canaille, sans doute accro à l’action. Pourquoi chercher refuge dans un gang de motards sinon ?

Il s’était presque attendu au sourire charmeur qu’elle lui adressa en le matant de haut en bas. On ne changeait pas la nature humaine, que voulez-vous. Donovan se contenta de hausser un sourcil avec un rictus aux lèvres. Lui qui n’exprimait d’habitude jamais rien était passé maître en l’art de paraître intéressé.

Rien de plus facile. Ils ont la chance d'avoir une barmaid qui sait faire des cocktails explosifs... Et qui peut facilement mettre du laxatif dans un verre si on lui parle mal~

Donovan attrapa son verre et le porta à ses lèvres pour en tirer une longue gorgée qui picota à peine sa gorge.Même pas peur. Puis Sifflement appréciateur. Pas mal. Pas aussi bon que les bouteilles qu'il gardait religieusement chez lui, mais c'était bien du Crown Royal.

Ce n’est pas comme s’il avait vexé la demoiselle pour l’instant. Contrairement à ce « Johny » qu’elle avait interpellé et qui s’était retourné. Lui, il s’était fait avoir par le sourire candide et l’absence de couilles dans le pantalon.

Je suis sûr que vous pouvez faire mieux que des cocktails explosifs bourrés de laxatifs, aha.

Le mafioso applaudit intérieurement la jeune femme pour sa malveillance. C’était rare, les femmes qui tenaient tête à un groupe entier de malfrats. Mais c’était tellement mieux que les larves obéissantes. En fait, tout était mieux que les larves obéissantes. Ça faisait des subordonnés plus sympatoche à former et à voir grimper dans les échelons. Les militaires ne savaient pas ce qu’ils rataient parfois.


C’était bien plus amusant de voir l’élève dépasser le maître. Les gamins avec du potentiel faisaient de bons membres de famille.
Sauf quand ça partait un peu trop dans leur délire et qu’il fallait leur passer la bribe de force avant qu’ils ne fassent une grosse bêtise.

Nan nan, comme ça, c'est tout. Eheh.

Donovan songeait à se rapprocher d’elle pour des fins plus sombres qu’un coup entre deux chaises et basta. Pas pour une relation amoureuse, merde, vous l’avez pris pour qui aha ? Z’êtes bien marrants, vous. La rouquine semblait savoir jongler aussi bien avec ses shakers qu’effectuer d’autres tâches moins légales. Pickpocket, membre de gang, dealeuse peut-être ? Elle paraissait bien sûr d’elle.

Pas froid aux yeux… J’aime ça.

Il leva son verre avec une mine approbatrice.
Autre gorgée de Crown.

Il n’était pas du genre cocktail, le whisky s’était très bon tout seul. Quelle idée de le mélanger avec du coca ? Mais pas le temps de critiquer les goûts et les couleurs d’autrui. Il voulait en apprendre plus sur la miss ici présente. Heureusement pour lui, il n’y avait pas de nouveaux attablés au bar pour le moment, aussi écopait-il de toute l’attention. Ou presque.

Vous les supportez depuis combien de temps, dîtes-moi ?



© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 87
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Ven 7 Juil - 8:45


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
604 mots

Tu pris le billet, et alla à la caisse pour lui rendre la monnaie rapidement. Nan, tu ne volais pas dans la caisse, ça ne se faisais pas voyons. Tu avais un minimum d'honneur, même si t'en avais pas beaucoup. Ava Rice avait une réputation à tenir, voyons~

« Je suis sûr que vous pouvez faire mieux que des cocktails explosifs bourrés de laxatifs, aha. »

Oh, ça, oui. Tu pouvais faire bien pire. Y'avais pas que les laxatifs que tu pouvais sortir de ta botte, eheh. Tu pouvais mettre des somnifères aussi... Un bon gros dodo et hop, on en parle plus, ils bavent sur le parquet. Très beau spectacle à regarder. Les voir piquer du nez puis faire un roupillon. Au fond, tu leur rendais service, pas vrai ? Huehuehue. Ils avaient besoin d'un petit somme, quand même. Fallait pas non plus passer son temps à boire comme un trou et se tataner la gueule, faut savoir faire un... petit break.

« Pas froid aux yeux… J’aime ça.  »

Tu lui fis un sourire très révélateur de ta pensée actuelle. On tend la perche, normal qu'on lui rende. Tu le regarda lever son verre pour approuver ton... tempérament. T'étais comme ça depuis tes quinze ans. Enfin... C'était de mieux en mieux, en vrai. Au fil des années, tu t'étais améliorée... Enfin, ça, c'était ton avis. Celui des autres par contre... Eheheh.

« Oh, pas qu'aux yeux~ »

Tu ne te gênais pas avec les sous entendus, tu adorais en faire avec les beau mecs. Ça pouvait être payant d'en faire. Qui ne tente rien n'a rien, pas vrai ?... C'était l'histoire de ta vie ce truc. Tu tentais toujours tout pour t'en sortir. Sauf si tu sentais qu'il fallait faire profil bas.

« Vous les supportez depuis combien de temps, dîtes-moi ?  »

Tu fis le tour du club du regard. Avant de prendre un air lupin en regardant ton... ami.

« Eh... Ça doit faire bientôt trois semaines qu'ils me supportent, eheh. »

Toi tu ne supportais personne voyons, tu te fichais pas mal des gens et de ce qu'ils pouvaient être, à partir du moment où ils te laissaient vivre ta vie. S'ils devenaient un peu trop... envahissants... Eh bien, ils en prenaient pour leur grade. On te fais pas chier sans en payer un minimum les conséquences. Te marcher sur les pieds ? Il était pas né le mec qui allait faire ça. Ni même la meuf, eh... Ah, ça par contre... Hum, oui, ça poussais à la réflexion... Enfin bon, bref. Il  ne fallait pas tout mélanger non plus.

« Déjà trois semaine... Mh... Le temps passe vite. »

Trois semaines que tu avais fais la connerie de vendre ce truc... à la mauvaise personne, ahah. Bonjour le départ précipité qui a suivi. Heureusement que t'avais que dalle en affaires perso à part ta mallette. Et ta moto, mais ça, c'était un cas à part, uhuh. Facile de se faire la malle rapidement avec juste ça. M'enfin, tu l'avais cherché aussi. Woops~

« Et vous ? Je n'ai pas eu le loisir de vous voir avant.~ »

Enfin, si Tats l'avait laissé passer... Hum, d'autant qu'il semblait très à l'aise ici. Un habitué occasionnel, sans doute. Les petits nouveaux que tu avais pu voir passer étaient assez nerveux à cause de l'ambiance du Skull Fracture. On n'est jamais à l'abri d'un coup perdu, après tout, eheh.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Dollars : 441
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Ven 7 Juil - 23:53
A feeling of Déjà-VuAva & DonoLa rouquine n’hésita pas à relever son commentaire par un sous-entendu peu discret. Celle-ci n’était pas compliquée, au moins. Elle ne tournait pas autour du pot trois heures, contrairement à d'autre en manque d'attention.

Donovan ne relança pas, occupé avec son verre d’alcool. Il aimait régler ses affaires vite-fait bien-fait, mais cela ne voulait pas pour autant dire qu’il allait se précipiter comme un malpropre sur la première venue.

Il avait une pêche aux infos à effectuer.

La barmaid avait un certain charme –et un certain style bien à elle–, mais ce n’était pas non plus la rencontre du siècle qui allait bouleverser sa vie. Ou plutôt son lit. Bref.

D'ailleurs, le mafioso s’était rendu à l’évidence depuis longtemps : il n’avait pas de « préférences » – ou de « type », appelez cela comme vous le voulez– concernant hommes ou femmes. Il ne revoyait plus sa ou son partenaire après coup, ou bien s’arrangeaient-ils avant pour qu’il ne s’agisse que d’un seul shot. Donovan ne s’attardait pas, n'avait pas d'attache à ces gens-là. Il était marié à son travail après tout.

En général il évitait les collègues, mais cela ne l’empêchait pas de se permettre de transgresser les règles lorsque cela n’avait aucune probabilité de nuire à son job. Il ne choisissait personne d’important. Des subalternes sans pouvoir ou des membres de son réseau, hors de la famiglia et sur lesquels il avait plein pouvoir. Un peu de plaisir n’avait jamais tué quiconque et le roux n’était pas du genre à subir du chantage sans avoir de conséquences. On ne le dirigeait pas aussi facilement. Chrom le pouvait, la famille le pouvait, mais personne d’autre ne tiendrai la bride, autre que lui-même.

Eh... Ça doit faire bientôt trois semaines qu'ils me supportent, eheh.


Quand on disait que les chats roux avaient un caractère de feu, ça ne devait pas se limiter aux félins. Lui-même en convenait, il pouvait être difficile à contenir. Il se contenait très bien tout seul, merci bien, mais il pouvait être chiant quand il le voulait.
Lorsqu’elle rajouta pensive quelques mots, Donovan ne l’écoutait que d’une oreille. Depuis combien de temps n’était-il pas venu dans le club de bikers ? Moins d’un mois, peut-être plus ?
Et dire qu’il avait loupé l’arrivée en ville de plusieurs nouveaux résidents… S’ils avaient l’air aussi louche que cette nana, il ferait mieux de changer d’informateurs…

Et vous ? Je n'ai pas eu le loisir de vous voir avant.

Donovan releva la tête de son verre avec ce sourire charmeur dont il avait le secret. Regarder ce badboy au sourire de diablotin angélique, qui y résisterait ?

Il m’arrive de passer quand je suis libre, on a tous besoin d’un petit verre de temps en temps... Surtout s’il est servi par une si jolie barmaid ~


Les affaires tournaient plutôt bien au restaurant. Il restait plus occupé à gérer sa poignée d’employés que ses clients, mais ça restait dans les critères corrects. Ils avaient fermé plus tôt ce jour là uniquement pour cette raison d’ailleurs. L’ancien militaire trouvait du plaisir à tenir cet établissement. Ça permettait de passer le temps mieux que n’importe quoi.

Je tiens un restaurant un peu plus bas dans cette rue, plutôt simple à repérer. Ça m’étonne de ne pas vous avoir croisé en ville avant.


Il avait à peine posé son verre vide devant lui qu’un type vint s’écraser sur le comptoir à une distance raisonnable des deux jeunes gens. Les mauvaises habitudes de cet endroit… Donovan ne sourcilla même pas. Il n’empêche que cela eut le don de le surprendre vaguement, qui, malgré que son expression demeure la même, tourna son attention vers le petit malin, à moitié assommé.

Puis, il tourna la tête pour offrir un regard glacial à celui qui avait cru bon de le lancer là. Eh ! Il était en train de parler là. Badiner même.
Les yeux acier frôlant désormais les températures polaires voulaient tout dire. Qu’ils fassent mumuse dans leur coin ou il réglerait le compte aux gêneurs dans une allée sombre avant même qu’ils puissent dire « Sauve qui peut ».

Lorsqu’il se rassit correctement devant la rouquine, son expression avait changé d’un coup, revenant à cet air chaleureux et taquin.

Kids these days. Anyway, could I get another one ? Dit-il en pointant le verre. The name’s Donovan Leroy by the way. May I know yours ?



© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 87
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Mer 12 Juil - 12:05


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
836 mots

Eh bien, on pouvait dire qu'il avait un sourire à se damner, le beau gosse, dites moi. Mais tu n'étais pas dupe non plus. Il était à la pêche aux infos. Mais cela ne te dérangeais pas. Il n'avait pas l'air d'un flic sous couverture, le rouquin. Et quand bien même... tu aurais quand même été intéressée. Après tout, tu faisais ce que tu voulais, alors bon, te taper un flic, c'était déjà arrivé, et plusieurs fois, même. Et ils croyaient pouvoir te mettre les menottes, ahah. Tu n'étais pas en reste pour te tirer de ce genre de situations. Courir à poil dans la rue avec des menottes aux poignets attachées à un tuyaux ? Déjà fait. Et plutôt deux fois qu'une. La presse des villes où tu passais avaient des trucs amusant à écrire, au moins, ahah. Tu gardais quelques coupures à l'occasion.

« Il m’arrive de passer quand je suis libre, on a tous besoin d’un petit verre de temps en temps... Surtout s’il est servi par une si jolie barmaid ~ »

Et il savait comment parler aux femmes, en plus. Ohoh. Ton sourire s'accentua. C'était limite si tu ne ronronnais pas a ce compliment. Tu n'étais pas bien compliquée au niveau des compliments. Même les insultes valaient ce qu'elles valaient pour toi. Une reconnaissance de ta chiantise, c'était toujours bon à prendre, eheh. Enfin, des clients comme ça, tu en voulais tout les jours si c'était possible. Toujours agréable à servir et à reluquer.

« Je tiens un restaurant un peu plus bas dans cette rue, plutôt simple à repérer. Ça m’étonne de ne pas vous avoir croisé en ville avant. »

« Hum, j'y passerais à l'occasion, alors~ »

Un cuisto ? Pas mal du tout. Qui n'aimait pas bien manger ? Après les repas en prison, les restaurants étaient vraiment une joie. Enfin, après, il y avait des prisons où l'on mangais bien aussi. Cela dépendait surtout de l'état et de l'argent investi par celui-ci pour les taulards. Sans parler du fait que... Certains aimaient piquer la bouffe des autres. M'enfin, tu faisais en sorte de filer en douce de prison rapidement avant qu'on ne découvre ton identité -les joies des magouilles des fichiers numériques de la police, eheh-. Pas envie d'avoir des parents chiants sur le dos. Pourvu qu'ils aient adopté un autre gosse depuis. Ou qu'ils en aient fait un autre.

Tu ne sursauta même pas quand un mec vint s'écraser sur le comptoir. L'habitude, tout ça, ce genre de choses. Tu étais toujours sur tes gardes afin d'éviter de prendre un corps perdu au passage. Mais il était sûr que ce n'était pas au goût de ton ami qui se retourna pour regarder le responsable. A coup sur, son regard devait être... glacial, vu la réaction du loustic. Eh, ne pas faire chier les roux, voyons, règle de base, eheh. 'Parais que vous n'aviez pas d'âme, donc rien a perdre, pas vrai, eh ?... Shhh.

« Kids these days. Anyway, could I get another one ? The name’s Donovan Leroy by the way. May I know yours ? »

« Of course~ »

Tu récupéra son verre que tu mis de côté, et en pris un propre pour lui resservir la même chose, toujours aussi rapidement, et bien fait. Le vite fait bien fait, c'était toi. Et puis généralement, il valait mieux que ce soit le cas. Quand on fait un truc répréhensible par la loi, il est primordial d'être précis et rapide. M'enfin, ça ne t'empêchais pas de faire quelques bourdes, mais ça rendait le tout plus pimenté. Tu posa son nouveau verre devant lui.

« My name is Rice. Ava Rice. »

Tu étais plutôt fière de ce pseudonyme bien trouvé. Bien entendu, tes cartes d'identités avaient un nom différents en général, mais cette fois pour Gravity Falls tu avais décidé de mettre sur tes faux papier le nom par lequel on entendait parler de toi. Beaucoup connaissaient ta réputation dans le business du vol, de la contrebande, et bien d'autre choses (comme la connerie) -ou te connaissaient personnellement, et ne te souhaitaient pas toujours du bien-. Enfin, tu évitais quand même de faire des vagues actuellement, ce n'était pas le moment de te faire remarquer après avoir fait ce que tu avais fait. Bad plan. Gravity Falls était une ville assez paumée pour que très peu de gens aient entendu parler de toi, et ça t'allais parfaitement (t'avais quand même 20 états aux fesses, sans compter les criminels revanchards à qui t'avais fait la misère.) Tu baissa d'un ton pour que seul Donovan puisse t'entendre.

« And yes, it's not my real name, but this one suits me better, eheh~ »

Tu lui fis un clin d’œil.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Dollars : 441
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Jeu 13 Juil - 15:11
A feeling of Déjà-VuAva & Dono
Première fois qu’il conviait quelqu’un du Skull Fracture à son établissement. Le Crowned Stag n’était pas ce genre de restaurant bourge comme The Club, mais sa clientèle se tenait un minimum à carreau si elle ne voulait pas recevoir un coup de pied au cul et être sortie illico-presto par la porte arrière pour finir en vol plané dans les poubelles du quartier. Aah. Ses petites manies lorsqu’il était confronté à un mauvais lascar.

Fallait vraiment pas lui chercher les puces.

Le client roi ? Tu parles. Là-bas, c’était lui le patron. Son terrain de jeu, sa cuisine. Il commandait et faisait régner l’ordre fermement avec une patte de velours qui pouvait se montrer aussi dur que la pierre si on ne se pliait pas à ses règles.

Ses employés l’avaient rapidement compris, ainsi que ses réguliers. Les autres… Ils étaient prévenus par les rumeurs, le reste du restaurant et les cris des pauvres âmes torturées qui s’échappaient parfois de la cuisine. Parfois.
Sinon, Donovan était un homme qui, bien qu’aux abords froids, pouvait se montrer charmant à souhait s’il le voulait pour s’assurer qu’on revienne goûter à sa cuisine. Et ces dames y succombaient autant que ces messieurs.

Hum, j'y passerais à l'occasion, alors~

Great. Si elle s'avérait moins intéressante que prévu, au moins lui servirait-elle de bonne distraction pour sûr. Elle semblait bien manier les mots autant que les regards enflammés qu'elle lui jetait.
Mais il avait plus d'attentes concernant cette petite. Il flairait l'anguille sous roche.

Tout comme lui, la rouquine n’eut aucune réaction face à l’homme qui s’échoua lamentablement sur le comptoir. Habitude. Cela se lisait dans son regard.  Il ne voudrait pas faire de cela son quotidien. Raison pour laquelle il avait décidé de fonder son propre resto plutôt que d’aller chercher du boulot dans un diner avoisinant. Se soumettre à la nourriture des chaînes de fastfood ? Très peu pour lui.

Je serais ravi de vous recevoir ~

Le second verre arriva en même temps qu’il reçut le nom de la jeune femme. Ooh, elle savait parler à son côté franchouillard... Un héritage qu’il tenait de ses parents adoptifs, certes, mais cela ne l’empêchait pas d’aimer le français. Il avait vu pire niveau jeu de mot. Cela aurait bien sa place dans un roman policier un peu sombre. Et puis, le surnom ne lui était pas étranger. Ava Rice. Cette petite s’était forgé une réputation dans de nombreux états.  Contrefaçons, deals, trafiques… A quoi n’avait-elle pas touché ? Le petit clin d’œil élargit son sourire.

Elle était plus souillée qu’il ne le pensait… Excellent.

Ooh greedy girl, I see. Never heard you were stuck here now too.

Quand à la question de comment il l’a connaissait… Il garderait cela secret pour l’instant. Contrairement à elle, il préférait tirer les ficelles dans l’ombre et garder son vrai boulot caché de tout et n’importe qui. Il ne comptait plus sur la famiglia pour lui sauver le cul si des emmerdes venaient à se poindre. Tournant le verre de whisky entre ses mains, un soupire lui échappa.

C’est vraiment un putain de repère de vilains ici... Vous avez pensé à l’indiquer sur la carte de visite ?



© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 87
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Jeu 20 Juil - 13:49


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
776 mots

« Je serais ravi de vous recevoir ~ »

Et tu serais également ravie si au passage tu pouvais faire un petit saut dans son lit. Ou tout autre lieu qui permettait de faire ce que tu avais en tête. Voyons, c'était trop classique, eh. Il y avait tellement d'endroits possibles~... Eh, les buissons c'était pas si mal, ça grattais un peu, mais bon, c'était pas si désagréable. C'est mieux que les ronces, après tout... Ou le houx. Oh god. Trop de griffures ces trucs là. T'avais rien contre un peu de piquant, mais c'était pas non plus très agréable des fois. Et les orties, oh, n'en parlons même pas. A-tro-ce. Une calamité. C'était comme avoir du poil à gratter dans les vêtements. Ceux a qui ça ne donnait pas envie de s'arracher la peau en se grattant comme des malades avaient beaucoup de chance... M'enfin bref.

« Ooh greedy girl, I see. Never heard you were stuck here now too. »

Tu lui fis un sourire resplendissant. Donc, il avait eu vent de ta réputation. Intéressant. Enfin, beaucoup de monde entendait parler de toi. Il suffisait que tu sois quelque part, et hop, les grosses pointures de la ville n'avaient que ton pseudonyme à la bouche tellement tu faisais de conneries dans ton sillage. Tu n'avais pas froid aux yeux. La vie est faite pour être vécue, nan ? Alors autant en profiter un max pour faire ce qui plais plutôt que de se plier bêtement aux lois. N'en déplaises aux petit bourges que tu te faisais un malin plaisir à détrousser quand tu en croisais un.

« C’est vraiment un putain de repère de vilains ici... Vous avez pensé à l’indiquer sur la carte de visite ? »

« Pourquoi faire peur aux rares clients qui veulent découvrir cet endroit ? Ça serait de l'argent de perdu~ »

Et de l'argent de perdu, c'est moins de bénéfices, et moins de bénéfice c'est des chiffres plus petit sur ta fiche de paye. Déjà que tu devais payer le loyer et l'essence de ta moto, ce n'était pas la peine de perdre de l'argent, tu en avais besoin pour avoir un semblant de vie légale, et ne pas courir partout pour éviter de se faire prendre par la police. Puis c'était mieux d'avoir un toit sur la tête qu'un petit bout de carton. Surtout quand il pleut. Brrrrrr. Bad memories.

« Oh, perdóname, me piden. »
(Oh, excuse moi, on me demande.)

Tu avais remarqué le léger levé de doigt d'un des bikers à une table. Bon, pour lui c'était cette boisson, humhum... (beaucoup avaient adopté le fait d'avoir des cocktails... Ils en étaient devenus fan, eh). Tu prépara le cocktail en jouant avec les ustensiles, donnant l'air que c'était un jeu d'enfant, alors que bon... Il fallait du temps avant de maîtriser les shakers sans les faire tomber lamentablement par terre et ne pas se couvrir de ridicule suite à cela. Tu vida le mélange dans un verre que tu posa sur un plateau, contournant le buffet pour aller à la table demandée... Ohoh. Tu te baissa avant de prendre un coup perdu sans rien renverser.

« Fiou, eh beh. C'est pas passé loin... Fait gaffe à tes bras Dave. »

Tu déposa rapidement le verre avant de faire le chemin inverse et... Oh, une fléchette perdue. Tu te protégea avec ton plateau, et heureusement. Elle se planta dedans avec un poc. Autant ne pas avoir un autre trou aux fesses une deuxième fois. Ta fesse gauche n'était pas jalouse de la droite à ce point là.

« Sérieux les mecs. Faut apprendre à viser. C'est pas sérieux tout ça~ »

Tu la récupéra et la balança en plein dans le mille sans effort avec un sourire narquois avant de retourner à l'abris derrière le comptoir. Un véritable parcours du combattant cet endroit. Normal que peu de gens normaux se risquaient à venir ici. Les curieux devaient faire profil bas avant de finir par terre, a voir 36 chandelles. Tu reposa le plateau en grattant le trou pour voir si ça le rendais moins visible... Autant éviter d'abîmer le matériel, s'il vous plait. Pas de retenue sur le salaire à cause de ça... Sinon ça allait chauffer pour la tête de la personne ayant jeté la fléchette. Et tu avais bien mémorisé sa petite tête de racaille...

« Je vais finir par demander une prime de risque, eh. »
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Dollars : 441
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: Que vous sers-je ? | Donovan Lun 24 Juil - 17:46
A feeling of Déjà-VuAva & Dono
En effet, on ne pouvait pas dire que ça rameuterait plus de clients. Quoique. Les touristes étaient assez étranges pour être attirés par Gravity Falls, alors un repère de motards et de bad boys ? Ça fonctionnerait sans doute. Que ça ne se transforme pas en Host Bar tendancieux, tout ça…

Oh, perdóname, me piden


Je ne vais pas vous retenir.*

(*prononcé en français)

Sous ses yeux impassibles, la rouquine entama la concoction d’une de ses boissons. Très professionnel, la petite. Ces compétences révélait les années passées à renverser les shakers en tentant de jongler avec comme elle le faisait là.
Le liquide aux couleurs vives se retrouva dans un verre et il dut malheureusement être minoré de la présence de la barmaid puisque le cocktail n’allait pas arriver tout seul au consommateur. Il l’observa s’éloigner par-dessus son épaule, profitant d’un peu de solitude et de son whisky.

Le crapahutage derrière lui n’avait pas cessé. Donovan entendit Ava réprimander un certain « Dave ». M’enfin. Que celui qui n’avait jamais foutu la pagaille ici lui lance la première pierre… L’accident avait sûrement été évité. La preuve, les éclats de voix dans l’établissement n’avaient pas encore doublé de volume, signalant une nouvelle bagarre pour une cause perdue et une lamentable raison.


Il se voyait très mal supporter ce chaos tout le temps. La raison pour laquelle il ne venait pas souvent. Un verre ça détend, un type volant qui s’écrase sur vous, ça l’est moins.

Sérieux les mecs. Faut apprendre à viser. C'est pas sérieux tout ça~

La fléchette fila vers la cible accrochée au mur.
Touché en plein dans le mille.
Eh bien ..! La demoiselle avait plus d’un tour dans son sac et se permettait de se donner en spectacle. Donovan siffla longuement, feignant être impressionné. Les mauvais lanceurs autour d’elle prirent une mine toute pataud tandis qu’on se gaussait d’eux dans tout le club.
Ava Rice fut de retour derrière le comptoir en moins de deux.

Je vais finir par demander une prime de risque, eh.


Le NewYorkais se rappelait ses premières visites. En particulier, la fois où on avait cru bon de dégueuler sur ses chaussures avant d’entamer quelques menaces en l’air pathétiques. Donovan n’était pas un homme à se défouler sur autrui, mais sa journée avait été pourrie, il était entré dans le premier bar venu pour décompresser et avait rencontré Monsieur sans manières qui se donne un genre. Le coup monumental que l’homme déjà soûl s’était pris resterait dans les anales. Depuis, on évitait d’embêter Donovan, surtout lorsqu’il ne se mêlait pas aux bastons de taverne régulière. Tant mieux.

Ce serait plus sage. Comment se fait-il qu’une fille telle que toi se terre dans cet endroit ? Pas très discret pourtant… Même si je comprends qu’il soit plus facile de se mélanger à la …masse.


Pas besoin de retenir le regard dédaigneux envers la foule autour des deux jeunes gens. Tout le monde s’accordait sur le fait qu’il s’agisse à plus de 50% de décérébrés alcooliques. Alors il voulait bien se montrer ouvert d’esprit et accepter que parmi eux se cachait quelques bonnes âmes charitables plutôt sympathiques, néanmoins, entre les gars qui ne venaient que pour jouer des muscles et ceux qui venaient chercher leur fessée quotidienne… Des gens forts étranges. Habitants de Gravity Falls ou pas.

Son deuxième verre vidé, il le poussa en direction de l’employée. Il n’avait pas l’intention de s’attarder ici, mais il resterait bien quelques minutes de plus pour les jolis yeux ambrés de la barmaid.

This chitchat is pretty pleasant, but I don’t think I’ll stay here longer. When does your shift end, Miss Rice ?


Trop direct ? Mmmh….Nah. Les deux partis étaient intéressés, pourquoi s'attarder sur les détails ?
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Wyatt Fuller - Qu'est ce que je vous sers ?
» [QUÊTE] « Qu'est ce que je vous sers ? »
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Main Street :: Skull Fracture-