Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2
" Ava Rice "
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Dim 24 Sep - 11:39


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
672 mots

Tu n'avais pas spécialement cherché à impressionner qui que se soit dans l'histoire, mais une fléchette se devait d'être en plein dans le mille, sinon ce n'était pas drôle. Il faut savoir s'imposer de temps à autre. Et puis c'était toujours mieux que de se la recevoir quelque part... Mais tu avais pris note d'un certain sifflement provenant du bar avec un certain plaisir.

« Ce serait plus sage. Comment se fait-il qu’une fille telle que toi se terre dans cet endroit ? Pas très discret pourtant… Même si je comprends qu’il soit plus facile de se mélanger à la …masse. »

Tu laissa finalement ton plateau tranquille, trouvant le petit trou irrécupérable. Au pire, tu mettrais un bout de truc caoutchouteux dedans pour le boucher quand les gens aurons les yeux ailleurs, plus tard. Tu fis un petit sourire mystérieux à Donovan en entendant sa question. Ah, ça... Tu avais juste fais une petite connerie de rien du tout de trop, ahah... Pas de quoi en faire un fromage, mais on va dire que ton client n'était pas très... compréhensif de ton humour douteux. Et puis des fois, tu avais bien envie d'arnaquer les gens. C'était ta nature. Mais tu aurais sans doute mieux fait de choisir une autre victime pour ta magouille. Tu pris presque un petit air contrit.

« J'ai fais une petite bêtise... Alors j'attends que les choses se tassent, dans un coin tranquille~ »

Vendre une fourrure de pacotille à la mauvaise personne, toussa... ça mettait un froid dans certaines relations, ahah. Mieux valait que l'on entende pas trop parler de toi en ce moment, sinon tu allais en prendre pour ton grade, déjà que tu avais fait en sorte que quelqu'un couvre tes arrières dans le club... Ne pas réduire les effort de celui-ci à néant, ça serait pas mal. Le regard de dédain du roux ne passa pas inaperçu. Eh bien, c'était qu'il tenait ces gens en estime, ahahah. En même temps, ils ne passaient que leur temps à se battre pour la plupart, normal qu'ils ne s'attirent pas la sympathie de certaines personnes plus sérieuses. Tu récupéra son verre au passage une fois qu'il l'ai repoussé vers toi, et tu le mis à côté de l'autre dans l'évier.

« This chitchat is pretty pleasant, but I don’t think I’ll stay here longer. When does your shift end, Miss Rice ? »

Ohoh, ceci était une invitation ou tu ne t'y connaissais pas. Et tu avais quand même 8 ans d'expérience dans le milieu. Donc tu ne te trompais que très rarement. En même temps, tu n'avais fais que de lui lancer des regards particulièrement intéressés tout du long de votre conversation. Tu jeta un petit coup d’œil à l'horloge du club qui survivait tant bien que mal à tout ce qui pouvait s'en prendre à elle dans le club. Hum...

« You can call me Ava... I think in 30 minutes they will have more need of me here, eheh~ »

Généralement, après que les bagarres se soient terminées, les gens se calmaient un peu et se contentaient de regarder leurs verres sans faire de commentaires. Une petite trêve qui durait plus ou moins longtemps, le temps que les couillons s'étant fait poutrés reprennent conscience et en redemandent. Un cercle vicieux sans fin jusqu'à la fermeture du bar. Et franchement, tu n'avais pas spécialement la patience d'attendre jusqu'à la fermeture pour... voir ce qu'il allait se passer, disons.

« On se retrouve où ?~ »

Tu avais un petit sourire très révélateur sur ta pensée actuelle. Il y avait l'embarra du choix, niveaux lieux possibles. En haut du club, dans ton appart miteux, mais confortable, ou bien vers d'autres horizons, comme chez lui, par exemple. Tu te contenterais de suivre son choix dans 30 minutes. Et viva la vida.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Sam 30 Sep - 23:31
Que vous sers-je ?Ava & DonoAlors comme ça, la petite rouquine avait fait une gaffe ? Quel genre de bêtise, ce n’était pas ses affaires. Mais il serait dommage qu’elle s’attire plus d’ennuis que nécessaire. Donovan était bien curieux de connaître le secret de sa survie. Ava Rice n’était pas connue pour être une sainte, au contraire. Elle s’était faite une réputation dans pas mal d’états déjà, si ce n’est les cinquante.

You can call me Ava... I think in 30 minutes they will have no more need of me here, eheh~

Bon, en voilà une bonne nouvelle. Il ne s’était pas trompé sur les intentions de la demoiselle. La tigresse semblait être du genre à être toute crocs toute griffes et il comptait bien voir si elle garderait son mordant lorsqu’elle serait coincée entre lui et un matelas… Ou la première surface plane qu’ils trouveraient.
Car oui, Donovan était un homme banal qui réfléchissait et se satisfaisait avec ses parties basses de façon commode, comme beaucoup de gens dans ce monde de débauchés et de dépravés. Le travail d’abord, bien sûr… Mais soyons honnête. Où était le travail ? Il n’avait rien à faire dans cette foutue ville hormis se tourner les pouces. Sa couverture de cuisto l’occupait la journée, mais il redevenait le clebs abandonné au bord de la route une fois la nuit tombée. La collecte d’information ? Le trafique d’armes et de substances illicites ? Oh, il ne fallait pas prendre Dono pour un con. Rien de ces activités ne rapportait quoi que ce soit aux Mercurio, quant bien même il y mettait du sien. Sa présence ici n’était justifiée par rien, vraiment. Il n’avait des nouvelles de ses hommes que tout les trois mois, de Chrom tout les trois ans.

D’un point de vue externe, il n’avait pas de quoi se plaindre. Il était nourri et logé, propriétaire de son propre établissement où les gens venaient en paquet, attirés comme des mouches. Sans chasse à l’homme ni flics aux trousses, sans groupes ennemis qui voulait sa peau…
Sans problèmes, au final, hormis le chien de la vieille Josie qui venait pisser dans ses parterres de fleur chaque vendredi matin.

Une vie idéale et tout à fait cliché à laquelle il ne manquait plus qu’une petite femme aimante pour veiller sur lui et trois mioches collés à ses basques. Une image aussi utopique que ridicule.

Quelle vie, hein… Mais ce n’était pas ce qu’il fallait à notre roux. Lui avait besoin de folles courses poursuites dans les rues de New York jusqu’à l’aube, de cops à emmerder, de membres de familles rivales à écraser sous sa semelle avec délectation. D’une jolie inconnue, ou d’un bel apollon pour l’accueillir lorsqu’il rentrait d’une dure journée de travail, et qu’il ne reverrait certainement jamais, par question de sécurité plus que d’éthique.

On se retrouve où ?~


L’ambiance du Skull Fracture s’était calmée, mais pour combien de temps ?
Donovan, toujours assis sur son tabouret, songeait à son paquet de cigarette et au goût qu’aurait la peau de la charmante Ava sur sa langue. Un rictus étira ses traits alors qu’il se redressait.

As you wish, Ava. Your place would be the best, but I’m not too picky as long as it’s not in a bush…

Son appartement n’était pas la meilleure des idées. Primo, parce que la réputation d’Ava la précédait bien. Donovan était un homme qui avait ses secrets. Deuxio, Orion pourrait ne pas aimer être ignoré longtemps et poser problème… Il ne s'inquiétait pas trop pour lui si jamais il ne devrait rentrer qu'au matin. Son bébé chat savait se débrouiller seul et avait accès à de l’eau et à sa nourriture. Aucun soucis à se faire à ce sujet-là.

Le gérant du Crowned Stag tendit une main vers la chevelure de feu de la barmaid pour remettre une mèche indisciplinée derrière son oreille, sa mine de tombeur retrouvée.

Je ne voudrais pas nous exposer à la vue de n’importe qui ~

Et vu comment s’était parti, ils auraient le temps de s’essayer à l’insolite plus tard.  

Thirthy minutes, huh ? Then meanwhile, tell me more about this famous and gorgeous Ava Rice...
©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Dim 5 Nov - 10:32


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
1140 mots

Foncer dans le tas et ne rien laisser au doute quand à tes intentions ? Mais voyons, vous étiez deux adultes, c'était tout ce qu'il y avait à savoir. Se tourner autour bêtement avec des sous-entendu grotesques, c'était pour les saintes nitouches. Ce que tu étais à des kilomètres d'être.

« As you wish, Ava. Your place would be the best, but I’m not too picky as long as it’s not in a bush… »

Petit sourire à cette réflexion tout à fait raisonnable. Ouais, nan, est-ce que c'était une bonne idée de dire que tu l'avais déjà fait dans un buisson, ou pas ? Quoique, ton expression devait parler pour toi, pas besoin d'en dire plus. La prochaine fois, tu fera en sorte de choisir un buisson sans épines, pfffrt. Finir écorché, c'était pas intéressant, après tout. Et qui aime ça, de toute façon ? T'étais pas maso à ce point là. Et à l'occasion, tu évitera de le refaire tout court dans un buisson. Retrouver des morceau de feuilles ou de branches dans ses fringues, c'est chiant. Il y a d'autres endroits plus excitants à faire pour quelqu'un d'audacieux. Tu avais toujours songé à tester sur une moto. Curieux, d'ailleurs, que tu ne l'ai pas déjà fait, au vu des bikers que tu avais fréquenté. Comme quoi, tu n'avais pas encore tout fait ni testé.

Tu laissa Donovan remettre une mèche s'étant échappée en place. Un simple contact... électrisant. Surtout avec son expression. Qui aurait pu faire rougir n'importe quelle midinette qui aurait été à ta place. Chose tellement peu probable, tellement l'homme en face de toi semblait préférer les gens expérimentés et sachant parfaitement ce qu'ils veulent. Tu te contenta d'un sourire en remerciement pour cet acte venant d'instaurer un premier contact. Vivement la suite, tu avais hâte~ Ces trente minutes d'attente risquaient de te paraitre longue...

« Je ne voudrais pas nous exposer à la vue de n’importe qui ~ »

« Je vais donc devoir laisser ma moto en dehors de ça~... Mon appartement semble plus intéressant, du coup. Il est juste à l'étage ~ »

Petit clin d’œil complice à l'évocation de ton bolide. Eh, tu avais le droit de fantasmer comme tu voulais. Et rien ne disait que ce qui s'annonçait ne soit qu'une seule session, après tout. Si vous désiriez tout les deux une relation seulement charnelle avec intérêts, pourquoi s'arrêter à une seule fois, pas vrai ? Il faut savoir s'amuser, dans la vie. Faire preuve de fantaisie~ Et puis franchement, monter des escaliers et franchir des portes, c'était pas une destination si lointaine. Même si le mobilier et le voisinage ne payait pas de mine. Enfin, qui se souciait de ce genre de détail pour l'affaire en cours, hein ?~

« Thirthy minutes, huh ? Then meanwhile, tell me more about this famous and gorgeous Ava Rice... »

Oh, il voulait en savoir plus ? Tu n'allais pas lui refuser ce plaisir. Mais ton histoire, tu ne mettais pas 30 minutes pour la raconter. Quoique. Tu ne la racontait jamais. Les résumés c'était bien, aussi. Les anecdotes donnaient du piment. Ce que tu avais été avant d'être Ava, tu ne le cachais pas... Mais disons qu'on évite de dire ça trop fort. Et personne ne savait ton véritable nom. Tu t'étais nommée Ava, tu serais Ava jusqu'à la mort. Plus de petite fille pété de thune qui méprise la plèbe. Comment tu avais pu être comme ça, d'ailleurs ? Tu te posais souvent la question, ahah. L'éducation, les enfants~

« Oh, you want to know more about her ?~ Fine, I'll tell you~ »

Parler de toi à la troisième personne ? Pourquoi pas, ce serait amusant de relater les faits sur toi de cette manière ci. Les facts, the best. Entre ce que l'on disait sur toi et ce que tu avais vraiment fait ou subi, il y avait une marge. Que voulez-vous, c'est la faute au succès, les rumeurs déforment toujours la réalité. C'est même très amusant de voir les effets de ce téléphone arabe grandeur USA.

« Elle est actuellement bannie de vingt états, ce qui n'est pas rien, d'autant qu'il est compliqué d'aller à Las Vegas quand on à sa tête placardée dans tout le Nevada. Elle n'est pas vraiment recherchée que par la police, d'ailleurs... Que ce soit là-bas ou ailleurs. Elle reste rarement sous les verrous plus d'une semaine sauf rares exceptions compliquées. Faut la comprendre, la liberté c'est sacré. La liste des crimes et des délits pour lesquels elle est recherchée dépasse largement celle des trois quart de la population. Elle s'est mariée à Las Vegas et a divorcé pas longtemps après. Comme quoi faut pas trop abuser de l'alcool... Elle arrive toujours a s'en sortir même quand ça parait impossible... Ah, c'est également les 7 péchés capitaux sur pattes, mais ça, c'est obvious. I'll let you guess which are the first in the list she prefers~ Et pour le reste, disons que c'est plus amusant de garder un peu de mystère, mh ?~ J'en dirais plus plus tard si l'occasion se représente ~ »

Ce n'était que des facts, dont certaines peu de gens savaient ou doutaient. Ton mariage rapide n'était pas vraiment connu. Eh ouais, t'étais déjà une divorcée à 24 ans, lol. On fait tous des conneries, toi la première. Et encore, tu en tenais une sacrée couche par rapport au commun des mortels. Et tu étais toujours en vie... La chance t'avais a la bonne la plupart du temps. Même si la malchance était également de la partie de temps à autre. Équilibre de la connerie, ahah. Tu te rapprocha légèrement avec un sourire enjôleur, une idée derrière la tête.

« And you, you can tell me more about the mysterious and dangerous Donovan Leroy ?~ »

Car il ne faisait aucun doute qu'il était diablement dangereux malgré son sexyness total. Mais le danger, tu adorais ça. Peut importe ce qu'il te dirait sur lui, tu avais de toute manière décidé d'en faire une de tes conquête. Et puis, tu avais une réputation qui lui donnait la couleur. Toi, tu n'avais aucune information concrète mis à part le fait qu'il tenait un restaurant. Il faut savoir être un minimum équitable. Enfin, s'il le voulait. Ce n'était pas si grave s'il ne disait rien sur lui non plus. Chacun fait ce qu'il veux. Toi la première.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Dim 12 Nov - 12:34
Que vous sers-je ?Ava & DonoLa demoiselle sous-entendait-elle d’utiliser sa… Moto ? Why not. Mais pas pour cette fois.

À presque la quarantaine, Donovan était un homme qui avait déjà expérimenté beaucoup de chose. Avec un métier et une libido pareils, il fallait s’y attendre. Même si des choses continuaient de le surprendre, elles étaient plus facilement acceptées et rarement remises en question. L’inventivité de certains le ravissait comme elle pouvait le refroidir tout aussi vite. Généralement, il avait tendance à se plier à quelques fantasmes de ses partenaires, tant que cela ne portait pas trop atteinte à sa personne. Ce serait inacceptable que ses amusoires influencent son travail et son rang. Ce n’étaient que des jeux qui ne duraient jamais bien longtemps et dont il était sûr qu’il pouvait s’en débarrasser à tout moment.

Comme cette Ava ici présente qui, l’espérait-il, ne comptait pas non plus s’attacher. Entre criminels, ils devaient savoir que l’attachement était impossible. L’amour et les criminels rimaient souvent avec interdit. Que l’un ou l’autre se fassent attraper par d’autres criminels ou par l’État et vous étiez dans la merde jusqu’au cou. Surtout si les deux tourtereaux travaillaient séparément. C’était pas très bon pour les affaires.

Contrairement à Chrom qui lui avait besoin d’un temps pour se faire à l’idée de ne plus jamais revoir ses conquêtes, les bagatelles du rouquin le rendaient aussi impassible que l’eau qui glisse sur les plumes d’un canard. Les deux partis ne se faisaient pas d’espoir et en échange ils avaient une bonne distraction avant de tout oublier, comme si de rien était, et allaient butiner ailleurs. Son modus operandi. Gravity Falls ne le changerait pas en grand romantique, foi de Leroy.

Oh, you want to know more about her ?~ Fine, I'll tell you~

Donovan, son sourire toujours en place, s’accouda au bar avant de poser son menton dans sa paume en plongeant ses yeux gris dans ceux d’ambre de la barmaid.

Elle est actuellement bannie de vingt états, ce qui n'est pas rien, d'autant qu'il est compliqué d'aller à Las Vegas quand on à sa tête placardée dans tout le Nevada. Elle n'est pas vraiment recherchée que par la police, d'ailleurs... Que ce soit là-bas ou ailleurs. Elle reste rarement sous les verrous plus d'une semaine sauf rares exceptions compliquées. Faut la comprendre, la liberté c'est sacré. La liste des crimes et des délits pour lesquels elle est recherchée dépasse largement celle des trois quart de la population. Elle s'est mariée à Las Vegas et a divorcé pas longtemps après. Comme quoi faut pas trop abuser de l'alcool... Elle arrive toujours a s'en sortir même quand ça parait impossible... Ah, c'est également les 7 péchés capitaux sur pattes, mais ça, c'est obvious. I'll let you guess which are the first in the list she prefers~ Et pour le reste, disons que c'est plus amusant de garder un peu de mystère, mh ?~ J'en dirais plus plus tard si l'occasion se représente ~

Donovan ressentait la forte envie d’applaudir. C’était une histoire sûrement bourrée d’anecdotes insolites, ça. Lui ne s’était pas encore essayé au mariage, contrairement à Chrom. En tant qu’héritier, il était normal qu’il s’occupe de sa descendance. Ayant été un second –puisqu’on ne pourrait lui attribuer un rôle si important désormais–, lui n’avait pas ce genre de problème.

And you, you can tell me more about the mysterious and dangerous Donovan Leroy ?~

Il s’était attendu à ce qu’elle demande aussi des choses sur lui. Quoi de plus normal ? Il savait déjà des choses sur elle avant même qu’elle ne lui parle de ses séjours à Vegas. Pour une fois, il avait la joie de jouir de l’anonymat. De toutes manières, sans famille de sang ni d’amis proches, il n’y avait pas grand-chose avec lesquelles on pouvait le menacer. La famiglia ? Qui serait assez con pour menacer la mafia ? Surtout que ses liens avec elle commençait à dangereusement s’effriter au fil des années.

Eh bien, mon péché sur pattes, ça va être dur pour moi de rivaliser avec toi ~

Il n’était qu’un simple cuisinier, lui, pas vrai ?
Pour le coup, Donovan était pleinement satisfait d’avoir réussi à tomber sur une perle rare.

‘Si l’occasion se représente’, comme elle avait dit. Il se ferait un plaisir d’en découvrir plus, si jamais cela ne se résumait pas qu’à un coup d’un soir. De deux peut-être ?
Il ne s’agissait pas d’une gamine sans histoire un peu rebelle qui avait décidé de travailler là par manque d’argent et surtout pour être « cool ». N’importe qui de sensé ne voudrait se charger du service au Skull Fracture sans une excellente raison.

« Ava Rice », sins of sins ? Ça lui rappelait quelqu’un, tiens.

Eh bien, Donovan Leroy n’est pas non plus tout blanc, malheureusement. Il n'est pas cuistot depuis la nuit des temps, comme l'indique son CV, mais il n'est pas mauvais pour autant. Il ne vient pas de Vegas, lui, mais de New York. Il est bloqué ici depuis presque cinq ans, pour le travail même si ça ressemble plus à des congés payés sans date d’expiration et qu’il doit rester sage en attendant qu’on vienne chercher le toutou laissé à la pension. Il rit à l'image mentale de sa propre personne dans une pension pour chiens. Et puis, ce con tient à son boulot alors il courbe l’échine et il se défoule sur ce qui passe ~

Parler à la troisième personne, comme son interlocutrice, ne le dérangeait pas le moins du monde. Au contraire, ça l’amusait beaucoup. Il poursuivit donc sur sa lancée :

Il a aussi servi dans l’armée, si tu veux tout savoir, mais il a préféré s’aventurer sur un terrain beaucoup plus dangereux ensuite. Maintenant, il vit sans accroches. Il a aussi fait la rencontre d’une jolie criminelle et il espère avoir trouvé la bonne distraction ~

Le chahut avait commencé à reprendre après qu’un type à moitié soûl est écrasé un autre gars par mégarde. La victime avait ensuite trébuché sur une troisième personne en essayant de frapper le premier, et le ton était vite monté crescendo.
Petit à petit, une large partie du club s’était amassée autour du trio et gueulait aussi fort que des animaux en rut. La classe moyenne dans toute sa splendeur…

On pourrait continuer à regarder ces idiots se mettre sur la gueule tout la soirée…

Il lança un regard complice à la barmaid avant de lui tendre la main.

Ou on pourrait en profiter pour s’éclipser, qu’en dites-vous, Miss Rice ?


©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Dim 26 Nov - 5:26


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
1226 mots

« Eh bien, mon péché sur pattes, ça va être dur pour moi de rivaliser avec toi ~ »

Certaines personnes pouvaient le faire, d'autre non, cela dépend surtout de plein de choses. Se faire bannir de certains états, c'est pas si compliqué, en soit. Après, pour faire tout ce que tu as fait... Mh, il fallait commencer tôt et ne pas avoir peur de la connerie et du danger, ça, c'est sur. Qui peut se vanter d'avoir fait presque un article de faits divers dans chaque coins où il à été ? Ahahah. C'était un jeu pour toi, tout ça. Ne pas profiter de la vie serait un véritable gâchis. Pourquoi se priver des conneries les plus absurde par peur de froisser les forces de l'ordre et enfreindre quelques lois. Fort heureusement, tu ne faisais rien qui pourrait t'amener à la peine capitale dans les états où cette pratique était encore courante. Tirer pour blesser, oui, pour tuer, non merci. C'était ta seule ligne de conduite... Alors, qu'est-ce que Donovan Leroy allait bien pourvoir te dire sur lui d'intéressant, mhmh ?~

« Eh bien, Donovan Leroy n’est pas non plus tout blanc, malheureusement. Il n'est pas cuistot depuis la nuit des temps, comme l'indique son CV, mais il n'est pas mauvais pour autant. Il ne vient pas de Vegas, lui, mais de New York. Il est bloqué ici depuis presque cinq ans, pour le travail même si ça ressemble plus à des congés payés sans date d’expiration et qu’il doit rester sage en attendant qu’on vienne chercher le toutou laissé à la pension. Et puis, ce con tient à son boulot alors il courbe l’échine et il se défoule sur ce qui passe ~ »

Ohoh ? New York ? Ah, souvenirs souvenirs, dans cette ville... Mais tu n'y remettra plus les pieds, sachant ce que t'attendais là bas. No way. Même si ça serait marrant de voir la tête de tes vieux s'ils voyaient ce que tu étais devenue depuis que tu avais déserté la maison. Mhmhhh. Ça fait cinq ans qu'il attend ici ? Eh bien, il a du courage. Toi même tu ne pouvais pas rester plus de deux ans au même endroit. Et encore, deux ans, c'était déjà pas mal, compte tenu du nombre de conneries que tu peux faire par jours... Mais qui pourrait laisser un homme de ce calibre "à la pension" comme il venait de le dire ? Ce n'était pas du gâchis ? Rholala. Le monde à l'envers, pas vrai ?

« Il a aussi servi dans l’armée, si tu veux tout savoir, mais il a préféré s’aventurer sur un terrain beaucoup plus dangereux ensuite. Maintenant, il vit sans accroches. Il a aussi fait la rencontre d’une jolie criminelle et il espère avoir trouvé la bonne distraction ~ »

Oh ? L'armée ? Intéressant, dites moi... Oui, plutôt intéressant. De bonnes perspectives que tu avais là... Un terrain plus dangereux ? Oh, tu étais curieuse de savoir de quel terrain il parlait, pour le coup, il y en avait tellement. Qu'est-ce qu'un ancien soldat aurait choisi comme nouveau milieu ? Sans doute quelque chose permettant de mettre en pratique ses capacités. Bwarf. Tu en apprendra plus au fur et à mesure, vous aviez tout votre temps pour en apprendre plus sur l'autre. Plusieurs sessions, ça ne faisait pas de mal, pas vrai ?~ Tu lui fit un sourire d'ange quand il parla de toi. Pour avoir trouvé une distraction, il en avait trouvé une... Ton regard se porta sur l'agitation qui refaisait surface. Eh bien, y'en a qui devraient arrêter de boire avant de tenter de bastonner des gens, au vu de leurs capacités à viser. Comment se mettre à dos un adversaire en plus d'un autre. En tout cas, cela voulait dire qu'une chose. Il était temps pour toi et Donovan de mettre les voiles pour prendre un peu de bon temps~

« On pourrait continuer à regarder ces idiots se mettre sur la gueule tout la soirée… Ou on pourrait en profiter pour s’éclipser, qu’en dites-vous, Miss Rice ? »

Tu regarda la main tendue avant de la prendre sans perdre une seconde avec un sourire entendu. Les choses allaient devenir intéressantes dès maintenant.

« Sans hésitation, deuxième option~ »

Mais avant ça, il fallait que vous vous éclipsiez par la porte de derrière pour grimper les escalier qui vous mènerons aux appartements du dessus. Car oui, ils n'étaient pas directement reliés au club. Ça aurait été la cata dans le cas contraire, vu que les gros bras auraient pu prendre ça comme une invitation à foutre le dawa. Tu guida Donovan jusqu'à la dite porte, l'ouvrit et hop, vous voilà dans la rue de derrière. Et c'était aussi là que tu laissais ta moto pour que personne n'abîme ton petit joujou. Connaissant les loustics, tu préférais ne prendre aucuns risque de voir ton bolide en pièces détachées. Ben oui, tu t'étais pas donné autant de mal pour la voler l'avoir si elle finissait en miettes. Direction les escalier en ferraille classique que personne n'aime. Faire du sport devenait presque obsolète avec autant de marches. Une fois à la porte tu l'ouvris sans mal. Celle-ci n'était jamais fermée, vu qu'elle ne menait qu'au couloir. Par contre comme elle grinçait, c'était un bon moyen de savoir quand quelqu'un rentrait ici. Tu chercha la clé de ton appart' dans ta poche et déverrouilla la dernière porte au fond du couloir.

« Ah. J'allais oublier.~ »

Tu sorti le téléphone que tu utilisais pour ton petit système anti-intrusion et désactiva l'alarme. Quand on sait plus ou moins bidouiller la technologie grâce aux cours particuliers d'un ami hacker, c'est plutôt facile de mettre en place quelques petits pièges. Un détecteurs de mouvement près de la porte et hop, le tour est joué, et si quelqu'un se pointe, une alarme s’enclenche et tu as un petit message pour dire que tu as un invité surprise. Eheh. Et au pire, tu avais un bout de papier riquiqui coincé dans l'ouverture de la porte en plus d'une mine de crayon dans la charnière si la technologie faisait défaut. Tu ouvris finalement la porte sur une pièce plus ou moins en bon état, propre, qui faisait cuisine, salle à manger et chambre. Il y avait une petite pièce ouverte au reste faisant office de salle de bain. Un frigo dans un coin, une plaque de cuisson pas loin. Un lit deux place à côté de l'entrée avec une table de nuit. Ah, et cette petite table ronde avec juste une chaise. Pour décorer un peu tu avais mis des tapis -et aussi pour éviter les échardes malvenues dans la plante des pieds-. M'enfin, tu partirais sans rien emporter de tout ça. Juste cette fameuse valise qui était bien cachée sous ton lit avec la poussière. Tu te retourna vers ton invité en faisant un geste englobant la pièce tout en souriant.

« Bienvenido a casa~ »

Alors, comment cela allait-il se passer par la suite ? Tu étais curieuse, eheh.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Mer 29 Nov - 20:18
Que vous sers-je ?Ava & Dono
[/!\] Show Time [/!\]
RP à caractère érotique

C’était lui qui avait tendu sa main à la demoiselle mais ce fut elle qui le tira loin de la foule. Au début étonné de la voir s’éloigner de l’entrée du club, il finit par se laisser traîner jusqu’à la porte arrière. Elle avait mentionné que son appartement se trouvait à l’étage juste au dessus, il devait y avoir un accès derrière. C’était plus discret en prime, même si ça ne dérangeait pas le cuistot plus que ça. Il était tard et il n’en avait pas grand-chose à faire des rumeurs sur sa personne. C’est qu’il était carpe diem sur les bords quand ça le chantait, le criminel. Il était supposé être ‘en vacances’, que l’on ne vienne pas l’emmerder à ce sujet.

Les deux têtes rousses quittèrent les cris et les rires du Skull Fracture. Il faisait déjà complètement nuit et on n’y voyait pas grand-chose malgré les faibles éclats d’un lampadaire non loin. Mais ce n’était pas tout. Les bons vieux escaliers de secours américains, tout de ferrailles noires, les attendaient. Ces escaliers que personne n’utilise – hormis dans les films où le héro poursuit le vilain, ou bien où les amants se sauvent aux nez et à la barbe du mari qui rentre. Donovan savait qu’il y en avait derrière son ancien appartement, à New York. Un de ses subordonnées avait émis l’idée de les utiliser en cas de besoin, si jamais il lui arrivait un pépin. Ce n’était pas bien pratique et puis, bonjour les ennuis faciles. Surtout que c’était moins efficace qu’un mur pour éviter une balle, cette merde.
Non, vraiment, il n’y avait bien que les cinéastes américains pour les utiliser.

Enfin, là n’était pas le sujet. Une charmante jeune femme l’attendait devant sa porte et il allait se faire un plaisir de lui faire découvrir de toutes nouvelles sensations –quand bien même elle semblait déjà un as dans le domaine–.
Donovan prit son temps pour rejoindre la demoiselle. Elle était en train de tapoter sur l’écran de son téléphone après avoir ouvert la porte, alors il patienta. Ladies first. Il s’engouffra dans le petit studio à la suite d’Ava Rice. Médiocre, mais pour une criminelle recherchée qui ne vivait que de ses larcins et de son revenu de barmaid, c’était déjà ça. Lui était habitué à un minimum de confort, mais il avait vécu des jours plus sombres, lui aussi. Ce n’était pas la décoration –ou plutôt le manque flagrant de cette dernière– et l’état des lieux qui allait le faire détaler, loin de là.

Bienvenido a casa~

L’homme retira sa veste et la plia proprement avant de la garder sous le bras alors qu’il découvrait les alentours. L’espace était restreint, mais suffisant pour quelqu’un qui ne comptait pas s’attarder là. C’était ce qu’il avait choisi aussi en venant à Gravity Falls, bien que la définition de «peu d’espace» ne devait pas être la même pour Ava et lui. Cette mutation qui aurait du durer moins de quelques mois avait finalement dépassé les cinq ans, à croire qu’on l’avait vraiment oublié là.
Il retira ses chaussures coûteuses avant de marcher sur les tapis, une des seules touches ornementales présentes. Sa veste lui glissa des mains pour finalement atterrir au sol.

Muchísimas Gracias, répondit-il avec un sourire ravi alors qu’il s’approchait d’elle.

Cette petite avait décidément beaucoup de charmes. Le gérant de restaurant porta sa main au nœud de sa cravate, le défaisant d’un geste leste qui trahissait une certaine habitude ainsi que son impatience. L’attente pouvait parfois provoquer plus de plaisir que d’obtenir l’objet de votre désir immédiatement. Mais Donovan et Ava n’étaient pas là pour ça. Bien entendu, il voulait voir ce qu’elle lui réservait aussi, néanmoins il décida d’ouvrir le bal.

/!\
Il fondit sur sa proie sans demander son reste. Il n’était pas maître des lieux, mais il demeurait confiant et parfaitement calme. S'il devait sauter sur la dame, ça ne serait pas en lui arrachant d'un coup ses vêtements et en la prenant comme un chien sauvage en rut.

Le collier et la laisse, ça a le don de nous apprendre des choses parfois ~
Certains devraient prendre des notes, tiens.


Ses mains cueillirent les hanches de la jeune femme en premier lieu avant que sa bouche ne finisse sur la jugulaire, goûtant la peau du bout des lèvres d'abord, puis mordillant ça et là. Comme tâtant le terrain. Pas fort, de sorte à ne pas laisser de traces. La poitrine ferme pressée contre lui promettait.
Donovan ne se considérait pas du genre "jaloux". C'était facile à dire en soit, puisqu’il ne s’attachait jamais réellement. Pour lui, c'était vivre "au jour le jour" ses aventures d'une nuit et rien de plus.

Mais ça ne faisait pas de lui un bougre d'ignorant pour autant. Le mafioso savait que tout le monde n’était pas aussi libertin que lui. Certains n’appréciaient pas de voir leur amant –même s'il ne s'agissait que d'un d'un coup d'un soir– porter les marques d’un autre. Alors si oui, ça l'amusait parfois de faire chier les gens, importuner la petite voleuse à la chevelure de feu n'était pas son objectif pour l'instant.

Les verres de whiskey l’avait déjà réchauffé plus tôt, sans pour autant affecter ses actions. L’alcool faisait rarement son office sur l’ex-militaire. Précis et calculateur en toute circonstance. Son regard acier, d’habitude inexpressif, était chargé d’un éclat sombre, sulfureux. Ils ne perdaient pas une miette du spectacle qui se déroulait uniquement pour eux et personne d’autre.

Let me see the so well-known wild tigress, kitten ~

Il se recula en se pourléchant les babines, savourant les dernières bribes qui lui restaient de la peau d’Ava Rice. Enregistrant parfum, goût, texture. Ohooh, il continuerait à s’occuper de son hôte jusqu’à ce que tout cela soit bien ancré dans sa mémoire, croyez-moi…

Donovan avait une excellente mémoire en ce qui concernait sa nourriture. Dans tous les sens du terme ~

[/!\] Show Time [/!\]

©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Mar 27 Fév - 20:49


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
832 mots

/!\ RP à caractère érotique /!\

Tu ferma la porte derrière toi du pied, rangeant ton portable dans une des nombreuses poches intérieures de ta veste. Il faut dire que les voisins, pour le peu qu'ils soient là, n'avaient pas besoin de voir ce qui allait suivre par une porte grande ouverte. Les murs étaient assez fin d'eux même, pas besoin d'en rajouter. Tu devrais peut-être investir dans de l'isolation acoustique... Quoique, être totalement sans gêne envers tes éventuels voisins, ça mettrais du piquant le soir en les croisant, ahah. Te reprocher d'avoir une vie sexuelle épanouie ? T'en était fière, eh. Enfin bref. Tu observa avec à la fois un certains intérêt tout en étant détachée. Eh, certains n'aimaient pas se retrouver dans ce genre d'appartements "bas de gamme", même pour s'amuser. Ah, ces gens qui recherchent le luxe pour faire comme les déchets de la haute, c'était risible. Après, tu ne jugeais pas tant que ça, chacun son petit confort. Il faut cependant savoir vivre avec peu. Oh, tu avais trouvé ça difficile les premiers mois, voire les premières années, vivre sans un copec et n'avoir même pas un toit et un lit pour dormir tous les soirs. Apès, la liberté à toujours un prix, il faut savoir être peu exigeant de temps à autres. Quand on a vu le pire, le reste ne peut être que meilleur... En tout cas, Donovan ne semblait pas rebuté par l'apparence misérable de ton lieu de vie actuel. Un bon point pour lui.

« Muchísimas Gracias »

Ohoh, il avait un minimum de vocabulaire. Ce n'était pas pour te déplaire, ça. Sa veste délaissée par terre et ses chaussures déchaussées, il s'approcha de toi tout en enlevant sa cravate. Mhmh~ Les choses allaient devenir terriblement intéressantes, maintenant. C'est lui qui entama les... hostilités. Du moins, tu l'avais laissé faire. Tu aurais tout le temps de prendre l'avantage plus tard... Et tu allais forcément le faire. Sinon, ce ne serait pas drôle~ Surprendre ton partenaire, tu adorais le faire.

/!\

Alors qu'il était occupé à titiller les nerfs de ta jugulaire d'une manière totalement exquise et excitante à souhait, il fallait l'avouer, tu joua les mains baladeuse sur sa carrure, tâtant le terrain de manière joueuse. Eh, c'était pas tout les jours qu'on avait l'occasion d'avoir pareil morceau dans son lit, fallait profiter un max. De bonnes épaules, un corps ferme et musclé, que demander de plus ? Pas besoin d'avoir les muscles saillant, le simple fait de sentir qu'il y en avait sous le capot était... suffisant. Et il faut dire qu'être collée ainsi contre lui était très... Miam. Pas besoin de mots pour décrire la sensation que cela t'apportais d'avoir ses mains sur tes hanches.

« Let me see the so well-known wild tigress, kitten ~ »

Oh ? Eh bien, tu allais lui montrer ce que tu valais... Tu comptais bien profiter de cette lueur dans son regard promettant bien des choses.

« As you wish~ »

Alors qu'il s'étais éloigné, tu te rapprochas de lui, posant une main sur ton torse, l'invitant à reculer jusqu'au lit qui n'était pas loin derrière. Une fois bien coincé entre toi et celui-ci, tu lui mis une petite tape pour qu'il s'assoie sous l'impulsion donnée. Tu te débarrassa de ta veste en cuir en un tour d'épaule, et pfiou, ne plus avoir ça sur le dos était une certaine libération, vu le nombre de conneries que tu avais pu fourrer dedans. Pire qu'une caverne d'Ali-Baba. Enfin bref, le cuir faisait certainement 50% du poids initial. Comment enlever ses Dr martens en 2s ? Ah ! Jamais tu ne donnera ton secret pour arriver à faire ça, eheh. Tout est dans les lacets. Tu enleva au passage ton haut pour finalement n'avoir que ton soutif bourré de quelques billets chourés dans les poches des clients et ton falzar sur toi. Eh, c'était pas de ta faute s'ils laissaient traîner leur thune à la vue d'une pickpocket professionnelle n'ayant jamais les mains dans les poches. Enfin... jamais dans les tiennes.

Tu t'installa ensuite sur les genoux du rouquin, sans te départir de ton sourire sensuel. Bien, maintenant... Tu alla à la rencontre des ses lèves pour une baiser furtif avant de taquiner sa lèvres inférieure, la mordillant de manière taquine, alors que tu ondulais sensuellement ton bassin contre le sien, faisant monter la chaleur entre vous deux. Le tout, en prenant le temps de lui enlever son haut, ni trop vite, ni trop lentement d'une main, alors que la seconde était calée sur sa nuque, comme point d'encrage, histoire de ne pas se casser la gueule bêtement. Le tout était de savoir prendre son temps pour continuer à faire monter l'envie, eheh~
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Lun 2 Avr - 20:10
Que vous sers-je ?Ava & Dono
[/!\] Show Time [/!\]
RP à caractère érotique

Donovan s’était à peine reculé de quelques pas pour mieux savourer la délicieuse Rice des yeux, et c’est sans la lâcher du regard qu’il pressa l’interrupteur qui, il s’en doutait, permettait d’éteindre les lumières de l’unique pièce. Maintenant qu’ils étaient plongés dans l’obscurité, Donovan pouvait percevoir la respiration de sa partenaire et distinguait le reflet de la lune dans ses boucles cuivrées, le reste de sa silhouette cachée par la pénombre. Cela ne dérangeait pas le roux qui préférait garder un minimum de secrets, même mis à nu. Perdre la vue pour pouvoir se focaliser sur ses autres sens, il adorait cela. Un bon prédateur n’avait nul besoin de ses yeux pour attraper sa proie. Dans le noir, une intimité tout autre se fondait entre deux individus, deux inconnus. De plus, Donovan n’avait aucun mal à se déplacer dans l’espace confiné, ayant déjà pris ses repères dans le T1 et il doutait que cela dérange plus que cela la propriétaire des lieux.

As you wish~

Mais il n’avait plus le temps de tergiverser. La main experte de la voleuse l’invita à prendre place sur le lit. Le roux se plia bien évidemment à la demande silencieuse avec un enthousiasme certain, même si rien de cela ne pouvait se lire sur ses traits sérieux.  
Le bruit d’un froissement –la veste en cuir de son hôtesse– lui indiqua que la jeune femme commençait à retirer ses vêtements et il regretta presque d’avoir éteint les lumières. Too late, il pouvait se délecter de sa partenaire sans cela. Il imaginait très bien la carnation claire comme de la porcelaine et le grain de peau de cette dernière.  Elle s’installa sur lui sans que cela ne le dérange plus que ça. Au contraire, les ondulements du corps de la criminelle contre le sien étaient mieux que bien reçu. Ils lui arrachèrent même un grognement alors qu’il la rapprochait plus encore en passant l’un de ses bras autour de la taille fine. Le meilleur feu de cheminé n’était rien en comparaison à la chaleur d’un autre être vivant.
Donovan fronça les sourcils lorsque sa main libre rencontra une liasse de feuille à la place de la poitrine ferme à laquelle il s’attendait. Des…Billets ? Qu’est-ce que la pickpocket faisait avec des…- Non, la question était idiote, n’est-ce pas ? Le comble pour un voleur c’était d’avoir des poches vides, Dono n’aurait pas dû être surpris. Et quand bien même Ava n’avait pas sa petite réputation, qui était-il pour juger une barmaid pour recevoir des pourboires dans son bustier ? Ça faisait toujours baver un ou deux clients. Un sourire étira les lèvres du restaurateur alors qu’il tâtait le dos de son amie à la recherche d’une agrafe.

So, wha-

Des lèvres pulpeuses effleurèrent les siennes et son souffle se coupa un instant. Des mains se glissèrent sous ses vêtements et il laissa la rouquine passer son haut par-dessus sa tête, docile à souhait. Être maître de la situation, c’était amusant, mais il fallait savoir déléguer aussi. Et puis, Donovan attendait avec impatience ce que lui réservait Ava Rice. Il se racla la gorge avec une mine narquoise. Dans d’autres circonstances, il se serait vengé de cette insolence mais il n’avait nulle raison de s’irriter pour si peu. De toutes manières, la jeune femme avait répondu à sa question avant même qu’il la lui pose. So what now ? Elle semblait ravie de sa position actuelle, mais peut-être la renverserait-il plus tard ~... Pour le moment, il explorait le terrain tout en laissant le contrôle à la demoiselle. Pas besoin de sortir les cartes qu’il gardait dans sa manche, ça, il pourrait le faire plus tard. L’ennui revenait vite lorsque votre vie se résumait à gérer une bande de bras cassés et à supporter une ville d’alliénés –je sais, ça ne paraît pas être le cas aux premiers abords–. Savourer et ne pas se précipiter, voilà le secret.

Et puis il fut saisi d’une envie soudaine.

Il décrocha doucement la main qui entourait jusque là sa nuque et porta cette dernière à ses lèvres avant de la rendre à sa propriétaire. Le roux étira ses bras au-dessus de sa tête avant de les passer derrière son crâne et de s’allonger d’un coup d’un seul sur le lit, sa chute accompagnée d’un grincement. Welp, on ne jugeait pas la qualité d’un lit tant qu’on ne finissait pas sous les décombres de ce dernier. C’est ce que Donovan dirait s’il travaillait pour Les Rois du Matelas. Pitié, n’embauchez pas -jamais- Donovan Leroy pour ce job là, vous feriez une grave erreur. Pas qu'il accepterait de s'abaisser à une si basse besogne ~
Heh. Il était de bonne humeur tout compte fait, le rouquin.

I’ll let you handle it then. Surprise me. Amaze me.

Lui, flemmard ? Ja-mais... Il saurait récompenser Ava si elle parvenait à le surprendre. Son sourire passa du type amusé à celui d’un sale gosse fier de son idée. Plein de dents. Ce n’était pas son problème si ses proies se précipitaient toutes dans la gueule du loup. Du lion plutôt. Félin plein de grâce et Roi des animaux, c’était un bien meilleur statut que celui d’un vulgaire Lupus.

Cependant, si prendre son temps ne dérangeait aucunement le mafioso, son corps commençait malgré tout à réagir aux attentions de la vilaine fille à cheval sur lui. Il ne leur restait que leurs pantalons respectifs ainsi que le soutien-gorge pour Ava et Donovan se ferait une joie de le lui ôter. A quoi bon garder leurs vêtements, pour ce qu’ils s’apprêtaient à faire ?

Do you plan to stay dressed, Miss Rice ?

[/!\] Show Time [/!\]

©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Mer 13 Juin - 9:09


Que vous sers-je ?

Feat Donovan

Inventaire : Carte des USA x1, Téléphone x3
885 mots

/!\ RP à caractère érotique /!\

/!\

L'obscurité, uh ? Why not, tu n'étais pas contre cette option, bien qu'un eye candy tel que le corps du rouquin en face de toi ne t'aurais pas déplu, loin de là. Tu te contenterais de regarder avec les mains, et puis qui sait, peut-être qu'il y aura un peu de lumière grâce aux véhicules passant en ville dans la soirée. Alors que vous découvrirez chacun les courbes de vos corps, tu senti la légère hésitation de la main de ton partenaire quand il toucha les billets dans ton soutif. C'est sûr que ça doit surprendre quand on s'attend à toucher autre chose du doigt. Cela te fit sourire intérieurement. Welp, il n'y avait pas que des pourboires, dans ton soutif. Tes mains baladeuses étaient terriblement avares, et tu ne crachais jamais sur de la thune facile, même dans ton boulot de barmaid. Savoir saisir les opportunités qui se présentent~

Coupé dans son élan ? Eh, vous n'étiez pas ici pour jouer au monopoly, vous aviez une affaire terriblement plus intéressante en cours. Now ? Go for it. Let's play something dirty... Tu avais pas mal de choses en tête que tu voulais faire avec Donovan -après tout, pourquoi se priver, vous aviez toute la nuit pour faire ce que vous vouliez, donc autant en profiter un maximum pour en ressortir satisfait tous les deux- et actuellement, tu avançais plutôt bien dans ton idée... Sauf que tout ne se passe pas toujours comme on le pense. Et fort heureusement, sinon la vie serait bien ennuyeuse dans le cas contraire. Il te « décrocha » de lui, te faisant même le cadeau d'un baise main. Eh bien, que d'attentions particulières~ Tu le senti s'allonger -bien que s'écraser serait tout autant un terme approprié, vu le couinement du lit suite au poids supporté- et entendis son sourire plus que tu ne pouvais le voir, au petit air narquois de la phrase.

« I’ll let you handle it then. Surprise me. Amaze me. »

« Je ne te le ferais pas dire deux fois~ »

Ohoh. Il ne fallait vraiment pas te le dire deux fois, ça. Il voulait que tu le surprenne ? Soit, tu allais le surprendre. Te laisser prendre la main, eh ?... Est-ce que tu serais assez joueuse pour prendre ça au pied de la lettre ?... Mh. Why not. Tu continua a onduler les hanches de manière provocatrice alors que tu te penchais donc sur la question -et sur Donovan- pour venir lui mordre -avec toute la sensualité et l'érotisme que pouvait générer une morsure bien dosée- la jugulaire. Mais pas que. Entre lèches et morsures, tu descendais progressivement de son cou pour aller à la rencontre de ses pectoraux. Menteur serait un homme disant qu'il ne prenait pas de plaisir autant que les femmes lorsque que l'on touchait ses tétons... Certains n'assumaient pas vraiment leur corps alors que tout homme est femme jusqu'au moment où le chromosome Y met son grain de sel. En tout cas, en ce qui concerne l’excitation, cet endroit reste particulièrement érogène, quoi qu'on en dise. Tu en taquina un avec la langue, pendant que ta main droite s'occupait de l'autre. Tu ne savais pas comment il allait le prendre, alors, tu ne te mouillais pas trop quand même.

Une fois ayant estimé que tu t'étais suffisamment amusée avec cette zone, tu continua ta descente progressive, dessinant de ta langue fendue les pourtours de ses muscles et des cicatrices rencontrés. Ils étaient rares, les amants et amantes sans cicatrices que tu avais pu avoir. Même toi tu en avais. La prison laisse des marques. Et la vie que tu mène également. Tu ne t'en formalisais même pas. Cela donnait du charme, d'avoir une peau marquée par l'expérience de la vie. Elles n'étaient pas disgracieuses à tes yeux. Juste une carte de visite. Ceux dénigrants les gens marqués à vie ne valaient pas mieux que des moins que rien. Tu passas rapidement le nombril, t'amusant à en lécher les pourtours avant de passer ton chemin. Et te voilà en train de t'occuper du bas ventre avec la même attention que le reste. Tourner autour du pot ? Oui, totalement. Cela t'amusait beaucoup.

« Do you plan to stay dressed, Miss Rice ? »

« Ohoh, of course not... »

Pourtant tu ne fis aucun geste pour enlever le moindre de tes vêtements restants, à savoir; ton soutien gorge et ton pantalon -porter des culottes, toi ? Oh, non, jamais presque. Sauf lors de certaines périodes du mois, bien sûr-. En fait, ce fut tout le contraire. Tu te redressa et défit simplement les attaches de son pantalon à lui pour mieux pouvoir glisser ta main dans son boxer. Eh oui. Tu prenais littéralement les choses en main. Et avec enthousiasme, s'il vous plait. Et une attention toute particulière, aussi. Tu étais particulièrement douée de tes mains, après tout. Et pas que pour voler dans les poches des gens... Pendant que ta main droite était occupée à la tâche, la gauche glissa ailleurs pour lui griffer très légèrement le torse. Voyons comment il allait prendre ça... Tu étais joueuse.
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan Dim 15 Juil - 0:30
Que vous sers-je ?Ava & Dono
[/!\] Show Time [/!\]
RP à caractère érotique

La jeune femme, qui avait la bonté de l’héberger –les love hotels ne devaient pas être très à la mode dans le quartier, et les motels étaient loin pour ce qu’ils avaient à faire– se donnait à cœur joie à la tâche. Sitôt demandé, elle recommença à se déhancher sans tarder. Mais le rouquin était un capricieux, qui, s’il ne disait pas non aux attentions de la demoiselle, n’allait pas prendre son pied avec de simples frottements. Les fardeaux d'un hédoniste de première heure.

Je ne te le ferais pas dire deux fois~


Fort heureusement, Ava Rice n’était pas du genre à rester allongée, les cuisses écartées –à vrai dire, c’était plutôt ce que faisait Donovan pour l’instant, heh–. Après s’être attaqué à sa gorge à coup de dents et de baisers, elle s’occupa d’une zone qui en aurait étonné plus d’un. Donovan lui-même reconnaissait qu’il s’y attardait moins qu’à d’autres endroits la plupart du temps. Cela ne l’empêcha pas d’émettre un grondement sous la sensation agréable qui se dégageait du travail de la petite tigresse.

Il n’y avait que deux choses en ce monde qui pouvait faire de Donovan un prédateur affamé : la viande et les femmes. Résumé crument, je vous l’accorde. Mais aussi barbare que cela puisse paraître, il n’allait pas voiler la vérité. L’homme n’était pas grand-chose, sinon qu’un tas de chair avide de survivre et de procréer. S’il prenait du plaisir à ces deux tâches, c’est qu’il y avait une raison. Certains en éprouvait juste plus que d’autres, et savait en profiter.

Plutôt que de l’interrompre, Donovan fit glisser ses doigts le long des cuisses de son hôtesse, les faisant remonter jusqu’à hanches, puis son derrière. Il aurait volontiers fait sans le tissu qui entravait la peau de la donzelle.

Then you should hurry before it gets cold…


Dans l’obscurité, Donovan ne pouvait qu’à peine percevoir le blanc des yeux de sa partenaire et sa silhouette qui se mouvait lascivement au dessus de lui. Il se raidit –et son entrejambe aussi– lorsque les mains habiles de la rousse défirent aisément ses vêtements à lui plutôt qu’à elle, et cela n’attisa que de plus bel le sourire du mafieux. Elle n’avait désormais dans les mains qu’une demi-molle qui ne tarderait pas à se durcir plus si elle avait en tête d’entreprendre ce à quoi Donovan pensait.

Though I’m not so sure the temperature’ll go down so soon.


Tsk. C’est qu’elle prend son temps et qu’elle griffe, la petite maligne. Pendant un instant, il eu l’envie de prendre les rênes et de renverser la demoiselle joueuse sur le lit grinçant. Néanmoins, l’instant fut bref, comme une idée floue qui effleure l’esprit et s’évapore d’un coup.

Les dames d’abord. Il avait fait le choix de lui avait laissé l’honneur, il n’allait pas être impoli.

Dans un film hollywoodien, les choses auraient sans doute été plus rapides : un plan sur le joli derrière de l’un ou de l’autre, quelques mots prononcés entre deux soupirs, un éclairage parfait et une ambiance tamisée. Mais ils n’étaient pas à Hollywood, et hormis la présence de stupéfiants dans l’appartement de la criminelle, Donovan se doutait d’y trouver un quelconque point commun avec ce cinéma de tapettes.
Ici, il y avait l’odeur de transpiration et de poussière, les grincements légers du lit et la faible lumière d’un lampadaire lointain qui se battait vainement contre la nuit noire. Le corps ardent de la barmaid qu’il avait abordé et les arômes subtils du shampoing bas de gamme qu’elle utilisait. Le faible battement du sang dans ses tempes, du à l’excitation grimpante, et son sexe livré aux griffes d’une inconnue. Ce n'était pas de la poésie. C'était cru, brut. Le meilleur cadeau fait à l'humanité.

Il humecta ses lèvres, sa main droite remontant le dos quasi nu de Miss Rice, jusqu’à ses cheveux, emmêlant ses doigts et caressant les mèches de feu.

Whenever I meet such a delightful creature like you, I always wonder... How did you became so depraved ?


[/!\] Show Time [/!\]

©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

/!\ Que vous sers-je ? | Donovan

MessageSujet: Re: /!\ Que vous sers-je ? | Donovan
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Wyatt Fuller - Qu'est ce que je vous sers ?
» [QUÊTE] « Qu'est ce que je vous sers ? »
» Qu'est-ce que je vous sers ? [pv Ethan]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Main Street :: Skull Fracture-