Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2
" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 602
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour]

MessageSujet: Re: Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour] Mer 28 Juin - 3:37


Faites l'amour, pas la guerre

Feat les pigeons ♥

Inventaire : Harley-Davidson, Lunettes de soleil
724 mots

Non vraiment. Tu ne voulais plus penser à ce que tu avais vu. Beaucoup trop surnaturel à ton goût. Restons sur les bonnes bases. Tu devais tout simplement avoir mangé un truc qui passait pas, c'était tout. Ne pas chercher à comprendre. C'était parfait.  T'avais d'autres emmerdes à gérer, vraiment. M'enfin, tu te méfiera toujours de l'eau maintenant... Brrr. Tu n'ira plus jamais à la mer maintenant que tu savais qu'il y avait des sirène tueuse dedans... Enfin jusqu'à ce que tu oublie l'incident de ce soir. T'avais beaucoup à penser.

Tu observa celui qui venait un peu de te sauver la vie. Eh beh. C'est à peine s'il ne se mit pas à rougir directement après avoir remarqué comment il était sur toi. Non mais vraiment. On n'avais jamais vu un peau rouge aussi rouge, ahahah. Tu avais vite récupéré ton sourire moqueur, pour le coup.

« C'est bon, t'as reprit tes esprits ? T'as eu ta dose de bouillabais-s-e ? »

Tu haussa un sourcil. Il venait de faire cette blague ? Sérieusement ? Eh, t'avais même pas pu goûter une seule moule, donc techniquement... Chut, Ava, chut. Juste, tais toi. N'y pense même pas.

« Bwaf, la cuisson est inexistante. J'aime pas vraiment les moules crues hein.  »

Mais c'est pas vrai... Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?... Enfin bon, parler avec des machin dans tes oreilles... Ou même pour entendre ce qu'il avait à dire... Bon, heureusement que t'étais pas sourde quoi. Mais là, c'était un peu trop beaucoup calme.



Et t'avais raison. Les voilà -saleté de beautés fatales littéralement parlant- qui basculaient le cygne pour vous faire tomber dans l'eau ! Eh oh ! C'est de la triche ça, mesdames ! Non mais ! Faut savoir accepter la défaite ! Tu t'accrocha du mieux que tu pouvais, vu que t'étais toujours sur le sol, allongée pas très confortablement. Les jambes et les bras contre la coque. #étoiledemermaggle.

... Wait, c'était quoi cette... euh... voix ?... T'étais pas sûre d'avoir vraiment entendu un truc... En tout cas tu voyais le plafond défiler plus rapidement... Et y'avait... Ohoh... Un truc bleu transparent à l'arrière de votre beurk cygne. Wowowowow. Les trucs surnaturels allaient tous vous faire un petit coucou ou bien ça se passait comment ?... Pourquoi t'étais venue dans cette ville déjà ?... Bon. T'allais vider pas mal de bière en rentrant, pour faire passer la pilule... Humhum. Enfin, grâce à cette lueur bleue qui faiblissait à vue d’œil, vous étiez sorti de cette grotte de l'enfer... Eh mais... Les autres gens dans c't'histoire ?... Mhhhh. Ça crain ça. Les couples dans les autres cygnes subissaient ce à quoi vous aviez échappé ?... ... Eh... Nevermind. Il fallait mieux ne pas y penser pour le moment...

« C'est bon miss, on est enfin sorti de cette galère. »

Tu te releva finalement, vu que tu étais resté dans le fond du mini bateau... Et une fois les pieds sur un sol bien palpable, tu fus presque tentée de te mettre à genoux pour embrasser le sol. Enfin, t'étais parfaitement capable de faire ça... Mais tu avais un certain orgueil à garder. Surtout en face de l'indien. Pas question qu'il se moque de toi pour ça. Sachant que tu n'avais pas vraiment arrêté de le faire chier, uhuh. Tu regarda donc l'embarcation. Mh. L'esprit était presque invisible maintenant.

« Gracias. »

Quand on passe son temps dans certains endroit assez spécifique... Eh bin on apprend la politesse et on s'en sert, ahah. On t'as toujours dis... Enfin, certain compagnons de cellules assez croyant ou ce genre de choses... Qu'il fallait être reconnaissant envers les esprits. M'enfin, ça c'était pas à cause d'un trip à la LSD ou encore une autre substance illicite qui fait dire des trucs profond et cons à la fois ?.. Mh... Tu ne savais plus. De toute manière, on disait merci quand quelqu'un te sauvais les miches d'une mort certaine. Ça c'était déjà une base un peu plus solide.

awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 708
Dollars : 1814
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 26
Who am i !

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour]

MessageSujet: Re: Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour] Mer 28 Juin - 11:10







Finally, something who want to kill us.

L'esprit bleuté flotte au-dessus de vous, surpris, oui, vous voyez de l'étonnement chez lui et il ne se fait pas dire deux fois qu'il peut prendre possession de votre corps pour se reposer un instant. Il n'a pas besoin de vous virer de votre propre corps puisque vous êtes d'accord et que ces intentions ne sont pas néfastes. Ce n'est pas douloureux, il n'essaye pas spécialement d'avoir un ascendant sur vous mais vous sentez qu'il a besoin de s'exprimer. Ainsi voilà le "nouveau Anoki" qui ouvre les yeux, enveloppé d'une légère aura ectoplasmique, il observe autour de lui puis regarde ses mains et replie ses doigts sur lui-même à répétition comme testant les facultés de ce corps.

-Je dois avouer que c'est très ésotérique... mais ce genre de chose ne devrait guère m'éblouir venant d'un lieu comme celui-ci.

Il n'exprime rien sur son visage, il a presque un air assez noble, cultivé et son ton est très calme et un brin distant malgré la situation. Le voilà bientôt rebraqué son regard vers Ava.

-Ce n'était vraiment pas très adroit de votre part ma chère de ne pas écouter ce que ce jeune homme vous a dit, n'avez-vous donc pas lu mon message? Je vous l'ai dit, de ne pas écouter. Enfin, je suppose que tout le monde ne peut pas lire ces écritures mais ici, nous ne pouvons pas écrire dans le langage de notre vivant sinon les inscriptions s'effacent aussitôt.

Il soupir et ses sourcils se froncent d'un air plus grave.

-Écoutez moi tous les deux, qui que vous soyez, je vous en conjure quittez cet endroit avant qu'il ne soit trop tard, vous allez tous sombrer, un à un, c'est toujours la même chose et bientôt vous perdrez la tête comme les autres qui se sont fait piéger avant vous, moi aussi un jour je ne serais même plus capable d'aider qui que ce soit. Le seul moyen est d'apaiser la mascotte, tout vient d'elle mais vous devez découvrir par vous même qui elle est et à partir de là en découler son pêché. Personne n'y a pensé avant et même si nous l'avons compris maintenant, une fois "de l'autre côté", cela ne sert plus à rien. Vous ne pouvez plus rien pour nous mais au moins, réussissez, vous, à vous en sortir. Voir l'insatisfaction sur le visage de ce maudit directeur nous ferait le plus grand bien.

Après ces paroles, voilà l'esprit quitter le corps de l'indien et faire une inclinaison du haut de son corps comme pour le remercier de son hospitalité. Visiblement, son message est passé.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 182
Dollars : 5452
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 23
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour]

MessageSujet: Re: Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour] Mer 28 Juin - 13:37
◄► Faites l'amour, pas la guerre ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."
He's saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."



L'esprit flottait au dessus d'eux et le regardait avec étonnement mais il ne bougea pas. Peut-être était-ce par peur de briser cet instant magique ? Ou bien pour faire comprendre à cet esprit qu'il n'avait rien à craindre de lui. Cela marcha car l’ectoplasme entra en lui sans plus de cérémonie. Au contact il ferma les yeux.


La remarque et les faits et gestes de l'esprit l'amusa. C'est vrai qu'il ne devait plus avoir l'habitude de telles sensations. Tout ce temps enfermé ici, cette fête foraine avait damné à jamais ses pauvres prisonniers. Elle avait perverti au plus haut point l'équilibre naturel. Il chassa ses sombres pensées et se focalisa sur l'aura de l'esprit en lui. Plus que ce lieu, le monde tout entier était rempli de mystères et de faits enchantés. Il suffisait simplement d'ouvrir ses yeux et de savoir les voir.

Il ricana intérieurement quand l'esprit sermonna la jeune femme. C'est qu'il n'avait pas tort le petit gars, à trop vouloir n'en faire qu'à sa tête elle avait failli y rester. Cette mésaventure allait-elle lui servir de leçon ? Il n'en était pas si sur mais peut-être qu'elle se déciderait enfin à écouter ses paroles. Si elle l'avait suivi aux auto-tamponneuses elle ne se serait pas retrouvée avec un second trou du cul et si elle l'avait écouté dans les cygnes elle n'aurait pas failli être transformé en apéricubes pour sirènes. Quelle tête brûlée... on pouvait dire de lui mais elle le surpassait en tout point.

La suite de ses paroles fut moins agréables à entendre, même lorsque ça venait de sa propre bouche. Ils étaient bien tombés dans un piège et c'était le directeur qui tirait les ficelles.

Pourtant il n'était pas le Tisseur...

En tout cas, ils étaient bien dans la merde. En plus de pousser les hommes au vice, elle les corrompait jusque dans leur mort. Il les empêchait de pouvoir goûter au repos éternel. L'Équilibre était brisé. Il écouta attentivement les paroles de l'esprit. Chaque détail révélé pourrait leur être utile en temps venu. Une mascotte à apaiser et pour se faire il fallait trouver son identité et son péché. Ce gros lapin rose, il leur fallait donc aller à sa rencontre. Au moins dorénavant ils allaient pouvoir éviter de perdre la vie en enquêtant dans des manèges qui voulaient leur mort. Il avait assez donné entre le train fantôme, les auto-tamponneuses et les cygnes amoureux, pour sur que plus jamais il ne ferait de parc d'attraction de toute sa vie.

Puis l'esprit quitta son corps. Est-ce que cela avait suffit pour qu'il puisse reprendre des forces ? Après tout, il c'était servi de son corps pour les avertir du danger et non pour se reposer uniquement. Un tel être généreux. Touché, il s'abaissa à son tour face à l'être immatériel pour le remercier.

« - Si vous avez encore besoin de vous reposer, je suis toujours à disposition. Je suis navré de ne pas pouvoir faire plus. Mais vous avez ma parole que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour satisfaire au mieux votre demande. »

Il s'inclina une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 45
Dollars : 602
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour]

MessageSujet: Re: Faites l'amour, pas la guerre [Feat Ava - Mission dernier jour] Mer 28 Juin - 14:57


Faites l'amour, pas la guerre

Feat les pigeons ♥

Inventaire : Harley-Davidson, Lunettes de soleil
977 mots

Il était où le pop corn s'il vous plait ? Bon, ça te fichais vachement des sureurs froides ces histoires d'esprit, mais quitte à voir un truc comment ça, autant en profiter ? Bon, encore une chose sur ta liste à cocher. Tu avais la confirmation que les esprit étaient bien de ce monde. Eh merde. Devoir faire avec ce genre de révélations... Peut-être que tu y réfléchira à deux fois avant d'aller dans un endroit hanté ?... Pfeh, même pas en rêve. Fantôme ou pas fantôme... S'il y avait de la thune, tu y allais, point.

« Je dois avouer que c'est très ésotérique... mais ce genre de chose ne devrait guère m'éblouir venant d'un lieu comme celui-ci. »

Eeeeeeh... Mis à part la pitite lueur, on ne voyait rien de différent maintenant que le fantôme était dans le corps de ton compagnon d'infortune. Oh, il regarde vers toi. Uhuh.

« Ce n'était vraiment pas très adroit de votre part ma chère de ne pas écouter ce que ce jeune homme vous a dit, n'avez-vous donc pas lu mon message? Je vous l'ai dit, de ne pas écouter. Enfin, je suppose que tout le monde ne peut pas lire ces écritures mais ici, nous ne pouvons pas écrire dans le langage de notre vivant sinon les inscriptions s'effacent aussitôt. »

Tu afficha une moue boudeuse. Eh bah hein, on crois pas tous aux fantôme hein. Pour ta défense, tu ne croyait que en ce que tu voyais. Et puis bon, au pouvoir de l'argent aussi, mais ça c'était une autre histoire hein... Des écritures ?... t'avais rien vu de tel sur les fresque ou tu ne sais trop quoi... Tu plissa les yeux. Mh, comment avais-tu pu louper quelque chose, toi qui faisais toujours attentions aux détails ?... Mhhhhmhmhh... Bah. Après tout, les sirène c'était pas si désagréable à écouter... Et a voir... Tu pouvais maintenant mettre "j'ai écouté des sirènes chanter et j'ai survécu" dans ton CV. Bon, la vérité était loin de ça, t'avais failli finir en casse dalle... -de quel genre ?... Mhhhhhhhh ça t’intéressait presque de le savoir... En fait nan.- , et que sans l'aide de l'amérindien, t'aurais bien pu faire glouglou mais dans l'eau. Est-ce que tu avais une once de regret pour ce que tu avais fais ?... Eh bien, absolument pas, ahah. Une expérience est une expérience... Même si t'avais plutôt envie d'oublier celle-ci.

« Écoutez moi tous les deux, qui que vous soyez, je vous en conjure quittez cet endroit avant qu'il ne soit trop tard, vous allez tous sombrer, un à un, c'est toujours la même chose et bientôt vous perdrez la tête comme les autres qui se sont fait piéger avant vous, moi aussi un jour je ne serais même plus capable d'aider qui que ce soit. Le seul moyen est d'apaiser la mascotte, tout vient d'elle mais vous devez découvrir par vous même qui elle est et à partir de là en découler son pêché. Personne n'y a pensé avant et même si nous l'avons compris maintenant, une fois "de l'autre côté", cela ne sert plus à rien. Vous ne pouvez plus rien pour nous mais au moins, réussissez, vous, à vous en sortir. Voir l'insatisfaction sur le visage de ce maudit directeur nous ferait le plus grand bien. »

Tu regarda l'indien comme s'il avait la berlu. Là, t'étais perdue. L'esprit parti du corps du peau rouge et s'inclina. L'autre grand dadais en fit de même.

« Si vous avez encore besoin de vous reposer, je suis toujours à disposition. Je suis navré de ne pas pouvoir faire plus. Mais vous avez ma parole que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour satisfaire au mieux votre demande. »

Tu te gratta la bosse que tu avais sur la tête en grimaçant. Bon... Donc si tu comprenais bien... Nan en fait tu pigeais pas grand chose à tout ce charabia. Couler ? Péché ? L'autre côté ? Mascotte ? Directeur ? C'était quoi, un jeu de devinette ?... Nan mais ils pouvaient pas dire les choses clairement, pour une fois ? Pourquoi fallait-il toujours que ce genre de choses se fasse en énigme ?... Et en plus le mal de tête était toujours là autant que cette fatigue. Et ton trou au fesses. Lui, il était pas prêt de partir, ahahahah... Chier.

« ... Euh... Ok ?... »

Nan, là, tu pouvais pas vraiment dire plus que ça. Fallait dire que ça te passais vraiment par dessus la tête. Mis a part cette histoire de péchés. Parce que tu savais compter, et que, y'en avais sept, et qu'en plus de ça, tu les avais tous plus ou moins. Ben oui, hein, sinon c'était pas drôle. Tu était avare avec le pognon, tu pouvais très bien être en colère comme dans le cygne, l'envie n'allait pas sans l'avarice et sans la luxure qui était quand même ton péché mignon, tu étais gourmande au point de voler des glaces aux gamins, tu avais failli t'endormir sur le stand détruit des fléchettes parce que tu avais la flemme de bouger après ça... Et en plus tu avais un certain orgueil sur tes capacités. L'autre il était mal tombé hein. Si tu ne... sombrais pas... ?... C'était un miracle, lol ?

Tiens d'ailleurs... Tu vérifia l'argent qui était dans tes poches. Nan, ouf, il n'avait pas bougé. Tu soupira en retirant les mains de tes poches.

« Et donc on fait quoi maintenant ? On cherche... Euh... la mascotte ?... »
awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Faites l'amour pas la guerre ! Non pas l'amour, ça fait des gosses : sa crient, sa puent, faites des crêpes ! C'est bon les crêpes !
» Faites l'amour pas la guerre. Enfin non faites pas l'amour ça fait des gosses, ça crie, c'est chiant. Faîtes des crêpes, c'est bon les crêpes.
» Faites l'amour, pas la guerre! [Pv Jayden]
» (eden) +Faites l'amour pas la guerre. Enfin non faites pas l'amour, sa fait des gosses, ça crie c'est chiant. Faites des crêpes. C'est bon les crêpes.
» Sasha≈ Faites l'amour pas la guerre, une boîte de capotes vaut bien moins cher qu'une bombe nucléaire. ツ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Ailleurs :: Archives :: Fête foraine :: Manèges :: Cygne amoureux-