Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 6
Dollars : 70
Date d'inscription : 02/07/2017
Who am i !

Old Man McGucket

MessageSujet: Old Man McGucket Dim 2 Juil - 16:34

identité

Scientifique sexagénaire excentrique et visionnaire, grand ami des Pines. Il met dorénavant son talent au service des autres moyennant rémunération bien entendu.

Capacités

— Intelligent, c'est un inventeur visionnaire qui saura déceler dans chaque objet son potentiel.
— Excellent joueur de banjo.
— Manuel et très doué avec ses mains.

Objectif/s

Très serviable, il tente d'aider les gens avec son talent. Surtout ses amis les Pines mais il cherche avant tout à créer la plus merveilleuse des machines qui pourra enfin rendre son fils fier de lui.

Fiddleford Hadron McGucket

"I've tried forgettin´. Maybe I should try forgiving. Come here old friend." — Old Man McGucket

Objets de départ

Fiddleford ne possède pas énormément d'objets qu'il trimballe partout avec lui. Ses petits robots assistants restent cantonnés dans son laboratoire et sa demeure. Mais il est a noter que malgré ses créations, trois objets semblent avoir une place tout aussi importante dans ce vieux cœur.

Banjo : On l'a toujours vu avec cet objet, lointain souvenir de sa jeunesse dans la ferme familiale du Tennessee. Ce vieil instrument à cordes a connu des jours meilleurs mais est toujours là quand il prend au scientifique l'envie de pousser la chansonnette. Il le maîtrise à merveille et pince ces cordes avec une facilité et une agilité déconcertante.

Vieux chapeau miteux : l'acquisition de cet objet c'est fait plus récemment que le banjo. En effet, c'est dans sa période où il était un inventeur fou que l'on a put le découvrir porter ce couvre-chef à tout bout de champs. Était-ce pour cacher sa calvitie ou pour rappeler ses origines de campagnard ? Personne ne saurait le dire. En tout cas malgré le fait qu'il ai changé de style vestimentaire, il n'est pas rare de le voir affublé de ce vieil objet miteux mais fort en souvenirs.

Tournevis multi-fonctions : C'est peut-être LA création qu'il ne quitte pour ainsi dire jamais. Bien rangé dans la poche de sa blouse blanche, juste à coté des quelques stylos qui survivent à ses folles expériences, cet objet créée par ses soins lui sert pour fabriquer ou rénover toutes sortes d'inventions. il visse, dévisse et possède même une petite diode pour pouvoir éclairer ce qu'il fait. La tête de cet objet peut se dévisser pour y accueillir d'autres éléments comme un petit détecteur à métaux, des crochets, un câble USB pour y stocker des données ou encore des brossettes. Malheureusement, il n'a pas encore trouvé le moyen d'y implémenter une machine à café.

Capacités et Particularités en détails

Intelligent : c'est un inventeur visionnaire qui saura déceler en chaque objet son potentiel. Depuis tout petit il adore inventer. Pour lui, il n'est rien qui puisse être plus fort que la science. Chaque idée, même minuscule, a son importance. Dans son cerveau, ça carbure à plein régime. Il cherche sans cesse, quitte à péter les plombs quelques fois. Mais chacune de ses idées, une fois mise sur le papier prend toute son ampleur. Il sait ce dont auront besoin les gens demain et ses recherches commencent lentement à se tourner vers le surnaturel pour tenter d'aider les habitants de Gravity Falls dans leur quotidien avec l'étrange. A quand des boules pour enfermer des fantômes ? Des pistolets anti-vampires ou encore une tenue contre le feu des dragons ? En tout cas sa boite à idées n'est pas prête de se vider de ci-tôt. Quand on a trouvé un filon, il serait bête de creuser à coté.

Excellent joueur de banjo. Quoi de mieux qu'un peu de musique pour se détendre après une longue journée de travail, cela Fiddleford l'a bien compris et c'est avec une joie non dissimulée qu'il attrapera son fidèle instrument de musique pour pousser la chansonnette. Mais ce tic est tellement ancré en lui qu'il pourra se mettre à en jouer, comme ça sur un coup de tête. Cette manie a mis la patience de Ford à rude épreuve. Risquerez-vous la votre pour une invention aussi innovante soit-elle ?

Manuel et très doué avec ses mains. Donnez lui une boite d'allumettes et un trombone et il vous fabriquera un hélicoptère muni de rayons lasers ! Okay, c'est un peu exagéré de dire cela mais l'idée est là. Il peut construire de prodigieuses machines à partir de matériaux de récupération. Ce n'est pas pour rien qu'il a vécu plusieurs années dans la décharge de Gravity Falls. Pour lui, tout peut-être utiliser comme matériel de base à ses créations. Tout. Et ses mains habiles et expertes auront assez de patience et de minutie pour pouvoir s'appliquer aux travaux les plus minutieux.

Physique

Vous vous attendiez à retrouver un vieux sénile débraillé, et bien comme vous vous trompiez lourdement. La raison retrouvée et avec une nouvelle demeure comportant enfin salle de bain, il a put améliorer son apparence.

En premier lieu, son physique. Même si sa démarche reste encore quelques fois dodelinante, le scientifique fait des efforts pour marcher droit et ne plus rester courber. La vieille machine qu'est son corps n'est plus aussi rouillée et saccadée qu'avant. Grâce à cela, il a enfin regagné quelques centimètres et peut arrêter de regarder les gens en levant la tête. Mais les habitudes étant tenaces, quand il est trop excité par une nouvelle idée ou une découverte importante il fini par perdre son calme et gesticule dans tous les sens en chantant des chants typés avec un fort accent.

Il a aussi arrêté de s'arracher les cheveux et grâce à sa lotion capillaire qu'il a inventé, il a put récupéré une bonne tignasse grisée zébrée d'une mèche blanche. Par contre il a dit adieu à sa barbe sauvage, devenue un peu trop gênante dans son nouveau laboratoire mais il lui arrive souvent d'avoir un chaume gris de quelques jours sur sa mâchoire. Conséquence directe de ses longues heures à se perdre dans son travail.

Un autre élément caractéristique de sa personne est ce gros et long nez pointu qui étire son nez et lui donne cet air loufoque. Au moins avec pareil organe, il peut aisément porter ses lunettes qui agrandissent ce regard perçant et vif. Rien ne lui échappe, il surveille tout et tout le temps. Aucun détail ne peut lui échapper. Ce sont là le résultat d'expériences de sa longue vie. Longue vie qui d'ailleurs peut se voir sur son visage bien marqué par le temps passé. Les rides dessinent avec harmonie ce visage et accentue ses émotions. Du rire aux larmes en passant par la colère, il est passé par tant de palettes d'émotions que cela est désormais gravé sur sa peau.

Comme son ami Stanley, il porte aussi une prothèse dentaire pour remplacer ses dents manquantes même s'il a insisté pour garder sa dent en or. Celle-là au moins, le Pines ne la volera pas ! Et puis c'est toujours utile si jamais il se retrouve en manque de ce métal pour une prochaine expérience.

Mais le vieil homme n'a pas changé que physiquement, ses vêtements ont eux aussi connu une évolution.

Fini la salopette débraillée, le vieillard possède dorénavant une garde robe convenable, semblable à celle qu'il possédait avant de sombrer dans la folie, et porte enfin des chemises. La carrosserie a presque été refaire à neuve. Cravate ou pas, peut importe. De même, quand il est chez lui il a tendance à marcher pieds nus, une vieille habitude qui a la peau dure. Après tout on ne peut pas rester tant d'années à vivre sans chaussure pour changer du jour au lendemain. On notera toutefois qu'il fait quelques efforts quand il sort. Les deux seuls éléments immuables de sa panoplie sont sa blouse blanche et son vieux chapeau miteux. Après tout, il a gardé un souvenir de sa vie passée pour lui rappeler chaque jour qui passe les épreuves qu'il a surmonté pour arrivé à ce qu'il est aujourd'hui.

Mental

Entre la folie et le génie, la frontière est mince. Cette simple citation résume parfaitement, à elle seule, ce bien curieux personnage. En effet, ce sexagénaire n'a pas son pareil quand il s'agit d'inventer. Tic. Tac. Un bon gros coup de clé à molette par-ci, deux trois tours de tournevis et vous voilà avec un robot sur les bras. Car oui, même s'il la plupart révolutionneront sûrement votre quotidien, il se pourrait que d'autres créations puissent vouloir votre mort. Mais pas d'inquiétude, il y aura toujours une mise à jour des prototypes pour supprimer quelques fonctionnalités dérangeantes. En attendant, tachez de rester en vie !

Ça fume et ça explose dans ce vieux crâne malmené par la vie.

Pas de répit, ça cogite fort dans sa tête. Malgré les dégâts occasionnés par l'utilisation intempestive du Memory Gun, il n'en reste pas moins un génie qui saura donner vie à toutes ses idées. Il y met donc tout son cœur dans ses inventions, vivant au milieu d'elles à tel point qu'il les considèrent un peu comme ses assistants. Tout est réglé à la milliseconde prêt pour que chaque moment de sa vie soit facilité par ces tas de boulons et de ferrailles. C'est qu'il n'est plus si jeune que ça le Mc Gucket ! Alors un peu d'aide n'est jamais refusée, qu'elle vienne d'humains ou de machines.

Et pour ne rien cacher, sa vie n'a pas été non plus des plus tranquilles. Brillant visionnaire, il était destiné à devenir un remarquable inventeur si sa route n'avait pas croisé celle des jumeaux Pines. Qui donc ? Dipper et Mabel ? Mais non ! Les deux autres jumeaux : Stanley et Stanford. Ces deux-là allaient le mener vers le chemin de la folie.

Car ce qu'il découvrit avec leurs recherches le perturba à tel point qu'il créa une machine capable de lui effacer la mémoire. Mais à trop l'utiliser, il fini tout simplement par perdre la tête. Peu à peu il devint complètement fou pour devenir l'ermite complètement déjanté, que tous avaient l'habitude de côtoyer, qui vivait dans la décharge.

Ça fume et ça explose dans ce vieux laboratoire malmené par ses idées loufoques.

Les étincelles de la scie à métaux chante la mélodie de son génie créatif, façonnant les métaux à la guise de son manieur. Il est très habile, manuel et laisse libre cours à son inventivité. Un peu trop même, il se pourrait donc que cet excentrique se laisse submerger par son travail si une âme charitable ne vient pas l'en extraire. C'est que le temps passe vite quand on est plongé dans un sujet passionnant.

Car avec les années, l'aide de ses amis et le Memory Gun à jamais détruit pour ne plus le tenter de l'utiliser, sa santé mentale revint en même temps que sa mémoire. Petit à petit, il redevint le visionnaire de jadis mais ses expériences répétées avec sa création avaient laissé des traces à jamais dans son être. Il avait changé pour le meilleur et pour le pire. Plus excentrique et curieux que jamais ! Le Fiddleford McGucket 2.0 était opérationnel !

Devenu désormais continuelle fabrique à idées, il n'a de cesse de créer afin de pouvoir un jour briller aux yeux de son fils. Même dans sa folie, tout ce qu'il n'avait de cesse de faire, il le faisait pour se faire remarquer par lui. Ce mince fil qui le liait à sa vie passée, même complètement marteau il s'y accrochait avec toute la volonté d'un dément. Car il tenait à lui. Ça fume et ça explose dans ce pauvre cœur malmené par ses sentiments.

Car oui, ce vieillard a été tiraillé à bien des égards durant toute sa vie. Devait-il suivre les Pines ou rester dans sa petite entreprise "Fiddleford Computermajigs" ? Devait-il passer de l'autre coté de ce portail transdimentionnel ? Devait-il appuyer sur cette gâchette pour se libérer de ses souvenirs ? Tout ce qu'il a fait dans sa vie, il l'a fait pour les autres. Malgré le fait qu'il est un personnage excentrique et marginal, il est toujours resté cette personne serviable. Toujours prêt à aider les autres quand on le lui demandait.

Histoire

Toute les inventions, aussi brillantes et sophistiquées soient-elles, ont toutes étés d'abord  une simple idée. Petite mais insistante. Elle trotte dans la tête et on fini par s'y intéresser. La curiosité nous pique et on fini par s'y accrocher et dès lors elle n'a de cesse de grandir. D'évoluer pour finir par germer sur le papier. Cette idée, ce minuscule point de départ, c'est ce petit Fiddleford Hadron McGucket, fils de pauvres fermiers en Tennessee. La vie le prédisposait à devenir éleveur de porcs mais il en a choisi autrement. Les rails méticuleusement accrochés de sa vie allaient se déformer pour lui laisser une autre autre voie. Ou plutôt, c'est de ses mains qu'il les façonna pour fabriquer son propre chemin. Tout petit, il aimait inventer tout un tas de choses et pouvait rester plusieurs heures enfermé dans la grange pour donner vie à ses idées. Ses mains, habiles et son imagination sans limite  étaient ses outils. De petites babioles, il passa à de véritables robots fabriqués à base de matériel de récupération.

L'évolution se faisait au rythme de sa maîtrise. Les connexions se créaient dans sa tête. Raccourcis. Liaisons. Articulations. Tout s’embrayait parfaitement bien. La moindre information était emmagasinée dans cette tête qui carburait à plein régime. Pas le temps de se reposer, il travaillait sans cesse et sans relâche. Tant et si bien qu'il put intégrer assez jeune l'université de Backupsmore où il fit la rencontre de Stanford Pines. Cet homme allait changer sa vie à tout jamais, laissant sa marque bien malgré lui. Il disait de Fiddleford qu'il était « un mécanicien un peu jeune mais brillant », cela le touchait. On reconnaissait son talent. Remonté à bloc, il décrocha son diplôme haut la main et parti s'installer à Palo Alto, en Californie, où il créa sa propre entreprise nommée « Fiddleford Computermajigs ».

Il s'épanouissait dans cette vie, utilisant ses connaissances pour réussir de petits boulots, dans le but de satisfaire les besoins de la famille qu'il avait fondé. C'est à cette période que son ancien camarade le recontacta : il avait besoin de son génie créatif pour l'aider à construire un métavortex trans-dimensionnel sous son habitation à Gravity Falls dans l'Oregon. Ce fut là la pierre angulaire de sa destinée. Tiraillé entre deux mondes. La mécanique du cœur est ainsi bien ficelée. D'un coté une épreuve qui était à la mesure de son talent, de ce qu'il était au fond de lui. De l'autre, une famille aimante. Tic. Toc. Tic. Toc. Tic. Toc. Un choix à faire, ça allait exploser dans sa tête. Il tira sur le levier et fit son choix. Ce fut difficile mais il parti avec le Pines. Avec cette nouvelle invention, il en était sur son fils serait fier de lui.


Dès lors il devint l'assistant de Stanford, l'aidant dans ses recherches et dans la constructions de nombreuses machines. Peu à peu, il façonna une partie du laboratoire dans lequel ils évoluaient. Cocon de technologies où il se sentait un peu comme chez lui. Un peu trop au goût de son collègue qui était, semble-t-il, quelque peu agacé par ses élans musicaux sur son banjo ou ses mastications de la chiche qu'il crachait sans cesse dans son pot. Mais chaque machine a toujours quelques malfaçons, c'est ce qui fait qu'elles sont toutes uniques. Pour Ford, c'était son sixième doigt, pour lui ses tics de paysans. Malgré cela il resta une aide précieuse à tel point qu'ils formèrent un duo pour étudier les phénomènes surnaturels qui entouraient Gravity Falls.

Bien qu'instructives, ces escapades allaient fragiliser le blindage du scientifique. Notamment lorsque ce dernier croisa le regard d'un Gremgoblin et y vit son pire cauchemars.

Surchauffe des moteurs. Les soupapes manquent d’exploser. Ce trop plein d'émotions martelèrent sa tête et le traumatisèrent. Niveau critique. Alerte rouge. Niveau critique. Il faut évacuer. Oublier. Il faut tout oublier pour revenir à la normale. C'est ainsi qu'il créa une invention qui le soulagea et le détériora à jamais : le Memory-Gun. Ça soulageait pour oublier mais c'était comme une drogue. Il en voulait toujours plus. Le moindre soucis et hop, il l'utilisait à tout va. Court-circuitant son cerveau. Ce qui le soignait le rendait dingue. Il plongeait. À tel point qu'il retourna l'arme contre son ami.

La machine était fêlée. Plus qu'un coup et par cette brèche la folie put s'insérer en lui. Et quel coup de grâce ! En ce 18 janvier 1982, ils testèrent enfin ce qu'ils avaient longtemps considéré comme la plus grosse réussite de leur carrière, malgré les multiples mises en gardes de Fiddleford à son encontre. Mais un accident survint et le mannequin censé traversé le portail l’entraîna avec lui.

Ce qu'il vit de l'autre coté est innommable et indescriptible mais cela l'horrifia au plus haut point. Il en ressorti traumatisé. Brisé à tout jamais. C'est alors qu'il rentra en opposition avec son ami qui refusa d'abandonner le projet malgré les mises en gardes répétées quand au danger de ce portail. Leurs relations furent dès lors électriques.

Ce fut la surchauffe de trop. Hanté par des visions cauchemardesques. En proie à des insomnies répétées. Il trouva son salut dans l'utilisation abusive du Memory Gun à tel point qu'il s'endommagea au delà de la réparation. Il s'arracha les cheveux. Se blessa. Il sombra dans la folie. Les rouages n'étaient plus aussi bien ficelés qu'autrefois et une abomination vit le jour. Un être distordu où même les yeux n'étaient plus synchronisés.

Mais avant de finir ainsi, il crée une organisation secrète qui avait pour but de protéger les habitants de Gravity Falls contre les horreurs des rencontres avec le surnaturel. Il voulait les aider à être apaisés. Les protéger. Et pour cela il braqua son Gun sur la population. Ils agissaient dans l'ombre et se réfugiaient derrière son rayon bienfaisant. À tord.

En 1983, il n'était plus que l'ombre de lui-même. La brillante machine de naguère avait laissé place à ce vieux tas de taules rouillé et tordu. Il était cassé. Perdu. Même son fils avait honte de lui. Lui qui ne cherchait que son approbation venait de tout perdre. Avec pour seul compagnon la folie, il s'exila à la décharge où il continua ce qu'il savait faire de mieux : inventer.

Ce vieil ermite sénile aurait put rester ainsi, décrié de tous et considéré comme le fou du village, s'il n'avait pas croisé la route de nouveaux Pines, un garçon et une fille. Alors il les aida. Comme il en aida beaucoup d'autres cet été de 2012. Un robot géant à l'effigie du petit Gideon, une réplique du Gobblewonker, des potions pour changer la voix ou encore le célèbre Shacktron construit à partir du Mystery Shack. Les rouages se mettaient peu à peu à refonctionner, après tant d'années à être laissés tels quels. Il aida les jeunes Pines à mettre un terme aux agissements de l'organisation qu'il avait lui-même crée. Il réparait ses erreurs pour avancer de nouveau et à la fin, il pardonnait même celles des autres.

"I've tried forgettin´. Maybe I should try forgiving. Come here old friend."

Récupérant petit à petit sa mémoire et ses facultés, le carburant de son cerveau malmené pouvait désormais réalimenter son être. Les changements furent aussi bien psychologiques que physiques et il évolua pour devenir l'homme que l'on connaît aujourd'hui. Il a changé et aspire désormais à redorer l'image qu'à son fils de lui et pour cela il se fait connaître par ses inventions et est même prêt à en céder quelques unes... moyennant juste compensation.

Après tout, c'est ainsi qu'il a réussi à amasser la petite fortune qui lui a permit de racheter le manoir Northwest. Cette fois, il ne refera pas la même erreur et chacun de ses inventions est brevetée. Mais il se fera un plaisir de faire quelques petites ristournes à ses amis. Après tout, il n'a pas un cœur de pierre, ce bon vieux fou de McGucket.

Quelques lignes sur vous

►Votre pseudo?
►Ton âge? Se-cret
►Comment as-tu trouvé ce forum? Il y avait de la lumière et je suis entré.
►Qu'en penses-tu? Toujours la même chose.
►Des questions ou des remarques? Toujours pas.
►Un double compte? Si oui, lequel? Un certaine petite jackalope.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 756
Dollars : 1963
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 26
Who am i !

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Old Man McGucket

MessageSujet: Re: Old Man McGucket Mer 5 Juil - 0:17

Fiche validée

(re)Bienvenue à toi! :yihah: Aaaaw ça fait tellement plaisir d'avoir notre McGucket! On l'aime tant ce vieux fou et plus si fou que ça à présent, je compte sur toi pour nous trouver de super idées d'inventions! Tu sais comme j'aime ta manière d'écrire, on savais tous que tu ferais un parfait Fiddleford et tu le prouves encore une fois en nous faisant une fiche d'une grande qualité! Tu as même fait les petits changements dont on avait parlé alors tout est par-fait!
Je te valide de ce pas, j'ai tellement hâte de te voir rp! :wiggle:


Pierre avec hiéroglyphe:
 
Grappin:
 
Réplique du chapeau de Stan:
 
Ou autres choses au Mystery Shack



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Préambule :: Présentations des personnages :: Validées :: Validées [Prédéfinis]-