Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Messages : 392
Dollars : 4378
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Mar 4 Juil - 23:34
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Il n'en pouvait plus : prisonnier dans sa propre maison. Cela ne faisait que deux jours qu'il était rentré de la fête foraine et il en avait déjà marre. Tout Gravity Falls s'accordait à dire qu'il était une la personne la plus surprotectrice des environs ? C'est qu'il n'avait pas encore vu les deux bestiaux qui l'avait forcé à jouer les patients malgré lui : une montagne et un vieillard excentrique. À eux deux, ils avaient réussi à le cloîtrer dans son lit et son canapé. Ils en faisaient vraiment des caisses pour pas grand chose. Il n'avait pas failli y passer...

Si en fait, mais pas à cause de ces putains de blessures. Non, la fête foraine avait failli avoir sa peau : entre les esprits mal lunés, les sirènes morfales et les autos-tamponneuses kamikazes, il avait eu son lot d'actions pour un bon moment. S'il fallait enfermer quelqu'un, c'était le directeur de ce musée des horreurs, pas lui. Le seul avantage dans tout cela est qu'il avait put briller aux yeux de sa petite sœur et des personnes qui lui étaient chères. Avec l'aide du ficellot parfum sapin, de son petit copain et de la mini-diva, ils avaient réussi à mettre à mal les plans de la main gluante. Mais ils n'avaient fait que le retarder. Tôt ou tard, il reviendrait et prendrait sûrement sa revanche. Ce jour-là, il voudrait être à des kilomètres de là où ça allait péter parce que ça ne serait certainement pas joli à voir.

Enfin bref, le voilà donc à être obligé de jouer aux patients modèles, à bouffer de la nourriture dégueulasse pour faciliter sa guérison, à entendre les sermons de Kanentrocon et les conseils de merde du vieux con. Oh joie que de les entendre à tout va alors qu'il n'aspirait qu'à un peu de repos. Sa patience fut mise à rude épreuve. Il essaya. Vraiment. Mais au bout de trois jours, il n'avait plus qu'une idée en tête : décrocher son tomahawk de son casino pour tailler dans le vif du sujet. Alors pour ne pas être inculpé pour double meurtre avec préméditation, il préféra envoyer un rapide message à une personne qui pourrait le sortir de là : Apocrypha.

Dedans, il la prévenait juste qu'il allait passer chez elle en fin d'après-midi. Après tout, c'était elle qui l'avait invité – obligé – à venir chez elle. Elle ne s'attendrait peut-être pas à ce que ça soit aussi rapide, mais au moins ça lui ferait une surprise. La journée avançait à grand pas et l'heure de la délivrance sonna enfin. Ce n'était que l'histoire de quelques heures mais si cela lui permettait de pouvoir respirer un peu, c'était toujours bon à prendre et puis ça lui permettrait de voir comment la jeune femme accusait le coup. C'est qu'ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion de pouvoir discuter après la disparition de la fête foraine, à peine quelques mots de remerciements.

Bon il avait été aussi de très mauvaise humeur à ce moment-là et ne c'était pas attardé plus que cela. Mais au moins il avait évité le coup de pied au cul de son ancienne camarade de classe sous prétexte qu'il les avait sauvé. Mais cela ne suffit pas à calmer le courroux de son meilleur ami une fois rentré chez lui. Il n'eut pour obole qu'un poing dans sa tronche sur le pallier de sa demeure. Les charges retenues contre lui étant : implication et corruption d'une mineure dans son délit de fuite, vol - emprunt indéterminé – d'une moto et fuite alors qu'il était en convalescence. Lui qui n'était pas un violent d'ordinaire, et encore moins sur lui, avait laissé une belle marque sur sa joue. Un bleu parmi tant d'autres. Il avait failli ressembler à un schtroumpf géant.

Le voilà donc habillé et préparé pour aller voir son amie, il avait même fait l'effort de mettre son costume de travail pour lui faire plaisir. C'est qu'elle avait sous-entendu avoir été déçue de ne pas avoir pu voir son uniforme. Ça serait la seconde surprise de la journée. Le voilà donc prêt à prendre la route quand une voix derrière lui l'interpella. Son grand-père. Il leva les yeux au ciel et se retourna.

« - Je peux savoir où tu vas. »

« - Aux putes, j'ai besoin de me déstresser. »

Sans plus de cérémonie, il monta dans sa Mustang et démarra en trombe avant qu'un Hulk rouge – alias Kanen -  ne vienne l’empêcher de déguerpir.

« - Ça c'est bien mon petit fils. »

Voilà ce que le vieux con, clope au bec se mit à brailler tandis qu'il disparaissait peu à peu alors qu'une Chenoa le tirait pour le faire rentrer.

Quel respect pour l’aîné des Lawrence. ~

Avec l'adresse qu'Apocrypha avait laissé dans son téléphone, il put arriver à destination. Mais durant son trajet, il put voir le temps se lever. Les vents violents ramenaient de lourds nuages noirs gorgés de pluie. Heureusement qu'il arriva vite à destination car bientôt ses essuie-glaces ne suffirent plus à endiguer le flot qui se déversait. Il se gara rapidement devant la demeure Báthory et couru jusqu'à l'entrée en se protégeant du déluge avec sa veste noire. Piètre protection car ses cheveux étaient désormais trempés. Il lui emprunterait une serviette au pire et attendrait que le temps se calme au chaud chez son amie. Il appuya sur la sonnette en attendant qu'on lui ouvre. Pourvu qu'il ne finisse pas entièrement trempé avant de pouvoir entrer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 360
Dollars : 855
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Mer 5 Juil - 10:50
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
Cela ne faisait que quelques jours que la fête foraine était partie... Mais tu avais encore un peu de mal à t'en remettre. Non mais c'est vrai quoi, c'est pas tout les jour qu'on se fait remplacer dans son propre corps. Et franchement... C'était pas agréable. Surtout quand le truc qui était dans ton corps avait eu la merveilleuse idée n°1 de faire un spectacle à la con qui a fini sur un strip tease et la merveilleuse idée n°2 de choper Toblerone qui était toutes griffes dehors dans ses bras. Là ça avait vraiment été stupide. Enfin bon, là c'était toi qui te sentais stupide en ayant couvert tout les miroirs et en évitant de toucher toutes les surfaces réfléchissantes. Et en restant beaucoup trop de temps dans ton lit en ayant la flemme de faire quelque chose de productif de ta journée. Puis bon, quand même... T'avais pas envie de voir les goodies de la fête qui étaient dans un de tes placard. Ah, et le coussin de Toblerone était dans un coin de ta chambre... Les boucles d'oreilles dans ta boite à bijoux, les cartes de tarot dans ton tiroir de bureau... Y'avais quoi encore ? Il te semblait que c'était tout ce que tu avais acheté. Il faudra que tu pense à t'en débarrasser... Si c'est objets étaient pas impossibles à jarter, mais tu avais quelques doutes.

Tu te leva vers midi, en te disant que c'était peut être pas une si mauvaise idée de faire à manger et manger. Mouais, enfin, avec les ustensiles qui reflétaient trop bien... Bon, on va mettre des gants, ahah. Tu avais vraiment l'air con en cuisinant de la sorte. Bah, t'avais bien le droit de te méfier de toutes les surfaces pouvant renvoyer un reflet... Et te méfier de ton portable, aussi. Tu fis quelque chose de rapide à manger pour le midi. Fallait pas non plus abuser. La haute gastronomie, c'était trop long à faire, surtout pour un repas rapide. Tiens, d'ailleurs... Faudrait peut-être que tu pense à arroser tes cactus. Ça a peut-être pas besoin de beaucoup d'eau, mais bon, autant ne pas les laisser se dessécher. Tu n'avais pas pensé à les arroser la semaine de la fête... Un fois que tu eu fini de manger sous le regard très envieux d'Hugin qui ne devait penser qu'a becter ta viande... Tu lui en laissa un petit morceau pour la peine.

Tu fouilla dans les placard en dessous de l'évier et en sorti un petit arrosoir. Bonjour le cliché de la sorcière avec ses plantes, hein. M'enfin bref. Après la session "j'arrose mes plantes et je leur donne des petits noms", tu te posa sur le canapé et alluma la télé pour regarder des séries sur netflix, au lieu de faire la larve dans ton lit... Tu regarda ton portable qui avait émit un son pour dire "t'as reçu un nouveau message"... Tu soupira, et utilisa le stylet pour regarder. Alors... Oh, Anoki. Eh ben, c'était rapide ça. Mh... Mouis, avec ce qu'il avait fait, tu avais très bien en tête ce qu'il devait subir, ahah. Il ne l'avait pas vraiment volé non plus, a venir le cinquième jour alors qu'il avait été blessé le troisième. Le meilleur moyen de se faire cloîtrer à la maison jusqu'à nouvel ordre. Et si tu te souvenais bien, son grand-père était de la partie ?... Sans doute. Heureusement que ton père n'était pas venu ici en quatrième vitesse après que tu l'ai appelé... Tu aurais du faire le mur d'une manière sophistiquée pour échapper au calvaire de te faire enfermer à la maison.

Allons bon, qu'est-ce que tu allais bien pouvoir cuisiner ?... Il y avait ce qu'il fallait dans le frigo, mais il fallait quand même que tu lui fasse découvrir un truc sympa... Mh... Tu fis quelque recherches de recettes en tout genre, et tu en trouva une qui pouvait convenir. Parfait. C'était déjà ça de pris. Tu laissa la télé en bruit de fond le temps que tu sortes tout ce qu'il te fallait pour faire ce plat. Il faudrait une entrée aussi, non ?... Mh... Bah, de la salade pour accompagner, ce serait très bien. Tu passa au moins une bonne heure à préparer les lasagnes. Ce plat italien était très bon. Et puis l'avantage c'était qu'on pouvait le personnaliser à sa guise. Enfin là, tu restais dans le classique. Viande, pattes, sauce tomate, béchamel et une touche de fromage rapé et hop, au frigo avant qu'un corbeau ne pioche là dedans.

« Tsk tsk, ce n'est pas pour toi, ça. »

Tu lui tapota la tête du doigt. Bon, il restait quand même du temps avant que ce ne soit l'heure... Autant faire un brin de ménage à la maison. Tu sorti l'aspirateur de son placard à l'étage. Bon, mission nettoyage, c'est parti. Tu fis la rez de chaussé en premier, vu que c'était entre guillemet le plus urgent, et tu fis les chambres en dernier. Tu ne rentrais que rarement dans la chambre de tes parents, sauf quand tu voulais utiliser l'ordinateur de ta mère. Enfin, vu que tu avais un ordinateur portable tout neuf, tu n'avais plus besoin de t'introduire dans cette pièce. Sauf pour éventuellement fouiner dans la bibliothèque de ta mère qui contenait pas mal de livres sur les anciennes civilisation. Mh... Un livre te fis de l’œil... Tu regardas l'heure. T'avais encore du temps pour bouquiner un peu... Tu pris le livre sur l'egypte et te vautra dans le fauteuil prévu pour lire tranquillement en ayant la biblio bien en visu...

C'était l'alarme sur ton téléphone qui te fis signaler qu'il serait peut-être temps de faire préchauffer ton four. Whoops. Heureusement que tu avais programmé ce truc vite fait. Tu délaissa ta lecture pour préparer le nécessaire à la cuisine et mettre la table rapidement. Bon, maintenant... A la douche ! Parce que quand même, c'était pas cool d'être couverte de micro particules de poussière après t'être amusée à passer l'aspirateur partout. Tu ne mis pas plus de dix minutes à te doucher et à te préparer un minimum -en plus de mettre un pansement sur les griffure de ton ventre-. Ce fut après avoir mis le plat de lasagnes où Hugin lorgnait dans le four que tu entendis la sonnette. Bon, soirée entre vieux potes en perspective. Tu allas ouvrir...

« Ah. Oui, effectivement, ça fait son effet... Tu es sûr qu'on a la même définition de soirée entre amis ?... enfin bref, entre avant de finir totalement trempé. »

Tu t'effaça  pour le laisser entrer avant de fermer la porte. Eh beh, c'était qu'il avait bien choisi sa soirée, il faisait vraiment pas beau ce soir. Tu l'observa un instant.

« Hum, bon, je te ramène une serviette... En attendant, fait comme chez toi. »

Tu monta rapidement pour prendre une serviette chaude que tu n'avais pas utilisé lors de ta douche et descendit pour la lui donner, histoire qu'il n'attrape pas la crève, ça serait con, déjà qu'il allait certainement mettre du temps pour se remettre de ses blessures, autant faire en sorte que ça n'empire pas.

« Et... je vais mettre un truc pour faire honneur à ta tenue, quand même, ce serait pas sympa que tu sois le seul bien habillé. Je te demande de patienter 5 minutes~ »

Tu remontas en quatrième vitesse dans ta chambre pour choper une robe noire pas trop mal, mettre des chaussures, ton collier, que tu avais laissé de côté... Mais eh, c'était ton collier. Lui était une exception. Un petit tour devant le miroir de la salle de main que tu découvris légèrement pour te coiffer un minimum et hop. Tu avais bien mis que cinq minutes à te préparer. Un record de vitesse ? Nan, pas spécialement. Tu pris le chemin du salon.

« Je viens de mettre le plat au four... Tu veux boire un coup en attendant ? »

Dans un coin, Hugin faisait son méfiant à l'égard d'Anoki, le regardant en biai. Bah. Il apprendra à apprécier ton ami.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 392
Dollars : 4378
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Mer 5 Juil - 23:51
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."
He's saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."
Quand la jeune femme ouvrit la porte, en plus du costume qui valait à lui tout seul quelques bons mois de salaire, elle put à découvrir à l'intérieur un louveteau à moitié trempé qui n'attendait plus que son signal pour pouvoir rentrer. Lot de consolation : son uniforme avait suscité des réactions de la part d'Apocrypha. Un sourire en coin malgré la situation dans laquelle il se trouvait et là voilà à lui répondre.

« - Je voulais te faire une surprise, histoire que tu puisses me voir au moins une fois autrement qu'avec mes habits ordinaires. Après tout, je n''ai pas encore eu le plaisir de te rencontrer au Tree Feathers. »

Il était vrai qu'il avait put y croiser Dipper et Tristan, auxquels il avait mit une pâté monumentale au billard

Il semblerait que quelqu'un sache s'y prendre avec une queue ici. ~

… ainsi que la petite diva à poils. Au moins, il c'étaient amusés et avaient dépensé sans compter. Son casino avait fait son office et c'était tout ce qui comptait.

« - Je te remercie. »

Apocrypha le laissa entrer et il ne se fit pas prier. Il ne voulait pas rester prisonnier des éléments déchaînés une minute de plus. Pourvu que cela se calme ou il devrait rouler au pas jusqu'à chez lui. Il n'osa pas trop s'aventurer dans la maison de peur de tremper les sols. C'est donc comme un gentil toutou qu'il attendit que son amie revienne avec une serviette chaude. Le présent fut accueillit avec contentement et placé sur la tête de l'amérindien qui abandonna sa veste et ses chaussures à l'entrée.

« - Je serais tenté de dire : Fais comme chez toi miss. »

Ne risquant plus de laisser des marques sur son passage, il se permit un rapide tour du rez-de-chaussée pendant qu'Apocrypha remontait pour se changer. Vraiment, ce n'était pas la peine qu'elle se change pour si peu, il avait juste voulu lui faire plaisir. Et puis, il craignait que les « cinq minutes » demandées ne s'éternise sur plusieurs épisodes. Après tout, il avait aussi une représentante de la gente féminine chez lui et pouvait constater des délais exagérés que mettaient les filles pour se préparer.

Pendant ce temps, il fini par dériver dans le salon où l'attendait un corbeau qui le regardait d'un très mauvais œil. Ainsi son amie aussi avait un volatile pour animal de compagnie. Ça en faisait pas mal dans le lot entre Marwin et son stupide oiseau, Apocrypha et son corbeau au regard de braise et lui et sa charmante dinde. La volaille avait le vent en poupe à Gravity Falls. À quand un gamin arrivant avec une chouette ? Il lui fit un rapide salut de la main tout en continuant de sécher ses cheveux. C'est là que, oh joie inespérée, son ancienne camarade de classe le retrouva dans le délai imparti. Un miracle. Il venait d'assister à un miracle et cette robe qui lui sied à ravir. Il eu un léger sourire.

« - Ça te va très bien miss. »

Avoua-t-il tout en enlevant la serviette de sa tête. Ils étaient bien loin des tenues décontractées que les gens avaient tendance à mettre dans les soirées entre potes mais après tout, ils pouvaient bien sortir des sentiers battus. Il se reprit enfin et accepta l'offre.

« - Pourquoi pas, que me proposes-tu ? Non. j'ai mieux. Surprends-moi, je te laisse carte blanche. »

Et il fit la chose la plus naturelle pour lui : il s'affala sur le canapé tout en attendant que la maîtresse de maison ne le prenne en charge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 360
Dollars : 855
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Ven 7 Juil - 10:43
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

-1 alcool

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
« Je voulais te faire une surprise, histoire que tu puisses me voir au moins une fois autrement qu'avec mes habits ordinaires. Après tout, je n''ai pas encore eu le plaisir de te rencontrer au Tree Feathers. »

Ah, ça, c'était parce que tu avais fais en sorte d'essayer de ne pas le croiser. Après tout, tu n'étais pas légalement en âge d'y aller quand tu y avais fais un petit tour rapidement après t'être faite tatouer les reliques de la mort sur le poignet gauche. En plus du fait que ta main avait été blessée à cause de l'écrasage de lunettes lorsque tu avais vu Tristan dans un coin du couloir, alors que tu étais en train de déprimer. M'enfin bon, c'était guéri maintenant. Plus de chances de te faire avoir au billard, eh. Ou aux arcades.

« Je te remercie. »

Bwarf, pour si peu ? Voyons. Tu ne le faisais qu'entrer chez toi avant qu'il ne dégouline littéralement. Une vraie tempête dehors, eh beh.

« Je serais tenté de dire : Fais comme chez toi miss. »

Pfff. Tu esquissa un sourire à ces mots alors que tu remontais rapidement. Pfiou, c'était pas de tout repos, de monter et descendre toutes les deux secondes, eh. Heureusement que tu arrivais à t'en tenir aux délais que tu donnais. Enfin, ça, c'était de famille. Ta mère non plus ne perdait pas de temps à se préparer, même pour les grandes occasion. Pas besoin de mettre une couche faramineuse de maquillage, pas besoin de chercher une coiffure trop recherchée. Elle venait comme elle était. Même s'il lui arrivait parfois de déborder un peu, mais jamais de manière déraisonnable comme les femmes le font si souvent. En même temps, vu qu'elle passait plus de temps avec des objets vieux de plusieurs siècles... Ben pas besoin de se pomponner pour aller sur un site archéologique. On fini toujours avec de la poussière un peu partout. Même pas besoin de se rouler par terre pour ça. De retour au rez-de-chaussé en dévalant les escaliers que tu connaissais par cœur, et hop.

« Ça te va très bien miss. »

« Merci. Je te retourne le compliment.~ »

Elle lui fit un clin d’œil complice. Regarder comment ce Hugin n'était pas content. Corbeau jaloux de l'attention que tu portais à ton ami. Et peut-être un peu boudeur du fait que tu ne l'ai pas laissé becter un peu de lasagnes tout à l'heure. Pff, sacré numéro ce corbeau.

« Pourquoi pas, que me proposes-tu ? Non. j'ai mieux. Surprends-moi, je te laisse carte blanche. »

« Comme tu veux.~ »

Tu le regarda s'affaler sur le canapé et tu souris en voyant ça. Anoki, toujours fidèle à lui même. Premier canapé qu'il croise, pouf, il se pose dedans sans se poser de question, ahah. Alright. Il te restais un peu d'alcool dans tes placard, tu n'avais pas touché aux deux bouteilles que tu avais acheté il y a un moment de cela lorsque tu t'étais un peu tapée la honte au mystery en te bouffant la porte et en perdant tes lunettes teinté. Tu étais certaine que Dipper les avait récupéré... Bah, il pouvait les garder, tu n'avais pas vraiment envie de les toucher après ça... Tu allas dans la cuisine, en même temps, en cuisine typiquement américaine, elle n'était pas séparée du salon, et farfouilla dans les placards. Ah, voilà ! Du rhum. Bon, t'allais pas le donner pur, hein. On va juste le mélanger avec un jus de fruit, et hop. L'abus d'alcool n'est pas recommandé, après tout. Surtout qu'Anoki reprendrait le volant plus tard. Enfin ça... S'il faisait trop moche, tu préférais limite qu'il reste dormir ici au lieu qu'il rentre encore dans un arbre. Ou qu'un arbre lui rentre dedans, sait-on jamais, dans cette ville...

Tu allais prendre les verres... Enfin, tu avais déjà pris la bouteille de rhum a vrai dire. Sans y penser. Mais voir ton reflet dans les verres, ça t'avais rappelé pourquoi les miroirs étaient couvert. Eh merde. Tu farfouilla un peu et tu trouva des verres qui ne brillaient pas. Tant mieux. Comment expliquer à Anoki pourquoi tu n'aimais pas toucher toutes surface lisse et capables d’émettre un reflet ?... Bon, il avait bien entendu vu la "fausse" Apo, mais quand même. Tu sorti la bouteille de jus de fruit du frigo. Tu mis un des gants contre la chaleur pour prendre la bouteille de rhum -pas folle la guêpe- et tu versa une quantité respectable d'alcool, avant de reposer la bouteille. Ah, tiens, tu devrais limite prendre un plateau, ça serait plus simple à transporter. Bon... Tu regarda dans les tiroirs... Où était ce plateau... Ici. Tu le sorti et tu mis la bouteille sur celui-ci, en plus des verres et du jus de fruit. Tu reposa le gant -pas besoin de te ridiculiser, même si tu savais que l’amérindien faisait plus attention a son environnement qu'il ne le laissait croire. T'avais des gâteaux pour l'apéritif ?... Meh. Tu sorti un bol avec une peinture opaque, et regarda dans les placards à gâteaux. Bon ben au moins, y'avait des chips. Pas de cacahuètes ?... Vraiment ?... Tu soupira. Tu vida une partie du paquet de chips dans le bol, et tu le posa sur le plan de travail. Déjà, si vous mangiez tous les chips du bol, c'était pas mal.

Tu pris donc le plateau et revins vers Anoki. Tu posa le tout sur la table basse non loin du canapé et tu t'affala aussi dedans.

« Bon. Alors, comment ça se passe chez toi en ce moment ?... Laisse moi deviner... Ils sont tous derrière toi à t'empêcher de faire ce que tu veux ? »

Tu le regarda en souriant narquoisement. Bien entendu, tu connaissais déjà l'horreur d'être couvée comme un œuf. C'était très chiant.

« Ton grand père est bien arrivé ? »

Ton regard se posa un instant sur l'endroit où Hugin devait être... Wait. Tu regarda immédiatement la table basse.

« Hugiiiiin... Come here. »

Tu tapota le bras du fauteuil en le regardant de manière dissuasive. Ce n'était pas pour lui les chips, non mais. Tu plissa encore plus les yeux quand il fit mine de prendre une chips dans son bec. Il abandonna et vint se poser à l'endroit désigné. Non mais. Tu lui tapota la tête d'un doigt.

« Good. »

Tu reposa ensuite ton regard son Anoki.

« C'est pas facile d'avoir un chapardeur à la maison, eheh. »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 392
Dollars : 4378
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Dim 9 Juil - 0:25
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."
He's saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."
Bien installé dans le fauteuil de son amie, il la regarda s'éloigner pour leur préparer sa surprise. Qu'allait-elle faire ? Cocktail ? Alcool pur ? Boisson non alcoolisée ? Il était curieux de découvrir ce qu'elle allait lui servir. Avec elle, il s'attendait à tout. Il la laissa donc vaquer à ses occupations et garda les yeux fermer durant tout ce temps. Enfin un peu de repos : pas de vieux con à brailler pour il ne savait trop quelle raison, pas de petite sœur à surveiller, pas de meilleur ami à fuir, en bref il était libre de se reposer quelques secondes. Ne penser qu'à lui. Ses épaules s'affaissèrent alors qu'il profitait de la quiétude temporaire, même le regard courroucé du corbeau sur lui ne le dérangeait absolument pas.

Il ne sait pas combien de temps il resta ainsi mais il en savoura chaque seconde. Jusqu'à ce que le bruit d'une vaisselle transportée vers lui se fit de plus en plis distincte. Il ouvrit alors un œil pour voir son amie approchée et fit de même avec son jumeau. Il lui sourit et se réinstalla correctement tandis qu'elle prenait à son tour place sur le canapé.

« - Ils sont si prévisibles que cela ? »

Un fin sourire gêné vint orné ses lèvres. Elles ne connaissaient pas les énergumènes qui l'entouraient et les avait vu qu'une fois pour la plupart mais elle savait comment ils avaient réagit après son retour de la fête foraine.

« - Bon j'avoue que foncer à la fête foraine dans mon état n'a pas été l'idée la plus brillante jusque là mais le danger était bien trop présent pour que je ne ferme les yeux. Il y avait plus important que ma propre vie Apo... »

Son regard se fit lointain. Il semblait perdu dans ses pensées, dévoilant un coté vulnérable bien trop présent à son goût depuis quelques temps.

Il y a des baffes qui se perdent. Please.

Il se ressaisit à l'énonciation de son grand-père.

« - Oui, ce crétin est bien arrivé à destination et en un seul morceau. Du coup, je dois m'occuper d'un enfant en plus. C'est tout ce dont j'avais besoin en ce moment. »

Il ne le cachait pas, l'arrivé impromptue du vieil homme le fatiguait au plus haut point. En même temps être réveillé par la voix mélodieuse d'un métalleux en train de cracher ses poumons n'était pas ce qui était le plus conseillé pour lui en ce moment. Adieux siestes et repos réparateurs. Il claqua la langue contre le palais.

Heureusement que le corbeau d'Apocrypha était là ou sinon il serait resté encore quelques temps à marmonner des vengeances envers son aïeul. Ce fripon avait sauté sur l'occasion où sa maîtresse discutait avec lui pour tenter d'aller picorer dans le bol à apéritifs. Un combat de regards s'engagea entre l'animal et sa maîtresse. La jeune femme gagna et voilà le volatile se poser sur le bras du canapé, vaincu.

Il eu un sourire compatissant à son encontre. Peut-être que quand son amie aurait le dos tourné, il lui filerait quelques morceaux. Il verrait s'il en aurait l'occasion.

« - Je vois cela, heureusement que je n'ai pas ce problème avec ma dinde. En même temps cette grosse diva se ferait repérer à des kilomètres. Niveau discrétion, elle a beaucoup à apprendre. »

Il attrapa finalement l'un des verres qu'avait ramené Apocrypha et le leva bien haut au dessus de leurs têtes.

« - Aux vieux amis qui se retrouvent après une longue période. »

Et il le porta à ses lèvres. Le liquide passa dans sa bouche puis son œsophage. C'était sucré et chaud en même temps. Jus de fruit et alcool ? Il n'en avait pas prit depuis un bon moment. La dernière fois avait été peu de temps avant son accident. Juste avant pour être plus précis. Mais depuis, sa petite sœur Chenoa veillait au grain et il n'avait plus touché une seule goutte. Il en profiterait ce soir, ce serait leur petit secret à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 360
Dollars : 855
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Sam 15 Juil - 20:08
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
« Ils sont si prévisibles que cela ? »

Ce n'était pas que c'était prévisible... Bon en fait si, mais tu avais exactement la même énergumène qui réagissait de manière disproportionnée en la personne de ton père. Avoir un papa poule vampire, c'était assez... Hum, comment dire... embêtant, à la longue. Tu avais été couvée toute ton enfance, une chance que tu ne sois pas devenue quelqu'un de détestable... Oh wait. En fait, si, tu l'étais. Avec certaines personnes, seulement, ahah. Y'en a que tu avais dans le nez aussi. Enfin bon, tu n'étais pas trop pourrie gâtée. Tu ne piquais pas des crises pour avoir le dernier truc à la mode, tout allait donc très bien. Tu avais juste un goût prononcé pour les vêtements de luxe, mais eh, il faut savoir se faire plaisir de temps en temps. Quand on a les moyens, pourquoi se priver de quelques petits plaisirs bienvenus ?...

« Bon j'avoue que foncer à la fête foraine dans mon état n'a pas été l'idée la plus brillante jusque là mais le danger était bien trop présent pour que je ne ferme les yeux. Il y avait plus important que ma propre vie Apo... »

Tu lui fit un regard réprobateur, quand même. C'était totalement stupide ! Et si ses blessures s'étaient rouvertes, hein ? Tu n'étais pas dans ton état normal, et il fallait mieux ne pas l'amener à l'infirmerie de la fête. Alors cette idée lumineuse, il aurait du ne pas la réaliser. Même si ça aurait voulu dire... Oh est puis merde. Tu soupira de dépit. Sans ce couillon, tu serais coincée pour toujours dans un miroir, dans une fête foraine, donc ce n'était pas si mal en fait. Mais qu'il mette sa vie en danger, c'était pas cool non plus. C'était un de tes rares amis, tu n'avais pas envie de le perdre bêtement parce que monsieur voulais jouer aux héros. La happy end n'existe que dans les contes pour enfants, et rarement dans la réalité. Certains héros meurent en le devenant. Et tu étais loin d'être du coté des gentil, tout de même. Tu étais pour l'instant neutre à tendance mauvaises. Le camp qui t'arrange. Pour l'instant.

« Oui, ce crétin est bien arrivé à destination et en un seul morceau. Du coup, je dois m'occuper d'un enfant en plus. C'est tout ce dont j'avais besoin en ce moment. »

Tu souris. Eh bien, il y en avait un qui avait des relations bien compliquées avec sa familles, dites-moi. Toi tu avais l'avantage de ne pas avoir de grands parents à te soucier. La famille de ton père... Morte depuis très longtemps. La famille de ta mère ? Le mariage n'avait pas été apprécié. Mais c'était le cadet des soucis de ta mère. Si sa famille réfutais ses choix, elle s'en contrefichait totalement. Ta mère, cette championne, ahah. Même si c'était dommage, non ?... Tu aurais bien aimé connaitre ton grand père et ta grand mère... Même s'ils devaient sans doute être exécrables, vu comment ils avaient réagis. Well, la famille... Toujours première source d'ennuis.

« Je vois cela, heureusement que je n'ai pas ce problème avec ma dinde. En même temps cette grosse diva se ferait repérer à des kilomètres. Niveau discrétion, elle a beaucoup à apprendre. »

« Oh, tu as une dinde ? Intéressant, eheh. »

Vous aviez donc chacun un volatile en animal de compagnie, c'était pas mignon tout ça ?~ En même temps, quand on sait que dans cette ville, le jour des pionniers, vous pouviez épouser un pic-vert... Aucune chance que tu t'amuse à faire ça. Épouser un oiseau... Et puis quoi encore ?... Enfin bref. Tu le vis prendre son verre et le lever bien haut. Eh bien. Tu fis de même, du coup.

« Aux vieux amis qui se retrouvent après une longue période. »

« Yup. »

Tu bus quelques gorgée de ton verre avant de le reposer sur le plateau. Tu n'allais certainement pas tout boire d'une traite, ce serait mauvais. Boire avec modération, et pas comme un trou, tout de même. C'était du rhum... Et dire que les pirates le buvaient pur. Gosh, ça devait leur arracher la gueule. Tu garda une main sur Hugin, lui taquinant légèrement les plumes des doigts. C'était amusant de le faire chier.

« Heureusement que la fête est partie... On aurais pu finir comme ceux qui nous ont remplacés, Faith et moi... Tu as de la chance de ne pas t'être fait avoir par les miroirs, c'était atroce de voir son corps faire des conneries à cause de quelqu'un d'autre aux commande. Urgh. »

Raison pour laquelle tous les miroirs de la maisons étaient couverts. Pas question de voir un seul reflet dans un miroir. Bon, okay, tu avais fait une exception pour te coiffer, mais il fallait bien ça, quand même. M'enfin bon. C'était ça ou tu cassais les miroirs avec une batte de base ball. Et autant éviter de te ramasser plusieurs années de malheur en plus de devoir racheter des miroirs pour toutes les pièces qui en avaient.

« J'imagine que tu as eu plus de chance que nous ? Tes blessures vont bien ? T'as pas trop joué au casse cou ?... Je t'en veux toujours hein. J'ai juste décidé de ne pas te botter le cul... Autant éviter d'empirer ton état, hmhm. »

Toi tu avais eu le droit à une Toblerone furieuse qui t'as abîmé le ventre avec ses griffes. Enfin, jamais tu ne lui en tiendrais rigueur. Tu te demandais ce qu'Anoki avait bien pu foutre dans son coin, quand même. Tu l'avais vu fouiner dans les coulisses. Et t'avais pas DU TOUT été contente de le voir là bas. Ce coup de pied au cul, il l'aurait bien mérité quand même.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 392
Dollars : 4378
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Lun 17 Juil - 0:27
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Malgré le fait qu'ils aient trinqué à leur amitié, la jeune femme redirigea la conversation vers la fête foraine et surtout sur le fait qu'il y soit allé alors qu'il était convalescent. Les femmes et leur rancune tenace. Il avait comprit qu'il avait fait une énorme connerie en y remettant les pieds, pas la peine de lui rabâcher cela, son meilleur ami s'en était chargé et la marque qu'il tentait de caché à sa joue en était la preuve. C'est que l'enfoiré avait de la force. Au moins avait un peu plus de considération pour ses blessures et refusait à lui offrir une correction.

« - Les blessures sont toujours là mais ne se sont pas rouvertes. En même temps quand on te cloue limite au lit, ça n'aide pas à aller jouer aux héros. C'est déjà un miracle que j'ai pu venir chez toi. Mais je te remercie pour ta sollicitude et comme cadeau, dès que je serais complètement guéri, je reviendrai pour que tu puisses me le foutre, ce coup de pied au cul. »

Moyen détourné pour tenter de détendre l'atmosphère. C'est que son amie ressemblait à un vrai chat remonté. En même temps, il n'en avait fait qu'à sa tête, il ne pouvait pas trop lui en vouloir pour cela. Si elle était en colère contre lui pour lui avoir désobéit, c'est qu'elle l'appréciait vraiment. On ne blesse que les personnes qui tiennent à nous. Il était désolé pour l'avoir inquiété et essayerait de faire amende honorable quand il le pourrait.

En attendant, il accepterait l'hospitalité de sa charmante hôtesse. Il attrapa quelques chips qu'il picora. Au moins ainsi il n'avait aucun risque qu'il ne dise de grosses conneries. C'est qu'il avait moyennement envie de se faire jeter dehors alors qu'il pleuvait des cordes, pas plus qu'il avait envie de la blesser. Mieux valait définitivement enterrer le sujet de la fête foraine, trop de risque de mauvais souvenirs pour les deux parties.

Il préféra se lancer sur une conversation moins casse-gueule : à savoir leurs piafs. Il était vrai que depuis tout à l'heure, le corbeau n'arrêtait pas de lui faire les yeux doux. Enfin, façon de parler, il était plutôt en train de le maudire dans le dos de sa maîtresse.  

« - Et sinon pour répondre à l'une de tes autres questions, oui j'ai bien une dinde de compagnie. Elle se nomme Aiyana, j'ai sauvé cette princesse d'un banquet de Thanksgiving. Je devais lui ôter la tête mais n'en ai pas eu le courage. Quand je te dis que je suis un couard. »

Il lui tira la langue espièglement après cette dernière réplique. Un peu taquin sur les bords, ou était-ce son coté homme qui refaisait trop surface pour refuser d'avoir tort. La vengeance d'une virilité bafouée peut-être. En tout cas il ne lui laissa pas le temps de répliquer qu'il enchaîna tout en fixant l'objet de la conversation.

« - Et toi, comment as-tu rencontré ce charmant Hugin ?  On va dire qu'avoir un corbeau n'est pas banal. Ce sont des créatures intelligentes. Mon peuple a même tendance à dire d'eux qu'ils sont les gardien de la magie, des connaissances ésotériques, du savoir millénaire.

Il s'arrêta quelques instants pour reprendre une gorgée du liquide alcoolisé. Il avait laissé depuis longtemps son regard dévié vers celui de son amie. Une question lui brûlait les lèvres. Peut-être était-ce dut au cocktail, mais voilà qu'il se risqua à lui poser à travers un petit jeu.



La miss aurait-elle le temps de lui répondre ou la sonnerie du four allait abrégé tout ceci ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 360
Dollars : 855
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Ven 4 Aoû - 20:40
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
« Les blessures sont toujours là mais ne se sont pas rouvertes. En même temps quand on te cloue limite au lit, ça n'aide pas à aller jouer aux héros. C'est déjà un miracle que j'ai pu venir chez toi. Mais je te remercie pour ta sollicitude et comme cadeau, dès que je serais complètement guéri, je reviendrai pour que tu puisses me le foutre, ce coup de pied au cul. »

Tu leva les yeux au ciel. Comme si tu allais le lui mettre une fois guéris. Ce serait limite un risque de lui casser le coxis, eh. Autant éviter d'abîmer bêtement ton ami pour quelque chose, qui au final, c'était plutôt bien fini. Juste quelques traumatismes et autres phobies passagères à soigner, mais eh, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. N'en déplaise au Joker pour sa bizarrerie.

« Et sinon pour répondre à l'une de tes autres questions, oui j'ai bien une dinde de compagnie. Elle se nomme Aiyana, j'ai sauvé cette princesse d'un banquet de Thanksgiving. Je devais lui ôter la tête mais n'en ai pas eu le courage. Quand je te dis que je suis un couard. »

Tiens, soudainement, ta main te démangeais. Tu avais dis quoi déjà dans le train fantôme ?... Ah, oui, ne pas se dévaluer encore une fois devant toi. Tu émis un grognement quand il te tira la langue. C'était quoi ça, au juste ? Une déclaration de guerre ? Il te cherchait ou bien ?... Rhalala, les hommes... Tu l'observa en haussant un sourcil, vu qu'il ne te laissa pas le temps de répliquer. Sage décision, sinon il allait déguster pour s'être rabaissé. En quoi ne pas couper la tête d'une dinde voulait dire qu'on était un couard ? C'était absurde. Pourquoi en faire tout un plat ? Pfeh.

« Et toi, comment as-tu rencontré ce charmant Hugin ? On va dire qu'avoir un corbeau n'est pas banal. Ce sont des créatures intelligentes. Mon peuple a même tendance à dire d'eux qu'ils sont les gardien de la magie, des connaissances ésotériques, du savoir millénaire. »

Eh bien voilà, enfin quelqu'un qui posais les bonnes questions. Même si tu ne savais pas vraiment pourquoi ton père t'avais offert cet animal, d'autant que tu ne savais même pas où il l'avait déniché. Qui pouvait bien fournir un oiseau de ce genre ? Ils étaient sensés être... comment dire... Libre, en fait. M'enfin, qui de toi ou d'Hugin avait été apprivoisé ? Là était une autre question. On va dire que vous vous étiez mutuellement apprivoisés. Il n'avait pas toujours été facile à vivre au début, mais tu l'avais bien traité quand même. Même quand il avait fait quelques conneries. C'était quand même un bel oiseau. Et même leurs croassement était joli, quand on y prêtait attention. Tu pouvais sans aucun doute reconnaître celui d'Hugin des autres volatiles de sa famille. Tu déplaça Hugin avec précaution et le posa sur tes cuisses, t'amusant au passage avec ses ailes. Il semblait grognon, mais au fond, il aimait bien l'attention que tu lui portais. Disons qu'il avait son caractère bien a lui, et aimait faire son chieur pour la forme. Et puis... Il était d'un jaloux... Sacré corbeau va. Tu lui grattouilla la gorge d'un doigt avant de reporter ton attention sur ton ami. Tu fit un sourire en coin.

« Pour répondre à ta question, c'est mon père qui m'a offert cette petite tête plumeuse l'année dernière pour mon anniversaire. Je ne sais toujours pas où il a bien pu se dégoter un corbeau, m'enfin, je l'aime bien, ce petit voleur de nourriture. »

Tu poqua la tête d'Hugin avec un air amusé. Il décida de répliquer en te piquant le doigt légèrement avec son bec. Rien de bien méchant, cela ne te blessa même pas. Tu avais l’habitude qu'il fasse ça quand tu l'embêtais un peu trop à son goût. Tu caressa son plumage noir irisé pour te faire pardonner.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 392
Dollars : 4378
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Sam 5 Aoû - 15:28
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?

Anoki s'amusa de la complicité entre Apocrypha et son corbeau. Ils se cherchaient tous les deux mutuellement mais il s'aimaient, cela était à n'en pas douter. Un cadeau de son père alors ? Douce attention de sa part. Le corbeau messager portait le message d'amour d'un père pour sa fille. Quelle plus douce livraison pourrait exister en ce monde ? Il continua de boire son cocktail tout en les regardant se chamailler. Il préférait voir son amie ainsi plutôt que comme il avait put la voir lors de leurs retrouvailles à la fête foraine. Le sourire lui allait décidément bien mieux et serait capable de tout si une âme le lui effaçait. On n'avait pas le droit de faire souffrir cette jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 360
Dollars : 855
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Lun 14 Aoû - 18:35
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
« Je te laisse réfléchir a la question, le temps que je sortes le plat du four... Il va falloir que tu bouge du canapé, eheh. »

Car la table, tu l'avais bien entendu mise sur la table. Pas sur la table basse. Tu récupéra le plateau à apéritif en te levant, le mettant sur la table du salon au passage (vous pouviez bien continuer l'alcool en mangeant, toujours avec modération) avant de te diriger vers la cuisine, qui de toute manière, en bonne cuisine américaine, n'était pas séparée du reste de la pièce par un quelconque mur. Tu récupéra les gants de cuisson avant d'ouvrir la porte du four et de saisir le plat de lasagnes, dont la bonne odeur te chatouillais les narines. Dommage que le goût du plat n'aurait rien d'exceptionnel pour tes papilles. La faute d'être une créature hybride. Obligée de manger et de boire, mais en n'ayant pas de goût autant que les humains ou les vampires pour leur alimentation... C'était la tristesse. Tu posa le plat sur la plaque de cuisson de l’îlot le temps que tu sorte un couteau et un ustensile dont le nom t'avais échappé pour prendre les parts découpées sans en mettre partout. Tu les mis sur le plat fumant pour faciliter le transport jusqu'à la table où un dessous de plat attendait sagement au milieux de celle-ci. Tu posa ta charge avec délicatesse, pas besoin de faire un gros "boum", eh.

Tu vis du coin de l'oeil qu'Hugin louchait vers le plat du haut du piano. Tu lui tira la langue narquoisement. Bien sûr que tu lui en donnerais, mais là c'était un risque à ce qu'il se brûle. Il allait attendre que ça refroidisse un peu avant. Tu ôta les gants que tu posa sur un coin de la table avant de saisir le couteau et de couper des parts égales. Si elles étaient trop petites, il n'y aurait qu'a se resservir. Tu mis une part dans l'assiette d'Anoki et une autre dans ton assiette avant de t'installer sur ta chaise avec le sourire.

« Lasagnes classique d'une recette provenant d'Italie. J'espère que ça t'iras. »

Tu attendais bien entendu sa question. Sur quoi allait-elle porter, cette fois ? C'était là toute la surprise.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» voulez vous coucher avec moi, ce soir ? + poppy jeffrey
» Voulez-vous coucher avec moi? (Nicole)
» Voulez vous coucher avec Mia, ce soir ? XD
» LILITH. ϟ Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? - Terminée.
» Venez vous amuser avec moi !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Résidences :: Maison d'Apocrypha-