Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Mer 4 Oct - 17:10
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►


I wanna hold

'em like they do in Texas plays

Fold 'em, let 'em, hit me,

raise it baby stay with me (I love it)

Love Game intuition play

the cards with spades to start

And after he's been hooked

I'll play the one that's on his heart

Encore une défaite pour son amie. Décidément la chance n'était pas du tout ce son coté ce soir. Comme quoi même en dehors de son casino, il restait un adversaire redoutable ou alors c'était Apocrypha qui faisait exprès de perdre. Ça ne pouvait pas être autrement, il connaissait son amie comme battante, gagnante. Elle ne pouvait pas perdre. Pas face à lui, un simple humain...

Le regard qu'elle lui lança en cet instant lui fit rapidement oublier cette théorie, il semblerait qu'elle n'était pas plus enchantée que cela de perdre. Alors c'était vraiment sa chance qui lui permettait de gagner ? Face à cette réalisation, il lui rendit un sourire gêné tout en s'enfonçant de quelques centimètres dans le canapé. Asseyant par cela de paraître plus petit. Des fois que ça marche.

En même temps, il y avait vraiment de quoi être gêné : la pauvre miss n'avait plus que sa culotte tandis que lui, eh bien il était encore complètement habillé. D'un certain coté, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même d'avoir défié un gérant de casino au poker. C'était quasiment du suicide. Toutefois pour sa survie, et celle de son cul, il préféra ne pas le lui indiqué. Un coup de pied aux miches étant si vite arrivé. Il l'avait évité en arrêtant de se flageller, alors mieux valait faire profile bas.

Fort heureusement, ce fut Apocrypha qui brisa le silence part une réplique emplie de spiritualité. Lui ? Profiter du paysage ? Ce n'était pas comme s'il était intéressé par les corps un peu plus... disons masculin. Mais si en fait. Son amie avait beau être très charmant, il ne baverait pas pour autant sur ses sympathiques apparats. L'amérindien laisserait donc cela à quelqu'un de plus à même d'en profiter, comme ce certain jeune homme sur lequel elle avait quelques vues. Une pointe de remord le prit et dans un murmure commença une phrase...

« - Apo je... »

Avant de se ressaisir. Mais trop tard pour cacher les réactions de son traître de corps : les pommettes avaient pris une teinte rouge et ses yeux c'étaient détournés du corps offert à sa vue.  Non ce n'était pas le moment de lui déballer ça comme ça. « Au fait Apo, je suis gay. Comme ça, on va pouvoir mater les mecs entre potes. C'est cool non ? Bon on la continue cette partie ? ». Non, décidément ce n'était clairement pas le moment pour une révélation aussi importante. Peut-être plus tard dans la soirée si elle le lui permettait. Après tout Apocrypha était sa meilleure amie, il était donc normal qu'elle finisse par savoir ce léger détail.

« - Non rien. Tu as raison, je vais alors en profiter un maximum. »

Un clin d’œil pour cacher ses troubles intérieurs, ainsi qu'un timide sourire, et la partie pouvait reprendre. Il laissa son amie prendre les premières cartes et se contenta du reste. Encore une très bonne main. Décidément si la dhampire n'avait pas un jeu excellent, il se pourrait qu'il gagne haut la main. En parlant du loup, la voilà qui reposait des cartes pour changer son jeu. Ce n'était pas bon signe mis à part si elle tentait un coup de maître. Une quinte flush royale pour briser sa malédiction était une excellente revanche.

Les deux adversaires abattirent leurs cartes et un grand moment de silence régna devant le fait accompli. Il avait gagné. Encore une fois. Ce soir, il lui avait littéralement roulé dessus et des scrupules commencèrent à poindre le bout de son nez. Peut-être aurait-il mieux fait de faire exprès de perdre à cette partie, histoire de lui remonter le moral. Après tout, qu'est-ce que ça foutait s'il perdait ses chaussettes pour redonner espoir à son amie.

Voilà désormais son ancienne camarade de classe à poil. Il l'avait littéralement dépouillée et dans tous les sens du terme. C'est alors qu'une idée lui vint en tête. De toute façon, il avait gagné donc il pouvait se montrer magnanime avec elle.

« - Sûre ? Et si je te disais que je t'autorisais quatre tentatives de plus pour me mettre à nu ? Je ne veux pas que tu ais un mauvais souvenir de notre partie de poker. »

Il attrapa de nouveau les cartes et les mélangea de nouveau. Il ne connaissait pas du tout cette croyance sr les cartes mais elle était intéressante. Avait-il réellement mis son essence à tel point que le jeu serait de son coté ? C'était une hypothèse à tester et cela pimenterait les choses. Tout en réfléchissant aux « pour » et aux « contre » de son idée, il fini par s'arrêter.

« - Tu sais quoi miss, on va mettre un peu de mordant pour ces revanches. Que dirais-tu d'un « Qui perd, gagne ? Comme ça on verra si ma chance va me permettre de perdre suffisamment pour garder mon calebut. »

C'était un pari risqué et totalement débile. Mais c'était tout à fait un coup dont le duo était capable. Pas un pour rattraper l'autre. Elle c'était foutue elle-même dans la merde en lui proposant un poker, il allait lui aussi en faire de même en jouant contre sa propre chance. Il reposa alors le paquet sur la table basse et la fixa.

« - Alors, tu suis ou tu te couches ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dollars : 850
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Mer 8 Nov - 4:04
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
Ce qu'il avait tenté de te dire après que tu lui ai dit d'en profiter t'avais intriguée. Mhmh. Et il avait une nouvelle fois démontré que les peaux rouges pouvaient eux aussi rougir comme tout le monde. Tu n'allais pas manquer de le cuisiner sur sa réaction et sur ce qu'il voulait te dire à ce moment là avant de t'écraser comme une vulgaire mouche au poker. Bon, note à soi même, ne plus jamais faire de strip poker avec Anoki, il vous écrasait littéralement avec ses bonnes mains. La saleté.

« Sûre ? Et si je te disais que je t'autorisais quatre tentatives de plus pour me mettre à nu ? Je ne veux pas que tu ais un mauvais souvenir de notre partie de poker. »

Tu haussa un sourcil intrigué à ses paroles. Il savait parler à ton côté revanchard, le vilain. Tu détestais rester sur une défaite... Enfin, double défaite. Car en plus de t'avoir battu aux jeux, il allait pourquoi poser sa fameuse question. Et tu savais exactement sur quoi elle serait. Oh, et puis qu'est-ce que ça pourrait faire que tu lui dise pour qui tu avais un certain intérêt ?... Mh. Ce n'était pas comme si les rumeurs à propos de Dipper et Tristan étaient vraies, eh. Mais entre ce que tu savais toi, et ce que les autres savaient, il y avait une certaine marge. Être intéressée par un mec "pris" ? Tu n'étais pas vraiment désespérée à ce point. Mais tu te fichais encore plus de ce que les gens pensaient de toi. Même si là ce serait l'avis d'Anoki, ce qui... changeais un peu l'équation. Tu savais être à l'écoute de ce qu'ils avaient a dire, ces rares amis... Qui actuellement battait les cartes.

« Tu sais quoi miss, on va mettre un peu de mordant pour ces revanches. Que dirais-tu d'un « Qui perd, gagne » ? Comme ça on verra si ma chance va me permettre de perdre suffisamment pour garder mon calebut. »

C'était une proposition alléchante... Tout en étant terriblement vexante pour ton égo. Devoir gagner par des moyens et règles détournées. C'était vraiment... Tu n'aimais pas ça. Mais contre Anoki, ça prenait sens. Monsieur était littéralement un chanceux de première. Un peu trop chanceux pour être honnête à ton goût, mais tu savais qu'il n'aurait pas triché contre toi. Cela te ferais presque douter de ta manière de jouer au poker, tout ça. Oui, décidément, tu étais blessée dans ton orgueil de joueuse compétitive, actuellement.

« Alors, tu suis ou tu te couches ? »

« Tu devrais éviter de me tenter de la sorte, j'ai tendance à mal prendre les défaites... Mais une revanche ne se refuse pas. Même si le mal est déjà fait. Saleté. En 26 ans les seules défaites que j'ai eu à supporter étaient celles contre mon père. Comme quoi... »

Oui, les autres défaites que tu avais pu subir, tu ne les mentionnais pas. Elles étaient rares, et elles devaient être effacées. Wait, tu n'avais pas laissé ton véritable âge t'échapper, là, tout de suite ? Mince alors. Était-ce volontaire pour le déstabiliser ? Mh, qui sait ?... Sa réaction serait terriblement amusante s'il réalise que tu avais menti sur ton âge. Peut-être que tu devras lui expliquer le pourquoi du comment plus tard. Après tout, autant ne pas le laisser trop dans le flou quant à cet état de fait. Tu avais encore quelques petites choses à lui dire sur toi, après tout. Seulement, voilà. Tu ne pouvais pas tout dire d'un coup, même si c'était lui qui avait deviné en premier pour ta nature. Il y avait même des choses que tu étais incapables de dire. Ou d'autres incapables de faire. Se faire porter comme il l'avait fait à la fête faisait partie des choses que tu ne pouvais pas "supporter". C'était au même niveau que de faire du piano -comme la fois où tu avais ensuite croisé Tristan dans un état...- ou chanter. Même si tu évitais également les autres instruments de musique, car on ne sait jamais. Tu savais que tu avais un trouble de stress post traumatique. Mais ça, ah, ton entourage pouvait se gratter pour que tu l'avoue. Et surtout sa cause. Tu n'avais jamais pu en parler. Ce n'était pas demain la veille que tu le ferais. Faire comme si de rien était, c'était beaucoup plus facile que de faire face.

Tu te contenta d'un sourire en coin en prenant une nouvelle main, pas le moins du monde perturbée par ta nudité totale et tes pensées sombres. Pudique ? Quoi ? Ça se mange ?... Tu ne l'étais plus depuis longtemps, les vampires ayant un drôle sens "d'être habillé" pour certains. Les vêtements, c'est si surfait. Surtout quand les vampires ont plusieurs siècles à leur actifs, ils deviennent moins regardant. Après tout, au bout de 300 ans, faut relativiser, parait-il. M'enfin, trainer à poil n'était pas un problème pour toi. Après tout, on nais tous comme ça. C'est un poil hypocrite de se dire civilisé en ayant des vêtements.

« Enfin, toujours est-il que mon père va sur ses 2900 ans facile, c'est donc normal que j'enchaine les défaites en jouant contre lui... »

Petit info sur ta famille air de rien. Dis comme ça, ça devait certainement être impressionnant. Pourtant ton père était sans doute comme les autres. Tu n'en savais rien, mais bon, il était ce que tu approchait le plus d'un papa poule, qui a des moyens. Beaucoup de moyens. Ça ne changeait sans doute pas des parents riches de base. Quoique, au vu des parents de Pacifica, tu t'estimais plutôt heureuse de ta famille. Ton père avait toujours fait en sorte d'être là pour toi, et ta mère se chargeait de le faire marcher droit histoire de ne pas trop te gâter. Enfin... Tu avais quand même eu le cadeau classique d'un papa qui ne regarde pas aux dépenses. Un pur sang pour tes 15 ans. Ah bah. Ta mère l'avait bien grondée comme il faut. Ce cheval vivait d'ailleurs paisiblement dans une des propriété de ton père. Peut-être que tu devrais y aller de temps à autre, tu avais toujours apprécié monter à cheval... Et puis celui-ci était habitué aux vampires. Les autres sont plutôt mal à l'aise... Même en étant dhampire. Après, Hugin, lui, ne comptait pas, comme animal. Il était de toute manière en mode "j'aime personne" tout le temps avec son regard noir de corbeau. Tu l'avais apprivoisé, donc il... te supportait. Voire même était jaloux des invités quand l'envie lui prenait. Le meilleur moyen de l'amadouer était la nourriture, ahah... Même s'il ne disait généralement pas non à quelques caresses. Après, autant se méfier, il pince quand il en a marre...

Tu observa tes cartes... Mh, pas trop mauvaises... Enfin, le but maintenant était de perdre pour gagner. De toute façon, tu n'avais plus rien à enlever, il serait compliqué de faire plus à ton niveau. Le but était seulement de faire tomber quelques vêtements, histoire que tu sois pas la seule à être déssapé, quand même.

« En espérant que ma malchance me suivre, mh... »

Tu abatis tes cartes sur la table basse devant... Une défaite pour toi, ce qui en devenait une pour Anoki. Il était clair que sa chance allait jouer en sa défaveur. Ce paquet de carte amadoué causera sa perte... Enfin, espérons.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Ven 10 Nov - 20:23
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►


I wanna hold

'em like they do in Texas plays

Fold 'em, let 'em, hit me,

raise it baby stay with me (I love it)

Love Game intuition play

the cards with spades to start

And after he's been hooked

I'll play the one that's on his heart

Une main posée sur le paquet de cartes, l'amérindien fixait son amie dans les yeux, attentant la moindre réponse de sa part. Autant dire que lorsqu'elle arriva, son sourire carnassier apparu sur ses lèvres. Avec de telles règles, il était désormais difficile de prédire qui allait réellement gagner les prochaines parties et ça n'en rendait le jeu que plus palpitant : ce n'était plus contre une tiers personne qui jouait mais bien contre lui-même. Lui et sa chance insolente.

Toutefois, il n'eut pas le temps se savourer sa victoire que le choc se placarda sur son visage. Comment ça la miss avait vingt six ans ? Sérieux ? Un sourcil circonspect de relevé, il la fixait pour savoir si l'information dévoilée était vraie ou non. Alors depuis tout ce temps, elle cachait son véritable âge. Pour quoi faire ? Cela soulevait autant de questions que cela n'en résolvait.

L'amérindien était perturbé, la dhampire avait gagné ce round. Au moins maintenant il comprenait que malgré les compétences de son amie, celle-ci était arrivée à redoubler. À l'époque, cela avait d'autant plus été perçu comme une prouesse que lui-même avait réussi à passer. Et ce n'avait pas été gagné d'avance : entre ses notes plus que médiocres et son taux d'absences record, il avait été donné perdant. À l'époque, il avait même cru à une erreur d'inversion entre leurs deux dossiers. Mais non, il avait bien réussi à lui même obtenir le diplôme... de peu.

S'il avait encore le doute, le reste des paroles de la jeune femme le conforta sur le fait qu'elle disait la vérité. Bordel, un père vieux de 2900 au moins. Il devait s'y connaître en matière pour faire fuir les Casanova en manque de sensations fortes, peut-être que lui demander deux trois conseils pourrait l'aider avec ceux tournant autour de sa chère petit Chenoa. Histoire qu'ils y réfléchissent à deux fois avant d'oser s'approcher de la demeure Lawrence.

Pour tenter de faire oublier sa mine de déconfite, le métis se permit de rebondir sur la phrase de son amie. Alors comme ça son paternel alignait les victoires ? Il serait curieux de découvrir lequel des deux pourraient gagner ainsi même si monsieur Bàthory avait quelques avantages par rapport au « simple » humain qu'il était. Enfin simple était vite dit compte tenu du fait que monsieur avait quelques options intégrées pour avoir choisi le modèle « chaman ». Cela avait certes ses inconvénients mais aussi ses avantages.

« - Là, tu viens de toucher mon âme de joueur miss et je serai plus qu'heureux de l'affronter aux cartes dans mon casino. »

Voilà donc le retour du sourire espiègle en même temps qu'il prenait à son tour son jeu. Le regard dérivant de son amie à son jeu, il put constater sa trop bonne main. Autant dire que si Apocrypha ne sortait pas un truc qui poutrait le sien, il pouvait déjà se considéré comme perdant. Les deux adversaires abattirent alors leurs cartes et comme il le craignait, Anoki remporta la bataille... et de ce fait perdit la manche. Il allait vraiment finir par regretter son idée à la con mais ne perdit pas la face pour autant.

« - Tu as gagné miss. Un coup de chance peut-être ? »

Contrairement à son amie qui avait prit soin de ses affaires en se dévêtant, lui n'eut aucun scrupule à balancer par derrière lui les chaussettes dont il venait de se s'alléger. L'humeur de la princesse s'en trouvait-elle calmée ? Il l'espérait. Parce qu'avec tout ça, il venait de se foutre dans la merde. Enfin... pas vraiment. Après tout, il avait tout de même réussi l'épreuve et désormais ils ne jouaient que pour s'amuser. Pour une fois, il était vraiment curieux d'avoir une réponse.

Battant de nouveau les cartes et les distribuant, ils tombèrent une nouvelle fois sur une autre victoire de l'amérindien qui commença à rire jaune. Certes il avait lui-même lancé ce pari à la con mais il restait tout de même un mauvais joueur. Un très mauvais joueur même et s'il aimait à titiller les autres quand il gagnait, c’était une toute autre paire de manches lorsqu'il s'agissait de perdre. Il lui restait donc trois vêtements : le pantalon, la chemise et le caleçon. Le choix fut rapide et voilà que l'abruti se releva du canapé pour se planter à coté de son amie.

« - À ton tour de profiter. »

Alors, commençant à se déhancher, il desserra sa ceinture de cuir suivi des boutons de son pantalon. Après tout, n'était-ce pas un strip-poker ? Alors autant donner autant de « strip » que possible. Sous les quelques mouvements sensuels, le vêtement s'écroula lentement au sol avant d'être rattrapé par le gérant et balancé sur la dhampire. Petite vengeance déguisée. L'acte accompli, il se rassit comme si rien ne c'était passé et mélangea une nouvelle fois les cartes.

Contre toute attente, se fut une défaite de sa part et jamais il n'eut autant apprécier de perdre. Cette manche, il pourrait garder ses fringues. Il lui avait laissé quatre manches, cela signifiait qu'ils allaient entamer le dernier match mais aussi impliquait qu'il allait pouvoir garder un vêtement. Maigre lot de consolation. Ragaillardit par ce changement de situation inopiné, il se permit de l'ouvrir une nouvelle fois tout en mélangeant puis distribuant les cartes.

« - Eheheh. On ne peut pas perdre à tous les coups. »

Et il aurait mieux de fermer sa grande gueule de con car le poker se termina sur une victoire de sa part. Apocrypha l'emportait donc avec sa défaite. Plus que deux vêtements et son choix était déjà fait. Ouvrant sa chemise en déboutonnant ses deux premiers boutons, il arrêta là son entreprise pour enlever sans sourciller son caleçon qu'il jeta tout comme ses chaussettes. Toutefois, il ne poussa pas le vice jusqu'à s'offrir en spectacle à la jeune femme. Pas à ce point. Mais il reprit comme si de rien n'était. Comme s'ils n'étaient pas tous les deux cul-nu sur le canapé.

« - Bien et maintenant, tu nous proposes quoi ? »

Apparemment, tout comme son amie, le jeune homme ne semblait que peu embarrassé par des notions telles que la pudeur ou la timidité. Par contre, il n'avait pas oublié sa victoire et réclamerait son gain.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dollars : 850
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Mar 14 Nov - 23:04
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
Touché. En effet, tu ne disais que rarement la vérité, mais étant donné qu'il savait pour ta nature, eh bien, le reste n'avait que peu d'importance. Tu avais de plus gros secret que le fait d'être dhampire, de toute manière. Des plans pour la fin du monde, ce genre de choses que peu de gens sensés sont sensés faire, ahah. Le seul problème, c'est que tu n'étais pas sensée du tout. Un poil trop cassée pour pouvoir fonctionner correctement. Au final, n'était-ce pas un masque que tu avais toujours sur le visage ? Même lorsque tes sentiments étaient un tant soi peu véritables, tu te mentais à toi même pour éviter de trop souffrir. "Ce n'est qu'une occupation, qu'un intérêt actuel, pas de quoi me faire hésiter". Mouais. A d'autres. Tu verras bien quand tu seras devant le fait accompli. Mais ce n'était pas pour maintenant, alors, tu pouvais parfaitement continuer à jouer les aveugles.

« Là, tu viens de toucher mon âme de joueur miss et je serai plus qu'heureux de l'affronter aux cartes dans mon casino. »

« Tu le regretteras quand il aura gagné contre toi. Les fois où j'ai pu le battre se comptent sur les doigts de ma main, et encore, j'ai dû ruser. Et les jeux de cartes ne sont pas les seuls jeux auxquels il m'a initié... Je t'en dirais plus sur les subtilités de la hiérarchie vampirique si tu le veux. »

Bon, tu étais incapable de battre ton père sur le plan physique. Un vampire comme lui te mettais au tapis en 2-2 avec le petit doigt quand il était en forme. Et si tu arrivais à le battre, se serait à se poser des questions sur sa capacité à être un chef de lignée qui aura survécu à pas mal de tentatives de meurtres, de duels et d'autres choses qui font entièrement partie du côté vampirique de cette société à part. Ce n'était pas parce que tu n'en faisait pas partie et que tu refusais d'en faire partie que tu devais être ignorante sur le sujet. Bien au contraire. En connaitre les subtilités était un bon moyen de se protéger. Après, sur le plan intellectuel, si l'on s'y prend bien, on peut arriver à le battre. A condition d'avoir plusieurs stratégies dans sa manche et d'avoir plusieurs coups d'avance. Voire même en faisant croire de faire n'importe quoi. Battre ton père aux échecs était une fierté qui n'était arrivé qu'une ou deux fois dans toutes vos parties...

« Tu as gagné miss. Un coup de chance peut-être ? »

Tu haussa un sourcil. Tu ne considérais pas ça comme de la chance, franchement. C'était toujours horriblement vexant, mais au moins, tu n'aurais plus à faire face à une immense solitude sur ta défaite totale et complète. Écrasante. Adieu estime de soi. Tu le regarda enlever ses chaussettes et les balancer plus loin... Qu'il n'oublie pas de les ramasser sinon ça allait chauffer pour son derrière... Les cartes furent de nouveau distribuée et il écopa d'une nouvelle défaite. Allait-il regretter ses paroles ? Hinhinhin. Peut-être que tu ne serais pas la seule à finir à poil sur le canapé ce soir... Very funny. A son rire tu avais fais un sourire en coin des plus... mesquin, disons. Il l'avait bien mérité pour le coup, ce revirement de situation. Chacun son tour de déprécier la défaite. Pas de jaloux.

« À ton tour de profiter. »

Tu t'enfonça dans le canapé en croisant les bras. Qu'est-ce qu'il allait faire, ce couillon ? Tu sentais la provoc arriver à 100m. Et tu avais raison. La saleté. Tu l'observa faire son déhanché pas du tout impressionnée. Eh, tu n'avais pas eu loisir à l'imagination quand il avait eu ce fameux pantalon moulant à la fête foraine, et aussi quand tu l'avais porté jusqu'à l'infirmerie, donc bon. Et en plus il se permettait de faire ça quelque jours après s'être fait mâchouiller. Bravo M. Lawrence. C'était pas brillant du tout de faire ça. Tu leva les yeux au ciel quand le pantalon fut au sol. Avant de te le prendre dans la face.

« Eh ! »

Non mais oh. Tu plissa les yeux en envoyant le vêtement balader, ayant eu très envie de le lui renvoyer dans la face, mais tu savais être plus vicieuse que ça pour tes revanches. D'ailleurs, à cette nouvelle manche, contre toute attente, tu gagna. Les cartes auraient pas pu te faire ça avant ? Genre, t'éviter l'humiliation de perdre d'une manière totale ? Nan ? Bandes de saletés. Tu allais les brûler, ces vilaines cartes, si ça continuait. De toute façon tu avais encore pleins de jeux de cartes pas encore ouverts. C'était ça le plus drôle quand on vivait dans une maisons où des personnes agées ont vécu. On trouve pleins de trésors. En plus de trouver au moins 10 paquets de cartes différents. Les vieux et la belote, toute une histoire d'amour. Quoique, une des personne ayant vécu dans cette maison devait avoir plus eu des jeux de tarot que des jeux de cartes classique. Tu devais recommencer à fouiller dans le grenier et la cave pour voir les trésors que tu pourrais trouver. Tu avais bien eu ce grimoire de magie dans le grenier, n'attendant qu'une chose; que quelqu'un mette la main dessus et le lise. Et au mieux, sans doute quelqu'un de la famille Goldsmith. Tu serais bien curieuse de savoir s'il n'y avait pas un sort de protection empêchant les "indésirables" de lire les formules écrites dedans...

« Eheheh. On ne peut pas perdre à tous les coups. »

Tu plissa les yeux, pas amusée du tout. Il allait vraiment l'avoir, son coup de pied au derrière, blessures ou pas... On ne te cherche pas sans te trouver. Non mais. Ce fut d'ailleurs un sourire moqueur qui s'installa sur tes lèvres alors qu'il venait de perdre cette dernière manche de revanche. Ahahah. Il ne l'avait vraiment pas volée, celle-là. Alors, qu'allait-il enlever ? Monsieur était sur ses réserves concernant son dos, donc... Oh, cette feinte de... bon, le résultat était prévisible, et il eu la bonne idée de ne pas trop s'offrir en spectacle après s'être débarrassé de son caleçon. Là, on pouvait clairement dire que les deux couillons que vous étiez n'avaient plus vraiment aucun secret pour l'autre. Même si un certain amérindien avait préféré garder son secret caché. Ce qui ne passa absolument pas inaperçu. Genre, vraiment. Tu avais un petit sourire en coin en l'observant de biais. Bon, au moins cette partie de strip poker avait été... amusante. Un peu. Dommage que l'autre n'ai pas subis un perfect comme toi. Là ça aurait été comique. Et triste pour toi. Tu avais perdu tous les matchs, sauf un. Atrocement vexant.

« Bien et maintenant, tu nous proposes quoi ? »

« Un monopoly ?... Nan, j'déconne. Je vois qu'on aime garder ses petits secrets... Bon, alors... J'avais dis soirée films d'horreur de merde. On pourra même comparer notre expérience personnelle aux destination finale. Je prépare le pop corn, et toi tu ramasse tes affaires. Faudrait pas attraper froid~... ou se prendre un coup de pied au derrière pour avoir mis du désordre. »

Qu'il la pose, sa question, tu n'allais pas lui dire de la poser, voyons. Il faut se respecter dans la vie. Ta défaite te restais quand même en travers de l'estomac. Tu te leva du canapé et enfila ta culotte et son soutif rapidement, histoire de ne pas trainer à poil plus que nécessaire. Tu ne pouvais pas attraper froid, mais bon, autant ne pas gêner ton meilleur ami plus que nécessaire en restant à poil. Si jamais ton père l'apprenais... Ohohoh, il fallait mieux qu'il n'apprenne jamais ce qui venait de se passer, sinon Anoki allait passer un sale quart d'heure. Même à 26 ans tu restais une petite chose fragile qui n'a que 10 ans à ses yeux... Des fois les parents sont désespérant. Fort heureusement, ton père ne venait pas à Gravity Falls très souvent. Et en plus quand il venait il ne te prévenait pas. Merci papa. Un jour te sera dans une situation malaisante s'il vient lors d'un moment inapproprié. Tu récupéra au passage ta robe et tes chaussures. Même si tu te demandais si c'était une bonne idée de remettre ta robe si vous mangiez du pop corn. Ce serait un coup à la salir. Mh... Oui, un petit tour à ta chambre serait de mise, pour le coup. De quoi ramener une couverture en prime, car même avec le chauffage, il ne faisait pas plus chaud que ça... Tu sortis les sachets de pop corn sucrés à mettre au micro-onde et en mis un à chauffer avant de t'éclipser.

« Je reviens, je vais prendre un truc dans ma chambre. »

Tu escalada les marches, tes fringues en main, les laissant ensuite sur la chaise de bureau avant de fouiller dans ton armoire pour sortir une couverture ayant beaucoup vécu, mais étant toujours en bon état, en plus d'un sweat noir à capuche tout doux et un short de pyjama gris. T'étais chez toi, tu pouvais prendre tes aises après tout. Un fois ces nouveau vêtements enfilés rapidement -en plus de chaussettes longues chaudes antidérapantes pour faire office de chaussons-, tu redescendis pour arriver pile à temps pour enlever le pop corn avant qu'il ne commence à griller et devenir immangeable. Tu en mis deux autres avant de les vider dans un saladier en plastique, toujours opaque, et de revenir t'installer sur le canapé, posant le saladier sur la table basse et dépliant la couverture sur vous deux. Au moins cela permettra d'éviter à Anoki de dégueulasser son costume. Tu pris la télécommande, alluma la télévision et te connecta à Netflix.

« Alors, tu veux regarder quoi comme "film d'horreur". J'ai une petite sélection de films pourris qui se prennent pas au sérieux, genre, Lesbian vampire killer -on repassera pour un titre approprié, leul-, Mars Attack -un classique- ou les scream -parce qu'on sait tous que les ados sont débiles- ou alors les vrais horreur, si tu veux. Après, je crois que Destination Finale a plus sa place dans le gore, eh. »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Jeu 16 Nov - 23:42
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►


I wanna hold

'em like they do in Texas plays

Fold 'em, let 'em, hit me,

raise it baby stay with me (I love it)

Love Game intuition play

the cards with spades to start

And after he's been hooked

I'll play the one that's on his heart

Bien installé sur le canapé de sa meilleure amie, l'amérindien la regardait d'un air taquin. Compte tenu du fait que pour le moment, leur soirée avait été la foire à la connerie, il était impatient de découvrir ce qu'elle lui réservait pour la suite. Et là ce fut le drame. Un Monopoly. Un fucking Monopoly. Apparemment, il n'y aurait pas que ses vêtements qui allaient voler ce soir mais au lieu de rester dans le salon, ce putain de jeu de merde allait terminer son envol dehors. Dans les ordures, là où était sa place.

Fort heureusement il s'avéra que cette idée était une blague et c'est avec un soulagement non dissimulé qu'il apprit la suite des opérations. À cela un sourire entendu se dessina sur ses lèvres espiègles, se remémorant le moment mémorable où ils avaient discuté des fins dans les films d'horreur ainsi que de l'espérance lamentable de la minorité ethnique dedans. Mais loin de choisir un film qui pourrait les faire frissonner d'effroi s'ils en étaient capables, elle préféra jeter son dévolu sur de nanards. Why not. Il avait envie de rire et cela suivrait le fil conducteur de la soirée : la déconnade. Alors c'était parti pour un bon film d'horreur pourri.

« - Je suis pudique moi, madame. ~ »

Du moins jusqu'à ce que son amie ne décide de vouloir faire du pop-corn. C'était tentant mais il n'avait plus faim. Lui et son appétit de moineau anorexique. Si elle voulait le remplumer, elle allait devoir lui mettre un entonnoir dans le gosier pour le faire manger. Heureusement qu'il avait gardé sa veste ou elle aurait pu voir ses muscles les premiers indices d'une sous-nutrition même si ses joues creusées ne le laissaient que trop fortement présumer. La voilà donc se diriger vers la cuisine pour y faire chauffer le pop-corn avant de s'éclipser vers sa chambre. Madame serait-elle gênée de sa nudité ? En tout cas pas lui. Un corps couvert de cicatrices ? Et alors ? Il n'allait ni en faire des cauchemars ni être choqué. Mais si elle se sentait plus à l'aise, il n'allait pas la retenir et surtout pas de force.

« - Fais donc. »  

Un mouvement las de la main sans la regarder lui indiquait qu'elle pouvait aller faire ce qu'elle voulait. Lui, allait s'occuper... à ce surtout pas faire ce qu'elle lui avait demander. Après tout, Apocrypha avait fait la bêtise de lui dire de faire comme chez lui. Or chez lui, le basané avait tendance à tout laisser traîner par terre, surtout lorsqu'il revenait, éreinté, du casino.il ne rangea pas son bordel, pas plus qu'il ne renfila son caleçon. Il allait assumer sa défaite jusqu'au bout et puis sa chemise le protégeait assez du froid comme cela, il ne faisait tout de même pas un froid polaire chez son amie.

C'est donc avec un sourire amusé qu'il la retrouva, habillée d'un pyjama et de longues chaussettes, alourdie du plat de pop-corns. La miss avait gagné et c'est avec un soupir qu'il se leva et attrapa ses vêtements pour les plier sur une chaise avant de renfiler son caleçon. Il avait l'habitude d'être cul à l'air mais pour la dhampire, il pourrait bien faire quelques efforts. Déjà qu'elle l'hébergeait gracieusement jusqu'à la fin de la pluie. D'ailleurs, c'était lui ou a refusait de se calmer tout ça ? Détail. Il squatterait plus longtemps chez elle. Tout simplement.

Se rasseyant sur le canapé à coté de son amie, il fini par lui répondre. Après tout, c'était son droit, il avait gagné à la loyale le droit de poser une question à son amie et même s'il l'adorait, ce n'était pas pour cela qu'il allait laisser passer pareille occasion. De toute façon, la jeune femme en aurait fait de même à sa place. Le peu de nudité qu'il lui restait fut en plus cachée par la couverture qu'elle déplia sur leurs deux personnes. Putain, c'est qu'ils allaient vraiment être au paradis pour le regarder ce film.

« - Va pour Lesbian vampire killer. Avec un nom pareil, ça ne peut-être qu'énorme. Mais avant je voudrais savoir le nom de du mec sur qui tu as flashé. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dollars : 850
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Sam 18 Nov - 23:43
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
Visiblement il y en avait un qui avait quelque chose contre le monopoly, ahahahah. C'était hilarant ce qu'il venait de se passer. Comment faire perdre le sourire à Anoki en 1s chrono en main. Lui proposer une partie de monopoly. Effet garanti. Et tu n'avais même pas honte. Il fallait bien l'enquiquiner un peu après ce qu'il t'avais fais, le saloupio. Tu ne jouerais plus à ça avec lui, c'était bon, t'avais bien compris la leçon. Les seules cartes que tu le laisserais toucher ce serait celles de tarot, maintenant, pfeh.

« Je suis pudique moi, madame. ~ »

« Mouais, à d'autres. »

Lui pudique ? Que du haut, visiblement, parce que le bas ne semblait lui poser aucun problème du tout. Boarf. S'il ne veux pas le montrer, ça le regarde. Il ne pourra cependant pas se plaindre s'il se retrouve torse nu si tu y jette un œil. A faire autant de manière, on fini par attiser la curiosité. Cela te jouera des tours, plus tard, sans doute. Mais en quoi la curiosité était un si vilain défaut ? L'ignorance, c'était inintéressant. Mieux vaut en savoir plus qu'il ne faut. Le savoir, c'est le pouvoir, après tout. Plus on en sait, plus on est assuré de s'en sortir dans certaines situations. Ou alors de s'enfoncer. Comme si tu pouvais savoir que dessiner des symboles de protection allait mettre de mauvais poil des fantômes, hein ? Ils avaient qu'à être moins coincés du cul et hautains.

Après ce rapide tour dans ta chambre tu eu la joie de voir que monsieur avait totalement ignoré tes directives. Oh ? Mais quel rebelle que voilà dites moi. Tu avais haussé un sourcil et sorti une superbe référence à Harry Potter.

« Je crois que tu as pris l'expression "fait comme chez toi" un peu trop à la lettre... Et si tes chaussettes trainent trop longtemps, j'ai bien peur que l'elfe de maison se fasse la malle avec et que tu ne les revoie jamais. Dobby est un elfe libre ! »

Il fallait bien justifier ton fameux tatouage des reliques de la mort, pas vrai ? Même si tu avais d'autres raisons de l'avoir fait, tu restais quand même une fan de la série. Les tomes étaient dans ta bibliothèque personnelle, en plus des éditions collectors des films. Ta bibliothèque était d'ailleurs pleine à craquer. Même en en ayant plusieurs. Tu devais faire preuve d'un sens du rangement pratique pour que tes livres soient tous rangés comme il convient de le faire...

Il eut au moins la décence de ramasser ses affaires -et de se rhabiller un minimum- sous un regard particulièrement sévère de ta part. Non mais, on ramasse ses affaires quand ont à été invité à le faire. Tu te demandais bien comment Chenoa faisait avec ce bordélique a la maison. C'était elle qui ramassait les affaires que son frère laissait trainer ? Eh bien, la pauvre. Monsieur devrait apprendre à ranger ce qui lui appartenait avant qu'il soit surpris que certaines choses soient introuvables, étrangement disparue à la poubelle. Curieux, hein ? Tu avais eu le droit à ce genre de menaces mises à exécution par ta mère. Ça t'avais calmée quand t'étais gamine. Tu rangeais tout en grosse parano pour tes jouets favoris. Même si au final ils n'avaient pas été à la poubelle, tu avais compris la leçon. Maintenant, quand tu mettais du bordel, tu avais la responsabilité de ranger ce que tu avais foutu en vrac. Ce n'était qu'une question d'heure. De jours. Ou de semaines. Mouais, bon, tu avais bien laissé trainé les dino dans le salon quelques jours avant d'en avoir marre et de les mettre sur une étagère dans ta chambre, juste à droite de la porte menant à la salle de bain. Tout ça pour faire genre "je collectionne les dino en plastique". Tu avais surtout très envie de les brûler, ouais.

« Va pour Lesbian vampire killer. Avec un nom pareil, ça ne peut-être qu'énorme. Mais avant je voudrais savoir le nom de du mec sur qui tu as flashé. »

Tu sélectionna le film choisi sur Netflix après avoir tapé le nom, et l’enclencha et le mis sur pause avant qu'il ne commence. Tu posa le saladier de popcorn entre vous deux et garda la télécommande dans la main avec un petit sourire mystérieux en regardant ton ami.

« Alriiiiight. Mais "flashé" c'est un grand mot, je dirais plus "intéressée" ou "intriguée". J'ai arrêté de faire dans le sentimentalisme depuis au moins 7 ans... C'est Tristan. Et j'avoue qu'à bien y réfléchir, j'ai 9 ans de plus que lui. C'est spécial, eh. M'enfin, ça me fait marrer de le voir rougir comme une pivoine la plupart du temps. On va dire que quand on se croise, y se passe forcément quelque chose de marrant. Même si la fois à la bibliothèque... Je suis tombée sur Tristan... De la manière la plus clichée qui soit, je dois dire. J'allais prendre un livre, il l'a prit à ma place en me poussant sans faire exprès, il m'a rattrapé. Et puis Dipper qui m'avait suivi a mis son grain de sel. Monsieur tenait un livre très... inqualifiable à l'envers en nous "espionnant". Ça s'est fini sur un domino des étagères de la bibliothèque. J'ai préféré partir par la fenêtre, la porte étant coincé... Pfffff. Toujours drôle d'y repenser. Après rebelote dans un couloir d'highschool. Pour le coup... Je l'avais pas remarqué. J'étais partie précipitamment du club de musique et, ben, en entendant les pas de la prof, je l'ai choppe et je l'ai embarqué dans les toilettes des mecs. Puis je me suis rendue compte que j'avais écrasé ma paire de lunette et m'était abimée la main. Direction infirmerie, et... Ah, l'infirmière... »

Tu éclata de rire et resta à te tortiller au moins une bonne minute avant de reprendre ton souffle pour continuer de raconter les quelques "aventures" que tu avais vécu avec Tristan. La dernière de la fête foraine avait été particulièrement amusante... Tu allais voir comment Anoki allait réagir à tout ça.

« Elle a cru que nous étions ensemble. Et comme elle était partie pour longtemps dans ses remontrance pour... Ben, mon physique, mon poids, mon alimentation... Etc... J'ai pas vraiment nié. Et j'ai dû enlever mon tee-shirt. Et il a sifflé ! Enfin, je crois qu'il en revenait pas lui même d'avoir fait ça, il s'est donné une baffe et s'est barré en courant de l'infirmerie. J'ai jamais vu quelqu'un détaler aussi vite. »

Tu passa une main sur ton visage en riant de plus belle. Gawd, qu'est-ce que ça avait été marrant cette tronche qu'il avait fait. Il s'était puni tout seul.

« M'enfin, moi ça m'a jamais dérangée qu'on regarde, un soutif c'est pareil qu'un maillot de bain, après tout. Bon, je l'ai quand même rattrapé... Nan, retrouvé, plutôt, dans les toilettes des garçons, encore. Si je l'avais pas rassuré il aurait passé sa vie à m'éviter en se faisant des films, le pauvre... Bref, le malentendu mis au clair, on est repartis chacun de notre côté. Pour mieux se croiser plus tard à la pizzeria. Enfin, croiser... Il s'était enfermé dans les toilettes. Puis comme j'avais rien à faire et que ses... "amis" étaient partis, j'ai attendu. Puis y'a aussi cette fois à la fête foraine... Je l'ai croisé le deuxième jour, on a un peu discuté, et comme j'avais envie de le taquiner un peu, je lui ai demandé de faire mon massage gratuit gagné pour avoir fait du bon boulot le premier jour. Tu sais, le gamin qui a failli se noyer, tout ça... Je crois qu'il a du nous voir ensemble, d'ailleurs, car il m'a semblé... jaloux. De toi. »

Petit sourire en coin à ces souvenirs amusants avec Tristan. Ah, vraiment, ça t'avais beaucoup amusé de le taquiner comme ça.

« J'ai dû le rassurer sur le tenant de notre relation. Et je lui ai fait du rentre dedans, sans vraiment y faire attention, d'ailleurs... -sans doute l'influence de la fête-. Du coup j'attends avec impatience la prochaine fois qu'on va se retrouver tous les deux, je me marre bien quand il est dans le coin. »

Et là tu venais totalement de lui faire un résumé qui mettait à mal ton affirmation comme quoi tu n'avais pas de sentiments pour Tristan. Bon, tu l'aimais bien, pour un humain. Mais ça n'allait pas plus loin. Tu voyais très bien que Tristan ne savait pas vraiment sur quel pied danser avec toi, et tu étais tout sauf quelqu'un de gentil avec les autres. Tu ne mâchais pas tes mots. Tu n'étais pas ce qu'il lui fallait. Et il n'était pas ce qu'il te fallait non plus. Tu étais bien mieux toute seule.

« M'enfin bref, tout ça pour dire que pour un humain, il a plutôt bien réussi à capter mon attention, pour le coup. J'attends voir comment ça va tourner, mais dans tout les cas ça sera amusant... Bon, on se le fait, ce film ? »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Lun 20 Nov - 0:31
◄►Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Ayant pris ses aises sur le canapé, une couverture sur le bas de son corps, l'amérindien aurait presque pu s'endormir comme ça. C'est que cette putain de chaleur traîtresse ne jouait pas en sa faveur pour se garder éveillé. Mais il ne fit rien de tel, impatient de découvrir le nom du jeune homme, il était plus qu'éveillé. Lorsqu'elle lui dit enfin son nom, ce fut comme un choc qui figea son visage avant de reprendre le masque impassible qu'il arborait tous les jours. Ainsi donc c'était Tristan. Quelle bien étrange ironie du sort dont l'arrière goût amer lui restait en travers de la gorge. Fort bien. Il l'acceptait et ferait tout pour aider son amie à satisfaire sa « curiosité ».

Le garçon l'avait seulement intéressée ? Qu'elle ne lui fasse pas le coup de « je ne l'aime pas » compte tenu de toutes les anecdotes qu'elle lui déballait. Si elle voulait être discrète, la miss, c'était raté. Totalement même. Il avait beau être tête en l'air et étourdit, même lui le voyait, son manège. Au moins si l'un d'eux pouvait finir en couple, ça sera déjà une bonne chose. Lui ? Ça faisait vingt et un ans qu'il était marié à son lit. Les histoires de cœur trop peu pour lui, c'était tellement chiant toute cette merde qu'il laissait ça volontiers à des personnes plus patientes et motivées. Quand certains se disaient prêts à décrocher la lune, ça le fatiguait au plus haut point. Ces abrutis...

« - Tristan ? Je le connais ce loustic. On peut dire que son entrée plus que fracassante entre mes jambes m'a marqué. Mais je pense que je ne t'apprends rien là dessus. Merci à ma chère petite sœur pour les photos de cet incident qu'elle à fait tourné. Mais soit, tu peux compter sur mon soutien pour attraper ce gros poisson. »

Oh que ça oui. Il n'était pas prêt d'oublier ce jour où il avait dut fuir un Manly Dan très remonté pour leur sauver la peau à tous les deux. Apparemment l'homme avait moins apprécié que lui de se prendre plein de jus à la gueule. Vraiment susceptibles ces bûcherons. Il espérant vraiment que l'autre, après tout ce temps, soit passé à autre chose. Après tout, pardonner était facile...

Oublier moins. ~

Après ce moment de gêne, une flamme étrange reparu dans ses yeux tandis que la miss exposait la jalousie du blond à son encontre et un sourire espiègle étira ses lèvres. Alors comme ça le Smilovski se permettait de les épier et avait de ce fait tout compris de travers. Bien fait pour lui, la curiosité mal placée était un vilain défaut et il en avait été puni. Le basané se rapprocha et se tourna alors vers sa meilleure amie, abattant l'un de ses bras contre le dossier du canapé sur lequel ils étaient tout deux assit, piégeant de ce fait le visage de la jeune femme dans la direction du sien.

« - Oh. Quel dommage de me faire friendzoner aussi facilement... ~ »

Taquin l'amérindien ? Il semblerait bien et son petit jeu n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, osant même coller son front contre le sien. La chaleur de sa peau rencontrant celle, glacée, de la dhampire était un contraste surprenant mais dont il commençait petit à petit à s'habituer. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'il la touchait. Tout en plongeant son regard bigarré dans le sien, il se permit de faire quelques rapides va et vient entre ses yeux et ses lèvres.

Malgré l'espièglerie dont il faisait preuve et l'assurance qu'il voulait faire croire, au fond de lui il avait peur. Peur de ce qu'il allait avouer. Peur des réactions de son amie. Certes, elle était quelqu'un qui était ouverte d'esprit et compréhensive mais il persistait toujours un doute. Malgré celui, il lui ferait confiance. Parce qu'elle était son amie. Une personne en qui il croyait et qui lui ressemblait tellement de part ses différences. Le ton plus bas, il fini par faire son aveu.

« - Je rigole Apocrypha. Je suis plus Têtu que Playboy pour être honnête. »

Tiens, l'utilisation du prénom complet de son amie trahissait grandement son sérieux. Puis il s'éloigna d'elle, lui laissant le temps de digérer ce qu'il venait de lui avouer. Ce « détail » était quelque chose qu'il cachait à presque tout le monde. Même sa chère petite sœur Chenoa n'était pas au courant, dans moins le pensait-il, car il avait prit soin de ne pas le lui dévoiler. Par peur du rejet de sa cadette, qu'elle soit dégoutté de lui et ne veuille plus jamais le revoir. Comme il était difficile de être comme ce que les standards exigeaient. Comme son père le lui avait obligé étant plus jeune, il se devait d'être le petit garçon parfait et irréprochable. Sauf qu'il était tout le contraire de ce que ce connard aurait voulu qu'il soit. C'est pourquoi il avait apprit très tôt à se cacher. À paraître ce que l'on voulait qu'il soit et à ne pas être celui qu'il était réellement. Ça allait de son statut de chaman à sa préférence sexuelle.

Alors qu'il semblait totalement détendu, prenant son masque impassible et détaché, à l'intérieur il était terrorisé. Le jeune homme redoutait tout autant les réactions d'Apocrypha que celles de Chenoa. Toutes deux femmes importantes et piliers de sa vie. Qu'allait-il faire si elles le rejetaient, Pire s'il les dégouttait. Verrait-il sur leur visage la même expression qu'avait arboré son père ? À ce moment fatidique, il c'était senti trahi. Incompris. Les seuls mots qu'avaient été échappés était qu'une fois de plus il avait été une honte pour le nom de Lawrence. Autant dire que cela l'avait grandement ébranlé. Une nouvelle baffe de plus en pleine gueule.

Et comme l'on dit : chat échaudé craint l'eau froide, il avait apprit à se taire pour paraître « normal », ne plus être blessé comme il l'avait été. Vivant derrière un masque pour plaire aux autres. Sauf qu'il était fatigué. Il en avait ras le cul de toute cette mascarade alors il avait fini par desceller ses lèvres. Et c'était sorti. Tout comme son amie lui avait dévoilé ses secrets, il faisait de même. Déversant ce qui le rongeait de l'intérieur sur le tapis. Mais même si cela lui fit du bien sur le moment, il lui restait cette peur indicible qui lui tordait les boyaux et le gelait de l'intérieur. Après avoir reprit assez de courage, il termina ses révélations par des questions, résumant de ce fait ses craintes.

« - Ça te dérange ? Te dégoute ? Tu veux que je parte ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dollars : 850
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha] Lun 20 Nov - 2:37
participant 1Apocryphaparticipant2Anokiparticipant2In the house

Voulez-vous coucher avec moi ce soir

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier
‒ Téléphone

Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir à qui confier un secret.
— Alessandro Manzoni
Eh bin voilà, monsieur avait voulu savoir, il savait. Et visiblement il ne s'y attendait pas. En même temps, les gens ne faisaient pas vraiment preuve d'un grand intérêt envers Tristan. Jusqu'à il y a peu. Curieux, eh. Enfin, même toi l'année dernière tu ne t'y étais pas plus intéressée que ça. Tu avais entendu les rumeurs et vu la scène avec sa soeur, mais tu n'avais pas pour autant changé tes habitudes. Jusqu'à cette année. Bah, après la bibliothèque, tu pouvais difficilement faire comme s'il n'existait pas. Quoique. Si. Tu aurais pu... Enfin, non. Les évènements étaient tels que tu n'aurais pas pu l'ignorer après la scène de l'infirmerie et des toilettes. Du moins pas sans le blesser. Et puis, tu n'avais aucune raison de l'envoyer bouler ailleurs. Pourquoi pas ? Oui, pourquoi pas voir ce que ça allait donner, c'était sans doute ce que tu avais pensé à ce moment là.

« Tristan ? Je le connais ce loustic. On peut dire que son entrée plus que fracassante entre mes jambes m'a marqué. Mais je pense que je ne t'apprends rien là dessus. Merci à ma chère petite sœur pour les photos de cet incident qu'elle à fait tourné. Mais soit, tu peux compter sur mon soutien pour attraper ce gros poisson. »

« Ah ? C'était ça ? Eh bin, il a le chic pour les situations... spéciales. Tu sais, je t'ai dis que ce n'étais que de l'intérêt, hein. Va pas penser autre chose. »

Tu n'avais pas spécialement fait attention à cette photo quand tu l'avais vue, ça t'avais juste fait marrer, comme pour celle de Tristan et Dipper. A croire que Tristan était la victime d'une mauvaise farce du destin et qu'il faisait des rencontres avec un poil de cliché. Entre la baignoire, la bibliothèque et le parc... Eh bien, il y avait son lot de clichés ici... Mais c'était vrai. L'amour et toi... Eh bien, vous n'étiez pas en bon terme. Voire plus en terme du tout. Pas après ça. Plus jamais après ça. Tu avais déjà du mal avec les sentiments qui étaient "revenus" après la weirdmageddon, alors l'amour. Beurk. Non merci. L'amour rend faible. Aveugle. Etc. Tu laissais ça volontiers aux autres. Tu n'étais pas capable de ce genre d'affection. Tu ne t'en sentais plus capable du tout. L'Amour avec un grand A, tu ne connaitra jamais ça. Et tu t'en sentais parfaitement bien. On n'a pas besoin de vivre ce qu'on à jamais connu, pas vrai ? Ce n'était pas un besoin vital, comparé à certaines personnes, tu le vivais très bien. Et il fallait voir le bon côté des choses. Ont peu prendre autant de place et de couverture qu'on veux quand on est tout seul dans son lit. On peut manger à l'heure qu'on veux, jouer quand on veux, faire les trucs qu'on veux sans devoir supporter l'autre. C'était le paradis.

« Oh. Quel dommage de me faire friendzoner aussi facilement... »

Hum ? Oh non, il va pas s'y mettre, lui, aussi ? Déjà que tu n'avais rien dit pour cette tentative classique du bras derrière le dossier du canapé... N'empêche, il savait s'y prendre, le malin. Front contre front maintenant. Well, and now ? What you gonna do ? Tu soutins son regard, avec une certaine pointe de... De quoi ? De curiosité avec un poil de scepticisme ? Ouais, s'il avait voulu faire quelque chose, il l'aurait fait lors de ce strip poker, pas juste maintenant. Puis bon, vous testiez toujours les limites de l'autre pour vous marrer, alors bon. Et tu avais toujours en tête cette tentative de parole qui n'avait pas été jusqu'au bout de l'idée. Qu'est-ce qu'il allait te dire, hein ?

« Je rigole Apocrypha. Je suis plus Têtu que Playboy pour être honnête. »

« Hein ?... »

Hein ? C'était sensé vouloir dire quoi, ça ? Être plus Têtu que Playboy ? Il s'éloigna alors que tu étais en train de réfléchir au sens de cette phrase plutôt obscure pour toi, là. Au moins tu avais la validation qu'il plaisantait lorsqu'il s'était rapproché. Meh. Voyons, voyons... Là il t'avais paumée. C'était grave ? C'était quoi ce regard plein de doute qu'il te faisait là ? Euh... I need a help please. I don't even know what is going on here.

« Ça te dérange ? Te dégoute ? Tu veux que je parte ? »

Wait, wait wait wait wait. What ?... Euh, réfléchis plus... Playboy... Têtu... Playboy ? Ah ! Tu te frappa le front avec la paume de la main en réalisant ce qu'il voulait dire par là. Pourquoi utiliser une métaphore avec des catalogues à la con, aussi ? Il aurait tout aussi bien pu te dire "je suis gay" tout de suite, là t'aurais pas passé dix plombes à pas comprendre où il venait en venir et ne rien comprendre à sa détresse totale. Gawd.

« Alors, non, ton cul reste vissé sur ce foutu canapé, espèce d'andouille. T'aurais pu prendre autre chose que cette foutue comparaison de catalogues, j'ai rien capté, espèce de nouille ! Argh ! Dit le clairement que t'es gay, au lieu de me faire pédaler dans la semoule comme ça ! »

Elle avait envie de le secouer et de se foutre des baffes. Nan mais sérieusement, qui lui avait refilé un couillon pareil. Tu pointa la télécommande juste devant son visage en faisant la moue.

« Pourquoi tu me dégouterais, imbécile ? Qu'est-ce que ça peut faire que t'aime les mecs, les filles, ou d'autres trucs ?! Tu reste Anoki Lawrence, gérant d'un casino, étudiant et mon meilleur ami. Non mais. Le premier qui dit que ça le dérange j'irais lui mettre un pain, na. »

Tu frappa ton poing dans ta main pour illustrer tes propos après avoir posé la télécommande. Certaines personnes ne comprenaient des choses que rentrée dans le cerveau à recourt de grands coups de patates dans la tronche. Et franchement, frapper des gens, c'était pas ça qui t'empêcherais de dormir le soir. Aucuns sentiments de culpabilité. Tu avais déjà menacé des idiots qui trouvaient intéressant de t'emmerder dans les couloirs. C'était eux qui se pissaient dessus après. Et c'était toujours plaisant d'écraser des gens. Qui te cherche, finira forcément par te trouver au bout du chemin. La variable était la patience dont tu avais envie de faire preuve de temps à autres.

« Tu me prend pour qui, franchement ? Sans ouverture d'esprit j'aurais pas été loin au vu de ma condition. Bon, personne n'est assez ouvert d'esprit pour supporter Dipper, par contre. »

Bon, ça, c'était sans doute de la mauvaise foi. M'enfin, tu le trouvais véritablement insupportable, l'autre abruti. Tu ne comprenais pas les gens qui pouvaient l'apprécier à part les membres de sa famille. Par obligation. Oui, ce devait être par obligation, tu ne voyais pas autre chose...

« Si tu es plus heureux avec un mec qu'avec une fille, tant mieux. En quoi les gens peuvent juger ? Ceux qui le font sont des cons sans cervelle. »

Tu roula les yeux en croisant les bras. Non, franchement, les humains, tu avais de grandes raisons de ne pas les aimer. Ils rejettent toujours ceux qui sont différents de la masse. Ils se croient supérieurs. Ils sont "mieux" que tout le monde. Et bien entendu, les hommes blancs sont plus méritants que ceux ayant une peau foncée. Ah mais quelle connerie que voilà. Ceux qui ont inventé l'esclavage avaient une place attitrée en enfer. Les aberrations de l'Histoire avaient de quoi révolter. C'est sur que quand ton père était passé aux cours d'histoire de l’Amérique, tu avais posé beaucoup de questions quand tu étais plus jeune. Et même aujourd'hui, les réponses n'avaient pas de sens. Rien n'avait de sens. A part cette soif de pouvoir et d'argent que tout le monde avait. "La société". Une belle connerie.

« Je préfèrerais même te voir heureux avec un mec que malheureux avec une fille. »

S'il y avait quelqu'un qui mériterais d'être heureux, c'était bien Anoki.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]

MessageSujet: Re: Voulez-vous coucher avec moi ce soir ~ [Feat Apocrypha]
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Sujets similaires

-
» voulez vous coucher avec moi, ce soir ? + poppy jeffrey
» Voulez-vous coucher avec moi? (Nicole)
» Voulez vous coucher avec Mia, ce soir ? XD
» LILITH. ϟ Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? - Terminée.
» Venez vous amuser avec moi !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Résidences :: Maison d'Apocrypha-