Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Sam 2 Sep - 0:50
◄►Discussion autour d'une tasse de thé. ◄►
"



Si tu as froid,

le thé te réchauffera.

Si tu as chaud,

ça te détendra.

Si tu es dépressif,

ça te réconfortera.

Si tu es excité,

ça te calmera."

La blague ne fut pas du tout au goût de son employé, le voilà qui lui renvoyait un regard lourd de sous-entendus. C'était noté, il ne s'aventurerait plus sur ce terrain-là. Mais heureusement le blond s'en remit et passa à autre chose. Quelque chose de bien plus sombre : la fête foraine. Quel magnifique piège bien ficelé qu'était cette saloperie. Derrière ses odeurs alléchantes, ses couleurs éclatantes et ses spectacles époustouflants se cachaient en réalité une bien horrible histoire. Cette fête était en réalité l'antre d'un démon voulant se repaître des péchés et pour cela il emprisonnait les pauvres âmes infortunées qui tombaient sous ses artifices. Mais ce n'était pas là les seules accusations retenues à son encontre. Cet enfoiré utilisait son propre enfant pour arriver à ses fins. Le garçon était mort et l'autre n'y avait vu qu'une perte mineure. Si seulement il avait la force nécessaire pour le lui faire payer...

Calm down.

Il soupira. Ce n'était pas la peine de se mettre en colère, surtout devant son employé. Leur mine était déjà assez sombre comme cela sans qu'il ne se permette d'en rajouter une couche. Et voilà que le blondinet cherchait à savoir comment ils avaient « résolu » cette histoire. Ah oui c'est vrai... Le Pines avait gueulé à qui voulait l'entendre qu'il avait sauvé Gravity Falls. Il c'était attiré tous les mérites et ils en avaient entendu parlé pendant plusieurs jours. Il n'avait vraiment pas besoin du totem du cerf pour être vaniteux à souhaits.

« - Pas que Dipper et moi. Nous avons put compter sur l'aide de Tristan et Toblerone. Même Ava nous a aidé même si elle ne s'en souvient pas. C'est un travail d'équipe qui a permit de mettre à mal les plans de cette raclure. »

Il s'arrêta là. Ce n'était ni le moment ni le lieu pour discuter de comment ils avaient exorcisé le miroir. Trop d'oreilles indiscrètes. Et puis ce n'était après tout pas un mensonge, c'était en combinant leurs compétences qu'ils avaient « réussi ». Si trois garçons et une jackalope avaient mis à mal les plans d'un démon, alors que pourrait donner une armée. Que cet enfoiré revienne, ils seraient là pour l'accueillir, plus préparés que jamais. Il pourrait sûrement trouver quelques informations utiles dans son grimoire, après tout son peuple avait très certainement rencontré des démons auparavant. C'était même fort probable. Les amérindiens connaissaient aussi les démons, même s'ils avaient plus tendance à les appeler « mauvais esprits ».

Mais peut-être avait-il merdé en s'engageant sur cette pente glissante, Faith avait troqué sa bonne humeur par un masque d'inquiétude. Le shoshone ferma quelques instants les yeux, se concentrant sur quelque chose et finit par les rouvrir. Pendant ce temps, Faith lui donna quelques précisions. Comme il le craignait, l'âme de Jack était encore tourmentée. Les paroles de son employé corroboraient avec ses craintes.

« - Oui je le connais, même si je ne l'ai jamais rencontré personnellement. La dernière fois que je l'ai vu, c'était à la fête foraine, quand j'ai essayé d'apaiser son âme au travers d'une prière.

Prière qui fut abrégée par l'intervention de Dipper. Ce petit con l'avait coupé alors qu'il était en train de psalmodier. Franchement celui-là, il ne comprenait jamais la portée de ses actes. Il agissait véritablement comme un enfant, sans se soucier de son entourage. Il fallait qu'il fasse attention car un jour cela risquait fort de se retourner contre lui. Mais cet enfant était assez bien entouré pour être guidé et un jour devenir un homme. Il apprendrait de ses erreurs pour devenir quelqu'un de bien. Enfin.

Il avait hâte d'être à ce jour.

Les plats furent apportés et il attaqua son plat avec un faible appétit. Son ventre refusait désespérément d'accepter assez de nourriture pour son bien être. Pourtant ce plat était des plus succulents et la présentation était soignée. Sans parler de ce fumet. Par les esprits, que ça sentait foutrement bon. Mais malgré cela, il avait du mal à terminer ses bouchées. Combien de poids avait-il perdu depuis la fête ? En tout cas pas assez pour qu'on le remarque et ce n'était pas plus mal ainsi. Pas la peine d'inquiéter son entourage pour des sujets aussi triviaux. Mais il y avait eu une exception à cette perte d'appétence : le soir où il avait laissé ses tracas et sa routine derrière lui.

Il commanda une carafe d'eau pour l'aider à faire passer le poisson et reprit la conversation tout en triturant son plat de ses couverts, dépiautant le morceau. Il fallait calmer les craintes de son protégé. Il l'avait invité pour lui permettre de s'épanouir et ce n'était pas en se tracassant de la sorte qu'il allait y arriver.

« - Ne t'en fais pas Faith. Nous le sauverons. Nous en avons la force et la détermination. Gravity Falls peut se targuer d'accueillir en son sein bon nombre d'âmes courageuses prêtes à nous aider. Il suffit simplement de savoir les trouver. »  

Peut-être que ses paroles ne l'atteindraient pas. Après tout il n'avait pas l'éloquence des meneurs. Il n'était juste qu'un sauvage disant trop souvent ce que son cœur pensait. Du palpitant jusqu'à la bouche, sans jamais passer par la case cerveau. C'est pour cela qu'il préférait se taire. Les muscles avant la cervelle, c'était tout lui. Il lui offrit un autre sourire.

« - Alors comment trouves-tu ton plat ? J'espère que ça te plait . »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 185
Dollars : 3406
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Jeu 7 Sep - 15:03

ft. Faith Søgrene

ft. Anoki Lawrence

「Discussion autour d'une tasse de thé」
Ils étaient plus que ce qu’il n’avait imaginé. Le Pines n’allait plus sans le Smilovski, c’était ce que disait la plupart des rumeurs qui circulaient en ville, sans impliquer celles qui les désignaient comme un couple. Toblerone et Anoki, bien sûr, ça il était au courant. Mais il ne s’était pas attendu à ce qu’Ava prête main forte. Il ne la croisait que parfois au casino et ne la connaissait pas vraiment. Un visage parmi d’autres sur lequel il pouvait mettre un nom. C’était tout ce qu’il savait d’elle. Une personne avec des goûts certainement excentriques, c’est ce que révélaient sa coupe de cheveux flashy, ses nombreux piercings et sa langue fendue. Mais hormis cela, « Ava » n’était pas grand-chose dans la vie de notre oiseau.

Anoki ne lui donna pas beaucoup de renseignements sur la façon qu’ils avaient utilisée pour venir à bout du directeur. Le chasser plutôt, puisqu’il était encore là, quelque part. Il l’avait vu dans le mindscape de Jack et ce n’était probablement pas une création de l’esprit du garçon. Sans doute préparait-il un retour en force…
Jusqu’à ce qu’il revienne, il fallait qu’ils se préparent. Et comme l’avait dit son employeur, un travail d’équipe s’imposait. Ils ne pourraient pas l’affronter un par un, sinon ils seraient définitivement perdu. Peut-être que se joindre aux célèbres jumeaux aiderait. Le blondinet ferait un tour au Shack, autant pour prendre des nouvelles de Toblerone et de Mabel que pour voir la famille Pines. N’étaient-ils pas les héros de la ville ? Ils devaient s’y connaître en surnaturel, pourquoi pas en démonologie.

En attendant, Jack et le directeur s’étaient envolés. L’amérindien affirmait le connaître, mais pas directement. L’histoire de la prière retint son attention. Alors Anoki pratiquait ce genre de magie ? Cela paraissait logique, si sa grand-mère était chamane. Faith devait décidément avoir une discussion avec la vieille femme. Les humains pratiquants qui ne possédaient pas de source magique étaient rares et vivaient dans l’anonymat, d’après ce que lui savait. C’était peut-être juste, peut-être faux. La chamane du clan du Serpent pourrait lui en apprendre beaucoup, s’il arrivait à se montrer assez digne pour recevoir ces informations.

Et…La prière a été inefficace ?


Le directeur avait-il réussi à rendre leurs pouvoirs inutiles contre Jack, ou bien était-ce la nature du garçon qui avait stoppé l’effet de la prière ? Faith ne laissait pas de côté la possibilité qu’Anoki ait été interrompu par quelque chose ou quelqu’un.

Une assiette pleine apparut sous son nez et son attention fut accaparée par le fumet qui s’en dégageait. Tous comme les autres plats, l’odeur était agréable et on ne peut plus appétissante. Pourtant, il n’avait pas plus faim que ça. Parler de la fête foraine et du sort de Jack était un moyen efficace de couper son appétit. Et il n'était pas le seul à se retrouver dans cette mauvaise passe. Cela devait aussi être le cas pour son acolyte qui jouait plus avec son poisson du bout de la fourchette qu’il ne le mangeait.

Les mots pleins de bonne volonté du Lawrence parvinrent à chasser ce qui commençait à le ronger. Il lui dédia un sourire radieux en guise de remerciement. Il stopperait le sujet ici pour ce soir.
Faith attaqua son plat avec un peu plus d’entrain. S’il se faisait inviter par son ami, il n’allait pas gâcher la nourriture qu’il avait lui-même commandée. Surtout que ladite nourriture était aussi bonne qu’elle était belle. La présentation n’avait rien à se reprocher, quand au goût… Le danois se régalait mais regrettait de ne pas avoir l’esprit à s’en réjouir.

Le restaurant devait vraiment avoir bonne réputation par ici. Jusque là, les pancakes du diner un peu à l’écart du centre-ville était la seule chose qu’il avait pu goûter d’assez bon pour qu’il y revienne.

C’est parfait ~ Mes compliments au chef, je peux enfin manger autre chose que des restes d’English Breakfast lorsque je serais trop paresseux pour cuisiner moi-même !, rit t-il.

C’était presque vrai ! Même s’il manquait rarement de faire ses propres repas, il y aurait toujours l’alternative du restaurant. Il termina une bouchée de sa lotte en hochant la tête avant de continuer.

Je commence à beaucoup aimer Gravity Falls. C’est une petite ville amusante avec son propre charme !

Et ce n’était pas juste parce qu’ils étaient dans l’état du castor et que des gnomes se baladaient dans les jardins publiques ! Le changelin y resterait plus longtemps que prévu, avec un peu de chance.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Sam 9 Sep - 20:33
◄►Discussion autour d'une tasse de thé. ◄►
"



Si tu as froid,

le thé te réchauffera.

Si tu as chaud,

ça te détendra.

Si tu es dépressif,

ça te réconfortera.

Si tu es excité,

ça te calmera."

« - Ce n'est qu'une vulgaire prière tu sais. Ne t'attends pas à des miracles. »

Le ton de l'amérindien se fit soudainement plus faible, il semblerait qu'il n'était pas prêt à partager ce qu'il allait dire au changelin au reste du monde entier. Après tout, s'ils devaient continuer ce genre de conversation, cela se ferait dans un endroit bien discret où ils seraient seuls. Pas besoin de vilaines oreilles indiscrètes.

« - Mais sache que sans l'interruption de Dipper, il aurait put y avoir miracle. Je t'en parlerai plus tard. »

Ohoh. Est-ce que monsieur décidait enfin à se dévoiler ? ~

Il semblerait que cela était pour acquis qu'Anoki soit lui aussi un chaman. Sa grand-mère en était une après tout. Sauf qu'un léger détail semblait échapper à ce cher petit oisillon. La fonction de chaman n'est aucunement transmis de génération en génération. Pour preuve, Sacagaewa, la mère d'Anoki n'en était pas une. Ce sont les esprits qui choisissent l'âme qui serait la plus à même d'être leur lien avec le monde du matériel.

Mais le ton remonta et ses encouragements furent accueillis par le sourire rayonnant du blond. D'abord surpris, son visage se transforma peu à peu en un sourire bienveillant. Oui, ils pourraient chasser ce trou du cul de leur ville. Il c'était fait tellement d'ennemis qu'ils seraient sûrement légion à vouloir lui botter le cul. Chacun allait devoir prendre un ticket et son mal en patience. Il avait presque pitié pour le pauvre démon pour ce qui allait lui arriver... en fait non. Il l'avait cherché et allait découvrir qu'il ne fallait pas emmerder les habitants de Gravity Falls sans en payer le prix.

Avec son humeur de nouveau au beau fixe, il réussi à manger quelques bouts de son plat. Il rejoignait la pensée de son collègue sur ce point. Le cuistot de cet établissement était vraiment un chef. Peut-être qu'il devrait y revenir plus souvent. Un moins cela lui éviterait de faire la cuisine tous les soirs et il serait assuré que sa petite sœur mange équilibré et bon.

« - Ts ts, c'est moi la feignasse de la ville Faith. Tu ne me piqueras pas mon rôle. »

Fit-il, amusé, lorsque le blond lui exposa son contentement quand à son plat. Tant mieux si cela lui plaisait à lui aussi. Il était vraiment content que Faith ait réussi à un peu se dérider ce soir et ce malgré le sujet épineux qu'était la fête foraine. Alors comme ça il faisait ses compliments au chef ? Un sourire espiègle transforma son faciès attendrit. Il semblerait bien que le gérant du casino ai une vilaine idée en tête. Au moins ainsi, cela allait permettre à son petit employé de rencontrer une nouvelle personne de Gravity Falls.

Il interpella alors la serveuse et demanda du vin pour accompagner leurs plats et en profita pour demander à rencontrer le cuisinier. Après tout, adepte des restaurants huppés pour ses affaires, il n'était pas si étranger que cela à féliciter un chef quand il le méritait et c'était le cas pour ce dernier. De plus, cela lui permettrait d'assouvir sa curiosité quand à savoir qui était ce très cher « cerf ».

« - En effet, elle possède son charme bien à elle.  »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 185
Dollars : 3406
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Mar 19 Sep - 19:09

ft. Faith Søgrene

ft. Anoki Lawrence

「Discussion autour d'une tasse de thé」
Une partie du danois protesta intérieurement en entendant le terme pour définir la prière de l’amérindien. Si Anoki aussi commençait à se remettre en cause, ça n’allait plus aller. Faith aurait tout fait pour tenter de sauver Jack s’il connaissait le moyen, même si les chances de réussites étaient minimes. Il était persuadé qu’Anoki avait pensé de même à ce moment là. Si ça n’avait pas marché, ce n’était pas dit que c’était inefficace pour autant.

Et effectivement, il eut raison. Il y avait eut interruption, voilà tout. Qui sait, cela aurait pu être aussi incroyable qu’inutile. Maintenant que c’était trop tard, il fallait se retrousser les manches et réessayer, ou trouver une méthode plus efficace en croisant les doigts pour ne pas tout faire capoter à la dernière minute.

Anoki n’allait pas approfondir le sujet, pas ici du moins, tout comme lui. Leur appétit avait finalement repris un peu le dessus sur les tracas qui les poursuivaient depuis la fête foraine. Quitte à profiter de son plat, poursuivre la conversation vers un sujet moins inquiétant n’était pas de refus.

Ts ts, c'est moi la feignasse de la ville Faith. Tu ne me piqueras pas mon rôle.


Le blondinet riota en secouant la tête de gauche à droite. Lui, voler la place du Paresseux #1 ? Impossible ! Mettez un cadeau à la clé et il le laissera volontiers à Anoki.
Mais même s’ils plaisantaient sur ce sujet, le danois savait parfaitement qu’Anoki n’était pas qu’un flemmard. Il travaillait dur pour sa famille ! Malgré le fait que son travail ait quelques répercussions sur ses études ainsi que sur son sommeil, il n’était pas moins un grand frère et un ami exemplaire.

Moi ? Je ne voudrais détrôner sa Majesté pour rien au monde ! Soyez aise, je n’ai aucune vue sur votre titre ~

Le ton poli était excessivement poussé, avec un léger accent britannique qui soulignait son timbre malicieux. S’il agissait parfois comme tel, Faith pouvait se moquer des gentlemen et des bourges hauts perchés sans problème. L’éducation est un mystère, que voulez-vous.
L’expression narquoise de l’amérindien l’inquiéta un instant. Ohoh, Anoki avait une idée derrière la tête. Qu’est-ce qu’il avait dit de travers encore et qui allait lui retomber sur le museau ? Pourtant, le brun demeura silencieux jusqu’à ce qu’il n'interpelle une employée. Pour commander du vin ? Ce n’était pas de refus mais… Son ami avait été clair pourtant, il ne tenait pas l’alcool Ce n’était pas nécessaire voyons ! Même si cela faisait plus classe que de l’eau, certes.
Roh. S’il n’en demandait que pour le bon plaisir du changelin, alors il se devait de refuser, crotte !
Néanmoins, avant qu’il ne puisse s’introduire dans l’échange entre la serveuse et son ami, ce dernier demanda à rencontrer le chef.

Le cuisinier ? Oh. Faith voulait bien comprendre que, lorsqu’il s’agissait d’une célébrité ou d’un ami proche du propriétaire, on pouvait se permettre ce genre de requête. Mais il n’avait pas l’habitude de demander à voir le big boss d’un restaurant, lui ! Contrairement à Anoki, il n’était pas une personnalité connue de la ville et ne connaissait même pas le nom du chef cuisinier –honte à lui–. Il ne connaissait, à vrai dire, pas même l’existence du restaurant avant ce soir-là.

Je vous apporte cela puis vais demander, donnez-moi une minute !

Faith fronça les sourcils, confronté à un choix cornélien. Bien sûr, il avait bien envie de savoir qui était à l’origine de cet établissement où tout semblait bon et beau. Et il ne disait pas cela juste parce que l’intérieur criait « F R A N Ç A I S » en lettres capitales et que la France signifiait chic dans la plupart des esprits ! D’un autre côté, sa timidité et son appréhension le bloquait. Il picora dans son assiette quelques instants en restant silencieux, puis se saisit de la carafe pleine d’eau pour les servir tous deux avant d'attraper son verre. Lui, inconfortable ? Pas du tout !

N-n’est-ce pas mal vu ?
, chuchota t-il en épiant la demoiselle qui s'en était allé délivrer des plats à une autre table. De les interrompre en plein service, je veux dire... !

La bouteille commandée arriva soudainement entre eux avec un bruit sourd, encore parsemée de gouttelettes d’eau fraîches. Ses épaules tressaillirent par pur réflexe. C’est avec un énorme soulagement qu’il remarqua qu’il n’avait pas fait de bruit et n’avait même pas renversé son verre qu’il tenait dans sa main droite. Ses doigts étaient crispés  autour du récipient et il le posa en espérant que cela avait échappé au nouveau venu. Il pouvait sentir la présence imposante à côté d’eux avant même de l’observer.

Ses yeux bleu azur se levèrent avec appréhension jusqu’au détenteur du vin pour croiser une paire d’orbes acier.
Sixième sens ou instinct ? Qu’importe. Il n'aimait pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Dollars : 658
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Mar 19 Sep - 19:29
Discussion autour d'une tasse de théDonovan

•••

Vendredi soir. Aux alentours de six-sept heures peut-être.

Le vendredi était le jour le plus fatiguant. C’était le jour où toute la populace qui  voulait commencer leur week-end en beauté venait ripailler dans son établissement. Ce n’était pas la seule raison, mais il préférait se dire cela plutôt que de penser qu’il ne s’agissait que de fêtards et de flemmards venu profiter de la bonne cuisine pas trop chère. Le rythme des allers-venus en cuisine devenait parfois insoutenable pour certains de ses employés et il fallait toujours qu’il surveille leurs derrières pour éviter une catastrophe.
Et si le chef devait le leur rappeler souvent, c’était pour leur bien. A ce moment-même, il était en train de gérer son équipe en cuisine. Il n’avait pas eu le temps de se préoccuper des serveurs mais faisait déjà plus confiance à ceux hors des cuisines que ceux à l’intérieur. On lui avait refourgué quelques cas particuliers, il fallait dire… Voilà pourquoi son regard acéré était actuellement penché sur le petit groupe de cuistos.
Donovan, gérant du Crowned Stag, grondait ses employés pour une raison des plus banales : ils se reposaient sur les acquis et n’avaient rien dans la caboche. Et oui, ne me dites pas que c’est inutile de faire attention à son entourage lorsque l’on a un chef pour nous surveiller. Donovan n’était pas là pour séparer les torchons des serviettes, et encore moins apprendre les bases à son équipe ! Le comment du pourquoi ils se retrouvaient à subir l’ire du patron ? Le manque d’organisation et la casserole de bouillon du jour gâchée par une querelle entre son second et un commis. Ce n’était pas la première fois qu’ils se disputaient en plus, ces deux idiots. Donovan avait besoin d’une cigarette ou bien il allait s’énerver pour un rien, tout comme les deux cons qu’il payait pour s’envoyer des piques h24. Il avait été très clair. Ils réglaient leurs différents sur le champ où ils déguerpissaient et pouvaient rendre leur tablier. Là tout de suite, et ad vitam eternam.

Cela avait permis de refroidir la tête des deux Némésis et de calmer l’ambiance. Le grand roux se doutait qu’il allait devoir s’occuper du problème personnellement plus tard, sans quoi la mauvaise herbe continuerait de pousser. Ils avaient toutefois repris la cadence sans trop de mal cette fois.
Les commandes s’enfilaient les unes à la suite des autres. Il n’était pas encore huit heures passées qu’il décida de prendre une pause. Son second était toujours là pour le relayer, anyway.

Il rejoignit la cour adjacente où personne ne viendrait l’embêter. Enfin ça, c’est ce qu’il avait osé penser.
A peine avait-il allumé sa Camel qu’on l’interrompait. Shit. Son regard froid avait toisé la pauvre apprentie qui avait daigné interférer dans sa pause cigarette. Le pas en arrière qu’elle fit fut aussi satisfaisant qu’alarmant. Wowie, calm down Donovan. On ne va quand même pas t’arraché le pain de la bouche, hein…

O-on m’a dit de vous dire que des clients veulent v-vous voir !

Dammit.

Pourquoi est-ce que vous n’envoyez pas le chef second ? Il s’occupe de mes corvées quand je ne suis pas dans les parages, pas vrai ?

Who’s the fool who…

M-mais ! V-vous n’êtes qu’en pause, alors, j’ai pensé qu-…


Qui a donc l’audace de réclamer le chef  de cuisine? Le ton ne laissait pas de place à l’hésitation. C’était un ordre et il ne voulait pas qu’elle tourne autour du pot.

A-Anoki Lawrence, monsieur ! Il est accompagné d’un homme blond, monsieur !

Et il eut le droit à un topo rapide mais efficace de la situation. Perfect. Aah, les formations militaires. Il en avait appris beaucoup sur la façon de diriger les gens. Bâton-carotte ? Pourquoi avoir recours à la carotte lorsque vos employés s’étaient habitués au bâton ou rien ? Le mafioso grincheux coupa court à la discussion en écrasant non sans une rage dissimulée sa tige à moitié consumée.
Anoki Lawrence. Un homme qu’il ne connaissait bien que de nom –les rumeurs allaient crescendo à son sujet lorsque les affaires tournaient bien dans le célèbre casino de Gravity Falls–. Soit. Allons voir de quoi avait l’air ce jeune entrepreneur « coureur de jupons ». Dono ne croyait pas aux simples rumeurs mais il y en avait toujours une pour l’amuser dans le lot. Le rouquin ne pensait pas non plus qu’il s’agissait d’un petit bourge qui pétait plus haut que son cul ne le lui permettait. Sinon il ne se serait rassis à l’entente de son nom et l’aurait soigneusement ignoré. Il était déjà rassuré de ne pas s’être levé pour un habitant quelconque sans histoire. Quand à l’autre homme, il ne lui disait rien. Pas de noms, pas de détails précis. « Un petit blond, la trentaine, informations autres inconnues ». Pas important. Le show commençait.

Renfiler son tablier en poussant la porte, fait. Attraper le vin destiné à ses deux clients, vin conservé à une température idéale, ainsi que deux verres à pied impeccables, fait. Se diriger en salle et saluer quelques clients réguliers –il faut savoir se faire désirer, messieurs dames–, fait.

Voilà qu’il s’approchait du lawrence et de son invité –de toute évidence cela devait être le gérant de casino qui réglait à la fin–, un blond trouillard dont le visage ne lui disait rien.

Et finalement, le secret du chef : poser de façon indiscrète la bouteille sur la table en prenant soin de couper une conversation qui, ma foi, semblait fort intéressante. Done. La réaction de l’inconnu le fit sourire intérieurement. A l’extérieur, il arborait une mine de commerçant, heureuse et indifférente à la fois. Mais si, vous savez, ce sourire digne d’une publicité Pure White qui ne disait rien de bon de vous mais pas non plus si mauvais que ça.. Juste que vous êtes un bon acteur hypocrite et que vous ne vous en cachez pas.

Bonsoir, messieurs ! J’espère que vous passiez une bonne soirée ? La nourriture est à votre goût ?

I’m not a good guy, and so what ?

© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Mer 20 Sep - 16:51
◄►Discussion autour d'une tasse de thé. ◄►
"



Si tu as froid,

le thé te réchauffera.

Si tu as chaud,

ça te détendra.

Si tu es dépressif,

ça te réconfortera.

Si tu es excité,

ça te calmera."
Contrairement à ce que pensait Faith, le choix de dénigrer sa prière n'avait pas été dans le but de se descendre mais pour éviter de trop en dévoiler. S'il voulait éviter une chose, c'est de trop de dévoiler en plein milieu des inconnus et dans un établissement qu'il ne connaissait pas. Les oreilles étaient partout et les rumeurs allaient bon train. Cela pourrait nuire à la réputation de son établissement. C'est pourquoi aussi il fit comprendre à son ami qu'il n'approfondirait pas plus le sujet pour le moment.

Changement de conversation et voilà que le blondinet se décrispait, allant même jusqu'à plaisanter en imitant une caricature d'un nobliau britannique. Cliché quand tu nous tiens. L'amérindien ricana face à ce spectacle. La tension accumulée jusque là était enfin envolée, ils allaient pouvoir terminer leur repas dans une ambiance plus détendue, du moins jusqu'à ce que Faith ne s'inquiète face à ses agissements.

Il n'y avait vraiment pas de quoi. Mal vu ? Il leva un sourcil face à cette interrogation. Dans ses souvenirs, les chefs appelés avaient été plutôt heureux de recevoir, de la part de ses associé et de lui, les compliments qu'ils méritaient. Mais il pouvait comprendre son point de vue mais si cela gênait tant le chef de l'établissement, il n'avait qu'à décliner poliment.

Cela se jouerai donc à pile ou face. Et puis s'il l'avait fait quérir, c'était pour une autre raison un peu moins altruiste : il avait une autre petite idée en tête. Après tout, il savait reconnaître le talent où il se trouvait, même caché. Tout ce qui était profitable pour son établissement était bon à tenter.

Une nouvelle présence se fit sentir de derrière lui. Impérieuse, elle s'imposait à eux en noyant son pauvre invité dans une nouvelle vague de stress, il voulu le rassurer en répondant à sa question quand tout à coup une bouteille de vin s'invita en même temps que l'inconnu derrière lui.

Le visage de Faith se décomposa, trahissant son émoi. Pauvre petite chose, il allait devoir la rassurer. L'amérindien posa une main réconfortante sur celle qui serrait désespérément la carafe, lui indiquant par ce simple geste qu'il était là, que tout allait bien.

Le lien entre eux toujours présent, il tourna son regard bigarré vers l'aura qui venait de faire son entrée. Un léger sourire sur son visage, lui faisant plissé les yeux, il répondit aimablement à ce charmant personnage.

« - En effet, nous passons un agréable moment. Merci à vous pour cela. »  

Pas le moins du monde impressionné par son petit manège, il se redressa même pour saluer l'homme comme il se devait, délivrant la main de son petit protégé par la même occasion. N'avait-il pas remarqué l'exagération sur le « passiez » ? Et que dire de ce comportement... S'il l'avait relevé, le shoshone ne semblait pas s'en offusquer. Malgré cela, il était de bon ton de se le demander...

Un grand gaillard comme lui, aussi tête en l'air.


« - Je dois avouer que nous avons été charmés par cet établissement, de par son ambiance et la nourriture. »

Il n'y avait aucun doute là dessus, l'homme à ses cotés était le propriétaire des lieux. La corneille et le coyote avaient le droit à l'apparition du cerf. Mais les traiterait-il comme ses semblables ou les enfonceraient-ils ? Telle était la question. Après tout, si le cervidé était le seigneur de ces lieux, les deux arrivants n'étaient ni plus ni moins que des opportunistes. Corneilles et coyotes étaient connus pour être des charognards. Rien de bien effrayant ni attrayant en somme.

Toutefois l'un des deux était aussi connu pour être un bon tueur si cela l'exigeait. Et puis Anoki avait quelque chose d'intéressant : de la notoriété qu'il serait dommage d'ignorer.

« - Vraiment. Toute mes félicitations au chef. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 185
Dollars : 3406
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Jeu 28 Sep - 13:24

ft. Faith Søgrene

ft. Anoki Lawrence

「Discussion autour d'une tasse de thé」
Était-ce juste lui ou la pièce avait-elle perdu quelques degrés ? Ou bien était-ce l’ombre du maître des lieux qui les coupait de l’ambiance chaleureuse qui régnait auparavant dans le restaurant ?
Le danois et l’inconnu s’observait respectueusement, l’un en état de détresse mentale et l’autre parfaitement conscient de son intimidante présence. Un cuisinier, au vu de son accoutrement, et pas que. S’il avait apporté lui-même le vin, ça ne faisait pas de lui un simple employé pour autant. Le chef, en déduisait-il. Faith décelait une odeur de tabac qui se cachait derrière le fumet des cuisines, simple à noter. L’avaient-ils déranger au mauvais moment ? De quoi expliquer l’entrée fracassante.

C’est avec un certain malaise qu’il pouvait sentir le nouvel arrivant le toiser. Du haut de ses deux mètres –déjà que Faith était petit, mais assis, c’était encore pire–. S’il cherchait à l’écraser sur sa chaise comme un insecte, ne serait-ce que du regard, c’était fort réussit.
Un géant, encore un ! Il n’avait certes pas la carrure d’un colosse, surtout pas à côté de certains employés du casino, mais cela n’empêchait pas le fait qu’il devait lui aussi le dépasser de quelques têtes… Le défilé des humains gigantesques allait-il un jour en finir ? Le sort n’avait décidément pas envie d’arrêter avec cette histoire de taille.
Les complexes, ce n’était pas choisi d’avance ! Peut-être devrait-il apprendre à ignorer le sien au profit d’autres sujets de plus grande importance ? Cela lui ferait des vacances. Ce n’est pas comme s’il était handicapé ou quoique ce soit alors le changelin n’avait pas de quoi se plaindre ! Ce n’était pas comme ça qu’il avait été éduqué !

D’un autre côté, il n’avait pas été éduqué pour cohabiter avec des gens de deux fois sa taille. Zut.

Un autre geste inattendu se produisit. La main de son ami se posa sur la sienne. Cela lui donna une bonne raison pour détourner son regard de celui déstabilisant du grand roux. Il échangea un coup d’œil avec son voisin. Son état était la définition de la reconnaissance à l’état pur. Les doigts du polymorphe se détendirent et il lâcha le récipient, l’esprit plus tranquille. Sans ce faible contact, il se serait certainement réfugié loin de la table et du mystérieux individu à la première occasion. Or, la présence de l’amérindien était un rappel efficace qu’il n’était pas seul face au rouquin.

Bonsoir, messieurs ! J’espère que vous passiez une bonne soirée ? La nourriture est à votre goût ?

Anoki n’eut aucun mal à lui répondre, contrairement à Faith qui préféra imiter le pot de fleur sur son siège. Trouillard ? Oh oui. Heureusement que Toblerone n’était pas là, quel chevalier servant serait-il pour se ridiculiser devant un parfait inconnu ? Il devait se reprendre et plus vite que ça !

Le blondinet nota l’usage du passé –cet homme n’était pas rassurant, hein ?– en déglutissant. Néanmoins, s’il devait être honnête, la soirée avait très bien commencé et, comme l’avait dit son employeur, la nourriture était exquise et le service irréprochable. Si on pouvait enlever la venue soudaine de leur interlocuteur, ce serait même parfait… !

Le danois observa avec une once d’inquiétude l’échange entre les deux hommes. Le coyote face au maître des bois. Ce n’est pas parce que les cerfs paraissaient moins effrayants que les prédateurs qu’ils n’étaient pas aussi dangereux. Voir pires. Dammit. La fierté perdrait son ami…

Je ne m’attendais pas à recevoir la visite du célèbre Lawrence Junior…

Junior ?
L’homme n’ignora pas la main tendue et échangea une poignée vigoureuse avec l’amérindien, suite à sa petite pique. Puis il pivota dans sa direction, toujours armé de son expression immuable.

Et vous êtes ?

Faith Søgrene. Répondit le blondinet alors qu’il se levait pour saluer à son tour l’homme. C-c’était excellent. L’assaisonnement est parfait. Ajouta t-il timidement.

Le sourire de façade n’avait pas diminué d’un iota, mais sa posture était moins menaçante tout à coup. Comme s’il pouvait modifier sa personnalité du tout au tout. Faith ne se connaissait pas de talents cachés d’empathe, pourtant il était sensible à ce genre de changements. Dans la manière de se tenir jusqu’à certains détails de l’expression de l’américain, le blondinet avait déjà moins envie de se pisser dessus. Peut-être s’était-il mépris et se méfiait-il trop pour un rien ? Ce n’était tout de même pas les quelques compliments de la part des deux clients qui avaient adoucit les traits du cuistot, si ?

C’était frustrant de ne pas savoir de quel pied danser en présence du chef.

Je suis ravi de l’apprendre dans ce cas, gentlemen. Restez assis, je vous pris.
Faith exécuta la demande et repris place sur son siège. Entre temps, le chef n’avait pas perdu son temps et versait un fond de vin « Château Lascombes » dans l’une des coupes pour la tendre ensuite à l’amérindien. Faith ne s’en vexa pas, c’était Anoki qui avait commandé la bouteille, pas lui. Donovan Leroy, je suis le propriétaire et le chef de cet établissement.

Chef et propriétaire ? Le roi des bois, définitivement.

Le plaisir est pour nous, Mr. Leroy ! Votre cuisine est... remarquablement délicieuse.

L’envie de s’aventurer dans la « cour des grands » était absente ou l’avait-il loupé à l’arrêt de bus ? Ce n’était pas un terrain où il était bon de s’aventurer lorsque l’on était qu’un piètre ‘humain’, le plus commun du commun des mortels. Où est-ce qu’Anoki le traînait, dites-moi ?

C’est à mon équipe que revient les louanges, messieurs, ce sont eux qui font le gros du travail. Quant à nos vins, ils viennent tous de France, vous m’en donnerez des nouvelles, nous avons sorti une des meilleures bouteilles pour vous ~

La moitié des regards dans la salle, si ce n’est plus, étaient tournés vers le trio. Ou plutôt vers ce Donovan et son employeur, puisqu’ils devaient être des figures connues de la ville. Contrairement à lui, ce qui renforçait l’idée qu’il n’avait rien à faire là.

Il compterait les points ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Ven 29 Sep - 1:31
◄►Discussion autour d'une tasse de thé. ◄►
"



Si tu as froid,

le thé te réchauffera.

Si tu as chaud,

ça te détendra.

Si tu es dépressif,

ça te réconfortera.

Si tu es excité,

ça te calmera."
Son geste n'avait pas été inutile, son petit employé était moins stressé. De ses doigts sur la main du blondinet, l'amérindien pouvait l'affirmer : la pression exercée sur la carafe ayant grandement diminuée. Toutefois, il ne devait pas se reposer sur ses lauriers car il avait un redoutable adversaire en face de lui. Face à son sourire, le cerf lui rendit sa politesse. Tout à coup, un sourire carnassier apparu sur les lèvres du coyote en même temps qu'il serrait la main de son opposant.

Quel homme charmant... ~


Anoki fini par libérer la main du nouvel arrivant qui s'intéressait à son employé. Il lui faisait confiance, le petit blond réussirait à s'en sortir tout seul. Le gérant du casino n'interviendrait que s'il estimerait que son protégé était dépassé. Il fallait lui montrer qu'il pouvait s'en sortir de lui-même face à de nouvelles têtes, aussi intéressante soient-elles. C'est qu'il se débrouillait bien pour le moment. Le sourire de l'amérindien se fit plus doux en même temps que son regard se focalisa sur le petit blond.

Ses paroles semblèrent même calmer le rouquin... ou peut-être n'était-ce qu'une façade. Les ondes qu'il dégageait trahissait ce que son masque cachait à la perfection. Il avait en face de lui un merveilleux comédien. C'était très intéressant. En tout cas, le voilà qui les invitait à se rasseoir. Faith ne se fit pas prier. De son coté, Anoki fit un léger mouvement de tête respectueux avant de s'y conformer.

Puis l'homme versa du vin dans l'une des coupes et la lui tendit. L'amérindien porta le verre à son nez pour en humer les embruns avant de le porter à ses lèvres pour les y tremper. Comme il s'y attendait le vin était à la hauteur de ses espérances, il en valait de la réputation du chef de l'établissement.

« - Enchanté de vous rencontrer monsieur Leroy et toutes mes félicitations. »

Le cerf c'était enfin montré à eux, seigneur des lieux à la démarche altière, il acceptait de s’intéresser à eux. Avait-il entendu ses louages, faibles murmures comparés à celle de son employé. Que Faith se méfie, le cerf était réputé pour son orgueil mais aussi son appétit et pas que de nourriture. Un collectionneur. Et celui-là en était leur roi.

Simple mise en garde ou véritable danger, il le découvrirait avec le temps. En tout cas le minois de l'homme le conforta à rester sur ses gardes s'il ne voulait pas finir encorner. L'amérindien n'avait pas bon goût et était de toute façon un met bien trop épicé. Peu recommandé pour les palais délicats.

L'homme reprit alors la parole et partageait ses qualités avec son équipe. Bon point pour lui. Le gérant du casino avait un peu trop tendance à chouchouter ses employés, pour preuve il avait invité le petit blond ce soir. Mais au moins l'homme ne s'appropriait pas les mérites des autres. Un bon chez d'équipe sachant habilement mener ses hommes, avec un tel capitaine il était persuadé que ce navire ne coulerait pas de sitôt... à moins qu'un orage ne vienne les surprendre. Ce qu'il ne leur souhaitait pas.

« - Ce vin est parfait. Tiens, donne-nous ton avis Faith. »

Taquin, le shoshone tendit sa coupe au petit blond afin qu'il puisse à son tour goûter. Des deux il était sûrement meilleur amateur et plus à même de juger de la marchandise. Il ne fallait tout de même pas oublier le petit homme sous prétexte qu'il n'était pas connu. Il avait tout autant le droit d'être chouchouté et mis sur le devant de la scène que lui... que ça lui plaise ou non. Un sourire effronté étira ses lèvres avant de plonger son regard bigarré dans celui de Donovan.

« - Un grand merci alors à votre équipe. Elle a fait un travail remarquable. »

Les regards glissaient sur lui sans l'atteindre. Il avait l'habitude d'être sous le feu des projecteurs, pourvu que Faith tienne le coup. Il n'avait vraiment pas envie de devoir tenter toutes les techniques de réanimation parce qu'il avait perdu ses moyens. Malgré tout, c'est qu'il y tenait beaucoup à son oisillon. Mais il n'en avait pas fini avec le grand roux et tout en lui offrant un clin d’œil, il continua posément.

« - Pourrais-je avoir quelques cartes de visite ? Je voudrais recommander votre établissement à mes meilleurs clients. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Dollars : 658
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 29
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Mer 4 Oct - 21:11
Discussion autour d'une tasse de théDonovan

•••

Tiens donc, voilà que le petit craintif sortait un peu de l’ombre de son escorte. La curiosité du roux était piquée par ces deux charmants invités et ce n’étaient pas leurs compliments abusés qui en était la cause.

Des éloges, ce n’était pas ça qui allait apporter du piquant dans sa vie. Sans vouloir paraître du genre à péter plus haut que son cul, Donovan n’avait pas grand-chose à faire de l’avis de n’importe qui.
Alors certes, il n’était pas du genre à ignorer les avis négatifs, tant qu’ils avaient une justification correcte. Il cherchait toujours à innover et à s’améliorer à la fois. Mais s’il devait changer quelque chose, ce n’était pas juste parce que Monsieur le petit Bourge par excellence ne trouvait pas la décoration ou ses voisins de table à son goût. Un roi n’a pas à se préoccuper de l’avis d’un mouton. Surtout si ce dernier ne fait pas partie de son empire.

Les deux hommes avaient le toupet de s’aventurer dans son antre et de demander un tête-à-tête avec lui. Qu'ils fassent attention. On ne sait jamais ce à quoi la tête couronné pense et il vaut mieux faire attention à ne pas se montrer trop honnête ou trop obséquieux en sa présence…

Le jeune Lawrence avait misé sur une bien belle bouteille, d’ailleurs. Il ne pouvait marquer qu’un point, même si Donovan préférait coupler ce vin-là avec de la viande. C'était aussi une boisson parfaite après une nuit folle mais...
Comme disait le dicton, chacun ses goûts après tout…~

Après y avoir trempé ses lèvres sous le regard inquisiteur du chef, le Snake eut même l’audace de tendre sa au blondinet timide. Aaah, le blondi en question ne devait pas s’y attendre car un ange eut le temps de passer. Cela aurait presque fait rire Donovan.
Qu’il se dépêche, lui n’avait pas toute la soirée pour bavasser.

I-I’m not really… commença t-il.

Not really what ?

Il finit par attraper la coupe malgré tout, et ce avec hésitation.
Donovan se demanda un instant quelle connexion les deux hommes partageaient pour que l’amérindien se laisse aller à ce genre d’attitude. Il n’avait pas entendu parler de quoique ce soit concernant les histoires d’amour du gérant du three feathers  –qui ne soit pas la simple rumeur sur les clientes qu’il enchaînait à la pelle sans pour autant pouvoir mettre de nom ou de visage sur ces dernières– mais ses petites escapades en forêt n’avaient pas échappées à ses informateurs. Une liaison secrète un peu honteuse ? Il ne devait pas s’agir du monsieur ci-présent dans ce cas, puisqu’à quoi bon cacher des amants si c’est pour ensuite les traîner au restaurant.
La main posée sur celle de l’autre n’était pas passée inaperçue, mais le roux doutait qu’il s’agisse de cela.

Un collègue ou un collaborateur serait certainement mieux nippé que cela pour ce genre de sortie frugale. Non, c’était un vendredi soir. Ce « Faith » –drôle de prénom pour un homme– sortait un peu de nulle part. Un nouvel employé ou un ami éloigné, peut-être. Il n’habitait pas Gravity Falls, ou bien depuis peu. Saleté de réseau rouillé.

Connaître par cœur les faits et gestes de chaque habitant du quartier n’était plus dans ses habitudes. Donovan n’avait pas vraiment à se méler à ces histoires, même celles de ses propres clients. Il n’était pas chef de la gestapo, merde.
Toutefois, les manières de l’amérindien étaient aussi surprenantes que troublantes. Était-ce juste une façon de marquer son territoire ou bien juste d’éviter de devoir l’affronter sur un autre terrain ?

Le roi de Diamant et son valet qui venaient en touriste chez le cerf …Une situation insolite.

Un grand merci alors à votre équipe. Elle a fait un travail remarquable.

Le mafioso se contenta d’un hochement de tête humble cette fois-ci. Qu'ils en finissent.

Le petit homme –même un expert tel que Donovan n’arrivait pas à attribuer un âge à cette demi-portion en pull over–, nous allons dire entre trente et quarante ans, observait la robe du vin avec plus d’insistance qu’il ne le fallait. Comptait-il un jour goûter ce fichu vin ?

Le public ou le geste en lui-même devait le gêner, sans doute. Pas habitué à la foule, celui-là ~ Donovan haussa un sourcil lorsqu’il croisa ses yeux. Cela ne dura pas longtemps, mais au moins cela eut le don de le faire se bouger. Mr.Søgrene finit par soulever son récipient et ne se fit pas prier pour avaler une gorgée en touchant à peine des lèvres le bord du verre. Eh. Petit joueur.

Merci. Et oui, le vin est remarquable. Fut la réponse un peu sèche de l'européen. Enfin « sèche » était un bien grand mot pour la voix basse et frêle de l’homme.

Était-ce juste lui ou bien avait-il entraperçu une lueur de reproche dans le regard du blond envers son compagnon ? Était-il déjà lassé de ces jeux de pouvoirs dans lesquels on le mêlait contre son gré ? Le valet se rebellait contre son roi ? Après tout, il était dans une cour étrangère, il avait ses raisons, sans doute ~
Il n’était évidement pas de la trempe du Leroy ou bien du Lawrence, mais il avait peut-être bien du mordant, bien enfoui au fond de lui, qui sait. Il suffirait de gratter un peu et Monsieur-Sweater monterait sur ses grands chevaux, avec un peu de chance. Il en mettrait sa main à couper. Oh, pas bien longtemps, le temps qu’il réaffirme sa position de roi et le fasse revenir à la dure réalité : il n’était rien.

Il savait qu’il faisait cet effet là parfois. Les complexes d’infériorités, ce n'est pas bien difficile à faire surgir ~
Mais le brun, lui, n’en avait pas terminé malgré tout. C'est qu'il cherchait le bâton, le jeune coyote. C’est avec une œillade et un ton posé à souhait qu’il poursuivit. Et tout ça pour...Des cartes de visites ?

Mais certainement. Vous n’aurez qu’à demander à Annie avant de partir, la petite rousse près de la réception... ou voyez cela avec Sebastian, il est à l'entrée aussi.

Et ensuite il allait lui demander de livrer des plats chez lui ? Irritable cet enfant, vous ne trouvez pas ? Les jeunes de nos jours. Comment ça Dono était un vieux grabataire ? Non, pas du tout. Son commerce le satisfaisait pleinement, il n’avait pas à servir de chef personnel à un fils à papa gâté lorsque celui-ci voulait organiser sa bar-mitsva.

Je suis flatté de cette attention, Sir, mais pourrais-je savoir la raison de cette… Bonne action soudaine, disons ?

S’il ne refusait pas un coup de publicité gratuite, Donovan ne comptait pas voir le brun comme le Messie après cela. Et s’il continuait à revenir à la charge, il serait temps que Donovan freine un peu le garçon dans son élan. Ils n'étaient pas de vieux amis de longue date, ils venaient à peine de se rencontrer.

©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith] Jeu 5 Oct - 17:28
◄►Discussion autour d'une tasse de thé. ◄►
"



Si tu as froid,

le thé te réchauffera.

Si tu as chaud,

ça te détendra.

Si tu es dépressif,

ça te réconfortera.

Si tu es excité,

ça te calmera."
Chassez le naturel, il revient au galop. Pauvre petit employé trimballé malgré par son employeur, il semblait tout sauf à l'aise en cet instant. Même perdu. Pauvre petite chose, il devait vraiment veiller sur elle.

Ce n'est pas bon pour toi pauvre petit oisillon d'éveiller ainsi le coté surprotecteur de ce grand couillon.

Jamais bon en effet. Mais pour une fois Anoki passa outre ses instincts et lui offrit un sourire encourageant tandis que le blondinet prenait le verre de ses mains. L'amérindien ne pouvait pas le cacher, il avait été grandement amusé lorsque ce dernier avait préféré se concentrer sur la coupe plutôt que ses deux interlocuteurs. Et encore plus quand il l'avait fusillé du regard. Qu'était-ce donc que ce regard ? Une rebuffade ? Deuxième fois fois que cela se produisait depuis leur rencontre, il lui faisait cadeau de la première où il n'avait été censé être qu'un étudiant.

Donc Faith avait son caractère à lui, quand on savait l'asticoter. Information à mettre de coté, et à en abuser plus tard. Mais comme c'était mignon de voir le petit poussin ébouriffer ses plumes pour se montrer plus imposant. Tellement adorable.

Le Snake reprit le verre de son invité, tout en portant discrètement une œillade vers le chef pour constater du ressenti sur son geste, et le posa près de son assiette. Il c'était délecté des expressions de son employé et espérait se repaître de celles du roux. Malheureusement, celui-ci gardait obstinément son masque. Quel dommage. Il aurait aimé voir l'autre fomenter tout un tas d'hypothèses sur la relation qu'il pouvait entretenir avec le blondinet. Comme il était toujours amusant de laisser le doute, dans la limite du raisonnable bien entendu. Il n'était nullement un incube, lui.

Et puis, il y était attaché à son petit loup. Il devrait faire plus attention désormais, les rumeurs allaient de bon train. Malgré son flegme habituel et son attitude laissant à croire qu'il était toujours à coté de la plaque, le gérant du casino en savait plus qu'il ne le laissait croire. C'est ainsi que malgré les sourires qu'on lui portait, ces doux sourires hypocrites, il savait ce qu'on disait de lui. Un coureur de jupons. Un homme à femmes. Eh. S'ils savaient seulement...

Mais l'amérindien les laissait dire, si cela pouvait les amuser et les pousser jusque dans sa tanière. Alors pourquoi pas. Qu'ils viennent vérifier ce que le coyote avait à cacher. Il n'avait aucunement honte de son attachement. Loin de là, c'est uniquement par respect pour l'autre homme qu'il ne disait rien. Greg était très émotif, pas la peine de l'inciter à se mettre dans tout ses états pour cela. Il voulait le garder à l'abri le plus longtemps possible du jeu des entreprises. Trop bon, trop con. Deux petits protégés pour le prix d'un.

Pour le moment celui qui avait le plus besoin de son aide – à cause de la situation dans laquelle il l'avait mise – était Faith. Sûrement qu'il allait lui tirer les oreilles pour cela plus tard mais cela avait été tellement enrichissant. Le blondinet lui avait dit qu'il connaissait peu de mon, alors pourquoi ne pas le présenter lui-même aux habitants de Gravity Falls ? Ce geste n'avait pas été purement altruisme, grâce à l'arrivée du cerf, le coyote avait put en apprendre un peu sur l'un de ses concurrents. La pêche avait été fructueuse. Il pouvait laisser le seigneur d'en aller.

« - Merci, je ne manquerai pas d'aller m'adresser à eux en ce cas et... je vous en prie, c'est tout naturel. Si mes clients voient à quel point je les bichonne, il se pourrait qu'ils me reviennent assez souvent. Mais si vous voulez absolument que je vous donne une raison pour que vous soyez pleinement satisfait, dites vous que je voulais connaître peu l'homme derrière le cerf. Que je puisse mettre un visage sur le gérant d'un établissement dont je risque fort d'être un client régulier. »

Un dernier léger détail fut toutefois relevé : L'odeur. Les fumeurs emportent avec eux toujours un peu de l'odeur de nicotine et celle qui entourait le cuistot était suffisamment forte pour cacher les senteurs des plats mijotés. Il ne fallait pas être une lumière pour mettre en corrélation la mauvaise humeur du roux avec cette odeur caractéristique.

« - Pour preuve de ma bonne foi, je vous ferai goûter une cigarette. Un petit producteur local mais donc chaque pièce faite est une merveille en bouche. Vous m'en direz des nouvelles... C'est pour me faire pardonner cette cigarette que vous n'avez pas pu terminer. »  

Le shoshone attrapa la coupe non remplie et y versa un fond de vin. Faisant tourner le liquide dans son récipient et lui fit prendre l'air. Ceci fait, il tendit sa prise vers le grand rouquin.

« - En attendant, je sais que d'ordinaire il n'est pas conseillé de boire pendant le travail mais accepteriez-vous de me dire ce que vous pensez de ce vin ? »  

Qu'il accepte ou non n'avait aucune importance. L'amérindien avait eu ce qu'il voulait et il pouvait le laisser partir. D'un sourire charmeur et poli et il fini par le délivrer de sa présence. Il devait sûrement beaucoup de choses à faire. Gérer une équipe n'était, après tout, pas de tout repos.

« - Au plaisir de vous revoir. »

Le métis reporta toute son attention vers son pauvre employé maltraité jusque-là. Pourvu qu'il lui pardonne cela.

« - Alors tu vois Faith, ce n'était pas si difficile que cela. »

Taquin, Anoki se permit même un léger clin d’œil à son encontre. Il sentait déjà son futur professeur l'engueuler pour cela. C'était trop dur pour lui que de coller aux étiquettes de la société, il était et resterait un sauvageon impétueux. Ce n'était pas demain la veille que cela allait changer. Il attaqua de nouveau son poisson de quelques fourchettes.  

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]

MessageSujet: Re: Discussion autour d'une tasse de thé. [Faith]
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Discussion autour d'une tasse de café (PV : Akira, Lop)
» Discussion autour d'une pinte [Iris]
» Discussion autour d'un feu
» Discussion autour de la confrontation
» Discussion autour de Final Fantasy + Sondage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Restaurants :: The Crowned Stag-