Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Inconnu
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Démon des rêves - Inconnu
Alignement: chaotique mauvais.
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Mer 30 Aoû - 22:50
Retour
vers le passéfutur




« Tout est cycle, cercle vicieux, éternel retour. »

Son regard était encore tourné vers vous, il entend ces voix, il voit toute la scène, à présent, il s'est totalement focalisé dessus et ça ne lui plait pas-du-tout. Il ne comprenait rien à la discussion de ces enfants, d'ailleurs, lui-même ne comprenait pas comment il lui était possible de faire ça, il avait une vision de l'ensemble de la scène. Non, ça allait déraper, il le sentait, pourtant les histoires de ces "time-travelers" ne le regardait pas, il n'avait pas à s'en mêler, son seul rôle était de les mener à bon port; chez eux, à leur époque. C'est. tout. Et il le ferait...s'ils arrêtaient un peu de tous crier dans sa tête ainsi...gnn, ce mal de crâne. Il n'aurait pas dû actionner cette chaîne, mais en même temps, c'était plutôt rare qu'il y ait des visiteurs alors... La longue chute aux enfers commence. L'un de vous se lève et hurle sa rancœur, à tord? A vous d'en juger, Bill, lui, s'est déjà fait son jugement, d'ailleurs, peut-être que même les égyptiens aussi, ils ne savent pas trop comment réagir, ils ne savent pas quoi faire, le doivent-ils alors qu'ils ne comprennent pas vos propos? Ils sont les porteurs, ils ne peuvent pas d'un seul coup lâcher leur "provision" pour interrompre un conflit qui ne les concerne, eux aussi, pas du tout, alors ils se tournent vers leur dieu qui semble soupirer d'une certaine irritation au loin. Worth it, hein?

Et puis tout arriva si vite, la grande majorité d'entre vous n'ont rien vu venir, voilà que l'une d'entre vous ne se gêne pas pour sauter de son palanquin laissant aux pauvres porteurs le soin de tanguer comme ils peuvent et trouver à nouveau l'équilibre adéquat pour se remettre en position. Beaucoup sont terrifiés face à cette scène, il y a beaucoup d'exclamation de terreur et d'animosité envers vous mais après tout, vous n'avez rien à perdre, n'est-ce pas? Vous frappez le brun encore et encore jusqu'à l'inconscience et, tel un vulgaire morceau de viande, vous le balancez vers votre acolyte. Pour quoi au juste? Il entend tout, mais ces informations ne lui seront acquises que plus tard, il n'a qu'une vague idée de ce que vous allez faire, même l'indien se met à réagir et commence à courir dans le sable pour tenter d'arrêter l'inévitable. Et Râ? Oh, Râ ne fait rien, personne ne sait à quoi il peut bien penser, peut-être est-il bien trop préoccuper par tout cet amas d'informations. Même celui avec lequel il n'a pas discuté et qui lui semble mystérieux semble agir, trop tard malheureusement. Personne...ne réagit à temps. Et maintenant que l'incantation est récitée, que pourriez-vous faire pour arrêter l'inévitable? Rien. Le temps et l'espace n'ont plus de sens, tout s’assombrit, les égyptiens à côté de vous sont des plus choqués, ce ne sont pas des individus aussi évolués que vous, vous leur faite peur. Oui, vous. Pas le dream demon comment certains le penseraient, mais bien vous.  Mais qu'avez-vous fait? Il n'y a pas que le cercle d'invocation de Gideon qui se met à scintiller, non, imbéciles que vous êtes, vous avez prononcé votre incantation près du Pines et son bras, lui aussi s'illumine alors que l'arrière de son bras où se trouve la clé s'illumine en rouge. Que va-t-il bien pouvoir se passer?

...
.....
Il est là.
Il apparait.
Il y a deux portails, l'un près du corps de Dipper et l'autre près du magicien qui se faisait d'ailleurs soulever dans les airs. Connaissez-vous portal? C'est exactement ce qu'il va se produire. Pour ceux qui ne connaisse pas, sachez que votre cher pharaon comme certains avaient émis l'hypothèse se retrouver "téléporté" au-dessus de vous et ne cesse d'être aspiré d'un à l'autre portail par cette même force. Si cela a de quoi faire sourire, cette situation ne l'amuse pas du tout. Pour quoi l'avez-vous donc pris? Votre marionnette? Si au début il semble quelque peu surpris et perdu, bientôt son expression se fit plus sombre surtout lorsqu'il constata la scène personnellement de ce qui se déroulait sous ses yeux.
Spoiler:
 
Bientôt vous pouvez voir son corps jaune viré au rouge alors que ses bras semblent trembler de colère, vous avez tout gagné. Ça ne pouvait pas être pire disiez-vous? Vous n'en avez fait qu'à votre tête, vous vous croyez peut-être tout permis puisque ce n'est pas le Bill du futur, n'est-ce pas? Vous croyez peut-être que parce que Râ a pris une décision alarmante, il vaux mieux demandé à secours à celui du futur mais si vous avez vous-même gâché votre propre futur, qu'est-ce que votre action aurait bien pu changer? A qui auriez-eu vous affaire? Soyez logique, si le futur a été altéré, le Bill du futur également. Et même s'il entendait votre appel, viendrait-il sur une planète qu'il a abandonné? Vous avez la réponse à votre question. Votre action était parfaitement inutile. Enfin non, pas vraiment. Là, vous êtes bel et bien fichu. Vous n'avez fait que rendre votre tâche plus difficile encore. Voilà déjà le triangle lancé un tonitruant "ENOUGH!!!" en effaçant le cercle sur le sable et en stoppant le cercle d'invocation du Pines d'agir. N'aurait-il pas grandit également? Oh oui, il a définitivement grandit. Cette fois, les égyptiens jettent leur palanquins sur le sol et se prosterne en hâte en répétant des mots incompréhensibles, ils semblent bien trop apeurés pour vous mettre à mal.

Le blond peut sentir une force inconnue le repousser loin de l'invocateur mais pas avec violence, non, juste de manière franche. Bientôt les troubles fêtes alias Gideon et Apocrypha, sentent une pression phénoménale sur leurs épaules qui les forcent à se soumettre sur le sable et rester dans cette position. Lévitant jusqu'au brun, voilà qu'il pose sa main sur son front d'où émane une lumière qui pourrait presque être apparenté à celle des Dieux, Jésus, is that you? Peut-être que c'est de là que viennent ces légendes. Oui, après cette douce lumière apaisante s'estompe lorsqu'il recule sa main et vous pouvez bien tous apercevoir que les séquelles qu'à subit votre "ami" ne sont plus là. Déjà vous entendez les exclamations à la fois des porteurs mais aussi des autres égyptiens qui ont stoppés leur travail, alarmés par ce qu'il vient de se produire. Cette fois, inutile d'un traducteur, ils acclament tous à l'unisson Râ et si celui-ci n'avait pas été de meilleur humeur, il aurait certainement pris la pose, flatté. A la place, son regard sévère est toujours posé sur Dipper alors qu'il claque des doigts, comme pour le réveiller d'un lourd sommeil. Pourquoi faire ça alors qu'il se méfie particulièrement de ce garçon? Après tout, sa mort serait certainement mieux pour son futur lui. Il n'a fait que lui poser des questions indiscrètes, à lui coller en pleine figure des réponses détestables et il ne cesse de créer le chaos ici. Mais, non, Râ n'aime pas ce qu'il a vu, ce gamin n'avait pas non plus tous les tords, personne ne les avaient, vous avez tous votre responsabilité dans cette histoire. En avoir trop dit, n'avoir rien fait, avoir voulu profiter de la situation, avoir montré quel genre de personne serait ses alliés. Oh. D'ailleurs, le voilà bientôt se tourner enfin vers vous alors que les égyptiens se tuent, observant la scène, comme s'il ne devait pas se mêler à ça, certains d'entre vous ont prouver être des dieux, et c'était à Râ de vous remettre dans le droit chemin. Oui, c'est probablement ce qu'ils se disaient tous en cet instant.



Son regard était si....dur. Oui, son expression si douce avait disparu. Non seulement il était en colère, mais il est déçu. Il a tout entendu. Il a tout vu. Et croyez-moi, il se souviendra de tout ce qu'il s'est passé. Vous n'avez pas compris un traitre de mot de ce qu'il a dit n'est-ce pas? Mais vu la manière dont il dit ça, chacun des mots que vous entendez semblant comme des flèches glaciales qui vous transpercent. Pourtant, il inspire et expire histoire de se calmer un tant soi peu, sa couleur rouge ne disparait et c'est pourquoi vous devriez être inquiet de voir un air amusé sur son visage, il prépare définitivement quelque chose.

-Je n'aime pas beaucoup la manière dont vous parlez de moi, il faudrait vous apprendre à être plus respectueux envers un dieu.

Le voilà claquer des doigts alors qu'apparait des mannequins à l’effigie des deux perturbateurs embaumés comme des momies. On dirait qu'ils sont remplis de...sable? Oui, probablement. Alors que vous êtes toujours figés sur place, vous ne voyez pas venir ses longues bandes de ruban enroulés comme celle de ses effigie face à vous. Si vous pouvez réagir? Oh non, et même cette chère vampire ne peux rien face au "soleil" lui-même. Étrangement, la seule chose qui est dégagé dans votre nouveau costume est votre vision, vous voyez à la perfection les mannequins, comme si cela était fait exprès.

-Ce genre de violence, mon peuple n'a pas besoin de voir un comportement aussi primitif. Je me demande ce qu'il en aurait pensé? Dans mon cas, je ne trouve pas ça classe du tout, voyons quelque chose de plus "original".

Are you scared? Oh, you should be. Here, in the past, he was the all mighty eye, he had the power to destroy you. So beware folks, now you will remember to not talk about him like he's your "thing", like you can do whatever you want in his world. Alors il joint ses mains et les séparent, les éloignant de plus en plus. Vous apercevez alors chaque bout de bandes, gauche et droite, être tiré mystérieusement dans les airs. Comme les mains du démon. Cela aurait pu ressembler à de l’écartèlement si le mannequin n'était pas complétement figé comme celui d'une momie. Vous entendez le bruit caractéristique d'un objet qui se fait bien trop serré, ça serre, ses bandes sont aussi solides que le serait des cordes mais il n'y a pas que ça, c'est qu'il faut chaud là-dessous, on pourrait presque mourir asphyxier, il y en a deux qui en savent quelque chose, heureusement qu'un brin d'air passe par la fente faite pour leurs yeux. Et bientôt, ce qui devait arriver, arriva, cela sembla presque interminable mais le sable s'écoula hors des mannequins. Cette démonstration était-elle convaincante? Si la métaphore n'était pas comprise, c'est qu'ils étaient encore plus bête qu'il ne le pensait. Alliés ou pas, personne ne lui manque de respect et le tourne en ridicule et surtout, se jeter sur son ennemi et l'asséner de coup? On a vu plus subtil, c'est bas. Venant de personnes du futur, oui, c'est clairement décevant. Pourtant, pendant ce temps, autre chose se produisait. Oui, ça a commencé. Lynn peut vous remercier de vos actions parce qu'elle est....en train de disparaître. Ses pieds, oui, elle ne voit plus ses pieds! Vous ne l'avez probablement pas remarqué, en tout cas même Râ ne le voit pas, trop occuper à vous donner une bonne leçon, mais la situation devient critique.

Ordre de passage:

Dipper
Apocrypha
Anoki
Gideon
Faith
Lynn





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 589
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Chasseur de paranormal - 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 31 Aoû - 1:07
Retour vers le passé
#Egyptian



Le souffle éreintant, la gorge rêche. Gueuler comme ça lui avait donné soif. Et l'air aussi sec que pouvait être le Sahara n'était pas d'une grande aide.
Il s'était trop emporté. Et malgré sa fragile tentative de calmer le jeu, on ne l'avait pas bien prit. Il aurait dû s'en douter, mais dans tous les cas, ça aurait finit ainsi. N'est-ce-pas ?

▷ Tu as du culot de juger ce dont tu ne sais strictement rien.

Alors là, la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Il faut dire que ces deux personnages haut en couleur ne se comprenaient pas l'un l'autre. Dipper se sentait parfaitement à même de la juger. Il était persuadé et se savait assez calé sur le sujet de Bill Cipher pour dire le fond de sa pensée. Pareille pour Apocrypha. Elle est fan du dream demon, achète ce qui est à son effigie. Se fait tatouer des symboles en triangle. Il n'en faut pas plus au stalker pour la catégoriser. Il a de quoi !
Répondre ? Il avait déjà répondu. Tout à l'heure, il avait essayé de ne rien dire dans l'espoir que cela cesse, mais on avait cessé de l’enfoncer. Alors forcément, il avait craqué ! Et là, il était assez emplit de rage pour en remettre une couche.

Si seulement il avait vu la chose venir. Mais non. Il est comme un chien qui aboie derrière sa grille. Il se sent protégé. Peut-être parce qu'on est jamais venu lui casser la gueule. Qu'à force de se donner des airs, il croit en ses mensonges. Ou qu'il les ait surestimé.
Tout en est-il qu'il sursauta, poussant un cri féminin lorsque la vampire bondit telle une panthère, en quelques... non, une fraction de seconde, la voilà devant lui. Ses yeux rouges transperçant le faible corps d'humains qu'il lui reste. Oui. Il est encore plus faible qu'un humain lambda. Il s'agit de Dipper Pines.
Et il mentirait s'il prétendait ne pas sentir cette sueur froide couler sur sa peau poisseuse.

Le palanquin, leur plateforme tangua plus que dangereusement. Mais le brun n'eut pas le temps de se se faire déstabilisé par le mouvement qu'il se fit attrapé et tout aussi sec jeter au sol. Évitant plus de souffrances aux porteurs qui étaient déjà peu enclin à le porter.
Un geignement de douleur. Il avala une volée sable au passage, l'impact en ayant projeté tout autours de lui.

Une main acérée planta ses ongles dans la chair de son bras guache. Le tirant vers elle. La vampire désormais déchaînée. C'est donc entre le sol et son bourreau qu'il se tenait, suspendu par sa tortionnaire.
Et il n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'une violente gifle. Puis une deuxième ne vienne calmer ses ardeurs. Directe. Et plus que ça. Le sang emplit sa bouche immédiatement après les coups qu'il recracha dans un mélange d'hémoglobine, de salive et d'humiliation sur le sable chaud.

La douleur et le choc fur tel qu'il tomba dans l'inconscience. Mais son supplice n'était pas terminé pour son corps. Loin de là.
La marionnette désarticulée qu'il était fut envoyé au pied de son second ennemi. Le Pines n'avait pas fier mine et malgré les exclamations des rares âmes 'bienveillantes', rien n'y fit. Il ne pouvait se défendre. Il ne pouvait non plus entendre les paroles qui lui étaient adressées.
Le coup dans les côtes émit un bruit désagréable, provoquant une nouvelle expectoration de sang et de salive. Ses yeux étaient clos et même s'ils s'entrouvrait lorsque le magicien l'attrapa par les cheveux et tira par extension la peau de son visage, ses yeux étaient blanc. Signe de son inconscience.

Le dessin était fait. Le dangereux plan était en marche. Le petit oiseau n'arriva qu'après la bataille. Le début de l’incantation avait été récité. Le cercle d'invocation au sol s'illumina d'un intense bleu clair. Les traits du bras gauche de Dipper s'éclaircirent jusqu'à briller de la même couleur. Il s'éleva légèrement dans les airs. Qui a dit qu'il fallait être pile devant les symboles pour que cela marche ?
A ceci prêt que le bras gauche de Dipper avait une petite différence. La clé sous bras se mit aussi à briller.
D'un intense rouge.

Son corps fut tirer plus loin, jusque dans les bras pas si protecteur que ça d'un autochtone. La distance n'arrêta pourtant pas cette machine déjà lancée.


[...]

Sa main passa sur son bras, ses dents serrés. Il ne tentait même pas de cacher la lumière qui s'en échappait. Il avait juste... atrocement mal. Ça le brûlait et le brûlait encore. Comme si on lui collait une plaque de métal en fusion directement sur sa peau. Sans le refroidir.
Ce n'est qu'au bout de quelques minutes, secondes, heures? que le Pines entrouvrit un œil. Faisant fit de ce qu'il ressentait ou... essayait tout du moins.

Tout était noir. jusqu'à ce que son bras se mette à briller. Éclairant ainsi cet endroit. Certains l'appelaient le Mind Palace. Un endroit propre à chacun. Unique en son genre. Regroupant souvenirs, actes, rêves, craintes. Personnalisé, infini, reflet de l'âme.
Lui l'appelait le Mind Scape. Son Mind Scape.

Peut-être l'avait-il atteint une fois. Lors de rare rêves lucides où il peut discerner une certaine porte n'ayant pas de logique dans le décors. Peut-être ne l'a t'il jamais atteint. Ou peut-être qu'il ne s'en souvient juste pas.
Ses yeux scrutèrent l'endroit. Sombre. Sans couleur. Une réplique pour le moins atypique du Mystery Shack. Cerné d'une forêt de sapin infinie et d'un ciel étoilé, brillant intensément dans cette obscurité reine.
Gravity Falls avait à tel point gravé son âme qu'elle en prenait l’apparence ?

Il entra. C'est comme s'il connaissait cet endroit qu'il découvrait à peine par cœur. Son corps se mouvant instinctivement vers le lieux de ses songes.
Il levait le bras gauche, éclairant son chemin sur des planches parfois grinçante. La bâtisse avait l'air en bon état, hormis toute ces traces de griffures qui avaient déjà entamé la charpente. Comme si une bête sauvage avait été lâchée à l'intérieur. Cicatrice d'une époque encore difficile à vivre.

Parfois de drôles de créatures passaient à côté de lui. Mettant en évidence des panneaux. 'Hopes'. 'Dreams'. Deux portes massives. Promettant aventure, amour, gloire, réussite. C'était étrange. Il n'avait pas besoin de tourner la poignée pour savoir déjà ce qui se trouvait derrière.
Cet endroit est chez lui.
Il frissonne voyant une cage, grande elle aussi. FEAR. Il peut y entendre les cris de sa sœur. Il aurait presque envi de la sauver. Des complaintes aussi. Ses complaintes. Comme quoi il a faim. Ce bras également. Un bras couvert d'une fourrure noire, faisant crisser ses griffes acérés contre les barreaux de la prison. Tentant vainement de s'échapper. Un vent glaciale s'en échappe. Faisant chuter la température ambiante.
Il savait ce que s'était. Et même s'il s'agissait d'un reflet, il continua son chemin au pas de course.

Des portes. Des portes. Une multitudes de portes. D'ailes et de dédales pour le moins mieux rangés que ceux de Stan. Notamment une porte sur laquelle il ne passa pas bien longtemps, le rouge lui venant au joue. Elle arbore un magnifique rouge rosé. Un cadenas en forme de... cœur? et la mention BROMANCE ainsi que KEEP OUT. Oh et une inscription en toutes petites lettres IT'S NOT WHAT IT SEEMS.

▷ IT'S NOT WHAT IT SEEMS !!!!!!!!!!!

En effet.
Après avoir hurlé comme un con tout seul, le voilà qui accélère encore une fois le pas. La tête baissée cette fois. Il passe un couloir dont les murs sont entièrement recouvert de post-it avec pour seul annotation un point d'interrogation. Si on les touches, on peut entendre une question qu'il se pose. Mais jamais la réponse. C'est très frustrant.

Mais le Pines s'arrête enfin, interloqué par une porte pour le moins... particulière. Parce-qu'il n'y a pas de porte. Tout autours du cadran, des tas de pixels. Mais la porte ? Elle n'existe pas. Il n'y a qu'un trou noir.
Ce trou noir n'est rien comparé à sa destination.

Un gouffre béant, une abîme. Aucune lumière n'y rentre, aucune n'en sort. C'est la fin. Il ne peu continuer plus loin au risque de tomber. Il y a juste un socle devant. Un socle avec le symbole d'une clé. Je vous laisse deviner de quelle couleur elle brille. Bingo, rouge.
Juste au dessus, un magnifique/simple aquarium. Une mention dont les lettres sont inscrites de manière parfaitement lisible et compréhensible, mais qu'il n'arrive pourtant pas à lire. Pas plus qu'il n'arrive à savoir ce qu'est la créature sous ses yeux. Alors qu'elle est là. Juste là. Qu'elle ne bouge pas.

Il approcha sa main de l'objet. Touchant au but. That's it. Après tant de temps... enfin ! Une secousse fait alors vibrer la bâtisse. Tout ce qui était pourtant en mauvais état se reconsitut. Les sabliers volant si et là s'inversèrent. Le sable qui remontait naturellement se mit à descendre. Une lumière bleutée filtra à travers les planches. Une chaleur intense réchauffa cet endroit aussi froid que la mort.
Il se sent être soulevé. NON ! Tiré ailleurs sans pouvoir rien y faire. PAS MAINTENANT !

[...]

Il papillonne. Se relève d'un coup hurlant une demi-seconde avant de se rappeler que......... non il n'était plus tabassé ? Non il n'avait plus mal ? WHOA-WHAT IS HAPPENING HERE ?! Mais il est bien trop surprit pour s'exprimer ! Non, le premier son qui allait sortir de sa bouche fut coupé par la vision d'un Bill beaucoup plus imposant que ce qu'il devrait être. Et rouge.



Le sapin frissonna devant tant de colère dans la voix du triangle. Il ne l'avait jamais entendu comme ça. Ou peut-être que si. Lorsque Mabel lui avait mit un coup de pshit dans l'oeil. Les mots du triangle. Il était tellement en colère qu'il ne pouvait s'empêcher de parler dans ce langage.
Il se figea.
Parlait-il de lui ? Qu'est-ce que cela voulait signifier ? A ce rire, Dipper ne recula pas. Il resta ainsi au sol, sur le cul. Figé par l’incompréhension et la crainte que de nouvelles foudres ne s'abattent sur lui.

▷ Je n'aime pas beaucoup la manière dont vous parlez de moi, il faudrait vous apprendre à être plus respectueux envers un dieu.

Bill claque des doigts. Le brun sursaute. Bienq u'il soit également dans ses pensées, suites aux paroles du triangle.
Il observe.
Une éfigie d'Apocrypha et de Gideon prend forme, sortant du sable. Des bandages apparaissent pour les trasformer, autant les répliques que les originaux en momie. Dipper comprend alors toute la signification des paroles du démon.
Dans d'autres circonstances, il aurait pu en rire. Mais là... il était trop préoccupé pour de telles inepsies.

▷ Ce genre de violence, mon peuple n'a pas besoin de voir un comportement aussi primitif. Je me demande ce qu'il en aurait pensé? Dans mon cas, je ne trouve pas ça classe du tout, voyons quelque chose de plus "original".

Une menace sourde s'exécute. Un écartèlement ? Pas exactement. Les bandages se serrent, se serrent, se serrent. Pressant les mannequins comme des citrons jusqu'à ce qu'ils explosent. On ne répond pas par la violence à la violence. Un message clair.

Dipper ne savait plus quoi penser. Il était complètement perdu. Il ressentait encore une extrême colère envers les deux troubles faits, mais... Bill l'avait clamé. Et que prenait-il de Bill en cet instant ? Rien de tout ce qu'il n'avait ressentit jusqu'alors à son égard. Mais il y pensera une autre fois, lorsqu'il pourra nettoyer son esprit de toutes ces pensées parasites qui viennent le gêner dans ses réflexions.

Il passe sa main sur son bras, observant quelques secondes la clé. Perplexe. Puis son regard se dirigea sur la jeune fille en pixel. Lynn. LYNN ! Elle était en train de disparaître !! Ce qu'il craignait arrivait........... le futur. Ils fallaient tous qu'ils trouvent TRÈS VITE une solution !!
Le temps est compté !!

Le voilà qui se lève et trottine vers la jeune fille pour s'enquire de son état. Oubliant un instant les deux malfaiteurs en train de se faire martyriser. Où était passé l'esprit belliqueux du Pines ? Il faut dire qu'il a retenu une leçon aujourd'hui.
Pour la première fois. Dipper Pines allait se calmer et faire preuve de sagesse.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 498
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Dhampire - 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 31 Aoû - 19:51
participant 1Apocryphaparticipant2Allparticipant2In the Egypte… Antic ?!

Retour vers le passé.

#660033

∑ Inventaire

- Tenue égyptienne trop swagg.
+10 en charisme

Les pyramides d'Egypte sont les plus anciennes bibliothèques du genre humain.
— Rivarol
Petit temps de réflexion pour te dire que tu y avais peut-être été un peu fort... Quoique... Dipper était surement fait en sucre. Tu t'étais modérée, tu aurais franchement pu y aller plus fort. Comme la fois où tu lui avait pété quelques dents avec une bonne droite bien méritée. Pris la main dans le sac à vouloir fouiner chez toi. Dommage pour lui, tu avais été chez toi. D'ailleurs, en parlant de ça, il faudra que tu mette dans un endroit safe les babioles magiques comme ton livre de magie et d'autres trucs. Tu savais qu'il n'allait pas abandonner de si tôt après avoir pris deux mandales dans la gueule de ta part. Il ne s'y attendait sans doute pas, de se prendre un "vampire" en pleine gueule. Spoiler, tu n'avais aucun remord à recourir à la violence. C'était même le fait de t'acharner sur un sac de frappe qui te permettais de te calmer. Les paroles sont vaines. On ne te calme pas avec des mots. Il est si facile de mentir, après tout...

Tu observa d'un air neutre Gideon mettre un bon coup de pied à Dipper que tu lui avais sans remord jeté en pâture. No bad feeling about that. Et encore moins même en entendant les paroles du reste du groupe, en fait. Arrêter ? Comment ça arrêter ? C'était un peu tard pour, non ? Trop peur pour agir ? Trop pris par surprises ? Ils se cherchaient des excuses ? Peut-être. Peut-être pas. Tu n'y pense pas vraiment. Tu attend de voir ce qu'il va se passer pour la suite de ce plan pour le moins foireux. Tu savais qu'il était foireux, oui. Si c'était Bill qui ne se faisait que téléporter ici, vous auriez certainement quelques ennuis après. Tu ne voulais pas vraiment te le mettre à dos... Mais à situation désespérée, solutions désespérées, sans doute ? Vous mettre encore plus dans la merde n'était pas vraiment un problème, et puis il n'y aurait que toi et Gideon qui en prendraient pour votre grade. Rien de bien groupé. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent.

Tu observe avec... presque de l'incompréhension Gideon faire le symbole sur le sable... Mais, le bras de Dipper... Bon, Faith venait de récupérer Dipper, certes, mais... Pourquoi ? Alalala... Tu avais le regard éteint. Tellement de choses qui se suivent. But not feeling about that. No care. Who care ?... Not you. Tu attend juste le point final de cet acte. Gideon récite la formule. Mhhhh, tu ne t'étais pas vraiment risquée à la faire en trois ans. En même temps, avec ce doute. Qui aurait pu répondre si Bill était ailleurs ?... C'était juste un coup à avoir l'air con. Tu observa attentivement Gideon pour voir les effets de celle-ci. Avoir les indication, c'était un fait, voir ça de ses propres yeux, c'était autre chose. Anoki qui avait commencé à courir était stoppé. Les porteurs faisaient une drôle de tête face à tout ça. Bon, qu'est-ce qui allait encore tourner mal ? Ah oui, Faith qui choppe Gideon. Très mauvaise idée de faire ça, Gideon était quelqu'un d'encore plus rancunier que toi. Il aurait Faith dans le collimateur à partir de maintenant. Bad choice, little bird. Bad choice. Surtout qu'il avait totalement fait griller sa couverture de créature, en s'affichant de la sorte.

Les égyptiens devaient en avoir pour leurs mirettes, après le bond que tu avais fait, la formule de Gideon et les ailes de Faith. Mh, si vous vous en sortiez, ce dont tu doutais absolument, les égyptiens auraient retranscrit cette scène comment ? Tu aurais bien aimé avoir un livre sur la mythologie Égyptienne pour voir un peu ce qui avait des similarité de cette histoire. Quoique... Ils ne comprenaient certainement rien de ce que vous veniez de faire, en vrai. Vos paroles étaient des baragouinement étranges pour leurs oreilles. Pauvre d'eux. Ils ne devaient pas savoir où se mettre en cet instant. Surtout que... Holy mother of triangle. Deux portails ? Eeeeh. Forcément, Dipper avait les symboles sur son bras... Cette situation était... spéciale. Mais cela ne te fis pas vraiment sourire. Bon, vous étiez fixés. Vous aviez échoués. Et vous alliez payer. Bon, plus qu'a espérer que ce soit rapide. Tu ne ressentais rien vis à vis de tout ça. Avoir peur de Bill ? Tu n'étais pas assez saine d'esprit pour en avoir peur. Le respecter ? Oui. L’idolâtrer ? Oui. L'apprécier ? Oui. En avoir peur ? Non. Tu sais très bien que tu payera pour tes actes, plus ou moins tardivement. La mort t'attendait au bout de ce chemin sombre que tu avais emprunté. Tu avais dévié à droite, à gauche, mais tu avançais lentement et surement.

Ça n'avait pas loupé. Vous n'auriez pas pu faire mieux pour le mettre en colère. Le voilà rouge de colère, et c'était peu dire. Mh. A prendre en note. Même si vous aviez tout foiré, c'était une occasion de voir Bill en colère. Parce que contrairement à certains, tu ne l'avais jamais vu comme ça. Toute nouvelle expérience est bonne à vivre. Même si c'est peut-être la dernière... Les egyptiens, eux eurent vite fait de se prosterner. Sans toute pour calmer la fureur de Râ. Mais Râ avait la colère... hum... tenace ?... Quoique. Dans une certaine histoire, il était en colère contre les hommes, et avait envoyé Bastet pour les punirs, et devint donc Sekhmet, avide de mort et de sang. Ce n'était autre que Râ qui l'avait calmée car il avait pris en pitié les hommes face au carnage de... sa fille si tu te souvenais bien ?

« ... ?! »

Urgh. Pas très agréable d'avoir cette sensation d'écrasement sur les épaules. Même toi tu ne pouvait que te soumettre à cette force invisible. Gravity down ? Tu aurais pu pouffer à cette pensée, mais tu restais de marbre. Yeah, you fuck up. Really. Tu hausse les épaules et soupire intérieurement. Vous l'aviez quand même un peu cherché, dans le fond. Mais cela n'inaugurait donc rien de bon. Si le Bill du passé avait juste été déplacé... Celui du futur, qu'était-il devenu ?... Le passé aurait été modifié à ce point ?... Bon, cela ne voulait pas dire que vous alliez peut-être ne jamais exister ? Eh, this is not so bad. Une certaine lueur et claquement de doigt. Mh. Tu ne pouvais pas trop savoir ce qu'il se passait avec cette force. Lever la tête, même un tout petit peu pour voir ? Meh, pas vraiment possible. En tout cas, tu pu quand même voir Bill se tourner vers vous. Let's go for this little game. Tu ne regrettais pas ce que tu avais fait. Mais cela ne voulait pas non plus dire que tu n'allais pas accepter cette punition, ou quoi que ce soit que vous alliez subir. Pourquoi chercher à se soustraire ? Aucun intérêt. Cela ne ferait que de le mettre un peu plus en colère, ou lui donnera envie de mettre fin à ceci de manière un peu trop définitive. Ce serait, Tellement, tellement, Dommage.



Tu n'avais pas compris ses paroles, mais une chose était sûre... Il n'étais pas content de vous du tout, au vu de ce ton froid. Mhh. Bad thing ? Maybe. Maybe not. You don't know ?... Eh, si. C'était en grande partie mauvais, non ?

« Je n'aime pas beaucoup la manière dont vous parlez de moi, il faudrait vous apprendre à être plus respectueux envers un dieu. »

Oh oh. Ou yes ? Est-ce que tu serais prise pour une maso si tu disais que tu n'étais pas contre voir ce qu'il vous réservait ? Eh. La sanité d'esprit, c'était loin d'être ton truc, en fait. Les gens ne semblaient pas comprendre ni même voir que tu étais, comme qui dirait, (un peu) folle. Tu le savais en plus. Tu en étais consciente, même. Tu n'étais pas non plus très à même de faire des choses logique ou de penser de manière logique. Tu haïssais bien les humains tout en sachant que tu ne pouvais pas haïr chaque individus, après tout... Et la sentence tomba quand il claqua des doigts. Mh, des effigies de vous même ? Tu n'étais pas très adepte de la momification... Momifiés vivant ? Ooooh, tellement... tellement... imaginatif. M'enfin, Gideon et toi ne tardèrent pas à vous faire momifiés également. Chouette. Ou pas. Difficile de respirer ou de ne pas se sentir claustrophobe dans ce genre de truc. Cette sensation d'être impuissante... Hum. Ne pas y penser. C'était une autre chose. Cette fois tu avais été attachée avec de l'argent. Ici, ce n'était que des bandelettes. Pas de quoi... paniquer, pas vrai ? Restons calme. Ne pas céder à la panique. Ça aurait changé quoi de paniquer ?... Rendre la respiration encore plus difficile qu'elle ne l'était déjà. Voilà, rester rationnel, ce n'était pas bien compliqué, pas vrai ?...

Mais c'était vraiment insupportable. Juste subir. Ne pas se débattre. Rester calme. C'était facile, non ? Alors pourquoi ces sueurs froides ? Ces sentiments contradictoires ? C'était pourtant bien différent de ça. Tu avais l'impression de l'entendre te narguer. Encore. Toujours. Ses paroles étaient gravées dans ta tête. Il était peut-être mort, mais il était bien vivant dans ton esprit. Insupportable. Il fallait l'ignorer. Se concentrer sur les battements de ton propre cœur, ce que tu voyais et ta respiration. Ne pas penser au fait que chaque respiration te serrais un peu plus la poitrine. Vraiment, les joies du corps féminin...

« Ce genre de violence, mon peuple n'a pas besoin de voir un comportement aussi primitif. Je me demande ce qu'il en aurait pensé ? Dans mon cas, je ne trouve pas ça classe du tout, voyons quelque chose de plus "original". »

Hum. Il n'avait pas vraiment apprécié le fait que vous parliez de lui de cette façon. Mais en même temps, comment faire la distinction, hum ?... Difficile... Et puis, ce n'était pas demain la veille que les violences de ce genre cesserons. Les humains aimaient bien trop celle-ci. La guerre, les horreurs, la violence, l'esclavagisme... L'Homme se complais dans la mort et la violence. Ils détruisent tout. Ils raillent la différence. Tu n'allais pas t'excuser d'être ce que tu es. Après tout, tu étais ce qu'ils voulaient que tu soi, pas vrai ? Un monstre. Si l'on te voyais comme ça, comment toi pouvais-tu te voir ? Il n'y a pas grand choix. Tu observa les mains de Bill s'écarter, et les mannequins... Mhhhh... ça sentirait presque l'implosion, cette histoire. Si vous voulez avoir des idées de morts sympa, regardez saw, c'est très instructif. Et gore. Tu vous imaginez parfaitement à la place des mannequins. Et ce n'était pas du sable qui sortirais, là. Non. Mais bel et bien du sang. Du sang qui souillerait le sable. Tu savais a peu près ce que cela faisait que d'être brisée à l'intérieur. Là, c'était juste tout en même temps. Miam. Ça devait être sympa à vivre, ce truc. Mais tu préférais quand même la torture, c'est plus drôle que la mort. Surtout quand c'était toi qui pouvait torturer.

Entre ton esprit qui te dit merde, et ton corps qui... Qui quoi d'ailleurs ?... Euh. ... ... ... C'est bon, tu démissionne. C'était quoi cette réaction ?... Ce n'était pourtant pas un de tes fantasmes d'être momifiée vivante, hein -même si tu avais de drôles de préférences-. Gosh. Tu reniais littéralement ton corps pour ça. No way. C'est un na. Tu n'approuvais pas. Et en plus ne rien avoir à part cette robe en lin, ça n'arrangeais rien... C'était sans doute tout, sauf la réaction à avoir face à une menace de mort... C'était trop weird pour toi, là. On mettra ça sur la difficulté de respirer, ça vaudra mieux. Pour tout le monde. Attendons juste d'être relâché pour passer à de plates excuses. Mais tu n'attendais aucun pardon. Tu assumais tes actes. Tu t'en excuserais. Mais avoir son pardon ou non, cela ne relevait que de lui. A lui de choisir. Et puis de toute façon, est-ce que l'avoir changerais quelque chose ? Pas vraiment. Si le futur était irrémédiablement modifié, c'était pas vraiment utile, en plus. Disparaître ? Ce ne serait pas si mal, dans le fond. Tu n'aurais pas à vivre les horreurs que tu as vécu. Est-ce que n'être jamais né était comme mourir ? Surement pas. Tu n'avais plus rien à quoi t'accrocher, maintenant. Autant laisser couler ?... Maybe. Maybe...

Ton regard n'exprimais rien de concret. Tu n'éprouvais pas vraiment d'horreur face à l'éventuel destin qui t'attendait. Si Bill voulait te faire peur, il aurait fallu qu'il fasse autrement. Là tu étais presque sereine. Tu attendais la sentence. Est-ce qu'il allait estimer que vous aviez compris la leçon ? Tu savais que vous n'auriez pas dû agir ainsi. Mais que voulez-vous ? On fait tous des erreurs, non ? Et on apprend grâce à elles. Enfin, tu n'aimais pas spécialement être enfermée de la sorte non plus, fallait pas abuser. Tu tenais des démons à distance pour l'instant, vu que cette situation était loin d'être comme les autres. Mais cela ne veux pas dire que tu ne flanchera pas. C'est ça, être en partie humaine. C'est avoir des faiblesses. Malheureusement. Un jour tu arrêtera d'être une contradiction à toi toute seule. Un jour.
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 31 Aoû - 23:38

Retour vers le passé #2


Feat






Ils voyaient Anoki courir ? Alors c'est que les gens avaient mal vu. Car si au début il c'était certes élancé pour tenter d'arrêter Apocrypha et Gideon, voilà que pendant que le petit magicien lançait son incantation, l'amérindien se mit à ralentir et porter une de ses mains contre sa tempe. Ses traits étaient tirés dans la douleur et la déception, il se gela ainsi dans cette pose devenant inconscient de ce qui se passait désormais autour de lui. Il était gelé dans le temps alors que Râ était invoqué par un portail et transporté jusqu'à l'autre. Ballotté et malmené pas les bêtises de deux enfants. Mais il le découvrirait plus tard. Pour le moment il était piégé dans le temps jusqu'à ce que l'invocation ne cesse et cela se fit par l'intervention du pharaon lui-même.

De nouveau libre, il se secoua la tête et reprit sa course folle pour joindre le groupe. C'est là qu'il découvrit les ailes de son employé. Peut-être qu'une petite conversation était de rigueur. Enfin si tout cela se réglait un jour. Parce que pour le moment c'était mal barré. Comme toujours il avait un train de retard mais en avait assez vu pour comprendre ce qu'il c'était passé. Inquiet pour le bien être de leur hôte, il avait délaissé les problèmes au sein même de son propre groupe. Il avait vraiment foiré en tant que gardien. Mais au moment où il s'était évertué à apaiser le divin triangle, il avait fait confiance à ses camarades pour mettre leurs différents de coté et se tenir tranquilles. Il leur avait fait confiance, alors pourquoi cela n'avait pas été réciproque ? N'avait-il pas assez fait ses preuves jusque-là ? Avoir été une oreille attentive. Une épaule sur qui s'appuyer. Une main qui les avait aidé. Devait-il aussi donner son cul pour qu'ils l'acceptent enfin ?

Damnit.

Il avait été déçu. Tant de fois il avait pardonné les erreurs mais en aurait-il toujours la force. Il était fatigué de tout cela. Peut-être que finalement, ils avaient mérité ce qu'il leur arrivait. Ce futur qui s'effaçait peu à peu pour être réécrit. Il rit jaune. Ses belles paroles sur les grandeurs de toutes les âmes, cela devait bien peser bien lourd dans la balance compte tenu de ce qu'ils avaient dévoilé. La race humaine dans toute sa splendeur. Qu'ils étaient bien beaux. Il avait vraiment l'air d'un con maintenant. Un con et un menteur. Il lui avait dit d'avoir foi en eux. Qu'ils étaient capables du pire comme du meilleur mais ils ne lui avaient montré que le pire. Mauvaise foi. Violence. Refus de s'écouter. De se faire confiance. Il soupira. Las de tout. À quoi bon.

Mais il n'était pas au bout de ses émotions. Râ reprit de nouveau parole et même s'il ne comprenait pas un traître mot de ce qu'il disait, son ton était sans équivoque. Tant de flèches glacées qui le perçaient de part en part. Il se sentait plus bas que terre et la crainte le submergea. Tant pis pour les apparences, il imita alors les autochtones et s'agenouilla dans le sable. Il acceptait les reproches mérités.

Dipper avait merdé, c'était un fait mais ce n'était pas la peine d'user de violence comme ils l'avaient fait. Cela ne résolvait jamais rien. Cela aggravait toujours les choses. Et là en l’occurrence cela avait énervé le triangle à un point inimaginable. Désormais rouge de colère et grandit, il ne reconnaissait plus en cet être l'hôte bienveillant et protecteur qui les avait accueillit. Et son choc fut d'autant plus marqué quand il le vit monter tout un scénario pour montrer quelle punition il leur réservait. Mais ce qui le tortura le plus fut ce qui arrivait à la petite Lynn. Par tous les esprits, elle était en train de disparaître. Non ! Tout mais pas ça ! Elle était innocente. Si pure et si curieuse. Son sang ne fit qu'un tour et le voilà se relever pour foncer vers elle, en même temps que Dipper.

L'avait-il déçue elle aussi. À ne pas avoir put répondre à ses prières et être arrivé en retard. S'il avait eu le temps d'arrêter Apocrypha et Gideon... alors tout cela ne serait jamais arrivé. Il se maudissait lui-même pour n'avoir été qu'une fois de plus un bon à rien. Même pas capable de protéger ou d'apaiser. Ses ancêtres devaient se retourner dans leur tombe.

« - Lynn...  Je suis désolé. Terriblement désolé. Pardonne-moi miss... »

Il tourna ensuite son regard inquiet vers le jeune homme à ses cotés. Certes le divin triangle avait fait un miracle mais il était toujours bon d'entendre de la bouche du concerné sa bonne santé. Il tourna ensuite son regard vers Faith pour s'assurer que lui aussi allait bien, restant quelques instants bloqué sur ses ailes, avant de de concentrer de nouveau sur sa petite protégée.

« - Et toi Dipper, est-ce que ça va ? Tu n'as plus mal ? Faith ? »

Il avait peur. Ce grand gaillard était en fait un géant de papier et le voilà s'effondrer tel un fétus de paille. Dans un geste réconfortant, il l'entoura de ses bras. Il était là désormais. Son regard implorant quitta la demoiselle et d'une voix brisée osa s'adresser à l'entité furieuse.

« - Pardonne-nous. Je sais que nous t'avons tous déçus mais je t'en supplie. Pardonne. Tu peux nous en vouloir. Nous détester... mais surtout n'abandonne pas. La lumière a besoin des ténèbres, tout comme l'équilibre a besoin du chaos. Tu as vu les ténèbres dans nos cœurs mais je sais que ta lumières pourra les percer et un jour les chasser. Il ne faut pas perdre espoir parce que des enfants ont mal agit. »

Il avait du mal à soutenir son regard. Il avait en face de lui une divinité après tout alors qui était-il pour oser sortir du rang ? La réponse, quelqu'un qui refusait d'abandonner. Quelqu'un qui voulait encore croire en ses rêves et ses convictions. Oui il était fatigué et ce qu'avaient fait les autres l'avait déçu au plus haut point. Mais ils seraient punis et comprendraient – ou pas – leur bêtise. C'était en faisant des erreurs, que les âmes apprenaient et devenaient meilleures. Son abandon avait été le résultat de sa colère. Ce sentiment qui l'avait étouffé au point qu'il ne croyait plus en ses semblables mais le seau d'eau glacée l'avait calmé et il c'était reprit. Il ne fallait tout voir en noir. Ce n'était pas parce qu'il y avait des fruits pourris que tout le panier était à jeter.

« - Pardonne-nous pour le mal que nous t'avons causé. Sans ta lumière jamais nous ne pourrons devenir meilleurs, prisonniers à jamais de nos propres chaînes. »

Il baissa de nouveau son regard triste vers l'intelligence artificielle, un sourire tendre sur les lèvres. Il s'assit, l’entraînant vers lui doucement et se mit à la bercer affectueusement. Une dernier murmure s'échappa de sa bouche tandis qu'il la fixait toujours.

« - Il y a encore tant de choses dans ce monde qui méritent qu'on se batte pour elles... Je viens seulement de le remarquer. »

Comme quoi, ils apprenaient toujours de nouvelles choses. Le savoir s’acquérait avec le temps et la patience.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 02/01/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Despote en devenir - 13 Ans
Alignement: Neutre Mauvais
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Sam 2 Sep - 16:52
Where are we ?!


Les nuages noirs, le grand vent, le temps figé. Cette sensation au plus profond de son être alors que le cercle qu'il avait dessiné brillait d'un bleu éclatant. C'était grisant. S'il savait qu'il était sur le point de tomber de haut...
D'ailleurs, en parlant de tomber de haut, le blondinet-poulet vint l'attraper par le col pour le soulever, de grandes ailes déployées. Cela aurait pu l'impressionner, l'intimider mais... meh. Non. Pas lui, pas Gideon. Il en avait trop vu, bien trop vu. Et à côté de Bill, ce type n'était qu'un misérable cancrelat qu'il se devait d'écraser une fois pour toutes. Alors que l'angelot le regardait, chagriné et perdu, le médium souriait en coin. Such a crybaby. Pathetic.

What have we done huh ? We're trying something. It might not work, we might cause a disaster... but we're doing what we believe in, to save us. And if we fail, we'll be the only one to be punished !

C'est vrai ça ! ILS étaient les deux seules à s'être acharné sur Dipper et avoir proposé cette idée, alors pourquoi tout ce remue-ménage ? Pff, quel comédien.

Now that i have answered your question you better put me down... or your wings might burn to ashes, little Icarus.

Inutile de lui expliquer la référence, il était certain que cette créature était une personne cultivée. Mais qu'elle la pose ou non maintenant cela n'avait plus aucune importance. It will cost you pal. You've just found a powerfull enemy... you'll regret that i promise.

Mais la suite lui fit perdre son sourire. Des portails. DEUX portails, le deuxième étant sur le bras du Pines inconscient. Et voilà que Râ se mit à les traverser l'un après l'autre de plus en plus vite.
Oh oh. Échec. C'est tout ce qu'il pensa à ce moment là. Il n'avait pas vraiment honte de ce qu'il avait fait ni même de regret. Il avait tenté et cela avait été un coup d'épée dans l'eau. Il était simplement... déçu de cet échec.
Eh bien... non, pas aussi simple que cela. Voilà que Bill vira au rouge et vint détruire les deux cercles d'invocation. Il avait aussi grandit... il sépara d'ailleurs les deux blonds fermement.
And now ? What's next, Demon ?

D'abord une incroyable pression sur ses épaules qui le força à s'agenouiller, avec l'incapacité de se relever. Damnit. Ni Dieu ni Maître il avait dit ! Saleté de Dream Demon, le voilà qui piquait sa crise. Qu'allait-il bien pouvoir leur faire au juste ? Les forcer à chanter pour l'éternité ? Eheh.
Il parla. Dans sa langue incompréhensible mais pourtant les mots étaient si durs. Sans même relever les yeux Gideon pouvait sentir ce regard Inquisiteur sur lui. Apocrypha était d'ailleurs dans la même position indélicate. Ils allaient subir pour le reste du groupe, les deux vilains petits canards. Well go ahead, punish us.

Deux momies, deux pantins à l'effigie des deux perturbateurs. Un avertissement ? Voilà ce qui allait leur arriver, sérieusement ? On était déjà loin de la petite danse... Gideon déglutit à cette vue. Ce Bill ci était-il plus susceptible que celui du futur ? Après tout, l'attaquer de front est une faute bien plus grave que de cogner un adversaire et d'utiliser le triangle comme ballon de basket, non ? Sans doute le fait d'être une divinité, celles-ci pouvant se montrer bien susceptibles.
Quoiqu'il en soit, il avait vu juste car des bandelettes vinrent bel et bien les enrouler, ne laissant pour seul orifice une fine bande devant leurs yeux pour qu'ils puissent continuer à contempler le spectacle. Sadique. Ils étaient dans de beaux draps, sans mauvais jeu de mot.
So, what comes next, Bill ?[i/]
Était-il effrayé ? A cet instant il aurait dû l'être mais en fait il avait l'esprit totalement vide -chose assez rare pour être soulignée-. Il observait et attendait la sentence, sachant qu'il ne pourrait s'y dérober. Il respirait normalement, il attendait, comme ailleurs, peut-être sous le choc. Il avait les yeux sur cette poupée qui le représentait sans pouvoir s'en détacher. A

La suite, par contre, vint le sortir de cette sorte de torpeur. Les deux momies implosèrent presque tandis que les deux comparses commencèrent à manquer d'air.
Le magicien écarquilla les yeux sous la surprise avant de les fermer, se concentrant sur sa respiration. Inspire. Expire. Inspire. Expire.
Allait-il mourir ici ? Et s'il mourrait ici, est-ce qu'il se contenterait de disparaître du futur, tel un mirage ? N'ayant jamais existé ? Disparaître... dans l'indifférence la plus totale ? Juste perdu dans le temps, oublié ? Non, non ! Ses fans, ses sujets, Mabel... allaient-ils tous l'oublier ?
N'y pense pas. Inspire. Expire. Inspire. Expire.
I wont die today !
Dans un élan de peur, il tenta de bredouiller des excuses à l'entité, voulant enfin calmer le jeu. Ils avaient juste voulu régler la situation afin que le futur ne devienne pas un désastre et, dans le feu de l'action, ils s'y étaient mal pris mais l'intention était bonne ! Etait-ce réellement si mal que ça ? Malheureusement, avec ses bandelettes sur la bouche il ne put qu'articuler un

Mmh mmmh mmhmmhmmh !!

Merde, à s'agiter ainsi il commençait à manquer d'air. Calme: Inspire, expire, inspire, expire.
Bien trop occupé à ne pas tourner de l'oeil, manquant cruellement d'air, le jeune médium ne remarqua absolument rien des problèmes touchant la petite Lynn. Tout ce qui l'importait actuellement était sa respiration. Il était hors de question de mourir, et surtout pas à cause de Dipper !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Polymorphe - 91 ans (35~40 apparence)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Sam 2 Sep - 17:42


Qu’est-ce que Faith croyait faire ? Le blondinet s’était emporté. Trop. L’angoisse avait prit le dessus sur tout ce qu’il ressentait et commençait à le consummer. S’énerver ne changerait rien. Il écouta d’une oreille distraite les remarques de son interlocuteur. Gideon et Apocrypha ne regrettaient rien. Ils avaient fait ce qu’ils pensaient être la meilleure solution sans même partager leur avis au groupe. Dans la hâte. Faire au mieux? Pas sûr. Le ciel noir et le temps figés n’étaient que de mauvais augure, rien d’autre.
Que voulait-il dire par “si ça rate, nous serons les seuls punis” ?

Now that i have answered your question you better put me down... or your wings might burn to ashes, little Icarus.


Fools.

Les habits du petit Gideon lui filèrent presque entre les doigts en l’écoutant, mais il raffermit sa prise pour mieux pouvoir le reposer au sol, docile. Il ne le faisait pas sur ordre du gamin, mais pour lui-même. Ses mains demeurent néanmoins agrippées au col de l’adolescent. Il se surprenait à agir de la sorte. Saisir un enfant au col ? Même si ce dernier ne ressemblait à rien à un enfant, avec son sourire fou et ses pupilles brillantes d’un éclat haineux. Icarus ? Faith ne comprenait pas la-… Icarus. Ou celui qui avait perdu ses ailes en s’approchant trop du Soleil. Ooh, il voyait très bien où Gideon voulait en venir. Ses ailes se replient sur elles par réflexe mais ne disparaissent pas pour autant.
Cet humain était dangereux… Il avait une aura déconcertante depuis le début. Et lui, ignorant qu’il était l’avait provoqué. Il avait plongé tête la première pour tenter de les stopper car si leurs intentions étaient de les sauver, la violence qui en découlait était tout sauf désirée.

Mais ce n’était qu’un problème insignifiant à côté de ce qu’il se produisit. Deux lumières jaillissent depuis le cercle dans le sable et le bras du Pines. Le danois est perdu. L’invocation ? Était-elle vraiment supposée faire cela ?
Leur hôte apparaît. Et une scène inattendue se déroule sous ses yeux effarés. C’était…

L’incompréhension grandit alors qu’il tourne son regard vers le garçon aux cheveux blancs à ses côtés. Qu’avait-il voulu faire ? Emprisonner l’entité ? L’attirer dans un piège ? Ou bien n’était-ce pas le résultat désiré qui se produisait là ?

What was going on ?

Le triangle vire au rouge alors qu’il brise le sceau au sol et stoppe ainsi sa chute sans fin. Et Faith, jusque là immobile, se retrouve rejeté loin. Il ne perd pas son équilibre et il n’y a aucune violence dans le geste. Il est juste rapatrié loin de l’humain responsable de l’ire de leur hôte.
Il tomba dans le sable, sur les genoux, comme s’il était à bout de force. Il ne savait pas ce qu’il se passait sous ses yeux. Des bandages et des pantins. Râ comptait-il sceller leurs deux amis vivants ? C’était un sort cruel !... Mais il était dans son droit. Il était l’hôte ici. Non seulement ils l’avaient traités avec un irrespect profond mais en plus ils s’étaient comportés comme des enfants égoïstes tout le long. Faith ne comprenait pas le discours accusateur du Dieu mais n’avait pas besoin de traducteur pour savoir le fond de sa pensée. Ils n’avaient pas écouté, chacun partant d’un côté sans jamais s’écouter les uns les autres. Au final, ils avaient été inefficace à souhait.

Il ne veut pas regarder les deux corps enrubannés être soumis aux dernières mises en garde de Bill. Râ. Le dieu, le pharaon, ou peu importe le nom qu’on lui donne.
Du regard, il cherche les trois autres pour s’assurer de leur état, dans l’incapacité de bouger. Son cœur palpite dans sa poitrine comme celui d’un lapin devant les phares d’une voiture. Il ne peut qu’observer, le souffle coupé, le châtiment du Dieu et Anoki et Dipper se précipité sur la cinquième membre de leur groupe. Lynn. Dont la partie inférieure du corps est en train de disparaître petit à petit. Le temps leur était compté.
Il avait chaud, et la température ambiante n’était pas la seule responsable dans l’histoire. Ça passerait comme ça passe toujours. Mais il s’en voulait d’être à ce point inutile. Ses yeux étaient fixé sur l’IA dans les bras de l’amérindien alors que ses poings se serraient et se desserraient dans le vide.

We're a bunch of fools in a too small trap.

Anoki était parvenu à calmer le maître des lieux auparavant, mais parviendrait-il à le refaire ?
Retour vers le futur
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 7 Sep - 14:39

#MissionEgypte
Lynn







"Retour vers le passé #2"



Quelques secondes. C'était tout ce qu'il fallait. Quelques secondes. Qui semblait pourtant être une éternité. Pourtant, tout passa a nouveau très vite. Deux portails apparurent et leur hôte fut amené a eux. Bonne chose ? Pas du tout. En voyant le doré se perdre pour laisser place a un rouge vif sur le corps triangulaire du dieu, Lynn n'était pas du tout rassurée. Après avoir crié son mécontentement, les Égyptiens se prosternèrent immédiatement. Et bien évidemment, le programme était bien trop impressionnée pour vraiment le remarquer et faire de même. Bientôt, les agitateurs furent maitrisés, forcés a se prosterner a leur tour. Une fois ceci réglé, voilà que Râ s'approcha de Dipper qui, après diffusion d'une lumière douce, se trouva retapé comme si rien ne s'était passé. Encore une fois, Lynn ne pu retenir une légère exclamation de surprise. Ce n'était peut-être pas le moment ceci dit. Le silence retomba sur le désert alors que le Dieu se tournait vers le petit groupe. Et la suite ne fut guère réjouissante. Elle n'avait rien compris. Pas un seul mot. Pourtant, rien qu'en le regardant, elle sentait que ça tournait très très mal.

Et la sentence commença a tomber. Des momies de sables ressemblant étrangement a Gidéon et Apocrypha sortirent du sol. C'était perturbant, effrayant. Au début, elle ne le remarquait pas, mais la même chose arriva mais envers les personnes concernées. Ils se retrouvaient tout les deux momifiés, sans avoir pu réagir une seule seconde pour tenter d'y échapper. Et la scène n'en finissait pas. Les yeux rivés sur ce qui se déroulait, elle n'avait pas remarqué tout de suite ce qui lui arrivait. Trop perturbée et tout aussi apeurée, elle n'en rendit compte qu'en sentant quelque chose de bizarre chez elle. Peut-être du sable qui la gênait ? Juste le temps de baisser la tête pour enfin le voir.

La réaction fut rapide. Elle se mit a crier sous la surprise. Qu'est-ce que... ? Ses pieds ! Où étaient-ils ? Il n'y avait plus rien, ils avaient déjà disparu. Et ses jambes disparaissaient aussi petit à petit. Ce qu'elle craignait quelque temps avant était bel et bien en train de se produire. Ainsi, elle allait définitivement disparaitre ici. Elle avait quand même imaginé les choses un peu autrement. Elle était terrifiée. Et tandis qu'elle avait le regard fixé sur ses jambes, elle remarqua que quelqu'un l'avait rejoins. En levant la tête, ce n'était pas une, mais deux personne qui était venue a elle. Dipper. Et Anoki. Ce dernier s'excusa, elle n'en voyait pas la raison. Mais elle fut heureuse de le voir a nouveau avec eux. Un sourire s'afficha sur son visage, oubliant ces petites gouttes d'eau qui se formaient a ses yeux.

"Non. C'est moi qui suis désolée"

Quand il la pris dans ses bras, elle n’eut pour seul réflexe de faire de même. Elle ne prononça pas d'autres mots, laissant le soin a Anoki de s'adresser aux autres puis au dieu. Les yeux rivés sur ses jambes, elle écoutait attentivement. Qu'elle aimerait pouvoir les aider. En faire plus. Mais faire quoi ? Sa non-connaissance de ce "monde" ne l'aidait pas du tout. Finalement, elle était bien a l’abri derrière son écran. Ah non. Elle n'y retournerais pas en fait. Mais que pouvait-elle y faire ? Elle ne pouvait pas se défendre. Bon, les deux momifiés non plus en y pensant. Mais eux avaient une vie. Elle, n'était de base, qu'un code qu'il était facile d'effacer.

Assise, toujours dans les bras d'Anoki, la voilà qui se perdait dans ses pensées. Mêlant a la fois ses souvenirs passés et en imaginant le futur. Inutile de dire que pour ce dernier point, elle avait du mal. OH et puis flûte ! Elle n'allait pas disparaître comme ça, sans rien dire ? Une fois le monologue d'Anoki terminé, elle se redressa et fixa l'entité en face d'eux. Elle allait encore rester là sans réagir ? Non. Enfin... Elle voulait du moins tenter quelque chose. S'adressant d'abord au groupe, puis a Râ.

"Vraiment, j'suis désolée. J'ai du faire des bêtise parce que ce n 'est pas "mon monde". J'y connais pas grand chose au réel. Mais je suis sûre qu'on peux trouver un moyen de tout remettre en ordre sans en venir a l’extrême. Et si je dois disparaitre a la fin, soit. Mais j'aimerais vous aider. Pour toutes les fois où j'étais un boulet... Si je peux faire quelque chose, je le ferais."



(c) Yogi pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Inconnu
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Démon des rêves - Inconnu
Alignement: chaotique mauvais.
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 7 Sep - 18:40
Retour
vers le passéfutur




« Tout est cycle, cercle vicieux, éternel retour. »

Avez-vous vraiment compris la leçon? Pas sûr. En tout cas, le manque de réaction des troubles fêtes face à ses menaces ne fait que l'agacer davantage et pourtant il se contente de les libérer de leurs bandages et claque des doigts pour faire disparaitre leurs vêtements qu'il leur avait offert. On ne peut pas dire qu'ils les méritaient, n'est-ce pas? De retour dans leurs habits d'origine. Pour le reste? Il n'en passait pas moins mais il n'allait pas reproduire ce qu'ils avaient fait juste avant, d'autant plus que vous venez de l'interrompre tour à tour. De un, parce qu'il sentait à présent que quelque chose se passaient derrière lui et de deux parce qu'on lui parlait dans cette direction, justement. Il y avait de l'agitation et quelques exclamations, pour lui, cela devait forcement concerner ses actions mais il n'en était rien, cela concernait au contraire son "absence d'action". Qui l'aurait cru, que le départ du triangle puisse précipité votre chute à tous bien plus que le Weirdmageddon lui-même? Si le Bill du futur était au courant, il en rirait bien, non? Non peut-être pas, cette situation n'est certainement bonne pour personne au final. Ni pour vous, ni pour lui ni même pour Time Baby.

Il se retourne prioritairement parce que le cri provenant du programme l'inquiète et ce qu'il voit à tôt fait de le calmer, oui, c'est principalement cette vision qui baisse l'agressivité et la colère du Dieu qui reprend sa couleur doré. Il semble quelque peu paniqué puis son regard se refait plus dur envers vous.

-See what you did?! You shouldn't have come here! You change your futur!

Bon sang mais qu'avaient-ils pu changer au point de faire disparaitre la pauvre Lynn?! Tout ça, c'est leur faute! Leur simple venue aurait donc à ce point altéré le reste? Quoi ils ont compris à ce point leur connerie et ont tenté le tout pour le tout tout à l'heure? Il comprenait mieux mais n’exagérons pas, cela n'excusait rien, il faut savoir réfléchir au lieu d'agir impulsivement comme ils l'ont fait. Quoi? C'est l’hôpital qui se fout de la charité? C'est eux qui ont commencés, ils auraient trouvés une solution tous ensemble! Ces gosses n'ont rien fait de véritablement destructeur pourtant....Tout de même, ça ne peut pas le concerné, n'est-ce pas? Voilà que Râ réfléchissait avant que son regard ne se dirige vers l'indien auprès de la jeune fille. De l'affection? De la tendresse? Il ne comprendrait jamais ça, cela n'existait pas dans son monde mais ici, cela semblait presque commun, bah pourquoi se pencher sur ce genre de sujet, ce n'est pas comme si cela lui serait utile pour plus tard; les liens du sang, l'amitié ou même l'amour ce ne sont que des concepts digne d'être inscris sur un parchemin, pas dans sa tête. De toute façon, on lui a déjà appris que le seul ami qu'il aura n'en était même pas un pour lui hinhin, c'est bien la preuve qu'il n'est pas comme eux, qu'il est différent. En bien ou en mal? Il ne sera probablement jamais accepté sur cette planète, non, ça, il savait déjà que ce ne serait jamais le cas. Why even try?

« - Pardonne-nous. Je sais que nous t'avons tous déçus mais je t'en supplie. Pardonne. Tu peux nous en vouloir. Nous détester... mais surtout n'abandonne pas. La lumière a besoin des ténèbres, tout comme l'équilibre a besoin du chaos. Tu as vu les ténèbres dans nos cœurs mais je sais que ta lumières pourra les percer et un jour les chasser. Il ne faut pas perdre espoir parce que des enfants ont mal agit. »

Un petit rire se fit entendre du pharaon, non pas qu'il se moque de vous mais avouez que c'est plutôt ironique ce que vous dites vu ce qu'on lui a appris. Vous savez, cette histoire comme quoi c'est plutôt lui qui apportera les ténèbres et le chaos. Pourquoi même s'excuser? Vous n'avez fait que lui ouvrir les yeux, lui faire gagner du temps plutôt que de lui en faire gaspiller inutilement. Les détester? Il n'est pas aussi immature que ça, ce serait trop facile de simplement "en vouloir" ou "détester" quelqu'un juste parce qu'il a balancer quelques vérités ou n'est pas capable de réfléchir correctement en situation de stress, peut-être que même lui-même peut commettre ce genre d'erreurs. Est-ce une raison pour ne pas le respecter? Encore une fois, non. Ce Gideon et cette Apocrypha ne seront certainement pas le seul à ne voir qu'en lui un outil, un moyen d'arriver à leur fin. Et qu'en était-il des autres présents? Il ne peut pas lire dans leur esprit et c'est surement mieux ainsi. Alors pardonner? Il était plutôt rancunier mais il pouvait le faire, oui. Abandonner? Ce terme avait tellement de négativité, comme si cela était une mauvaise chose. Il faut savoir renoncer quand une cause est désespérée, oui parfois cela est plus sage que s'obstiner bêtement. Alors pourquoi, pourquoi gardait-il cet espoir de pouvoir réellement faire ce que cet Anoki lui décrivait? Pouvait-il vraiment apporter plus de lumières dans l'esprit de ces individus. Plus de 4000 ans...c'est long!

« - Pardonne-nous pour le mal que nous t'avons causé. Sans ta lumière jamais nous ne pourrons devenir meilleurs, prisonniers à jamais de nos propres chaînes. »

Avait-il accomplit quelque chose? Est-ce que tous ses efforts étaient réduis chaque jour par de tels individus, par des troubles fêtes toujours prêt à ne penser qu'à leur propre intérêts sans voir un objectif commun à accomplir, améliorer leur manière de vivre à tous? Non, il y aura toujours des gens ainsi, il ne faut pas se faire d'illusions, il y aura toujours des individus pour ruiner vos projets, mais peut-être y aura-t-il des personnes pour les contrecarrer eux aussi, vouloir, eu, l'avancement de la société, la rendre meilleure. Non, tout ça, c'est du pipeau, ils avaient juste peur pour Lynn qui disparaissaient et même lui n'aimait pas ça, il ne voyait pas en quoi lui dire tout ça aiderait en quoi que ce soit! N'allez pas lui faire croire que sa décision avait un aussi grand impact que cela, c'était impossible, inconcevable.

« - Il y a encore tant de choses dans ce monde qui méritent qu'on se batte pour elles... Je viens seulement de le remarquer. »

Tant de choses dans ce monde qui méritent qu'on se batte pour elles...? Le triangle retourna son attention sur l'homme et son regard sembla exprimer à la fois de la compréhension mais une certaine méconnaissance. Oui, c'est ce qu'il avait pensé en venant ici. C'est ce qu'il avait pensé en quittant sa dimension, c'est ce pourquoi il était là, parce qu'il y avait certainement des choses pour lequel se battre. Mais...quelles étaient-elles? Ces humains, il se battaient pour ci ou ça, souvent des sujets triviales mais qui leur tenait à coeur. Lui, pour quoi pourrait-il se battre, pendant plus de 4000 ans? Avait-il même trouvées ces choses? Est-ce que cela valait le coup? Et si il ne trouvait rien pour lui ici?

"Vraiment, j'suis désolée. J'ai du faire des bêtise parce que ce n 'est pas "mon monde". J'y connais pas grand chose au réel. Mais je suis sûre qu'on peux trouver un moyen de tout remettre en ordre sans en venir a l’extrême. Et si je dois disparaitre a la fin, soit. Mais j'aimerais vous aider. Pour toutes les fois où j'étais un boulet... Si je peux faire quelque chose, je le ferais."

Il pensait comme elle, si ça se trouve, c'était sa faute si le programme disparaissait et cette pensée faisait mal parce qu'il l'aimait bien cette petite, c'était celle qui s'enthousiasmait devant ces "tours de magie". Pourquoi était-ce à elle de disparaitre? Il disait ça mais bientôt, se fut le tour d'Apocrypha de commencer à disparaitre. A qui le tour? Le processus n'était pas finit pour le programme qu'elle semblait dire ses dernières paroles. Et celles-ci étaient remplies d'espoir. Ils arrivaient. Il ne savait pas pourquoi, mais ils arrivaient, oooh il pouvait les sentir de loin tant "ils" l'insupportait. Il ne voulait rien avoir à faire avec eux, oh oui il préférait largement ce groupe de trouble fête qu'eux, les gens du futur, ce futur qu'il voudrait justement changer.

- Ok, I'm listening. What can I do to stop this nightmare?! Quick, we don't have time, they're coming! She's disappearing and your other friend too!


L'ordre de passage n'a plus aucune importance, nous approchons de la fin, vous avez peu de temps désormais pour répondre. Comme l'a dit si bien un certain jeu: You only have one chance.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : 21ème siècle
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Time Police - 37 ans
Alignement: Loyal Neutre/Mauvais
Inventaire:

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 7 Sep - 20:11
mon avatarAllmon avatarofmon avatarYOU

Retour vers le passé

feat. All

→ Inventaire ←

Tout l'inventaire, parce que je suis badass, OK. (et accessoirement en mission, lol)

>>Main Street > Chambre de location d'un hôtel

Svetlana était tranquillement assise au bureau de sa chambre d’hôtel, le nez dans le journal du jour, en train de boire un café noir bien chaud, par ce temps quelque peu frisquet de février. Il n'y avait rien de notable dans les faits divers du jour qui pouvait la mettre sur la piste d'un quelconque criminel temporel, et rien n'était spécialement intéressant. Cette époque était particulièrement ennuyeuse, malgré les quelques petites choses s'étant produites. Elle aurait vraiment aimé être dans l'infinetentiary, à traiter des criminels temporels pour les rendre aptes à vivre à nouveau en société de manière responsable. Surtout que depuis qu'un certain Time Traveler avait réussi à s'échapper, certains tentaient le coup, et s'en sortaient. Tout ça, alors que cette prison était son territoire. Certains membres du personnel devaient être de mèche avec les criminels, ce n'était pas possible autrement, au vu de la sécurité renforcée du bâtiment. Les effectifs réduit était véritablement un problème d'envergure. Depuis que le Time Baby s'était fait... momentanément désintégré, c'était vraiment l'anarchie. Plus rien n'allait. Il fallait vraiment que quelqu'un prenne les rennes dans tout ça, avant que la time society n'en pâtisse de trop.

Elle n'était pas prétentieuse au point de croire qu'elle pourrait remplacer Time Baby, mais il fallait une poigne de fer pour gérer tout ce beau bordel. Vous suiviez les ordres de Time Baby, mais maintenant qu'il n'était plus là, qui donnait les ordres ? La time police avait du mal à garder de l'ordre. Si elle n'était pas sur cette mission, elle aurait fait le nécessaire, quitte à déplaire à certains. Il faut parfois se salir les mains pour arriver à un résultat satisfaisant. On n'est jamais mieux servis que par soi même. Son père le lui avait répété beaucoup de fois. Ce n'était que par ses propres efforts qu'elle s'était hissée au rang d'agent de la time police. Et qu'ensuite, elle est devenue le chef de la section R.M.R.S.C.M. dans l'infinetentiary. Elle avait de l'ambition. Et elle ne souhaitait que servir Time Baby. Elle n'avait aucune arrière pensée comme certaines personnes de cette époque qui sont hautes placées. Elle avait la loyauté de la time society encrée dans son corps et son âme.

Elle délaissa le journal et tritura sa montre pour regarder les criminels en fuite actuels. Un nouveau s'était ajouté à la liste depuis la dernière fois qu'elle avait regardé. C'était mauvais. Très mauvais. Que faisait son remplaçant ?... Non, ce n'était pas de sa faute. Vous ne gériez pas cette partie là de la prison. Mais si ça ne tenait qu'a elle, elle aurait vraiment géré les deux postes. Asseoir son autorité était important. Surtout pour une femme, dans cette société. Elle devra dire deux mots au gérant de l'infinetentiary. Il allait devoir revoir ses systèmes de sécurité et d'anti évasion. Elle en profita pour voir les nouvelles de son époque. Rien de nouveau. Toujours les annonces des évadés, les résultats des globnars... Puis elle reçu une alerte. Elle regarda celle-ci et en recracha son café.

Alerte niveau infinie ?!... Ça n'est jamais... Misère temporelle.

L'état d'urgence était déclaré. Le passé avait été modifié de manière à ce que le futur n'avait littéralement plus rien à voir. Cela mettait en péril la civilisation toute entière. Cela signifiait réunion d'urgence au sommet, et intervention rapide et efficace pour régler le problème dans les plus bref délais avant qu'il ne soit trop tard. Elle se leva et sorti sa valise de sous son lit avant de l'ouvrir et de s'équiper de tout en une vitesse record. Il y avait littéralement pas une seconde à perdre. Elle appuya sur le système temporel de son armure pour changer d'époque, sans prendre le temps de sortir dehors. En même temps, cela aurait été ennuyeux de sortir avec un "accoutrement" pareil en 2015.

>>Main Street > Quartier général des agents de la Time Police

Elle était en train d'écouter les nouvelles qui venaient de faire sonner l'alarme du temps.

« Il semblerait que Bill Cipher, contrairement à nos anciennes données, ai finalement décidé de quitter notre dimension à la IVère de l'Egypte Antique. Nous ne connaissons pas vraiment la cause de ceci, mais quelqu'un a visiblement décidé de chambouler le futur. Il est certes un criminel à partir d'une certaine époque, mais il à fortement contribué au développement de notre civilisation et de notre société. Ce serait nier l'évidence que de dire le contraire... Nous sommes donc face à une crise sans précédent. »

Des messes basses, des accusations non fondées... Elle apporta son soutient à son second qui la remplaçait le temps de sa mission, en posant sa main sur son épaule. C'était tout simplement la faute du système de sécurité. C'était un étrange hasard que des problèmes de ce genre survenaient après que le Time Baby soit momentanément indisponible. C'était véritablement l'anarchie dans cette pièce. Tout le monde se jetais la balle. Elle était belle, la time police, actuellement. Risible. Ridicule. Il était loin votre passé glorieux en tant que police efficace et implacable.

« Tout ceci ne serait pas arrivé si les criminels restaient bien sagement dans l'infinetentiary ! »

Elle tiqua légèrement, car on la regardait, étrangement. Alors qu'elle ne gérait pas du tout l'infinetentiary. Elle faisait partie d'une de ses firmes, seulement. Elle croisa les mains sur la table, un air pour le moins fermé et autoritaire sur le visage. La femme de fer.

Ce n'est pas le moment de se voler dans les plumes. D'autant plus que ce n'est pas la branche R.M.R.S.C.M. qui gère la sécurité, cessez de sous entendre ma soi disant incompétence, ou celle de mon second. Bien, maintenant les choses mise au clair, il faut que nous réfléchissons à un plan pour remettre le passé en ordre. Et vite. S'il a été modifié, on peut déjà en conclure qu'au moins un criminel temporel se trouve là bas. Peut-être plusieurs. Le nombre de criminel organisés en groupe augmente beaucoup ces temps-ci.

Forcément, si les criminels étaient en groupe, il était plus facile de voler des chrono-flage et de filer dans le passé ou le futur. En plus certains ne savaient même pas s'en servir correctement. Un vrai désastre. Il y avait tellement de criminels en fuite à appréhender. Sans Time Baby ce travail s'était définitivement bien compliqué... Elle suivit le reste de la réunion, participant quand le besoin s'en faisait sentir. Elle voulait que ce soit efficace, clair, et net. Sans bavures. Elle se porta même volontaire pour gérer la mission sur le terrain. Personne ne semblait avoir envie de faire le travail lui même, dans cette salle. Où étaient passées leurs bijoux de famille ? Svetlana avait littéralement plus de couilles que les autres membres présents. De quoi faire réfléchir. S'il utilisaient encore de pauvres hologrammes comme la dernière fois... Cela aurait été stupide. Il fallait frapper fort, et sans bluffer, cette fois. D'autant que le Bill Cipher de cette époque était plus respectueux des règles temporelles que celui qui avait réduit Time Baby pour... Un certain temps. Le tout était qu'il n'apprenne pas ce qu'il avait fait dans le futur.

Elle prit place devant les agents qui participerons à la mission, les regardant durement, ce qui ne laissait présager aucun oubli ou erreur dans ce qu'elle allait leur indiquer pour la suite. Svetlana n'était pas réputée pour sa bienveillance, dans la Time Police. Surtout quand elle partait en mission. Les agent qui avaient pu être sous ses ordres ou ses camarades avaient littéralement sortis un gros "ouf" quand elle avait intégré la R.M.R.S.C.M. à l'infinetentiary. Elle était littéralement dévouée à Time Baby et sa société.

Bon, le plan est le suivant; Nous nous séparerons en trois équipe. Une qui ira à la rencontre de Bill Cipher, vu qu'il y a un certain pourcentage de chance que le ou les criminels temporels l'accompagne/nt. La suivante fera du repérage dans un certain périmètre de l'endroit présumé où les fauteurs de troubles pourraient s'être enfuis après avoir changé le passé. La dernière n'interviendra qu'en cas de situation d'urgence, et sera donc un renfort non négligeable si les choses tournes mal. Et il y a de grandes chances que ce soit le cas. Aucune erreur ne sera tolérée. De cette mission dépend notre existence même. Bon, maintenant que vous savez tous le tenant capital de cette mission, nous allons devoir régler notre équipement sur une destination bien définie en plus d'une époque précise. 29° 50′ 58″ nord, 31° 15′ 16″ est. -2610 av. J.-C....

>>Memphis > environs de la nécropole de Daschour

Ce fut une petite armée qui apparu dans des dunes de sables. L'air se réchauffait progressivement. Le sable volait. Le soleil se levait progressivement. Bon. Le tout, était de trouver votre objectif sans plus tarder, car plus vous prendiez de temps, plus vous encourriez le risque de disparaitre avant d'avoir fait quoi que ce soit. Et ce n'était pas vraiment au goût de Sveltana. Elle fit signe aux groupes de se former et de se séparer. Bien entendu, elle faisait partie de celui qui devait aller à la rencontre de Bill Cipher. Certains agents n'étaient pas très doués avec les mots. Elle non plus, mais elle savait quand même se faire comprendre. Mais cette fois, il allait falloir faire preuve de prudence et de tact. Qui que Bill Cipher ai pu rencontrer, il allait falloir l'inciter à rester. Comment était la grande question de cette équation pour le moins compliquée.

Elle suivi les traces temporelle anormales sur son détecteur de chrono signature. Hum... Vous n'étiez pas si loin. Un peu de marche, et vous voilà entrapercevoir un certain triangle bien reconnaissable parmis tant d'autre dans le ciel. Eh. Voyons un peu cette scène... Des égyptiens. Et. Oh, surprise. Des personnes provenant du 21e siècle. Dont Dipper Pines. Cependant, aux dernière nouvelles, il n'avait pas d'appareil temporel à disposition. Elle veillait un minimum au grain pendant sa mission. Deux personnes de ce groupe commençait à disparaître. C'était très mauvais. Voilà pourquoi les réunions de ce genre lui tapaient sur le système. Trop de temps de perdu pour des gamins qui s'accusent entre-eux. Elle tendit l'oreille pour écouter les déblatérations des criminels. Enfin, ça... Peut-être que cette histoire serait bien plus compliquée qu'il n'y paraissait aux premier abords.

« Ok, I'm listening. What can I do to stop this nightmare?! Quick, we don't have time, they're coming! She's disappearing and your other friend too!  »

Oh ?... Bon, peut-être que cela n'aurait pas à mal tourner. Discuter, c'était bien, aussi. Elle fit signe à son groupe de la suivre calmement. Autant être bien en vue, non ? Voir les réactions de certains serait instructif pour connaitre le fautif de cette histoire. Et de ce futur modifié.

Hum, good timing I think ?... La solution est très simple "Ra". Tu as voulu venir dans cette dimension, il faudrait assumer jusqu'au bout, tu ne pense pas ? Pourquoi changer tes plans, maintenant qu'ils ont influencé le futur de manière inéluctable. Ce n'est pas correct.

Elle le regardait avec froideur, les bras croisé, nullement gênée par le soleil, le sable, et tout le reste. Puis fit un regard pour le moins dur à un certain criminel recherché. C'était qu'il cumulait, celui-ci. Mais, curieusement, sa sœur n'était pas là. Décidément, quelque chose clochait dans cette histoire. Ces deux gosses ne se séparaient jamais. Peut-être que l'autre groupe aurait quelque chose d'intéressant à rapporter. Elle tapota l'avant bras de son armure, se tournant vers ses camarades en parlant juste assez fort pour qu'eux seulement entendent.

Malheureusement, on ne peut pas agir, cela causerais encore plus de changement. Plus que nécessaire. Et autant dire que Time Baby ne serait pas très content de l'apprendre... Elle se retourna vers le groupe qui n'aurait jamais dû être ici à cette époque, surtout pour foutre tout le monde dans la merde. Regardez ça, vous autres.

Un hologramme résumant l'avancée des civilisations sans l'influence de Bill Cipher fut présenté. Et ce n'était clairement pas glorieux. Certaines partie de la terre n'avaient pas encore été découvertes. L'esclavagisme était encore en vogue. Les rois sont encore d'actualité dans la plupart des pays. L'avancée technologique est encore à l'âge de pierre, sans réellement exagérer. En gros, c'était vraiment... désorganisé.

Voilà ce que vous, chers criminels, avez causé. Et c'est à vous de réparer cela. J'aimerais dire que dans le cas contraire un petit tour à l'infinetentiary serait de rigueur, mais, au vu du futur... Pas besoin de vous faire un dessins.

Et c'était terriblement contrariant pour elle. Ne pas pouvoir punir des criminels temporels. Une aberration. Tsk.
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2 Jeu 7 Sep - 23:46

Retour vers le passé #2


Feat





« - Shhhhh... Shhhhh... Ça va aller Lynn. »

Ses paroles étaient apaisantes mais la crainte se ressentait dans sa voix. Il avait peur que la pauvre enfant ne disparaisse à tout jamais. Ce joyaux d'innocence qui rayonnait et chassait les désirs les plus noirs du cœur humain. Elle était innocente et pourtant c'était elle qui allait subir de plein fouet le poids de leurs erreurs. À cause d'eux, elle pleurait et Râ ne se fit pas prier pour le leur rappeler. Nouvelles piques assénées sur leurs corps meurtris.

« - Ne t'excuse pas. Tu n'as rien fait de mal. »

Mais pourtant il ne fallait baisser les bras, c'était dans l'adversité que les idéaux et les convictions trouvaient leur légitimité. La détermination était mise à mal mais une fois l'épreuve passée, elle ne s'en trouverait que renforcée. Il fallait se battre pour ce en quoi ils croyaient, se battre de toute leur âme.

Bien belles paroles pour celui qui ne fait que rebrousser chemin.

Mais même si un défaitiste comme lui y mettait du sien, cela ne signifiait-il pas que cela en valait la peine. Ce monde, une cause perdue ? Pas si sûr. Alors oui il était corrompu. On mettait des laisses et des muselières à ceux qui osaient penser différemment, à ceux qui étaient différent. L'inconnu et l'inexplicable faisait peur. Mais... cela fascinait aussi.

Les âmes avaient évoluées. L’obscurantisme avait reculé face aux murmures dans l'ombre. Son peuple jadis esclave pouvait maintenant marcher la tête hausse face à ses oppresseurs. Les différences étaient peu à peu acceptées. Pour preuve ses parents : un homme blanc et une native, deux cultures opposées qui avaient pourtant put s'épouser. Une roue et un carré. Deux mondes différents qui avaient donné naissance à quelque chose de nouveau. Est-ce que cela était vraiment « rien » ? Il ne le pensait pas et jusqu'à son dernier souffle soutiendrait cela.

Reprenant le fil de ses pensées, il sentit son précieux fardeau quitter la forteresse de ses bras. Bien qu'il eu la furieuse envie de faire le contraire, il la laissa le partir sans la retenir. Ses paroles. Bordel. Quel crève cœur. Et c'était d'autant plus douloureux que cela venait des paroles sincères d'une enfant. Ce n'était pas elle qui avait fait une bêtise. Elle n'y était pour rien dans tout cela. Elle était décidément bien trop précieuse pour ce monde.

« - Lynn... Tu n'es pas un boulet miss... et tu nous as déjà aidé. C'est à notre tour maintenant. »

Il se posta derrière elle, posant une main compatissante sur la demoiselle tandis que son regard cherchait tour à tour ceux de Faith et Dipper, comme pour chercher leur appui par ce geste silencieux. Si au moins il arrivait à montrer l'entraide, la solidarité, il aurait réussi à prouver au triangle que ses paroles n'étaient pas que du vent. Râ voulait aussi les aider, la détresse de la brunette artificielle avait réussi à le calmer. Peut-être qu'ainsi, il serait prompt à enfin écouter ses paroles.

Il voulait lui montrer que ses efforts pour faire changer ce monde n'était pas vain mais avec ses précédents discours, il avait quasiment tout dit. Cette fois, il fit plus simple.

« - Just don't give up. N'abandonne pas et bats-toi pour ce en quoi tu crois. »

Voilà les seuls conseils qu'il pouvait lui donner. En sortant ses paroles, le regard de l'amérindien rencontra l’œil unique de son interlocuteur. Mais son air doux se durcit alors qu'une nouvelle voix s'élevait. Par réflexe, il se tourna vers elle et tandis qu'il découvrit les nouveaux arrivants, il l’écouta prononcer son discours et ses traits se firent tout d'un coup plus durs. Il claqua de la langue de mécontentement.

...

Cette femme, elle semblait connaître pas mal de chose sur leur hôte et sur le futur. Ses vêtements et son équipement lui étaient totalement étrangers. Il ne connaissait pas qui étaient ces gens mais leur venue ne lui disait rien qui vaille.

« - Râ a besoin de conseils, pas d'ordres miss. On n'obtient jamais rien de bon par la force. Il n'a pas à assumer d'être venu ici, il peut influencer le monde s'il le veut. Alors ta solution, tu peux te la foutre au cul... »

Il voulait que le choix de ne pas baisser les bras vienne de lui-même, qu'il le fasse parce qu'il avait envie de le faire, pas parce qu'il y était contraint. Bonnes intentions en somme mais tellement maladroitement dites. Il était comme ça le shoshone, un sanguin. Bon par contre, avec ce qu'il venait de dire à la blonde, il savait qu'il allait avoir le droit à une bonne correction. Mais bordel, voir la voir arriver comme ça dans le feu de l'action et qui se permettait de donner des ordres, il avait eu quelque peu du mal à le digérer.


Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Retour vers le passé...? #2

MessageSujet: Re: Retour vers le passé...? #2
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Le retour vers le bercail.
» Retour vers le passé !!
» Jour 4 : 12 novembre 1955 - Retour vers le passé
» [WHAT IF] Retour vers le futur ! Ah non le passé... [GINA]
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Ailleurs :: Archives :: Mission Egypte-