Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Jeu 21 Sep - 12:14


"Oh nomnomnom !"


Une merveilleuse journée comme celle-ci ne pouvait pas tomber mieux. Après avoir passé les quatre dernières nuits à la recherche de quelques personnes pour voir si elles n’avaient pas besoin de son aide, finalement elle avait droit à une journée assez sombre. Le ciel était bien nuageux et le soleil bien caché derrière eux ne rayonnait que faiblement. Le vent soufflait et les oiseaux volaient bas : la pluie menaçait à toute instant de tomber. C’était plutôt une bonne nouvelle pour Blathnat qui se disait que si elle ne rencontrait personne la nuit elle pourrait alors y faire de jour. Certes elle n’avait pas d’abri mais au moins elle pourrait se faire un ami et même pourquoi pas trouver un réel but à sa vie. Peut-être était-ce aussi une mauvaise idée puisque malgré sa candeur elle était bien consciente qu’il pouvait bien y avoir dans cette charmante petite ville quelques chasseurs qui pourraient très bien l’attaquer, d’autant plus qu’elle était handicapée par la lumière du jour. L’alicorne grimaça en imaginant sa tête empaillée et affichée au-dessus des chemins comme un ours ; Berenice lui avait appris les étranges coutumes des hommes armés. Elle ne ferait sans doute pas une bonne décoration et ainsi devait-elle fait bien attention.

Marchant au pas, elle scrutait les environs à la recherche d’une quelconque once de vie. Si la nuit cette forêt était charmante il en était autrement de jour : pour elle tout n’était que flouté et la lumière lui picotait les yeux. Finalement peut-être aurait-elle dû rester dans son coin à dormir jusqu’à ce que la nuit tombe. Peut-être aurait-elle-même dû partir à la recherche de compagnie avant le tomber de la nuit. Elle s’arrêta à plusieurs moments pour humer le doux parfum de quelques fleurs dont elle ne connaissait pas la variété avant d’y goûter, recrachant parfois les pétales au goût trop acidulé pour une licorne, ou bien pour regarder les silhouettes de quelques oiseaux qui rejoignaient leur nid et par conséquence leurs petits. Elle était émerveillée par ce nouveau petit monde qui s’offrait à elle et elle avait envie de tout connaître surtout si elle souhaitait rester longtemps dans les parages. Elle avait bien envie de faire également la connaissance des autres licornes en se disant que peut-être elles étaient plus gentilles que ce qu’on lui avait raconté, espérant qu’elle ne sera pas influencée par l’image qu’elle s’était faite d’elles.

Malheureusement sa recherche ne semblait aboutir à rien ; après trois heures de marche Blathnat commençait à fatiguer. Elle avait faim, soif et ressentait le besoin de s’arrêter ne serait-ce qu’une demi-heure pour faire la sieste. Ses yeux commençaient à fatiguer de regarder droit devant elle le jour d’autant plus que le ciel s’assombrissait. Elle ne craignait pas l’orage, loin de là, mais même une licorne préférait dormir au sec, à l’abri sous les branches d’un arbre. Malgré le surnombre de pins, de sapins et d’épicéas, elle trouva finalement un conifère bien feuillu. Elle se plaça sous les feuillages et comme il fallait qu’elle s’alimente, elle remarqua une sorte d’arbrisseau. Peut-être celui-ci lui ferait un très bon repas et lui suffirait pour la journée. Elle s’en approcha tout en retirant avec l’un de ses sabots la capuche de sa cape avant de renifler la « branche ». Tiens, elle avait drôle d’odeur mais tant pis : elle avait bien appris à ne pas être difficile lors des rudes hivers d’Irlande lorsqu’il n’y avait ni herbe ni feuilles qui pouvaient nourrir elle et son peuple. Elle croqua dedans, net, avant de mâcher. Ah ouai, même le goût était bizarre… quoique non… ça allait, ce n’était pas aussi dégoûtant que ça. Elle tenta de planter une nouvelle fois ses dents dans la branche pour continuer à la manger…

Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Jeu 21 Sep - 20:07

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat



......


Qu'est-ce que tu faisais ici déjà ? Tu n'aimes pas les gnomes et pourtant, tu es exactement là ou tu n'aurais jamais voulu remettre les pieds. Et pourtant si, tu es bien là, toujours dans cette vilaine apparence d'ombre. Avec un peu de chance, ils seraient assez rusé pour ne pas venir te voir. Après tout, tu ne leur avait rien fait. Enfin, en quelques sortes, si. Mais ce n'est qu'un minuscule détail, n'est-ce pas ?

Tu faisais tache en pleine journée, alors que le monde recelait de couleur vive et joyeuse... Tu n'étais pas vraiment à ta place dans ce moment de la journée. Tu préférais la nuit. Tout était si différent le soir...

Un bâillement finit par t'échapper, te prouvant aussi par la même occasion que depuis quelque temps, tu avais sauté beaucoup de nuits de sommeil. Tu as beau être un arbre, Marwin, il reste encore une infime partie de toi qui te rappel que tu ne peux pas ignorer certains de tes besoins. Certes, tu n'as pas besoin de te creuser la tête pour manger, tu pouvais prendre racine et récolter les nutriments qu'il te fallait pour vivre.

D'ailleurs...En parlant de racine... Tu venais tout juste de remarquer que tu ne pouvais plus bouger. Maudit corps. Voilà que celui-ci ce ligué contre toi pour te demander un peu de repos. Il s'était passé tellement de choses... Tu ne t'étais pas complétement rétabli depuis la perte de ta lumière. Tu l'avais simplement ajouté dans la catégorie "Nouvelle erreur de l'incapable arbre". La grande joie, en quelque sorte.

Lentement, tu accrochas ton fardeau à une  de tes branches, tandis que doucement, tes grands yeux blancs se fermèrent. Tu t'étais un peu éloigné des gnomes, afin de ne pas avoir de mauvaises surprise à ton réveil. Même si tu savais pertinemment que ce sera d'autres petits êtres volant qui viendront te déranger un peu plus tard.

Finalement, tu ne t'attardas pas à t'assoupir, tandis que tu avais plus ou moins réussie à te dissimuler parmi les arbres. A tel point qu'on te confondit à nouveau avec un arbre. Quelqu'un s'était mis en tête de... Grignoter ton bras. Cela ne te faisait pas très mal, tu ressentais quelques picotements, sans plus.... Ce qui ne t'empêcha pas de te réveiller, pour braquer toute ton attention sur....... Une.... Licorne ?

Après le dragon, la licorne. N'est-ce pas génial?

- ....J'ai bon goût ? J'espère pour toi que tu ne vas pas faire d'indigestion, cela serait regrettable ~

Dis-tu avec une pointe de sarcasme dans le son de ta voix. Tu étais certes une carcasse vide, mais cela ne t'empêchais pas de t'exprimer. Tu récupéras ton bras, afin de le ramener contre toi, admirant presque ton côté végétal qui avait rapidement fait son œuvre. Là ou le drôle de cheval avec une corne avait osé te grignoter....Tout était normal, comme si rien ne c'était passé. Le seul avantage que tu avais trouvé à cette nouvelle vie....

- On ne t'a jamais appris à faire attention à ce que tu manges ?

code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Jeu 21 Sep - 22:53


"Touchons du bois pour qu'il ne soit pas vexé..."


La branche bougea à la grande surprise de Blathnat qui sursauta et recula, la tête basse mais la corne dressée comme prête à se défendre. Ce n’était pas parce qu’elle était une licorne que forcément elle allait se laisser faire, ô que non, elle se battrait qu’il le fallait pour sauver sa peau. Bronchant l’arbrisseau en pensant au départ qu’il y avait juste une créature cachée, elle fut surprise de voire celui-ci se mouvoir. Une plante qui bougeait et parlait… un Ent ? L’alicorne s’approche de lui bien assez curieuse de savoir de quoi il s’agissait. Elle se sentit un peu mal à l’aise, espérant qu’elle ne lui ait fait aucun mal. Elle plissa même des yeux dans l’espoir de ne pas avoir fait mal à cette étrange créature que voici.

« Veuillez m’excuser, à vrai-dire je n’avais pas vu que vous étiez vivant… Enfin, tous les arbres sont des êtres vivants, bien évidemment… Mais pas à ce point… »

L’alicorne le renifla un instant : pourtant il ne sentait pas l’humain, il avait une odeur de plante. Peut-être un Homme qui aimait vivre dans la forêt mais dans ce cas-là pourquoi aurait-il un bras comestible pour une herbivore telle qu’elle ? Elle força sur sa vue pour mieux l’examiner, se posant des milliers de questions. Elle se même à tourner autour de lui. Finalement peut-être aurait-elle dû se promener dans la nuit : si elle avait rencontré cette drôlesse de créature elle aurait pu voir de quoi il s’agissait et encore moins tenté de lui manger ses membres. Elle espérait qu’elle ne lui en voulait pas trop mais vu comment elle la grondait elle ne pouvait que comprendre qu’elle devait être en colère. Cette fois-ci elle ne devait pas lever la tête et essayer de jouer la fière licorne du Cercle de Minuit à qui on ne disait rien comme le lui avait appris son paternel, ô que non, elle était en tort. Baissant la tête et les oreilles elle répondit :

« Je suis vraiment désolée, vraiment. Je suis une créature nocturne et je ne puis rien voir lorsque les rayons du soleil viennent illuminer ces terres qui me sont encore inconnues d’autant plus que mes pauvres yeux souffrent encore du décalage horaire puisque je me trouve être une grande voyageuse. »

D’autant plus qu’elle n’avait jamais vu un pays avoir des décalages horaires en fonction de la région. Elle hésita un instant puis fit une grâcieuse révérence à l’étrange arbre parlant comme pour lui demander pardon : Berenice lui disait d’effectuer ce simple mouvement lorsqu’elle faisait croire aux autres humains qu’elle était un chien. Les gens s’en étaient toujours émerveillés, songeant ainsi que l’alicorne n’était autre qu’un canidé bien dressé.

« Par ailleurs je vous prie de m’accorder une nouvelle fois votre pardon ; si toute autre licorne de mon espèce s’était trouvée dans une telle situation elle s’en serait allée mais je ne puis quitter ces lieux. »

S’asseyant à pas moins de quatre mètres devant l’inconnu, Blathnat pencha sa tête sur le côté. Elle aurait dû être timide, parler doucement, mais sa curiosité avait pris le dessus d’autant plus qu’elle cherchait une compagnie depuis son arrivée ici. Peut-être que cette créature de bois pourrait l’aider si elle se montrait fort amicale avec.

« Je ne suis pas en capacité de vous voir entièrement mais dites-moi : qu’êtes-vous ? Un être-arbre ? Vous me rappelez les légendes sur les Ents que me racontait ma mère lorsque je n’étais qu’une jeune pouliche. Seriez-vous l’un des leurs ? Vous êtes bien plus petits que je ne me l’imaginais. »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Ven 22 Sep - 9:04

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat



Péniblement, tu écoutais les dire de la licorne qui ne cessa de s'excuser à ton égard. Si cela pouvait la rassurer, tu ne lui en voulais pas réellement. Tout ce que tu ressentais, c'était... De l'agacement, ni plus ni moins. Pourtant, tu préféras jouer ton rôle d'arbre et de ne pas l'interrompre dans ces paroles.

Lorsqu'elle expliqua qu'elle n'était pas en mesure de te voir, tu dus faire un immense effort pour rétorquer qu'il n'y avait rien à voir de toi. Tu n'es plus que l'ombre de toi de même, un simple souvenir.

- Attends une minute.

Tu levas une de tes mains pour....Chasser les volatiles peu intelligent qui avaient commencer à s'installer sur tes branches. Il suffisait que tu sois immobile pour que la nature décide de reprendre ces droits. Sauf que tu n'en avais pas réellement envie. Une fois que les oiseaux furent tous parti, dans un léger vacarme empli de piailleries, tu braquas à nouveau ton regard vide sur le cheval à corne.

- Pour être franc, je ne connaissais pas l'existence de créature tel que toi en ces bois. Je pensais que c'était une... Légende encore aujourd'hui. Sache que je ne t'en veux pas particulièrement, il y a bien plus grave.

Oh tiens? Serait-ce un dernier vestige de la personne que tu avais été ? Celui qui avait du mal à avaler que les êtres des mythe et légende ...Et des rumeurs, puissent exister ? Tu lâchas un énième soupir, avant de récupérer ton fardeau, sagement accroché à une de tes branches. De toute façon, même si elle aurait été en état, elle serait inutile en journée.

Tu eus un petit moment d'absence, en te souvenant que tu avais vaguement entendu parlé d'un lieu un peu compliqué à accéder, ou il y' aurait en effet des espèces de licornes... Mais étrangement, tu n'as jamais eu la motivation adéquate pour tenter d'y aller.

-  À priori, je dirais que je suis un homme arbre. Et n'ai crainte, tu ne verrais que l'obscurité même si aurais été capable de bien me voir. Il fut un temps où je pouvais aisément avoir une autre apparence, malheureusement, je ne peux y accéder pour le moment. Je n'ai que ce que je mérite pour avoir bêtement perdu de vu mon objectif.

Finis tu par expliquer, te radoucissant par la même occasion. Chance ou pas, tu ne semblais pas être dans une mauvaise humeur particulière. Tu ne fis pas d'autres gestes, ni ne bougeas, car tu avais pris racine depuis un petit moment... Même si tu pouvais aisément annuler tout ceci. Parfois, il fallait un peu se reposé.. Et apprendre des autres. Tu as en face de toi une créature intrigante, c'est le moment de juger ou non si tu allais partir et la laissée en plan, ou simplement rester.

- Que fait donc une créature voyageuse chez les gnomes ? Si tu as envie de les rencontrer, je te le déconseille fortement. À part embêter le monde, c'est tout ce qu'ils savent faire.
code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Ven 22 Sep - 15:57


"Je vais pouvoir aider quelqu'un? *w*"


Observant l’étrange énergumène floutée Blathnat était fascinée par chacun de ses gestes. Même si elle ne voyait pas grand-chose elle ne pouvait pas se décider à s’en aller comme ça, laissant ainsi seul cet être qu’elle allait certainement harceler pour avoir des réponses à ses questions d’autant plus que de celui-ci partirent plusieurs oiseaux. Il était magicien ? Il pouvait faire apparaître des volatiles à sa guise ? Du moins c’était ce que croyait comprendre l’alicorne qui avait levé le museau pour observer ces bêtes à plumes s’éloigner à tire-d’aile dans un énorme vacarme en se demandant si elles-mêmes étaient faites de bois. Peut-être qu’elle avait trop d’imagination mais elle ne pouvait pas douter en l’existence de telles merveilles : après-tout, n’était-elle pas elle-même une licorne, ailée de plus est ? Elle baissa son regard pour observer son interlocuteur. Celui-ci semblait voir pour la première fois quelqu’un de son espèce. Au début Blathnat fut surprise en pensant que dans la forêt toutes les créatures se côtoyaient comme en Irlande même si les farfadets étaient d’horribles arnaqueurs et les leprechauns de petites pestes mais qu’il fallait apprendre à les aimer malgré tout, ces derniers étant de précieux amis -qui au passage commençaient tellement à lui manquer et à la culpabiliser de sa fuite. Peut-être ce que les humains qualifiaient de chimères ne formaient pas une communauté soudée ou que les licornes étaient comme on le lui avait annoncé : de terribles pestes hautes de leur personne qui ne voulaient pas se mêler aux autres. C’était à croire que l’image qu’elle s’était faite d’elles correspondait parfaitement à ce qu’elles étaient et qu’elle n’allait pas s’entendre avec elle. Finalement elle commençait à hésiter de partir un jour à leur rencontre, si par chance elle arrivait à les trouver.

En tout cas elle fut rassurée lorsque l’étrange créature lui annonça qu’elle ne lui en voulait pas et elle ne put exprimer autrement sa joie que par un soupire. Encore fallait-il qu’elle soit certaine qu’elle n’essayait pas de lui faire plaisir par de simples paroles dans le but de l’appâter. Certes elle pouvait se montrer imprudente et c’était bien là un grand défaut qu’elle possédait mais elle ne pouvait pas voir ce qu’était son interlocuteur. S’il s’avérait être dangereux elle aurait grand mal à fuir sur un terrain qu’elle ne connaissait que trop peu. En tout cas, elle oublia bien vite l’éminent problème lorsqu’il lui dit ce qu’il était. Elle but ses paroles, fascinée par ce qu’il était. Un homme-arbre mais qui autrefois pouvait changer de forme ? Un ent-changelin, voilà ce que s’était finalement résumé Blathnat avant de pencher la tête sur le côté. Il avait perdu de vu son objectif ? Comment ça ? Tout ceci ravivait la curiosité de la pégase cornue qui n’attendit que son interlocuteur ait terminé de parler pour pouvoir le harceler avec plus de questions que Julien Lepers ne pourrait en poser.

Mais voilà que l’homme de bois se mit aussitôt à lui poser une question concernant la terre sur laquelle elle se dirigeait, critiquant au passage les gnomes. Ceux-ci n’étaient pas fréquentables ? Mais l’étaient-ils autant que les autres licornes ? L’irlandaise ne tarda pas alors à lui répondre tout en se levant.

« Je cherchais compagnie. Me voilà fortement seule depuis que je suis arrivée en ces lieux. Ne trouvant point mes semblables je me suis dit que venir à la rencontre de ces gnomes serait une forte bonne idée mais à croire vos dures paroles je crains n’avoir fait le mauvais choix. »

Elle gratta un peu le sol avec l’un de ses sabots en n’osant pas regarder la créature droit dans les yeux… surtout parce qu’elle ne savait pas s’il avait des yeux. Fichue nyctalopie qui l’handicapait le jour. Quoique : ne lui avait-il pas dit qu’elle ne verrait absolument rien même si elle était en capacité de le voir ? Oui, elle ne pouvait pas blâmer ses yeux pour une fois.

« Par ailleurs je crois comprendre que vous voyez pour la première fois une licorne. Cela m’est vraiment étonnant puisque nous sommes bien plus nombreuses que vous ne le pensez à moins que celles des Etats-Unis ne soient en voie d’extinction. Par ailleurs on me témoigne souvent que mes cousines américaines seraient de véritables précieuses qui se pensent au-dessus de tout et qu’elles ne désirent en aucun cas fréquenter les autres espèces. Si vous en voyez une ici devant vous pour la première fois, je pense que malheureusement tout ce dont on m’a témoigner les concernant n’est pas erroné. A moins que vous ne vivez ici que depuis peu et n’avez eu en aucun la possibilité d’en voir une. »

Fixant ensuite ce qu’elle pensait être sa tête, elle se décida à son tour de lui poser des questions. Elle avait envie de le connaître un peu plus, de lui poser tout pleins de questions et même pourquoi pas l’aider. Sa vie n’avait plus aucun sens depuis la mort de Berenice et elle avait bien envie d’être là au moins pour quelqu’un afin qu’elle ne ressemble plus à une simple licorne ailée inutile qui erre dans la forêt sans aucun objectif quelconque.

« Puis-je vous demander en retour quel est l’objet de votre venue sur le territoire des gnomes ? Si vous me semblez ne pas les apprécier je dois vous avouer que votre présence ici m’est quelque peu surprenante. Est-ce que vous venir ici pour votre objectif. D’ailleurs qu’en est-il ? Si je puis vous aider ce serait avec joie que je me verrais être votre partenaire de quête. A deux on y arrive mieux et peut-être que vous retrouverez cette forme que jadis vous pouviez prendre… »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Sam 23 Sep - 11:27

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat


En effet, tu n'avais pas pris la peine de chercher des... Chevaux à cornes au fin fond de cette forêt, sans doute, car tu trouvais cela un peu stupide. Une perte de temps. Néanmoins, tu trouvais cela intriguant d'avoir pu en croisé une. Une qui ne semble pas originaire d'ici, qui plus est. Un fait intéressant à gardé en mémoire.

Alors que tu pensais pouvoir accepté un peu de compagnie, la licorne se proposa pour t'aider à retrouver ton autre apparence. Encore une fois, tu avais encore trop parlé, à croire que tu pensais qu'avec un être magique, tes intentions seraient plus ou moins comprises. Malheureusement, non, tu attires sans doute la pitié de la jeune licorne malvoyante en face de toi.

- J'ai tendance à me laisser submerger par mes pensées, si bien qu'involontairement, je suis venu ici. Je pensais éventuellement pouvoir me reposer, mais une jeune licorne et venu empiéter sur mon sommeil. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive à vrai dire...

Tentas-tu d'expliquer, avant de te renfrogner. Tu étais un peu instable, capable d'agir de manière naturelle, pour ensuite devenir un être parfaitement grognon et peu désirable. Mais ce n'était aucunement ta faute ! Ce sont les autres qui peuvent influencer ton comportement. En fonction de leurs paroles tu choisis ou non comment tu dois être pour eux. Et là tu n'avais plus très envie de te faire passer pour un simple homme arbre.

Alors... Tu te décalas simplement sur le côté, t'arrachant aussi au sol pour la même occasion. Une quête ? Elle y mettait visiblement du cœur, mais tu allais devoir balayer son offre, car tu n'en avais plus besoin actuellement.

- Ceci est fort aimable de ta part, mais je ne peux que décliner ton aide. Même si j'ai l'air de me plaindre, cela ne veut pas dire que je le pense réellement. Je suis très bien comme je suis.

Dis-tu presque sur un ton un peu plus...sec? Tu préfères ainsi changer de sujet par la suite. De base, cette créature voulait faire connaissance avec le petit peuple de cette forêt n'est-ce pas ? Autant mieux lui expliquer pourquoi cette espèce est peu recommandable.

- Passons. Le petit peuple de ces bois a une vile tendance à vouloir kidnappé des jeunes demoiselle pour en faire leurs reines.... Et ils volent aussi des tartes à leurs heures perdus.

Tu ne savais pas grand chose après, n'étant pas en bonne relation avec eux. D'ailleurs, toi-même tu en as oublié tes "bonnes manières" ? Ah quel vilain arbre tu faisais...

- Même si c'est un peu tard maintenant, je suis Marwin.... Enchanté de te rencontrer.

code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Dim 24 Sep - 23:08


"Ail have euh goude Heidi... B)"


L’avait-elle énervé ? Il lui avait répondu sèchement en déclarant qu’il était venu se reposer en ces lieux mais que quelqu’un l’avait dérangé. Blathnat baissa les yeux, légèrement mal à l’aise en ayant compris qu’elle avait embêté le pauvre homme-arbre. Peut-être que finalement elle devait le laisser seul, l’abandonner à sa solitude mais aussi à sa sieste. Toutefois elle entendit le ciel gronder et elle ne pouvait pas quitter les lieux afin de se trouver un autre arbre feuillu sous lequel se protéger d’autant plus que son interlocuteur déclarait que ce n’était point la première fois qu’il était dérangé par quelqu’un. Etait-ce à cause des gnomes ? Ceux-ci se montraient agressifs à l’égard du pauvre arbrisseau ? Que cela était intéressant, peut-être avait-elle trouvé quelqu’un à protéger d’une armée de petits diablotins, à moins que ceux-ci soient aussi dérangés que les lutins. En tout cas, si elle s’apprêtait à avancer un peu plus de l’étrange créature de bois elle fut stoppée dans son élan par le ton sec de celle-ci qui déclinait son aide. Soi-disant qu’il était bien heureux, mais oui, mais oui.

« Ah ? Cela vous plait réellement d’être un nid à oiseaux ? » demanda-t-elle impulsivement en penchant sa tête sur le côté.

Elle devait s’avouer être surprise concernant les dernières paroles de l’homme-arbre, après tout il était impensable pour une jeune licorne de devenir le perchoir de quelques volatiles susceptibles de fienter sur elle. Peut-être que les américains avaient des idées saugrenues comme en inventant de drôles de machines pour tuer leurs semblables mais leurs créatures surnaturelles semblaient être aussi étranges qu’eux. Puis, son interlocuteur lui conta ô comment étaient les gnomes. Visiblement ils ne semblaient pas fort sympathiques contrairement à l’image qu’elle s’était fait d’eux. Peut-être qu’elle n’était pas faite pour rester à Gravity falls et encore moins aux Etats-Unis si tout le monde était aussi infâme. Toutefois elle n’avait pas envie de partir et de s’éloigner de la tombe de Berenice. Tant pis, elle attendait encore quelques semaines puis elle avisera. Remarque, pouvait-elle vraiment juger ces petites choses voleuses de tarte puisqu’elle-même avait longtemps chaparder de la nourriture ? Non.

« Marwin » ? Voici donc le nom de son interlocuteur ? Alors comme tout être il avait un nom ? Celui-ci n’était pas commun du moins la jeune licorne n’avait jamais entendu un tel patronyme de sa vie. Peut-être que c’était le nom d’une variété de plante, allez savoir. Assez contente Blathnat fit une révérence.

« Je me présente Blathnat, je suis moi-même heureuse de faire votre connaissance. »

Elle se rapprocha de lui tout en la regardant. Peut-être qu’ils allaient pouvoir devenir amis en faisant plus ample connaissance. Quoique si elle pouvait déjà rester à l’abri de la pluie qui n’allait sans doute pas tarder à tomber elle serait bien heureuse d’autant plus qu’elle sentait toujours le poids de la fatigue. Son corps réclamait sommeil, qu’il était dur d’être une licorne nocturne lorsqu’un bon pourcentage des autres espèces était diurnes. Soudainement elle eut une idée. Marwin souhaitait dormir et la licorne émit une nouvelle théorie ; et si lui aussi dormait le jour pour vivre la nuit ?

« Je crois comprendre que certaines personnes vous dérangent et ce durant vos heures de repos, je ne me trompe pas ? Et nous sommes bien dans un territoire de gnomes qui s’avèrent être plutôt être désagréables ? »

Comme à chaque fois qu’elle avait une idée, elle se mit aussitôt à tourner autour de son interlocuteur en regardant dans le vide, bougeant légèrement ailes comme le ferait un poulet pourchassé par un employé de KFC. Sa longue cape entraînait dans sa marches quelques feuilles mortes.

« Une personne qui est seule a plus tendance à se faire plus facilement agresser que des compagnons d’infortunes. Voyez-vous, me voilà aussi dans le devoir de me reposer, de dormir pour que cette nuit je puisse être en pleine forme. Contrairement à quelques-unes de mes semblables je ne suis qu’une créature qui ne vit uniquement la lune tombée et je pense qu’il en est de même pour vous, à moins que mon raisonnement soit faux. »

Elle se colla ensuite à lui pour lever la tête et le regarder avec un air de poney battu.

« Si vous voulez, on peut siester ensemble ! Certes mon père m’a toujours enseigné de ne jamais dormir avec un étalon le premier jour mais vu que nous ne sommes pas de la même espèce, que vous me semblez fort sympathique et que nous sommes tous deux dans le même embarras et de ce fait je ne risque rien avec vous, je vous propose que nous allions dormir ! Si jamais un méchant gnome ou quelqu’un souhaite vous attaquer je l’entendrais venir avec mon sommeil léger et je pourrais venir à votre défense : ainsi vous pourrez vous reposer sans interruption. »

Elle le fixa longuement, sans savoir si elle regardait bien ses yeux.

« Je serais une bonne garde du corps Monsieur Tom « Pousse ». »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Lun 25 Sep - 10:18

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat


Sagement, tu continuas de l'écouter... Et si tu aurais pu, ton visage aurait a sans doute exprimé ton air habituellement blasé. Malheureusement, tout ce que tu pus faire, c'est de plisser seulement tes grands yeux blancs. Qu'est-ce que cela pouvait être horriblement bavard une licorne...

Tu écoutas néanmoins sa drôle de proposition...Et qui malgré ce que tu croyais, été plutot une bonne idée. En toute logique, tu aurais plutôt quitté l'endroit. Mais elle n'avait pas tort, tu étais un peu devenu une créature de la nuit, bien qu'en temps normal, tu pouvais aisément vivre jour et nuit. Actuellement, tu étais juste très... Fatigué, c'est tout. Même les végétaux dorment la nuit, bien qu'on ne puisse pas le voir. Et c'est aussi ton cas.

- Je suis déjà un perchoir d'oiseau. Je fais de mon mieux pour leur faire comprendre de changer de support, mais leurs cerveaux et si peu développés qu'ils ne comprennent pas.

Tu avais repris ton air vide et lasse. Certes, tu n'aimais pas les êtres qui insisté sur des choses futiles, mais la compagnie de ton oiseau te manquer cruellement aujourd'hui, au point que lorsque ton regard le cheval à corne, une seule phrase, c'était dessiné dans ta tête. Pourquoi pas ? Elle n'était pas une humaine enquiquinante et voulait simplement bien faire en vous aidant techniquement tout les deux.

C'est comme pour le dragon, si tu désires avoir la paix, tu devais te plier aux exigences. Une part de toi te soufflait qu'elle allait encore t'embêter un petit moment, mais en usant d'un autre sujet.

- Très bien. Tu as raison, mais je compte sur toi pour bien tenir ton rôle.

Tu parlais à nouveau peu, mais cela suffisait à te faire comprendre. Ton regard capta même du mouvement non loin de toi. Tu serra un peu ton emprise sur la lanterne, sachant que si elle aurait été en état, celle-ci aurait sans doute exprimé ton ressentiment en augmentant l'intensité de sa lumière. Inutile certes, mais pendant des années cela avait l'un des moyens pour certains de connaitres les sentiments qui te traversait. Et parfois, des enfants un peu intelligents avaient reussie à plus ou moins décoder tes humeurs avec ça. Dorénavant c'était impossible..Bon ou mauvais point? Tu n'y porte pas d'importance.

Néanmoins, tu finis par lever un de tes bras, pour mettre une.. Pichenette sur ce qui devait être le front de la créature.

- Fait tout de même attention. Ils ont l'air stupide, mais parfois certains sont plus rusé que d'autres.

Puis, tu te mis à... Marcher. Est-ce que tu la fuyais maintenant ? Pas vraiment. Tu te mettais en quête d'un lieu un peu plus reculé, loin des regards. Tu vis le petit cours d'eau un peu plus loin, et pensa un instant à rester à côté. Mais les licornes ne crachent pas de feu..Si?

- Excuse-moi, mais je possède très peu d'information sur les êtres de ton espèce. Qu'êtes-vous capable de faire au juste ?

Puis, après avoir posé cette drôle de question, tu retournas subitement dans tes pensées, avant d'avoir une idée complétement saugrenue. Et si tu pouvais essayer de te débarrasser d'elle, mais sans qu'elle ne puisse le remarquer ? Blathnat était mal voyante, tu pouvais aisément te servir de ça à ton avatange ?

Tu grommelas un peu dans ta barbe inexistante, tandis que tu "ouvrais" à nouveau ta connexion avec les végétaux environnements. Cela te faisait un peu.. Étrange. Surtout depuis tout ce temps.

Lâchant un soupir, tu demandas aux êtres environnents s'ils auraient bien l'amabilité d'essayer de faire trébucher la licorne,avec leurs racines, si la demoiselle licorne te suivait. L'avantage, c'est que maintenant, tu n'avais plus besoin de le demander à voix haute.



code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Lun 25 Sep - 19:24


"Un terrain dangereux."


Le souci n’était pas que les oiseaux avaient un cerveau trop peu développé pour comprendre qu’il ne fallait pas aller sur Marwin, bien que non, mais juste qu’il fallait bien trouver la technique pour les éviter. Les volatiles étaient justes de gros capricieux qui savaient très bien ce qu’ils voulaient et qui feraient pour y avoir, ou du moins c’était comme ça que sa mère avait présenté ces animaux ; ainsi fallait-il jouer sur leur peur. Blathnat se souvenait des paysans qui, autrefois, utilisaient de simples pantins accrochés à des bâtons pour faire fuir les corbeaux dans leurs champs. Il lui semblait que ces drôles d’humains faits de pailles et de vieux vêtements s’appelaient « des épouvantails ». Peut-être qu’elle pouvait en faire un pour l’accrocher aux branches de l’homme-arbre mais malheureusement cela serait sans doute dérangeant pour se le trimballer. Peut-être qu’elle pouvait lui trouver quelques marionnettes comme en avait vu dans certaines vitrines de magasins : peut-être pourront-ils apeurer les oiseaux ou du moins assez pour qu’ils ne viennent pas importuner ce pauvre arbre vivant. Même si elle trépignait s’impatience de partir en quête d’un mini-épouvantail elle demeura silencieuse quant à ce sujet, préférant faire la surprise à Marwin qu’elle croisera de nouveau un beau jour, ou du moins elle l’espérait.

En tout cas, l’homme-arbre ne cracha pas sur l’offre de la licorne ailée et celle-ci conclut donc qu’il avait besoin de son aide concernant la sieste. Les gnomes et les autres créatures devaient bien l’embêter pour qu’il y accepte et cela ravit Blathnat : si elle n’avait pas encore un objectif précis elle pouvait au moins être utile pour une soirée. L’équidé allait faire de nouveau la garde du corps et peut-être même remettre en pratique ses techniques de combat et montrerait ô comment le Cercle de Minuit était puissant. Un bruit la braqua et elle se tourna en direction de celui-ci. Les oreilles et la tête baisse elle était prête à foncer malgré son handicap. Toutefois, remarquant que Marwin marchait elle ne put que suivre ce dernier, toujours sur ses gardes.

« Ne vous inquiétez pas, je suis une forte guerrière de mon clan. Nous, les licornes nocturnes, nous sommes de grands combattants. De nombreuses fois j’ai combattu toutes créatures en tous genre. Je vous promets que je serais à la hauteur de vos espérances. »

Enfin ils s’approchèrent d’un cours d’eau. Souhaitait-il réellement rester auprès de celui-ci ? A moins que les gnomes ne détestent être mouillé. Il s’en approcha toutefois pour boire avant de regarder Marwin de nouveau. Celui-ci lui demanda quelques informations sur son espèce. Il devait vraiment rencontrer une licorne pour la première fois mais ce qui la surprenait était qu’il n’avait pas entendu parler de son espèce. A croire qu’aussi bien en Amérique qu’en Irlande on ne connaissait rien d’elles. Quoique les européennes venaient à la rencontre des autres créatures surnaturelles.

« Je ne sais pas si mes cousines américaines sont pareilles que moi mais on m’a toujours dit que nous pouvons toutes faire de la musique avec notre corne mais aussi de la lumière. »

Et comme illustrer ses propos, elle joua un petit air celte le temps de quelques secondes avant de couper le son.

« Cela est totalement inutile dans la plupart des cas, je vous l’accorde, mais quand il s’agit de faire diversion pour aider les autres à s’enfuir ou pour attirer une éventuelle proie, je vous l’accorde, il m’est bien agréable de pouvoir faire un peu de musique. Puis qu’est-ce que je peux vous dire d’autre ? Oh ! »

Toute fière, elle tira un peu sur sa cape pour présenter ses deux ailes et les déploya. Il était rare qu’une licorne se trouve être dans la capacité de voler. Elle se demandait d’ailleurs s’il y avait d’autres êtres comme elle et sa fratrie ; après tout, il n’y avait pas que sa mère comme pégase.

« Je peux voir dans la nuit et voler, si ça cela n’est pas super. Et vous donc? »

Elle continua à le suivre après avoir remis la cape correctement. Etrangement le terrain commençait à se compliquer. En effet, c’était presque à croire que la nature était contre elle, ou bien alors que Marwin l’emmenait dans un endroit assez reculé. Elle manqua de trébucher à plusieurs reprises mais elle avait vécu pires voyages. Puis dans sa forêt natale elle allait souvent gambader au fin-fond de celle-ci alors que cela lui était fort interdit, empiétant au passage sur le territoire d’une tribu rivale. Malheureusement elle ne voyait pas grand-chose et elle ne put que maudire sa mauvaise vue. Elle se demandait par ailleurs si son compagnon connaissait les mêmes difficultés d’elle mais s’il était habitué à ces lieux il était certain qu’il la perdrait de vue tôt ou tard. Cette histoire de racine énorme qui manquait de la faire tomber l’énerva un peu et elle déploya ses ailes pour foncer à côté de l’homme-arbre et reposer ensuite ses sabots à terre pour trotter joyeusement.

« Dites-moi, où allons-nous de ce pas ? » demanda-t-elle avec un air enfantin.

Après tout elle ne voyait rien et aimerait savoir dans quelle direction ils allaient. Elle tourna la tête à nouveau quand elle entendit du bruit. Elle fronça les sourcils, se demandant ce que ça pouvait bien être.

« Avons-nous par tout hasard de la compagnie ? »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Lun 25 Sep - 23:58

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat



Tu notas dans un coin de ta tête ce que la demoiselle licorne te disait, apprenant ainsi bien plus de chose sur une créature que tu n'avais jamais vu. C'était toujours une chose intéressante, de voir quels êtres surnaturels pouvaient traîner dans les parages. Tu errais beaucoup dans cette forêt, mais cela ne voulait pas non plus dire que tu connaissais tout le monde... Encore heureux ! Tu préférais plutôt laisser le destin faire. Même si tu ronchonnais beaucoup, d'un côté, tu appréciais la compagnie.

De plus, tu avais de moins en moins envie de te débarrasser d'elle. Tu en ignorais la raison, mais peut-être le fait de devoir plus ou moins guidé quelqu'un de malvoyant en pleine journée, pouvait un peu... T'attendrir ? Peut-être. Ou alors tu n'en éprouvais plus le besoin subitement.

- Et bien, tu peux en faire des jolies choses. Personnellement, à part tenir une discussion avec une fleur... Je ne sais pas faire grand chose, mais en soi, ce n'est pas un problème. Au début, c'était un peu compliqué, mais à force, cela devient presque une habitude.

Tu te souviens encore de tes débuts perdu dans une immense foret en Écosse, dès que tu osais t'adosser à un arbre, tu avais droit à entendre les pensées de celui-ci. Tu fus un peu surpris au début, craignant être devenu fou.. Alors que non. C'était simplement normal.

...Ah ta forêt "natale" te manque parfois. Les bestioles ne prenaient pas la peine de faire attention à toi, ni aux enfants que tu guidais hors de la forêt. Pour la simple raison que....Tu leur faisais peur. Du moins, surtout de ta lanterne. Car ils savaient très bien ce qu'il y avait à l'intérieur... Et voir même, ils étaient au courant de ce que tu avais fait. C'était une belle époque.

- J'essaye... De nous mettre hors de vue. Tu ne peux pas trop voir, mais la végétation est un peu dense par là bas. Avec un peu de chance, nous échapperons aux regards d'êtres malfaisants empiéteur de sommeil. D'ailleurs, je me demande pourquoi je n'y ai pas pensé tout de suite.

Car tu es... Stupide peut-être ? Encore une fois, tu soupiras, puis tu jetas un regard derrière toi, là ou la licorne avait du entendre du bruit. Mais tu ne vis rien. Sans doute un gnome de passage ? Ils avaient sans doute des choses bien plus intéressantes à faire actuellement.

-Surement du vent. Du moins, je l'éspère.

Conclus tu, avant d'arriver là ou tu le souhaitais. Tu finis par alors t'arrêter, observant les lieux comme pour en assimiler les moindres détail. Par la suite, tu te tournas vers la licorne.

- Cet endroit sera parfait. Je doute qu'ils  viennent jusqu'ici....Avec un peu de chances, ils ont des affaires bien plus urgentes que nous.

Puis, tu posas une nouvelle fois ton regard sur le cheval à corne. Cette situation est ridicule. Complétement.

- Si je me souviens bien, tu disais être une grande voyageuse...Ou est tu allé exactement? Ailleurs que les Etats-Unis?


Tu hésites à poser une autre question, n'est-ce pas, Marwin?


code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Qui Sont Mes Amis
» Les ennemis de mes amis sont mes ennemis... Ou mes amis [Pv Loan]
» Les musiques que vous aimez, mais que vos amis n'aiment pas.
» Les ennemis de mes ennemis sont mes amis (Steve & Dora)
» [Evènement, Festival de la Fraternité] Fairy Tail & Phantom Lord ? On dit bien que les ennemis d'hier sont les amis d'aujourd'hui... Ou l'inverse, je sais plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest :: Gnome forest-