Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Mar 26 Sep - 1:19


"Bien à l'abri des gnomes... et de la pluie."


Peut-être que ce n’était que de l’ironie mais Blathnat apprécia toutefois le compliment de Marwin sur ses capacités. Après tout, elle n’était pas vraiment sure d’elle ces derniers temps surtout en se demandant ce qu’une licorne comme elle pourrait bien servir d’autant plus qu’elle trouvait le pouvoir de son interlocuteur bien plus efficace qu’une corne qui pouvait faire de la musique. Toujours en se battant contre cette végétation qui devenait de plus en plus dense et qui ne lui facilitait pas le voyage, la jeune alicorne lui répondit :

« Parler aux végétaux semble bien être utile quand vous vous perdez dans une forêt qui vous est inconnue. Vous pouvez demander de l’aide aux arbres pour vous renseigner, ou bien si vous venez à enquêter sur le meurtre de… je ne sais pas, une petite fée qu’on aurait éclaté contre le sol, vous pouvez avoir pour témoignage les paroles d’une pâquerette qui aurait tout vu. »

Elle eut une nouvelle fois recours à ses ailes pour retourner auprès de Marwin, maudissant un peu ce terrain qui lui rappelait trop ces pestes de licornes rousses qui s’amusaient à piquer la croupe des intrus avec des branches. Ecoutant l’homme-arbre elle essayait de lui suivre du mieux qu’elle pouvait. Finalement, peut-être que cette forêt commençait à l’énerver mais elle ne pouvait qu’être d’accord avec son compagnon de route : n’importe quelle créature avec une telle végétation aurait du mal à venir les embêter, à moins que ce ne soit un habitué des lieux mais cela l’étonnerait fort. En fait, cela l’amusait en quelque sorte. Les terrains plats, les vastes plaines,… tout cela était fort ennuyeux. Là elle avait du véritable challenge et de plus est, elle était à l’abri de la pluie. Il tonna encore une fois et cette fois-ci il eut un éclair. Elle entendit quelques gouttes tambouriner sur des feuilles et elle laissa échapper un soupir de soulagement. Elle ne détestait pas vraiment l’eau mais elle préférait rester au sec. Plus est sa longue crinière allait sans doute s’emmêler et elle allait galérer à trouver une branche qui lui servirait de peigne. Au final, elle aimait bien ce coin de forêt même s’il était compliqué à se déplacer.

« Vous savez, mieux vaut tard que jamais. Les meilleures idées surviennent qu’après maintes réflexions et surtout d’autres idées qui pourraient sembler saugrenues, du moins c’est là ce qu’a toujours répété ma mère. Elle était une jument bien sage d’ailleurs… »

En tout cas, même si Marwin lui disait que le bruit qu’elle avait entendu pouvait être dû au vent, Blathnat ne se sentit pas rassurée. En effet, il se pouvait bien que quelque chose se terrait dans les ombres de quelques arbres et racines en attendant seulement qu’ils baissent leur garde pour les attaquer. Mais l’alicorne était toujours aux aguets et si un potentiel venait à les affronter elle se verrait dans l’obligation de se défendre du moins ne serait-ce faire diversion pour que l’homme-arbre puisse prendre la fuite. Celui s’arrêta finalement et la licorne ailée en fit de même en examinant les lieux malgré son handicap ; lorsque la nuit tombera elle aura finalement l’occasion de découvrir de ses propres yeux à quoi ressemblait cet endroit. Elle tourna ensuite son regard vers Marwin qui lui posa une question. Si elle était une grande voyageuse ? Oui, bon, elle avait peut-être exagéré mais elle avait beaucoup plus voyagé que ses semblables.

« De base je suis irlandaise, je suis née et j’ai grandi dans une forêt comme la majorité de mes consœurs. Normalement les licornes ne voyagent pas, elles restent sur leur territoire si ce n’est que pour empiéter sur celui des autres. »

Elle remit correctement sa cape afin de ne pas être touchée par d’éventuelles petites gouttelettes qui pourraient passer le feuillage volumineux des arbres.

« J’ai fait tout le tour de l’Irlande, j’ai essayé de m’approcher des côtes écossaises et anglaises mais me suis fait toujours attaquée par des créatures volatiles. Ensuite j’ai pris le bateau et j’ai débarqué à New York. Par la suite, en compagnie d’une humaine, j’ai fait tout le tour des Etats-Unis en frôlant les frontières du Canada mais mon amie ne voulait pas y entrer, soi-disant ce serait le berceau d’un type qui serait comparable à un démon… Justine Bibeure je crois. Et nous avons fait un peu tous les états avant de tomber ici… Et comme mon amie est morte… et bien je reste un peu ici… Je ne sais pas si je dois rester ou retourner voyager…. »

Elle prit un air de réflexion. Est-ce qu’elle n’avait pas un peu trop détalé sa vie ? Certainement que oui. Elle devait un peu l’endormir le pauvre bougre.

« Est-ce qu’il fait bon vivre à Gravity Falls ou ne serait-ce qu’en Amérique ? »

Elle devait s’informer de tout quand même avant de choisir un habitat. Après tout, elle ne devait pas se précipiter et prendre son temps. Si elle avait pu, elle serait retournée en Irlande mais en vivant dans les alentours de Dublin, mais elle craignait toujours les lutins farceurs et les gobelins qui risquaient vraiment de lui faire du mal.

« Et vous Marwin ? Avez-vous déjà voyagé ? »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Dim 1 Oct - 15:14

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat


Une fois à l'abri des petits êtres au chapeau pointu, tu fixas les gouttelettes d'eau qui avaient un peu commencer à tombé. Surement une petite averse...Cela fera du bien à certaines plantes que tu avais entendu se plaindre du peu d'hydratation des dernières semaines. Franchement, ce genre de chose, tu n'avais pas spécialement besoin de le savoir... Mais tu devais tôt ou tard accepter de renouer ta connections avec la nature. Et grâce à cette licorne, qui t'a involontairement aidée, tu l'avais fait.

Une nouvelle fois, tu dirigeas ton attention vers elle, écoutant ce qu'elle avait à dire à propos de ces voyages....Et tu fus presque déçu. Oui elle avait beaucoup voyagé, mais pas là ou tu aurais bien aimé savoir. Fichu créatures volantes ! D'ailleurs, tu te demandas de quels genres de créatures elle parlais. Est-ce qu'il y en avait dans ta foret ? Sans doute. Mais tu n'a pas du en tenir rigueur, et aujourd'hui, tu ne t'en souviens pas. C'est normal, on appela ça la "mémoire sélective".

- ....S'il fait bon vivre ici, hm?

Voyons voir...Qu'est-ce que tu pouvais répondre à cette pauvre Blathnat ? Tu devais être la première personne qu'elle croisait à Gravity Falls...Et là, tu avais la lourde tâche de lui dire si oui ou non ce lieu est.. Agréable.

- Je ne sais pas. Je ne me suis pas réellement attardé ailleurs que la forêt...Ici je peux simplement te dire que tout dépend des êtres que tu rencontres, sinon, c'est calme. En dehors...Seul toi pourras te faire un avis sur la question. D'ailleurs, je me demande quelles sont les réactions que peu avoir un humain lambda face à une vraie licorne...

Tu en as d'autres des choses stupides à dire de ce genre ? A priori, non, vu que tu sembles te taire. Mieux valait qu'elle se fasse son propre avis, même si de ton côté, tu restais dans la logique que toutes créatures peu humaines ne devaient pas trop se balader en ville. Même si les habitants sont stupides, mieux valait se méfier.

- Je n'ai pas...Beaucoup voyager. Je suis né en Ecosse, j'ai vécu là-bas, jusqu'à arriver ici. Tout comme toi, j'avais mon "territoire", mais j'ai préféré m'en aller pour trouver un lieu bien plus attrayant....Et je suis arrivé ici depuis quelque temps maintenant.

Clair et net, nul besoin de raconter plus qu'il ne le faut. Tu posa le plat de ta main sur un des tronc des arbres présents, afin de connaître si oui non vous etiez à l'abri pour le moment. Tu lâchas un soupir de soulagement en entendant que c'était le cas. Les branches au-dessus de vous vous abritez aussi de la pluie actuelle, de quoi être un peu au sec.

- Tu peux me tutoyer, cela ne me gêne pas. Tu comptes t'installer dans les environs ? Nous risquons de souvent nous croiser si c'est le cas.

Malheureusement. Mais du moment qu'elle ne traîne pas souvent dans tes pattes, cela ira. Ce n'est pas comme si le hasard allé la remettre sur ton chemin. La forêt est grande. Très grande.

code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Jeu 26 Oct - 16:56


"J'hésite, j'hésite....."


L’odeur de la pluie lui était réconfortante, après tout elle adorait la nature comme n’importe quelle licorne sans doute. Elle se demandait pourquoi est-ce que les humains adoraient la ville, massacrer des arbres, faire déménager des écureuils de chez eux uniquement pour bâtir des maisons en briques, des routes en goudron, dénaturalisant ainsi le paysage pour qu’elle soit plus… quel était le terme déjà ? « urbaine » ? L’odeur de la pluie était différente en ville. Elle sentait la pollution et faisait ressortir l’horrible parfum des ordures que quelques chiens errants se disputaient. Gravity Falls était différent, c’était une petite ville mais qui était assez campagnarde. L’eau pluviale était comme autrefois en Irlande lorsqu’elle y habitait encore jadis.

L’homme-arbre lui répondit alors qu’elle devait se faire une idée d’elle-même. Certes, mais comment faire lorsqu’elle avait l’impression que la nuit tout le monde se reposait et non elle ? Il allait être quelque peu compliqué de se faire une idée du petit peuple dans la forêt. Peut-être devait-elle comme aujourd’hui rester éveillée. Elle allait peut-être devoir changer sa façon de vivre, ses habitudes dans le but de devenir diurne. Malheureusement elle doutait de ses capacités à pouvoir le faire : elle se savait une créature de la nuit et nul n’avait déjà vu une chauve-souris se promener à midi un beau jour d’été dans les jardins. Elle était pareil : elle ne pourrait pas survivre si elle venait à vivre en pleine journée puisque c’était dans sa nature d’être comme ça. Elle était nyctalope et quasiment aveugle lorsque la lune laissait place au soleil. Elle pouvait s’y essayer après tout qui ne tente rien n’a rien, mais si elle devait se tuer uniquement que pour rencontrer des gens ça n’en valait pas la peine.

Marwin se demanda quelle serait la réaction d’un humain lambda en voyant une licorne. Souriante, Blathnat répondit :

« Et bien je dois vous avouer que lorsque j’ai rencontré ma défunte amie celle-ci fut surprise de découvrir une licorne, ailée de plus est. Mais pour le reste des autres Hommes, avec ma cape j’ai toujours réussi à me faire passer pour un chien. J’ai même appris à aboyer. »

Si seulement elle savait que ce fut grâce au charme d’une sorcière qu’elle ne s’était jamais fait découverte peut-être qu’elle se cacherait mieux des autres. En effet, suite au décès de son amie et de la fin du sortilège, les rares personnes avec qui elle avait parlé s’étaient étonnés de communiquer avec un drôle d’animal qu’ils n’avaient jamais vu autre part que dans les livres pour enfants. Donc comme ça l’homme-arbre était écossais ? Alors ils ont été peut-être voisins pendant très longtemps, même si elle ignorait l’âge de son interlocuteur. Apparemment ça ressemblait assez à l’Irlande sauf qu’il y avait un peu moins de forêts et plus de rochers. Il y avait même une ville qui avait été construire uniquement pour tous ceux atteints de la peste.

« Je vois, nous sommes alors deux émigrés ! Tu es venu en bateau toi aussi ? »

En tout cas elle s’installa confortablement sur l’amas de feuilles et de mousse qui lui serviront de matelas avant

« Très bien, je te tutoie si tu veux. Ne m’en veux pas si des fois je me mets à te vouvoyer de temps en temps, disons qu’il est dans mon éducation de vouvoyer tout le monde. D’autant plus que je parlais comme tel à mes semblables jadis. »


Par contre, est-ce qu’elle voulait vraiment rester ici ? Vivre dans cette forêt n’était pas une mauvaise idée, après tout elle aimait bien cet endroit et cela lui manquait énormément d’avoir un habitat fixe. D’autant plus que la mort de son unique amie lui avait coupé l’envie de tout nouveau voyage. Or, elle craignait également que rester là ne lui ressasse les doux souvenirs avec Berenice. Elle posa son museau contre le feuillage l’air pensive et en louchant sur une petite créature qui se mouvait rapidement et qu’elle devina être un insecte.

« Je dois t’avouer que je ne sais pas vraiment si je vais rester ici honnêtement. Peut-être quelques années, l’histoire de dix ou quinze ans tout au plus. J’hésite encore. A voir si déjà ici je peux servir à quelque chose. Parce que je t’avoue que c’est bien de vivre paisiblement dans la forêt mais à la longue on s’ennuie. Et toi ? Tu vas rester éternellement ici ? »

Elle releva légèrement la tête pour observer Marwin même si elle ne le voyait quasiment pas.

« Tu penses que si je me montrais aux humains ils réagiraient comment ? »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Ven 3 Nov - 1:27

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat


Une licorne qui aboie? Tiens donc, en voilà quelque chose de plutôt surprenant ! Après, tu connais peu de chose sur cette espèce, alors si elle t'affirme savoir aboyer, miauler ou beuglé... Pourquoi pas ? Et puis, cela devait être très utile afin de détourner l'attention de quelqu'un. On pense voir une licorne au loin ? Un petit bruit d'animaux et les doutes disparaisses !...Ouh. La fatigue ne te réussissait pas.

Quel avait été ton moyen pour venir ici? Qu'est-ce que ça avait été long et éprouvant ! Devoir rester le plus discret possible, vérifier que ces branches n'apparaissent pas pour ne pas détruire son espèce de couverture. Il fut un temps où tu pouvais te mêler aux autres. À part ton regard vitreux qui pouvait éveiller quelques soupçons, tout allait bien.

Maintenant, tu n'y pensais plus trop. La foret t'abritais depuis bien longtemps désormais, en te cachant des regarrds indiscrets. Bien que des êtres curieux avaient tendance à s'enfoncer ici.

- Je pense que oui, j'ai du prendre un tel transport pour arriver jusqu'ici.

..Elle était réellement venue par bateau ? Les humains n'avaient fait aucune réflexion en voyant une créature de mythes et légendes? Un moment, tu semblas la regarder un peu plus attentivement..

Avant de hausser les épaules. Allons allons, tu n'allais pas chercher la logique-là où il n'y en a pas!

Ensuite, tu écoutas ces longues paroles. Blathnat semblait encore dans le trouble, un peu hésistante à savoir quoi faire et ou aller. Malheureusement, de ce côté-là, tu ne pouvais pas faire grand chose pour elle. À part lui donner quelques conseils...

Tu vas rester éternellement ici ?

Surement ? Tu semblais bien apprécier cette forêt, et tu avais enfin réussi à te faire une petite place en ce lieu. L'idée d'un jour de prévoir de partir ne t'avait jamais effleuré. Tu es désormais chez toi.

Alors, tu préféras ne pas répondre à son questionnement. Vous aviez chacun vos arguments différents, inutile de crée un débat maintenant.

- Ils seront sans doute un brin craintif et curieux en te voyant....Et leurs avidités les pousseront à tenté de te capturer. Après, je ne sais pas vraiment. Certains habitants ont l'air un peu .. Stupide. Difficile de prévoir leurs réactions, si eux même son imprévisibles. Rien ne t'empêche de faire un essai.. Mais je doute que t'aventurer en ville soit une très bonne idée.

Après, rien ne l'empêcher d'essayer..Mais..Tu l'auras prévenu. Qu'elle ne vienne pas se plaindre à ta personne en cas de problème.

- Enfin...ici non plus ce n'est pas très sûr. Les humains ont tendance à s'aventurer ici, je pense que tu ne tarderas pas à en trouver un par mégarde. Méfie-toi néanmoins d'eux.

Tu ne pouvais sans doute pas le montrer ou le dire, mais tu te souciais un peu d'elle. Bien qu'elle t'agaçait assez, tu finissais doucement à t'habituer à elle.


code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Blathnat "
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 24
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: Une centaine d'années. °w°
Alignement: Neutre bon.
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Mar 7 Nov - 3:19


"Une seule solution : la révolution !"


« Il a dû prendre un tel transport » ? Pourquoi le verbe « devoir » ? Avait-il oublié comment il était arrivé ici ? Comme si ce voyage n’avait eu aucune place dans l’Histoire de sa vie ? Blathnat le regarda, quelque peu attristée. Pour elle chaque voyage était une fabuleuse aventure, une épopée qui marquait une nouvelle étape dans la vie. Malheureusement pour Marwin celui-ci ne semblait pas se souvenir de ce détail peut-être futile pour certains mais important pour la jeune alicorne centenaire. Elle contenta de se taire pour une fois afin de ne pas l’énerver : d’un côté, vu la taille de la créature présente devant elle il lui serait fort étonnant que celle-ci ait pris ces objets volants et gigantesques appelés « avions ». L’Homme essayait d’imiter l’oiseau alors qu’il était déjà un gros pigeon.

Son interlocuteur lui prévint que peut-être il n’était pas judicieux de se promener en ville. Comme pour le confirmer, il lui dit même que sans doute les humaines seraient surpris de voir une licorne dans les rues. Il confirma également sa crainte d’être capturés, visiblement avides peut-être tenteront-ils de la vendre ? Qui sait ce que peut coûter une licorne ailée de surcroit au marché noir ? Berenice l’avait bien prévenu de ne pas côtoyer les Hommes ainsi que son père. Peut-être qu’au final elle devait arrêter de jouer la naïve et de croire qu’elle pourrait se lier d’amitié avec les bipèdes. Mais quelques questions la taraudaient à nouveau : pourquoi est-ce que les créatures magiques et les humains ne se fréquentaient pas ? Les chiens, les chats, les écureuils et ces autres animaux vivaient en harmonie ou presque avec des parasites qui grouillaient sur la surface de la Terre. Pourquoi donc est-ce qu’il n’en était pas de même avec les licornes, les farfadets, les lutins, les trolls et compagnie ? Y avait-il eu une sorte de déclenchement comme une guerre ? Pourquoi toutes les créatures fantastiques se devaient de rester cachées dans les forêts, les grottes et les océans tandis que les Hommes se pavanaient de partout, prouvant à tout le monde qu’ils existaient bien ? Blathnat fronça les sourcils ; voilà qu’à présent elle avait besoin de réponse.

« En fait nous ne sommes en sécurité nulle part,
en conclut-elle lorsque Marwin eut terminé de parler. Que ce soit en ville ou en forêt nous sommes susceptibles de nous faire attaquer par les humains, et c’est bien dommage. »

Lui en parler ou non ? Pourquoi se montrer sage lorsqu’on a pour habitude d’être une surexcitée ? Elle n’avait pas envie de se montrer rabat-joie ou autre mais ce n’était pas de sa faute si elle arrivait à être réfléchie de temps en temps. Quelle torture était-ce pour elle de penser à des sujets trop importants pour une tête d’équidé comme elle. Ceci-dit, si elle n’avait pas envie d’embêter son interlocuteur avec ses questions stupides elle ressentait comme le besoin d’en parler avec lui. Après tout elle n’avait à présent que lui dans son cercle d’ami et cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas engager une certaine conversation.

« Pourquoi est-ce que nous ne nous mêlons pas à eux ? Pourquoi nous nous cachons-nous ? Au vu des livres, des écrits, des histoires qu’on dit être des fabulations pour apeurer une populace ou endormir les petites filles, ne me dis pas qu’il n’y a pas des gens qui nous ont rencontré de temps en temps ? »

Elle pencha sa tête sur le côté, sa crinière tombante et menaçant de récupérer les quelques feuilles mortes qui trainaient au sol.

« Si les humains prenaient l’habitude de nous rencontrer, si nous nous montrons bien présents, ils ne seraient pas là à penser que nous sommes rares et ainsi à nous chasser. D’autant plus que si tout le monde s’y mettait je suis sûre et certaine qu’ils ne nous feront rien. Une population intelligente est laissée tranquille, nous en faisons partis. Certes nous ne sommes pas des bipèdes… enfin, pas tous, parce que je crois que tu marches sur des pieds... mais nous sommes une population capable de parler, de réfléchir, de travailler, de satisfaire nos besoins… »

Elle regarda en une direction, ayant cru entendre du bruit. En effet un petit lapin venait chercher de la nourriture comme des fruits sauvages par exemple. Fixant cette ombre qui disparut aussi vite qu’elle n’était apparue, Blathnat continua ;

« Même je pense que les Hommes cesseraient de polluer les eaux et de détruire nos forêts non ? Qu’est-ce que tu en penses ? »

Elle le regarda de nouveau.

« Et nous menions une révolution ? »


Revenir en haut Aller en bas
" Marwin "
avatar
Messages : 168
Date d'inscription : 18/12/2016
Age : 21
Localisation : Dans la foret
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans
Alignement: Neutre- Mauvais
Inventaire:

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin] Ven 22 Déc - 19:04

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis
ft  Blathnat


Cette étrange discussion prenait un chemin dès plus ambiguë... Voir même un peu trop poussé pour toi. Ce qui ne voulait pas dire non plus que n'écoutas pas. Les yeux mi-clos, comme si tu voulais afficher ton air habituellement blasé, tu l'écoutas déverser son flot de paroles.

...Et cette averse d'interrogations sans doute très philosophique, tu ne peinas à bien comprendre, on en parle? Que devais-tu répondre à tout ça? Alors tu optas pour la meilleure réponse qui soit : tu gardas le silence. Ce n'était sans doute pas le meilleur des moyens non plus, mais c'était la seule chose logique qui avait plus ou moins germé dans ton crâne.

Tu en profitas aussi pour t'asseoir sur le sol, le dos contre un de tes congénères. Et pour une fois, tu n'eu pas entendre les pensées, ou les paroles de celui-ci....Tu en soupiras même de soulagement. Un souci en moins, pour le moment.

- Pour tout te dire...Je ne sais rien. Je ne connais pas réellement leurs façons de penser... Je me base juste sur mon propre avis, je suppose.

Finis tu simplement par dire presque légèrement hesitant. Tantôt, tu te baser du point de vu niveau créature, tantôt tu essayais de te baser sur celui humain... Mais tu avais du mal. Beaucoup de mal pour une chose aussi futile. Et tu aimais ce cliché du "les créatures ont tendance à ne pas se mêler aux humains"... Bien que cela soit totalement faux. Toi-même tu pouvais plus ou moins te mêler à ce peuple.... Maintenant, c'était un peu plus délicat.

Tu avais du mal aussi à imaginer une Blathnat en plein jour se balader en ville...Surtout, si elle voyait peu avec le soleil.

- ....Une...Révolution?

Là c'était complétement au-dessus de ta compréhension....De quoi ouvrir en grand les deux choses blanches qui te servaient d'yeux.

- Ce n'est pas un peu exagéré?

Beaucoup même....Et tu n'en voyais pas non plus l'utilité actuellement. Peut-être que tu aurais dit autre chose, mais ta concentration fut momentané occupé par des soudaines pensées de l'arbre derrière toi qui... Parlais du fait qu'un peu de pluie serait la bienvenue.... Voilà pourquoi tu n'aimais pas spécialement entrer en contact avec les végétaux. Le peu de discussion avec eux était... Ennuyant? Un peu comme toi, en somme.

- ....Fait ce qui te plaît. Si tu as réellement envie d'aller à leur rencontre...Essaye d'y aller de nuit. Cela sera beaucoup plus agréable de voir correctement, non?

Enfin, tu ne la connaissais pas encore tout à fait, et si c'est une tête de mule, elle voudra sans doute s'aventurer en territoire dangereux en plein jour. Que pouvais-tu faire contre ça ? Et tu ne pouvais pas non plus réellement le lui reprocher, toi aussi, tu as tendance à braver ta voix de la raison.

[hors-rp : Desolée du temps de réponse et pour ce post >< j'essayerais de me rattraper]


code by Kanra sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]

MessageSujet: Re: Mangeons les arbres, car ils sont nos amis. [PV Marwin]
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Qui Sont Mes Amis
» Les ennemis de mes amis sont mes ennemis... Ou mes amis [Pv Loan]
» Les musiques que vous aimez, mais que vos amis n'aiment pas.
» Les ennemis de mes ennemis sont mes amis (Steve & Dora)
» [Evènement, Festival de la Fraternité] Fairy Tail & Phantom Lord ? On dit bien que les ennemis d'hier sont les amis d'aujourd'hui... Ou l'inverse, je sais plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest :: Gnome forest-