Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 391
Dollars : 4373
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

The wrong number song ~ [solo]

MessageSujet: The wrong number song ~ [solo] Jeu 5 Oct - 20:08
ft.
Anoki
« The wrong number song ~ »
Ring ring ~
« - Putain de bordel de merde ! »

Quels mots bien rudes sifflés alors que sa main frappait le carrelage de sa salle de bain. Il fallait le comprendre aussi. : goalé par son grand-père comme une midinette rentrant d'un rendez-vous amoureux secret. C'est que ce vieux avait failli lui faire avoir une crise cardiaque. Planté en plein milieu du salon, un journal entre les deux mains et son sourcil levé qui accentuait son regard inquisiteur. Malgré les années, le vieux n'avait pas perdu la main et savait toujours autant le mettre dans tous ses états.

« Alors comme ça, ils acceptent maintenant les chiens à l’hôtel ? » qu'il lui avait dit, « je crois que tu as deux ou trois trucs à dire à ton grand-père. » Putain mais quel connard ce vieux. L'amérindien avait plus envie de dormir que de parler en cet instant. S'enfoncer dans son lit, sous ses couvertures et dormir un bon siècle ou deux si cela lui était permit. Mais le vieux ne le laisserait pas tranquille jusqu'à ce qu'il ai le fin mot de cette histoire... ou du moins ce que son petit-fils aurait à lui avouer.

Fatigué malgré l'eau chaude réveillant son corps, il se permit de poser son front sur le carrelage qu'il avait maltraité plus tôt. Ouais... Il était définitivement coincé, la discussion aurait bien lieu qu'il le veuille ou non. Il connaissait son aîné obstiné, il n'hésiterait pas à pousser ses investigations jusque devant Chenoa. Non ! Il ne fallait absolument pas qu'elle le sache ! Pas maintenant ! Pas comme ça ! Son grand-frère, celui qui l'avait élevé jusque-là, comment allait-elle réagir s'il lui avouait son penchant pour les hommes. Il...

Il devait préparer le terrain pour ne pas qu'elle soit dégoûtée par lui. Pour ne pas qu'elle le rejette. Ce serait le coup de grâce, l'amérindien ne le supporterait pas. Déjà qu'autrefois monsieur c'était tellement torché la gueule quand sa sœur avait failli mourir... Y allait-il avoir le retour du poivrot si elle le fuyait. Très certainement. Il pouvait encaissé sur son dos des tonnes de responsabilités mais finissait par se casser la gueule dès qu'il s'agissait de sa petite sœur.

Pitoyable.

Tellement pitoyable. C'en était ridicule et bête à pleurer. Il se faisait toute une scène pour une simple crainte.

Mesdames et messieurs : le roi des cons dans toute sa splendeur. Applaudissez bien fort !

Le reste de la douche ne l'aida pas à calmer sa fatigue ni même à apaiser ses nerfs. En gros, le voilà dans les meilleures dispositions pour avoir une conversation sérieuse. Il s'en réjouissait d'avance. Sur ces bonnes paroles, le métis se sécha, s'habilla d'une chemise et d'un pantalon propres, mieux valait ne pas garder sur lui ces odeurs qui l'avaient trahi, et descendit jusqu'au salon où l'attendait le vieil homme.

« - Qu'on en finisse... »

Pour toute réponse, ce fut une tasse de café qui fut portée sous son nez. Sans grand entrain il l'acepta et releva son regard ambré qui plongea dans le gris acier de son aïeul. Il avait demandé cette entrevue et avait l'audace de ne pas la démarrer. Emmerdeur jusqu'au bout. L'amérindien serra les dents pour ne pas lui coller son poings ou lui renverser le contenu de sa tasse en pleine gueule. Oh, comme ce serait tellement jouissif. À la place, il rongea son frein et but le liquide chaud.

« - Maintenant que t'es requinqué, j'aimerai que tu m'expliques toute cette histoire. Elle est comment ta ptite hôtelière ? Allez raconte tout à papy ! »

Oh bordel de merde, il n'avait clairement pas envie de tout « raconte(r) à papy » là. C'était akward et creepy à souhait. Le vieillard ne faisait rien pour le détendre, c'était le contraire qui était en train de se passer même. Peut-être que l’assommer avec sa tasse et l'enterrer au fond du jardin était une bonne idée en fin de compte... Hum pas vraiment. Ce con serait capable de lui faire crever les rosiers... alors autant commencer depuis le début.

« - Je... »

Anoki ne put jamais terminer sa phrase car le timing avait décidé de jouer contre lui. Au moment où ses lèvres se descellèrent, son téléphone fit retentir la sonnerie d'un appel. Par un réflexe incontrôlé, il le rejeta. Tant pis si c'était important... cet abruti d'appareil qui refusait de fonctionner chez Greg avait soudainement réapprit ses fonctions au moment où cela le fit le plus chier ?

L'amérindien allait le ranger dans sa poche quand une main plus vive que la sienne passa devant son champs de vision et attrapa le téléphone qui notifiait du message laissé. Ni une, ni deux, la voix de sa meilleure amie résonna dans toute la pièce.

« Hey Ano, tu ne m'avais pas dis que tu t'étais trouvé un bon ami dernièrement. C'est pas gentil de pas prévenir, hein. M'enfin, t'as raison, il est mignon. Heureusement que quelqu'un est là pour me tenir au courant. Je crois que je vais lui demander des détails, vu que je l'ai sous le coude en ce moment même. Allez, t'en fais pas, je vais pas le manger tout cru, promis. Et tu me dois un coup, t'as fait un pari stupide, t'as tenu que quelques jours. Bisous ~ »

« - … »



« - … »

La tête que faisait son aîné face à la soudaine réalisation était inestimable, même si pour le coup Anoki ne pouvait s'en délecter car mort à l'intérieur. Il allait tuer une dhampire. C'était certain. Argent, eau bénite, pieux consacrés, Dipper rechargé à bloc : elle allait avoir le droit à la totale. Mais qu'est-ce qui avait bien put lui passer par la tête pour faire une chose pareille ? Pauvre Greg, il devait sûrement être dans un état avoisinant le sien. Quoi que connaissant l'asticot, il était pire : en PLS dans un coin pendant que la miss devait se fendre la gueule. Elle voir « bisous », ce serait plutôt coups de pieds au cul jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus s'asseoir.

Toutefois, il devait avouer quelque chose : même si cet appel le mettait à mal au plus haut point, il n'était pas malheureux d'apprendre que Greg n'avait pas honte de lui. Ses joues s'empourprèrent sans qu'il ne puisse rien y faire et un sourire attendrit ses lèvre. Non ! Il fallait qu'il arrête de penser à l'autre homme et qu'il affronte ses démons, ou plutôt son démon en pantoufles devant lui. Comment allait-il réagir à la révélation ?

D'une génération plus vieille, le vieux n'allait clairement pas le comprendre, pire il allait certainement le rejeter. Tenter de lui enlever Chenoa. Il se mordit la lèvre face à cette réalisation douloureuse. Ce n'était pas parce qu'il aimait les hommes, qu'il ne savait pas comment s'occuper d'elle, ça ne marcherait pas devant un tribunal. Aucune chance. L'amérindien était déjà en train de prévoir des plans d'attaques contre son futur adversaire qu'il en tomba sur le cul quand ce dernier eu tôt fait de digérer l'information.

« - Tant pis pour les arrières-ptit-enfants... m'enfin bon, tant qu't'es heureux. C'est tout ce qui compte. »

Et le voilà qui haussa les épaules alors que la tasse échappa des mains du gérant du casino, se brisant dans un vacarme qui le réveilla. Il...

… l'acceptait ? Les yeux ronds comme des soucoupes, l'amérindien regardait son aîné comme s'il avait vu un fantôme. Seriously ? Il acceptait la réalité comme ça ? Pas d'exclamations de rage ? Pas de rejet ? Ni même de dégoût ? Il acceptait son petit-fils tel qu'il était ? À croire que ses doutes se lisaient sur son visage car voilà le vieux reprendre la parole, d'un ton sérieux rarement employé en face de lui ou de sa sœur.

« - Ano, j'voudrais vraiment qu't'arrêtes de m'voir comme le grand méchant qu'tu t'obstines à faire de moi. J'sais qu'nos relations n'ont pas toujours été cordiales... surtout quand il a été question de savoir qui allait s'occuper de Chenoa. Mais j'veux que tu saches que j'n'veux que vot' bien. Vous êtes tout ce qui me reste sur cette foutue planète. Mes deux précieux petits enfants. Tout ce que j'ai fais, je ne l'ai fais que pour vous aider. Je ne voulais aucunement t'enlever ta petite sœur mais te permettre un peu d'vivre. »

Le vieillard soupira quelques instants, passant une main derrière sa nuque, tandis que le métis baissa son regard sur la table basse.

« - J'sais à quel point tu l'aimes ta ptite sœur mais tu dois aussi penser à toi un peu. Tu vas crever à trop forcer ! Regardes un peu dans l'état qu't'es ! T'as perdu combien depuis qu'suis là ? ! Tu forces, Ano ! C'est pas bon et si ça continue, j'vais devoir devoir intervenir pour qu'tu te ressaisisses ! Vis bordel et n'aies pas à craindre ce qu'on pense de toi. »

C'est fou comme le sérieux n'allait pas à ce perché. Enfin c'était plutôt quelque chose que l'amérindien avait du mal à accepter, il l'avait toujours vu si insouciant en face de lui, cherchant à toujours voir le verre à moitié plein. Obstinément. Même quand il avait assisté aux funérailles de son fils et sa belle-fille, malgré ses larmes il gardait son sourire pour les deux orphelins.

« - J'serai toujours là pour te foutre des coups de pieds et te faire avancer ! Qu'importe tes choix ! Donc oui, ptit con, j't'acceptes tel que tu es ! Ni plus. Ni moins. Pour une fois qu'tu te fais plaisir dans ta vie, j'vais pas gueuler ! »

Un grand sourire orna le visage du vieil homme, faisant s'étirer ses rides dissimulées par sa barbe, et plisser ses yeux perçants. En cet instant, le shoshone quand à lui hésitait entre s'enterrer six pieds sous terre ou aller se pendre à un arbre. À la place il choisi de rendre un timide sourire à son aîné.

Ce vieux con alors... toujours aussi immature et borné... Il ne réfléchissait jamais aux conséquences de ses actes et faisaient plus de bourdes qu'il n'aidait. C'était à se demander comment il avait réussi dans un premier temps à gérer l'entreprise Lawrence et dans un second temps à vivre seul depuis la mort de sa femme. C'était un crétin fini... mais tellement attentionné.

Cela n'allait pas être facile mais il allait essayer de changer son regard sur cet homme qui faisait tout ce qu'il pouvait pour sa famille.

« - T'es vraiment irrécupérable le vieux... mais merci... »

Fut la simple réponse d'Anoki face à ce sourire espiègle, le même que lui-même arborait de temps à temps. Oui, il avait vraiment de qui tenir. Le métis reporta son regard vers le cadavre de la tasse à ses pieds. Pourvu qu'il arrive à ravoir le parquet avec tout cela. C'est à ce moment-là que le journal lui fut secoué sous le nez.

« - Tiens essuies avec ça ! J'ai fini de le lire de toute façon. »

Il soupira. Irrécupérable jusqu'au bout.

« - Non, je vais plutôt aller chercher une serpillière et un seau. »

L’aîné haussa une nouvelle fois les épaules et se réinstalla dans son canapé tandis que l'amérindien mettait ses paroles à exécution. Au moins toute cette histoire avait pu leur permettre de renouer le dialogue. Que dirait Apocrypha si elle savait que l'image qu'il avait dépeint de son grand-père était quelque peu biaisée ? Qu'Anoki lui avait intentionnellement menti ? Une image transformée par des reproches trop longtemps gardés secrets. Mais à Gravity falls, tout fini par se savoir.

Après avoir nettoyé la catastrophe, le métis eu tout juste le temps de se rasseoir qu'une dinde vint s'installer sur ses genoux. Aiyana... où avait-elle bien put passer depuis tout à l'heure ? Avait-elle senti la tension au point de se cacher et ne revenir qu'une fois l'orage passé ? Lâcheuse... Le vieil homme se redressa alors. Le regard alerte et le sourire taquin aux lèvres, il reprit la parole.

« - Bon alors, il est comment ce petit hôtelier ? Vous vous protégez au moins ? »

« - Grand-père ! Je jure que je vais te tuer... et Apo aussi par la même occasion. »

Un rire tonitruant fut sa seule réponse. Il n'avait pas fini d'en baver...
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» 'India has the highest number of hungry people on earth'
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Résidences-