Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 287
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Prankmageddon: Anoki

MessageSujet: Prankmageddon: Anoki Mer 1 Nov 2017 - 21:14
Prankmageddon
@Anoki Lawrence




« You only have one life, better have fun while you can. »


Ils étaient passés à la phase supérieur. Oui, où est-ce que leurs pranks avaient dérapées? Bien avant celle-ci? Où était-ce pour l'indien? Est-ce que leur animosité à son égard avait conduit à une telle mauvaise plaisanterie? Pourtant, Tristan aurait pu faire bien pire, oui, mais sa conscience avait jouée la voie de la raison cette fois, enfin, plus ou moins, il diminuait juste les dégâts collatéraux. On parle tout de même d'Anoki, le mec baraqué, frère de Chenoa, patron d'un casino, très apprécié des jolies filles et même des hommes, s'attirer ses foudres ne serait vraiment pas malin. Ils semblaient avoir eu la même idée, les grands esprits se rencontrent il faut croire, ainsi ils s'étaient tout deux appropriés les "ingrédients" pour leur petite surprise! Puis les deux diablotins avaient stalkés trouvés leur victime et avaient attendus que celle-ci tombe d'épuisement ou simplement s'accorde une petite pause....en pleine forêt en plein mois de Novembre? Ce mec avait sérieusement un problème avec ses heures de sommeil ou quoi? Il s'était adossé à un arbre et dormait à présent profondément, quelle aubaine! Les voilà travailler pour mettre en place le piège, oh bien sûr ils pourraient faire ça plus simplement pour le sceau rempli d'huile en lui jetant simplement au visage comme la farine mais n'est-ce pas pas mieux d'être sûr qu'il soit imbiber à 100% par le liquide? Alors rien de mieux que de mettre un système de poulie en se servant de l'arbre et de la corde qu'ils avaient en leur possession. Tristan s'occupait de tenir la corde qui séparait le sceau en hauteur de déverser son contenu sur l'indien bien en-dessous et de l'autre main il avait ce bon gros sachet de farine prêt à lancer juste après. Quant au Pines, il était bien plus léger et agile que lui, il avait été convenu qu'il prendrait place dans le sapin pour se positionner sur une branche afin de s'occuper de la touche finale! LES PLUMES!

[...]

-PRAAAAAAAAAANKED!

Ça y est! Le grand dadet était à présent...le dindon de la farce! Haha comme il était beau ainsi! Un sourire satisfait naquit sur ses lèvres alors qu'il voyait le brun glissé le long de l'arbre pour redescendre en quatrième vitesse afin de ne pas se faire choper au passage par l'emplumé. Et les voilà rire et se faire un check tout deux lorsqu'ils furent enfin réunis, appréciant leur œuvre d'art qui n'allait pas tarder à comprendre ce qui venait de lui arriver! Oh attendez, la dernière provocation pour la fin!


Voilà le blond prendre un air totalement stupide et imiter....la poule? Oui, il se dandine en marchant un pas après l'autre, en mouvant la tête de manière saccadée avant de la pencher vers le sol comme pour se mimer en train de becqueter. Avec le bruit de l'animal reproduit à la perfection, la scène avait de quoi être hilarante! Enfin il lui tourna le dos pour se donner une claque aux fesses en lui tirant la langue et faire signe au brun de se carapater aussi vite qu'il le pouvait. La vengeance n'allait certainement pas être un plat qui se mange froid après ce qu'ils venaient de faire.

Arrow Prank Marwin





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 556
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Prankmageddon: Anoki

MessageSujet: Re: Prankmageddon: Anoki Mer 1 Nov 2017 - 21:17
Prankmageddon
#Anoki
Ouai. Tristan avait une certaine... haine ? Envers Anoki. Dipper ne comprennait va vraiment pourquoi elle était aussi intense, sans doute le fait de se faire plumer au casino...
En parlant de plumer. Lors son ramage s'accordera à son plumage, Anoki deviendra l'hôte de ces bois ! Eheheheh. Il avait cru remarqué que l'indien avait en plus un dindon de compagnie. Loin de Thanksgiving, ils se devaient de le faire ressembler à son si cher animal de compagnie. C'est tout naturellement qu'ils avaient eut la même idée.
Les grands esprits se rencontrent après tout.

Et ils s'étaient reposer sur son expérience dans le stalking intensif pour ne pas se faire remarquer. C'est fou comme d'habitude tout tourne mal, mais pour les prank, jamais. Dieu était avec eux il faut croire ! Ou la chance d'une Jackalope, hinhin.
Bref. Leur victime avait finit par mystérieusement s'endormir. Dehors en plein hiver sous un arbre.
Nooooooooon. Ils n'avaient pas rêvé meilleur spot !

On se croirait dans un cartoon. Installer un système de corde, relié à des sceaux. Vraiment, les habitants de Gravity Falls devraient les vénérés. Leurs prank, c'était des œuvres d'art ! Ils y mettaient beaucoup du leur là dedans !
La preuve. Voilà Dipper monter à un arbre. Prenant garde de ne rompe aucunes branches. Bordel. Lui qui était un peu boulet sur les bords devait faire trois fois plus attention. C'était un travail pour Mabel ça ! Elle arrivait à grimper sur des plafonds avec du chewgum !!
Bref. Tout était en place.
Tout. Etait. En. Place.

Et le brun ne pouvait nier qu'il en tirait un certain plaisir. Il était un peu jaloux d'Anoki, il faut le dire. Beau casino, toutes les femmes tombaient à ses pieds, il était grand musclé beau-gosse. Il roulait sur l'or et avec une relation privilégié avec Chenoa...... QUI DEVAIT ETRE DESTINEE A TRISTAN ET PAS LUI.
Mais quand même........ ce bisous sur la joue.... c'est une déclaration !
.................
...........
Retournons à notre dinde.
Il allait tomber des nus. C'est le cas de le dire. De l'huile tout d'abords, pour rendre son corps visqueux. La farine allait s'en imbibée devenant collante, glissante et surtout ruinerait ses cheveux !
Et la touche finale........ c'est lui qui allait la faire ! Un bain de plume bien blanches, bien visibles, bien chiantes à enlever ! Et l'indien passerait de noir à visage pâle ! HAHA.

MON DIEU ! REGARDEZ LE COUVERT DE PLUMES ! S'en était trop. Dipper hurla de rire en plein milieu de la forêt. Mais même les créatures semblaient se tenir loin d'eux de peur de se prendre leur prank pas si drôle que ça pour la victime. Ils avaient une réputation de terreur n'est-ce-pas ? C'est parfait ! Comme dit grunkle Stan. L'amour ne vaut rien, être craint c'est bien mieux !
Il descendit de sa branche presque plié en deux. Rejoignant son bro dans un check de l'accomplissement.

-PRAAAAAAAAAANKED!
-PRAAAAAAAAAANKED!

Et un de plus ! Mais, ça n'allait pas s'arrêter là. Ils comptaient bien le narguer de surcroit. Alors que Tristan imitait la poule. Dipper couvra sa bouche de sa main à réplétion pour imiter le cri de l'indien de la façons la plus raciste qui soit. Il tournait autours de Tristan ainsi et.......
Oh god.
Ils se mirent à détaler comme des lapins. L'huile le ferait glisser au début. Ca leur donnerait la marge pour s'enfuir.


©️️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Prankmageddon: Anoki

MessageSujet: Re: Prankmageddon: Anoki Jeu 2 Nov 2017 - 15:36
ft.
Deux pré-morts
« Prankmageddon »
on days like these, kids like you... should be burning in hell


C'est une belle journée, n'est-ce pas ? En effet, une bien belle journée pour aller se ressourcer dans les bois après une rude journée de cours. Et puis, comme il avait prit l'habitude d'aller squatter chez son petit loup, il pouvait tranquillement poser son bordel et profiter au maximum d'une promenade. Malgré le soleil, les températures étaient devenues assez froides pour qu'il ne consente à porter l'écharpe que lui avait filé Greg en plus de son fidèle manteau et d'une couverture amérindienne rehaussé de fourrures.

Profitant de l'odeur de son compagnon en plus d'un peu d'exercice pour sa santé et des magnifiques paysages, il se sentait vraiment bien en cet instant. La forêt pouvait offrir des merveilles pour qui savait regarder : les dernières feuilles ocres et carmins qu'offraient des touches chaudes aux arbres presque dénudés à l'écorce noire. L'hiver était à leurs portes et déjà ils avaient eu quelques chutes de flocons même si pas assez pour en tapisser encore le sol. Mais mieux valait ou il risquait de ne pas pouvoir démarrer sa voiture pour aller en cours. L’inconvénient quand on décide de venir vivre dans les bois était que les routes étaient moins bien entretenues qu'en ville.

Au bout d'un moment, quelque peu fatigué, il se permit une sieste sous un arbre. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait pareille chose et sûrement pas la dernière. Après tout, que pouvait-il bien lui arriver ? Certes il avait perdu un peu de poids mais pas assez pour perdre toutes ses capacités physiques. Une quinzaine de jours après son attaque, il reprenait enfin des couleurs. Même son rhume était quasiment terminé. À croire qu'enfin les emmerdes étaient terminées. Enfin.

Ou pas.

La respiration lente et régulière, allongé contre l'écorce d'un chêne, l'amérindien dormait paisiblement dans son cocon de chaleur. C'est pourquoi malgré les instincts de chasseur, il ne les vit pas arriver. Laurel et Hardy. Tom et Jerry. Bref, les deux petits cons.

Ce fut donc la douche froide alors qu'il se réveillait complètement couvert d'huile, de farine et... de plumes ?!? D'abord l'incompréhension puis le choc. Il regardait tour à tour les deux adolescents de foutre royalement de sa gueule tandis qu'il dégoulinait. Et le summum vint quand l'un imita la poule tandis que l'autre dénigra purement et simplement ses origines en imitant un geste profondément raciste à son encontre.

Si tu voulais serrer la sœur Lawrence, c'est mort « Pue-le-Fennec ».


Les mâchoires serrées de rage, il se releva dans l'espoir de leur botter le cul en ne remarquant pas la magnifique tâche d'huile à ses pieds. Autant dire que quand il s'élança à leur encontre, ses pieds glissèrent et il s'étala comme une merde sur le sol. Rouge de honte et de colère, il les insulta plus que copieusement en mohawk tandis que les deux crapules disparaissaient dans les fourrés. Qu'ils courent... le métis savait où les trouver. Une visite au Mystery Shack et chez les Smilovskis était désormais prévu dans son emploi du temps.

Au moins la maison de Greg n'était pas loi, une bonne douche pour effacer toute trace et son image n'en serait pas plus affectée que cela. Pourvu qu'il ne croise pas son homme entre temps où il aurait du mal à expliquer cela.



Connaissant désormais son emploi du temps et voulant éviter d'être à l'origine d'une crise de rire démentielle, il préféra aller laver ses cheveux, son manteau et sa couverture dans la rivière. Cela minimiserait les dégâts. Par contre maintenant qu'il était en pull-over noir, il se pelait légèrement les miches. Et ses cheveux dégoulinants et ses mains trempées n'étaient pas là pour arranger le tout. C'est donc en piquant un sprint qu'il atteignit la maison.

Quelque chose n'allait pas.

Sûrement une illusion de son esprit encore choqué par les plaisanteries des deux gamins. D'un revers de la main, il les chassa tout en entrant. De nouveau, le choc l'envahit tandis qu'il découvrait l'état pitoyable de son compagnon. Par les esprits, que c'était-il passé ici ? Jetant les affaires sans plus de cérémonie dans le couloir, il le rejoignit de quelques foulées et l'enlaça pour le protéger comme le calmer.

« - Greg. Calme toi... Je suis là. »

Le sentir se tendre sous lui, lui fit la douleur d'un coup de couteau en plein cœur. L'autre était dans un tel état de choc. Mais aussi vite qu'il c'était crispé, le voilà s'accrocher désespérément à lui. Et ce sang bordel ! Une main vint caresser affectueusement les cheveux de son petit loup tandis qu'il commença doucement à le bercer, fredonnant une douce berceuse dans sa langue natale.

Mais cachée sous toute cette peur et cette attention, un sentiment plus perfide grandissait en lui. Un qu'il aurait voulu ne pas faire ressurgir car à chaque fois ça ne finissait que très mal : la colère. S'il n'avait pas été retardé par la blague des deux connards, il aurait put empêcher tout cela. Il s'en voulait presque autant qu'il leur en voulait. Damnit ! Il se revoyait enfant, à califourchon sur sa victime en train de la malmener de ses poings rougis tandis que deux adultes accouraient de derrière lui pour l'attraper. Puis se fut le moment où il manqua de balancer Ava parmi les autos-tamponneuses. À chaque fois, il c'en était fallu de peu...

« - Oh niiawenhátie? Satákari:te kénh? »



Quel grand con il faisait à poser des questions débiles. Bien sûr que l'autre homme n'allait pas bien. Le lycan avait décidé de se fracasser la gueule contre son mur et restait en état de choc. Putain de merde... c'en était jusqu'au sang ! À travers les mains plaquées sur son visage, il pouvait le discerner. Et même le sentir. Pour un chasseur, ce genre d'odeur était habituel. Il ne c'était vraiment pas loupé.

Le basané resta ainsi autant de temps nécessaire pour que son homme ne se calme et le porta jusqu'à la salle de bain qui n'avait pas été réparée jusque là. Au moins leur fainéantise allait servir. Aussi délicatement qu'il put, il déposa son précieux fardeau sur le tapis et fouilla dans les tiroirs pour y dénicher la boite à pharmacie et de quoi le nettoyer. Posant ses récentes acquisitions, il s'assit au sol et avec précaution enleva les mains du visage de son amant.

C'est à ce moment qu'il les remarqua. Les cicatrices nouvelles et son cœur ne s'emballa que d'avantage. S'ensuivit une séance de soins qu'il fit avec le plus de douceur dont il était capable. La rancœur contre les deux petits cons c'était envolée, remplacée par de l'inquiétude pour le loup-garou. Une fois soigné, il porta de nouveau Gregory pour l'emmener jusqu'au lit où il l'y coucha avant de le rejoindre et de l'enlacer.

« - Je suis là désormais, tu ne crains plus rien... »

La vengeance pourrait bien attendre, pour le moment c'était la santé de son compagnon avant tout et il ne le quitterait pas avant que l'autre ne se soit remit et qu'il lui ai tout dévoilé. Autant dire que quand il aurait le fin mot de toute cette histoire, ça n'allait pas être bon pour le duo de comiques.

Dipper et Tristan avaient eu de la chance ce jour-là mais le vent finissait toujours par tourner...

~ Méfiez-vous de l'eau qui dort. ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1034
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 27
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Prankmageddon: Anoki

MessageSujet: Re: Prankmageddon: Anoki Jeu 2 Nov 2017 - 15:36
Le membre 'Anoki Lawrence' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Prank' : 11
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Prankmageddon: Anoki

MessageSujet: Re: Prankmageddon: Anoki
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le merdier d'Anoki
» Le grimoire d'Anoki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-