Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 1064
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 27
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Sam 11 Nov - 6:02






Mission #20: Just a prank

Après toutes les pranks qui se sont abattus sur Gravity Falls, il fallait croire que cela avait inspiré d'autres petits malins? Petit malin? Ou alors était-ce les mêmes personnes? Dur à dire, les blagues du Pines et du blond Smilovski pouvaient être particulièrement cruelles et pourtant, les voilà aujourd'hui embarqués avec vous pour enquêter sur qui est derrière tout cela. Au moins comme cela, vous pourrez les avoir à l'oeil et savoir le fin mot de cette histoire, non? Au début, il s'agissait de simples petites plaisanteries, lorsqu'un garçon avait pris un chewing gum de sa boite, un mécanisme avait fait qu'un cafard était arrivé sur les doigts qui tirait ce même chewing-gum, oui, une prank vieille comme le monde mais qui marchait toujours, de fausses souris mécanique dans un restaurant, remplacer un savon par un autre qui au contraire de nettoyer salissait encore plus les mains, un crayon dont la mine était...molle, ou encore des bonbons aux poivres. Oui, des blagues gentillettes en somme...mais voilà, plus cela allait, plus ses farces prenaient une toute autre allure. Aujourd'hui, quelqu'un avait échapper de peu à la mort, vous êtes donc là, à écouter ce type qui vous explique que sa voiture ce matin là ne fonctionnait plus correctement et qu'il avait malgré tout réussis à passer au travers des collisions mais impossible pour lui de freiner et il avait finis par foncer dans un magasin sans pouvoir l'éviter, heureusement il n'avait rien de casser par contre on ne pouvait pas en dire autant de sa voiture et il avait eu la peur de sa vie. C'est bien beau ça, mais le danger devient peut-être de plus en plus important de minutes en minutes et qui sait quand ce ou ces pranksters vont à nouveau frapper?

Ordre des réponses:






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 564
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Sam 11 Nov - 19:45
It's just a Prank
   #Genius and the others
Objet: Kit de survie, Journal, Couteau suisse, Appareil photo x2, Clef du président.

Oh, le coup du cafard, c'était pas trop trop mal. Les souris mécaniques ? Une bonne panique et une bonne crise de rire ! Ca aurait pu plomber l'image du resto s'ils ne s'en étaient pas aperçus. Le coup du savon ? Déjà fait ! Et les crayons....... hmm encore trop gentil ! Et bonbons au poivre, on se respecte.
Mais le coup des freins sectionnés................ là y'a du danger ! Là y'a du frisson ! Ca on aime !! Enfin, c'est un peu extrême... mais après toutes ces pranks le brun semblait moins s'inquiéter pour autrui, oh ce n'est qu'un effet temporaire, il est encore dans l'adrénaline de ses bêtises. Sa fierté toute acquise.
Quoi, personne n'est mort ?

Il fut d'ailleurs un des seul à rire comme un couillon devant le type........ qui lui lança un regard de travers. Ok. Il l'avait mérité celle là. Il aurait pas dû, mais ça avait été plus fort que lui sur l'instant.

▷ Ahah... rire nerveux... my bad.

My bad mon cul ! Les deux démons eurent beau s'excuser de leurs pranks sous couvert de menace, ça se voyait clairement qu'ils ne regrettaient rien !
Ils sont adolescents laissons les s'amuser n'est-ce-pas ?  Que jeunesse se fasse comme l'a si bien dit son grunkle Stan ! Et il était tout à fait d'accord avec ses propos.
Oui. Il est loin le temps où Dipper Pines et Tristan Smilovski étaient des anges. Ils étaient une mauvaise influence l'un pour l'autre. Et ça se voyait dans leur comportement. Ils étaient radicalement différent lorsqu'ils étaient ensembles que seul. Dipper était plus confiant, le nez moins baissé dans ses bouquins, il avait ce regard de psychopathe stalkeur certes, mais une lueur de malice s'était ajouté au tout rendant le brun particulièrement... dangereux.
Dangereux pour votre dignité.
Ils étaient des experts dans leur domaine désormais !

Et quoi de mieux que des Pranksters pour enquêter sur des Pranks ? Apparemment, on se serait inspiré de leur travail n'est-ce-pas ? Ca aurait pû être tellement touchant s'ils n'en étaient pas eux aussi les commanditaires.............. ahah.
Just kidding. Ou peut-être pas enfaite.
Oh les enfoirés.

▷ J'ai entendu dire qu'il y en avait eut d'autres... combien ? Lesquels ? Où ça ? On peut peut-être établir une carte, un rayon d'action pour prévoir leur prochaine frappe.
Et les félicit-gronder comme il se doit....... ahah !


Oh oui, le Pines devenait sérieux sur cette enquête ! Bien trop sérieux pour que cela soit normal. N'est-ce-pas ? Où alors Dipper prenait tout trop au sérieux lorsqu'il s'agissait d'enquête. Même lorsqu'il avait déjà sa petite idée dans sa tête.
Il est vrai qu'il est bizarre pour lui de poser de telles questions. En temps normal, ne se serait-il pas déjà renseigné en amont ?

Mystère et boule de gomme !
   
   
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Sam 11 Nov - 23:16
One prank is enoughft. Dipper, Tristan & Anoki

Il fallait se rendre à l’évidence. Gravity Falls n’était pas une ville normale. Donovan habitait là depuis environ cinq ans. Sans compter toutes les choses surprenantes auquel il avait assisté en entrant dans la mafia.
Entendre parler d’une voiture trafiquée ayant manqué de mener à la mort du conducteur? Borf, c’était même moins étrange que d’habitude. Plus dangereux, mais pas non plus incroyable. Il était familier avec ce genre de problèmes. Avoir recours au sabotage pour éliminer une cible, un rival, c’était quelque chose de courant chez les criminels. Pas besoin de se salir les mains, on maquillait ça en suicide ou en terrible accident. On se rendait même parfois aux funérailles, parce que le type est mort et l’hypocrisie reine. Et pour s'assurer correctement que les témoins ne parlent pas.

•••

Donovan était resté silencieux tout du long, son gobelet de café plein à la main. Il revenait du diner car il avait eu envie de petit déjeuner sans avoir à cuisiner. Qu’on ne se méprenne pas, il adorait cuisiner, mais quelque chose l’avait poussé à ne pas le faire ce jour-là. Monsieur se sentait peut-être capricieux. Mieux valait ne pas trop le déranger aujourd’hui.
C’était son jour de repos et il n’avait pas envie d’avoir d’ennuis. Une seconde vague de pranks s’était abattue sur la ville après celle organisée par Dipper Pines et Tristan Smilovski. Si la première ne s’était produite qu’en une journée, la nouvelle commençait à… S’étendre sur une longue période. Les sales petits cons qui étaient derrière tout ça semblaient… Moins organisés que les premiers, étrangement. Et vu qu'ils n'avaient pas été chopés, ni la première fois, ni la seconde, ni toutes celles qui avaient suivi... Il était logique qu'ils continuent, mais c'est bien sûr !


Le rire étouffé d’un certain Pines atteint ses oreilles, provoquant un regard polaire de sa part envers le concerné. Qu’est-ce qu’ils faisaient là, ces deux là déjà ?
Donovan doutait qu’il s’agisse de l’œuvre du duo de pranksters. Ils ne seraient pas là sinon, et puis… Ils avaient compris la leçon. …non… ?

Si vous cherchez quelqu’un pour leur rappeler leur place et punir leur comportement, une certaine personne est disponible n’importe quand… ~


Quant à ce qu’il faisait là, lui… Donovan voulait stopper les responsables. Fissa. Jouer à la police n’était –de son point de vue du moins– pas très amusant lorsque cela n’impliquait pas un ou une partenaire en uniforme, un lit ou une surface plane et une bonne soirée à la clé.
Bien que personne n’ait encore touché à son restaurant ou à son appartement, le Leroy comptait bien régler ce problème avant que cela n’arrive.
Les farces avaient été plus modérées au début. Mais là ? Des freins sectionnés ?
Il n’aurait sans doute pas été plus malin que le gars qui leur faisait face. Bon, en fait il l’aurait été. Ça ne semblait pas trop compliqué, puisqu’il avait demandé de l’aide à des inconnus de l’aider avec cette affaire, inconnus qui comprenaient les deux vermines qui avaient remis le flambeau à d’autres. Lui aurait pu jouer de ses contacts et ne se serait pas fait avoir comme un bleu. Pas lorsqu’il savait que de mauvais farceurs subsistaient en ville.

J'ai entendu dire qu'il y en avait eut d'autres... combien ? Lesquels ? Où ça ? On peut peut-être établir une carte, un rayon d'action pour prévoir leur prochaine frappe. Et les félicit-gronder comme il se doit....... ahah !

Tiens tiens, voilà que le héros de la ville se mettait à réfléchir à un plan pour les capturer. Savoir réagir au quart de tour était une bonne qualité. Mais pas de quoi le relever dans son estime. Les gamins odieux, Donovan avait surtout envie de ne plus les revoir. Se coltiner Dipper Pines et son petit copain, voir pire ! Collaborer avec eux pour le soi-disant bien de la ville ? Foutaises. Qu’est-ce qu’on avait foutu dans son café ?
Qui sait, peut-être était-ce encore un tour des deux garnements, méticuleusement calculé. Il allait prendre cher s’il ne restait pas sur ses gardes.

Hold on, Pines. Loin de moi le désir de laisser ses idiots continuer leurs tentatives de meurtre... Ses yeux allèrent du brun à Tristan, lui aussi présent, avant de se reposer sur le premier adolescent. Mais comment peut-on s’assurer de votre honnêteté dans cette affaire ? Un coup suffit, je n’ai franchement pas envie de devoir supporter une autre de vos « farces ».


Le mafioso n’était pas homme à se faire prendre deux fois de suite. Ni le genre à tendre la seconde joue. Il voulait éclaircir les choses et partir sur de bonnes bases avant tout, comprenez-le. Il a plus important à faire que de passer trois plomb à poursuivre une bande de petits malins, lui.

Tristan Smilovski et Dipper Pines ne lui inspiraient pas confiance. Pas après le coup de pute qu’ils lui avaient fait en ce pointant à son restaurant. Leslie s’en était remis et s’était même excusée alors qu’elle n’était qu’une autre victime de leurs vilains tours. Et il avait aussi entendu des rumeurs sur les autres pranks. Pas beaucoup cependant, et ils n’étaient pas aussi dangereux que celui dont on parlait à présent –du moins, avec les informations qu’il détenait lui–.

À sa grande surprise, Anoki Lawrence, le gérant du casino, se trouvait parmi eux. Ohoh, il ne s’était pas attendu à le revoir de sitôt~
Son petit tour au casino quelques jours plus tôt, avait été plus utile qu'il ne l'aurait pensé... Il en était revenu pleinement satisfait malgré l’argent dépensé. Un rien à ses yeux, en tout état de cause. Toutefois, il fallait noter qu’Orion avait passé à tabac le totem ET la peluche dès qu’il les avait laissés sans surveillance –à son désarroi total–. Qui eut cru que son bébé chat était un vrai petit démon lorsqu’il s’agissait de ce qu’il considérait comme ses nouveaux jouets ? Il n’en restait pas moins adorable… ! Il penserait à réclamer les souris mécaniques des nouveaux pranksters –si jamais ils parvenaient à les attraper–, son minet devrait être content avec ça. Non, vous savez quoi ? Donovan allait en commander lui-même. Il pouvait déjà voir les yeux verts de la boule de poils s’illuminer devant les automates- !… Mais il s’égarait.

Il adressa un sourire équivoque et un salut de la tête à l’amérindien avant de revenir à l’homme devant eux.

Je ne sais pas si cette ou ces personnes visent un groupe de personnes en particulier. Il faudrait se renseigner sur les autres victimes, mais les premières n’ont pas été sujettes à d’aussi graves accidents. Est-ce que cela cache une certaine « admiration »…

Il désigna les deux adolescents du doigt avec un grincement de dents retenu. Pour vous, ou bien profite-t-ils de vos petites bêtises pour camoufler les leurs ?

Bien évidement, le roux ne portait pas les jeunes hommes dans son cœur -encore faudrait-il qu'il en ait un, hah-. Si ces derniers comptaient opter pour une ignorance respective, fort bien. Dans le cas contraire, ils allaient devoir ramper... Ce serait bête que l'on perde la moitié de l'équipe, hun ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 296
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Lun 13 Nov - 1:06
Just
a prank




« You only have one life, better have fun while you can. »


Il s'était si bien amusé avec Dipper, toutes ses pranks, ses fous rires, cette collaboration, tous ces moments à réfléchir à un plan pour mettre à mal...enfin HUM faire une plaisanterie a un habitant de Gravity Falls. Cela les avait rapprocher il faut croire, il avait trouvé un partenaire de jeu capable du meilleur comme du pire mais....ils étaient bien vite redescendu de leur petit nuage. Oui, on leur avait bien fait comprendre qu'ils avaient commis les pires atrocités qui soient, genre olalaaaa ils ont tués des gens, à les entendre parler on le croirait. Stanley et Sam avaient été si sympathiques, non seulement ils avaient été les plus compréhensifs mais ils avaient même bien pris leur blague et en avaient ris. Ensuite, ils n'avaient pas hésités à les défendre lorsque la menace étaient bien trop présentes, oui, ils leur avaient offert une protection. Ils avaient tous été si....ce n'était que des stupides blagues? Ils réagissait de manière tellement excessive, comme s'ils n'avaient jamais fais de connerie de leur vie?! Ils sont tous si hypocrites et ennuyeux. Mais le pire avait été la réaction de l'indien, Tristan l'avait en travers de la gorge, déjà qu'il ne le portait pas dans son coeur, là, cela avait été le coup de trop. Il avait finalement compris ses véritables intentions, oui, le Lawrence lui avait montré son véritable visage. Un traitre. Un manipulateur. Non....il ne voulait plus y repenser. Ca lui faisait mal pour la Jackalope. Ça lui faisait même mal pour Dipper, il ne l'avait pas averti pour la relation de ses deux-là mais peut-être finirait-il par le comprendre de lui-même. Et puis....peu importe. Il avait l'impression....que sa relation avec Chenoa s'était fanée avant même d'avoir éclos. Chenoa devait le haïr en ce moment et lui même....ne savait pas s'il pourrait un jour apprécier quelqu'un comme son frère. Non, ce n'était plus de la jalousie. Il n'avait même plus envie de chercher à le comprendre ou être faussement sympathique ou même à lui parler....et l'avoir dans son équipe à l'heure actuelle l’écœurait.

Alors s'il était là, c'était juste parce que ce cas l'intéressait au plus haut point et parce que son pote aussi voulait enquêter là-dessus, à vrai dire c'est lui le premier qui avait parler de ça, lui, comme à son habitude n'avait fait que le suivre. Ainsi le voilà suivre le groupe, un peu en retrait, les bras croisés, plutôt boudeur à l'idée de faire équipe avec l'indien, il avait presque envie de dire à Dipper de trouver un moyen de les débarrasser de lui. Non pas les débarrasser dans ce sens là! Non, juste lui fausser compagnie. Le serveur ne le dérangeait pas, il comprenait très bien pourquoi il était autant en pétard contre eux, c'était normal au vu de leur blague mais pour l'indien....c'était une autre histoire. S'il acceptait la colère justifiée de Donovan, ce n'était pas le cas pour Anoki, franchement....après ce qu'ils avaient vécus, ils avaient faillit mourir ce jour-là. Non. Ils étaient quitte. Et encore! En s'en étant pris à eux...non vraiment, leur faire ça à eux c'est une chose, mais à la Jackalope qui faisait confiance et l'appréciait....il ne la méritait définitivement pas. Pouvait-il empêcher la créature de lui parler? Non. Lui avait-il dit? Non. Cela lui briserait le cœur. Et elle lui pardonnerait très certainement. Et lui, lorsqu'il commettait des erreurs même moindre.....Rien que d'y penser, il serra les dents de frustration. Ce...n'est pas juste. Pourtant....bien vite il laissa de côté toute cette histoire lorsqu'il entendit parler de ses pranks. Oui, bien vite un sourire se dessina sur ses lèvres alors que les deux compères s'échangèrent un regard complice.

Quelqu'un les imitait? Ou quelqu'un voulait se venger d'eux en les faisant accuser à leur place? Dur de savoir? Allié ou ennemi? Non, ce n'était peut-être qu'une coïncidence? Mouai, l'individu avait bien choisit son moment, ce n'était pas anodin. Mais il était curieux comme le Pines, il voulait en savoir plus, enquêter un peu là-dessus. C'est pourquoi il écoutait attentivement ce mec face à lui. Si les blagues au début étaient mignonnes et ressemblaient aux leurs, la dernière faite en date était....ouoh. Un peu trop....violente? Quoique....est-ce qu'eux même n'avaient pas été trop loin? .................Naaaaaan. Il voulait donner le bénéfice du doute à le ou les auteurs de ces pranks, ils avaient fait une erreur de calcul ou ils ne pensaient pas que cela prendrait un tel tournant. Tournant....ppfffhaha ça c'était le cas de le dire! Hahum...on reste concentré! Lorsque son ami ria, il esquissa un sourire d'approbation. Néanmoins, bien vite la machine se lança, Dipper Pines mesdames et messieurs! Eh eh! Mais son intervention était tout à fait pertinente!

-Oh! Établir une carte et un rayon d'action est une bonne idée! On arrivera peut-être plus facilement à le ou les localiser!

Ohoh...pourtant le regard assassin du roux lui fit immédiatement regretter de s'être exprimé. Il aurait vraiment mieux fait de se la fermer, hein? Outch, ça faisait mal lorsqu'on le fixa ainsi, le pauvre détourna les yeux embarrassés et mal à l'aise, le pauvre Tristan s'était déjà excusé un nombre incalculable de fois aux habitants de Gravity Falls à part de rares exceptions, du genre Greg. ....Quoi? Normal non?! S'il y a quelqu'un qu'il appréciait encore moins que ce An....ah non, lui au moins n'avait pas prétendu être gentil auprès de sa protégée et ne leur avait pas menti! Il était moins pire que lui. Et boum. Le patron du restaurant enfonçait le clou, il dû se contenir de lâcher un petit rire dédaigneux. Attendez, on parlait d'honnêteté là? C'est l’hôpital qui se fout de la charité~ Pourtant il resta de marbre et reprit un air sérieux en le regardant dans le blanc des yeux, les bras toujours croisés d'un air ennuyé.

-Vous ne pouvez pas, parce que peu importe ce qu'on dira et à quel point on s'excusera, cela ne changera rien pour vous, vous resterez persuadé de notre culpabilité jusqu'à ce qu'on prouve notre innocence. C'est bien pour cela que nous sommes là, hein Dipper?

Voilà donc le blond donner un petit de coude à son complice avec un petit sourire. Pour la suite de ce que demanda le roux, le blond haussa les épaules. Et ils étaient censer en savoir quoi, eux? Non mais franchement, ils ne sont pas dans la tête de ce ou ces types! L'étudiant ne pouvait pas faire une conclusion aussi hâtive, il n'a pas assez d'élément pour faire une déduction, les deux hypothèses étaient possibles, au moins ils étaient d'accord là-dessus. De toute façon, quel était l’intérêt de le savoir? Ce n'était pas ça qui allait stopper les pranks. Quoique....peut-être qu'ils pourraient être utile à cette mission?




Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Lun 13 Nov - 20:15
Mission #20: Just a prankDipper & Donovan & Tristan
« - Oh putain les cons! »

Voilà ce que murmura l'amérindien dans sa Mustang à l'arrêt tandis qu'il voyait Tristan et Dipper se marrer comme des bossus tandis que la pauvre victime se remettait lentement de ses émotions. Comme par hasard, à chaque fois qu'il y avait une blague de mauvais goût, on pouvait aisément voir le duo de branleurs dans les parages. Puis ils s'excusèrent. Non, plutôt Dipper se foutait royalement de la gueule des gens tandis que Tristan faisait profil bas... et après on disait de lui qu'il était le sauvage. Le mal-éduqué. Les gens devraient vraiment commencer à mettre des lunettes...

Un claquement de langue réprobateur se fit entendre dans la voiture à l'arrêt.

C'est qu'une fois de plus, il avait encore été une victime collatérale de blagues douteuses. A croire que sa chance ne marchait plus tant que cela en présence des deux petits cons. Tranquillement au volant pour aller faire les courses, il avait dut piler pour ne pas que la voiture trafiquée ne lui fonce en pleine gueule. Auraient-ils rit autant si l'autre conducteur l'avait percuté de plein fouet. Sûrement. Après tout l'animosité des deux garçons envers lui n'était plus un secret. Cela se voyait comme le nez en plein milieu de la figure, et pourquoi? Parce qu'il avait voulu les remettre à leur place? OK, il y avait été un peu fort. Il l'avouait lui-même à présent.

Et puis ce n'était pas comme si ses excès de colère était un secret. Avoir éclaté la gueule à deux adolescents plus jeune était resté dans les dossiers, qu'importe si papa avait de l'argent. Mais cela lui faisait comprendre qu'il faudrait qu'il apprenne à mieux les gérer. Pour ne pas se laisser submerger de nouveau. Pour ne pas qu'il merde une nouvelle fois.

Mais l'entrevue improvisée qu'il avait eu avec eux lui avait fait espérer les faire réfléchir. Pauvre fou. Tellement naïf. A la place, il semblerait qu'ils se complaisaient dans leur état de victime. Bou-hou, le grand indien, il est vilain. Il a voulu les taper. Tellement hypocrite de leur part...

Pouvait-on lui rappeler qui avait causé du tort INTENTIONNELLEMENT dans l'histoire?

Il semblerait bien que sa main abîmée n'ai servi à rien mais au moins tout était clair entre eux. Ses efforts, il pouvait se le mettre au cul, bien profondément... et sans vaseline s'il vous plaît ! Ça lui apprendra à vouloir être serviable. Leçon parfaitement assimilée, il ne ferait plus d'effort. Après tout, plus il avait essayé de les aider et plus il s'en était prit plein la gueule. Il avait assez donné. Ces histoires de tendre l'autre joue, le métis les laissait volontiers aux chrétiens et resterait un bon païen. L'amérindien les laisserait désormais tranquilles. Qu'ils se démerdent ! Anoki avait, lui aussi, des problèmes de son coté et ne perdrait plus de temps avec ceux des autres.

Mais contre toute attente, les deux petits cons ne revendiquèrent pas cette nouvelle vague de pranks qui sévissant en ville. De mieux en mieux, voilà qu'ils avaient affaire à des copieurs. Comme si Gravity Falls n'avait pas déjà assez d'emmerdes sans qu'en plus on décide d'en rajouter une couche par dessus. Génial. Tout simplement remarquable. Combien de victimes faudrait-il pour qu'ils ouvrent enfin les yeux?

Car plus ça allait et plus les blagues devenaient dangereuses, comme pour les deux blaireaux tant et si bien qu'il les gardait sur sa liste des suspects potentiels. En plus, leur manque de remords ne l'aidait pas à leur octroyer le bénéfice du doute. Au moins ils avaient décidé de monter un groupe pour enquêter sur cette affaire. Ça... allégeait? On va dire ça comme ça, ses soupçons mais ils n'en étaient pas totalement lavés, pas plus qu'il ne leur pardonnerait. C'est que les shoshones avaient la rancune tenace. Qui pourrait le leur reprocher? Après tout ce qu'ils c'étaient pris en pleine gueule...

Voilà donc pourquoi il avait atterri ici, dans ce groupe qui sentait bon les tensions et les reproches. La difficulté serait de ne pas s’entre-tuer ou se tirer dans les pattes. Avec tout cela, ils n'étaient pas sorti d'affaire. Ça allait être beau pour coopérer. Toutefois, l'heure était grave et la situation préoccupante pour qu'il ne fasse la fine bouche. Sa petite sœur vivait encore en ville, alors mieux valait qu'elle soit évacuée de tout danger.

Chenoa était si fragile. Se rendaient-ils compte qu'un choc trop fort et elle risquait d'y passer? Pour détruire l'amérindien, il n'y aurait pas mieux. Mais cela en valait-il le prix ? En plus, à chaque changement de saison, ses craintes revenaient au grand galop et chacune des crises de toux de l'adolescente le faisait se retourner, le regard inquiet, vers elle pour y chercher les prémices d'une nouvelle attaque. Ce n'était pas parce qu'il était parti vivre chez son homme qu'il l'oubliait, sa précieuse petite colombe.

Chacun devrait donc mettre de l'eau dans son vin. Cela n'allait pas être facile mais pour le bien de Gravity Falls, ils y arriveraient. Au moins dans ce groupe, il y avait quelqu'un de responsable. Donovan Leroy.

Hello darling. Nice to see you again. ~


Le basané avait croisé le cerf à son restaurant alors qu'il y avait invité son très cher petit Faith. Un homme à la tête froide et qui pourrait gérer les tensions, s'il n'avait pas lui-même envie de les massacrer. C'est que les rumeurs allaient bon train dans la ville et ce qui c'était passé dans son restaurant n'était pas passé inaperçu. Il lui rendit son sourire. Oui, il pourrait au moins compter sur lui. Puis se concentra sur Dipper et sa carte.

Les bras croisés, il écoutait silencieusement les paroles de "Pue-le-Fennec" - quel nom parfait hinhinhin ~ - jusqu'à ce que le rouquin ne prenne la parole, faisant dériver son regard bigarré par la même occasion. C'est qu'il pouvait piquer l'animal, à cela un sourire en coin apparu fugacement sur son visage avant de ne laisser qu'une expression neutre. Au moins l'aîné ne leur faisait pas plus confiance que lui, c'était une bonne chose.

Un allié de sûr dans toute cette merde, ce n'était pas de refus. Mais les deux geeks étaient intelligents, ils avaient largement fait leurs preuves durant la fête foraine. Ils pourraient grandement les aider à retrouver les dangers publics. Toutefois, s'il s'avérait qu'ils étaient eux-même à l'origine de tout cela...

Non, mieux ne vaut pas y penser et se concentrer sur les faits. Difficile quand l'un des protagonistes ne se cache même pas pour vous faire savoir que votre présence n'est pas la bienvenue mais tout comme les œillades à l'encontre de sa peau basanée, celle-ci glisserait sur son dos courbé par la fatigue. Le blond était heureux de faire équipe avec lui...

Il allait falloir préparer du pop-corn. Beaucoup de pop-corn car la suite des opérations allait être très intéressante. ~


La méfiance se mêlait au sentiment d'injustice et il ne le comprenait que trop bien. Compte tenu de leurs antécédents, il allait être difficile pour les deux jeunes hommes de se laver de tout soupçon, seul le dénouement de cette histoire pourrait régler cela. Ils devenaient ainsi alliés de circonstance. Pour la sécurité de tous. Une fois l'enquête terminée, ils se sépareraient pour ne plus se revoir. C'était pour le mieux. Chacun dans son coin et les moutons n'en seraient que mieux garder.

En parlant de moutons et d'agneaux, cela lui rappela une histoire où il avait fallu faire appel à un tueur psychopathe pour en débusquer un autre. Il semblerait que le fait qu'ils aient à porté de main deux pranksters puisse être un atout non négligeable. Sortant finalement de son mutisme, il fit part de son idée.

« - Ils veulent vous copier ou se faire passer pour vous. Essayez donc de penser comme eux, tout comme ils l'ont fait pour vous. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1064
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 27
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Lun 13 Nov - 22:43






Mission #20: Just a prank

Le rire de l'un d'entre vous n'est pas passé inaperçu visiblement, l'homme jete un regard lourd de reproche au concerné. Comment peut-on rire de telle mésaventures, il a tout de même failli mourir, l'oubliez vous?! Pourtant l'homme se contente de ne rien dire et écouter ce que vous avez à lui proposer.

-D'autres mauvaises blagues de ce genre? Eh bien, ce n'était jamais à ce point là, mais j'ai entendu qu'hier un collège à un de mes amis avait ouvert une boîte à cadeau sur son bureau et une main géante en est sortie qui tenait une tarte à la chantilly et qu'il s'est prit en plein visage. Personne ne sait ni n'a vu qui a déposé la boîte là, mais en même temps personne n'a consulté les cameras de surveillance parce que ce n'était pas bien méchant. Maintenant que j'y pense...vous pourriez aller voir, vous n'aurez qu'à leur dire que c'est de ma part, je suis sûr qu'ils n'y verront aucun inconvénient si c'est pour une bonne cause!

Ainsi, le voilà prendre la carte du blond pour entourer le lieu en question et vous dire son nom afin que vous le citiez tout en poursuivant face à vos interrogations en faisant abstraction de vos altercations. Quel homme! Quel professionnalisme!

-Par contre je suis désolé je ne connais pas toutes les personnes qui ont été touchées, je sais juste que les pranks ont eu lieu chez certains résidents, d'autres dans certains commerces et comme je viens de vous le dire Main Street est aussi en proie à ces catastrophes. A ce que je sache, les victimes sont entre vingt et cinquante ans. Bon courage à vous pour la suite!

Ordre des réponses:






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 564
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Lun 13 Nov - 23:35
It's just a Prank
  #Genius and the others
Lorsque l'on commet ses premiers méfaits, on fait toujours des erreurs. Que ce soit sur la scène elle même ou sur la manière de s'y prendre. Le fait que le Pines demandait un compte-rendu détaillé du nombre de prank, de leurs lieux n'étais pas des paroles en l'air, dites au hasard pour faire style d'enquêter. C'était du sérieux.
Eux par exemple, avaient commencés au Mystery Shack. Un endroit familier. Un environnement maîtrisés. Puis sont allez chez Tristan. Et ce n'est qu'une fois les familles prank qu'ils s'étaient lâchés dans toute la ville. Si on mettait bout à bout leur prank, on pouvait même tracé tout leur chemin, quelques exceptions faites, évidemment. Alors oui. Demander l'heure et le lieu n'était pas complètement idiot.

▷ Oh! Établir une carte et un rayon d'action est une bonne idée! On arrivera peut-être plus facilement à le ou les localiser!

Le Pines hocha vivement la tête ! En voilà un qui suivait ! Tristan, la tête de classe, as always ! Ça c'est un bon ! Suivez son exemple !
En même temps, le blond était désormais entièrement formé. Il n'était plus son élève son apprenti, mais son égale ! Enfin... légèrement inférieur n'est-ce-pas ? On parle quand même d'un mec random et du héro de Gravity Falls. Tout de même un peu de respect ~
Oui, c'est un peu ça le problème. Dipper l'adore, mais au fond de lui, il se sent supérieur. Pas qu'il ait un égo surdimensionné -c'est le cas-, mais le fait que Tristan se rabaisse à chaque fois, c'est comme s'il se plaçait volontairement en dessous. C'est comme si un chien se présentait devant un autre les quatre pattes en l'air la queue entre les jambes. Tristan donnait vraiment cette impression là des fois. Il fallait qu'il arrête. Il n'aimait pas le voir faire ça.
Ça allait lui jouer des tours.
Heureusement qu'il prenait de la bouteille en trainant avec lui. Le blond était en train de renaître. Il deviendrait un homme nouveau !

Le regard assassin du roux cassa vite l'ambiance. Faisant redescendre le brun de son excès de confiance fraichement acquis grâce au Prankmageddon.

▷ Hold on, Pines. Loin de moi le désir de laisser ses idiots continuer leurs tentatives de meurtre... Bouhou, ce regard. Il les menaçait clairement de ne pas en rajouter une couche avec toutes ces pranks ! Comme s'ils n'étaient déjà pas assez occupé à redorer leur blason ! Et puis, s'ils s'y mettaient aussi, dans l'hypothèse où ils ne sont pas l'auteur de cet after, Gravity Falls serait perdu ! Mais comment peut-on s’assurer de votre honnêteté dans cette affaire ? Un coup suffit, je n’ai franchement pas envie de devoir supporter une autre de vos « farces ».

Donovan Leroy. Propriétaire du Crowned Stag. Un restaurant qui pète pas plus haut que ses standards. Il l'avait en travers de la gorge leur petit coup de Trafalgar ! C'était évident qu'il réagirait ainsi. Et encore. Le brun s'en méfiait comme la peste il aurait pensé se faire tabasser par ce genre de fou... franchement, il avait planté une fourchette quasi sur la main de Tristan !! Faut être givré pour faire ça !! Alors OUI, il avait le droit de s'inquiéter quand aux réactions du roux !
En revanche, ce qui ne lui plaisait pas est que son attitude méprisante -justifiée qu'on soit clair- mette mal à l'aise son meilleur ami. Que Tristan baisse les yeux, ça avait le dont de l'irriter ! Mais, son meilleur ami avait prit de la graine il ne s'excusait pas pour cette fois !. Dot it Tristan ! Rebelle toi !! Quoi ? Dipper une mauvaise influence ?

▷ Vous ne pouvez pas, parce que peu importe ce qu'on dira et à quel point on s'excusera, cela ne changera rien pour vous, vous resterez persuadé de notre culpabilité jusqu'à ce qu'on prouve notre innocence. C'est bien pour cela que nous sommes là, hein Dipper?

Et bim ! Bien dit ! Dipper répondit au coup de coude de son ami avec autant de complicité, lui en donnant un encore plus fort et voilà qu'ils se battaient gentiment comme les deux gros gamins qu'ils étaient. Oui. Deux gosses, vraiment. Incorrigible ! Mais le pire était sans doute Dipper qui en rajoutait une couche. Avec un regard et un sourire telleeeeeement condescendant. Non, vraiment. Ignorez le.
Il roula des yeux. Il le faisait exprès. Regarder ailleurs de manière pas du tout suspecte.

▷ Mais totalement ! Nous souffrons de notre mauvaise réputation ! On veut vraaaaaaaiment se racheter. On est trop là pour ça !

Il roula des yeux. Il le faisait exprès. Regarder ailleurs de manière pas du tout suspecte.
Ils allaient tellement faire la pair. Une équipe de choc. Deux démons, un cuistot timbré et un... amérindien. Anoki se joignait à la partit. Yish, ça risque de faire mal. Il savait ô combien Tristan ne le portait pas dans son coeur malgré que le blond n'ai jamais fait quoi que ce soit contre l'indien au que le vilain tour et même s'ils avaient clairement abusé pour les pranks, Dipper lui aussi avait quelques réticences à propos de travail avec lui. Il a voulu lui casser la gueule.
Et les deux grands gaillards qui s'entendent aussi bien.................... fhhhhhhhhh........... ça n'annonçait rien de bon. Ils n'allaient pas partager leurs informations avec eux si c'est pour se diviser en deux blocs.
Objectif commun ou pas.
TRUST NO ONE.

▷ Je ne sais pas si cette ou ces personnes visent un groupe de personnes en particulier. Il faudrait se renseigner sur les autres victimes, mais les premières n’ont pas été sujettes à d’aussi graves accidents. Est-ce que cela cache une certaine « admiration »…
Juste par pur provocation, Dipper prit la pose tel une diva. Oui. Maintenant c'est Tristan qui déteint sur lui !
Pour vous, ou bien profite-t-ils de vos petites bêtises pour camoufler les leurs ?

Qu'ils soient l'élément déclencheur de cette seconde vague de prank ? Deux hypothèses. Soit ils en sont les auteurs, soit... et là cela diffère des pensées du roux juste la pierre qui permettait à ces malfrats de briller. Un effet domino en somme.
Dipper avait bien du mal à croire qu'ils aient rendu admiratif ces gens. Pareil s'ils essayaient de camoufler les pranks. Et il leur ferait part de ce qu'il pensait.

▷ Ils veulent vous copier ou se faire passer pour vous. Essayez donc de penser comme eux, tout comme ils l'ont fait pour vous.

Le brun se mit à rire. Parce que tout le monde parlait sans s'en rendre compte, mais ils avaient littéralement ignoré ce pauvre homme qui était encore tout fraichement traumatisé. Faisaient-ils tant d'effet que ça ? Eux et leur Prank ? Il faut croire que l'accidenté n'était pas le seul traumatisé !
Et l'expression de ce pauvre homme ! Ahahha !

▷ ...Je crois que vous vous méprenez messieurs. Je ne suis pas de cet avis.Un effet admiratif ? Nos pranks étaient géniales ! Mais je pencherais plutôt pour un effet domino. Ils avaient juste envie de faire pareil et que d'autres personnes se lancent, ils ont été motivés. S'ils auraient été nos fans ils auraient voulus nous copier ou faire mieux et franchement.... c'est des amateurs. Ils fond dans le classique ! Nous on est super créatif ! Pas vrai Tristan ?!
Là, c'est lui qui donnait un coup de coude ! Il parlait il parlait, mais on passera le coup du sceau et des plumes, des 'classiques' comme il le dit si bien. Au final, ils n'étaient pas plus inventifs que ceux qui terrorise la ville en cet instant !
Ils vont bien plus vite que nous dans l'escalade de la violence... on voulait juste s'amuser, avec eux, c'est un danger de mort...
Et le fait de camoufler les pranks......... nah. Anoki, tu as soulevé un bon point. Tu as dit que nous devons penser comme eux ? En temps que grand spécialiste, à leur place, je voudrais pas que ma gloire soit attribué à un autre. Ne serait-ce pas trop obvious que ce soit moi et Tristan les coupables ? Ca n'en serait pas drôle. Et ils ne mettraient pas autant d'effort dans une si piètre vengeance.
Enfin, c'est mon avis. Vous en faite ce que vous voulez.


Et voilà. Il passait ENFIN la parole à ce pauvre homme qui décidément, n'existait plus. Un miracle qu'il ne se soit pas encore barré en cherchant des personnes à l'air plus compétentes et de confiance !

▷ D'autres mauvaises blagues de ce genre? Eh bien, ce n'était jamais à ce point là, mais j'ai entendu qu'hier un collègue à un de mes amis avait ouvert une boîte à cadeau sur son bureau et une main géante en est sortie qui tenait une tarte à la chantilly [insérer rire du Pines ici] et qu'il s'est prit en plein visage. Personne ne sait ni n'a vu qui a déposé la boîte là, mais en même temps personne n'a consulté les cameras de surveillance parce que ce n'était pas bien méchant. Maintenant que j'y pense...vous pourriez aller voir, vous n'aurez qu'à leur dire que c'est de ma part, je suis sûr qu'ils n'y verront aucun inconvénient si c'est pour une bonne cause!
▷ HA ! Je retire ce que j'ai dit, ils ont de l'humour !

Silence malaisant. Dans tout les cas, ces personnes étaient des incompétents. A leur place, il aurait regardé DIRECTE les caméras pour savoir qui était derrière ce coup fourré. Et franchement, un boite que personne n'a vu livré, n'est pas un peu bizarre ?!
Rrrrh, il se sentait bouillir d'envie à l'idée d'enquêter. Avec les pranks, ils avaient mit de côté l'exploration, il était temps de reprendre ! Fois de Pines !
Et ils avaient accès aux caméras. Si ce n'est pas merveilleux.

▷ Par contre je suis désolé je ne connais pas toutes les personnes qui ont été touchées, je sais juste que les pranks ont eu lieu chez certains résidents, d'autres dans certains commerces et comme je viens de vous le dire Main Street est aussi en proie à ces catastrophes. A ce que je sache, les victimes sont entre vingt et cinquante ans. Bon courage à vous pour la suite!

Tristan sera donc le porteur du saint Graal ! L'homme parfait pour cette tâche. Il aurait été Frodon qu'aucun Nazgul n'aurait osé poser la main sur l'anneau, tant sa mine de chien battue est... efficace.
Mais, c'était décevant ne pas avoir plus d'informations... ils allaient devoir gratter auprès d'autres habitants, le fait de faire cette carte au compte goutte diminuait leurs chances de mettre la main sur les fauteur de trouble. Ils devaient se dépêcher.
Mine de rien, il avait beau rire, il apprécierait moyen que ses amis ou sa famille soient touchés. Parceque ces pranksters vont fort, très fort. Bien plus vite qu'eux.

▷ Merci beaucoup.
Heureusement pour vous, vous êtes en présence de deux experts en la matière ! Les autres ne sont qu'une bande d'amateurs !


C'est moi où Dipper est vraiment un enculé aujourd'hui ? Venait-il de faire un sous entendu envers les deux autres compères ? Ca ne lui ressemblait pas. Ces pranks lui donnent vraiment des ailes, s'il n'a plus peur de se faire frapper...
Tête à claque !!

Mais direction l'endroit de la carte !
En arrivant, il se mettrait directement à l'enquête, interrogeant les propriétaires, s'il avait accès au visionnage des caméras, sans nul doute qu'il ré-inspecterait les lieux en détail.
 
 
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Ven 17 Nov - 20:55
One prank is enoughft. Dipper, Tristan & AnokiLes tensions étaient déjà à leur comble. Entre les deux petits malins qui se doutaient de tout alors qu’ils étaient à l’origine de cette méfiance qu’on leur accordait, le grand roux pas adepte de l’altruisme et l’arrivée de l’indien que le jeune Smilovski ne devait pas porter dans son cœur…


C’était bien parti, dites-moi. Parti pour mal finir.

Malheureusement, pas de pauvre orateur neutre en vue pour gérer le conflit et qui aurait pu aider à maintenir les relations cordialement insignifiantes. Ils feraient sans pour l’instant, semble-t-il. Saleté de journée. Le propriétaire du Crowned Stag refusait de croire à une chose aussi pute que le karma.

Le blondi avait détourné le regard après sa question tranchante. C’est que les deux gamins se dégonflaient aussi vite qu’ils suivaient les conneries de l’autre, ou bien ? Enfin, pas que cela ait été le problème de Donovan auparavant. C’était devenu son problème quand lesdites conneries avaient empiétés sur sa vie. Oh, il n’avait pas fallu grand-chose. La visite de courtoisie de ces insolents qui n’avaient pas suffisamment caché leurs intentions avait été… Plus que nécessaire. Et, il fallait le dire, le mafioso était très fier des expressions qu’il avait engendré sur les visages du Pines et du Smilovski avec son coup de théâtre. Et de fourchette. Brillant.
De quoi les faire déguerpir au grand galop sans avoir recours aux coups de pied au cul. On ne venait pas faire chier le maître des bois en tournant trois heures autour du pot. Il aurait été plus que stupide d’attendre qu’ils n’aggravent leur situation. C’était comme poser un couteau devant sa future victime et lui laisser le temps de l’attraper pour qu’elle vous la plante. Pour le coup, ce n’était pas bien pensé de la part des apprentis génies.

Toutefois, Tristan Smilovski n’en avait pas fini. Avait-il baissé les yeux intentionnellement pour que Donovan baisse sa garde ? Voilà que le blond le reprenait. C’est qu’il avait du mordant, tout compte fait. Bah voilà, ça c’est de la réponse. Si l’insolence n’était pas bien vue, au moins il ne s’était pas soumis à l’autorité d’un étranger. Mal aurait pu lui en prendre, mais le cuistot avait d’autres projets pour le moment, et ne se sentait pas de si mauvaise humeur, finalement.
Bien qu’il ignora soigneusement la remarque du Pines juste après, qui, il faut dire, gâchait un peu son envie de faire un geste dans leur direction, Donovan soutint le regard du blond avant de lever sa coupe –aka son gobelet en carton– avec un semblant de sourire. Serait-ce là petite victoire du blond contre le roux ? C’était peu pour une personne lambda, mais si on pouvait faire la différence entre ses expressions habituelles et celle-ci, on savait qu’elle était emprunte de bien plus de sincérité que les autres.

Good point, kiddo. At least you’ve got some guts, I like it.


Un compliment made by Dono, ça ne courrait pas les rues – sauf lorsque vous étiez l’un de ses invités particuliers, ce que, évidement, Tristan n’était pas, alors c’était plus insolite qu’ordinaire.

Puis il pointa du doigt le copain de son interlocuteur avec un air un peu désespéré –c’était difficile de faire sans–, soupira, avant de poursuivre :

And you… You really have to take some drama lessons. But we don’t have time for this so let’s just ignore that for now. Keep going.

Ce n’était pas le moment de scinder leur groupe. Au contraire, s’ils trouvaient un terrain d’arrangement, cela leur permettrait d’être à la fois plus productifs et de ne pas se mettre des bâtons dans les roues au mauvais moment. Ralentir leur enquête n’était pas dans sa to-do-list, alors Donovan ne chercherait pas la petite bête. Ce n’était pas son genre. Plus vite cette affaire serait close, plus vite ils pourraient régler leurs problèmes personnels. Mettre leurs différents de côté pour plus d’efficacité, comme il le faisait toujours. Le travail d’abord, ensuite le reste.
Il y a plus d’idées dans quatre têtes que dans une seule.

Il écouta donc ce qu’avait à dire le Lawrence Junior, puis le Pines avant que le type malchanceux avec la bagnole trafiquée ne les interrompe pour leur fournir plus d’informations. Interrompu, bien sûr, par une remarque de Dipper Pines qui fit courir un ange au dessus de leur tête pendant quelques secondes avant que le gars ne reprenne, un poil gêné –comme les quatre autres personnes ici-présentes– :

Par contre je suis désolé je ne connais pas toutes les personnes qui ont été touchées, je sais juste que les pranks ont eu lieu chez certains résidents, d'autres dans certains commerces et comme je viens de vous le dire Main Street est aussi en proie à ces catastrophes. A ce que je sache, les victimes sont entre vingt et cinquante ans. Bon courage à vous pour la suite!

Ils pouvaient donc se considérer chanceux, du moins dans son cas et dans celui du gérant de casino, que rien ne leur soit encore arrivé. Du moins, pas qu’il le sache. Les deux criminels ne s’en prenaient pas aux personnes âgées et aux enfants, c’était déjà cela. Mais la fourchette d’âges n’offraient pas beaucoup d’indices, hormis que les pranksters devaient avoir une dent contre les adultes. Cela ne leur donnait rien non plus sur l’identité de ces prankters, ni leur nombre ou leur mode opératoire.
Les caméras étaient une première piste, et si ça ne donnait rien, ils pourraient mener l’enquête chez les habitants ou dans sur Main Street.

This hunt sure is promising. Sussura-t-il, à l'intention de personne en particulier.

Avec ou sans sarcasme, c’est à ceux qui écoutent qu’il revient de décider ce qu’ils veulent entendre.

Le Leroy n'était pas fou. L'armée et la mafia, ça ne réussissait pas à tout le monde aussi bien qu'à lui.  Non, pas vraiment "fou". Juste en manque cruel de passe-temps.
Il croisait les doigts pour ne pas se faire chier trop longtemps. Mater des séquences de vidéos surveillances pour attraper des pranksters. Voilà quelque chose auquel il ne s’était pas attendu en déménageant à Gravity Falls, cinq ans plus tôt. Il n’avait pas non plus prévu les gnomes et les Summerween, vous m’direz.

La prochaine étape paraissait évidente. Ils avaient maintenant une carte et un lieu tout prêt pour eux. Donovan balança son récipient vide dans une poubelle proche et se frotta les mains pour la route, bien qu’elles soient déjà recouvertes de gants en cuir fin. Ça avait l’avantage de protéger du froid, de ne pas laisser de traces et de faire un minimum classe. Il fallait bien relever un peu le niveau à côté des deux adolescents.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 296
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Sam 25 Nov - 14:13
Just
a prank




« You only have one life, better have fun while you can. »

Ambiance.
Entre l'animosité des deux autres et Dipper qui en rajoutait une couche....bon sang tu n'aides pas dude! Qu'est-ce qui te prend bon sang? Tu crois quoi, qu'il va toujours être là pour te sauver les fesses? Tu l'as pris pour ton garde du corps? Tu te crois invincible? On parle de Tristan là, le mec qui a failli te laisser tomber dans l'UFO et te laisser pour mort parce qu'il a la trouille et que de toute façon personne n'en saurais rien. En plus si tu cherches la merde par toi-même....non vraiment, il t'as déjà sauvé un nombre incalculable de fois alors ne compte pas trop sur lui si en plus tu ne mérites pas son aide. Ne prend pas pour acquis ce qui ne l'est pas surtout avec un comportement comme le tien. Lui? Faire des pranks? Oui et non. Non mais vous avez vu ces conséquences?! Bon pour certains s'étaient mérités mais pourquoi Apocrypha, hein? Le miroir ce n'était pas si méchant que ça, non?! Enfin Dipper avait peut-être rajouté quelques trucs méchants mais on voyait clairement que c'était pas la même écriture!! Et puis pour son père c'était juste de l'eau?

Enfin...c'est vrai que tremper tout l'intérieur de chez lui....mais vu la manière dont elle lui avait décernée ce regard, on aurait dit qu'il avait commis l'irréparable...alors oui, Tristan était perdu. Ce n'est pas comme s'il croyait aux histoires de vampires de son pote. Les monstres, oui, mais on est pas dans Twilight!  Quant à Anoki, il n'avait cessé de s'excuser auprès de Chenoa en implorant sa clémence, ça, c'était principalement la faute du brun a avoir fait...ce geste. Enfin, n'avait-il pas sût au fond que cela prendrait une tournure désastreuse? Bien sûr que si...mais il s'était laissé aller....aaah...grave erreur. De toute façon, c'était cuit d'avance pour lui d'avoir une relation amoureuse, pourquoi en aurait-il été autrement? Il n'avait jamais eu le moindre succès et ce n'est pas maintenant que....quoique? Après tout il n'avait qu'a étouffer son côté romantique et se laisser "courtiser" par les filles qui n'étaient là que pour admirer ses efforts en matière d'apparence, après tout, il se faisait bien exploiter par le passé par ses "potes" alors il était habitué à toute cette superficialité, lui aussi pouvait l'être si c'est ce qu'on attendait de lui.

Dipper....please....just.....ssshhh. Plus il parlait, plus il avait l'impression qu'il énervait son entourage...enfin quand il dit entourage, ce n'est pas dans le terme "proche" mais plutôt dans le sens des trois présents en l'incluant lui-même....ah pardon il oublie ce type aussi, il finirait presque par oublier la victime de l'incident tellement le Pines essayait et arrivait à capter les regards....mais pas dans le bon sens. Est-ce qu'il pouvait juste lui dire de ne pas empirer leur cas? Oui parce que maintenant il l'a remarqué, c'est comme si on les associait ensemble....voir pire. C'est limite s'ils ne les mettent pas ensemble, en couple. EN COUPLE! EST-CE QU'IL A L'AIR D'AIMER LES HOMMES?! HEIN?! Alors il suffit que le brun face une connerie pour que ça lui retombe aussi dessus! Nianiania tu n'as qu'à choisir un peu mieux tes amis! OUI BA IL NE L'AVAIT PAS CHOISI! C’ÉTAIT ARRIVE COMME CA! IL N'AVAIT PAS EU LE CHOIX! Parfois il regrettait de l'avoir rencontré ce jour-là, en pleine forêt. Bon d'accooooord, il l'avait un peu aidé et ils s'étaient liés tout les deux à la Jackalope mais après ça; sa vie avait pris un tournant à 180°. Une bonne, une mauvaise chose? Eh bien si on pense que "seul le temps nous le dira" là ça commençait justement à prendre une sale tournure! Et sa soeur, on en parle? ELLE L'AVAIT TELLEMENT DÉMONTÉ!

Plus il parlait, plus le blond avait envie d'en finir avec la vie, creuser un trou ou simplement reculer et s'exclamer "Please, I don't know him, don't affiliate me with...that. Ils étaient mal parti, très mal parti, l'animosité était plus que palpable...est-ce qu'il devait s'excuser à la place du brun? Il le prendrait certainement mal mais il ne pouvait pas laisser les choses évoluer ainsi, il devait collaborer ensemble pas se jeter des piques à la première occasion, cela allait plus les freiner dans leur tâches qu'autre chose. Et la seule personne qu'il pouvait un tant soit peu calmer, c'est Dipper Pines. Les deux autres ne le voyait pas d'un bon oeil et ne voudrait probablement pas l'écouter, il l'avait dit lui-même. Pourtant, la réaction du roux à son égard le surprend, il ouvre deux grands yeux surpris en l'écoutant, d'ailleurs il ne sait pas trop comment réagir a cela, il se contente hocher poliment la tête pour le remercier de son compliment. Ce n'est pas souvent après tout qu'on lui en fait un. Mais comme il s'en doutait, on récolte ce que l'on sème...et voilà qu'on reprenait le brun sur ces propos...merde ça n'allait pas l'aider dans sa tâche. Il hésitait à emmener plus loin le garçon à présent parce qu'il avait peur que celui-ci ne le voit pas d'un bon oeil tout comme les deux autres qui trouveraient ça louche, alors il se contenta de faire signe à celui-ci tout en chuchotant à voix basse avec une petite mine attristée.

-Dipper...et si on essayait vraiment de collaborer avec eux? Même s'ils ne sont pas des investigateurs du paranormal, ils pourront toujours nous protéger si ces pranksters s'en prennent à nous, est-ce qu'il ne vaudrait mieux pas éviter de les énerver encore davantage? Tu as vu ce que ça a donné avec Anoki...? Je pense qu'on devrait arrêter de les offenser.

Il n'avait pas envie de se prendre un coup perdu ou même un coup tout court, la colère d'un indien est terrifiante et même ce roux l'était....il se rappel encore....non vraiment, il ne voulait pas se les mettre à dos, s'ignorer c'est une chose mais se déclarer la guerre s'en est une autre. Et Tristan est un pacifiste malgré tout. Il ne sera pas celui qui frappera en premier, à moins que l'un des membres de sa famille ou de ses amis soit en danger. Bientôt la suite de leur enquête les mène jusqu'à un bureau et évidemment la première chose que le blond fait c'est d'aller se présenter à l'accueil et expliquer leur histoire ainsi qu'évoquer le cas de l'autre homme, bientôt la secrétaire appelle on ne sait trop qui, peut-être le patron et les fait patienter.




Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan] Dim 26 Nov - 12:09
Mission #20: Just a prankDipper & Donovan & Tristan
Putain mais c'était quoi son problème à ce petit con ? S'il avait un problème, il allait le lui régler et une bonne fois pour toute. Une bonne claque dans la gueule. Cela avait pour avantage de défouler, de laisser peu de trace et de remettre les idées en place. Et l'adolescent en avait bien besoin en cet instant car au lieu de calmer le jeu, voilà que Pinehead envenimait la situation. Ne se rendait-il pas compte de la situation dans laquelle il était ? Présumé coupable dans une enquête où tout l'accablait et au lieu de faire profil bas, il s'amusait à rabaisser ses potentiels alliés. Peut-être que l'avoir épargné la dernière fois et lui avoir tout simplement fait peur n'avait pas été assez. Il serait plus qu'heureux de corriger son erreur en même que la tête à claques de service.

Plus il rencontrait le Pines et moins il avait envie de le revoir, de l'aider. Oui. Il serait préférable qu'ils ne le recroisent jamais après cette sordide affaire. Afin que Greg et lui puissent vivre en paix. Après ce qu'ils avaient enduré, ce n'était que juste compensation. Déjà qu'il c'était fait engueuler copieusement par le loup lorsqu'il était rentré de sa mise au point avec les deux garçons. Lui qui avait pensé trouver un doux foyer pour se reposer n'avait trouvé que les emmerdes et sa première vraie dispute de couple. S'il avait été plus qu'heureux de découvrir la nouvelle détermination brûler dans le regard de son compagnon, il avait bien vite déchanté lorsque ce dernier avait remarqué sa main abîmée, c'est à ce moment-là que tout avait dérapé. Greg lui en avait bien voulu mais heureusement, c'était du passé.

Il ne referait plus la même connerie. Mais de nouvelles. Il était comme ça ce cher amérindien. Et là il manquait de peu d'en faire une nouvelle en faisant en sorte que sa main fasse ami-ami avec « Pue-le-fennec », même son compagnon avait remarqué qu'il allait trop loin, c'était pour dire. Le blond tentait même d'apaiser la situation. Bon point pour lui. À quatre, ils avaient plus de chance d'y arriver que travaillant les uns contre les autres. Et contre toute attente, même Donovan fut plus que conciliant et pourtant lui aussi avait de quoi lui en vouloir. Il semblerait que les enjeux étaient bien assimilés de tous, sauf pour un. Et les piques du roux firent naitre un sourire satisfait au coin de ses lèvres. Bien envoyé. Il aidait mais il remettait aussi à la place. Décidément, il l'aimait de plus en plus ce Donovan.

Très bon point même pour le coup. Plus vite ils auraient retrouvés les coupables et plus vite il pourrait s'en aller. Le calme reviendrait sur Gravity Falls, pour un certain temps. Certes il avait apprit que Chenoa ne remplissait pas les caractéristiques de la victime parfaite mais elle n'était pas à l'abri d'être un dommage collatéral. Comme il avait failli l'être avec sa voiture sur l'instant.

D'ailleurs en parlant de sa Mustang, il faudrait qu'il la gare un peu mieux pour être certain qu'elle ne soit pas touchée lors de leur enquête ou qu'il ne se prenne pas une prune. S'en payer une nouvelle ne serait clairement pas un soucis mais cela faisait toujours chier que de devoir remplir de la paperasse pour l'acquisition d'une autre automobile. Une fois lui avait suffit, pas deux. D'autant plus qu'il était tout de même quelque peu attaché à celle-ci, surtout avec tout ce qu'il avait vécu dedans. Sa chère petite Chenoa se préparait pour les leçons de conduite et il avait été plus qu'heureux de lui faire prendre le volant afin qu'elle se familiarise avec les commandes. Enfin une pensée agréable depuis qu'il avait arrêté le véhicule, c'était une bonne chose pour lui permettre de mettre du sien dans cette histoire.

Ainsi donc il se contenta d'ignorer le plus jeune du groupe au profit des informations mises à leur disposition. Victime entre vingt et cinquante ans. Touchées aussi bien chez elles que partout en ville. Pour le moment ni le mode de sélection des victimes ni même la raison leur était évidentes. Le puzzle allait être compliqué et ça le faisait chier d'avance tout ça. Il s'en pinça l'arrête du nez. Aucun doute là dessus, il allait se taper une migraine carabinée avec toutes ces conneries. Super. Tout simplement ce qu'il lui fallait en ce moment.

Mais au moins ils avaient un point de départ : les vidéos surveillances. Avec ces petites saloperies, ils pourraient très certainement avoir le visage des malfaiteurs et pour la première fois dans sa vie, il allait les louer. Enfin, ne pas mettre la charrue avant les bœufs, il attendrait d'avoir des réponses concluantes avant de se raviser. Dans le cas contraire, eh, il aurait une nouvelle raison pour leur cracher dessus.

Ce n'était pas une grande nouvelle de son hostilité vis-à-vis de ces yeux robotiques qui épiaient tout de leur vie. Et le pire était que le maire de la ville avait donné carte blanche pour qu'elles y soient installées un peu partout. Il n'avait rien à se reprocher mais détestait être surveillé. Avoir toujours un œil inquisiteur braqué sur son dos. Jugeant tous ses faits et gestes. Vraiment dérangeant que tout ceci, c'est pourquoi il avait refusé d'en mettre chez lui ou dans son casino. À quoi cela servait d'avoir des employés s'il ne pouvait pas leur faire confiance. Enfin, mis à part pour Ava. Pour elle, c'était une toute autre histoire.

Une toute autre affaire.


S'avançant d'un air compatissant vers l'homme, il le salua pour les informations données. Le pauvre avait eu une rude expérience et trouvait encore le moyen de s'excuser. Pourtant il avait beaucoup fait. Au moins le groupa avait un point de départ par lequel commencer. De plus, il leur avait donné en quelque sorte un passe avec son nom. L'amateur connaissait trop bien les entreprises et la bureaucratie pour savoir de quoi elles étaient capables. Si elles ne voulaient pas, il serait plus facile de faire bouger un bison endormi avec ses mains que de les pousser à vous aider.

« - Ne vous tracassez pas pour cela monsieur, vous nous avez déjà bien aidé. Merci pour tout.  »

Ainsi donc le groupe se retira sous la remarque du roux qui lui fit sourire une nouvelle fois. Il semblerait que ce charmant cerf ait un humour qui lui plaisait. Que la chasse commence hein ? Tant mieux, il adorait pister des proies à longueur de journée. S'avançant lentement mais sûrement vers elle jusqu'à pouvoir être assez proche pour le coup de grâce. Sur le chemin, il en profita pour garer sa voiture. Au moins une bonne chose de faite. Un tracas en moins à gérer même si ce n'était pas le plus inquiétant pour l'heure. Remettant ses poches dans son long manteau, il se posta à coté du plus âgé du groupe.

Meilleure compagnie de tout le lot. ~

Pas la peine de feindre une sympathie qu'il n'avait pas. Il allait aider. Point. Pour Chenoa. Pour ses amis et pour éviter que les farces ne deviennent trop dangereuses pour la sécurité de tous. Il laissait les faux semblants aux autres. Tout en marchant vers leur destination, hors de question d'utiliser la voiture pour si peu, il réfléchissait à un point commun entre les différentes victimes. Ce n'était pas possible que les pranksters ne les connaissent pas et sachent pourtant où frapper. Tout comme Tristan et Dipper, ils les avaient sûrement surveillés ou les connaissaient. Même mode opératoire. Aucun doute là-dessus, ces dangers publics les imitaient. Voulaient-ils leur faire porter le chapeau ? En même temps, il y avait de quoi vouloir se venger compte tenu de ce qu'ils avaient fait, et quoi de plus beau que de retourner leurs farces contre eux.

« - Si jamais les caméras des locaux ne sont pas concluantes, il y a toujours celles de Gideon. Ce petit con en a fait poser partout en ville. Au moins ça élargirait le champs de nos recherches et savoir que ça le fait chier n'en rendrait le geste que plus agréable. »

Une fois arrivé à destination il resta en retrait, préférant laisser le blondinet agir avec les informations dont ils disposaient gérer la secrétaire et préféra aller s'asseoir sur un banc les bras croisés et les yeux clos. Est-ce que ce con c'était encore endormi ? Comme ça ? En plein milieu d'une enquête ?

Peut-être. Ou peut-être qu'il était tout simplement en train d'utiliser son sens en faisant passer ça pour de la fatigue, c'était les yeux clos qu'il était le plus alerte et prompt à réagir. Qu'ils croient ce qu'ils veulent, sa réputation était déjà toute faite et si cela lui permettait de se cacher et si jamais un curieux osait sous entendre un truc cliché sur les amérindien et les chamans, c'est avec un sourire irrité qu'il démentirait tout cela. Ou plutôt qu'il mentirait pour le coup. Il n'allait pas dévoiler ses capacités et surtout pas à ceux qui l'avaient cherché il y a de cela peu de temps.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]

MessageSujet: Re: Mission #20: Just a prank [Dipper, Tristan, Anoki et Donovan]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Main Street-