Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Jeu 7 Déc - 14:07
participant 1Apocryphaparticipant2Dipperparticipant2Tristan

You gonna pay for what you've done

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier de Tourmaline Noire
‒ Bracelet de Tourmaline noire et d'Oeil du tigre
‒ Téléphone avec charme dino
‒ Sac de cours
‒ Pierre de malchance emballée

> Gemme -1

Tenue ♡

La colère est nécessaire ; on ne triomphe de rien sans elle, si elle ne remplit l'âme, si elle n'échauffe le coeur ; elle doit donc nous servir, non comme chef, mais comme soldat.
— Aristote
Il était normalement impossible de te mettre hors de toi comme tu l'étais présentement. Et pourtant, quelqu'un avait réussi. Qui ? Oh, mais c'est évident voyons ! Nul autre que Dipper Pines. Il avait cru bon de se faire mettre dans ta liste noire. Et d'indéniablement s'enfoncer pire que dans le noir. La deadline. Oh oui. Si seulement tu pouvais lui faire la peau... Et qu'est-ce qui pouvait bien t'en empêcher, après tout ? Tu n'avais de comptes à rendre à personne. Les lois humaines, tu te faisais presque un plaisir de les bafouer quand tu estimais qu'elles entravaient tes plans. Quand il n'y a pas d'hommes de loi dans les parages, tout est permis. Tu estimais qu'il n'y avait pas pire être humain que ce foutu gosse débile. Ton père aurait très bien pu mourir sous une pluie d'eau bénite s'il avait été présent au moment de la "prank" des deux abrutis sans cervelle. Comment tu l'avais su ? Oh, quand on se prend quelques gouttes brûlantes du système d'anti-incendie, oh, on comprend. Cette brûlure... Elle restait moindre tout en étant... forte. Après tout, tu avais réussi à te faire marquer par une brûlure d'eau bénite, que tu avais ensuite fait recouvrir d'un tatouage. Ton Memento Mori était là pour te rappeler ce jour où un homme de foi t'avais aspergée dans une église. Comment tu avais fait pour arriver à une pareille action ? Oh, juste des questions. De simples questions... Qui sont venues à bout de la patience d'un prêtre. Et, oh, non, tu ne regrettais pas ce que tu avais fait dans cette église d'Italie. Cela t'avais même enchanté d'avoir suscité une telle réaction.

Mais là... C'était totalement différent. Ce n'était plus de toi qu'il était question. Mais de ton père. Il avait voulu s'en prendre à ton père. Et ça... Rien que d'y penser... Tu avais envie de voir le Pines se vider de son sang, se noyer dedans, agoniser lentement... Avec la plus grande des délectation. S'il y avait bien une chose qu'il ne fallait pas faire, c'était s'en prendre à ta famille. Les seules personnes qui comptaient un tant soi peu pour toi. Tes... gardes-fou. Sans eux... Tu aurais sombré. Sans eux, tu serais certainement morte. Sans ton père pour te protéger des innombrables vampires peuplant cette terre... Tu serais morte. Dans le meilleur des cas. Certains vampires sont les pires raclures et pourraient profiter du fait d'avoir un dhampire à leur disposition. Après tout, on ne change pas un homme à sa transformation en vampire. Ils restent vils. Une boucle sans fin. Humain à vampire. Vampire à humain. L'un peut devenir l'autre. L'autre à besoin du sang de l'un. Véritable ronde infinie existant depuis l'apparition du premier vampire. Et toi, tu ne faisais pas partie de cette boucle. De ces mondes. Un cas à part...

Aller en cours serait... Très dangereux pour une certaine personne après ce qu'elle a fait. Mais... A défaut de le tuer tout de suite avec plein de témoins, tu pouvais au moins le faire souffrir. Après tout, certaines de ses dents devaient être jalouses des autres qui avaient pu se libérer de cette satané bouche racontant les pires mensonges possibles. Dipper Pines, un héros ? S'il était ça, tu pouvais tout bonnement te faire passer pour la reine d'Angleterre. Tu n'avais pas vu quelqu'un d'aussi imbus de lui même que lui. S'attribuer les exploits des autres pour en faire les siens uniquement. Pseudo statut ridicule. Tu parles. Il était rejeté de la plupart des gens de l'highschool. Sauf d'un certain groupe, parce que, oulala, monsieur avait trouvé le groupe des laissés pour comptes comme lui. Quelle jolie histoire digne d'un anime larmoyant. Tu n'avais rien contre eux, d'ailleurs. Des gens... Un peu comme toi. Mais toi, tu ne ressentais pas ce besoin d'appartenir à un groupe. Les gens qui t'emmerdaient... Tu les détruisais. Toute seule. Sans aucune forme de pitié. Oh, un bras cassé ou une main en puzzle, ce n'était pas si méchant comparé à ce que tu pourrais réellement faire. Casser la nuque de quelqu'un était aussi facile que de briser une allumette, pour toi. Les gens ayant eu affaire à toi pouvaient s'estimer chanceux que tu ne prennes pas leur cas au sérieux.

En te préparant pour aller en cours, tu observas ton étagère pleine de babioles magiques faites maisons mises dans des boites avec du sel et du cuivre pour te protéger de leurs effets. Même la sorcière à l'origine du sort n'est pas totalement protégée. D'autant qu'il y a la loi du triple retour. Ou comment avoir un mauvais karma, plus simplement dit. Être une sorcière à temps partiel était quand même fatiguant. Ton regard fut attiré par les trois pierres de malchance que tu avais faites avec celles que tu avais acheté au Mystery Shack. Mh... Tu en pris une et la glissa dans une de tes poches. Peut-être que tu aurais l'occasion de t'en servir aujourd'hui... Tu mis de la nourriture à Hugin avant de partir en voiture pour cette fabuleuse journée de cours. Totalement inutiles, soit dit en passant. Tu étais déjà diplômée. Ce qui était un plaisir était devenu soudainement plus... ennuyant. Cette année serait sans doute la dernière que tu passerais dans cette highschool. Si elle se finissait... Sait-on jamais... Enfin, le simple fait que tu ai falsifié ton âge aurait invalidé ton diplôme, alors, l'avoir ou non, c'était juste une question de "est-ce que je veux aller dans une salle de classe baignée de soleil à cause de l'été". Et très franchement, tu pensais avoir mieux à faire que ça. Mais bon, vous n'étiez pas encore rendus à la fin de l'année. Tu pouvais changer d'avis...

Tu te glissa dans une place de parking libre, du fait de son éloignement de l'entrée. Ah, les flemmard, on les connais. Toi, tu préférais surtout que personne n'accroche ta voiture. Cela ne faisait pas si longtemps que tu l'avais, tu préférais ne pas que des conducteur -voir ici dangers publics- fassent leurs preuves en abîmant ton bébé. Tu avais déjà assez envoyé de voiture à la casse dans ta jeunesse, tu passais ton tour, maintenant. Mais cela ne voulait pas dire que tu n'étais pas capable de ne pas respecter les limitations de vitesse juste pour le plaisir de le faire. Tu avais même fait des cours spéciaux pour... Si jamais tu devais fuir d'une course poursuite en voiture. Faire un virage à 180°c avec frein à main, c'était marrant... Bref. Tu pris ton sac du côté passager, ferma ta voiture consciencieusement, et pris le chemin de l'entrée. Il fallait que tu récupère quelque chose dans ton casier avant le premier cours qui n'allait pas tarder à commencer, la sonnerie n'étant pas loin. Urgh, devoir marcher dans ce groupuscule d'êtres humains. Déjà que tes oreilles captaient des murmures à l'autre bout des couloirs, au bout d'un moment, il y avait de quoi avoir la tête comme une pastèque. En ce moment, ils ne parlaient que de Dipper et Tristan. Oh, la belle affaire. Ils commençaient à te mettre en rogne, ceux là.

Tu ouvris ton casier et mis le nez dedans en cherchant ce que tu voulais dans les quelques babioles que tu laissais trainer dans ton casier. Si certains personnalisait leur intérieur, tu n'avais rien ajouté dans le tiens. Et puis, entre les quelques papiers glissés dedans et les tags des gens en mal de sensation... C'était déjà bien décoré. S'ils pensaient t'intimider avec les "weird" et autres jolis mots sur ton casier, eh bien... Non. Ça n'avait que le mérite de t'amuser tellement c'était puéril. "Ouuuh, je vais écrire sur son casier, elle va pleurer dans les toilettes de filles en voyant ça !" Voilà ce que tu pensais des gens qui faisaient ça. Tu ne t'attendais pas à grand chose de reluisant de la part des humains. Tu trouva enfin ce que tu voulais dans ton casier et le mis dans ton sac de cours avant de fermer la porte métallisée dans un claquement sec. Un beau clang faisant savoir ton mécontentement sur quelque chose. Tu ressentis soudain un certain changement... d'ambiance. Ouais, ce devait être le mot. Les deux personnes dont on parlait le plus en ce moment venaient de faire irruption dans le couloir. Supeeeer. Ils n'auraient pas pu faire pire que de te croiser.

« ... »

Tu les observa attentivement, à l'autre bout du couloir. Instinctivement, ton visage n'exprimais rien. Par contre, tes yeux... Si tu n'avais pas eu tes lunettes, chacun aurait pu voir la colère mêlée à une pointe de haine portée sur le Pines en cet instant présent. En plus d'êtres particulièrement... Rouges luisant. Tes poings étaient serrés. Les voir passer comme ça. Comme si de rien était... Tristan, tu ne disais pas, il n'était pas aussi porté sur les créatures que pouvait l'être Dipper... Et justement, Dipper, lui, soupçonnait quelque chose. Et il avait décidé de faire une "prank" particulièrement dangereuse, voire mortelle. Pour quelle raison s'en était-il prit aussi violemment à ton père ? Pour se venger de toi ? Ton père n'avait rien a voir là dedans. C'était comme si tu frappais sa sœur pour ses conneries, ça n'avait pas de sens réel. Sauf peut-être pour faire souffrir. Mais puisqu'il avait prit ce chemin miné... Pourquoi est-ce que tu te retiendrais ?

Tu attendis patiemment qu'ils arrivent à ta hauteur pour laisser ta colère parler. Lancer des piques ? Oh, non, pas aujourd'hui. Tu n'avais aucune envie de... parler comme ça. Parler avec tes poing te semblais plus approprié pour lui apprendre qu'il ne fallait pas qu'il touche à ta famille impunément. Lâchant ton sac de cours au dernier moment, tu te lança sur le Pines tel un catcheur faisant une prise des plus dangereuse. Tu te retrouva à califourchon sur lui, lunettes perdues dans le feu de l'action, et tu perdis le contrôle, laissant ton poing frapper une, deux, trois, quatre... Tu perdis finalement le compte. Tu ne voulais pas... Tu avais voulu lui faire peur. éventuellement le taper un peu. Mais là ta force t'avais encore échappé. Et ton contrôle également... Tu regarda la tête de l'adolescent. Là, il était bon soit pour l'infirmerie, ou l’hôpital, avec... Oh. Des dents cassées... Encore. Oups. Tu le regarda dans les yeux. Fort heureusement, tu n'avais pas frappé assez fort pour qu'il tombe dans la panade... S'il ne voyait pas la colère faisant luire dangereusement tes pupilles, tu ne pouvais rien pour lui. S'il voulait une preuve que tu n'étais pas normale, il l'avait. Qui peut avoir les yeux rouge luisant dans pareille situation ?

« CA C'EST POUR T'EN ÊTRE PRIS A MA FAMILLE ! »

Tu repris quelque peu ton souffle, ayant fini de le frapper, car il faut dire qu'évacuer tout ça était un peu fatiguant. Puis finalement, ce visage haineux laissa place à un sourire particulièrement vicieux. Avec des canines apparentes. Et seul Dipper était témoin de ceci, car ton visage était caché par tes cheveux aux yeux des autres. Tu te pencha pour lui chuchoter quelque chose à l'oreille, ne pensant pas à l'horreur que le fait d'être trop près de lui t'apportait. Il faut savoir faire des sacrifices...

« Si tu t'en prends à mon père pour quelque chose qui ne regarde que nous deux, je ne vois pas pourquoi je me priverais de faire du mal à ta sœur... Qu'est-ce que tu en dis ? Ce n'est que justice... Après ce que tu as failli faire. »

Et pendant que tu avais susurré ses paroles, tu avais pris soin de glisser la pierre de malchance dans sa veste le plus discrètement possible. Tu te redressa. Tu avait toute ton attention portée sur Dipper en cet instant. Mais pour autant, si quelqu'un s'approchait de trop près, tu étais prête à envoyer bouler tout le monde. C'était entre Dipper et toi. Personne n'avait le droit de se mêler de ça. Tu voulais voir la détresse dans ses yeux après ce que tu avais dit. Et t'en délecter un maximum. Il n'y avait rien de meilleur que de voir une personne se rendre de compte qu'elle avait merdé. Mais bon, il fallait s'attendre à tout... C'était Dipper Pines. Un petit enculé de première. Tristan ? Oublié. Mais bon, vu que Dipper était son meilleur ami, il ne saurait tarder se faire remarquer. Tu lui réservais également quelque chose, à cet imbécile de complice...
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Sam 9 Déc - 15:08
I've paid.
  #Karma
Juste après les pranks. Les deux diablotins retournèrent au lycée. Fier de leurs coups. Moins fier des conséquences ! Il faut dire qu'ils n'y étaient pas allé de main morte. Élèves comme professeurs, tous le monde avait eut sa part ! Et l’accueil qu'ils reçurent fut..... beaucoup, beaucoup de regards noirs. Les gens s’éloignaient pour chuchoter entre eux, ils  aurait pu se croire comme deux gangsters.
Et dire qu'ils auraient pu ne pas venir en cours. Genre, sécher le temps que ça se calme...... Dipper déglutit. Oui, ils auraient vraiment dû faire ça. C'est stupide de leur part. Ils vont se faire défoncer !! Bordel, il aurait dû écouter son cœur de couard plutôt que de vouloir absolument ne pas avoir d'absence ! Putain d'intellos ! Et ils sont deux, c'est ça le pire. Alors le brun jeta un regard vers son meilleurs ami. Pour se donner du courage. Pour l'encourager aussi. Ils allaient... devoir raser les murs pour un bon moment.
OK, les pranks c'était marrant, mais voilà qu'ils retournent dans le monde réel. Et doivent en affronter les conséquences. C'est dur, ça fait peur même. Il ne voulait pas y aller. Son regard était rivé au sol. La peau pâle, quelques gouttes de sueurs. On devrait rebrousser chemin. C'est ce qu'il n'arrêtait pas de répéter à Tristan. Qu'ils fuient tous les deux dans la forêt...... et encore. Ils avaient même prank les monstres. Vraiment.
Ils étaient allés trop loin.
RIP.

Lui qui n'aimait pas l'école. C'est comme dans son enfance où il se faisait persécuté. Il avait au moins un ami... c'est ce qu'il doit se dire. Ce n'est pas la même chose que la dernière fois. Et puis... il s'est endurcît ! Tout ça pour.............. pour rester encore plus marginal en somme. Tu parles d'un progrès.
Et alors qu'il broyait du noir, une main vint se poser sur son épaule. Le faisant d'autant plus sursauter qu'il poussa un cri trop aigu à son goût !

Oui, il hurla, de peur de s'en prendre une. Tout simplement. Dipper n'a jamais été courageux. Encore moins à se la ramener. Quoi que...
Mais tel ne fut pas sa surprise en voyant........ Ethan, Jeremy, Brandon et tous les autres.... ses yeux s’agrandirent, un sourire se dessina au coin de ses lèvres. Son groupe d'ami. Les peurs qu'il avait eut alors à l'instant s'estompèrent, il était radieux. Et le voilà se faire frotter la tête d'un air fier pour le punk. Quoi ? Leur bêtise leur avait plut ? Lui qui pensait en avoir déçu certains, il sembleraient qu'ils aient encore plus renforcé le 'mythe' autours d'eux !
Ils étaient le meilleur groupe d'amis qu'il avait pu rêver d'avoir. Ses Hencheminiacs à lui en quelque sorte ! Qu'il remerciait Tristan pour ça...!
Les êtres marginaux avec les marginales. Mais au moins, tous soudés et pas banals comme ces autres plebiens de lycéens, haha ! Dommage qu'ils n'étaient pas tous dans la même classe, ça aurait été génial ! Mais, au moins il avait des amis... c'est mieux que rien.
Ils durent malheureusement se séparer pour aller tous dans leurs classes respectives.

Alors les voilà dans les couloirs, prêt à aller commencer les cours. Une journée normale en somme, si on excepte les regards ! Et tout se passait bien pour le meilleur des mondes. Personne n'avait encore osé lever la main sur eux, sans doute du fait qu'il y a tout pleins de profs et de pions.
Ahah. Tous les mêmes au fina-

▷ OUgh!

Fut le seul bruit que le Pines laissa s'échapper. Le souffle coupé par un tacle digne de Sébastien Chabal.
La seconde d'avant, il avait esquissé les prémisses d'un sursaut, lorsque passé juste à côté d'Apocrypha, il vu son sac tomber et ses muscles se tendres. L'attaque.
Le choc fut douloureux. Le parquet en plastique froid de cet établissement scolaire n'avait rien d'un matelas trois étoiles. Le brun échappa un grognement de douleur, complètement désorienté d'être passé de la verticale à l'horizontal. Comme ça. D'un coup. Sans aucune forme de procès. mais ce qui attira son regard et lui fit bien vite recouvrer la pleine possession de son esprit fut cette lueur rouge au fond des yeux de la jeune file.
Ce ne fut pas sa position tendancieuse ni les triangles qu'elle portait qu'il le fit frémir. Mais bel et bien son regard.
Terrifiant.

Des lunettes volèrent.
Salade de phalange gratuite.
Il n'eut pas le temps de penser. Pas le temps d'hurler. Pas même le temps de se débattre. Un violent coup s’abattit sur sa mâchoire. Éclatant l'intérieur de ses lèvres contre ses dents. Déchirant la couche protectrice pour remplir sa bouche d'un liquide carmin. La deuxième frappe, de l'autre côté déchaussa les molaires hors de l'os de la mâchoire. Cassant pour certains, aux endroits déjà fragilisés et aux dents manquantes dû à son coup de la dernière fois.
Sauf que cette fois-ci, cela alla bien plus loin. Une, deux, trois.... cela ne s'arrêtait plus. Sa tête voltigeait de droite à gauche tel un pantin désarticulé. Chaque coup plongeait sa vision dans un blanc éclatant. Bientôt des cris, les gens qui étaient présent sur la scène du crime........ en plus de celui de Tristan ? Ils s'écartaient tous de là et les pions n'allaient pas tarder.
Mais c'était déjà trop tard.

CA C'EST POUR T'EN ÊTRE PRIS A MA FAMILLE !

Un cri de rage venant du fond du cœur. Il résonna presque dans toute l'école. Les cheveux gris de la vampire lui glissaient sur le visage. Ne laissant qu'à eux le 'plaisir' de vivre ce moment. Les yeux dans les yeux. Les paupières du Pines étaient révulsées, ses pupilles rétractées, son teint blanc et des larmes pointaient au coin de ses yeux dû à la douleur. Chaque côté de son visage commençait à se boursoufflait, prenant une teinte rouge puis bientôt bleu. Noir.
Son nez qui avait prit un angle inhabituel suintait un flot de sang continu. Sa respiration était si rapide qu'il devait tousser régulièrement tant le sang et la salive de sa bouche et ses gencives coulaient au fond de sa gorge. Son cœur battait tous les records. Il avait quelques soubresaut du au choc et à la peur.

Un sourire s'étira sur les lèvres de sa tortionnaire. Dévoilant de large canine qu'il avait déjà entraperçu lors de séances de stalk intensives. Une vampire. Évidemment. Il le savait déjà. Et même si elle ne collait pas à tous les critères, il ne savait pas quel genre de remède miracle #crèmesolaire elle utilisait. Cela ne changeait pas sa nature de monstre.
Dipper en avait vu de nombreuses, plus ou moins proche. Il s'était fait attraper par certains, il avait manqué de mourir de nombreuses fois. Il avait toujours craint pour sa vie et même s'il s'était endurcit il avait conscience de ne pas faire le poids face à elles sans un équipement adéquat. Là ? Il n'avait rien.
Alors, la créature, le bête sauvage, le monstre se pencha vers lui.
Ses muscles à lui se crispèrent, lorsqu'elle approchait d'une torture lente ses lèvres de son cou. Qu'allait-elle faire au juste ?!!!!! LE MORDRE ?! EN PUBLIQUE ?!! IL NE VOULAIT PAS DEVENIR UN VAMPIRE !!!!!! Certainement pas un monstre !!!!

Et le brun se débattit en vain, surpassé, écrasé par cette force de la nature. Son hurlement s'étouffa dans son propre sang. Il mourra de peur et heureusement qu'il avait fait pipi juste avant sinon il se serait sans doute uriné dessus. Il était terrifié, horrifié n'importe quel adjectif existant pour décrire son état de panique extrême. Elle pourrait juste le saigner à mort. Et ça non plus il ne le voulait pas !
Mais dévoilerait-elle son identité au grand jour ?! C'était bien trop risqué ! Quoi que............ Il n'avait tellement pas confiance en cette Apocrypha que toutes ses théories étaient invalides. Elle en était capable. C'est une folle, une timbrée !
Ce qu'il craignait n'arriva pourtant pas. Les lèvres et ses dents qui lui faisait tant peur en cet instant s'approchèrent juste de son oreille. Pour lui murmurer quelques mots. Juste entre eux.

Si tu t'en prends à mon père pour quelque chose qui ne regarde que nous deux, je ne vois pas pourquoi je me priverais de faire du mal à ta sœur... Qu'est-ce que tu en dis ? Ce n'est que justice... Après ce que tu as failli faire.

Ses mots muèrent sa peur en une rage sourde. Il serra les poings, l'expression de son visage déformée. Elle n'allait pas osée... elle n'allait pas toucher à sa sœur ?!! Mabel n'avait rien à voir avec ça pas plus qu'elle saurait se défendre. Au contraire ! C'était une groopie des vampires !!!! Ca serait encore pire ! Et il avait beau faire confiance à sa sœur pour se sortir de situations complètements farfelues, il ne risquerait pour rien au monde de la mettre en danger.
S'il lui arrivait quelque chose............... il se promettait de la faire souffrir au centuple. Pour n'importe quoi. Même une insulte. On ne touchait pas à sa soeur. Elle était comme une partie de lui. Vraiment. C'est la personne dont il tenait le plus au monde. Ils ne sont pas jumeaux pour rien.

Mais voilà. Il était impuissant en cet instant, et il souffrait. Beaucoup. Trop. Ses dents lui faisaient un mal de chien, son nez d'autant plus. Apocrypha pu se relever qu'il ne bougea même pas. Il ne pu même pas lui répondre, si c'est pour dire !
Non, il reste là. Lui lançant un regard purement haineux. Quoi qu'une pointe de peur. Oui. Il était désormais traumatisé par cette fille qui lui a cassé les dents pour la deuxième fois.
Et ses dents, parlons-en. En plus d'avoir une marre de sang sous la tête du Pines on pouvait clairement voir des petits morceaux blancs par-ci par là. Que ce soit cassé ou carrément arraché par la violence des coups. Son visage boursouflé passant du blanc au violet. Il n'avait presque plus de dent de devant, sans parler des molaires. Lui et McGucket auraient pu faire un concours d'édenté.
Dipper l'édenté. Son nouveau surnom à présent.

Et pourtant. Même si les gens en riront plus tard, sur le coup, ce fut un silence pesant. Face à la gravité de la situation certains appelèrent l'infirmière, des pions, quoi que ce soit. Et la pauvre Apocrypha si elle ne voulait pas avoir d’ennuis et de remontrance avant intérêt à changer de couloir assez vite.
Le Pines ne se releva pas. Il n'avait pas pour autant la tête qui tournait, certes, mais il était sacrément endolorit par la douleur. Il ne savait plus très bien non plus où il était tant ses pensées étaient intenses et confuses, toutes dirigés à l'encontre d'elle. Celle qu'il déteste.
Il ferma les yeux alors qu'on le tira ailleurs.

[...]

Dipper Pines se trouvait assit sur le rebords du lit de l'infirmerie. La tête penchée vers l'arrière se tenant l'arrête du nez avec un mouchoir plein de sang. On le lui avait remit sommairement en place, il avait hurlé de douleur. Et le plus désagréable dans tout ça était tous le coton qu'on lui avait enfoncé dans les narines.
Il avait des bandages sur tous le visage. des pansements et de quoi se désinfecter. Une chose est sûre, c'est qu'il sera exempter de cours pour la journée.
La porte s'ouvrit alors, ses yeux chocolats se rivèrent sur l'intrus. Il s'agissait de Tristan...... son meilleur ami.

▷ Ah fé ftoi...

De la salive partie faire son baptême de l'air. Il faut dire que sa tête avait doublée de volume à certains endroits ! Il n'arrivait plus à parler correctement à cause d'un certain nombre de dents en moins. La dernière fois, c'était passé dans le sens où il avait perdu deux molaire sur le côté. Mais là............... c'était grave. C'était extrêmement grave. Et même après un passage chez le dentiste, sa bouche sera marquée à vie.
Le Pines était bouillant de rage. Il serrait dans l'une de ses mains son totem du cerf en bois. Bien que celui-ci ne fasse plus effet depuis bien longtemps. Quel effet d'ailleurs ? Il n'en savait rien, lui il le prenait juste pour un porte bonheur. Voilà tout.
Si elle s'en prenait à sa sœur... c'était pire que la guerre. Il allait se jurer d'exterminer tous les vampires d'Oregon. De Californie et des USA tout entiers. Il allait déjà appeler Ford. Un raid sur le manoir Bahtory s'impose. Et avec de l'équipement. Ses vermines sont bien trop dangereuses. Éliminer le père et la fille serait un avertissement plus que suffisants.
Il voulu serrer les dents mais se fit plus mal qu'autre chose.

Ainsi elle l'avait prit personnellement cette prank ? A la bonne heure ! Il avait juste pranks on père comme toute la ville. En personnalisant la bêtise, évidemment qu'il avait prit compte de sa nature. OK, il avait une sacrée dent contre sa famille. Peut-être même y avait-il un soupçon de vengeande la dessous ! Mais il n'empêche que tout le quartier y était passé et pas seulement les Bathory.
Bref.

Dipper était heureux que son pote lui rende visite. Une présence chaleureuse. Un soutien.
Et pourtant. Le regard de Dipper avait quelque chose de froid et malsain. Un feu brûlant à l'intérieur de lui. Lorsqu'il repensait à ce qu'il s'était passé. A cette scène. A la douleur et la peur qu'il avait ressentit.

▷Fe fais la ftuer Fristfan. Fe fjur fe fais la ftuer.

Ses yeux rouges luisant sont gravés dans sa mémoire. Son sourire. Sa voix. Ses menaces. Il avait faillit mourir. Il avait vraiment eut chaud cette fois. Il aurait même pu se faire mordre... Dipper arbora un sourire déformé. Il avait vraiment été en danger cette fois, hein ? A cause de toutes ses pranks. Même Anoki le pacifique lui avait sauté à la gorge. Et il allait sans doute devoir affronté nombres de conséquences de ses actes.
Son pouls s'était accéléré. Le danger partout. Le danger qui venait de tout. Le danger mortels. Les ennuis à venir. Il n'était en sécurité nul part. Même à l'école. Même devant une forme d'autorité. Même chez lui. Est-ce qu'il devait avoir confiance en Tristan ? Est-ce que son bro continuerait de le défendre ? C'est vrai ça. Depuis le début, c'est lui qui prend pour tout. C'est lui qui se fait tabassé. Pas le blond. Peut-être en aurait-il marre et ferait semblant d'avoir été trainé de force dans l'histoire. Lui attribuer le mauvais rôle, aggraver sa situation.
Non. Tristan ne ferait jamais ça.

Il y avait quelque chose de vraiment très étrange derrière tout ça. Devrait-il se sentir coupable du mal qu'il a commit ? Devrait-il sentir un quelconques remords devant leurs conneries ? Ils s'étaient amusés, ils s'étaient sentit libres et puissants. When there's no cops around, everything is legal. Pour citer son cher grand-oncle Stanley Pines.
Oh oui. Il avait vraiment eut chaud. Maintenant c'était sa vie qui était menacé.
Le brun pouffa une fois. Deux fois. Plus fort. C'est un rire provenant du plus profond de ses tripes qui résonna dans sa pièce. Tristan comprendrait certainement.
Les autres ne saurait pas s'il s'agit d'un rire nerveux ou d'un rire dément.

Mais sa famille menacée elle aussi ? Ca, ça le faisait bien chier. Il avait la haine.

[...]

Et suite à ses évènements du côté de Dipper Pines. Celui-ci désormais parfaitement édenté fut traité de tous les noms à l'école. Une certaine haine s'était installé contre lui suite aux pranks. Apocrypha imposa le respect à tous, bientôt les élèves se poussaient à son passage et les mots dans le casiers se stoppèrent bien vite. De peur de représailles. Elle était crainte. Elle était respectée.
Les mots dans le casier ? Ce fut Dipper qui se les récoltas. Comme avant... de très mauvais souvenirs lui refirent surfaces. Augmentant son anxiété à l'école. Et désormais, à chaque fois qu'il passe proche ou dans la pièce d'Apocrypha, son rythme cardiaque s'accélère de manière significative. En général il prend la fuite, il change de pièce, de couloir, de direction.
Oh. Et tout aussi étrangement, il semblerait que la vampire n'est prit qu'une seule semaine d'exclusion alors qu'elle aurait pû avoir bien pire !.......... serait-ce dû à une vengeance silencieuse des professeurs et du personnels administratifs suite aux prank dont ils ont été eux-même victime ou une autre bizarrerie de Gravity Falls ? Affaire à suivre !
 
 
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Lun 11 Déc - 14:34
I'm out!
That's just too much!




« L'ignorance préserve de la peur. »


Les regards, les chuchotements, il faisait de grandes enjambées, sa bouche oscillait entre un sourire et une mine plus sérieuse, le blond avait presque l'impression d'être devenu la terreur de l'école. Pour si peu? Mais il n'a rien fait, ils ne leur faut vraiment pas grand chose. N'y avait-il pas eu bien pire dans cette charmante ville? Ils s'offusquaient pour ce genre de gamineries? Il ne pouvait s'empêcher d'en soupirer et lorsqu'il entendit certaines remarques de mecs se moquant d'eux un peu plus loin, il grinça même des dents. Il se retenait de rétorquer quelque chose, ça n'allait en rien arranger la situation, la violence ne résout rien, comme il l'avait dit à Anoki. Et puis... le Karma fait bien les choses puisque le garçon en question hilare, glissa malencontreusement sur le sol pour s'agripper à la première chose qui passa proche de lui, c'est à dire en l’occurrence, le soutien-gorge d'une malheureuse qui lui infligea sur le champs une droite digne des plus beaux films hollywoodiens et tout ça sous le regard du Tristan qui s’esclaffa bien vite à son tour. Comme on dit, rira bien qui rira le dernier, il se retourna presque vers son compagnon de connerie avant de constater...qu'il n'était plus dans le délire. Le voilà à nouveau soupirer plus lourdement cette fois en roulant des yeux. Oh come on, c'est maintenant qu'il se rendait compte qu'ils avaient merdé? C'était un peu tard, non? Qu'il ne l'a lui fasse pas à lui, il savait l'un comme l'autre qu'il ne regrettait rien, il avait affiché fièrement un sourire victorieux et malicieux sur ses lèvres tout du long et même après, ce qu'il aimait moins, c'est les conséquences, enfin c'est vrai qu'il ne l'avait pas pensé capable d'aller aussi loin.

Il écoutait le Pines d'une oreille distraite, toujours la même phrase. Alors quoi, il voulait fuir pour échapper aux conséquences, pourtant elles allaient un jour....non, il comprenait. Mais il n'avait nul part où fuir, il a le droit de ne pas assumer néanmoins il doit le faire la tête haute...enfin ils, oui il ne faut pas qu'il s'oublie parce que lui aussi à participer au final, il faut croire que le petit Tristan avait un peu trop tendance à l'oublier. Il croyait discerner des commentaires à son sujet, ça devait être désobligeant mais lui prenait plutôt ça pour un compliment jusqu'à.....oh. Ramenant ses bras le long de son corps il tourna son regard vers le Pines lorsque celui-ci se mit à gueuler. Fausse alerte. Sa bande de potes; tous aussi spéciales les uns que les autres, des gens à part mais pas trop non plus, c'est ici qu'ils pouvaient se sentir bien. Il avait même pu compter sur Jeremy pour faire disparaitre....certains éléments gênants d'une soirée....oh non, il ne devait pas repenser à ce qu'il avait fait...il avait vraiment déconné cette fois. Il avait sauvé les meubles mais il avait dû néanmoins conclure un petit marché avec le Geek, oh rien de bien méchant, cela lui prouvait juste que ses services n'étaient pas gratuits, même pour les potes, il en bouderait presque. Après une séance de franche camaraderie, ils durent se séparer pour aller dans leur classe respective. Oui, tout se passait bien...mais pour combien de temps cela allait durer? Pas longtemps visiblement, ses yeux se portèrent un instant sur Apocrypha, il allait même lui dire bonjour le plus naturellement du monde pourtant....son regard...quelque chose n'allait pas? Oh non...toute cette haine tourné vers eux, il le sentait mal et tout cela ne sembla malgré tout ne durer que quelques instants. Attendez, qu'avait-il fait pour mériter une telle animosité? Un miroir avec des commentaires....pas toujours très sympa de la part du Pines et de l'eau. Oui bénite et alors? Apocrypha n'est pas le monstre que décrit le brun, n'est-ce pas? C'est pas cool quand même d'avoir inondé chez elle....

Alors quand elle se jette toutes griffes dehors sur le brun, il pousse un cri pas très viril en tombant à la renverse. La scène qu'il voit....il en est tétanisé, son corps hurle de fuir, que finalement il avait raison, qu'elle est dangereuse, qu'il ne devrait plus s'approcher d'elle, ce...ce n'est pas humain ça! C'est trop violent! Ces coups sont...Est-ce qu'il est le suivant? Il est le suivant, hein? Oui il est certainement le prochain! Mais...mais il ne veux pas! NON IL NE VEUX PAS! PITIÉ NE LUI FAITES PAS DE MAL! IL REGRETTE TOUT! IL N'AURAIT PAS DU SE LAISSER AINSI BALLOTER PAR LES EVENEMENTS! Il se doutait depuis le début que c'était une très mauvaise idée tout ça mais il n'y pouvait rien! Dans quelle merde il s'est fourré!  Bien sûr il y avait toujours du bon dans les décisions que l'on prenait mais n'y avait-il pas plus de mauvais que de bons? Toutes les remarques du chasseur de paranormal lui revenait en mémoire, voilà ce que c'est de ne pas écouter un expert! Pourquoi il se voilait la face comme ça?! Il lui avait donné des arguments pertinents tout comme lui pour ce Greg! Et au final le brun sceptique avait finit par l'écouter et mener son enquête! Lui? Il avait fait mine d'écouter Dipper pour ne pas le vexer mais il n'avait pas crû une seconde à ses "C'est un vampire dude! T'approches pas d'elle!" Il avait un peu honte, parfois il ferait mieux de l'écouter. Il n'est donc en sécurité nulle part? C'est...terrifiant. Sa vie ne lui a jamais paru aussi fragile...il...devait fuir! Fuir! Fuir fuir fuir fuir fuir fuir fuir fuir fuir! Mais il devait réagir pour le sapin, elle va vraiment finir par le tuer s'il ne fait rien. NON DÉSOLÉ DUDE SA SURVIE EN PREMIER!

Nononnon ça ne va pas du tout! Son mal de tête reprend, il...il est perdu! Que doit-il faire?! Il doit penser en premier à lui bien sûr! Mais laisser tomber ainsi l'autre garçon...c'est une trahison! C'est une non-assistance à personne en danger, penses-y Tristan. De quelle façon te regardera-t-on après ça? Comme un lâche de la pire espèce! Mais...il est un lâche! Et ce n'est VRAIMENT PAS le bon moment pour faire preuve de courage selon lui! ON PARLE D'UN VAMPIRE! CA BOUFFE LE SANG CES TRUCS LA! TWILIGHT EST RÉEL! .....Elle brille au soleil? Faudra qu'il fasse plus attention en la regardant la prochaine fois, s'il y en a une, ce qui est très mal parti soit dit en passant!! Le peu de force qui lui reste sont employée uniquement pour se redresser, non, il n'y arrive pas, alors que les coups pleuvent et que son visage n'exprime que la terreur totale. En face, la personne qu'il a connu à disparu. Ce n'est plus Apocrypha Báthory, c'est une bête. Il a l'impression d'avoir été trompé, menti depuis tout ce temps, comme si ces moments ensemble n'avait été qu'une douce illusion, un mensonge...mais dans quel but? Lui faire baisser sa vigilance? Voulait-elle faire de lui depuis le début son casse-croute? Est-ce que Dipper Pines l'avait senti et avait tenté de le prévenir du danger? La paranoïa du blond n'avait jamais été aussi intense, ce mal de tête, ce putain de mal de tête...Son corps se détournait de la scène, il...voulait....partir! Partir loin de tout ça! C'était trop pour lui! Il...son petit coeur affolé en était la preuve, il allait mourir d'une crise cardiaque le pauvre à être dans cet état, il semblait presque aussi terrorisé que celui qui était en ce moment même en train de se faire édenter, ce qui est un comble! Eh, au moins la jeune fille avait réussie son coup, elle n'était pas prête de revoir Tristan lui faire une prank, oh non, il n'allait plus l'approcher à moins de 500 mètres, inutile de le lui dire.

Il n'existait peut-être plus aux yeux des deux autres mais cela ne l'empêchait pas d'être le spectateur d'une scène qu'il n'appréciait pas et dont il n'arrivait pas à assumer le rôle de plante verte. Soit il retournait dans les coulisses, soit il prenait place sur les planches. LES COULISSES LES COULISSES LES COULISSES IL VEUT RETOURNER DANS L’OBSCURITÉ C'EST BIEN MIEUX D’ÊTRE UN PERSONNAGE SECONDAIRE! NON NON TERTIAIRE, TOUT JUSTE UN FIGURANT CA LUI CONVIENT AMPLEMENT! Il rassemble son courage pour tourner les talons mais se stop presqu'aussitôt dans sa retraite. Nop. Il ne pouvait pas faire ça. Sa petite conscience le lui rappelait, voulait-il vraiment causer la mort de quelqu'un qu'il n'aurait pas sût protéger quand il en avait l'occasion? Non, n'est-ce pas? Et puis, ce qu'elle disait, Apocrypha, il ne le comprenait pas non plus. Est-ce qu'ils avaient....ah...l'eau bénite. Si elle était une vampire......son père... Oh mon dieu....ils ne savaient pas comment réagir à cette hypothèse. Il espérait avoir tord mais il ne voulait plus se voiler la face...et tous les éléments étaient là. Ils s'en étaient pris à sa famille....mon dieu...c'est pour cela qu'elle réagissait ainsi, n'est-ce pas? Alors....ils avaient mérités ce châtiment? N-non il ne veux pas! Il est désolé! C'est sa faute! Il aurait dû faire plus attention mais il...pitié épargnez-le! Quand il voit les dégâts sur le brun il....se sent terriblement mal. C'est....sa faute s'il est dans cet état....pardon....pardon Dipper....et dire qu'il veut encore fuir...il ne devrait pas, hein? Il devrait plutôt l'aider, après tout, le brun l'a déjà fait pour lui. Non...il ne peut juste pas...il a si peur.

-N-non! A-arrête! P-pardon...pardon mais s'il te plaît...s-stop!

Ce n'était vraiment pas très convaincant avec sa voix plaintive et presque étranglée dans sa gorge, mais les larmichettes qui pointaient au bout de ses yeux étaient bien réelles, il la suppliait avec son air de victime habituelle et même ceux qui leur en voulait se sentir subitement comme les pires enflures d'avoir ainsi fait pleurer cet homme. Quelle lavette. Mais que pouvait-il faire d'autre à part se lamenter sur son sort et celui du brun. La main sur la tête, il avait presque la vision embuée, sa respiration était saccadée, agitée, allait-il faire une crise d'angoisse? Oui, il était pitoyable, lui qui avait agit de manière mature face à Anoki, face à une fille il était une véritable merde. Mais elle avait frappée directement elle...et les dégâts conséquents qu'il voyait lui faisait froid dans le dos...une créature? Anoki en était-il une aussi? Et Dipper? Et Chenoa? Et les autres...Tristan tourna son regard autour de lui terrifier, il lui semblait que tous lui étaient devenus si étranger. Il ne....savait rien. Rien du tout. Tout n'est qu'une illusion! Tout est....faux? Il reste là, son mal de crâne grandissant, il....n'en peut plus...il voulait juste que sa sœur aille mieux...il voulait juste...des amis, une petite amie, une vie moins monotone....pas....ça.

Voilà ce que c'est de jouer avec plus fort que soi, le chemin qu'il avait emprunter allait désormais être couvert d'horreur dans ce genre. On dirait presque qu'il essaye d'agripper le sol pour tenter de s'y accrocher, ses dents se serrent, son regard s’assombrit. De quoi? Tristesse? Frustration? Colère? Désespoir? Impuissance? Bientôt il forme un poing qu'il frappe violemment sur le sol une fois...deux fois...trois fois...il ne s'arrête plus. Celui-ci devient même rouge à la longue, un râle lui échappe, il déteste cette situation! Il déteste déteste déteste déteste DETESTEEEEEE ça! Il voit bientôt son groupe d'amis arriver, comme les autres attirer par la foule, mais surtout par sa voix. Leur expression est indescriptible aussi, celle de Jeremy est quelque peu différente, plus....difficilement déchiffrable. Le punk va pour intervenir, il n'en a pas le temps, bientôt les pions agissent. Tout s'arrête. Difficilement...mais tout...s'arrête. On vient même le voir pour constater qu'il n'a rien à part un bon bleu sur la paume de sa main qui se formera probablement le lendemain.

[...]

Il était là à attendre à l'extérieur, le regard absent et lointain lorsqu'on lui fit signe qu'il pouvait entrer voir son bro à l'infirmerie. Il s'était contenté d'attendre ici, sur le siège tout du long. Les séquelles devaient être atroces. Lorsqu'il rentra, sa remarque aurait eu de quoi le faire rire à parler avec un cheveux sur la langue limite mais...non. Le blond ne riait pas, les traits de son visage était dur, lui qui était si doux et jovial, il semblait particulièrement garder confiner la rage qui l'assaillait. Sa main...était en plus mauvais état qu'auparavant. Elle était elle aussi boursoufflée, mais ça, ce n'est pas le plus important. Il aurait surement en temps normal essayé de rire d'une expérience malheureuse, essayé de lui apporter du réconfort, un mot encourageant, mais là, il resta silencieux, trop silencieux. Ses yeux passaient en revu l'état du Pines et bien vite il sembla se déconnecté, le regard plus lointain mais toujours aussi sérieux et...à la fois ardent et glacial. Il poursuivait en parlant, son élocution était devenu lamentablement, il serait mort de rire. Oui....oui....mais l'envie n'est pas là, c'est grave docteur, là on ne plaisante plus. Le voilà poser une main sur l'épaule de son partenaire de conneries.

-Dipper...c'est un vampire, non? Avec tout ce qu'on entend sur les vampires, tous ces livres, films....ils doivent être nombreux, très nombreux, si ça s'trouve ils ont carrément toute une organisation bien à eux, tu imagines si tu en tues un ou une tu as tous les autres sur le dos? Une dizaine à la grande limite mais une centaine...se serait du suicide. Renseignons-nous un minimum avant d'agir tête baissée.

Tristan, la voix de la raison? Oui et non, après tout il ne lui disait pas d'abandonner son projet mais était-ce ce que voulais entendre Dipper? N'était-ce pas normal de sa part de réclamer vengeance? Même s'il tombait dans la spirale, qui était-il pour le blâmer? Son rire...ne passa pas dans l'oreille d'un sourd et fit esquisser un léger sourire au blond. Oh, comme il le comprenait, finalement, il revoyait un peu son jugement à son sujet, peut-être même un peu trop.

[...]

Ce qui s'ensuivit...n'était pas beau à voir. La réputation du Pines avait chutée drastiquement mais ne croyez pas que cela s'éternisa, Tristan et la bande de weirdos y veillaient au grain. Les insultes se stoppèrent par leurs interventions parfois musclée, mais ce fut surtout les représailles sur internet, les secrets humiliants dévoilés sur les bourreaux qui calmèrent illico ceux-ci. Quant à la vampire, ce ne fut pas IRL qu'on la lyncha le plus, tout se faisait sur internet, tout comme elle perdu bientôt l'accès total de son ordinateur ainsi que de son portable. Qui avait donc bien pu lui faire ça? Encore un coup de Dipper Pines ou de son acolyte Tristan Smilovski? Oh, vraiment?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 02/01/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 13 Ans
Alignement: Neutre Mauvais
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Sam 16 Déc - 19:09
Ratings: Violence +50


High school ! Un des nombreux endroits où Gideon était adulé, et aujourd'hui n'était pas une exception à la règle malgré les récents pranks de cet abruti de Dipper Pines. Il était aussi déçu du comportement de Tristan mais bon, il était clairement influençable et influencé alors il préférait nettement garder sa haine pour le brun.
Une chose qui le satisfaisait cependant était que partout où il allait, les discussions sur le Pines cessaient pour se focaliser sur lui, encore lui, toujours lui. Sa popularité ne cessait jamais d'augmenter et tous voulaient lui parler, échanger des rires avec lui et obtenir des autographes. Oh, que c'est bon d'être aimé.. il avait vraiment hâte de tous les gouverner. Mais chaque chose en son temps, hum ?
Il ignorait pour quelle raison, mais il était sûr qu'aujourd'hui allait être une bonne journée. Ses capacités de médium, peut-être ? En tous cas il le sentait, il le flairait, il allait passer un bon moment aujourd'hui. Quant à la raison hum eh bien... wait and see.

Et, oh tiens voilà Apocrypha ! C'est bien elle qu'il apercevait de loin n'est-ce pas ? Il termina de signer son autographe avant de marcher plus rapidement vers elle afin d'aller la saluer. Il ne remarqua Dipper qu'au moment fatidique et.. ouch. Et un plaquage en règle, un ! Alors c'était ça le bon pressentiment qu'il avait ?! Un sourire radieux orna son visage, sourire qu'il perdit à l'instant où les élèves se mirent à s'attrouper, comme la coutume le veut lors de ce genre d'affrontements dans les établissements scolaires. Must keep up the appearances. Do not smile Gideon, do not laugh, even if it is so hard not to. Stay calm, you are the best comedian ever.
Le Magicien suivit donc la foule, s'incrustant aux premières loges assez aisément en prenant un air terrifié. Bien évidemment en fait, il savait qu'il allait adorer ça.

Le premier poing s'abattit, faisant un son des plus délicieux qui le fit presque frissonner de plaisir. Et alors que sa chère ami leva le bras pour frapper de nouveau il se dépêcha de sortir son magnétophone pour enregistrer tout ça et le conserver pour toujours avec lui.. bien heureusement, les regards étaient tellement rivés sur le spectacle que personne ne remarqua son acte.
Un, deux, trois, quatre.. les coups pleuvaient, les dents du Pines aussi. Il suffoquait dans son propre sang qu'il devait régulièrement évacuer en le recrachant dans un bruit immonde de gargouillis. Enfin, immonde pour les autres car Gideon adooorait ça. That's all you deserve fella.. i'm wondering what did you do to her ?
Car en effet l'Apocrypha était bien en rogne alors qu'elle cassait le nez du brun sans vergogne. Un autre de ses pranks, mais qui aurait cette fois eu des conséquences plus que désastreuses, ou simplement le caractère insupportable du garçon puant ? Impossible de le savoir et cela n'était pour l'heure pas le plus important, il fallait juste profiter du spectacle. Oh my, il serait presque prêt à encourager son alliée, s'il n'y avait pas tant de monde autour d'eux.

Il était sur le point d'éteindre son magnétophone, ayant bien assez de bruits de coups et de bruits de souffrance pour en faire une belle boucle qui l'aiderait tous les soirs à dormir, lorsqu'il entendit des plaintes pathétiques entrecoupées de pleurs étranglés. Tristan Smilovski. Il était totalement dépassé par la situation et tout ce qu'il pouvait faire désormais c'était pleurer et supplier. Pathétique. Gideon appréciait le blond mais il laissa tourner le magnétophone parce que.. comment dire.. ces pleurs s'inscrivaient parfaitement dans la scène, formant une sorte de douce symphonie à ses oreilles. Oh cela semble fou dit ainsi mais réellement, chaque son semblait à sa place, s'articulant divinement bien les uns avec les autres et le Médium en fin mélomane ne pouvait pas gâcher une telle opportunité. Il était à l'opéra en fait.. que le spectacle continue, puisse-t-il ne jamais, jamais se terminer s'il vous plaît.

Bon, bien sûr, toutes les meilleures choses ont une fin et le point d'orgue de tout ceci fut un magnifique cri de rage d'Apocrypha, qui mit un sublime point final à ce poème de sons. Il éteignit finalement son magnétophone et attendit que son regard croise celui de son amie pour doucement lui sourire. Bien sûr qu'il était fier d'elle.. ceci fait, il tourna les talons et s'en alla, rentrant chez lui non sans avoir prit quelques précautions.

Ainsi, un élève rejoint les deux amis à l'infirmerie brièvement pour déposer sur la table de chevet une boîte de chocolats de haute qualité. A l'intérieur, les dits chocolats mais aussi une carte "Get well soon fella !" avec un cœur et le symbole de Lil Gideon. Il fallait bien que Tristan sente que Gideon était choqué par ces actes..
Quant au lynchage d'Apo sur le net, malheureusement Gideon ne put le régler complètement alors il agit seulement en leur rappelant en se connectant avec son compte public que quelque soit le mal que cette personne ai fait, il exécrait ce genre de loi de Talion. Hypocrite certes mais cela eu son effet sur les personnes ayant leur nom en pseudo et ne voulant pas se mettre à dos Gideon ou simplement celles qui avaient honte de décevoir leur star adorée. C'est malheureusement tout ce qu'il pu faire pour elle.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Sam 16 Déc - 20:59
participant 1Apocryphaparticipant2Dipperparticipant2Tristan

You gonna pay for what you've done

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Collier de Tourmaline Noire
‒ Bracelet de Tourmaline noire et d'Oeil du tigre
‒ Téléphone avec charme dino
‒ Sac de cours
‒ Pierre de malchance emballée

> Gemme -1

Tenue ♡

On demande pardon quand tout est gâché et que cette absolution tardive ne peut plus rien réparer.
— Hubert Aquin
Regardez-le donc, le grand Dipper Pines. Il semblait d'autant plus pathétique maintenant qu'il semblait avoir subit un terrible accident. Juste à la tête. Il avait l'air bien pitoyable. Était-ce ça, la chose que la plupart des créatures redoutaient ? C'était fou à quel point cela t'avais paru facile de lui faire du mal au nez et à la barbe de tout le monde, sans que personne ne réagisse. Tous tétanisés par la peur de se faire eux aussi frapper et ressembler au Pines. Édenté. Ah ! Voilà une bien belle punition pour une personne telle que lui. Il allait apprendre à ses dépens que ses actes, quels qu'ils soient, avaient des conséquence. Et généralement, elles étaient mauvaises pour lui. S'il n'agissait pas comme le dernier des connards, peut-être qu'il n'aurait pas fini ainsi. Mais bon, il avait choisi sa voie. La plus douloureuse. La plus haineuse. Celle qui pouvait conduire à la mort à tout instant. Que ferait-il s'il finissait par avoir toutes les créatures le détestant sur le dos en une seule fois ? Pas sûr qu'il survive à tout ça. Méritait-il de vivre ? Méritait-il de mourir ? Oh, tu n'étais pas juge, mais ce qu'il avait fait, faisait sans doute pencher la balance du public vers la solution la plus funeste. Soit. Tu le laisserais en pâture aux monstres. Tu en avais fini avec lui. Et visiblement... Au vu de ce regard haineux, il n'avait rien comprit. C'était toi, la victime, pourtant. Toi à qui on avait touché la famille en premier.

Tu ne t'en prendrais évidemment pas à Mabel, tu la laissais aux bons soins de Gideon. Tu n'avais pas de raisons de te mettre ton allié actuel à dos. Tu te contenterais tout au plus de traîner dans les parages et de lui parler. Si bien entendu le dialogue est toujours possible après ce que tu venais de faire à son frère. Mais vraiment... Ce regard... Il... Ne pensais qu'a ses sentiments à lui. Il ne se mettais pas à ta place. Et pourtant, là, il était clairement dans la même station que toi, a contrario que tu n'avais touché personne de sa famille. N'étais-ce pas là, la preuve que ce gosse ne pensait pas aux conséquences de ses actes sur les autres ? Qu'aurait-il fait s'il avait tué ton père avec sa prank ? Qu'est-ce qu'il aurait osé te dire ? "Bien fait, sale vampire, vous ne méritez pas d'exister ?" Tu l'aurais tué. Mais avant. Tu l'aurais torturé. Pendant des jours. Des mois. Et il aurait fini par te supplier de lui donner la mort. Il n'avait pas le droit de vous juger. Ton père n'étais pas devenu vampire par choix. Tu n'étais pas née dhampire par choix. Alors quoi ? Cela ne changeait-il rien ? Tu n'avais pas de sentiments comme tout le monde ? Tu pouvais bien perdre les personnes qui comptent pour toi, les humains étaient plus émotifs et plus méritant pour avoir des sentiments ?... Tu haïssais définitivement l'humanité. Toujours aussi nombriliste. Toujours aussi pourrie de l'intérieur. Le Pines était un bon exemple des spécimens existant sur cette planète pourrie. Tu voulais tous les voir disparaitres. Tous. Qu'ils brûlent. Qu'ils meurent. Tu prendrais un siège pour observer le massacre avec joie.

Tu te releva, ayant suffisamment touché le brun, mais observa avec un léger sourire cette flaque de sang mêlée à des dents. Tu observa d'ailleurs tes mains, qui elles aussi étaient... rouge de son sang. Et les pointes de tes cheveux aussi, pour certaines. Mais oh, non, tu ne le goutterais pas. Tu ne boirais le sang de Dipper Pines pour rien au monde. Et tu devais avouer que l'affolement de son cœur quand tu avais approché la tête avait été des plus satisfaisant. Peut-être que la prochaine fois, tu lui arrachera la jugulaire d'un coup de canines. Après tout, pourquoi pas. Cela réglerais un problème épineux. Et cela aurait le mérite de rapprocher Mabel de qui voudrait bien la consoler. Ohohoh. Tous le monde à besoin d'un méchant. Et franchement, tu n'avais de toute manière pas l'étoffe d'une bonne personne. La faute à qui ? A la vie, évidemment. Les faibles pardonnent. Les fort écrasent leurs ennemis. Jamais tu ne pardonnerais ce que l'on t'a fait subir. Tu avais tendu les deux joues. Maintenant qu'elle étaient toutes deux assorties, tu n'allais pas recommencer. Tu n'étais pas maso à ce point... Puis finalement... Après un léger regard et sourire d'a peine une seconde à Gideon qui tourna bien rapidement les talons, tu tournas la tête vers Tristan, le regard froid comme la glace et le visage inexpressif. Tu l'avais entendu, bien sûr. Mais... arrêter ? Oh non. Le Pines avait eu sa correction jusqu'au bout. Tu fis quelques pas. Mh.

« ... Darling. Tu pourras t'excuser autant que tu veux, ce n'est pas à toi de le faire. Hélas, le tord fait ne semble pas être pris au sérieux par le coupable... »

Tu avais un léger pincement au cœur en le voyant comme ça. Pourquoi, ça, tu ne savais pas vraiment. Tu n'avais pas vraiment de raison de te sentir mal vis à vis de ça, si ?... Tu aurais voulu t'approcher un peu plus pour l'empêcher de se ruiner encore plus la main, te fichant bien du groupe... le fameux groupe... AHAHAH... qui pouvait approcher. Too late, deary's. Même les pions sont là, maintenant. Eh bien, il faut croire que l'highschool n'est visiblement pas assez... réactive. L'un des pions va pour poser la main sur ton épaule, que tu envoie balader d'un coup sec avec une mine renfrognée. D'où cet humain croyait pouvoir te toucher sans ton autorisation, surtout de cette manière ? Il voulait que tu lui casse le bras, peut-être, hein ? Tsss.

« Ne. Me. Touchez. Pas. C'est clair ? Où vous voulez peut-être finir comme lui, là ? Pfeh. Je sais où je dois aller, pas besoin de me traîner... Vous voulez ma photo, vous ?! »

Tu observa les élèves qui étaient disséminés dans les coins et étant près des murs en gros trouillards qu'ils étaient. On te dévisageais. Et d'un coup ils ont préférés regarder leur pieds plutôt que de croiser ton regard. Ils avaient raison de ne pas te regarder directement dans les yeux. Pas que tu leur aurais sauté à la gorge, mais tu n'aurais pas apprécié. De toute manière, tu sentais qu'on allait toujours te médire. Mais dans ton dos, cette fois. L'hypocrisie des humains... Tu récupéra ton sac sous le regard des pions et te mis en chemin vers le bureau du directeurs, les surveillants sur les talons. La vie pouvait reprendre son cours pour les autres élèves. Sans doutes traumatisés à vie d'une bagarre contre un stalker et une fille bizarre vénère. Les rumeurs sur ton compte allaient enfler, à coup sur... Mais c'était loin d'être ton problème, ça, non. Ce que l'on pouvait dire sur toi ne t'atteignait pas. Et cela n'avait jamais été le cas. Du moins, pas durant ces trois dernières années.

Une fois devant la porte du fameux bureau, elle attendit qu'on daigne bien la recevoir après qu'un des pions soit entré. Que de formalités ridicules pour ça. Qu'ils te renvoient sans tourner autour du pot, là, au moins, tu seras tranquille, plus besoin de te lever le matin pour aller te faire chier dans une pièce réduite remplies d'humains qui transpirent. Là ça serait ton odorat et tes oreilles qui te remercieront. Quand la porte s'ouvrit à nouveau, un "entrer" autoritaire se fit entendre. Mais toi, avoir peur du principal de l'highschool ? Ahaha, la bonne blague. Tu avais passé l'âge de te faire réprimander et d'en avoir quelque chose à foutre. Tu t'assis quand il te demanda de le faire, et tu le regarda dans les yeux, sans honte, sans ressentir la moindre émotion que cette entière satisfaction d'avoir fait ce que tu voulais.

           [...]

C'est avec un soupir que tu refermas la porte derrière toi. Comment tu avais fait pour ne prendre qu'une semaine d'exclusion ? Tu ne savais pas toi même pourquoi le directeur avait été aussi magnanime. Peut-être le fait que tu ai participé financièrement pour aider l'high school à réaliser certains projets pesait dans la balance. Car oui, tu avais donné de l'argent pour cet établissement par le passé. Un investissement qui ne desservait pas aujourd'hui... Mh, tu aurais sans doute dû ne pas balancer de la thune, car tu n'aurais pas dit non à une exclusion pure et simple. La prochaine fois tu évitera d'aider certains surveillants avec certains de leurs problèmes particuliers également. Les services que tu avais rendu par pur intérêt se retournaient-ils contre toi, cette fois ? Mh... Enfin bon, il fallait aussi dire que Dipper n'était pas dans les bonnes grâces de tout le monde après leurs pranks à la con. Peut-être que ça jouait aussi. Enfin, toujours était-il que tu étais dispensée dès maintenant de cours pendant une semaine. Des vacances. Tout ce qu'il te fallait pour ne pas croiser la tronche de Dipper Pines avant un moment, que demander de plus ? Rien. Tu allais gaiement rentrer chez toi. On pouvait d'ailleurs t'entendre siffler l'air de Kill Bill dans les couloirs menant à la sortie du bâtiment...

           [...]

Elle se rendit bien vite compte qu'elle ne pouvait plus utiliser certains de ses biens technologiques, comme son portable ou son ordinateur tout neuf. Est-ce que ça l'inquiéta plus que ça ? Non. Elle n'avait rien de réellement compromettant dans les dossiers de ces objets. En revanche, que l'on use de ses comptes sur certains réseaux, elle n'apprécia pas vraiment. Comment elle savait ? Eh, il ne faut pas sous estimer Apocrypha Báthory. Si un objet ne fonctionne pas, elle en rachète un autre temporairement. Un téléphone pourri avec une carte prépayée, c'est à la portée de tout le monde. Allez sur un ordi dans un cyber café, c'est aussi le cas. C'est chiant, mais ce genre de problème peut être contourné. Et s'il n'y avait que ça, elle pouvait tout aussi bien payer un pro pour débloquer tout ça et rendre l'infiltration impossible. Est-ce qu'elle avait l'intention de le faire ? Pas dans l'immédiat. Elle allait laisser croire au hacker qu'il avait gagné. Elle soupçonnait Dipper, mais... Hum, prendrait-il le risque de la mettre en rogne après qu'elle lui ai cassé la gueule ? Il avait, pour une fois, le bénéfice du doute. Pas facile à croire, hein ?
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 582
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Lun 18 Déc - 23:35
I've paid.
#Karma
Son regard en coin, il avait encore la tête penchée en arrière. Ahah. Il voulait serrer les dents, mais il ne pouvait pas. Ohh, surtout pas. Ça lui ferait trop mal. Atroce ! Mais le brun était surprit. Vraiment. Il ne pensait pas que... pourquoi avait-il pensé à ça d'abords ? C'était absurde ! Tristan ne se moquerait pas de lui voyons, jamais. Son bro le respectait assez. Ce n'était pas sa nouvelle voix zozotente qui allait changer quoi que ce soit.
Les choses étaient vraiment grave pas vrai ? Ils étaient tous les deux d'accords. C'était inadmissible. Inhumain. Putain de monstre. Elle relevait pas le niveau celle-là. Sérieusement. Le Multi-bear vaux cent fois plus qu'elle.
Et Dipper est sûr qu'il a bien prit sa prank, lui.
Même si les choses sont différentes ici.

Une douce main se posa sur son épaule. Réconfortante. La respiration du Pines se calma quelque peut. Cela se voyait clairement qu'il souffrait à chaque fois que de l'air entrait goulument dans sa bouche meurtrie.
Les yeux dans les yeux.

▷ Dipper...c'est un vampire, non? Avec tout ce qu'on entend sur les vampires, tous ces livres, films....ils doivent être nombreux, très nombreux, si ça s'trouve ils ont carrément toute une organisation bien à eux, tu imagines si tu en tues un ou une, tu as tous les autres sur le dos? Une dizaine à la grande limite mais une centaine...se serait du suicide. Renseignons-nous un minimum avant d'agir tête baissée.

Le Pines était ouvert à la discussion sur ce sujet. Il l'écoutait attentivement. Et hochait la tête à chacune de ses affirmations. De base, il aurait plutôt eut un air de monsieur-je-sais-tout Trust no One ne me sous-estime pas, mais là. On parlait de Tristan. JUSTE la deuxième personne en qui il avait le plus confiance après grunkle Ford. Donc lorsque le blond l'ouvrait, il la fermait et écoutait. D'autant qu'il le savait très intelligent. Et il commençait à se faire de l'expérience. Son avis était très important.

Et ce qu'il disait n'était pas con. Dipper le savait aussi, il était juste... aveuglé par sa rage. Rien que de parler de vampire le mettait en rogne si c'est pour dire.
Leur communauté est très grande. C'est un fait. C'est écrit dans tous les bouquins de fiction à leur sujet... et la fiction se base sur la réalité, n'est-ce-pas ? La question était de savoir si ces créatures de l'enfer coopéraient entres eux où s'ils se rassemblaient pas clan pour se mener leur petite guéguerre. A quel point aussi sont-ils intégré à la société. Y en a-t'il d'autre à Gravity Falls ? C'est très probable.
Ne pas agir tête baissé. Hm.. Il hocha une nouvelle fois la tête.
Peut-être devrait-il enquêter plus longuement. Trouver les autres s'il y en a et... se renseigner sur ce que pourrait engendrer ses actes. Apocrypha a menacé sa famille. Sa sœur. A lui de ne pas les menacer lui aussi !

Les lèvres du Pines s'entrouvrirent, lui laissant le loisir de contempler une bouche quasi entièrement édentée. Des racines cassées à la base, du sang, carrément des troues ci et là. Marqué à vie.
Sa voix était bien-sûr non articulée. Et assez lente. Il déglutissait tous les deux mots pour ne pas en avoir en travers de la gorge !

▷ Je te l'avais bien dit qu'elle était maléfique ! A ton avis. Pourquoi elle apparaît mal sur les photos ? Pourquoi ses cheveux sont gris par nature ? Pourquoi elle cache ses yeux pourpres derrières des lunettes de soleil ? Ils brillaient de soif de sang quand elle m'a attaqué, JTE JURE ! C'était flippant !!!!! Mec, t'étais même sceptique des photos que j'ai prit quand elle baille en cours de math ! SES DENTS ! Et puis la force qu'elle a, c'est pas normal tu l'as bien vu !

Un bref moment de silence.
Fait moi confiance la prochaine fois... je t'avais dit de en pas t'approcher d'elle pour ne pas avoir d’ennui... t'imagine si elle t'aurait sucé le sang ? Ou transformé en vampire ?? Je Voudrais pas que tu soit forcé de lui obéir ! Dude !

C'est vrai quoi ! S'il arrivait quelque chose au blond, le Pines s'en voudrait à vie. Il est encore trop naïf dans ce monde de brute. Le fait de s'imaginer qu'elle le morde et qu'il soit transformé en une genre de goule ou de serviteur vampirique sans cervelle.......brr......... et s'il aime sa condition ? Oh ce serait encore pire ! Il pourrait changer !! Ces trucs là ça retourne le cerveau !
Bref.
Il avait fait passer le message.

Et autre chose eut droit à son passage lorsqu'il se releva. Il changea ses cotons imbibés de sang avant de voir......... une boite de chocolats. Signé par ce cher ami Gideon. Un sourire crispé. L'expression pas de bras, pas de chocolat pourrait presque s'appliquer. Voulait-il le taunt ? L'empoisonner ? EMPOISONNER TRISTAN AVEC ?! Les trois en même temps ????????

En ce jour glorieux où Apocrypha a tabassé ce cher Dipper Pines, une boite de chocolat fit son baptème de l'air depuis la fenêtre de l'infirmerie. Aujourd'hui encore, entendant bien l'oreille les jours de vent d'Est. On peut encore entendre ses doux cris d'agonies raisonner.

[...]

Ainsi c'était Jérémy le petit malin qui avait saboté le moindre appareil électronique près d'Apocrypha. Haha ! Ca n'étonnait pas Dipper. Il fallait toujours que ce nerd mette son grain de sel pour défendre sa cause. Et dans un sens, c'était vachement flatteur. Jérémy était un très bon ami. C'était un régal de voir la foule de haine qu'il avait pu attiser sur internet et les messages compromettants posté sous le compte de la jeune vampire ! OH il y en avait des belles ! Vraiment. Il passait ses soirées sur les réseaux sociaux à boire de la soupe et rigoler à chacun des ragots.
Priceless cette convalescence.
Bon, Gideon était venu tout gâcher en stoppant le jeu, enfin en partie, mais ça en avait valu le coup. BON. OK. Il avait un peu peur aussi ! Il voudrait pas que cette histoire lui retombe sur la gueule !! Qu'Apocrypha s'amuse à l'accuser de hackeur !! Et c'est ce qu'il est avec ses grands talents voyons ! MAIS PAS ICI. TROP DANGEREUX. Danger !! Niet. Nada. Elle ne devait pas non plus accuser l'un des lascars. Ca la foutrait mal qu'il se fasse tabasser lui aussi pour prit sa défense. Ce serait vraiment dégueulasse.

Bref. Les jours d'écoles qui suivirent furent Priceless pour son bourreau. Le brun n'en menait pas large, enroule comme une mémé avec son foulard de trois couche de bandages bien épais. Il avait l'impression d'être un œuf de pâque ! D'autant que Mabel s'amusait à le décorer à coup de feutres pendant qu'il dormait... Pfffff !!!!
Ce fut lui qui se faisait écrouler de message insultant dans son casier. Lui qui -comme d'habitude- répondait TOUJOURS en cours pour étaler sa science qui se faisait moquer dû à ses zozotements. Résultat des courses, il ne disait plus rien en cours.... et s'ennuyait comme un rat mort à jouer au morpion avec Tristan -qui chouine pour tous le temps prendre les X alors que lui les aimes aussi !!)

A la cantine ? Il n'était pas non plus à l'abri. Son quotidien maintenant. Prendre le plateau du self, mais rien dessus......... poser sa bouteille de FEED. sur la table, mettre 400ml d'eau avec le sachet de bouffe en poudre et....... shaker. Boire le contenu dégueulasse pendant que d'autres ont des frittes dans leur assiettes...... pfff ! Rira bien qui rira le dernier en ayant une meilleur alimentation qu'eux !

Le pire restait quand même les couloirs. Lorsqu'il croisait la vampire il tournait les talons où... passait très vite la tête baissée et en sueur. Il avait tellement peur qu'elle récidive...! Laissez ses trois dents tranquille !!!!!!!!!! Elles serviront à garder le futur dentier maintenu ! Sans parler de son cœur qui s'emballe. Là, c'est la foire à la panique. Elle aurait bien réussir son coup au final cette conasse.
La voilà tranquille.

Et il fallu plusieurs jours pour qu'une information intéressante tombe.
Greg. Ami. Avec. Apocrypha. Le loup-garou était ainsi un allier à sa pire ennemi. ILS SE CONNAISSENT TOUS ! Le brun ne pouvait s'empêcher d'être... déçu. Les vampires n'étaient-ils pas censé être des ennemis des loups-garou ?! QUE NENI !!
Mais surtout, il avait des craintes par rapport à Tristan. Le blond qui était attaché à la vampire, savoir qu'elle fréquentait le lycanthrope qu'il n’apprécie guère... ça allait faire... des ravages !
UN COMPLOT ? Et sic 'était elle qui l'avait lâché sur eux ?! Ca se pourrait !!!!!! Oh, il n'aimait pas ça, mais alors pas du tout ! Mais pas question d'en parler à qui que ce soit. C'est trop dangereux.

©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 302
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡ Dim 7 Jan - 15:45
I'm so done
with your shit!




« L'ignorance préserve de la peur. »


Que pense donc le petit Tristan de tout ceci? Il écoutait les deux points de vue, ils savaient qu'ils avaient fucked up tous les deux, il ne voulait pas être trop dur avec la.....vampire...parce qu'il l'aime bien, parce qu'ils ont vécut des aventures ensemble, parce que c'est une amie précieuse de Toblerone et qu'ils sont responsables de sa colère. Elle lui dit que ce n'est pas à lui de s'excuser? Ce n'est pas faux....mais pas vrai non plus, n'est-il pas responsable de tout cela au fond? Mais il n'a pas le temps de remettre un peu plus en question ses choix. Oh non. Tristan va passer un mauvais moment. Un TRÈS MAUVAIS moment. Espérons qu'il retienne une bonne leçon de cette expérience et ne refera plus les même erreurs, n'est-ce pas? Oh certainement, un évènement comme celui-ci allait laisser de sacré séquelles psychologiques, il allait certainement en faire des cauchemars et retourner à sa place. Non mais n'avait-il pas trop pris la confiance depuis quelque temps? Au moins, à présent, il allait comprendre qu'il restait un mouton qui s'était, certes échapper de la bergerie, mais qui allait y retourner illico presto parce qu'il y a certaines choses dans ce monde qu'il vaux mieux ne jamais faire.

Le blond avait écouté sagement le Pines, il restait les sourcils froncés quelque peu agacé, pas par rapport à ce que lui avait dit le brun, peut-être par rapport à la situation? Dur de dire. Il avait acquiescer à ses propos sur la vampire, il n'avait pas tord après tout, elle était dangereuse après il savait que Dipper devait exagérer certaines choses sous le coup de l'émotion et de ses ressentiments envers la jeune fille et puis il avait même peur pour lui? C'était....gentil? Enfin, il aurait certainement pensé la même chose à sa place, il ne voudrait pas non plus qu'il soit aux prises avec une créature qui le force à lui obéir. C'est pourquoi il le regarda droit dans les yeux d'un air compatissant et désolé, il lui ferait plus confiance à l'avenir même si cela concernait une personne qu'il apprécie. Qu'est-ce qu'il va apprendre après? Que Chenoa est une loup-garou? Un esprit? Pitié non. Il allait vraiment devenir parano et suspecter tout son entourage d'être des mauvaises personnes et lui vouloir du mal. .... Comment Dipper Pines faisait-il pour ne pas devenir fou avec tout ça? On ne croirait pas mais il admirait ces personnes qui arrivaient à garder une bonne résistance psychologique, à rester saint d'esprit. Lui...il ne tiendrait pas longtemps. Combien de temps tiendra-t-il?

Pourquoi cette boîte de chocolats était passée par la fenêtre? C'était une belle attention de la part de Gideon, non? Il ne comprenait vraiment pas le brun parfois...pourquoi le détestait-il à ce point? Bon il comprenait qu'il ait fait des erreurs par le passé mais est-ce qu'on ne mérite pas de seconde chance? Il essayait vraiment de recoller les morceaux, de faire amende honorable du passé, de réparer ses erreurs alors ne pouvait-il pas faire table rase et repartir à zéro? Se passait-il quelque chose entre les deux dont il n'était pas au courant? Pourtant il ne voulait pas envenimer la situation, le blond n'était plus d'humeur, alors il se contenta de rester silencieux en voyant le geste du sapin. Peut importe, tout cela ne le concernait pas.

[...]

Quand vous apprenez que votre waifu est amie avec quelqu'un...dont vous commencez seulement à essayer de repartir du bon pied avec. Et que vous vous dites vraiment que tout est connecté!

Non sérieusement, Jeremy semblait presque ravi de lui montrer les preuves qu'il avait et il ne savait pas trop quoi en penser. C'est normal, non? Gregory est le petit ami d'Anoki et puisque celui-ci est un grand ami à Apocrypha il est normal que....que les deux se connaissent aussi et s'entendent bien. Haha.....hahaha.....décidément. Il...oh mon dieu, il n'a vraiment plus aucune chance avec elle. Bon sang, si tout le monde se connaissait, tout le monde doit les détester. Mais attendez, est-ce qu'Anoki est vraiment humain? Pas qu'on n'a pas le droit d'être entouré de créatures, après tout, ils auraient besoin de parler, hein? Mais...un vampire et un loup-garou ça peut transformer des humains, ça peut agrandir leur race de cette manière, n'est-ce pas? Hum...Ils se sont mis à dos un vampire et un loup-garou qui sait qui il y a d'autres dans leur contact! Pourtant le blond reste imperturbable, c'est qu'il finirait presque par s'habituer à ce genre de nouvelles à présent on dirait. On est à Gravity Falls, là où tout est bizarre, les coïncidences ne sont plus ce qu'elles étaient, plus rien ne devrait le surprendre, c'est une petite ville où tout le monde se connait et visiblement les créatures se cachent même parmi les habitants. Rassurant ou dérangeant?




Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡

MessageSujet: Re: You gonna pay for what you've done | Dipper & Tristan ♡
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Propriété Municipale :: Highschool-