Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 505
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines

MessageSujet: Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines Jeu 21 Déc - 12:49
Trois ptits tours et puis s'en vont
...En cette nuit, l'air de la forêt était froid. Jamais encore la neige ne lui avait paru aussi glaciale. Les flocons happaient son visage avec la force d'un vent assassin. Rougissant son nez, ses joues. Sur sa peau meurtrie, ils fondaient, les gouttelettes formaient bientôt des gouttes qui roulaient le long de son visage en larmes silencieuses. A moins qu'elles ne soient trop salées pour seulement être des flocons de neige.
Devant lui un véritable cauchemar. Les bipements du GPS de grunkle Stan n'arrivaient pas à couvrir les battements de son cœur. Boum. Boum. Boum. Ils resonnaient dans son crâne. De plus en plus fort.
Devant lui, un cadavre. Un cadavre avec un collier. La carcasse était de petite taille, celle d'un lièvre, étalée sur le côté le squelette entièrement visible. Des touffes de poils ci et là sur des lambeaux de peaux et de chair putrescente. Quelques articles se battaient en duel pour dévorer le liquide opaque sortant d'une fracture du crâne, bouillie liquéfiée d'une cervelle décérébrée.
L'un d'eux avait perdu. Le voilà rouler hors d'une des orbites.
Dipper eut une remontée acide qui lui brula l'œsophage et le fond de sa gorge.
Le crâne de la proie était monté de deux cornes. Des bois morts, flétris et cassant. Des bois ôtés de leurs vie. Ils ne ressemblaient en rien à ce qu'il avait connu. Ils étaient si.... Terne.

Oui. Cette créature, il la connaissait. Il la chérissait en tant que membre à part entière de sa famille. Une compagnie. Une collègue. Une fille.
Une amie.

Le cri de sa sœur déchira la forêt entière. Corbeau et autres charognards prirent leur envol. Sans même se décerner un regard tant le spectacle était morbide, les jumeaux se serrèrent l'un contre l'autre. Les mains de Mabel s'agrippèrent à sa veste. Lui passa ses bras autours d'elle. D'un élan protecteur, il passa ses doigts dans ses cheveux et ramena doucement sa tête contre son torse pour ne pas quelle continue en regarder ce......... ça.
Son regard se dirigea lentement vers Stan. Le vieil homme n'avait prononcé aucun mot depuis qu'il l'avait vu. Un silence. Lourd et pesant tant il était douloureux. Le reflet de ses lunettes empêchait de voir ses yeux. Il ne pouvait que constater cet air grave. Dipper s'inquiétait beaucoup pour lui. D'eux tous réunies, grunkle Stan était celui qui y était le plus attaché. Son jackpot comme il l'appelait. Un peu de compagnie pour ses fins de journées dans son canapé devant la télé. Son silence en disait long. Voilà qu'il se baissa, détachant d'une rare douceur le petit collier. Les straps et le trèfle à quatre feuilles en métal s'entrechoquaient. Ce même bruit si joyeux lorsqu'elle courraient vers eux pour demander un jeu ou un bain. Surtout un bain ! Elle était si friante des bubules........ Les mains du vieil homme se crispèrent, mais il se ressaisit bien vite, s'emparent de l'objet. Qu'il caressait entre ses doigts.
...........
C'est alors qu'un raclement de gorge se fit entendre. Celui de son autre grand-oncle. Ford. Il brise ce silence qui ne faisait rien si ce n'est les faites encore plus broyer du noir et s'avança sur la scène de crime. Un de ses genoux foula la neige pourpre. Le sang avait noirci et coagulé formant des caillots gelés. Mais le plus surprenant était de voir ces magnifiques fleurs éclot tout autour d'elles........ Dans la neige. L'auteur passa une main dessus puis s’attarda sur les marques tout autour de la lapine. Le regard de Dipper changea. Il serra les dents. Se décollant légèrement de sa sœur il se tourna vers lui.

« -Tu sais ce qui l’a tué ?!!
-Non Dipper. Il y a bien trop de créatures qui auraient pu faire cela. En revanche………… ces marques et ces arbres couché…

-DONC TU SAIS CE QUI L’A TUE ?

-………. Hm. »


Tout n’était peut-être que supposition et théorie, mais il voulait savoir. Il devait savoir. Les yeux du Pines brûlaient de rage. Ford ne connaissait que trop bien ce regard. Celui d’un homme vengeur. Celui d’un homme prêt à tout, les pires sacrifices pour mettre fin à une vie.
La moindre piste, le moindre indice.
Et Dipper Pines n'avait jamais songé à tuer une créature jusqu'alors. Vraiment. Il aimait cette forêt, il adorait ses mystères. Le mode de vie de ses habitants, discuter avec eux découvrir différents point de vu. Tout ceci était partit.
Il retournerait au Mystery Shack s’équiper d’armes mortelle. Bouillonnant de colère.

A suivre.
 
 
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 857
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 26
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines

MessageSujet: Re: Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines Jeu 21 Déc - 22:10





Trois p'tit tours et puis s'en vont.

Comment en est-on arrivé là? Il aurait dû partir seul. C'est ce qu'il avait voulu mais lorsque les gosses l'avaient suppliés pour l'accompagner, évidemment Stanley avait céder. Sans savoir. Il ne pouvait pas savoir ce qui l'attendrait. Ford les avait certainement suivis par curiosité ou parce qu'il n'avait rien à faire dans son labo pour l'instant; ce nerd. Bien sûr qu'il avait mis un sacré dispositif sur son jackpot, il sait très bien que celle-ci était très prisée des collectionneurs et des quelques jaloux concurrents qui essayaient probablement de s'accaparer cette petite merveille. Il comprenait que la belle voulait allait gambader mais le monde est dangereux, il avait donc accepté à la condition qu'elle mette ce collier. Pour prouver que eeeeeh nooooon, cette jackalope appartient bien à Stanley Pines PAS TOUCHE! Ou ça fera 50$. Et la grattouille c'est 100$. Pour le spectacle faudra rajouté des frais supplémentaires. Non mais, ils ont cru qu'on faisaient dans le bénévolat?! On peut dire qu'il se faisait un bon petit pactole en plus maintenant qu'elle était là. Si seulement...il n'y avait que ça. Il s'était attaché particulièrement à la créature. Il pouvait raconter ses trucs de vieux papi à la petite, avoir quelqu'un auprès de lui quand il était seul sur son canapé alors que son frère restait enfermer dans ses délires scientifiques, que son neveu partait à l'aventure avec son ami et que Mabel....eh bien parfois il se demandait ce qu'elle pouvait bien faire de son temps libre, parfois il allait discuter avec elle, lui tenir compagnie, il avait l'impression que tel les liens qu'il avait eu avec Stanford, le même schéma se reproduisait avec les jumeaux.

Il avait tout stoppé...oui, alors qu'il devait s'occuper du Mystery Shack, il avait demandé à Soos de le remplacer le temps qu'il aille chercher son Jackpot. Il râlait d'avance s'imaginant qu'elle passait du bon temps à s'amuser dans la neige et qu'elle en avait oublier de revenir. Oui, même si cela faisait plusieurs jours. Le premier jour il avait râler qu'elle oubliait de venir travailler et qu'il perdait de l'argent par sa faute, le lendemain il était aller dehors pour l'appeler sans succès et était revenu bien vite s'occuper des clients....mais le troisième jour, le voici prendre sa doudoune, de bonnes bottes et de quoi se défendre, juste au cas où. On sait pas quelles bestioles peuvent leur sauter dessus. Enfin si, Dipper et Sixer doivent savoir mais lui, non. Et ils était...tombés là-dessus. Son regard s'était assombrit d'un coup. Quelles émotions pouvaient traverser le vieil homme qui restait le regard focalisé sur cette carcasse...non, ces os...il ne restait plus que des os. Et cette couleur rouge partant sur le noir, elle n'avait pas été ensevelies par les flocons, il n'avait que peu neiger et avait donc été bien visible. Le cris. Les larmes des gosses. Tout était si déchirant. Mais la mort d'un membre de sa famille, cela l'était encore plus. Heureusement qu'ils étaient là. Oui, heureusement. Sinon dans quel état serait le mystery man? Probablement à hurler sa rage et chouiner comme un bébé. Il ne serait pas a tenter de rester le plus stoïque possible derrière ses lunettes, parce qu'il faut bien que quelqu'un se montre fort, non? Il ne pouvait pas craquer devant eux, il faut quelqu'un sur lequel il puisse se reposer. Seulement lorsqu'il sera seul. Oui....seulement après il pourra....Il l'avait entendu...oui elle venait seulement de trouver une famille parmi eux, elle s'était enfin habitué à eux, elle semblait si heureuse...il se rappelait de tout. Ça faisait mal, si mal.

Après il y a les si qui brise encore davantage, cette spirale de la souffrance on a beau essayer de ne pas y rentrer mais c'est impossible, on laisse irrémédiablement happé par elle. Et les accusations qui vont avec. Si je ne l'avais pas laissé sortir. Si j'avais été avec elle. Si j'avais pu la protéger. Si j'avais été un bien meilleur membre de sa famille alors elle serait toujours là. Il avait fini par savoir qu'elle s'était blessée et il n'avait pas crû aux histoires ridicules du brun, non, il savait que c'était au cours d'une de leurs aventures. Et pourtant, il avait laissé couler. Il avait....osé laisser couler. Et voilà le résultat. Jackpot, Toblerone, Jackalope, appelée là comme vous voulez, elle n'est plus....et c'est sa faute. Le grunkle se pencha vers l'avant pour retirer, avec une tendresse insoupçonnée, le collier du squelette non sans réprimé une grimace plus de chagrin que de dégoût. Il était censé protéger sa famille! Il aurait dû être là quand elle appelait à l'aide. Il....aurait dû y mettre le prix. Il avait voulu prendre le bas de gamme avec juste un GPS et un système d'alarme si on touchait à son collier mais ce n'était pas suffisant....il aurait dû mettre un de ses trucs pour bébé, elle aurait criée, il aurait rappliqué illico presto! Mais à la place...MERDE! Ses mains se crispèrent, non, il ne devait pas se laisser aller, il devait reprendre contenance, alors bien vite il se redresse en caressant du bout des doigts le collier comme s'il s'agissait encore d'elle.

Plus jamais il ne la verrait sautiller vers lui. Plus jamais il ne la verrait faire ses cabrioles et ses acrobaties. Plus jamais ils ne pourra la remercier et la féliciter d'être une arnaqueuse professionnelle. Plus jamais il ne pourra lui dire à quel point...il l'aimait. Encore une fois. ENCORE. UNE. FOIS! Il n'est vraiment qu'un bon à rien! Ce raclement de gorge le ramène à lui mais il ne tourne même pas son regard, de peur que ses yeux laissent entrevoir les fines gouttelettes aux coins de ses yeux, alors il préfère froncer ses sourcils et se racler aussi la gorge à son tour pour renvoyer ses larmes d'où elles viennent! Il écoutait la conversation l'air de rien et il était hors de question qu'il laisse son neveu être un assassin. Non, lui il a un dossier long qui ne s'effacera jamais peut importe les bonnes actions qu'il fera, Dipper, lui, c'est vierge. Il ne doit pas se salir les mains, ça, c'est son boulot. Et tant pis si celui-ci doit lui en vouloir, viendra un âge où il comprendra.

-I'm coming with you.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 07/07/2017
Age : 18
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines

MessageSujet: Re: Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines Ven 22 Déc - 14:12


Trois ptits tours et puis s'en vont
ft. pines


Ils n’auraient jamais dû la laisser partir seule. Même si Grunkle Stan les avait assurés qu’ils ne la perdraient pas grâce au GPS qui était présent dans son collier. Non. Quelqu’un aurait dû rester avec elle. Parce qu’ils ne l’avaient pas fait. Ils l’avaient laissé seule pendant qu’elle était censée s’amuser. Qu’elle devait rentrer le soir-même, comme elle le faisait en général. Le bain pour son retour avait même été prêt, avec le bain moussant qu’elle préférait, les bubulles chères à son cœur que Mabel avait pris soin de bien faire apparaître.
Mais elle avait dû le vider en voyant qu’elle ne revenait pas et même si elle était réellement inquiète, elle n’avait pas voulu en parler parce qu’elle se disait qu’après tout elle était peut-être juste partie un peu plus loin qu’elle ne s’aventurait en général et que c’était pour cela qu’elle n’était pas rentrée à ses heures habituelles. La vérité était bien différente, pourtant.
Elle avait suivi son oncle lorsqu’elle l’avait vu sortir pour aller chercher leur petite Toblerone, mais déjà là un mauvais sentiment s’était emparé de son cœur et elle avait cherché la main de son frère pour un semblant de réconfort, emmêlant leurs doigts sans pour autant le regarder. Elle espérait qu’il comprendrait ses sentiments sans même qu’elle ait à ouvrir la bouche, sans qu’elle ait à prononcer quoi que ce soit. Parce qu’il était son double alors il devrait pouvoir la comprendre, pas vrai ?
Au fur et à mesure qu’ils approchaient le silence se faisait plus lourd, presque cérémonial. Un frisson parcourut la brune, la froideur qui régnait ou bien la peur de ce qu’ils allaient voir ? Probablement un peu des deux.
Et c’est là que Mabel la vit. Sa Toblerone. Sa Jackalope. Son amie.
Elle ne ressemblait plus du tout à ce qu’elle était avant. Pleine de joie, bonne humeur. La fourrure toute blanche qui montrait son innocence et sa joie de vivre. Il n’y avait plus cela. Plus rien d’autre que des os et du sang. Ses cornes étaient…ternes ? Oui, c’était sûrement ce qui pouvait le mieux exprimer ce qu’elle voyait : terne.
Au début elle ne sut pas quoi dire, bien trop choquée et sonnée par la découverte. Elle ne s’attendait certes pas à une bonne nouvelle. Mais pas à quelque chose comme ça. Pas à cette horreur. C’est seulement lorsqu’elle commença à réaliser qu’un énorme sanglot lui échappa et elle se tourna pour enfoncer sa tête dans le cou de son frère, à la recherche d’un quelconque support.
Non. Ce n’était pas possible. Toblerone ne pouvait pas… être… Non. Elle refusait de regarder une nouvelle fois le petit corps frêle qui était en face d’eux. Ses deux mains s’agrippèrent aux pans de sa veste sans qu’elle ne réfléchisse même à retenir les larmes qui dévalaient maintenant ses joues. C’était trop pour qu’elle puisse se retenir. La petite Jackalope n’avait pas été qu’une amie. C’était devenu un membre de la famille. Elle l’avait aimée autant qu’elle aimait Dipper et Stanley. Elle avait eu besoin d’elle ces derniers temps et n’avait jamais un instant ne serait-ce qu’imaginer qu’elle puisse vivre sans elle. Non.
Et pourtant…
Le bruit de la clochette accroché au collier arriva à ses oreilles et ses sanglots redoublèrent lorsqu’elle réalisa qu’elle ne pourrait plus jamais l’entendre lorsqu’elle voulait un bain. Ou des câlins. Ou juste parler entre filles.
Il lui fallut toute la force qui lui restait pour ne pas qu’elle s’effondre là, tout de suite, au sol. Toute son énergie passait dans son envie de se rattacher à l’une des dernières personnes qu’elle savait être là pour elle. A la seule personne qui avait toujours été son soutien malgré les trois années qu’ils venaient de passer.
Aux paroles de Ford, elle sentit Dipper se tendre sous elle et c’est à ce moment-là qu’elle décida de s’écarter de lui pour lui donner l’espace dont il avait désormais besoin. Un reniflement. Elle essuya son nez du dos de sa main puis ensuite ses yeux et essaya de remettre de l’ordre dans ses idées en regardant les hommes de sa famille voulant prendre les choses en main. Mais il était hors de question qu’elle reste de côté. Elle allait venir avec eux. Elle aussi allait venger sa Toblerone. Son ange. Son bébé.
« You won’t go anywhere without me. Where you’ll go, I’ll go too.  »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 505
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines

MessageSujet: Re: Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines Ven 22 Déc - 17:44
Trois ptits tours et puis s'en vont
Pourquoi. Ses mains se crispèrent sur le pull de sa sœur. Sa gorge se nouait et même s'il s'étouffait avec sa propre salive, il ne pouvait rien faire tant il était raide. Pourquoi elle ?! Dans cette putain de forêt il n'y avait pas d'autres animaux random ?! Elle courrait si vite !! Comment avait-elle fait pour se faire attraper ? Il la connaissait si bien. Toblerone avait une agilité sans pareil. CE N’ÉTAIT PAS NORMAL. Il y a bien plus facile qu'une Jackalope à attraper.
Son cadavre hormis la viande était entier, pas de bois en trophée, pas de pattes coupées pour la chance. Les marques d'une bête sauvage..... Et de vils pensées se glissèrent dans l'esprit du jeune homme. Lui cherchait un coupable. Un monstre en particulier.
Tien, ça pourrait être l’œuvre d'un loup-garou ça ! Si c'était le cas, il lui en ferait bouffer à Greg de l'aconite. Ça pourrait être... les gnomes sauvages ? Pourquoi pas brûler la forêt !! Où est-ce que Ford à planqué son quantum destabilizer ? IL VA PULVÉRISER LE MONSTRE QUI A OSE LEVER SES GRIFFES SUR ELLE !
Il..... il ferait presque un deal avec Bill pour la ramener ! PRESQUE ! Parcequ'avec ce démon il y a toujours une couillonnade quelque part.

Si il avait été là pour elle, il aurait pu la protéger. Si il ne l'avait pas faire sortir, elle n'aurait pas rencontré tout ces dangers. Si il l'avait grondé avec plus d'ardeur, elle n'aurait osé plus sortir.... il aurait dû arrêter de se mettre en retrait par rapport à Tristan et pour une fois assumer un rôle de maman qui porte la culotte ! Si il l'avait occupé pour ne pas qu'elle sorte et si il l'emmenait plus en aventure avec eux en aventure, elle préfèrerait rester à la maison se reposer plutôt que de sortir toute seule.
C'était sa responsabilité de 'maman'. Celle de la surveiller. De veiller sur elle, à sa sécurité. Il n'était même pas foutu de faire ça ! Il était tellement en colère contre lui........!

Dipper se mordit jusqu'au sang sa lèvre inférieur, avant de la relâcher parceque ça faisait un peu beaucoup mal. Avec des Si, on refait un monde. Mais il n'allait pas faire que ça. Non. Il allait agir.
Il réquisitionnerait Ford. Lui saurait les guidés. Et Grunkle Stan les accompagnait, c'est parfait. Il n'était pas mieux de trois hommes pour régler cette situation. Abattre la bête. Les bêtes. Toutes celle qu'il faudrait.
Il interrogerait des gnomes. Il les torturerait même pour les faire parler !! Qui a un sifflet à ultra-son ? Il connait leur faiblesse. Toutes les faiblesses de beaucoup de monstres. Il n'avait qu'à ce servir de ces stupides créatures.
Bonne qu'à prendre en photo.
Ces sans cœurs, comment ont-ils osé toucher à elle ?! C'est pourtant connu dans toute la forêt que la Jackalope Blanche appartient au Mystery Shack ! ELLES VEULENT LA GUERRE C'EST CA ?! ELLES VONT L'AVOIR !!!!!

Il serrait tellement fort des dents qu'il allait se faire mal aux racines des molaires. Il finit par se soustraire à sa soeur, s'avançant à son tour vers la carcasse. Son visage était rouge. De froid, de colère, de pleurs. Il avait beau vouloir jouer les héros... il n'était pas aussi fort que ses grand-oncles. C'est un torrent continu de larme qui coulait le long de son visage, elles allaient se mêler à cette neige pourpre et malfaisante. La morve coulée de son nez et soit il reniflait bruyamment, soit lorsqu'elle atteignait la commissure de ses lèvres, il l'avalait. Rajoutant un gout encore plus salé à ses larmes.
Il se jurait de la venger. Il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le jurait, il se le JURAIT !!
Voilà qu'il tendait les bras ramassant en tremblotant de sanglot le cadavre. Certains morceaux se détachèrent, les lambeaux de peaux et anciens tendons qui ne pouvaient plus tenir le poids du squelette tombèrent au sol. Alors, le Pines serra contre lui un morceau de cage thoracique et une patte arrière cassée encore pendouillant. Il se foutait de l'odeur putride que cela pouvait dégageait, ni des vers de mouches qui tombaient entre ses vêtements. En temps normal, il aurait hurlé de peur...mais il était trop triste et fatigué pour ça. Non, au contraire, ses sanglots se firent bien plus bruyant, comme des complaintes. Il se balançait en appelant presque sa maman. Sa maman à lui comme un enfant ayant besoin du réconfort maternel pour oublier tout ses soucis. Et ses cris de douleur s'étouffèrent jusqu'à ce que plus un son ne sorte de sa gorge. Alors que pourtant, il avait toujours la bouche ouverte et les traits tirés, juste le sifflement de son souffle arrivant à sa fin.
Elle était vraiment morte pas vrai ? C'était pas un rêve ? C'était pas son imagination de paranoïaque ? Là ! Elle sortirait peut-être de ce buisson en rigolant 'haha je vous ai bien eut !' qu'elle dirait ! Ou même un 'PRAAANKED!' elle avait aimé se venger peut-être y avait-elle prit goût ?!
Il serra tellement fort que l'une des côtes de la lapine craqua. Ce bruit eut le dont d'énerver encore plus le brun qui décida de ramasser ses autres os pour faire une sépulture digne de ce nom.
Il se releva, le haut complètement salit pas les sucs du cadavre. Mais il s'en foutait.

-Non Mabel. Tu ne viens pas avec nous.

Tu es trop gentille. Tu vas nous gêner. Hors de questions qu'il mêle sa soeur à ça ! C'était peut-être leur vengeance à tous, mais... C'EST A LUI DE LE FAIRE ! Elle l'appelait Maman ! Il avait autant de responsabilité voir plus que Stan là dedans ! Et Tristan aussi, mais lui ne sera pas mit au courant. Il est trop fragile lorsque cela concerne des petits animaux mignons... Trop fragile.... Et sa soeur.... oh non, il ne voulait pas sous-estimer Mabel, mais........ s'ils comptait vraiment abattre une créature........... il n'est pas sûr qu'elle pourrait elle aussi aller jusqu'au bout.
Et il ne voudrait pas manquer l'opportunité de tuer l'assassin.
Oh, elle allait certainement le prendre très mal. Il le savait. Mais il était tellement en colère...
Il allait y avoir conflit.
 
 
©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines

MessageSujet: Re: Trois ptit tours et puis s'en vont. PV • Pines
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» louis&demyan&isaac ϟ trois petits tours et puis s'en vont.
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)
» Trois petites notes et puis s'en vont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest :: Gnome forest-