Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Invité "
avatar
Who am i !

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: There's something in the woods [pv] Sam 23 Déc - 19:25
Le bois. La forêt. The woods. Même de nuit je les connais par coeur, ou presque. J'ai bien du passer 10 années de ma vie à crapahuter dans la forêt, rouler dans la poussière, tomber dans la boue, courir sur les troncs, sauter sur les branches d'arbres et rentrer chez moi couverte de saletés au grand dam de ma mère. Ici, personne ne peut me voir, et j'en profite ! Pas question de garder forme humaine si il n'y'a personne aux alentours, je préfère revêtir ma splendide fourrure bleue et de vraies papattes de chat agiles pour grimper dans les arbres plutôt que des mains de primate malhabiles. Yeap. Dans cette ville il y a tellement peu de moment ou je peux me détendre sous ma forme naturelle que j'essaie de n'en rater aucun. Yeap. Sentir le vent froid de la nuit sur sa fourrure, l'herbe sous ses pattes, entendre chaque bruit de la forêt grâce à une ouïe aiguisée...
Et aussi pouvoir laisser de jolies traces de griffes sur les arbres. En fait, j'en avais laissé un peu partout dans le coin en imitant aussi précisément que possible les traces que laissent les ours pour marquer leur territoire. Généralement personne -sauf les plus BADASS- ne s'approche des endroits marqués comme ça et au moins je suis tranOh mon dieu est ce que c'est un humain ?

Fuck.
J'étais sur le point de rejoindre ma planque -pas grand chose, une maison abandonnée et à moitié en ruine, mi poussiéreuse, mi humide, mi moisie- mais quelqu'un s'y trouve déjà. Re-fuck. J'aurais pas pensé que quelqu'un se serait aventuré entre les griffures d'ours, la forêt profonde, ainsi que tout le ptit bordel que j'avais rangé la au fil du temps !
A peine le temps d'un coup d'oeil brillant, et même très brillant sous cette forme, j'arrive à apercevoir un homme avec une coupe tout droit sortie des années 80. ou 70. ou 60. Whatever. Un truc vieux quoi. Je me planque immédiatement après dans la végétation humide et commence à me concentrer pour reprendre une forme humaine... La fourrure de mon corps se tend, se rabat sur ma peau comme pour y former une couche de peau humaine, tout comme mes oreilles qui se rabattent et finissent par disparaitre; mes grosses papattes de chaton deviennent de banales mains humaines, mon museau prend la forme puis la couleur d'un nez. En une vingtaine de secondes, je me retrouve donc batte en main, parfaitement humaine, et sort des buissons sans discrétion pour me diriger vers l'individu "squatteur". Après tout, y'a assez de place pour deux la dedans !

Encore quelques pas vers la maison, puis je l'interpelle. Peut être que dans l'obscurité il ne m'avait même pas remarqué ? Qui sait.

Hey ! Salut ! T'es qui ? Tu viens de la ville ? Y'a peu de gens de la ville qui se baladent en forêt. Du moins pas si loin.

Je m'avance vers lui, mains dans les poches, sans aucune source de lumière autre que mes yeux à peine brillants sous cette forme. Ce serait pratique d'avoir une lampe torche, ou une bougie quelque part tiens.

Hé, y'a des bougies à l'intérieur si tu veux. T'es pas paumé au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 19/11/2017
Age : 74
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21
Alignement: chaotique neutre (mais dans le fond c'est un bon gars)
Inventaire:

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: Re: There's something in the woods [pv] Mer 27 Déc - 2:07


There's something in the woods.


- « Et merde il fait déjà nuit. Comment je vais faire maintenant ? Je vais tout de même pas rester ici toute la nuit ? »

Quel con. Eddy regrettait la décision qu’il avait prise quelques heures plus tôt, à ce moment là, se balader dans les bois semblait être une bonne idée mais maintenant qu’il était coincé dans l’obscurité, la forêt semblait beaucoup moins accueillante. Il marchait lentement dans la nuit depuis plusieurs minutes, éclairé par la seul lumière que dégageait la flamme de son zippo. Il n’avait pas vraiment peur, surtout bien emmerdé, il savait qu’il pourrait retrouver son chemin une fois le jour levé, et n’était pas vraiment du genre à être effrayé par cet environnement, enfin, pour le moment. Il se souvenait être passé peut être une heure plus tôt devant une maison à moitié en ruine, pas pire que chez lui à vrai dire, il s’était mis en tête de la rejoindre ne serait ce que pour se mettre à l’abri et peut être faire un feu pour se réchauffer un peu, les bois sont froids à cette période de l’année. Il frissonna.

- « Putain faut que je la trouves cette baraque de merde ! »

D’autres longues minutes passèrent avant qu’il ne tombe dessus par pur hasard, un sentiment de victoire s’empara alors de lui, il fit le tour de la maison pour trouver la porte, et une fois devant s’arrêta. Un bruit se fit entendre derrière lui, il se retourna par réflexe mais ne vit rien du tout. Étrange, mais, sans doute était-ce une bestiole de la forêt, rien de bien dangereux, un ours aurait sûrement été plus bruyant. Il se tourna donc à nouveau vers ce qu’il restait de la porte avant d’être interpellé par une voix venue de derrière.

- «Hey ! Salut ! T’es qui ? Tu viens de la ville ? Y’a peu de gens de la ville qui se baladent en forêt. Du moins pas si loin. »

- « XDJRJRKEJR ! »

Pris de court, Eddy sursauta tout en se retournant d’un bond, faisant face à la propriétaire de la voix, prêt à cogner. En réalisant que c’était une jeune fille pas bien grande et plutôt mignonne, il baissa sa garde, bien que son expression trahissait une incompréhension.

- «Hé, y’a des bougies à l’intérieur si tu veux. T’es pas paumé au moins ? »

- «Putain de merde ? Qu’est ce que tu branles ici en pleine nuit bon dieu ? Nan sérieux, qu’est ce que tu branles là ? C’est peut être dangereux merde, faut pas se balader ici la nuit ? »

Il réfléchit rapidement, se rendant compte de l’ironie de la scène, lui qui s’était paumé dans la forêt faisait la morale à quelqu’un qui semblait être dans la même situation que lui. Elle semblait avoir de bonnes intentions, et le ton de sa voix était plutôt sympathique qu’agressif, de plus elle semblait l’inviter à rentrer dans la maison. Attend. Elle sait qu’il y’a des bougies à l’intérieur, se pourrait-il que…

- « Attends merde, c’est chez toi ? Euh putain, attends deux minutes, perso je suis complètement paumé, tu connais ce coin toi ? Et puis merde, t’as pas de lampe ? T’es pas paumée ? »

Son cerveau bouillonnait en essayant de comprendre mais il se résigna et décida d’être plutôt sympathique tout en restant plutôt sur ses gardes. Il sortit son paquet de Lucky Strikes et en tira une, l’allumant et commençant à fumer.

- « Bon écoute, je m’appelle Eddy, je suis complètement perdu je me disais que je pourrais squatter ici, me faire un petit feu au calme et me réchauffer ok, c’est tout. Je peux savoir qui tu es et ce que tu fous là ? Après ça je te jure on va à l’intérieur chopper tes bougies et on se met au chaud, juste tu m’inspires pas confiance là à surgir des putains de bois la nuit. »







Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: Re: There's something in the woods [pv] Mer 27 Déc - 19:40


Wow. Dude wtf. Sa réaction avait presque fait sursauter la jeune mét-AMORPHE un peu trop molle pour réagir au quart de tour. C'est tellement bizarre de croiser quelqu'un dans les bois lorsqu'il fait nuit ? Elle, n'avait pas eu peur d'approcher pourtant. Sans vraiment faire attention à la position "sur la défensive" de l'humain ni même vraiment le regarder, elle se dirige droit vers la porte de la maison en ruine tout en lui répondant

Je suis Mae ! J'habite à Gravity Falls, la ville plus loin. Et je connais le coin. C'est ma planque. Ma forêt. Je vais pas avoir peur de me balader dans ma forêt ! Ou de m'y perdre.

Arrivée devant la vieille porte en bois, elle attrape tout d'abord la poignée avec précaution pour éviter de s'enfoncer un bout de métal rouillé sous la peau. Fichue peau humaine fragile. Puis commence à forcer comme à son habitude sur la porte coincée... Et même plus coincée que d'habitude, surement à cause du froid. Bon. Tant pis. La féline se recule un peu pour appuyer sur la poignée et prendre de l'élan afin d'enfoncer un bon coup d'épaule dans la porte ! Le bois craque de protestation, résiste, et il faut un deuxième coup d'épaule rageux de la part de la féline qui en laisse même échapper un genre de "MRWPH" discret alors que la porte ouverte aussi brusquement valdingue presque en pivotant à 90° jusqu'à aller se cogner contre un mur du couloir ainsi révélé. Première remarque : ça sent la poussière. Seconde remarque : L'humain planté non loin devait la prendre pour une cambrioleuse en train d'entrer par effraction. Elle se tourne donc un peu vers lui, une main posée sur la porte pour la maintenir, ses yeux brillants -grands ouverts- rivés vers le dénommé Eddy*

Uh. Sur que tu peux rentrer. Ce serait génial que t'arrives à faire un feu parce que moi je sais pas allumer plus qu'une bougie.
Et il gèle, la dedans.


Yeap. Adopté le Eddy. Est ce que c'est bizarre ? Est ce qu'elle aurait du être plus méfiante ? Dans le village, tout le monde connait tout le monde et tout le monde parle à tout le monde. C'est vrai que lui elle ne l'avait jamais vu. Et avec sa manie de parler à tout le monde en ville c'était un peu bizarre. Après tout elle est aussi bizarre. Forme bizarre. Race bizarre. Yeux bizarre. Non, la ville entière est bizarre. Le bizarre est normal ici. Le bizarre est même rassurant. Et voila que la jeune metamorphe se retrouve perdue dans ses pensées pendant quelques secondes, yeux dans le vide, à philosopher intérieurement sur ce qui est bizarre ou non sans plus faire attention à ce qu'il se passe autour d'elle..

.. Ah. Les bougies. Mes bébés !

Puis soudainement, elle repart à l'intérieur de la maison sans plus faire apparemment attention à Eddy. Connaissant les lieux, elle arrive à se repérer dans le noir sans problème et se dirige directement vers un tiroir pour en tirer plusieurs bougies et une boite d'allumette. En une étincelle et un craquement, une légère lumière teinte de rouge et d'orange illumine finalement la pièce, puis c'est bientôt un vieux chandelier en métal qui trône au milieu d'une toute aussi vieille table en bois fissurée, avec trois bougies allumées fermement enfoncée à l'intérieur.

C'est pas vraiment *ma* maison, les animaux viennent vivre ici sans me demander mon avis. Alors j'imagine que tu peux aussi.


Tout en parlant, elle se dirige vers un coin de la pièce principale et tire lentement un carton callé dans un coin du mur, encastré dans une couverture et tout un petit bazar abandonné depuis longtemps. Et pourtant... Encore utile à certains

Heyah, trashbabies.

"Certains", c'est à dire tout un petit groupe de souris qui avaient rongé le carton pour y entrer, et la couverture pour s'en faire un vrai nid douillet et chaud. Accroupit, la mi-féline vient d'abord donner une caresse du bout du doigt sur certains des petits animaux -lesquels répondent d'un couinement aigu- puis pose son étui à batte cylindrique à côté d'elle pour en sortir.. Non pas une arme, mais une petite boite carrée pas plus grosse qu'un paquet de cigarette, remplie à ras-bord de graines, de blé, de mais, de céréales, de morceaux de noix, de haricots sec.. Qu'elle distribue allègrement un peu partout dans le nid des animaux, à côté d'eux, et un peu autour.

Eat. Eat and grow strong. ♪
Hey, Eddy, tu veux les nourrir aussi ? Ou faire ton feu ?


Un petit frisson invisible lui parcours l'échine et lui fait rouler des épaules par réflexe en un tremblotement rapide. Habillée en tout et pour tout d'un tee shirt à manches longues, d'un pantalon, de doc martens, et SURTOUT sans sa fourrure, elle commence à ressentir le froid aussi fortement que son nouveau compagnon qui a eu la bonne idée de se vêtir un peu plus chaudement... Un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 19/11/2017
Age : 74
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21
Alignement: chaotique neutre (mais dans le fond c'est un bon gars)
Inventaire:

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: Re: There's something in the woods [pv] Mar 23 Jan - 4:14
- « Je suis Mae ! J’habite à Gravity Falls, la ville plus loin. Et je connais le coin. C’est ma planque. Ma forêt. Je vais pas avoir peur de me balader dans ma forêt ! Ou de m’y perdre. »

Dans le bat-les-couillismes le plus total, l’étrange petite demoiselle apparemment nommé « Mae » s’approcha et attrapa la poignée de la porte, tirant dessus pour l’ouvrir sans succès. Eddy se contentait de la regarder, pas franchement sur de cerner le curieux personnage qui se tenait devant lui, fumant sa clope d’un air suspicieux. Le petit machin n’arrivant pas a ouvrir la porte de manière conventionnelle s’éloigna de quelques pas et enfonça la porte d’un coup d’épaule, encore une fois, sans succès, elle ne lâcha pas l’affaire la bougre, et repris son élan une seconde fois, qui envoya la porte se fracasser contre le mur du couloir, ses efforts avaient portés leurs fruits. Eddy pensait : Coriace la petite, mais putain qu’est ce qui es en train de se passer ? Elle est hyper chelou. Bon au moins vu sa taille c’est pas un danger, mais c’est quoi ce machin dans son dos ? Il l’observa rapidement avant que cette dernière n’entame à nouveau la conversation.

- « Uh. Sur que tu peux rentrer. Ce serait génial que t’arrives à faire un feu parce que moi je sais pas allumer plus qu’une bougie.
Et il gèle, la dedans.
 »

Ses yeux. Ses yeux grand ouvert qu’il entrevoyait avec le peu de lumière semblait briller d’une étrange lueur rouge, pas franchement rassurant pour le voyou qui cligna des yeux à répétitions et se frotta le crâne avant de recracher de la fumée de sa cigarette, répondant dans la foulée.

- « Euh, ouais j’avais cru remarquer qu’on se caillait les miches, y’a du bois à l’intérieur ? »

What the fuck. Qu’est ce qu’elle branle ? La jeune fille avait le regard vide, à quoi pouvait elle bien penser ? Eddy ne savait pas du tout si il devait rester avec elle ce soir ou juste s’enfuir en courant. Les deux options semblait équivalemment bonne étant donné la nature au semblant particulièrement aléatoire de Mae. Eddy agita sa main devant les yeux de Mae, mais n’obtint aucune réaction, il tira alors sur sa clope et se pencha pour souffler sa fumée au visage de la demoiselle.

- « ...Ah. Les bougies. Mes bébés ! »

Le voyou sursauta sur le coup, Mae venait de se « réveiller » et rentra dans la maison à toute vitesse après avoir dit des mots sans aucun sens. Ses bébés ? Mais putain ? C’est quoi cette meuf merde ? Il l’avait suivit du regard jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans l’obscurité, puis regarda de nouveau la forêt. Est ce qu’il devrait se barrer en courant ? Il commença à faire quelques pas dans la direction de la forêt, quand un vent froid le fit frissonner, et qu’un étrange bruissement se fit entendre dans les fourrés.

- « Euh...ouais je vais me mettre au chaud... »

Pas franchement rassuré par cet enchaînement de trucs étranges, il conclut que la meilleure des options serait de se mettre au chaud. Il rentra dans la maison, découvrant Maelyn dans la lumière, un chandelier à la main, il l’observa un peu mieux, une adolescente, pas grande du tout, assez mignonne d’ailleurs, les cheveux court et partiellement … rouge délavé, et merde, ses yeux sont bien rouge. Bizarre ça…

- « C’est pas vraiment ma maison, les animaux viennent vivre ici sans me demander mon avis. Alors j’imagine que tu peux aussi. »

Est ce qu’elle vient de me comparer à un animal ? Elle tira un carton, une couverture, dévoilant des objets foutus en vrac dans tout les sens. Qu’est ce qu’elle fait ? Eddy se pencha au dessus de la tête du petit bidule.

- « Heyah, trashbabies. »

- « Oh ! C’est ça tes bébés ? C’est génial.»

Il ria légèrement, c’était pour le moins inattendu, et ça avait détendu un peu l’atmosphère, Eddy s’éloigna un peu d’elle, s’approchant de l’âtre, il ne semblait pas trop abîmé, aucun problème en perspective, une tisonnier traînait d’ailleurs à côté. Eddy l’attrapa, et se pencha à l’intérieur de la cheminée, regardant si elle n’était pas bouchée, elle semblait ouverte, pas étonnant qu’il fasse aussi froid même à l’intérieur.


- « Eat. Eat and grow strong.♪
Hey, Eddy, tu veux les nourrir aussi ? Ou faire ton feu ?
 »

Sortant de la cheminée, il répondit.

- « Je m’occupes déjà de mon feu, j’ai vu des papiers dans ton bordel je vais en avoir besoin pour l’allumer. Oh et sinon, je vais chopper du bois dehors, j’espère qu’il sera assez sec. »

Il s’éloigna à nouveau, sortit dehors, et récupéra rapidement du bois, ne s’éloignant pas trop de la bâtisse car beaucoup de bruits bruissements se faisaient entendre. Putain ça caille vraiment sa mère, et le vent fait bouger les buissons c’est pas rassurant merde.
Plusieurs minutes plus tard, il était de retour, un petit fagot sous le bras, une grande branche dans la main. Il s’affaira près de la cheminée, cassant la branche en plus petit bouts à grand coups de pied, les superposa en un un genre de petite pyramide, glissant du petit bois et du papier à l’intérieur de la dite pyramide.

- « Bon, ça devrait faire le boulot. Allez hop. »

Il enroula du papier sur le bout d’un petit bâton et l’alluma à l’aide des bougies, le glissant alors dans la pyramide, enflammant le papier et progressivement le petit bois à l’intérieur. Cela semblait plutôt bien marcher, heureusement pour eux, le feu prenait bien et la chaleur de ce dernier se faisait ressentir. Il se posa devant, interpellant sa camarade d’infortune.

- « Ça fait du bien un peu de chaleur par ce temps ! »

Sans même s’en rendre compte, il s’était habitué à la présence de Maelyn, elle lui semblait beaucoup moins suspecte que tout à l’heure, mais tout de même un peu étrange mine de rien. Seul le bruit de craquement du bois qui brûlait se faisait entendre, c'était étrange, mais Eddy avait envie d'en savoir plus sur Maely, il entama alors la conversation, posant une question.

- « Tiens, euh, tes yeux rouges c’est normal ? »
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: Re: There's something in the woods [pv] Ven 26 Jan - 15:11
Woohoo ! Du bois ! Du feu ! De la chaleur ! Tant mieux parce que la mi-féline avait pas tant envie que ça de reprendre son apparence toute en fourrure avec un témoin dans le coin. La tentation de se retransformer pendant qu'Eddy était parti en balade dans la forêt -c'est bien ce qu'il est allé faire ? Non ?- n'était pas assez forte comparée à l'idée de se retrouver sous cette forme en face  de lui. Sauf ... Si c'était pour l'effrayer. Revêtir cette apparence bestiale. Le suivre de buissons en buissons, les yeux brillants, faire patte de velours pour arriver dans son dos, toutes griffes dehors, jusqu'au moment ou il se retournera... Et ces deux fameux yeux d'un rouge spectral, flottants dans l'obscurité, sera la dernière chose qu'il verra.
...
Ah non, le voila de retour ! Cool ! La mi-féline le regarde du coin de l'oeil en ayant déjà oublié toutes ses divagations d'idées machiavéliques et empoigne fermement le carton-maison pour l'extraire de sa planque, juste ce qu'il faut... Pour faire trembler la pile de bordel instable dessus. Ok. Laisse tomber. Mae laisse le paquet de graines à côté d'eux et se relève finalement afin de rejoindre Eddy et surtout la flamme qui commence bien à prendre forme ! Elle vint alors poser ses fesses de chat juste  en face de l'âtre, sur une petite marche en pierre et bien à quelques centimètres des flammes naissantes, puis releva sa caboche vers le porteur de flammes lorsqu'il lui pose une question.

Toujours eu ces yeux la en tout cas ! Tu les trouves chelous ? Parce que moi oui. Ptêtre qu'ils sont pas normaux. Rien est normal dans cette ville.

Tout en parlant, elle frotte ses papattes mains presque machinalement en les approchant du feu, ça fait du bien. Vraiment du bien, comme Eddy l'avait fait remarquer, de sentir ses doigts dégeler et perdre petit à petit cette sensation d'engourdissement désagréable.

D'habitude il fait pas si froid, même ici. T'as vécu dans la forêt pour savoir faire ce genre de trucs ? Avant j'étais chez les scouts. On aurait du apprendre ça mais ils disaient que le feu était trop dangereux pour nous. Ce jour la je me suis barrée, ils m'ont cherché dans les bois toute la soirée !

Elle ne pu retenir un petit rire doublé d'un sourire en coin à l'évocation de ce souvenir et de la petite troupe paniquée au sol alors qu'elle était tranquillement posée dans un arbre bien en hauteur à observer le ciel et à lézarder dans un rayon de soleil comme les félins savent si bien le faire.

Au final quelqu'un m'a retrouvé. Et je suis jamais revenu chez ces scouts bizarre et leur "compagnie de la Chute d'Eau". Compagnie  de la Chute dans l'Ennui plutôt.

Blablabla. Elle est comme ça la chatonne. Un rien peut lui rappeler ce genre d'anecdote et de toute façon elle n'aime pas les silences gênés, les moments où personne ne parle, et les anges qui passent au dessus des tables. D'ailleurs elle s'apprêtait à enchainer sur quelques chose d'autre lorsque de multiples couinements aigus se firent entendre depuis la boite en carton. Des couinements rapides, nets, inquiets, et surement pas rassurants avec le vent qui se fait de plus en plus fort au dehors depuis qu'ils sont rentrés.

Hey. Qu'est ce qu'il vous  arrive les trashrats ?

A peine le temps de poser la question, tête tournée vers le carton, qu'une multitude de museaux roses, de fourrures blanches et de pattes griffues sortent du trou rongé de la caisse pour s'en extirper. D'abord hésitants, la petite troupe de rat se mit à grignoter les quelques graines autour de leur abri puis ils se mirent à galoper comme un seul rongeur vers Maelyn ! Ils grimpèrent sur la marche, vinrent s'accrocher aux manches de son tee shirt, rampèrent sur ses cuisses ou escaladèrent son dos pour venir se hisser jusqu'aux épaules ! En à peine quelques instants, c'est une bonne petite quinzaine d'adorables vermines qui s'étaient installés sur toutes les surfaces que la jeune fille offrait. L'un d'entre eux s'était même glissé dans une de ses manches pour... Fouiller ? Explorer ? Les petites vermines avaient l'air attirées par le feu en tout cas !

... Wow ! Regarde ! Je suis la reine des vermines !

Dit elle avec une voix monotone qui cache son enthousiasme, les deux bras levés en l'air d'excitation ! Au point que le rat planqué la se serait retrouvé éjecté dans un mur si il n'avait pas prit la peine de s'accrocher au bras de la mi-feline à pleine griffes. Elle avait toujours eu un bon feeling avec les animaux, insectes, et autres lucioles, mais c'est la première fois qu'elle se retrouvait "couverte" de rats ! Elle aurait pu en rire si sa joie n'était pas retombée d'un coup lorsqu'un bruit sourd se fit entendre.
Un bruit profond, résonnant, qui semblait retentir dans tous les murs de la maison, comme si une énorme masse venait de s'abattre sur eux. De l'intérieur ou de l'extérieur ? Allez savoir ! Toujours est il que la jeune métamorphe en avait sursauté, elle et sa douzaine de rats qui reprirent aussitôt leurs couinements en se plaquant contre elle comme pour chercher un abri. Et même se chercher un abri pour  de bon vu que de plus en plus de bestioles essayaient de se faufiler sous son son tee shirt par les manches, par le col, ou même dans les "manches" de son pantalon !

.. !?
Qu'est ce que c'était -Awh !- que ça !?


C'est qu'ils y mettent les griffes pour escalader en plus. Juste par prudence, la féline tendit son bras sans doute déjà tout griffonné pour attraper le manche de la batte de baseball qui dépassait un peu de l'étui et tirer "l'arme" contre elle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 19/11/2017
Age : 74
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21
Alignement: chaotique neutre (mais dans le fond c'est un bon gars)
Inventaire:

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: Re: There's something in the woods [pv] Jeu 8 Fév - 18:46

Toujours eu ces yeux la en tout cas ! Tu les trouves chelous ? Parce que moi oui. Ptêtre qu’ils sont pas normaux. Rien est normal dans cette ville. »

Il pensait. Pourquoi elle a dit que y’a rien de normal dans la ville ? Effectivement il était bien arrivé ici d’une façon peu conventionnelle, mais elle ne le savait pas encore ça, peut être que c’est parce que la ville est bizarre qu’il s’est retrouvé dedans. Étrange.

- « D’habitude il fait pas si froid, même ici. T’as vécu dans la forêt pour savoir faire ce genre de trucs ? Avant j’étais chez les scouts. On aurait du apprendre ça mais ils disaient que le feu était trop dangereux pour nous. Ce jour la je me suis barrée, ils m’ont cherché dans les bois toute la soirée ! 
Au final quelqu’un m’a retrouvé. Et je suis jamais revenu chez ces scouts bizarre et leur "compagnie de la Chute d'Eau". Compagnie de la Chute dans l’Ennui plutôt.
 »

Des souvenirs remontèrent dans la tête du voyou, des souvenirs avec son père, des souvenirs d’une époque heureuse, semblant maintenant d’autant plus éloignée. Seul, il aurait pleuré, mais en présence de Mae, son visage ne changeant pas du tout, et il enchaîna le plus naturellement possible.

- « Ah, bah, pas vraiment, c’est mon père qui m’a appris il y a longtemps, ça m’a rarement servi, mais, je m’en souviens quoi. Mais moi de toute façon même si j’en avais été un je le serais pas resté longtemps j’aurais fais comme toi, les scouts se sentent plus pisser ça me débecte. »

A peine sa phrase fut-elle terminée que des couinements étranges se firent entendre, Eddy s’inquiéta un peu sur le coup, des animaux qui crient c’est jamais une bonne nouvelle.

- « Hey. Qu’est ce qu’il vous arrive les trashrats ? »

Les mots furent prononcer, et presque comme si il avait été invoqué à l’instant les rats sortirent de la boîte qui constituait leur domicile comme vague, ils s’arrêtèrent quelques instants et foncèrent vers la petite Mae, lui grimpant dessus et se glissant partout, passant devant Eddy, le reniflant rapidement comme pour confirmer sa présence avant de copieusement l’ignorer. Encore plus étrange. Avaient-ils froid ? C’est vrai que la température semble avoir encore baisser d’un cran. Eddy commençait à avoir un peu peur, c’était quand même assez bizarre non ? Pourquoi les rats ont comme… pris panique d’un coup ? Par contre c’était assez drôle qu’ils viennent uniquement se rapatrier sur Maelyn, la pauvre en était couvert mais ça ne semblait pas la déranger, au contraire en fait, car elle leva rapidement les bras.

- « ...Wow! Regarde ! Je suis la reine des vermines ! »

- « Euh ouais j’ai vu ça. »

Eddy lui était plutôt occupé à regarder autour de lui, dans la pièce, voir si il n’y avait pas un quelconque prédateur comme un chat ou je ne sais quoi qui aurait pu s’infiltrer à l’intérieur et faire une frayeur aux pauvres petits rongeurs. Il cherchait une explication mais rien dans l’obscurité ne laissait penser à la présence d’une autre créature qu’eux dans la maison. Quoi que. Un bruit très fort, très sourd résonna tout autour d’eux. Faisant sursauter les deux personnages. Eddy avait sursauté et aussi vite que possible s’était levé, près à cogner ou à s’enfuir.

- « .. ? Qu’est ce que c’était -Awh !- que ça !? »

- « ...Ça, j’en sais pas plus que toi. Peut être que c’est juste un arbre qui est tombé. »

Il essayait de se rassurer en donnant une explication mais lui même n’y croyait pas trop, ça ressemblait à un genre de … de cri peut être ? Très bizarre, le bruit ne semblait pas vraiment naturel. Eddy avait peur mais il le cachait, il restait quelqu’un de courageux, et surtout il ne pouvait pas se permettre de passer pour un lâche devant une fille, il avait été éduqué comme ça. Il regarda Maelyn, elle avait désormais sorti une batte de base-ball, d’où ? Il ne savait pas mais, tant mieux, elle pourrait se protéger si besoin. Mais devrait pas y avoir besoin, il y a forcément une explication rationnelle, mais tant de coïncidences étranges, c’était un peu gros quand même. Eddy fronça les sourcils tout en parlant d’un ton assez autoritaire.

- « Mae. Reste là. Je vais voir dehors, je reviens. »

Il commença à marcher en direction de la porte, à l’instant ou il attrapa la poignée, tout son corps frissonna. Il s’arrêta un instant regardant dans le vide. Pensant. Putain y’a forcément un problème là, pourquoi ça me fait flipper comme ça ? Sa mère, j’y vais, ça peut pas être si terrible c’est pas possible. Il tira la porte d’un coup sec, faisant s’engouffrer un vent froid et laissant rentrer un petit peu de neige. Attends. De la neige ? Qu’est ce que c’est que ce merdier ?? Dehors, la végétation était couverte d’une couche de neige assez épaisse, la neige tombait comme un blizzard. Eddy referma la porte rapidement et se plaqua dos contre la porte.

- « C’est quoi ce bordel ? Maelyn putain! On est dans un putain de blizzard !! C’est pas normal ça putain c’est pas normal ! »

Un nouveau bruit sourd se fit entendre, tout aussi profond mais bien plus long, pendant presque 15 secondes cette fois. Terrifiant. Eddy retourna en courant rejoindre Mae et surtout le feu. Il réchauffa ses mains, regarda Mae d’un regard étrange, il l’attrapa par les épaules et la secoua un peu.

- « Y’a de la putain de neige dehors, on peut pas sortir on va crever de froid, y’a quelque chose dehors ! Y’a pas de doutes, y’a quelque chose dehors ! Qu’est ce que tu voulais dire par la ville est pas normale tout à l’heure putain ? C’est ce que tu voulais dire ? Je suis pas le seul truc chelou de cette ville ? MERDE PUTAIN MERDE OU EST CE QUE JE SUIS TOMBÉ C’EST FOU ! »
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

There's something in the woods [pv]

MessageSujet: Re: There's something in the woods [pv]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Blair Woods [validée]
» A DECLARATION OF SUPPORT FOR THE PALESTINIAN PEOPLE BY AFRICAN PEOPLE IN THE US
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Leah WOODS - I feel lonely in a crowd
» The cabin in the woods ] Vic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-