Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 537
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Arranger un coup ! • PV Anoki Mar 26 Déc - 14:29
Arranger un coup !
Pencher au-dessus de l’évier de la salle de bain, le jeune garçon enfonce son index et son majeur jusqu’au fond de sa gorge. La sensation est très désagréable. Mais il continu. Poussant la luette et obstruant l’œsophage. Un spasme. Bientôt il sort ses doigts et s’agrippe au rebord alors qu’un torrent de bile et d’une pâte blanchâtre se déverse. Le bruit et le goût sont tout bonnement horrible. Lui donnant pour le coup encore plus envie de vomir.
Et pourtant. Il a ce réflexe. Ce réflexe de déglutir, de stopper le flux essayer de le ravaler. BLEARGH ! Il est pris d’une quinte de toux, il s’est à moitié étouffé à cause de ça. C’est immonde……. L’adolescent est pris de nausées et bientôt reprend ses vomissements cette fois-ci pas pur dégout. Plus jamais ! Il ne fera plus JAMAIS ça !!

Il observe avec une certaine tristesse méfiance ce qu’il a recraché. Les gaufres qu’avait fait sa sœur. Il ne savait pas si elle avait encore mis des paillettes ou des dinosaures en plastiques dedans pour qu’elles aient un goût aussi… immonde que cet éructation. Mais elle l’a fait.
Mh… non. Il est bien forcé de reconnaitre que tout à un goût immonde. Et ça fait la troisième fois qu’il se fait lui-même vomir. Sait-on jamais si ça l’empoisonne ! Mais…. Le fait de se faire vomir le calme plus qu’autre chose. Sans doute le dégout lui coupe l’appétit.
Les premiers jours, tout allait bien. Il ne mangeait pas, il n’avait quasi pas faim, toujours aussi énergique. Après plusieurs semaines sans rien avaler, il avait toujours autant d’énergie, ce qui était super pour partir en aventure c’est un fait. Il ne dormait plus non plus ! Mais… Il commençait à avoir pas mal faim. Oh, rien de bien insupportable. Un peut comme quand vous veniez de faire du sport et que vous avez la dalle. Alors quelquefois il tentait de bouffer des trucs par-ci par-là, mais non, rien ne lui convenait.

Il avait voulu faire plaisir à Mabel… mais…… urgh. Il avait commencé à se faire vomir depuis peu car parfois il avait des crampes d’estomac. Ça les lui faisait passer plus vite. Concernant son état…. Il n’y avait que sa sœur au courant et encore, pas totalement, mais il ne pouvait rien trop lui cacher. Pour ses dents il avait dit à Ford que McGucket lui avait fait un dentier.
………………. Ouai. Il aurait pas dû faire ça. Il savait que son grand-oncle Ford pourrait régler la situation, là n’est pas le problème, mais……… il voulait juste en profiter un petit peu plus. Avant que ça n’aille trop loin, promit juré ! C’est juste que… depuis peu, il avait de la force, de la confiance en lui, ses anciens ennemis rasaient les murs désormais. Il avait même accompli des exploits ! Alors…. Autant en profiter encore un peu.

Il ne savait en revanche foutrement pas ce qu’il avait. Il n’était ni affecté par le jour, ni par la nuit, pas de lune, l’eau bénite ne lui faisait rien, il pouvait se balader dans les églises OKLM. Pas besoin de manger ni de dormir. Enfin, il ne mangeait pas et se portait tout aussi bien donc bon…
Point d’interrogation.

Mais l’important est qu’il se complaise dans sa situation actuelle.
Il se rinça la bouche avec de l’eau tout aussi fade. Et se passa un coup sur le visage. Il avait toujours un teint malade. Blanc, des cernes dû à ses nuits blanches à répétition. Est-ce qu’il avait un peu maigris ? A peine. Même pas. Ça ne se voit que s’il retire son t-shirt. Haha. Ça fera fondre ses bourrelets. Il a beau être filiforme au niveau des bras et n’avoir aucuns muscles, il récupère tout en graisse donc bon.

Comme le dit si bien Tristan ; C’est étrange. MAIS ON S’EN FOU. GRAVITY FALLS MAGGLE !

[…]

Noel ! Noel approche ! Et la famille de Tristan viendra le célébrer avec la sienne ! Sam, Jun et son meilleur ami. Si le père passait large, la sœur beaucoup moins… mais c’était comme un rêve pour le brun ! Haha ! Ça allait être GENIAL !
Les Pines, les Smilovski réunies. Le top du top.

Dipper fredonnait donc une chanson de Noël, souriant et heureux devant tant de perspectives. Il lui fallait trouver le cadeau parfait pour son meilleur ami. Pour sa sœur, pas besoin de réfléchir longtemps, il la connait par cœur, ils sont jumeaux après tout. Grunkle Stan, c’est très simple, quelque chose qui parait riche et avec lequel il pourra se pavaner avec ! Ahah. Et pour Grunkle Ford…….. hmhm. Eh bien, il avait sa petite idée derrière la tête, disons.

Mais ce qui l’emmenait en ce jours n’était pas les derniers achats de Noel ni les décorations -Mabel était d’une efficacité inégalable dans ce rôle-. Non. Aujourd’hui, le brun se ramenait chez les Lawrence. Pourquoi ? Après tout, il n’était pas très copain copain avec monsieur le détenteur du Casino. Non. Certainement pas ! Brr. Non, non, non ! Il venait voir la belle et jeune Chenoa. Juste avant les fêtes.
En effet, depuis les pranks, il faut dire que quelque chose s’est brisé entre Chenoa Et Tristan… ils ne se parlent plus. Et lui-même ne sait pas s’il s’agit de Chenoa qui évite le blond à cause de ce qu’il a fait à son frère et aux autres gens ou le blond qui l’évite elle parce qu’il a trop honte de ce qu’il s’est passé ! Non mai sans blague ! IL EN SERAIT CAPABLE LE CON !

Et donc, en tant que héro de Gravity Falls et meilleur ami qui soi autoproclamé, il s’était dit qu’il allait arranger le coup entre ces deux-là ! Parce que fuck it, son bro serait tellement heureux de pouvoir sortir avec ! Un beau cadeau pour ces fêtes de fins d’années.

Le voyage ne fut pas long. D’autant qu’il sautillait presque. Il faisait froid et la neige s’était emparée de la ville. Pour son plus grand plaisir, les paysages enneigés étaient magnifiques. Il s’y sentait bien. Lorsqu’il respirait, presque aucune buée ne s’échappait, son corps étant devenu lui-même plus froid que la normale, mais pas encore glaciale. Il n’était pas non plus couvert, il essayait d’esquiver son bro et sa sœur qui lui courraient après pour qu’il porte des écharpes, mais il n’avait pas froid !! Il était habillé comme d’habitude. Et son nez, ses joues et ses oreilles rougis par le froid, il n’en avait cure ! Puis… une écharpe tricotée de noël, ça fou la honte ! Voilà ! HMMPFF.

Toc, toc, toc. Il était arrivé. Il s’empressa d’annoncer sa présence. Espérant tombée sur celle qu’il voulait ! De toute façon, l’indien habitait chez le loup-garou maintenant. Donc pas de quoi s’en faire !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 492
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Mar 26 Déc - 23:31
Arranger un coup !Dipper Pines
« - Non... C’est assez embarrassant... »

« - Aller ! Noki ! Montre-le moi ! »

« - Je... »

« - Tu ne vas pas me faire croire que tu es devenu tout d'un coup pudique ! »  

« - Chenoa... »

« - Juste un petit bout ! »

Comment en était-il arrivé ainsi ? Sa petite sœur le tannant pour qu'il lui montre son dernier piercing. Tout simplement parce qu'elle avait remarqué celui à son oreille et, de fils en aiguilles, avait fini par découvrir qu'il en avait aussi fait un au nombril. Et que le perceur n'était ni plus ni moins que son compagnon. De quoi éveiller la curiosité de l'adolescente et emmerder gentiment son frère. Avec cette opportunité, elle essayerait de s'en faire faire aussi et de pouvoir rencontrer enfin l'homme qui lui avait volé son grand frère. Car malgré le temps passé, elle n'avait pas eu le plaisir de le croiser une seule fois.

Un soupir et voilà le métis qui fini par céder face à l'insistance de l'obstinée. La demoiselle avait beau être plus menue et faible que lui, il n'arrivait que très peu à lui tenir tête. Ainsi donc, voilà le grand con rougissant tout en relevant son pull-over bleu marine, dévoilant par ce geste le nouveau bijou. Une simple prothèse composée d'une barre incurvée et reliée à une boule à chacune de ses extrémité. La peau était encore rougie mais la cicatrisation était assez belle pour ne plus s'inquiéter d'une probable infection.

« - Satisfaite ? »

Un rire mutin fut l'unique réponse à sa question. Mais aussi vite le piercing dévoilé, le voilà de nouveau recouvert du vêtement protecteur tandis que le grand brun regardait partout sauf la jeune fille qui le toisait narquoisement. Dire qu'il lui interdisait de s’en faire et il était à le premier à se faire trouer. Du genre, faites ce que je dis et pas ce que je fais, il n'était pas le dernier.  

Ce n'était très certainement pas son grand-père qui allait pouvoir l'aider à se sortir de cette mauvaise situation, ce vieux con était plutôt en train de cuver sa bouteille de vin en ronflant dans l'un des fauteuils. La classe à l'état pure. Comment pouvaient-ils avoir des liens de parentés ? Il se le demandait encore. Sa dinde n'allait pas non plus d'être d'un grand secours, endormie sur la genoux du chef de famille et se faisant réchauffer les plumes par le feu de cheminée qui ronronnait paisiblement. Pas d’échappatoire pour lui. Ou peut-être que si en fin de compte car la chance légendaire de l'amérindien ne l'avait pas quitté et lui sauva la mise tandis que des bruits de frappe retentirent dans toute la demeure.

La fratrie, intriguée, tourna sa tête dans la direction de la porte. Ils n'attendaient personne et étaient tous curieux de savoir qui frappait à leur porte. Ainsi donc, en bon chef de famille remplaçant, Anoki s'avança vers la porte et l'ouvrit pour être assaillit dans un premier temps par une légère brise apportant quelques flocons à l'intérieur puis dans un second temps par l'image de la personne la moins susceptible d'être à sa porte : Dipper Pines.

Le métis devait rêver, ce n'était pas possible autrement. Levant un sourcil circonspect devant cette scène, il ne put prononcer mot avant que son cerveau ne décide enfin de rebooter. Il était vrai que depuis les incidents des pranks, leurs relations n'avaient pas été au beau fixe. Voir plutôt glaciales et accompagnées de quelques orages comme en témoignait la blessure à sa main qui cicatrisait lentement. Certes ils avaient discuté mais il pensait que plus jamais le petit brun ne voudrait délibérément recroiser son chemin.

Et pourtant, le voilà bien devant lui. Dans le froid. Les extrémités rougies par un manque flagrant de vêtements hivernaux. Voulait-il crever à ce point ? En tout cas pas chez lui. Il ne voulait pas bouger un cadavre par un temps pareil. Surtout que ça allait lui demander de se bouger le cul, ce qu'il n'avait aucunement l'intention de faire. Ainsi donc, il fini par l'inviter à rentrer chez lui avant que tous les deux ne finissent en Mister Freeze à la viande.

D'autant plus que l'adolescent ne semblait pas au meilleur de sa forme : d'un blanc cadavérique et les cernes sous les yeux. C'est qu'il ressemblait presque plus à un fantôme que le héro de Gravity Falls, l'ombre de ce qu'il fut jadis. Comment avait-il réussi à se foutre dans un tel état ? Quelles créatures avait-il bien pu encore emmerder ?

« - Dipper ? Qu'est-ce... Non. D'abord, entre. Viens te réchauffer au coin du feu avant d'attraper la crève. »

S'éloignant de la porte pour que le jeune homme s'exécute, il invita sa petite sœur à aller lui chercher une couverture. Ce qu'elle fit rapidement mais pris tout de même le soin, avant, de saluer rapidement son camarade de classe. Contre toute attente, elle avait pardonné les pranks des deux garçons. D'une part parce qu'elle n'avait pas été la victime mais plutôt son frère et d'autre part parce qu'ils c'étaient excusés pour le geste qu'elle avait difficilement avalé, car la demoiselle avait un grand cœur et ne pouvait tenir rancœur longtemps. Pour être honnête, elle avait même rit lorsque son grand frère lui avait raconté ce qu'ils lui avaient réservé avant de se geler en apprenant le geste de Dipper. Tout comme Anoki, elle avait eu du mal avec ce geste mais elle avait pardonné plus vite que son aîné.

Mais il semblerait que le mal avait été fait. Après ses nombreuses excuses, Tristan avait commencé à la fuir et elle craignait de perdre un ami aussi cher que lui pour des broutilles. L'amitié servait aussi à cela : pardonner les fautes. Pourtant le blond s'obstinait à fuir son chemin et cela commençait à grandement la peiner. Autant dire qu'avec l'arrivée du Pines, alias le meilleur ami de Tristan, une étincelle d'espoir venait de se raviver dans son cœur. Peut-être arrivera-t-il à produire un nouveau miracle.

Ainsi donc, tandis que le basané refermait la porte pour ne plus subir les affres des temps hivernaux, sa petite sœur réapparu et offrit une couverture à Dipper avant de disparaître de nouveau, cette fois en direction de la cuisine pour aller préparer des chocolats chauds pour tout le monde. La porte fermée, un silence s'installa entre les deux hommes, rapidement brisé par l'amérindien qui examinait d'un œil critique la dégaine de son benjamin.

« - Est-ce que ça va, ça te prend souvent de te trimballer comme ça sous la neige ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Tristan n'est pas avec toi ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 537
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Mer 27 Déc - 14:10
Arranger un coup !
Il n'eut pas à patienter bien longtemps. Très vite, après qu'il toqua, il entendit quelqu'un se diriger jusque la porte. Le vent glaciale ne lui avait fait perdre sa bonne ouïe, bien au contraire ! Un fin sourire s'afficha sur les lèvres du brun. Il allait pouvoir revoir Chenoa, vraiment, autre qu'un regard furtif entre deux couloirs. Il aimait beaucoup cette amérindienne. Jolie, gentille, douce. Elle ferait une très bonne petite-amie. Digne de Tristan. Et oui. Même s'il se souvenait de ce merveilleux et inattendu baiser sur la joue, il s'était sacrifié...... il l'avait friendzone pour le bien de son bro.
Ah. Dipper Pines. Best best friend. Isn't that right ?

Lorsqu'il entendit la poignée se tournée, le cliquetis des verrous, le Pines s'empressa, se rapprochant d'avantage de la porte d'entrée. Se hâtant de voir le visage de la jeune femme...

▷ Dipper ?

A peine la porte fut ouverte qu'un vent glacial s'engouffra dans la battisse. A moins que ce ne soit le vent magistral soufflant sur le pauvre Dipper Pines lorsque son visage passa de la joie à la surprise/horreur en voyant qu'il ne s'agissait pas de la douce Chenoa, mais.... de son frère.
Anoki Lawrence.
Tout sauf lui. Et visiblement, il n'était pas le seul à avoir l'air surprit.

Qu'est-ce... Non. D'abord, entre. Viens te réchauffer au coin du feu avant d'attraper la crève.

L'amérindien se poussa bien vite pour le faire rentrer. Dipper avait une mine profondément dégouté. A la fois de ne pas être tombé sur Chenoa, mais aussi par le fait de devoir rentrer. Vraiment. Les indiens forçaient sur le bois. C'était un four leur maison.
Mais ses traits tirés se changèrent bien vite en un sourire amicale lorsqu'il rendit son signe de main à Chenoa pour la saluer. AH ! Au moins il n'avait pas tout perdu à venir ici ! Et heureusement que le vent frais de dehors avait aspiré pas mal de chaleur lorsqu'il fut rentré sinon, il aurait étouffer. Une cheminée, sans blague !

Mais l'un des premiers réflexe du Pines ne fut pas de continuer de s'avancer. Bien au contraire, il fit presque volt-face, son regard sa braqua sur quelque chose. Tel un animal se sentant épié. Il resta un moment le regard figé avant de parcourir presque méfiant les décorations amérindiennes de la maison... non. Son imagination.
Il finit par réellement entrer, -Anoki pourra souffler en fermant la porte, enfin ses miches ne seront pas gelées!- remerciant la jeune fille pour la couverture qu'elle lui avait apporté. Enfin... il n'était pas très sûr que cette couverture lui serait bien utile, mais.... il l'a mit quand même sur son dos, s’emmitouflant dedans tel un rescapé du grand froid.

Ça ne peut pas lui faire de mal ? Après tout, lorsque l'on a la fièvre on a tendance à se découvrir alors qu'il ne faut surtout pas le faire.
Il tendit presque le bras pour rattraper la sœur, mais trop tard, celle-ci avait déjà disparue, direction la cuisine. OH non, tout sauf ça ! Lui qui voulait parler !!
..............merde.

Et c'est ainsi qu'un long silence naquit entre les deux hommes, le vieux et la dinde endormit. Un silence pendant lequel le Pines regardait autours de lui. Redécouvrant la maison à travers les décorations de noël /s'il y en a/, regardant le parquet avec un certain malaise ou encore la cheminée. Chaude. Très chaude. Mais... c'était supportable. Un peu comme quand il fait 38°C l'été et que vous êtes en plein cagnards, vous avez chaud, mais vous en mourrez pas.
D'ailleurs, il semblerait qu'il avait reprit quelques couleurs. Ça se voyait à peine, mais, il ne saura au moins pas mort de cette tempête de neige !

▷ Est-ce que ça va, ça te prend souvent de te trimballer comme ça sous la neige ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Tristan n'est pas avec toi ?

Son regard se dirigea vers l'homme. D'abords surprit, le temps que les mots chemines dans son cerveau... mais ce ne fut que lorsqu'il  écarta sa couverture pour regarder ses vêtements qu'il percuta.

▷ AH!! Ça ! Oh, ne t'inquiète pas pour moi. Je suis malade. C'est comme ça dès qu'il fait un peu froid.

Et il a pas tord. Entre l'hiver et ses allergies. Il se choppait toujours à tous les ans la grippes. Apparemment, il ne tenait pas de ses grands-oncles. Ou alors le gène de la résistance est passé chez Mabel. Pff ! Ils ont la même constitutions pourtant ! Même les mêmes allergies ! C'est pas juste ! ET IL REFUSE DE BOIRE DU MABEL JUICE.
Enfin, ici, c'était juste une excuse à sa dégaine fiévreux. Pas si difficile que ça à faire passer comme mensonge puisqu'il en a vraiment la tête. Et puis les gens malades ont tendances à ne pas assez de couvrir... alors d'une pierre, deux coups !

▷ Pour Tristan, c'est normal... A vrai dire... je suis venu parler de lui à ta soeur... mais hum.... moment gênant, il se mordit les lèvres visiblement très gêné. C'est une discussion entre moi et elle... jveux dire... c'est privé. Il commençait à jouer avec ses pouces. Enfin, pas que je te mets de côté parce que tu es gay, hein ! JE RESPECTE !! J'ai rien contre ça !!!!!!! Silence malaisant, le voilà s'agiter avec nervosité. Je m'enfonce. Silence de nouveau. Enfin, voilà ! C'est pas contre toi Anoki !!

Oh mince ! Trop la honte ! Il allait le prendre pour un raciste maintenant ! Bordel, il ne peut pas s'empêcher de tout gâcher !!!
Prit de honte, voilà le brun cacher son visage presque dans la couverture qui lui servait de manteau provisoire.

▷ Elle est au courant je penses... mais n'en touche pas un mot à Tristan !!!

Il n'avait pas intérêt ! Son bro allait le tuer s'il savait qu'il arranger le coup avec Chenoa. Il les mettra ensemble c'est sûr ! Certain !! Alors il resta un moment ainsi... la tête dans la couverture. Autant pour cacher son malaise que parcequ'elle sentait vachement bon. En vrai,  ça sentait plutôt bon chez Anoki, enfin, sauf Anoki lui-même. Si, il sentait bon, mais... c'est un peut comme un plat qui a une bonne odeur, mais il y a un ingrédient qui gâche tout. Genre, du chien au hasard.
Bref. Qu'est-ce qu'il est en train de penser là ?! Il ferait mieux d'aller voir Chenoa !!!!!

Prit d'une nouvelle énergie, celle de la gène sans doute, le Pines se redressa d'un coup d'un seul, raide comme un piquet. Il avait bien fait comprendre à l'amérindien qu'il voulait parler à sa soeur et sa soeur uniquement, il espérait que le malaise ne dur pas plus longtemps et le voilà s'éclipser en crabe direction la cuisine.

▷ Je suis désolé Anoki ! Je resterais pas longtemps, je veux pas vous déranger !

Hop ! Esquive fuite !!

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 492
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Mer 27 Déc - 19:14
Arranger un coup !Dipper Pines Oh putain. C'est fou à quel point l'amour que lui portait l'adolescent se lisait dans son regard en cet instant. À tel point que l'envie de lui refermer la porte au visage vint titiller l'amérindien mais il n'en fit rien. À la place, il le laissa entrer pour remarquer que la gueule que le brun lui décerna s'effaça presque aussitôt que Chenoa fut dans son champs de vision. Au moins cela confortait sa théorie qui tendait à le faire penser que Dipper ne l'appréciait guère. Tout comme sa décoration qui ne semblait pas être à son goût. Un rapide regard dans la direction de celui du brun et une étrange étincelle brilla au fond de ses yeux.

Quel dommage. ~

Mais pouvait-il vraiment lui en vouloir ? Surtout après le fait qu'il ai failli lui exploser la tronche. Déjà qu'il lui manquait pas mal de dents suite à ses nombreuses rencontre avec Apocrypha. Non seulement chez elle, mais en plus à l'école. Impressionnant par ailleurs ce manque de zozotement. Son chirurgien dentaire avait réussi à faire des miracles. Car là, le jeune homme pouvait parler sans aucune difficulté.

Avec Chenoa aux fourneaux, Le vieux en train de ronfler et la dinde pionçant sur ses genoux, les deux hommes ne pouvaient pas dire qu'ils avaient du public pour les espionner, pourtant peu de mots furent échangés. Du moins juste assez pour rassurer les craintes de l’aîné et éveiller sa curiosité. Même malade, il n'avait pas idée de se trimballer de la sorte, en adulte responsable, le métis irait chercher de quoi lui mettre quelque chose de convenable sur le cul. Si cela s'apprenait que le héro de Gravity Falls était mort d'une pneumonie après être allé chez les Lawrence, leur réputation allait en pâtir. Autant éviter. Ce n'était pas bon pour les affaires tout cela.

Écoutant la fin des explications et la tentative peu subtile pour se soustraire à lui, le métis croisa les bras sur sa poitrine tout en levant un sourcil interrogateur. Dipper voulait parler à Chenoa ? Au moins cela expliquait sa joie d'être tombé sur lui. Et il voulait lui parler de Tristan. Cette simple référence manqua de lui décrocher un rictus suffisant. Pas en couple hein ? Ils le prenaient vraiment pour un jambon, ces deux loustics. Mais s'ils ne voulaient pas l'avouer, c'était leur problème. Il avait déjà assez d'emmerdes comme ça pour aller chercher celles des autres. Trop fatigant.

« - Je vois. Dans ce cas, je ne vais pas te retenir plus longtemps. Mais reste à distance raisonnable de Chenoa. Sa maladie... Ne l'oublie pas. »

Malgré la mise en garde, le ton avait été très doux. Aucun doute là dessus, Anoki se souciait vraiment de sa petite sœur. Par contre, il préféra faire abstraction de certaines paroles du plus jeune. Monsieur semblait avoir butté avec le fait qu'il soit gay. Un peu trop à son goût et le haussement des yeux au ciel arriva à être exécuté au moment ou l'autre lui tournait le dos. Ce Dipper se targuait d'être un génie mais à cet instant, il lui paraissait comme le dernier des crétins. Un boulet qui agissait maladroitement. Mais il lui pardonnait et faisait avec.

Un haussement d'épaules et il alla s'affaler dans son canapé pour profiter de la chaleur du feu contre sa peau. Après tout à rester assez longtemps avec la porte ouverte, il avait fini par avoir la chair de poule avec leurs conneries. C'était étonnant que Dipper ne tremble pas avec tout cela. Lui qui semblait si faible, surtout avec son teint de cadavre et ses valises sous les yeux. Un miracle qu'il ne tombe pas par terre. Peut-être qu'il devrait le surveiller quelque peu. Au moins pour s'assurer qu'il ne refile pas sa merde à Chenoa. Après tout sa chère petite sœur avait une santé fragile et sa maladie n'arrangeait en rien les choses. Même si elle n'avait pas eu de crise depuis un certain temps, elle n'était pas à l'abri d'une rechute. En tant que grand-frère, il se devait donc de veiller au grain. Pour ne pas perdre son oisillon.

Les yeux fermé, il se concentra. Peut-être pour réfléchir aux raisons et conséquences de l'arrivée du jeune homme chez lui. Pendant ce temps, c'était une jeune amérindiennes surprise qui faisait face à Dipper. Étonnée même. Il y avait de quoi. Son frère avait laissé un garçon s'approcher d'elle sans être collé à lui. Un véritable miracle. Avec Tristan, cela faisait le deuxième homme n'appartenant pas à leur famille qui avait put l'approcher. Peut-être que Gregory avait réussi à calmer les élans surprotecteurs d'Anoki, ou les avait redirigés vers sa propre personne. En tout cas, elle ne pouvait que louer ce changement. Enfin, elle pouvait respirer. Le choc passé, se fut un tendre sourire qu'elle lui offrit avant de reporter son attention vers les tasses qu'elle remplissait généreusement de chocolat chaud.

« - Est-ce que les sandwichs de la dernière fois étaient bons ? »

Elle avait senti qu'il n'était pas très à l'aise et allait faire tout son maximum pour l'apaiser. Il semblerait que le brun ai des choses importantes à dire et elle serait là pour l'écouter. Mais pas le ventre vide et le corps gelé. La couverture était là pour le réchauffer mais ce n'était pas suffisant pour elle. C'est pourquoi elle termina rapidement sa préparation en y ajoutant de la crème et se retourna pour lui tendre l'une des tasses, faisant briller un sourire. Presque autant que le magnifique pendentif qu'elle portait autour du cou.

Magnifique. N'est-ce pas ? ~

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 537
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Jeu 28 Déc - 19:04
Arranger un coup !
▷ Je vois. Dans ce cas, je ne vais pas te retenir plus longtemps. Mais reste à distance raisonnable de Chenoa. Sa maladie... Ne l'oublie pas.

Outch. La maladie de Chenoa. Il avait carrément zappé........ il faut dire... elle ressemble pas à un cadavre, mais à une jeune fille en pleine forme ! Mais... ce je vois. Anoki avait-il comprit de quoi il parlait ?! Si oui, cela voulait dire qu'il approuvait le lien entre Chenoa et Tristan, mais... en y repensant. Etait-ce une bonne chose que ces deux-là sortent ensembles ? Enfin, pas qu'il veut Chenoa pour lui, hein ! Ni que le blond va passer moins de temps avec lui, fatalement... mais... imaginons. Il les fous ensembles. Tristan tombe amoureux. Puis Chenoa décède ou souffre énormément des suites de sa maladie.
........... ne briserait-il pas le cœur de Tristan ? Connaissant le blond, il allait tomber en dépression pour sûr. Et ça.... ça lui briserait son kokoro de bro'. Argh. Dur choix.
Mais.... elle était pas obligé de mourir ! Il est trop parano, encore, haha. Et puis, c'est Gravity Falls ici, les miracles arrivent. Il y en a tous les jours.

Bref. Passons cuisine ! Ouf. Le garçon eut un soupire de soulagement lorsqu'il referma la porte. Restant ainsi donc lui et Chenoa dans la même pièce. Ses yeux se relevèrent vers la douce jeune fille. Elle semblait surprise, mais son visage laissa bien vite place à un tendre sourire que lui rendit le brun.
Il la voyait déjà remplir des tasses de chocolats chaud aux fumées écœurantes. Lui qui avant, adorait le chocolat tout autant que sa sœur et ne dit jamais non à une tasse... c'est triste. Alors il préféra diriger son centre d'attention sur celle qui la remplissait. Il déglutit. Comme plongé dans ses pensées à cet instant.

▷ Est-ce que les sandwichs de la dernière fois étaient bons ?

De retour dans la réalité le Pines sursauta. Ah heu... les sandwichs ? Oui oui très bons !! c'est ce qu'il répondit au quart de tour sans même réfléchir ! A vrai dire, heu.... ils étaient à quoi déjà ? Ça fait un bon moment.... ils étaient certainement bons. Mais, il s'arrêta très vite de remuer ses souvenirs, penser à de la bouffe était peu être pas une très bonne idée quand on a déjà assez faim comme ça.

Lorsqu'elle lui tendit la tasse Dipper dû retenir une grimace pour continuer de sourire. Ah. C'est vrai qu'il... doit boire ça. Ses joues s'empourprèrent un tout petit peu prouvant qu'il n'était pas encore totalement un glaçon alors que son regard dévia de la tasse à la poitrine de l’adolescente, ah, les joies de la puberté, puis au pendentif attrape rêve qu'elle portait. Tien, ça lui rappelait le jour où Tristan lui en avait cassé un, haha. Bad memories... brr.

Il prit donc entre ses mains la tasse chaude. Observant la crème lentement fondre et se noyer dans le liquide marron. Hmmph hmmph. Courage Dippy. Va falloir le porter à tes lèvres. T'as sacrément soif ça devrait le faire.
C'est juste du chocolat chaud.
Ah, il doit lui parler avant ! Voilà. Ahah. Faire diversion.

▷ Oui Chenoa.... je voulais te parler à propos de Tristan... j'ai vu que vous ne vous parliez plus trop depuis les pranks. Et il a un faible pour toi tu sais... alors jme demandais, si tu l'aimes bien aussi, tu devrais aller lui parler ? Je ferais en sorte qu'il ne fuit pas promis ! Ce serait cool que vous deux... bah... voilà quoi !

Un faible sourire, tout gêné le pauvre Dipper ! C'était un sujet délicat les amours, il espérait ne pas merder. C'est vraiment chaud d'avouer des sentiments à la place de quelqu'un d'autre. Surtout que Tristan ne lui a rien demandé ! Mais..... le connaissant il allait jamais le faire alors il fallait un peu pousser la chance !

Il porta donc à ses lèvres la tasse, plus pour faire bonne figure. Ne voulant pas froissé Chenoa. Ce serait la dernière des choses à faire après ce qu'il a dit ! Il ne DEVAIT pas ruiner les chances de Tristan ! Qu'on soit clair !
Le garçon se tendit littéralement droit comme un piquet lorsqu'il avala la première gorgée. Ah là, il a pas pu la retenir la grimace. Outre le fait d'un goût particulièrement désastreux. Le liquide qui avait fait son chemin le long de son œsophage jusque dans son estomac l'avait brûlé tant il était chaud et surtout amenait avec lui une sensation particulièrement désagréable. Celle de la soupe qui vous réchauffe l'estomac. Blergh. Qu'il se retienne de gerber !

Voilà donc le brun qui s'agita comme quelqu'un s'étant brulé la langue -et c'est le cas ! Trop gourmand le pauvre !- et souffler sur son chocolat, telle une victime fragile pour le refroidir. D'ailleurs, la cuisine s'était légèrement rafraichit. Elle communique avec le salon après tout.

▷ Ne lui dit pas que je t'ai dit ça !...... mais, si jamais tu veux en parler ou que tu hésites, on pourra se voir seul à seul y'a pas de soucis. Ma soeur me raconte sa vie alors bon, conseiller des filles, ahah je crois que je sais m'y prendre !.......... un peu............ pas trop......... enfin bref voilà !

Les filles c'est compliqué ! Pourquoi il avait dit ça ! Rah quel con ! PAS PERDRE EN CRÉDIBILITÉ. C'était simple non ? Puis s'il sortait tout seul avec Chenoa, ça serait suspect aux yeux de Tristan...! Il ne fallait pas que le blond le sache. Ils allaient sortirent tous les deux en cachettes...... comme deux amoureux...... har. Ne pas penser au bisous sur la joue.

Tu l'as déjà Friendzone Dipper.
Quel dommage.
Elle est à croquer.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 492
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Jeu 28 Déc - 22:51
Arranger un coup !Dipper Pines Bien droite et tenant la tasse qu'elle avait au préalable préparé pour le brun qui lui faisait face, l'adolescente regardait Dipper avec étonnement. Il y avait de quoi. Son comportement avait été étrange et il semblait rêveur. Presque absent. Quelque chose devait sérieusement le tourmenter pour qu'il agisse de la sorte. Inquiète à son tour, ses sourcils se levèrent mais son sourire demeura. Il semblerait bien qu'il ai des choses à lui dire à elle, et à elle seule. Le fait qu'il ferme la porte derrière lui en était une preuve irréfutable.

Inquiète pour son camarade, elle ne remarqua ni le regard dans son décolleté ni les joues qui s’empourprèrent, préférant reporter le sien vers la tasse qui passa entre les mains du garçon. Pinehead, ses yeux sont plus haut. Pourvu que le breuvage soit à la hauteur. Tout en prononçant cette prière dans sa tête, elle attrapa sa tasse et la serra entre ses dix doigts fins. Même si la maison était suffisamment chauffée, cette douce chaleur était appréciée. Puis elle voulu goûter à sa préparation, soufflant dessus pour en chasser les volutes brûlantes, mais la voix de son camarade la stoppa dans son élan.

Ses yeux caramels le fixant avec attention, elle ne perdait pas une miette de ce qu'il lui disait. Ainsi donc, il était question de Tristan. Si le début l'attrista quelque peu, la suite la surpris à tel point que son cœur manqua un battement. Tristan... avait un faible pour elle ? Elle qui pensait le contraire. Était-ce une nouvelle mauvaise blague de leur part ? Non, elle savait qu'ils n'étaient pas aussi cruels pour faire cela. Pas après les nombreuses fois où le blond en question c'était excusé pour ce qu'ils avaient fait à Anoki. Mais son camarade avait raison sur un fait : depuis lors et après ses nombreuses excuses, le jeune homme avait creusé un fossé entre eux deux. Un fossé qui chaque jour s’agrandissait entre eux. Résignée, elle avait fini par abandonner. Après tout, ils n'étaient pas dans la même catégorie : lui commençait à être populaire alors qu'elle, elle n'était qu'une fille parmi tant d'autres. D'un banal. Jamais elle ne pourrait se faire remarquer par lui.

Passant une main dans ses cheveux pour coincer une mèche derrière son oreille, elle laissa dériver son regard vers sa tasse de chocolat chaud, tentant de jouer à celle qui ne comprenait pas mais ses joues trahissaient son émoi. De même que ses sourcils relevés. Décidément, la plus jeune des Lawrence ne savait pas jouer la comédie contrairement à son frère. Elle se racla la gorge, faisant passer ce geste pour une légère toux et prit la parole.

« - C'est vrai que j'ai été blessée par le geste Dipper et que je vous en ai voulu. Mais tout le monde fait des erreurs. Ce serait hypocrite de ma part que de vous en vouloir à tout jamais. De plus, vous avez compris le mal que vous avez fait et avez fait amende honorable. Pour tout cela je vous ai pardonné, depuis très longtemps. Et je suis heureuse de voir que tu veuilles m'aider à recoller les morceaux. »  

Elle espérait qu'ainsi, il soit enfin rassuré. Tout comme elle l'était désormais. Grâce à ce léger sourire qui avait réussi à lui donner le courage de pouvoir lui répondre. Un sourire timide mais sincère. Oui. Il ne mentait pas. Elle en était persuadée désormais. La métis le lui rendit pour le rassurer à son tour, appuyant ses paroles, mais sa joie s'effaça au profit de la peur. Car voilà que le pauvre venait de se brûler en ingurgitant bien trop rapidement le liquide brûlant. Par réflexe, elle c'était avancé d'un pas, l'inquiétude gravée sur son visage tandis que l'une de ses mains c'était levée pour le stopper. La mine du jeune homme n'était pas passée inaperçue, pas même la buée qui s'échappait de la tasse bouillante.

Elle continuerait plus tard sa réponse à la requête de son camarade car pour l'heure, elle devait s'assurer qu'il aille bien. Celui-là, tout aussi impatient qu'Anoki. Combien de fois avait-il dut l'engueuler parce qu'il n'avait pas attendu que sa boisson ne refroidisse. Sûrement des centaines de fois. Tête brûlée à tout jamais. À croire que c'était le point commun entre tous les garçons.

« - Dipper ! Est-ce que ça va ? Tu veux un verre d'eau froide pour faire passer tout cela ? »  

N'écoutant même pas sa réponse, elle se détourna de lui et posa sa tasse sur le plan de travail pour aller cherche un verre qu'elle rempli d'eau fraîche et de quelques glaçons. L'objet en main, elle retourna auprès du garçon et échangea la tasse contre le verre tout en entonnant un léger rire.

« - Fais attention, c'est très chaud. Tu es comme Anoki. Tout aussi impatient et gourmand. Que vais-je bien pouvoir faire de vous ? »  

Un autre rire, attendri cette fois, s'échappa d'entre ses lèvres alors qu'elle appuyait gentiment son index contre le bout du nez du garçon. Cet épisode de frayeur passé, elle pouvait continuer sa réponse et chasser toutes les craintes du Pines. Il lui demandait de ne pas dévoiler un traître mot de leur conversation. Pas de crainte, elle saurait tenir sa langue. Après tout, elle n'était pas une fervente partisane de celles qui cancanaient. Les rumeurs et ragots, elle les laissait pour les filles dont la vie était assez insipides pour s’intéresser à celle des autres.  

« - C'est très gentil à toi Dipper. »  

Mais elle ne put terminer ses explications, une nouvelle fois un incident allait la couper. Quand le destin vous prend en grippe. Pour l'occasion, ce n'était pas que le destin qui voyait la présence du Pines comme une menace mais bien cette forme imposante et furieuse qui courait dans sa direction. Une porte ? Qu'importe. Un peu d'élan et voilà le morceau de bois s'ouvrir avec fracas tandis que l'être déchaîné se dirigeait vers l'objet de son ire.

Mais pour mieux comprendre cette scène, il faut revenir quelques minutes en arrière. Alors qu'Anoki ne se relève d'un bond, comme s'il venait de faire un horrible cauchemar.

Quelque chose se tramait. La situation lui échappait des mains et ce n'était pas pour lui plaire. Conscient qu'il ne pouvait pas débouler en trombe dans la cuisine sans s'attirer les foudres de sa sœur, l'étudiant trouva toutefois une alternative à cela. Aiyana. La dinde était connue pour son caractère agressif, surtout face aux étrangers. Ne réfléchissant pas plus, il choppa le volatil qui commença à s'affoler d'être ainsi réveillé et envoyée dans les couloirs.

Mal réveillée et de mauvaise humeur, la dinde voulu se venger de son assaillant quand son attention fut attirée par une présence étrangère. L'instinct territorial de la bête en marche, la voilà qui fonçait tout en gloussant de colère en direction de sa cible. Une porte ? Surfait. Elle était assez grosse pour l'ouvrir en fonçant dessus, y laissant quelques plumes au passage.

C'est donc un gros oiseau qui chargea Dipper avant de s'arrêter et de faire demi-tour, apeuré, vers un propriétaire plus que surpris, lui volant littéralement dans les bras. Son regard se fit plus intense tandis qu'il fixait la porte grande ouverte tout en passant machinalement la main de son bras libre dans le plumage de la bête affolée. Mais au moins il l'avait désormais, son excuse toute faite pour faire de nouveau son apparition dans la cuisine et régler un léger soucis.

« - Est-ce que ça va ? Je suis désolé. Aiyana t'a senti et je n'ai pas eu le temps de l'arrêter. »  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 537
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Mer 3 Jan - 20:24
Arranger un coup !
PLUS JAMAIS. Se promit le Pines. Plus jamais de boisson chaude. Plus jamais de chocolat d'abords !! Si c'était un poison pour les autres animaux, s'en était peut être un pour eux aussi qui sait ?! Les lobby nous mentent ! Voilà la vérité ! TRUST NO ONE ! Brlllgh.

Occupé à maudir le breuvage et se remettre de ses émotions, il ne remarqua pas le comportement si explicite de Chenoa, ni ses paroles. Non. Il passait à répétition sa pauvre langue brulée sur ses lèvres, se faisant baver comme si cela allait induire une quelconque guérison.
Lorsqu'elle avanca vers lui alors qu'il était toujours en détresse, il eut pour réflexe de se tourner sur le côté, de manière un peu brusque et surtout pour dire qu'il ne voulait pas d'aide.
Trop fier le Pines il faut croire, même lorsqu'il se brûle avec son chocolat !

▷ Dipper ! Est-ce que ça va ? Tu veux un verre d'eau froide pour faire passer tout cela ?


De l'eau froide ? De quoi se rafraichir et faire passer la brûlure ? Pourtant le Pines refusa une fois de plus son aide en secouant vivement sa tête. Non ! Ca n'arrangerait rien. De l'eau ou du chocolat chaud c'est pareil.
Mais têtu, Chenoa lui échangea tout de même sa tasse brûlante contre un verre d'eau tiède.

Il la remercie tout de même. Plus par automatisme que par politesse. Il commençait seulement à se sentir mieux. Il se tourna même vers elle. Sociabilisant de nouveau avec le monde et non à s'enfermer sur lui même comme un animal blessé.

Lorsque l'index approcha de lui pour appuyer avec amusement et espièglerie sur le bout de son nez, Dipper rentra dans ce jeu d'adolescent et ouvrir la boucher pour claquer des dents dans les airs. Bien-sûr Chena avait retiré son doigt avant de se faire attraper. Il lui rendit son sourire joueur.
Ce qu'elle ne sait pas... c'est qu'il avait réellement essayé de la mordre.
Vilain garçon.

C'est alors qu'un bruit se fit entendre. Non pas derrière lui, mais le hurlement d'une dinde dans le salon. Et il n'y avait pas besoin de super-pouvoirs pour l'entendre. Quelqu'un venait visiblement de maltraiter un animal. Au hasard, le gros poulet qui dormait paisiblement il y a deux minutes et que les batements de portes n'avaient pas dérangés.....
Naturellement, les deux adolescents se tournèrent vers la porte. Enttendant le bruit se rapprocher, foncer à travers le couloir.

Dipper recula d'un pas, se plaçant devant Chenoa comme il l'aurait fait pour sa soeur. Vu le vacarme et le cri que cela pouvait faire.... il avait bien une petite idée de ce que cela pouvait être !
Il sursauta même quand la porte fut défoncée par le mastodonte. Poussant un cri encore plus aiguë que la voix de Chenoa !... pour le coup, on se demande qui est l'homme !
Il était habitué à faire face au danger, mais... ne s'est jamais amélioré sur ce point-là ! Aussi brave peut-il être !

Après avoir vu une telle dinde enragée. Il n'en mangera plus JAMAIS pour thanksgiving !!!
Alors l'animal se jeta sur lui. Dipper Pines prit une longue inspiration devant son futur trépas. Combien de gens sont morts sous les serres d'oiseaux, hein ? Ca lui rappelle cette vidéo qu'il a un jour trouvé sur un site de buzz, un enfant soulevé dans les airs par un rapace avant de retomber au sol gravement traumatisé.

Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Alors que le volatile se jeta que lui toutes serres dehors et le bec prêt à lui trancher la chair s'il le faut, il se mit tout d'un coup à réaliser un arrêt d'urgence au moyen d'un dérapage au sol -RIP le parquet- s'arrêtant à un centimètre du Pines, pôle avant de la toucher ! Et elle se fit volt-face, gloussant de terreur, elle se jeta droit dans les bras de son propriétaire toute tremblotante.
C'est comme si elle avait vu un fantôme ! Une scène surréaliste alors que le brun cligne des yeux. Il n'avait fait que décerner un regard déterminé envers l'animal. Comme quand il avait fait face à ce drone extraterrestre dans l'UFO il y a de cela 3 ans !!

▷ Est-ce que ça va ? Je suis désolé. Aiyana t'a senti et je n'ai pas eu le temps de l'arrêter.  


L'indien avait tout intérêt à caresser l'animal pour le rassurer. Dipper, quand a lui, plissa les yeux. En éternel paranoïaque, il doutait des paroles d'Anoki. Pas eut le temps de la rattraper, hmm ?
Elle avait vachement hurlée avant de courir. Et puis...... voilà qu'il débarque juste après leur conversation sur Tristan. Quelle coïncidence. Il aurait presque cru que le côté grand-frère protecteur d'Anoki s'était soudain réveillé. Comment le sait-il ? Parcequ'il aurait réagit de la même manière !!!!!
Mais attend, s'il a...Oh le con..... il a écouté à la porte ? Ça ne se fait pas !!

Voilà qu'il se tourne vers Chenoa pour lui lancer un regard qui en dit long. Il ne savait pas si elle aussi l'avait comprit, mais...... woaw. C'est tout sauf un accident ce truc. En plus... jeter un volatil potentiellement dangereux vers lui ! Il voulait le tuer ?!
Enfin, pas comme s'il avait eut peur ! Haha, il est le grand Dipper Pines après tout. Et le poulet l'avait bien comprit. Voilà pourquoi il avait fait volt-face devant cette aura prédatrice et supérieur du héro de Gravity Falls.
Le brun relâcha au passage sa main, les quelques plumes qu'il tenait tombèrent doucement au sol. Quand les avait-il arraché ? Cela restera un mystère. Disons juste que Aiyana s'est arrêtée à temps.

Il jeta un regard plus que suspicieux vers l'indien.

▷ Anoki... je ne suis pas sûr que ce soit moi qui l'ai fait venir ici. Sinon elle se serait réveillé bien avant...

Son ton était emplit de reproches. Il sous entendait clairement quelque chose.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 492
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Ven 5 Jan - 0:02
Arranger un coup !Dipper Pines Le regard insondable et la main passant et repassant dans le plumage de son oiseau affolé, Anoki semblait chercher à comprendre ce qui se passait. Aiyana la terreur, celle qui avait poursuivi plusieurs hommes sur de nombreux pâtés de maison, venait de fuir la queue entre les pattes devant Dipper Pines. Dipper la crevette. Dipper l'asticot. Le spaghetti. Le fragile. Il devait peser la moitié de son poids et le basané devait se baisser pour le regarder dans les yeux. Bref, le parfait exemple d'un faiblard. Alors pourquoi ? Pourquoi avait-elle fuit de la sorte ? Comme pour sauver sa vie.

Une nouvelle fois, le métis était perdu. Mais c'était une habitude qu'il avait pris soin de faire adopter aux habitants. Un gars perché et toujours à coté de ses pompes. Quand bien même on lui mettait les faits sous le nez, il trouvait toujours des excuses toutes plus pourries pour essayer de les expliquer. Comme s'il c'était mis des œillères intentionnellement. Car oui, bien peu étaient au courant de ce détail mais il n'était pas aussi à l'ouest qu'il le laissait faire comprendre. Et cela le brun et son ami avaient pu le comprendre le soir où ils avaient rencontré le loup-garou.

Cette nuit sinistre où tout avait failli finir dans un bain de sang. À cause d'une stupide photo. Une putain de photographie de merde. Mais qui avait eu pour conséquences de creuser un fossé entre les deux duos et l'histoire aurait pu très mal tourner. Parce que les langues ne c'étaient pas déliées assez vite. Mais les tensions étaient retombées.

C'était peut-être pour cela que le brun avait décidé de frapper aux portes de la demeure des Lawrence. La maison dont le propriétaire n'était ni plus ni moins que le grand gaillard qui tenait sa dinde en cet instant, fixant la main de laquelle s'échappèrent quelques plumes. Celles de sa dinde. Comment et quand avait-il ? Peut-importe. Pour le moment, il fallait qu'il se dépatouille de cette situation. Car là, très clairement son cadet l'accusait.

Il fit alors ce qu'il faisait tout le temps lorsqu'il était acculé : un repli stratégique. Car voilà que le regard amusé de sa petite sœur vint imiter celui, suspicieux, du Pines. Oh putain de bordel de merde, il pouvait clairement prédire qu'une fois qu'elle aurait réussi à lui mettre le grappin dessus, il allait passer un sale quart d'heure. Alors autant faire en sorte que cela soit le plus tard possible. Histoire qu'il puisse avoir le temps de réfléchir à une manœuvre pour calmer l'ire de sa petite sœur et préparer tout un tas d'excuses et d'arguments. Sur un malentendu, il y avait peut-être des chances que cela passe.

« - Je crois que j'ai laissé le vieux trop près du feu. Je dois y aller. »

Seriously ?

Oui. Sérieusement. Le voilà faire demi-tour, refermant la porte de sa main libre tandis que l'autre caressait encore le volatile terrorisé. Comment avait-il réussi à la mettre dans un tel état ? C'était un véritable mystère. Pourtant, il commençait à avoir quelques idées sur la question. Et ce n'était pas du tout pour lui plaire. L'adolescent avait tout de même arraché des plumes à la dinde. Ce n'était pas un geste défensif. Il avait intentionnellement fait du mal à son animal. Il avait attaqué un être vivant.

Il garderait donc un œil sur le brun, du moins tant qu'il le pourrait. Sécurité de Chenoa avant tout. Après tout, il avait une réputation à tenir et il le ferait jusqu'au bout. Protéger sa précieuse et fragile petite sœur des dangers qui la guettaient. Il avait beau avoir fait un énorme travail dessus, aidé des coups de pied au cul de ses amis, il n'arrivait pas à la laisser voler toute seule de ses propres ailes. Il lui laissait certes plus de liberté mais le gérant du casino s'assurait qu'on puisse veiller sur elle. Aussi souvent que possible. Mais pour l'heure il la laisserait tranquille, espérant que son entrée impromptue coupe les ardeurs du jeune homme. Anoki ne serait jamais loin. C'est sur cette pensée qu'il se réinstalla dans le canapé, auprès du feu, son oiseau sur ses jambes.

Pendant ce temps, Chenoa n'avait pas manqué une miette de ce qui c'était déroulé devant ses yeux interloqués. L'arrivée de la dinde, son frère qui accoure un peu trop au bon moment, Dipper qui hurle, s'interpose entre la bête et elle, les reproches. Tout c'était passé si vite. Elle n'avait pu rien faire pendant ce laps de temps, devenant spectatrice passive de tout ce foutoir. Elle n'avait reprit ses esprits qu'au moment où son camarade de classe faisait de lourds reproches à son frère et elle le rejoignit. Ses poings se posèrent sur ses hanches tandis qu'elle fusillait son aîné du regard.

Et ce n'était pas sa misérable tentative de fuite qui allait le sauver. Elle saurait le lui faire payer en temps et en heure. Soufflant fortement pour faire savoir sa désapprobation, elle fini toutefois par reprendre une expression plus douce alors que la porte se refermait. Elle offrit alors un doux sourire compatissant à son ami.

« - Je suis désolée Dipper, mais ne t'en fais pas. Je veillerais personnellement à ce qu'il réponde de ses actes. Anoki peut-être un peu couillon des fois quand il s'y met. »

Ou souvent aussi. Quand il avait une idée en tête, il ne l'avait pas ailleurs. Obstiné et fonçant tête baissée sans réfléchir. Bref le meilleur moyen de se retrouver embarqué dans un tas d'emmerdes. Heureusement que sa chance légendaire était là pour lui sauver les miches. Qu'allait-elle bien pouvoir faire de lui ? Un soupir et ses mains lâchèrent ses hanches pour venir s'entrelacer les unes aux autres alors qu'elle semblait tout d'un coup moins sûre d'elle.

« - Où en étions-nous déjà ? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 537
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Sam 6 Jan - 12:17
Arranger un coup !
Grillé. L'indien était complètement grillé. Cela se voyait sur son visage, il sentait le stress émaner de lui lorsque Chenoa le rejoint dans ces lourdes accusations silencieuses... franchement, n'a t-'il aucun coeur ? Réveiller et affoler un pauvre animal qui dormait si bien juste pour le faire attaquer son invité parce-qu’il n'aime pas le sujet de discussion et qu'il ne veut pas que Chenoa ait un petit ami. C'est vachement dangereux en plus. Il aurait pu se faire gravement blesser. Anoki a vraiment des méthodes d'intimidation radicale !! Woaw. Même lui n'a jamais autant défendu sa soeur contre ses 683742515 petits-amis !!

Alors qu'est-ce qu'il avait à dire pour sa défense ? Il espérait qu'il ne... s'énerve pas contre lui. Sait-on jamais s'il voit que sa technique de la dinde n'a pas fonctionné....gloup.
Pas ailleurs, il était vachement étonné qu'un tel animal se désiste comme ça. Enfin...il pensait que ce genre d'oiseau était plus teigneux. C'est qu'elle avait eut l'air vachement en colère quand même !
Peut-être que...
Depuis sa disparition il avait bien remarqué une chose. Les animaux le laisse tranquille. Plus d'écureuil pour lui jeter de glands en mode sournois. Les chiens l'aboyaient systématiquement, mais avec une distance de sécurité très raisonnable. Est-ce que cela avait avoir avec le fait qu'il est devenu un X-men ? Wooh !

▷  Je crois que j'ai laissé le vieux trop près du feu. Je dois y aller.

..................SERIOUSLY ?! Le brun haussa les sourcils, les yeux comme des billes face à l'excuse de l'indien. VRAIMENT ? C'est plus la dinde au four, c'est le vieux dans le feu ?!... mais... c'est l'excuse la plus pourrie qu'il a jamais vu !! Même lui ne l'avait pas encore fait celle là ! Et pourtant, il s'excuse pour beaucoup de choses en ce moment !!
Non. Vraiment. Inconcevable. La crédibilité d'Anoki est descendue à zéro. C'est pas humain de se ridiculiser comme ça. Il l'aurait presque vu se prendre la porte tant il était pressé de partir.

Et paf. Ladite porte fermée. Les voilà tous les deux, lui et Chenoa. Encore. Seuls. Dans la même pièce. Elle lui envoya un regard compatissant. Lui resta silencieux devant tant de malaise. Il faut dire que se faire couper dans sa conversation par ça... le type les a quand même écouté. Alors qui ne dit qu'il n'est pas encore derrière la porte?  Même après cette frayeur ?

▷ Je suis désolée Dipper, mais ne t'en fais pas. Je veillerais personnellement à ce qu'il réponde de ses actes. Anoki peut-être un peu couillon des fois quand il s'y met.

En bon gros connard qu'il est et au lieu de dire non c'est pas grave ou j'aurais fais la même chose. Dipper hocha la tête, prouva de ce fait son approbation face à une punition bien sentie.
C'est vrai quoi. A cause de lui, le malaise embaumait la pièce et ils n'étaient plus sûr que leur conversation reste secrète.
C'était une discussion privé merde. Ça implique des sentiments, des révélations et une liaison futur ! Ca craint de s'interposer pour ça. C'est pas cool. Anoki est pas cool.

▷ Où en étions-nous déjà ?

Dipper fit la moue, voyant la mine décomposé de la jeune fille. Même si ce n'était pas le cas, il prenait Anoki pour responsable. Le voilà soupirer lourdement. On peut dire qu'il a tout gâché. Le voilà s'approcher d'elle. Et puis, comme pour la réconforter, il retiré la couverture qui était sur ses épaules pour la passer autours d'elle, délicatement. Faisant d'une part un geste gentil qui lui donnera des points d'amitié pour mieux la jeter dans les bras de Tristan et d'autres part, il se débarrassait de cette FOURNAISE de couverture !!
Bon, OK. C'est surtout pour le deuxième point qu'il l'a fait. Ahh, sans ce truc il se sentait bien plus léger et libre de ses mouvements. Voilà qui est mieux.

▷ On continuera cette discussion plus tard Chenoa... je crois que ton frère apprécie pas ma présence, je suis désolé..... mais, même s'il n'est pas d'accord pour Tristan c'est pas à lui de décider pour toi !

Lui par contre, il décidait pour sa soeur ! Enfin, c'est pas comme si Chenoa allait choisir de bad boys ou des magiciens psychopathes, elle. Tristan était le petit ami parfait. Il le savait. Il en était certain. Son caractère si doux... ce serait beau à voir !
Et puis, Dipper voulait lui aussi s'échapper de ce malaise. Il avait moyennement envie qu'on l'écoute. La faute à qui, hein ?

▷ On en reparlera au lycée. Ça vaut mieux. Et puis je t'ai dis tout ce que je voulais te dire. Envoie lui un SMS tien, ça lui fera plaisir j'en suis sûr !

Et voilà le brun déjà se diriger vers le couloir. Il ouvrit la porte sans hésitation, il ne se sentait pas bien dans cette maison de toute façon ! Il ne savait pas pourquoi, c'était la première fois que cela lui faisait. Ça doit être dû à ses super-sens de X-Men qui sait.
Bref. Il traversa le salon d'un pas assuré et sans un regard vers l'indien. Un hurlement de dinde se fit à son passage alors qu'elle essayait presque de se jeter dans le feu de cheminée pour une raison inconnue.

Mais alors qu'il posa la main sur la poignée de sortie, La douce jeune fille débarqua en compagnie d'un manteau bien épais et bien chaud. Voyant ça Dipper eut un sourire crispé mais la remercia néanmoins. Pas question qu'il aille dehors découvert sous la neige ? Haha...! Que de gentillesse de la part de la Lawrence ! Il est tellement content !
Il la remercia tout de même tout en enfilant le manteau un peu trop grand pour lui. Oh non, ce n'était pas celui d'Anoki, celui-là sentait la fille.............mais il flottait quand même dedans. Est-il une crevette à ce point ? L'en voilà déprimé !...

▷ Ça m'a fait super plaisir de te reparler Chenoa, faudra qu'on aille en forêt un de ces quatre ensemble ! Tu me diras quand tu seras partante ! Allez, see ya' ! ♥️

Et le voilà ouvrir la porte, apportant une seconde vague de froid dans la maison et le vent qui poussait la neige à l'intérieur. He ben, depuis qu'il était revenu, l'hiver s'était bien installé en ville. Ce n'est pas pour lui déplaire. Il fit tout de même un effort, celui de rentrer chez lui tout du long en gardant la veste ! Ca ne peut pas lui faire de mal.... et il voudrait pas tomber malade.
Jamais il ne ferait une croix sur ses aventures !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 492
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki Dim 7 Jan - 10:21
Arranger un coup !Dipper Pines Elle espérait vraiment que Dipper ne tienne pas rancœur du comportement surprotecteur de son frère tout comme son frère regrettait son geste. De toute façon, il finirait bien par s'en repentir quand elle ira lui tirer les oreilles. Pas étonnant qu'aucun garçon ne s'approche d'elle avec un couillon autour d'elle. Un nouveau soupir s'échappa d'entre ses lèvres alors que Dipper en faisait de même. Anoki avait réussi à refroidir l'ambiance. Elle se sentait tellement gênée et avait vraiment envie d'aller s'enterrer dans un trou de souris. Elle qui voulait faire bonne impression, elle se sentait plus idiote qu'autre chose en cet instant.

Mais le froid qui s'insinuait en elle commença peu à peu à disparaître alors qu'une couverture vint être posée sur ses épaules. Un sursaut de surprise et elle plongea son regard interrogateur et caramel dans celui du sapin, avant de lui offrir un tendre sourire pour le remercier de son geste. Elle en comprenait pas pourquoi d'autres se montraient aussi méchants que Dipper, il était vrai qu'il pouvait se montrer maladroit de temps en temps mais elle sentait qu'au fond, il était une bonne personne. Pour elle, tout le monde avait un bon fond.

Peut-être était-ce pour cela qu'elle pardonnait aussi facilement aux gens et qu'elle prenait la défense de tous lorsqu'elle trouvait une situation injuste. Elle avait été l'une de ceux qui avaient refusé de lyncher les deux garçons après les pranks. Certes, la métisse leur avait fait la tronche quelques jours mais avait bien vite abdiquer devant leur entrain à se repentir. Ils regrettaient leurs blagues et comprenaient qu'ils avaient put faire du mal, sans réelle intention d'en faire. Cela lui avait suffit. Elle avait même essayé d'apaiser quelques esprits avec ses seules armes : ses paroles. Avec plus ou moins de succès.

Mais elle ne regrettait pas le moins du monde ce qu'elle avait fait. Maintenant qu'elle les avait vu s'excuser. Elle savait qu'elle avait bien fait. Et au moins pas aucun regret car elle avait écouté son cœur qui lui dictait ce qu'il pensait être juste. Après tout, tout le monde pouvait faire des erreurs. Pour preuve, Anoki venait de faire une belle bourde il y avait à peine quelques minutes de cela.

Désormais réchauffée et rassurée, elle écouta les paroles du garçon qu'elle considérait comme un ami désormais. Et qui semblait la considérer comme telle elle aussi. Car il se souciait pour elle, s'en était très émouvant. Un deuxième ami garçon. Plus qu'elle n'aurait put espérer.

« - Je suis certaine qu'il l'apprécie plus qu'il ne le montre. Anoki est plus maladroit qu'il ne le laisse voir. On lui... On nous a fait tellement de mal autrefois qu'il se montre maintenant bourru et brusque. Mais il suffit de faire un petit trou dans sa carapace pour découvrir qu'il à un grand cœur. Je te promets d'avoir une bonne discussion avec lui sur ce point. Je ne veux plus perdre d'amis parce qu'il a peur. Et ça serait avec plaisir que l'on discute quand tu le veux. Je suis d'ailleurs très heureuse que tu sois venu. Tu peux venir quand bon te semble à la maison. »

Resserrant contre son corps la couverture, elle rougit tout en affichant un faible mais tendre sourire. Elle était vraiment ravie d'avoir rencontrer de telles personnes. De pouvoir vivre une vie trépidante. Et ce malgré sa maladie. Mais qui pourrait s'ennuyer dans une ville telle que Gravity Falls ? Tant de mystères. D'énigmes. De créatures. De merveilles. Et tout cela n'attendait plus qu'eux pour être découverts. Les beautés de la nature n'avaient pas à être cachée mais dévoilées. Tout comme les étoiles qui brillaient dans ce vaste ciel, éblouissant le monde de leur beauté.

« - Merci pour tout Dipper. Tu es vraiment un super ami et on fera comme tu as envie, ne t'en fais pas. Cependant, je n'ai pas le numéro de Tristan. Cela risque donc d'être difficile de lui envoyer des SMS. »

Silencieusement, elle le suivit à travers les différentes pièces de la demeure. Silencieusement mais sans jamais effacer ce sourire conquis et sans jamais lâcher la couverture, qu'importe la chaleur. Mais lâcha un petit cri lorsque la dinde de son grand frère se mit à glousser de peur et manquer de se jeter le feu, si son propriétaire, surpris et réveillé d'un bond, ne vint la rattraper à temps avant de leur offrir un regard perdu. La pauvre bête devait être malade pour avoir de telles crises. Peut-être qu'un rendez-vous chez le vétérinaire était à prévoir. Et pour éviter que le Pines n'attrape du mal lui aussi, elle s'empressa de faire un léger détour dans la penderie et d'attraper un de ses manteau qu'elle eu tout juste le temps de lui poser sur les épaules.

Son camarade échappait à la couverture mais pas au manteau. Dehors il faisait un froid à attraper la mort. Mieux valait être prudent, surtout que Dipper avait avoué être un peu malade. Santé avant tout. Puis manqua un battement lorsque le brun reprit la parole. Il l'invitait en forêt avec Tristan. C'était magnifique. Tout comme ces moments de complicité qu'elle avait partagé avec Anoki, elle allait partager des aventures avec les deux garçons. Sans le savoir, il venait de lui faire un magnifique cadeau et une pique bien blessante pour le grand brun qui ne pouvait que rester assit dans son coin.

« - C'est quand tu veux Dipper ! Rien ne me ferait plus plaisir qu'une sortie entre amis ! Et une bonne promenade en forêt ne pourra que me faire le plus grand bien. Merci beaucoup ! »

Ne retenant pas sa joie, elle enlaça son ami en oubliant le froid qui les assaillait dehors. De toute façon, elle n'avait plus froid du tout et se sentait prête à franchir les plus ardus des obstacles, avec ses nouveaux amis. Peut-être même qu'elle pourrait essayer de retrouver le grimoire de son frère, celui traitant des créatures surnaturelles. Parce que depuis quelques temps, elle n'arrivait plus à remettre la main dessus. À bien y réfléchir, il lui semblait que les dernières fois qu'elle l'avait aperçu était avant qu'Ano n'emménage chez Greg...

« - Rentre bien et surtout fais attention à toi. À demain en cours alors. »

Fit-elle alors qu'elle desserrait son étreinte et qu'elle entamait quelques pas pour se remettre au chaud.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Arranger un coup ! • PV Anoki

MessageSujet: Re: Arranger un coup ! • PV Anoki
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Résidences-