Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Lun 12 Mar - 21:56

train your mind Anoki & Gregory … Ou pas.

Gregory avait déjà eu du mal à s’extirper du canapé- surtout lorsque son homme avait eu l’espiègle idée de le plaquer contre les coussins à l’aide de son poids, mais là c’était le pire du pire : c’était l’épreuve où il se devait de résister à sa petite bouille suppliante. S’il avait d’ailleurs essayé de délicatement faire lâcher son attaquant, c’était justement parce qu’il savait que s’il se retournait, c’était la fin.

S’il n’avait pas déjà perdu, pour tout dire. Mais comment voulez-vous qu’il ne cède pas, avec des supplications pareilles ?

Sa voix ayant naturellement attiré l’attention du loup, sa tête s’était retournée vers lui et il n’eut aucun mal à accrocher son regard avec le sien, abattu. You lose ! Cette fois, c’était officiel : l’écran de game over venait de s’afficher dans l’esprit du brun. Il ne pouvait pas lui résister plus longtemps, c’était aux dessus de ses forces. Littéralement.

Ses pupilles s’étant dilatées sous l’attendrissement, Gregory eut un doux soupir avant de laisser un sourire apparaître sur ses lèvres.

Alright, alright. ❞ souffla-t-il en réponse. Il avait gagné, en plus d'avoir raison sur toute la ligne. Les casseroles n'allaient pas soudainement se voir pousser des jambes et qui plus est, il allait rapidement voir sa température chuter sans chaleur à proximité. ❝ I'm coming.

Qu’on ne se fasse pas de fausses idées, il n’y avait que son berdache qui avait un tel pouvoir sur lui.

Redevenu docile, le loup fit demi-tour mais non sans jeter un dernier regard empli de regrets et de frustration envers la cuisine. Dire qu’il voulait le récompenser pour tout ce qu’il avait accompli aujourd’hui, mais à cause de cette foutue période de faiblesse, il n'en était même plus capable. Et ainsi, il pouvait plus ou moins compatir avec les femmes. Une véritable ironie.

Se glissant aux côtés de son homme, Gregory appuya quelques instants sa tête contre la sienne tendrement avant de chercher à... se remettre sous lui. Parfaitement. Puisque sa deuxième mission avait été un échec cuisant, il allait au moins réussir la première : être un oreiller digne de ce nom.

Mais... ❞ Cette fois, il avait pris un air un peu plus gêné, voir incertain. ❝ E-Est-ce que tu pourrais juste retirer ta coiffe ? S-S'il te plaît.

Ne voulant pas le blesser, ni même le déranger pour ce simple détail, Gregory avait hésité et avait même butté sur ses mots, mais le malaise que l’artefact avait créé, malgré lui, allait rendre son repos difficile. Il pourrait même, s’il le voulait et s’il n’en avait pas la force surtout, la retirer lui-même.

Le reste ne le gênait aucunement, bien entendu. C’était même tout le contraire et ce n'était pas bien compliqué à deviner avec ses regards parfois insistants- ahem.

Lui décernant un sourire à la fois reconnaissant et tendre, le brun avait pris le soin de mettre la couverture qu'il avait emporté avec lui sur eux, sans toutefois les enrouler dedans. Ainsi, si son amérindien avait trop chaud, il n'aura plus qu'à pousser la partie qui le recouvrait.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Mar 13 Mar - 0:07
Train your mindGregory Young
À peine leurs regards c'étaient-ils croisé que le métis savait qu'il avait gagné. Victoire écrasante par K.O. Il était dit que les plume était plus forte que l'épée mais se pourrait-il que la douceur le soit plus ? À croire que oui car elle permettait de rendre docile les bêtes sauvages et déterminées. C'est donc un large sourire qui illumina son visage fatigué au moment où son adversaire abdiquait.

Même si le regard que son loup porta à la préparation entamée lui fit un pincement au cœur, il savait que c'était pour son bien. Dans son état, le repos était vraiment primordial. Toutefois, il ne put s'empêcher de le rassurer.

« - Ne t'en fais pas, demain je te le mijoterai ce plat. C'est une promesse. »

Espérant que cela suffise à calmer ses tracas, il le laissa s'installer à ses cotés et se permit même de savourer le contact de sa tête contre la sienne avant de laisser échapper un cri de surprise fort peu viril face au comportement de son homme qui s'ensevelissait sous lui ?

Pensant que ce geste lui permettait de se cacher et de calmer le malaise dut à la faiblesse de la nouvelle lune, l'amérindien l'aida du mieux qu'il put pour s'installer correctement. Désormais couché sur une bouillotte vivante et profitant de sa chaleur, il se requinquait doucement. Jusqu'à ce qu'une petite voix ne vienne le sortir de sa torpeur.

Cette voix. C'était celle de son petit loup ? Difficile à dire tant elle semblait si craintive et peu assurée. La joue collée au torse de son homme quitta son reposoir pour permettre au métis de balancer sa tête en direction de celle de son compagnon. Par ce geste, il tentait d'assembler ce qu'il avait cru entendre avec son état. C'est alors qu'il compris la source du malaise du lycanthrope : sa coiffe.

Il était vrai que pour lui, c'était une alliée importante et un élément important de sa panoplie. À tel point qu'il lui arrivait de l'oublier – ce qui avait été le cas ce soir – mais c'était aussi un sujet sensible pour un proche parent des loups tel que Gregory.

« - O-Oui. Pas de soucis. »

Rougissant légèrement, il opina du chef avant d'attraper l'objet en question et de le laisser choir au pied du canapé. C'était déjà un miracle qu'il ait réussi à l'enlever tout seul alors il ne fallait pas lui demander plus que de laisser traîner l'objet au sol. La tâche de le ranger correctement pourrait attendre demain matin, quand il aurait reprit suffisamment de forces.

« - Mieux comme ça ? Eheheh »

Ou le moment où le livreur de pizza viendrait apporter leur repas. Car s'ils faisaient une croix sur le repas maison, il n'avait pas oublié l'idée de les nourrir. L'option plat tout préparé étant une option écartée d'office, il allait appeler son pizzaiolo habituel. Un valeur sûre sur laquelle il avait compté plus d'une fois lorsqu'il rentrait trop tard et qu'il devait nourrir sa petite sœur.

Toutefois, son téléphone ne captant toujours pas dans sa nouvelle demeure, il devait obtenir celui de son loup pour pouvoir passer l'appel. Le visage toujours planté devant celui de la créature, il lui offrit un sourire espiègle avant de le questionner afin de régler son léger soucis.

« - Greg ? Où est ton téléphone ? Le mien ne fonctionne toujours pas. »

Les bras tremblants, le basané réussi toutefois à relever le haut de son corps pour surplomber son aîné, prêt à se diriger dans la direction indiquée. De toute façon, il faudrait bien qu'il se bouge le cul car si le livreur allait apporter leur repas jusqu'au pas de la porte, ils devaient bien l'emmener jusqu'à eux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Mar 13 Mar - 21:14

train your mind Anoki & Gregory Il semblerait bien qu’il ne soit pas le seul à perdre ses moyens.

Surpris par le fait que son homme hésite et rougisse même, Gregory avait haussé ses sourcils mais n’avait pas perdu de son sourire, heureux que sa demande ne le dérange pas. Du coin de l’œil, il l’observa ôté la coiffe et nota que s’il en avait l’occasion plus tard, il irait la ranger proprement dans son carton. You read that right. Ce n’était pas parce que l’artefact le rendait mal à l’aise qu’il devait ne pas en prendre soin.

Après tout, elle était plus qu’importante aux yeux du chaman et rien que pour cette raison, il était prêt à faire des efforts.

Mais en attendant, le loup ne pouvait s’empêcher de laisser son sourire s’agrandir face à la remarque de son compagnon, fort amusé. C’est qu’il riait sous son nez en plus- littéralement. La proximité de leur visage lui laissait tout le loisir de parcourir du regard ses traits délicats, pour une énième fois.

Jusqu’au moment où il fut sorti de ses rêveries par la demande d’Anoki.

Oh, hum- ❞ avait-il échappé tandis qu'il détachait ses yeux de son sourire espiègle pour les diriger autour d'eux, avant d'indiquer la table basse de l'index. ❝ Il doit être par là.

Heureusement qu'il avait l'habitude de le poser là, car en voyant les bras tremblants de son homme, il se doutait qu'il aurait bien du mal à s'éloigner plus.

Ayant un pincement au coeur, Gregory décida de faire de son mieux pour l'aider à se soutenir le temps de s'emparer de sa convoitise- bien que ça n'eut pas grand effet. Il n'avait absolument pas la force nécessaire ne serait-ce que pour le soulever et devait se reposer sur ses os, qui eux heureusement, avaient conservés leur résistance.

C'est donc les mains sur ses pectoraux et les coudes sur le canapé qu'il le laissa se saisir de son téléphone.

Peut-être qu’un nouveau portable pourrait être un bon cadeau d’anniversaire ? Comme ça il en aurait un de rechange, si le premier était en panne comme ici. Good idea. Il allait conserver cette idée de côté car tandis qu’il observait son amant le surplomber, une autre bien plus espiègle venait de germer dans son esprit.

Après tout, il devait toujours se venger de ses vilaines petites taquineries lors de leur voyage psychique.

C'est pourquoi, sagement, il attendit que son homme passe cette commande de pizza. Si besoin, il l'aida même à naviguer sur son téléphone- comme il se rappelait que la première fois qu'il l'avait utilisé, le pauvre avait un peu galéré. It's was war actually. Trêve de bavardage cependant, le prédateur attendait le moment propice... et ce fut lorsque le pizzaïolo fut au bout de la ligne.

ATTACK. Sans pitié, le loup se mit sans prévenir à dévorer le cou qui se présentait à lui de baisers langoureux et de doux mordillements, tandis que ses doigts pianotaient d'une manière chatouilleuse ses côtes, cherchant à le faire rire.

Et bien-sûr, dès qu'il aura fini d'achever sa bêtise, il n'hésitera pas à tirer la langue. Comme tout vilain garnement.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Mer 14 Mar - 19:20
Train your mindGregory Young
Lorsqu'il eu la réponse à sa question, le métis se contorsionna tant bien que mal vers la table basse afin d'y récupérer l'objet désiré. Heureusement, dans sa tâche il pouvait compter sur son grand méchant loup qui utilisait alors son corps pour l'y aider. Deux beaux éclopés pour le prix d'un mais au moins en combinant leurs faibles forces, ils étaient arrivé à quelque chose.

Désormais en possession du portable de son amant, l'amérindien retourna bien vite sur son oreiller improvisé pour profiter d'une position amplement plus confortable. Avoir une bouillotte pour compagnon pouvait s'avérer hautement agréable dans certaines circonstances. C'est donc un soupir à peine dissimulé qui s'échappa d'entre ses lèvres alors qu'il reprenait sa position initiale.

Malgré son attention toute axée sur le téléphone, le métis était plus qu'heureux de compter Greg en allié, car voilà ses talents avec la technologie n'avaient aucunement augmentés depuis leur rencontre. Anoki, égal à lui-même restait toujours une merde quand il s'agissait de naviguer sur un téléphone ou un ordinateur et ce n'était qu'à peine s'il faisait exploser ce qu'il touchait.

Le nouvel obstacle franchit, il pouvait donc se concentrer sur l'appel qui allait avoir lieu, même si quelque chose clochait. Le calme avant la tempête comme dirait certains. Pourtant il n'y avait pas lieu de s'inquiéter : le kachina n'était pas encore rentré et n'allait pas foutre son bordel, le feu était éteint et Gregory était bien trop fatigué pour tenter une connerie. Et pourtant, malgré le manque de danger imminent, le chaman sentait que quelque chose ne tournait pas rond.

Toutefois, il n'eut pas plus le temps de se concentrer sur cela que déjà la tonalité de retour fut portée à ses oreilles. Se pensant trop parano, il fini par se concentrer entièrement dessus, déjà prêt à passer commande chez son pizzaïolo habituel. On décrocha enfin. Heureux de pouvoir sélectionner leur repas de ce soir, il ouvrit sa bouche pour parler mais ne put que laisser échapper un gémissement assez suggestif. Gros malaise.

Il se gela sur place en se rendant compte de ce qu'il venait de se passer. Lui. Poussant un bruit de plaisir. Au téléphone avec un fournisseur habituel. Putain la honte. La cause de tout cela ? En train de savourer sa victoire en même temps que son cou. Oh le petit enfoiré que voilà. Profiter que sa garde soit baissée pour oser l'attaquer aussi sournoisement. Cela se paiera cher. Très cher. Enfin, quand le grand basané aura reprit contenance car pour l'heure, c'est à peine s'il arrivait à sortir de sa transe augmentée avec les chatouilles assénées à son encontre.

Honteux comme pas deux devant les appels emplis d'incompréhension du pauvre homme à l'autre bout de la ligne, il manqua de raccrocher aussi sec pour faire passer cela pour un canular téléphonique. Le seul problème était que l'autre l'avait reconnu. Surtout sa voix. Voici donc un gros avantage d'être un client régulier qui devenait alors la source de ses emmerdes. Ainsi, entre deux éclats et un glapissement involontaire, il réussi à prendre la parole tant bien que mal.

« - Dé-désolé ! C'est mon con-compagnon. Il f-fait le con. Je suis. Vraiment. Vraiment dé-désolé. »

Se confondant en excuse, c'est à peine s'il se ne liquéfiait pas sur place mais perdant toutefois quelques centimètres au passage et devenant encore plus rouge que son teint de peau habituel. Greg l'avait eu en beauté ce soir-là. Quelle honte. Lançant donc quelques œillades assassines à son homme pour lui permettre une vengeance en bonne et due forme, il fini par passer commande non sans difficultés.

Ce coup-là, il n'allait pas l'oublier de sitôt.

Et sa vengeance allait être terrible. Il est dit que la vengeance se mange froid, malheureusement pour Greg celle-là allait se déguster chaude. Très chaude. À peine la conversation terminée, le shoshone offrit un sourire qui n'annonçait rien de bon, réponse directe à cette langue mutine qui le dardait éhontément. La guerre était déclarée. Alors comme ça monsieur Young était d'humeur taquine ? En ce cas son état ne serait pas une excuse pour s'en sortir. Délaissant l'objet dans sa main quelque part sur le canapé, le métis se coucha de tout son poids sur l'autre homme.

« - Alors comme ça on est tellement pressé que l'on ne peut pas attendre ? Vilain loup. Je pense qu'une punition s'impose... »

Roucoulant les dernières paroles, le vil coyote se mit à mordre les lèvres qui enfermaient la vilaine qui avait osé le toiser il y a quelques instants. Est-ce qu'il comptait s'arrêter là ? Aucunement. À la place, une main espiègle passa sous le haut de son compagnon pour caresser sa peau jusqu'à ce que deux de ses doigts n'emprisonnent un peu de peau. Si l'un c'était mis à chatouiller, l'autre se vengeait en pinçant.

Voilà donc le métis s'amuser à torturer malicieusement le garnement en alternant baisers et morsures avec sa bouche et caresses et pincements de sa main. Comme quoi on pouvait toujours faire chier son monde même quand on avait peu de forces. Ce qu'il fallait était un peu de volonté et beaucoup d'esprit revanchard. Abandonnant quelques instants les lèvres meurtries de son amant, sa bouche se dirigea vers son oreille pour lui susurrer quelques promesses de torture.

« - Et tu vas endurer cela jusqu'à ce que le chauffeur arrive. Cela fait quoi ? Vingt bonnes minutes ? Bon courage mon vilain loup.... »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Jeu 15 Mar - 22:50

train your mind Anoki & Gregory Son attaque avait été une réussite.

Lui qui avait voulu une réaction immédiate, il avait été servi. Savourant le gémissement honteux de son compagnon, Gregory continuait ses assauts et avec le sourire. Pauvre pizzaïolo qui au bout de la ligne, était devenu un dommage collatéral de la bêtise d’un loup-garou trop taquin pour son propre bien. Mais heureusement pour lui, Anoki avait réussi à reprendre ses esprits, lui permettant alors de formuler une réponse... Ou plutôt des excuses. Une prolifération d’excuses.

C’est d’ailleurs lorsqu’il buta sur le con de compagnon que celui-ci s’arrêta net. ❝ What !? ❞ s'était-il exclamé à mi-chemin entre la surprise et l'amusement, avant d'aussitôt être pris d'un éclat de rire à son tour.

Un rire qu’il étouffait du mieux qu’il pouvait entre ses mains, mais c’était trop tard : le pizza guy n’avait pas dû louper la soudaine apparition de cette deuxième voix, qui avait sans aucun doute confirmé les dires de la pauvre victime.

Son hilarité perdit toutefois en intensité lorsqu’il aperçut le teint écarlate d’Anoki, ainsi que son regard revolver. Il avait même eu un sourire désolé, mais ce n’était pas ça qui allait le sauver.

Ceci, Gregory le comprit lorsque son amant eut fini de passer commande et raccrocha, lui offrant alors un sourire... qu’il ne pourrait décrire. Sa langue malicieuse qui avait précédemment fait son apparition, disparut alors aussitôt. You're fucked. Concentré sur ce sourire, il ne prêta même pas attention au fait qu’il délaisse l’appareil mais sentit en revanche tout son corps s’alourdir soudainement.

Ah... ❞ Avec un plaisir mal dissimulé, le loup avait échappé un soupir mais n'en resta pas moins attentif aux paroles de son chasseur.

Et celui-ci n’était bientôt plus le seul à rougir. N’ayant pas la force nécessaire pour lutter, Gregory ne pouvait qu’accepter sa punition, laissant ses lèvres se faire assaillir et rosir à leur tour, tandis qu’on le gratifiait de caresses. Des caresses... piquantes ? Wait. Réprimant avec peine un sursaut, les yeux clos de la créature s’étaient soudainement rouverts lors d'un premier pincement.

Doucement Ano- ❞ essaya-t-il de geindre, mais la bouche plus qu'occupée, la tâche était devenu compliqué, voir impossible lorsque le rythme instauré commença à faire son chemin dans l'esprit du loup-garou. Ce, jusqu'à ce qu'on ne le fasse redescendre à l'annonce de la durée de sa torture. ❝ ... Mais.. Mais tu devais te reposer.

Malgré ses complaintes, pas d'échappatoire possible. De plus, tenter d'autres choses n'aurait sans doute fait qu'allonger sa peine.

Plus le temps passait, plus son corps s'endolorissait. Pour certaines parties, tout du moins. Il avait bien essayé de faire bouger ses jambes- même par son bassin- pour les réveiller, mais... Bad idea. La respiration chaotique, les pommettes rougies et débraillé, le loup était devenu un beau bordel et ce n'était pas son expression partagée entre la honte et le plaisir qui allait faire prouver le contraire. Mais il tenait bon !

Ou presque.

... Le livreur pourrait arriver d'une minute à l'autre. On... On devrait arrêter. ❞ Ou en d'autres mots : I CAN'T. Ou était-ce pour détourner son attention de détails un peu trop visible ? ❝ P-Please.

Peut-être que les supplications allaient marcher cette fois-ci aussi, et puis, il n'avait pas tord ! Même s'il n'avait aucune idée du temps qui était passé.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Lun 19 Mar - 18:49
Train your mindGregory Young
Fier de sa punition, l'amérindien continuait ses taquineries contre son pauvre petit loup qui devait sûrement comprendre en cet instant que l'avoir titillé, alors qu'il était dans un état faible, n'avait pas été une idée lumineuse. Surtout qu'il savait à quel point il pouvait être con. Pauvre Gregory, le voilà désormais victime de sa plaisanterie.

D'ailleurs, plus celui-ci geignait de son traitement et plus le shoshone s'amusait à descendre sa main taquine, la rapprochant dangereusement d'une zone qu'il savait très éveillée. En même temps, ce n'était pas très difficile de le remarquer et ce malgré les tentatives du lycanthrope pour le cacher. Malheureusement pour lui, leur position jouait contre lui : monsieur Young était très heureux et le métis ne pouvait que le sentir.

C'est ce qui le poussa à devenir plus taquin. Dans ses gestes comme dans ses paroles. La bouche étirant un sourire satisfait, il susurrait une réponse à l'inquiétude de son compagnon alors qu'il rapprochait ses lèvres mutines de l'oreille du malheureux.

« - Oh ? Il me semblait que cela ne t'avais pas dérangé plus tôt... »

S'ensuivit alors un rire qui vit vrombir sa gorge alors que son souffle chaud caressait la chair de la créature. Il n'aurait pas plus de pitié que Gregory avait eu pour lui lors de son appel. Après tout, cela serait injuste que l'un soit honteux et pas l'autre.

Les doigts alternant entre caresses et pincements finirent par passer sous la barrière du pantalon du loup tandis qu'il utilisait le bout de son nez pour toucher doucement la tempe à sa portée. Ce n'était pas le point faible de son aîné mais cela restait tout de même des intentions à son encontre.

L'index et le majeur dansant sur la peau du « visage pâle » entamaient un ballet lent. Arabesques sensuelles, ces touches devenues délicates descendaient toujours plus bas jusqu'à rencontrer une nouvelle barrière de tissu. Alors, l'avancée fut arrêtée mais pas les tendres administrations tandis qu'il relevait son regard vers celui de l'autre homme.

Ses yeux aux couleurs chaudes se perdirent dans les contrées glacées de ceux du loup. Le chaud contre la froid. L'impétuosité de la jeunesse contre la patience de la vieillesse. Ils étaient de parfaits opposés mais avaient tout de même réussi à entrelacer leurs différents, les emboîtant dans un puzzle de différentes cultures pour ne former que les deux facettes d'une même pièce.

L'espièglerie fit place alors à la tendresse. Jamais il ne le forcerait. Ainsi, sa main céda du terrain pour le délivrer. Gregory avait suffisamment payer, pas la peine de l'effrayer plus que de raison. L'autre était déjà bien assez éveillé et embêté comme ça. Vaincu par la détresse de son amant, il déposa un chaste baiser sur son front avant de s'éloigner – difficilement – de lui.

« - Tu as raison, on devrait arrêter. Je te laisse donc avec ton gros soucis mon vilain loup. Ce soir, le repas sera seulement de la pizza et pas de la sauce du chef. »

D'abord assit puis debout, voilà donc le grand con lui décerner un clin d’œil complice avant de tituber vers la porte d'entrée pour attendre le livreur. Gregory avait raison sur un point : l'homme arriverait d'une minute à l'autre, autant ne pas trop le faire poireauter et surtout à cette heure-là. Après tout, les bois étaient dangereux la nuit.

Grand bien lui prit car voilà que des bruits retentirent. Se recoiffant au mieux, c'est avec un large sourire qu'il accueillit le nouvel arrivant dont la gêne lui fit comprendre que l'autre savait de leurs actes passés.

Lui avait-on répété ou son état laissait-il deviner ses précédentes actions ? Cela resterait un mystère et il n'allait pas enquêter sur le sujet. Son attention était plus focalisée sur les pizzas qu'on lui tendait. Il sorti alors son porte-feuille de son manteau et tendit l'argent. La nourriture enfin troquée contre la monnaie, il laissa à l'autre la joie de repartir rapidement tandis qu'il refermait la porte et se dirigeait vers le convalescent. Malgré le fait qu'il avait été assez méchant dans ses taquineries, il s'inquiétait véritablement de son état et c'est pourquoi il s'en enquit rapidement alors qu'il déposait leur repas sur la table basse.

« - Est-ce que tout va bien ? Tu vas pouvoir te relever pour manger. Est-ce que ? Est-ce que j'ai été trop loin ? »

Le regard fuyant celui de son compagnon, il trouvait tout à coup l'illustration sur les cartons des pizzas très intéressante. Certes il avait voulu le titiller mais il ne voulait en aucun cas l'effrayer.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Jeu 22 Mar - 18:54

train your mind Anoki & Gregory Tu sais que même quand le système D ne marche pas, tu es dans la merde.

Toutes ses tentatives pour s'en sortir avaient été vaines. Désormais à la merci de son amant, Gregory ne pouvait que se rendre à l'évidence : il était l'heure d'accepter sa défaite. Ses murmures, ses sourires, son rire, qu'importe toute la volonté qu'il y mettrait, il n'arriverait jamais à lui résister. Il le rendait si vulnérable -plus encore qu'il ne l'était déjà- qu'il en avait autant honte qu'il adorait ça.

S’abandonnant aux mains de son âme-sœur, il se laissa aller, s'accrochant désespéramment à ses épaules tandis que ses yeux se fermèrent. Il avait même doucement écarté ses cuisses, recherchant aveuglément cette chaleur qui l’avait auparavant caressé.

Le pauvre visage pâle n’était plus si pâle que ça et ça n’allait pas aller en s’arrangeant. Plus Anoki progressait, plus il avait du mal à cacher son plaisir. Il frissonnait, tentait de calmer son coeur affolé ou d'étouffer ses gémissements plaintifs d'une main. Ses yeux cette fois-ci à demi-clos, son regard vitreux s’était dirigé vers celui du meneur... peu de temps avant que celui-ci ne s'arrête. Wait what.

Malgré l'étonnement qui se lisait sur son visage, après un dernier baiser sur son front, son amant s'éloigna de lui.

Mmrh- ❞ ronchonna le loup pour répondre au chasseur. Une claque de frustration et de gêne venait de s'abattre sur sa gueule. Dire qu'il n'avait même plus de force pour ne serait-ce qu'essayer de le retenir. ❝ Oh fuck m...

Quand bien même l'homme laissa son mécontentement se faire entendre, sa voix que trop peu assurée laissait deviné qu'il n'était pas rancunier. C'était de bonne guerre après le coup du téléphone- et d'ailleurs, en parlant du pizzaïolo, le voilà qui arrivait.

Disparaissant rapidement sous les couvertures, le loup ne montra plus le bout de son nez et ce, même lorsque l'odeur alléchante du repas du soir embauma la pièce. I'm in blanket town. Mais s'il pouvait temporairement résister aux gargouillements de son estomac, qu'en était-il de l'inquiétude d'Anoki ? Intrigué par ce soudain changement d'attitude, Gregory découvrit son visage.

Voilà qu'il le retrouvait tout penaud. Really ? Ce n'était pas parce qu'il allait finir sa soirée avec une gêne entre les jambes qu'il allait finir traumatisé, sérieusement. Avec un soupir, l'air boudeur du brun s'était adouci, se redressant tant bien que mal pour s'approcher de son grand dadet.

Tu t'en fais toujours trop, mon amour. ❞ lui souffla-t-il tout en s'accrochant à lui pour se soutenir un peu. ❝ Mon sauvage aurait-il peur de mordre ? Juste parce que je suis dans ma mauvaise période ?

Un sourire taquin redessinant le contour de ses lèvres, le loup-garou tentait d'apaiser ses craintes avec de l'humour et de la tendresse, puisqu'il ne se gêna pas non plus pour embrasser ce qu'il avait à portée, quitte à se satisfaire d'un poutou sur le ventre.

P-Par contre...And he's blushing again.S'il te plaît, évite de me frustrer autant en dehors des alentours de la nouvelle lune.

C'était gênant d'avouer qu'il était dans un tel état, mais c'était important. Il faudra d'ailleurs qu'il songe sérieusement à un geste ou même un safety word au cas où. Foutu malédiction.

... On mange ? J'ai faim.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Lun 2 Avr - 23:59
Train your mindGregory Young
S'inquiétant pour son petit loup désormais transformé en amoncellement de couvertures, le métis devint pour lui le support lui permettant de se redresser. Quelle idée à la con il avait eu en l'embêtant alors qu'il n'était pas bien du tout et malgré ce que l'autre pouvait lui dire, il s'inquiétait toujours pour lui. Du moins, jusqu'à ce que celui-ci ne décide de lui déposer un baiser sur le ventre, le faisant sursauter par la même occasion. Autant dire qu'il s'en était fallu de peu qu'il lâche un énième cri fort peu viril face à ce geste.

C'est qu'il ne c'était pas du tout attendu à cette attaque surprise. Le choc passé, vint alors quelques rires amusés. Deux gros imbéciles. Ils étaient bien deux bons gros idiots qui c'étaient trouvés. Face à cette réalisation, le basané passa une main affectueuse dans la tignasse brune de son aîné alors qu'il le regardait d'un sourire attendrit. Espièglerie contre espièglerie. La loi du talion en moins tragique.

Mais bien vite le sourire devint plus gêné en même temps que ses joues se mirent à rougir furieusement alors qu'il comprenait les sous-entendus de son amant. À trop jouer, il risquait vraiment de se faire dévorer une seconde fois par un loup-garou trop excité. Opinant du chef, il lui fit comprendre que le  message était bien passé. Son postérieur avait bien morflé la dernière fois, pas la peine de réitérer l'exploit avec ses conneries.

« - Message reçu chef. »

La main passant et repassant dans les cheveux de la créature s'arrêta alors, les gardant bien en arrière alors qu'il déposait un tendre baiser de repenti sur le front dégagé. L'autre semblait bien gêné par de telles révélations alors autant ne pas trop insister dessus pour le moment. Fort heureusement, le lycanthrope lui donnait un nouveau sujet sur lequel se focaliser : le repas.

« - Tout de suite. J'espère que malgré ton état de fatigue, c'est une faim de loup que tu as. »

Fit-il, chantonnant, alors qu'il s'étirait pour accéder aux deux pizzas posées sur la table basse : une avec pas mal de viande pour son vieux et pour lui, une plus exotique. Dans le processus, il avait passé l'une de ses mains dans le dos de Gregory afin que l'autre ne choit pas et reste accroché à lui. Assuré de ne pas perdre le perdre, il attrapa le premier carton qu'il déposa sur le canapé avant de chopper le second qu'il déposa sur l'une de ses cuisses.  

Désormais à moitié avachi sur le canapé et tenant toujours le loup contre lui, dans une étreinte moins serrée afin de lui laisser une marge de manœuvre, il ouvrit sa boite pour accéder à son repas. Un délicieux mélange de sucré et salé vint titiller ses narines alors qu'il attrapait une part de son hawaïenne et qu'il en prit une grande bouchée. Quelqu'un devait vraiment être content de le revoir manger avec appétit.

Le silence dans lequel il était plongé, si ce n'est le bruit de ses mastications, prouvait sa joie retrouvée de se repaître. C'est qu'il avait besoin de refaire le plein d'énergie, surtout après la bataille qu'il avait mené dans le mindscape. Ce n'était certes pas son corps qui avait été mis à l'épreuve durant le combat mais l'énergie spirituelle dépensée l'avait tout autant épuisé.

Impatient comme à son habitude, il avalait son repas avec une rapidité déconcertante et ce n'était pas le risque de se brûler la gueule qui allait le faire ralentir. Tête brûlée jusqu'au bout ce Anoki mais ce n'était pas demain la veille qu'il changerait. Toutefois, au bout de trois parts d’ingurgitées, il fini par tourner son regard bigarré vers son homme afin de vérifier si monsieur Young avait un aussi bon coup de croc que lui. C'est qu'il était en aussi piteux état que lui alors autant s'assurer qu'il reprenne bien des forces.

C'est pourquoi l'amérindien avait bien prit le soin de prendre pour lui une pizza composée de plus de viande possible. Avec tout ce temps passé avec lui, il avait bien pu se rendre compte de son penchant pour la viande. Certes, il s'en doutait un peu compte tenu de la nature de son homme mais c'était toujours amusant de découvrir petit à petit ses habitudes et ses goûts. Avalant la dernière bouchée de la part qu'il avait arrachée, il offrit à son compagnon un tendre sourire.

« - J'espère que ça te plaît. »

Avant de se rapprocher de son oreille, son souffle chaud la caressant au rythme lent de sa respiration, alors qu'il lui murmurait quelques paroles. Suivi d'un nouveau baiser, cette fois sur sa mâchoire.

« - Et garde de la place pour le dessert car ce soir je compte me faire pardonner de t'avoir un peu trop frustré. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Jeu 5 Avr - 10:26

train your mind Anoki & Gregory Bercé par ses caresses et ses baisers, il n’aurait pas été compliqué pour le loup de rester ainsi tout le reste de la soirée.

Seulement, cela voudrait aussi dire laisser les pizzas refroidir... Et le réchauffé, il avait déjà essayé, c’était dégueulasse ! Aussi avait-il reporté leur attention sur le repas, après avoir pleinement savouré une dernière attention de la part de son chasseur. Ou du moins, avait-il crû que c'était la dernière.

Toujours- ❞ avait-il répondu, un sourire radieux aux lèvres.

Mais alors qu'il s'apprêtait à le relâcher pour le laisser se mouvoir librement, Gregory fut surpris par une seconde étreinte. Agréablement surpris. Bien vite, le voilà qui s'était remis à sa place, plus qu'heureux de pouvoir rester. Et en plus de ça, il était servi comme un roi.

Que demande le peuple. Comblé, le brun n'avait plus qu'à tendre la main et déguster son repas... Enfin, s'il parvenait à détourner son attention d'Anoki. La créature était curieuse et c'est sans surprise qu'elle avait déjà noté dans un coin de sa tête le choix exotique de son compagnon. Mais ce n'était pas tout : depuis que son amérindien avait perdu de l'appétit, elle était également devenu bien plus attentive lors des repas, et gare aux fois où monsieur avait délaissé plus qu'il n'aurait dû.

Le loup-garou pouvait se montrer tout aussi déterminé que le chaman quand il était question de santé.

Hors, cette fois-ci, il n'aura pas à s'en inquiéter. Son amant dévorait sa pizza à grande vitesse et il n'en fallut pas plus pour ravir le loup, ainsi que réveiller sa faim. And quick. Il n'avait même pas encore touché à sa première part qu'Anoki en était déjà à sa deuxième.

Ainsi, Gregory s'était mis à dévorer son festin, découvrant avec grand plaisir que celui-ci était bourré de viande. Just what he needed.

Le calme plat, jusqu'à ce que la voix de son amant ne s'élève. ❝ Mhmh- ❞ Avec un morceau coincé entre ses mâchoires, il avait relevé la tête et hochait vivement celle-ci, souriant doucement. Ça ne lui plaisait pas, il adorait. Mais aussi délicieux le mets était, lorsqu'il se mit à susurrer à son oreille, ce fut l'arrêt total.

Un frisson avait parcouru ses épaules, vite suivi d'une montée de rouge sur ses pommettes. C'est qu'il en aurait presque laisser tomber ce qu'il en avait en bouche, si la part elle-même ne venait pas de lentement se scinder en deux, retombant dans le carton.

Tu es sûr ? ❞ demanda-t-il après avoir rapidement avaler ce qu'il avait en bouche, posant son regard à la fois tendre et désireux sur Anoki. ❝ Ne force pas si tu es fatigué.

Il aurait voulu être assuré dans ses paroles, mais le contact de ses lèvres contre sa mâchoire avait adouci sa voix plus qu'elle n'aurait dû l'être. Un soupir de bien-être lui avait même échappé, et il finit par repousser le carton vide de son repas pour se rallonger confortablement sur le torse de son chaman, qu'il ne quittait plus du regard.

Et puis, tu es déjà pardonné. ❞ Ajoutant ces quelques mots avec un sourire taquin, le loup-garou déposa un baiser sur la surface de ses lèvres, avant d'aller doucement nicher son nez dans son cou. ❝ Je t'aime.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki) Dim 15 Avr - 0:28
Train your mindGregory Young
La réaction ne se fit pas attendre. Voilà que le loup-garou se bloqua en réponse à ses paroles. En voilà une victoire par K.O. que le métis savourait car même si Gregory c'était gelé dans un premier temps, la suite tendait à lui faire comprendre qu'il n'était pas contre sa proposition. À quelques détails près.

Après tout l'un comme l'autre avaient clairement un penchant à s'en faire bien trop pour leur entourage. Un défaut qu'ils partageaient tous les deux. Pour le meilleur comme pour le pire. C'est fier de son forfait que l'amérindien savourait sa victoire. Le frisson, les rougeurs : tout le corps de la créature trahissait son état même si ses paroles dévoilaient plus son inquiétude.

Amusé et à la fois attendri, le métis laissa son aîné faire ce qu'il lui chantait, savourant même le geste d'affection tandis qu'il faisait de nouveau vrombir sa gorge d'un rire mi-amusé mi-attendri. Il semblerait bien que le loup aime les marques d'affection. Puis il se devait de le rassurer.

« - Je ferai attention. Je te le promets... et moi aussi je t'aime, mon con-compagnon ~ »

Ceci étant fait, Anoki se concentra de nouveau sur une nouvelle part, la terminant dans un temps record. C'est que malgré son retard, monsieur Young avait bien attaqué sa pizza qui allait rapidement disparaître entièrement dans son gosier. Au moins, cela prouvait qu'il ne c'était pas trompé dans son choix.

Un bon point pour monsieur Lawrence.

Mais même en aussi bon chemin, il fini tout de même par caler avant d'avoir pu tout terminer et c'est les cadavres de trois pauvres parts qui furent enterrés dans leur carton d'origine. Peut-être les finira-t-il un peu plus tard. Ce n'était que partie remise.

Enfin rassasié, il se laissa choir contre le dossier du canapé de la façon la plus distinguée au possible histoire de se reposer un peu. Repas et repos, deux maîtres mots pour bien récupérer et lui qui n'aimait pas les règles allait les suivre à la lettre. Un soupir de béatitude et le voilà fermer les yeux quelques minutes.

Le bruit de sa respiration, mêlée à celle de la créature tout contre lui, était la seule mélodie qui pouvait se faire entendre dans la maison. Même la petite radio faisant silence en cet instant. Il ne lui en fallu pas plus pour commencer à partir. Ne plus rien faire si ce n'est se laisser emporter par les bras de Morphée. Quelle délicieuse optique.

Toutefois, il avait bien mieux en perspective. De quoi jouer les infidèles auprès de la fatigue avec laquelle il était si souvent lié. Ce sont donc des yeux fatigués mais pétillants de joie qui se posèrent sur le visage qui avait élu domicile contre son cou. Un sourire taquin commença alors à se former tandis qu'il l'interpella.

« - Greg. Mon grand méchant loup, si tu veux je peux te conduire dans la chambre... à moins que tu n'aies autre chose à me proposer. Je ne suis pas fermé à tes proposition, tu sais. »

Tout en prononçant ces paroles, il se releva doucement afin de pouvoir se retirer du canapé. Au moins ainsi même si son compagnon préférait rester se reposer dessus, il pourrait au moins profiter d'un endroit propre et débarrassé de leur bordel. Le voilà donc attendre sa réponse tout en attrapant les emballages et les foutre à la poubelle. Une fois la dure tâche accomplie, il alla s'accouder au meuble de la cuisine tout en fixant son homme.

« - Je t'écoute.  »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

train your mind (anoki)

MessageSujet: Re: train your mind (anoki)
Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» Assise dans le train
» 1.04 Where is my mind ?
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-