Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2
" Invité "
avatar
Who am i !

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Dim 4 Fév - 15:08
Let me outGregory Young & Tristan Smilovski & Dipper Pines
Putain de merde. En cet instant, l'amérindien se sentait vraiment comme un moins que rien. Au lieu d'améliorer la situation, il n'avait fait que l'empirer avec ses idées à la con. Accepter que les deux garçons rencontrent son compagnon. Qu'est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? Il était en train de se le demander en cet instant, le regard fuyant. Pour éviter de voir ce qu'il avait provoquer. Un véritable désastre. C'est qu'il allait vraiment finir par croire que son enfoiré de père avait raison. Qu'il n'était qu'un bon à rien. Un nuisible pour reprendre les tendres mots de son défunt géniteur.

Matthew avait raison. Rien de bon n'arrivait autour de lui. Pourtant il avait un don. Ses pouvoirs. Cette faculté à ressentir les auras, ce que son peuple appelait les ondes. Elle lui permettait de pouvoir capter le monde sous un nouvel angle, de visionner ce que les yeux aveugles des hommes ne pouvaient déceler. Cette sensibilité au monde spirituel, il pouvait faire de grandes choses avec. Et pourtant, voilà le résultat qu'il obtenait : son compagnon hors de lui et Tristan blessé. Un beau gâchis.

Encore une fois, il avait merdé. Ou peut-être pas tant que ça car il semblerait que sa présence – ou peut-être ses mots – ait réussi à calmer le loup-garou. Les éclats qu'il avait entendu jadis c'étaient tus. De même que le blond c'était arrêté dans sa tentative de s'en aller. Il espérait que cela soit une bonne chose. Au moins il ne serait pas passé pour un con devant les deux hommes pour rien. Il faut dire que là, il avait la tenue adéquate pour entamer des discutions.

La classe à Dallas. ~

Une pauvre serviette. Il y avait vraiment de quoi se faire un facepalm. La prochaine fois le string ? Certes avec un tel attirail, il aurait de quoi calmer les tensions mais cela risquait de faire fuir le blond et il comprendrait pourquoi. Il ne manquerait plus que la serviette tombe et il serait bon pour aller se pendre quelque part au fond des bois. Au moins pour le coup, la chance était de son coté.

Laissant Gregory s'expliquer de nouveau, et cette fois sans hausser le ton, ses yeux bigarrés faisaient des va et vient entre les deux mâles pour s'assurer du bon déroulement des opérations. Quel ne fut pas son soulagement de voir les épaules du blondinet s'abaisser. Finalement il était moins sur ses gardes. Le dialogue pouvait enfin commencer mais cette fois, il ne les laisserait pas seuls à seuls. Trop risqué. Une fois lui avait suffit, pas la peine de réitérer l’exploit.

Vint alors un léger sourire à l'énonciation de la miss et de son sort. Il semblerait qu'avouer s’être excusé et s'en vouloir pour son destin rassura l'humain. Anoki venait-il de trouver un autre papa/frère surprotecteur. À cela, ses lèvres offrir elles aussi un timide sourire mais qui ne dura pas longtemps car voilà que Tristan se mettait de nouveau dans tout ses états.

Il se rendait enfin compte de la portée de son geste irréfléchi. Utiliser de l'eau bénite sur un vampire. Si le pauvre c'était retrouvé au moment endroit, au mauvais moment. Non, mieux ne valait pas y penser ou ses envies de meurtres envers le brun encore dans sa voiture allait ressurgir. D'ailleurs, il espérait que ce dernier n'ai pas trop fait le con là où il l'avait laissé ou il allait lui envoyer la facture. Après tout, sa Mustang était une véritable pièce de collection.

Mais pas le temps de s'attarder sur ce point, il y avait plus important. Comme rassurer l'adolescent qui désormais était avachi sur le canapé, les épaules basses. Tristan acceptait de voir les créatures. D'accepter le fait qu'elles existent. C'était un peu tardif pour quelqu'un qui se disait chasseur de créatures mais il ferait avec. Au moins il comprenait la portée de son geste. Détournant son regard vers ses décorations, il réfléchit quelques instants. Il comprenait ce que cela faisait que de devoir se voiler les yeux. Devoir mentir pour plaire au gens. Être un autre. Le chaman avait mis longtemps avant d'accepter ses pouvoirs, cette partie de lui dont son père accusait l'existence.

Pour Matthew, ils n'étaient que sources de problèmes et avait été jusqu'à lui faire porter le chapeau quand à la santé de Chenoa. Anoki était tout ce que l'homme détestait, il en était persuadé. Une honte. Une erreur. Une anomalie. Il c'était pris si souvent ces mots en pleine gueule qu'il avait fini par se recroqueviller sur lui-même, croire que tout ceci était vrai. Alors il était devenu apathique. La loque que tous connaissait aujourd'hui. Qu'importe les efforts, ce n'était jamais assez. Et tout était sujet à reproches. Ses pouvoirs. Ses orientations. Rien n'allait pour le père Lawrence. L'avait-il un jour véritablement aimé ?

Alors il comprenait pourquoi on pouvait se voiler les yeux. Pourquoi certains pouvaient mentir. Pour se protéger. Qu'on le lui foute en pleine gueule, il n'était plus à ça prêt. Anoki le menteur. Celui en qui on ne peut pas avoir confiance. Qu'il faut éviter. Parce qu'il est différent. Il avait certes appris à vivre avec sa véritable nature mais les autres étaient-ils prêts ? C'est pour cela qu'il protégeait les créatures. Toutes sans distinction, même celles réputées pour être dangereuses. Tout ce qu'il fallait était de la compréhension. C'est pour cela que cette nuit-là, son objectif avait été de capturer la bête mystérieuse pour l'emmener loin des hommes. Là où elle ne serait plus jamais importunée. Il y avait un équilibre naturel à préserver. Tel était le rôle des chamans. Un regard entendu vers Gregory et il se jeta à l'eau.

« - En effet, partout autour de nous il y a des créatures, Tristan. Malheureusement, je ne peux rien te dire de plus. Ça m'est interdit. Je n'ai pas à choisir quand au fait si elles doivent se dévoiler ou non. Le choix est le leur. Je suis vraiment navré mais je peux néanmoins leur en parler. »

Son sourire timide se fit alors plus gêné, alors qu'il se passait une main derrière la tête. Bordel, que ça avait été dur à dire, mais il ne pouvait pas faire autrement. De plus, les deux adolescents avaient désormais de lourds antécédents. Valeriu. Apocrypha. Marwin. Gregory. Toblerone. Les gnomes, même si pour ce cas, il ne pouvait leur en vouloir, c'est que c'est petits êtres pouvaient lui taper sur le système. Autant de créatures dont les faiblesses avaient été exploitées. Le bouche à oreilles ferait le reste. Si le chaman devait les aider à recoller les morceaux, il allait avoir du pain sur la planche et les deux garçons allaient devoir y mettre du leur.

« - Et si vous voulez, je peux vous présenter à quelque unes. Histoire qu'elles puissent appuyer votre bonne foi. Cette histoire nous aura servi de leçon, à tous. Ça va être dur, je ne peux pas te mentir, beaucoup d'êtres liés au surnaturel ont été blessés par l'incompréhension et la méfiance est toujours là... »

Il semblerait que quelqu'un parle de sa propre expérience. ~


« - Mais je sens que tu es sincèrement touché par tout cela alors je pense que ça peut fonctionner. »

Il se tourna alors vers son compagnon, lui offrant un tendre sourire pour le féliciter d'avoir réussi à se calmer. Si la rencontre avec un loup-garou remonté ne c'était pas terminée en bain de sang alors il y avait encore de l'espoir. Du moins si « Pue-le-fennec-mort » ne l'ouvrait pas plus que de nécessaire. Au pire, il pourrait toujours le bâillonner si besoin. Histoire de joindre l'utile à l'agréable.

« - Pour ce qui est d'Apocrypha, je vais essayer de lui parler. De lui expliquer. Je te tiendrais au courant par SMS si tu le veux. Maintenant, est-ce que je peux vous laisser cinq minutes tous les deux sans que vous ne repeigniez les murs de mon salon ? Je commence à avoir froid... »

Une dernière note humoristique pour détendre l'atmosphère, c'est qu'il semblerait que le plus jeune en ai besoin. D'ailleurs voilà le métis s'approcher de lui et lui ébouriffer tendrement les cheveux avant de se diriger vers son compagnon pour lui asséner le même traitement. Ainsi, pas de jaloux. Puis, leur faisant une dernière fois confiance, il s'en retourna vers la chambre afin de pouvoir se changer.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Mar 6 Fév - 21:53

let me out Tristan & Dipper & Anoki & Gregory Lorsque les épaules de son interlocuteur s’affaissèrent, Gregory s’en sentit soulagé. Il semblait qu’Anoki avait réussi à le calmer, et ses paroles, à le convaincre de sa bonne foi, ce, malgré sa précédente colère qui elle, l’avait surpassée.

Il avait même étiré un sourire. Un sourire qui ne resta guère longtemps cependant, car voilà que le garçon se mit à balbutier avec un air horrifié. Si au début, il fut interloqué par un tel changement de comportement, lorsqu’il saisit de quel sujet il s’agissait, il comprit. Et cette fois, malgré une pointe d’amertume coincée au fond de sa gorge, le loup-garou demeura serein.

C’était donc Pines qui était à l’origine de cette... atrocité. Aurait-il vu juste dans l’idée que Tristan, dans tout ce bordel, n’avait été qu’un suivant ?

Désormais, il comprenait mieux. Bien-sûr, le blond n’était pas tout blanc dans cette histoire, après tout il avait choisi de le suivre dans tout ses coups-bas et même après que ça ait failli leur coûter la vie, mais si tout ceci venait de la directive de son cher camarade, il devinait sans mal pourquoi il avait mal pris qu’il le lui reproche. Et surtout, pourquoi il n’avait rien fait pour empêcher le Pines d’essayer de nuire à un homme innocent.

Face aux détails que leur donna Tristan, la créature leva un sourcil, suivi rapidement du deuxième tandis qu’il coulait un regard discret mais lourd de sous-entendus à son amant. Celui-ci demeurant silencieux, il préféra laisser ses interrogations de côté et revint rapidement sur leur interlocuteur.

Celui-ci, maintenant, réalisait l’ampleur du geste. Les conséquences qu’elles ont eu ou/et pourraient avoir eu et surtout, il espérait, que son ami n’était pas quelqu’un de sain.

Tenter de grièvement blesser -voir même de tuer- une personne innocente, juste parce que l’on avait une mauvaise entente avec un membre de l’entourage de celle-ci ? C’était... immonde. Et encore, il n’y avait pas de mot assez fort pour décrire ce que pouvait ressentir le loup à cet instant. Même s’il était étonnant que Tristan n’avait toujours pas admis l’existence de créatures après en avoir recueilli une et s’être fait pourchasser par une autre, Gregory ne fit aucune remarque.

Il devait certainement avoir une bonne raison pour s’être mis de telles œillères et déjà pouvait-il en soupçonner une ou deux. Sans compter ce qu’il avait précédemment expliqué à propos d’Apocrypha.

En voyant l’état dans lequel l’adolescent était après cette révélation, surtout lorsqu’il se laissa retomber sur le canapé, le loup-garou eut un pincement au cœur, levant les yeux vers l’homme à ses côtés pour échanger un regard entendu.

Silencieux, il laissa le chaman parler.

S’il approuvait la quasi-totalité de ses paroles, il restait sceptique sur le fait qu’amener Dipper voir d’autres créatures soit une bonne idée. Jusqu’ici, hormis envers la Jackalope... Greg avait plus eu l’impression qu’il les considérait comme des bêtes de foire qu’autre chose. Le coup de l’appareil photo, maintenant ça. Mais qui sait. Comme Anoki avait prévenu, gagner leur confiance ne sera pas quelque chose d’aisé.

Lui-même en avait retenu une leçon.

Lorsque le loup-garou vit que son compagnon s’était tourné vers lui, instinctivement son regard se leva vers son visage, y découvrant alors... des félicitations. Des félicitations qui le mirent mal à l’aise.

Il n’avait pas à être encourager, il avait fait une erreur. Certes, il avait réussi à se calmer, mais et alors ? Il n’aurait même pas dût avoir à le faire. Il aurait dût rester calmer, comme il le lui avait demandé. Non, décidément, il ne se sentait pas méritant d’une telle tendresse et c’est pourquoi il détourna son attention ailleurs, un instant peiné. Il avait la désagréable sensation d’avoir donné raison à ceux qui raillaient que les membres de son espèce étaient tous des monstres incontrôlables.

Un dernier point sur la situation d’Apocrypha, et son amant décida qu’il était temps qu’il reparte. Après tout, ce n’est pas comme s’il était toujours en serviette- Anyway.

Après avoir jeté un dernier regard envers son homme et avoir trouvé en son geste un réconfort certain, Gregory se dirigea vers la table basse et calmement resservi son invité en thé, s’asseyant à la place où il était auparavant.

... Je comprends pourquoi tu n'as pas crû ton ami. ❞ annonça-t-il d'une voix cassée mais détendue, reposant doucement la théière. ❝ Certains êtres surnaturels, quand c'est possible, tentent de trouver divers moyens pour se cacher du mieux qu'ils peuvent parmi la population humaine.

Surement était-ce le cas d’Apocrypha. Celui de Valériu même, et de bien d’autres créatures qui se trouvaient ici.

Fixant sa tasse de café refroidie pendant plusieurs secondes, il finit par détourner son regard vers Tristan. ❝ ... Si tu lui expliques ce qui s'est passé comme tu l'as fait aujourd'hui, je suis sûr qu'elle comprendra également.

Pour lui, du moins. Anoki pourrait éventuellement tâtonner le terrain, mais le mieux à faire était certainement d’aller s’excuser en personne. Les deux garçons, le blond plus que le brun, semblaient l’avoir déjà compris. Ses quelques mots et gestes étaient avant tout là pour essayer de le réconforter, même s’il préférait garder une certaine réserve.

Après ce qui venait de se passer, il n’était plus sûr que l’adolescent veuille de son soutien.

Pour ne rien te cacher... J'étais et suis encore grandement angoissé concernant la situation de Valériu. J'ai foncé à son manoir dès que j'ai appris que d'autres habitants avaient été touchés par ces pranks, malheureusement tardivement à cause de mon état, et... Je n'ai trouvé personne. Je ne sais pas où il est passé, ni comment il va.

Il s’en souvient, comme si c’était hier. Il avait été dans une telle panique ce jour-là qu’il avait failli se faire renverser plusieurs fois en traversant à toute bombe les passage piétons, et possiblement abîmé une ou deux voitures au passage. Par peur, par surprise ou par colère, allez savoir.

Le loup-garou espérait pour ça, qu'Anoki puisse rapidement contacter la vampire.

J'ai tellement imaginé le pire en voyant l'état de sa propriété que... J'ai eu peur d'apprendre la vérité. Savoir que je n'ai pas été là pour la personne qui m'a sauvé la vie...It hurt. It hurt so fucking much. Pour ravaler les larmes qu’il avait contenu jusqu’ici, Gregory soupira lentement, fermant ses paupières un court instant avant de les rouvrir.❝ ... Ma colère était dirigée vers la mauvaise personne. Je suis désolé de t'avoir blâmé pour des actes dont tu n'étais pas à l'origine. Et d'avoir blesser ta famille.

Maintenant que l’histoire avait été démêlée et éclairée sur certaines zones d’ombre, il se sentait moins perdu. Moins en colère et surtout, moins... menacé. Même si une partie de lui-même prônait la méfiance plus que jamais, et qu’il resterait toujours sur ses gardes. L’instinct de préservation, probablement. Une fois, mais pas deux.

Est-ce... Est-ce que ça ira ? ❞ demanda-t-il finalement d'un ton concerné, ayant bien vu et surtout senti la détresse de Tristan.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 287
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Jeu 22 Mar - 15:49
Let me
in.




« N'accuse pas le puits d'être trop profond. C'est ta corde qui est trop courte. »

Pourquoi les créatures restaient cachées? Cette question ne se posait pas tant la réponse était évidente, mais se faire passer pour quelqu'un qu'on n'est pas, n'est-ce pas quelque peu trahir les personnes qu'on côtoient? Ne serait-ce pas rendre une relation totalement fausse? Les sentiments auront beau être réelles mais on ne met pas cartes sur table. Oui mais comment réagirait l'autre? Oui mais ne pas montrer qui on est en réalité n'est-ce pas faire un aimer un double de soi? On base sa relation sur le mensonge, est-ce vraiment une bonne chose? Une relation saine? Et puis certains peuvent mentir pendant des années voir une vie entière à leurs proches, amis ou âme soeur et ils vivent heureux, non? N'ont-ils pas des remords quand même? Bah, ils doivent s'y faire peut-être au bout d'un moment. Ont-ils un pincement au coeur quand on dit d'eux que ce sont des gens honnêtes, qu'ils leur ont toujours tout dit? Au final, est-ce que les choses se seraient passés différemment s'ils avaient été franc jeu dès le début? Est-ce que tout se serait passé aussi bien ou aussi mal? Si Tristan avait sût qu'Anoki était proche de la nature aurait-il été aussi dur dans son jugement? Pas si sûr. Mais est-ce que les gens se comportent toujours eux-même en présence d'inconnus? Oui, au début tout le monde est un inconnu et on a tous notre approche de se comporter, pour repousser l'autre, pour s'en faire apprécier etc. Est-on toujours soi-même? Et pourtant lorsque l'on le devient, est-ce que la personne se dit qu'on l'a trahis, qu'il s'est fait avoir par la marchandise? Non, pas toujours. La timidité, c'est normal. Embellir les choses pour combler le caractère inintéressant de nos vies parfois, c'est assez récurrent aussi.

Enfin, il ne faut pas tout confondre. Être une créature en se faisant passer pour un humain et un simple fait/trait de caractère sur lequel on a mentit n'est pas vraiment comparable. Il est sceptique à ce sujet, maintenant qu'il sait qu'une personne qu'il pensait humaine est en réalité une créature...cela le blesse un peu qu'on ne lui ait rien dit. Il comprend pourquoi les êtres surnaturelles font cela mais il ne peut s'empêcher d'avoir l'impression qu'on l'a pris pour un imbécile. Bon c'est vrai qu'il a un peu peur des créatures...enfin pas vraiment...c'est juste qu'il a appris à les craindre. Les humains aussi, certains sont juste mal intentionnés. Mais il aurait préféré qu'on vienne lui dire, à présent il était perdu. Est-ce qu'elle lui avait parlée juste pour prétendre humaine et sociale? Non, elle ne l'était pas plus que cela avec les autres. Il aurait préféré....l'apprendre autrement qu'avec une des pranks de Dipper et lui. Est-ce qu'elle allait vouloir lui faire la peau? Boire son sang jusqu'à ce qu'il ne reste que lui qu'un légume desséchée? NON NON NON TRISTAN NE VEUX PAS! D'ailleurs...comment se passe les relations entre un humain et un vampire, hein? Est-ce qu'ils se font transformés? Hum...il n'a pas envie de devenir un loup-garou comme Anoki. Ou alors il ne risque rien? Au moins les vampires gardent une certaine conscience, non? A noté; ne jamais manquer de poche de sang et bosser dans la médecine peut être utile, peut-il va t-il devoir s’intéresser un peu plus à ce domaine comme sa mère? Son père pourra lui apprendre quelques bases? Il faudra qu'il sache quel groupe sanguin il est, histoire de savoir quel risque il encoure à se faire mordre. Comment ça là il pense comme un parano?

Mais il écoute ce qu'on lui dit, tout à tour Anoki et Gregory s'exprime. Il a blessé des êtres surnaturels comme il le craignait....Mais...ce n'est pas contre eux, c'était juste une mauvaise blague, d'ailleurs ils n'ont rien eu de particulier contre eux; ils ont visés autant les humains que les créatures! Il espère qu'ils en ont au moins conscience! Bon c'est vrai que ce n'est pas glorieux mais il s'agissait plus d'un poisson d'avril en avance qu'autre chose. Ouai...en y repensant, ils auraient dû faire cela ce jour-là au moins cela aurait éclaircit leurs intentions même si cela n'aurait rien excusé. Pourtant lorsqu'il dit que cette histoire leur aura servi de leçon à tous...une lumière s'illumina dans son regard, attendez...est-ce que... Si? Non? Il ne sait pas...tout est si obscur. Il a l'impression parfois de se rapprocher de quelque chose mais la seconde d'après de s'en éloigner et parfois il semble se fourvoyer complétement, n'est-ce pas? C'est vrai que toute cette histoire aura permis à cette discussion, la fragilité de la relation entre créature et humain a vraiment pu être vue, pas juste entraperçus et connu à travers des ouvrages, elle a permit de pouvoir expliquer chacun ses points de vues, de voir les problèmes en face. On a gratter que la surface mais n'est-ce pas un pas en avant? S'il n'avait pas fait de connerie aura-il jamais eu une telle conversation? Encore combien de temps aurait-il vécu dans le mensonge? ... Ça...fait réfléchir, oui.

Au moins, l'indien avait une manière bien à lui de quitter les lieux, quel humour. Même si bon si les murs du salon étaient repeint ce ne serait certainement pas avec le sang du lycanthrope mais bien le sien, si Anoki avait froid, on peut dire que la pensée de Tristan de se voir déchiquetés en petit morceaux, les organes à l'air voir dévorés et la nouvelle déco du salon le congelait sur place, brrrr. Pourtant il ria légèrement en se rappelant dans quelle tenue était l'autre, ça, par contre, c'était drôle. Il fut surpris d'ailleurs de son geste amicale mais cela ne sembla pas le déranger, il esquissa même un sourire, c'est bien, cela prouve qu'ils ont fait un pas en avant. Appeler Apocrypha pour lui....est-il lâche au point de le laisser agir pour lui...? Mais....si elle lui raccroche au nez? Non, elle ne voudra jamais décrocher de base en voyant que c'est lui qui l'appel. A-t-il d'ailleurs son numéro? ...Oui, merci, il vaux mieux que cela soit un ami a elle qui lui parle pour essayer de régler ce soucis. Haha...il est pitoyable, il faut toujours qu'il compte sur les autres pour le sauver. L'odeur du thé le réveilla de ses réflexions et le voilà esquisser un sourire à l'adresse de Gregory pour le remercier. Il le regarde s'installer puis tourne son regard vers le thé, attendant patiemment que celui-ci refroidisse. Il s'est déjà brûler la langue auparavant et même si cela ne le dérange pas plus que cela, il préfère que celle-ci soit active pour pouvoir ressentir toute l'intensité d'un de ses sens: le goût. Ce que lui expliqua Gregory...Tristan eu bien envie de demander pourquoi. Pourquoi se cacher? Il connait la reponse mais lui n'aurait jamais fait ça! Il est ce qu'il est, non? Ils n'ont pas à se cacher! Les humains, eux, ne se cachent pas?! Pourquoi devraient-ils se cacher?! C'est injuste! Il n'aime pas ça. Est-ce parce que les humains sont dangereux pour les créatures ou l'inverse? Qui est dangereux pour qui au final, hein?

Lorsqu'il parla de Valeriu, le blond sembla plus pensif. Attendez, il ne s'est pas trompé, n'est-ce pas? Il n'aurait pas dû être touché, il devait avoir quitter sa maison à cette heure-ci, c'est pour cela que Tristan avait accepté, juste au cas où tout soit vrai, pour que personne ne soit blessé. Même s'il n'y croyait pas il voulait s'assurer une marge de sûreté. Si ce n'est pas le cas...non non, il a fait le nécessaire et puis Apocrypha l'aura déjà mis lui et Dipper en mille morceaux. Non, pas en morceaux; morts, ils seraient morts à l'heure qu'il est. Ainsi le voilà essayer de détendre l'atmosphère avec un sourire un peu nerveux.

-Je pense que si c'était le cas, moi et Dipper serions déjà à la morgue.

Le voilà par contre se montrer plus sérieux lorsqu'il s'excuse, il dénie de ma tête:

-Non je pense que ta colère a tout à fait le droit d'être dirigé contre moi, j'ai participé d'une façon ou d'un autre; un figurant est autant un participant que le protagoniste lui-même. Par contre la Jackalope n'a rien à voir avec cette histoire, je ne sais pas si elle approuverait ce que nous t'avons fait, on ne combat pas le feu par le feu après tout, c'était particulièrement puéril. Je vais mieux...enfin encore un peu "sous le choc" on va dire, mais je m'estime déjà chanceux que vous acceptiez mes excuses. Ne soit pas trop dur avec Dipper, c'est un chic type, c'est juste qu'il n'a pas appris dans les meilleurs conditions, enfin je ne vais pas dire du mal de son grand oncle, mais pour le peu que j'en ai vu, il a une vision....assez....

Le voilà faire un petit mouvement de la main de droite à gauche comme pour dire "Meh, c'est mitigé, c'est pas génial" avec un sourire désolé. Puis s'excuser, demandant à pouvoir aller chercher le concerné pour le ramener. Espérons que tout se passe bien, pas comme avec lui au début. Il a de quoi avoir un peu peur pour le brun sur ce coup-là. Il arrive donc près de la voiture et....attendez, est-ce qu'il est resté enfermé depuis le début? Il...n'a pas l'air bien en plus, il stress? Bah, il le comprendrait, il y a de quoi. Par contre...Anoki va devoir libérer la douche rapidement, c'est un cas d'extrême urgence là.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 556
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Ven 23 Mar - 14:16
Let me out
#Tristan, Greg, Anoki
Tristan n'était plus. Et il était le prochain sur la liste. Peut-être même qu'Anoki avait aussi été dévoré par le loup-garou ! Ou....... ou Anoki participait ?! C'est vrai ça ! Monsieur avait rejoint la meute il y a peu ! C'est ça de.... avec un... brr. Frisson de de dégout.
Il était un homme mort. Dite à sa soeur, ses parents et ses grands-oncles qu'il les aimes. Il aurait bien voulu contacter grunkle Ford avec son portable, lui dire de ramener l’arbalète et pourquoi pas le bazooka, mais.... il l'a perdu dans la forêt ! Et depuis le temps il ne l'a pas remplacé ! TOUT CE TEMPS sans téléphone ! A vivre des aventures dangereuses sans pouvoir contacter sa famille en cas de pépin..... ah, mais non il n'y a pas de réseau ici de toute façons. Il aurait bien dit à Grunkle Ford d'améliorer son Nokia3310, mais encore faudrait-il arriver à l'ouvrir !

Un bruit de porte au loin. Ohhh non on vient pour lui !! Il déglutit alors qu'il avale un peu de la sueur qui roule sur son visage. Sa tête se baque vers la maison mais il n'y voit rien à cause de la buée jaunâtre qui a recouvert les vitres de la voiture. Bon Dieu qu'est ce qu'il fait chaud...
Mon Dieu la silhouette s'approche !! Il recule de l'autre côté de la bagnole avant de.......... d'hésiter à voir de qui il s'agit..... merde..........! Un regard à gauche, un regard à droit....... il en peut s'échapper de toute façon... et son bourreau sait qu'il est à l'intérieur....... savoir de qui il s'agit c'est être moins prit par surprise ? Ca n'a pas la silhouette d'un loup-garou sous forme lupine en tout cas.... OUF. De toute façon, nous ne somme pas à la pleine lune !!!!!!! Alors même s'il a une force décuplée, ça pourrait être....... encore plus pire ?? Shit.

Il n'a pas d'autre choix. Le voilà essuyer de sa manche crade la buée pour l'étalée un peu plus sur la fenêtre et faire tomber quelques gouttes par condensation dans les joins de celle-ci.
Son cœur ne fit qu'un bond. TRISTAN ! Il n'était pas mort !! Voilà le Pines taper contre la vitre comme si sa vie en dépendait en lui criant qu'on l'avait enfermé ici. Et c'était le cas !
C'était. Ça ne le fut plus lorsque son meilleur ami ouvra la portière en haussant un sourcil. Ce malheureux libéra alors le nuage nauséabond d'un Dipper Pines enfermé et stressé. La faune et la flore fut condamnée à mourir, on pourrait jurer que cette fleur vient de se faner ! Sisi !
Étrangement, le Smilovski venait de se raidir. Du genre, raideur cadavérique.

Mais surtout, voilà le Pines repartit dans ses théories du complot. Anoki avait dû appuyer de loin sur le bouton pour la déverrouiller ! Il ne voyait que ça ! Il avait voulu l'asphyxier c'est certain. Derrière ses airs de minorité ethnique inoffensive... que neni ! Il dira très certainement qu'il s'agissait de la sécurité enfant qu'il met pour Chenoa et que du coup cela explique pourquoi on peut l'ouvrir de l'extérieur et pas de l'intérieur !
Ou alors on lui avait jeté un mauvais sort. Mais en aucun cas il n'est pas assez doué pour ouvrir une simple portière de voiture.

Libéré, le Pines se leva de sa flaque de sueur baignant sur des siège en cuir rongé par l'acidité de cet environnement hostile. Trempé jusqu'aux pieds comme s'il venait de faire de la plongée, il souffla un bon coup. L'air était frais dehors. Plus pour longtemps.
Ainsi... tout c'était a peu près bien passé ?? Il pouvait venir poser ses questions ?! GÉNIAL ! Il avait stressé -presque- pour rien !

Il se rendit donc au domicile des lycanthropes. Posa sa main moite sur la poignée dans un squish ragoutant et ouvrit la porte.
Malheur à ceux qui se trouvaient dans le salon. C'est un nuage radioactif qui entra pour immédiatement imprégner les tapis, les murs, les grigris, tous les vêtements et même les attrapes-rêves ! Lorsque Dipper fit son apparition, il suait déjà moins que dans la voiture. On pouvait tout de même entendre quelques plocs plocs des gouttes sur son mentons qui tombaient au sol pour d’évaporée en fumée rongeant au passage un peu le parquet.
A moins que ce ne soit l'odeur épouvantable qui cause des hallucinations visuelles. Comme les mirages dans les déserts !

▷ Bonjour Gregory ! Je suis content que tout ça soit réglé !

Une chose est sûre, ce n'est pas que la voiture qui fait qu'on est en est arrivé là. Il ne vaut mieux pas avoir le nez fin parceque le Pines ne s'est visiblement pas brossé les dents ce matin. Et il a mangé beaucoup d'ail !
S'il y a des esprits dans cette maison. Ils ont tous fuis.

©️️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Dim 25 Mar - 1:12
Let me outGregory Young & Tristan Smilovski & Dipper Pines
Ayant laissé les deux mâles dans le salon, l'amérindien priait tous les esprits qu'il connaissait pour qu'une nouvelle crise n'éclate pas. Et sachant qu'il était chaman, il en connaissait un bon paquet. Par contre, avec tout ça il en avait fini par oublier le Pines. Mais bon, l'enfant ne craignait rien, bien à l'abri sous les feuillages, dans une voiture entièrement ouverte. Impossible qu'il fasse le con. Le métis s'en était assuré en prenant bien soin de ne pas laisser les clés sur le contact.

Ses tracas mis de coté, il pouvait se concentrer sur sa séance de rhabillage avant de remarquer qu'en s’étant tiré à toute vitesse de son bain, il c'était mal rincé. Un soupir face à son étourderie et le voilà de nouveau dans la salle de bain, habillé de la serviette et faisant pendre sur son bras des habits exempts de toute odeur nauséabonde. Il était vrai qu'entre ce qu'il avait régurgité, la sueur dégueulasse de Dipper et le sang ayant bien coulé, ses vêtements n'avaient pas vraiment été épargnés.

Après une dernière pensée émue pour ses fidèles habits qui venaient très certainement de connaître leur dernier voyage, le voilà se refoutre à poil et retourner dans la baignoire. Au moins l'eau était encore assez chaude pour ne pas qu'il se mette à hurler une nouvelle fois comme un con. Une fois avait suffit, pas la peine de réitérer pareil exploit et surtout pas quand ils avaient des invités.

Ça la foutrait mal, N'est-ce pas hinhinhin ? ~

Il plongea aussitôt sa tête sous l'eau, faisant le vide dans son esprit dans le but de se reposer. Juste quelques minutes. Pouvoir se donner l'illusion qu'il vivait une vie banale qu'un simple habitant de campagne. Mais voilà, sa vie était tout sauf normale : il était un chaman dont le petit-ami était un loup-garou et il accueillait chez lui deux fortes personnalités locales.

Au bout de quelques temps, le voilà finalement remonter à la surface et reprendre son souffle qui lui manquait cruellement sous les flots. Merdique condition que celle d'être humain : il ne pouvait pas aspirer à la quiétude des eaux sans le payer de sa vie. Alors il devait faire avec ses tracas et ses états d'âme. Un joyeux gros bordel dans sa tête. Peut-être que l’asphyxie par l'eau serait meilleure que celle qui l'étouffait sous tous ses problèmes.

Il avait beau jouer la comédie, toutes ses emmerdes étaient bien réelles et il commençait à y perdre pied. Est-ce qu'un jour il réussirait à sortir la tête ? Réponse difficile. Surtout depuis qu'il avait abandonné. À quoi bon de toute façon, il était fatigué.

Un chaman qui ne croyait plus en ce qu'il défendait. À force de se débattre dans le vide, il avait perdu la foi. C'est alors qu'une main tendue pouvait être vue comme salutaire, même si elle appartenait à un être mal attentionné. Comme quoi, ceux qui sortaient les gens de la merde ne voulaient pas toujours que leur bien tandis que ceux qui les y mettaient, croyaient bien faire.

L'histoire du moine, de l'oiseau et du chat. Quelle bien belle morale. Même si l'image restait sale. Très sale.


Un rire las s'échappa alors, brisant le silence de la pièce alors que le métis sortait de la baignoire. Même s'il était désormais pessimiste, il avait pu voir un infime espoir dans le repentir des deux garçons. La suite allait lui montrer s'il avait eu tort ou raison de croire en eux. Alors, le chaman resterait le spectateur silencieux dans l'ombre.

S'essuyant puis s'habillant, il porta son regard bigarré vers la fenêtre et le remarqua enfin. Ce petit être bleuté qui frappait au carreau. Curieux, le Lawrence s'y avança et l'ouvrit pour laisser une furie qui parlait si rapidement qu'il lui était difficile de comprendre ce qu'il disait, même si ses paroles étaient dites dans sa langue natale. La créature semblait affolée et bien vite le timide sourire d'Anoki disparu pour laisser place à l'inquiétude.

« - Skén:nen, Tiatén:ro... parle plus lentement. »

Le kachina s'exécuta et ses sifflements se firent moins stridents. Plus compréhensibles pour les pauvres oreilles du shoshone qui écarquilla les yeux. Oh putain de merde, à peine le temps de tourner le dos que certains continuaient les conneries. Dipper ne c'était pas contenté de ses vêtements, voilà que ce petit con c'était même attaqué à sa voiture et selon les dires de son petit protégé, ce n'était pas beau à voir – et à sentir.

Pourrait-il vraiment un jour lui faire confiance ? Il semblerait que non. Si Tristan remontait dans son estime, il en était tout autre pour le brun. Plus ils se croisaient et plus les catastrophes s’enchaînaient. Qu'est-ce qui allait lui tomber sur la gueule la prochaine fois ? Mieux valait qu'il reste loin du Pines. Très loin.

Dipper était devenu une boule puante vivante et il avait occis la pauvre Mustang pour se diriger vers son pauvre lycanthrope. Aux vues des dires de l'esprit bleuté, mieux valait agir et vite. Sortant un seau du placard sous l'évier et le rempli de l'eau de son bain devenu froid. Au moins cela chasserait un peu l'odeur, du moins l'espérait-il.

Le voilà donc courir dans toute la maisonnée, un seau à la main, en direction du Pines et de son ami. Tant pis pour les dommages collatéraux, il en avait marre de payer à chaque fois. Cette fois, il agirait. Sa cible en vue, il largua alors le contenu de son récipient dessus avant de l'attraper et de le traîner de force jusqu'à la salle de bain où il le balança dans l'eau sans plus de cérémonie tandis qu'une petite fée amérindienne se fendait la poire devant un tel spectacle. Tant et si bien qu'il manqua de s'écraser au sol, se rattrapant tout juste sur l'épaule du grand métis qui attrapait déjà gel douche et parfum.

« - Désolé Dipper mais tu étais devenu bien trop dangereux pour l'odorat de Greg. Maintenant lave-toi avant de nous tuer le kachina et moi. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Mer 4 Avr - 0:08

let me out Tristan & Dipper & Anoki & Gregory Il... n'avait pas tord sur ce point, aussi morbide était-ce.

Bien que cette remarque l’apaisa, Gregory se sentit navré face à la nervosité de son interlocuteur- du moins, le peu de temps où elle fut présente car ses excuses semblèrent le faire aussitôt réagir. Et il n’avait pas tord, encore une fois, mais... Il ignorait si cette colère était encore présente. Passagère, elle avait fini par laisser sa place à un autre sentiment, plus ancien mais tout aussi fort : la désillusion.

Well, it's not the first time anyway.

A la mention de Toblerone, l’homme n’avait fait qu’hocher la tête, solennel. Il ne pensait pas qu’elle aurait approuvé leurs gestes, en effet, mais ce n’était que son avis. Il n’allait pas non plus revenir sur les faits : le mal était fait.

Il avait accepté ses excuses, mais avait perdu confiance.

Autant l'un que dans l'autre, et ce n’est pas l’essai de justificatif concernant l'attitude de Dipper qui allait alléger son point de vue sur celui-ci. Le loup attendrait de voir, d'entendre ce qu'il avait à lui dire avant de se permettre de revoir quoi que ce soit. Qui plus est, le fait qu'il lui apprenne qu'il ait pris exemple sur son oncle n'était pas pour le réjouir. Absolument pas.

Je vois. ❞ avait-il répondu d'un ton calme, le regard perdu dans le vide, avant de le laisser partir.

Alors le moment fatidique était arrivé. Profitant d’être seul dans le salon, Gregory avait longuement expiré et fait claquer quelques articulations ô combien tendues, se déplaçant silencieusement dans la pièce. Il se détendait autant que possible, car il aurait grand besoin de contrôle pour ce qui allait suivre.

Au final, peut-être avaient-ils de réelles raisons d’avoir peur.

Arrêté face à la porte, le loup-garou était prêt à accueillir leur dernier invité. Un invité qui mettait du temps à venir... ou était-ce cette odeur épouvantable qui le déstabilisait ? Il pourrait la sentir à des kilomètres à la ronde. Malgré un fort frisson de dégoût et d’appréhension, le calme demeurait dominant. Par pitié, faites qu’il se trompe.

Non, bien-sûr que non. Son flair ne le tromperait jamais, et cette abomination ambulante n'était personne d'autre que lui.

Let me out.
LET ME OUT.


Une grimace de dégoût profond, voilà tout ce qu'il pouvait exprimer à cet instant précis. Il l'avait fait exprès, c'était impossible autrement : on ne pouvait PAS se complaire dans pareille puanteur, même l'odeur du sang serait plus supportable que ça. Sa lèvre supérieure s'était relevée, mais son grondement s'était étouffé par delà la barrière de ses mâchoires crispées.

Et il s'était dit que ça ne pouvait être pire. Ce, jusqu'à ce que la bouche de son interlocuteur, source de son écœurement et mépris, ne s'ouvre.

...It's that all ? Il croyait que parce qu'il avait eu une discussion avec Tristan, que c'était bon pour lui aussi ? Qu'il n'avait pas à s'expliquer ? A s'excuser ? Il en aurait ri, s'il était parvenu à exprimer autre chose que du dédain. Even blood would be more bearable.... P-

He's going to make a mistake.

La providence lui aurait-elle sauvé la mise, une nouvelle fois ? Ces soudains bruits de pas, l’apparition du chaman, ce seau d’eau dont le contenu venait de voler dans la direction de Dipper- et par extension, Tristan. Cette intervention venait de l’arrêter net dans sa prise de parole, faisant disparaître ce regard indescriptible qui n’avait duré qu’une fraction de seconde pour laisser apparaître une grande surprise.

Plus encore lorsque la source de la pestilence se fit embarquer sans plus de cérémonie.

Well. L'émotion passée, son attention se détourna rapidement vers l'ami du brun. ❝ C'est... ça de régler. Je suppose. ❞ fit-il avec un sourire partagé entre le soulagement et la gêne, un tantinet plus livide qu'auparavant, avant de se concentrer sur le plus important. ❝ Oh- Tu es mouillé ? Je vais aller te chercher une serviette.

Aussitôt tôt dit, aussitôt fait. Quelques instants plus tard, l'hôte était revenu avec une serviette sur les bras, qu'il tendit sans attendre au blond.

Ça arrive souvent que Dipper se transforme en d... danger radioactif ? ❞ questionna-t-il avec un sourcil haussé, tandis qu'il refermait la porte d'entrée - du pied.

Oui, non pas qu'il avait oublié que l'invité n'avait pas pour habitude d'être propre... mais là, c'était un tout autre level.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 287
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki) Jeu 10 Mai - 20:34
Let me
in.




« N'accuse pas le puits d'être trop profond. C'est ta corde qui est trop courte. »

You've met with a terrible fate, haven't you? Lorsque le blond s'approcha de la voiture, il pu voir un Pines paniqué comme s'il était enfermé dans la voiture. Quoi, sérieusement? Pourtant, Anoki n'a pas pu fermer la voiture vu qu'il a pu en sortir tout à l'heure... Il y a pas mal de buée...il craint le pire pourtant le voilà prendre entre ses doigts la poignée de porte et ouvrir l'automobile et..... Et une odeur....indescriptible lui parvenu aux narines. Le voilà se raidir prenant un teint blême. Le brun descend de la voiture et Tristan lui laisse le passage, l'écoutant se plaindre, en bon paranoïaque qu'il est. Et après c'est lui qui doute de la bonne foie de l'indien, hein? Ils étaient censés parler tous ensemble non? Pourquoi aurait-il voulu l'asphyxier? Surtout que les preuves incriminantes ne manqueraient pas puisque le lieu du crime était sa voiture et qu'il y avait un témoin; lui. Ainsi il écoutait à moitié le sapin, pas vraiment convaincu de ses dires mais c'était assez drôle de se dire qu'il n'avait pas réussit à ouvrir une simple porte, non mais vraiment, il l'avait pas doué mais à ce point. Serait-ce le karma qui lui revient en pleine tronche? Espérons qu'il ne soit pas affecté à son tour, il n'y tient pas.

Ils discutèrent un instant, le blond tenait à lui faire un debriefing de ce qu'il s'était passé et dit chez le loup-garou. Par contre c'était quoi cette conclusion qu'il pouvait poser des questions? Non, non, il lui énonça que ce n'était tout de même pas une bonne idée et qu'il devrait attendre que les choses se calment avant. Après tout, il ne savait pas comment Gregory allait réagir avec Dipper, s'il avait déjà mal réagis avec lui au début, il fallait craindre le pire. C'était horrible, l'entendre se déplacer. Ses sprish et ses sprosh, comme s'il avait sauté les deux pieds joints dans la piscine...sa tolérance avait des limites, ils avaient beau être pote là trop c'est trop. Il ne devrait pas y aller dans cet état...c'est limite une déclaration de guerre, une bombe nucléaire lâchée sur le couple. Mais avant qu'il n'en ait eu le temps....le Pines est rentré. L'amitié rend-elle aveugle? En tout cas il ne rend pas anosmique....malheureusement. Ce n'est plus possible dude, non vraiment plus, là, il aurait presque honte de trainer avec lui, Tristan est peut-être gentil mais là c'est une question de vie ou de mort! Une pince à linge...UNE PINCE A LINGE VITE AVANT QU'UN ACCIDENT N'ARRIVE!!

▷ Bonjour Gregory ! Je suis content que tout ça soit réglé !

Cette haleine des enfers? Oui, il a l'habitude et croyez le, il a vu pire, bien pire. Mais il a déjà aussi vu mieux, merde ils auraient dû passer par le Mystery Shack avant! Histoire qu'il prenne une douche et se lave les dents, au minimum! D'ailleurs, heureusement que pour une fois il ne se tenait pas trop près du Pines -eh, il n'est pas suicidaire! Il tient un minimum à ne pas empoisonner ses poumons!- car bientôt se fut une eau froide qui accueillit le brun. Oh bien sûr Tristan se tenait non loin alors il se reçut quelques gouttes mais il du retenir un petit gloussement en voyant cela. Lorsque l'indien l'emmena, certainement à la salle de bain, c'est là qu'il explosa de rire, c'était juste hilarant! Il ne pouvait pas ne pas rire, la situation s'y prêtait trop et l'air particulièrement sérieux et grave d'Anoki n'aidait en rien tout comme le ❝ C'est... ça de régler. Je suppose. ❞ et ce sourire de gêne! Il riait tellement qu'il en versait quelques larmichettes, les essuyant, ne se préoccupant pas plus que cela de son état. Le stress était redescendu, d'un coup, d'un seul, grâce à l'intervention du chaman.

❝ Oh- Tu es mouillé ? Je vais aller te chercher une serviette. ❞

Bientôt le rire du blond s'atténua et il s'excusa vivement de son comportement.

-Je te prie de m'excuser...c'est juste que la dernière fois avec Mabel et Toblerone nous avons tellement galéré à lui faire prendre une douche et Anoki a réussit cela en un clin d’œil et il est arrivé avec un air si grave comme si nos vies en dépendaient! Ce qui n'est pas faux je dois dire! Haha....

Ce n'est que lorsque le lycanthrope revint avec une serviette que Tristan était à nouveau parfaitement calme et le remercia en prenant celle-ci. Pourtant la question qu'il lui posa lui fit esquisser un sourire amusé:

-Hmm non pas à ce point, je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé mais il aurait dû attendre à l'extérieur de la voiture et non à l'intérieur, ça ne lui a pas trop réussit. On ne le crois pas avec sa tendance à...se croire tout permis? Hum...je ne sais pas si c'est le bon mot...Enfin il est quelqu'un d'assez nerveux et là dessus je peux le comprendre.




Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

let me out (tristan & dipper & anoki)

MessageSujet: Re: let me out (tristan & dipper & anoki)
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Duel Tristan. / Napo
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK
» Tristan
» Un bon morceau de viande [pv Tristan]
» MAD PARTY [Pv Tristan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-