Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Invité "
avatar
Who am i !

hunt or be hunted (solo)

MessageSujet: hunt or be hunted (solo) Dim 14 Jan - 0:51

hunt or be hunted Gregory Je t'interdis de sortir, qu'importe ce que tu pourras entendre. J'espère que tu as bien compris, Anoki.

La voix de Gregory était grave, ferme. Impérieuse, on pouvait même dire. On sentait bien là que ce n’était pas un jeu, et qu’il craignait pour la sécurité de son amant, bien plus que pour la sienne. C’était un loup-garou, il savait ce qu’il faisait mais il y avait toujours des précautions à prendre. L’une d’elle s’avérait être sûr et certain que son compagnon ne se mettrait pas inutilement en danger, connaissant bien son tempérament surprotecteur.

Même si pour ça, il devait l’enfermer dans le garage. Seule pièce de la maison où il n’y avait aucun moyen de sortir. Portes isolantes, aucunes fenêtres, juste de quoi ventiler la pièce.

Je ne le supporterais pas si tu te retrouvais blessé par ma faute, ou pire encore. ❞ ajouta-t-il, en temps que point final. ❝ ... Je reviens vite. Je te le promets.

Un loup-garou était un danger mortel, alors deux, enragés qui plus est... Il espérait qu'il comprenne.

Sans rien ajouté, l’homme referma la porte et la scella avec un double-tour. Il reposa le trousseau sur la table basse, là où il serait facilement accessible : à son retour, il savait qu’il serait dans un sale état. A quel point, il ne pouvait le prédire, mais sans aucun doute aura-t-il besoin d’un coup de main s’il voulait guérir le plus vite possible.

Ceci en tête, Gregory se dirigea en silence vers la porte d’entrée, déterminé. Valériu s’était trompé, ce mystérieux homme était bien l’un des siens. Il avait eu tout le temps de s’en rendre compte depuis qu’Apocrypha avait remis cette confirmation en doute, et que sa curiosité l’avait poussé à enquêter un peu plus. Désormais, il savait comment l’attendre, et où.

L’alpha en devenir ne lui laisserait aucun répit... car il savait qu’il n’en aurait pas en retour.

Le loup était sorti de sa tanière et s’aventurait désormais sur le chemin de la forêt, en direction de l’habitat des Corduroy. Bien-sûr, il s’était assuré de l’absence de la famille, afin d’éviter tout témoin... Ou tout dommage collatéral.

Bientôt, ses pas se mirent à s’accélérer et son regard se fit fixe. Son odeur commençait à devenir de plus en plus forte. Il passait toujours à cette-heure-ci... Distribuant le courrier avant de disparaître jusqu’au prochain service. C’était la seule occasion qu’il avait pour choper le mailman, et il n’allait pas la rater.

Désormais lancée à pleine vitesse, la bête déboula d’entre les arbres, fonçant droit sur sa cible qui lui faisait pratiquement face. Le choc fut d'une violence inouïe, le bruit de l'impact recouvert par un tumulte de râles et de grondements enragés. Le dos du vieil homme avait heurté le sol mais la main qui empoignait le dessous de sa mâchoire lui avait évité une violente morsure. Elles claquaient maintenant frénétiquement dans le vide, à la recherche de chair.

Mais peu importe si le loup-garou avait réussi à obtenir une prise par ses ongles, la poussée qui suivit eut toute la force nécessaire pour le projeter brutalement à plusieurs mètres, roulant au sol avant de se relever tout aussi sec. Son sang bouillonnait dans ses veines, son grognement s’amplifiait, il commençait à perdre pied. A peine s’était-il remis du choc que le jeune chargea de nouveau, hurlant de colère.

Il devait réussir. Il devait leur prouver, SE prouver qu’il en était capable- qu’il pouvait tenir sa promesse.

Alternant entre violents coups de poings, griffures, morsures, coups de pieds et chutes, les deux forces de la nature ne s’épargnaient pas. Leur danse acharnée arrachait la poussière du sol, bientôt marqué de sillons inquiétants. Le sang n’avait guère tardé à s’écouler des plaies qui s’approfondissaient un peu plus à chaque seconde, finissant sa course sur leurs vêtements abîmés ou bien encore la neige dans laquelle ils s’affrontaient.

Le chemin s'éloignait, encore et toujours plus, mais aucun des deux ne s’en était aperçu. Un silence de mort s'était mis à régner dans la forêt, jusqu'à temps qu'il ne soit brisé par des hurlements épouvantables.

It takes a monster to destroy a monster.

La rapidité de l’alpha avait permis à celui-ci de prendre l’avantage, attaquant le vieux loup en pleine transformation. Son buste sanglotant, porteur de la marque de ses crocs, semblait désormais l’handicapé dans certains de ses mouvements... Mais pas assez pour qu’il ne puisse pas repousser son assaillant, ni même attaquer.

L'affrontement redoublait de violence. Les deux monstres s’élançaient l’un vers l’autre, s'entrechoquant, fendant air et chair de leurs griffes et mâchoires. Le sol tremblait sous leurs assauts et le poids de leur corps chutant à terre, leurs grognements et râles se mêlant parfois à des couinements de douleur aigus. Même les arbres sur leur passage tremblaient de peur... ou était-ce là l'oeuvre des deux bêtes, ne prêtant plus attention à leur environnement ?

Dans le tumulte, il était impossible de savoir qui prenait le dessus, mais ce qui était sûr, c’est qu’aucun des deux n’abandonnerait. Pas avant que leurs muscles ne se déchirent, pas avant que leur liquide de vie n’eut teinté la blanche neige de sa couleur écarlate. Pas avant que leurs poumons ne brûlent, ou que leur cœur ne menacent d'éclater.

And it happened.

Face à face, ils demeuraient immobiles. Le plus vieux montrant sa détermination à continuer de lutter contre l’alpha, le plus jeune sa dominance et son agressivité. Leurs grognements restaient sourds, mais leurs attaques avaient cessées. Ni l’un ni l’autre ne semblait vouloir se battre jusqu’à la mort... et cela marquait la fin de ce combat acharné.

Le calme avait peu à peu repris place dans la forêt, tandis que les deux adversaires se détournèrent chacun leur tour. Pour aller où ? Good question.

Pour lui, il n’y avait que très peu de choix. Il était épuisé. Défait. Son corps ne le supporterait plus pour bien longtemps... Et pas à pas, le poil de la bête disparaissait. Sa fureur diminuait aussi vite que sa taille, et bientôt, il ne resta plus que Gregory. Hurt, but proud. Il inspirait et expirait difficilement, expulsant le sang qui avait coulé de son nez et de ses lèvres par quelques toussotements et souffles secs. Sans vêtements pour se protéger, l’air glacé et le froid de la neige dans lesquels étaient plongés ses pieds rongeaient sa peau bouillante.

Mais malgré toute sa volonté, il n'arrivait pas à bouger.

Ce n'est qu'après un repos forcé que son corps douloureux réussit à le porter jusqu’au seuil de sa maison. Il s’empressa d’ouvrir la porte et de s’engouffrer dans le salon, manquant de s’écrouler mais ô combien heureux. Enfin, il retrouvait son foyer.

La porte refermée, l’homme de blanc et de rouge se dirigea instinctivement vers la table basse pour récupérer le trousseau, ignorant la traînée de gouttelettes qu’il laissait derrière lui. Il devait l’ouvrir immédiatement, ou il craignait que l’amérindien à l’intérieur ne finisse le boulot en sortant. Really. Quelques gestes maladroits plus tard, et la porte du garage était ouverte.

Silence. De ses deux grands yeux ronds, le balafré fixait son compagnon. Il avait perçu une grande colère, mais... Celle-ci avait presque aussitôt disparu, laissant place au choc, puis à l’inquiétude. Quand bien même s'y était-il attendu, le loup ne pouvait que s'en sentir désolé, cherchant à le rassurer jusqu'au moment où il se fit couper dans son élan, entraîné pour ce qu'il devinait être une longue séance de soins.

Mais aussi inconfortable fut-elle, le pire était loin d'être arrivé encore. Gregory le constata lorsque, une fois hors de danger, l'amérindien craqua sous ses yeux.

Ano... ❞ fit-il doucement, d'une voix rauque. Sa gorge était asséchée, mais c'était bien le cadet de ses soucis à cet instant. Son homme était mal, très mal. ❝ Oh... Sweetheart. It's going to be okay...

Il ne comprenait pas un traître mot de ce qu'il disait, mais le ton qu'il employait était largement suffisant.

Ses explications n'avaient pas réussies à prévenir le choc.

I'm sorry... I'm so sorry. I love you.
©️ Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hunt or be hunted x ft bae sam yong ♥
» The Hunt for Gollum
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-