Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Sa'ar Vap "
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 11/05/2018
Localisation : VIVE LA REPUBLIQUE ET VIVE LA FRANCE
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 1000 ans + ou -
Alignement: chaotique bon
Inventaire:

Un petit verre ?

MessageSujet: Un petit verre ? Sam 11 Aoû - 17:12
Un petit verre ?




Que faire dans une petite ville perdue de l'Oregon ? Boire pour oublier qu'on est dans une petite ville perdue dans l'Oregon ! Mais où boire ? Pas dans un endroit ultra-huppé remplit de gallinacé et autres élite raté. La brasserie française avait l'air intéressante mais l'ambiance était beaucoup trop chaleureuse. Restait alors le "Skull Fracture". Situé dans un immeuble délabré il était une destination parfaite pour se boire, et se bagarré. Il décida alors d'y faire une petite visite.

Il avait prit des habits gris un peu attaqué par le temps. Seul son chapeau était neuf. Il prit également sa gourde et ses lunettes mais abandonna son sabre. Pas dans les lieux publiques. Se dit il, dans un éclair de génie.
Il prit finalement son porte-monnaie ou il avait l'argent pour se retourner la gueule et sa fausse carte d'identité.

C'était la première sorti en ville de Sa'ar. Les seules sortit qu'il avait faites étaient en forets. Il aimait beaucoup la foret de Gravity Falls. Il s'y baladait à pied voyant des décors magnifiques comme "Les montagnes qui défient les lois de la gravité". C'était à la fois joli et bizarre. C'était reposant mais quelque choses dans son corps lui criait toujours que quelque choses n'allait vraiment pas. Et Sa'ar écoute toujours son corps, qui l'a sauvé plus d'une fois, et rentre donc chez lui, triste de quitté de si beau paysage.

Mais revenons à sa sortie dans le "sublime" Skull Fracture.

Arrivé sur les lieux vers 22 heure il rentra facilement avec sa fausse carte d'identité.
L'intérieur était comme l'extérieur. Délabré et insalubre. Ils y avaient des miroirs mais tous étaient, heureusement, brisé.
Les clients étaient dans le même état que le bâtiment, sauf un.
Ce dernier était une île de charisme au milieu d'un océan de médiocrité. Mais Sa'ar n'était pas là pour admirer, il était là pour se démonter la gueule comme jamais personne ne la fait sur terre.

Il commanda trois bouteille de l'alcool le plus fort.
_Je veux oublier. Mais oublier fort !
_Alors paie avant d'oublier sa aussi.

Il commença à boire. Les bouteilles tombaient les unes après les autres. Qu'est-ce que c'est que cette piquette ? Se retint-il de dire. C'est sûr que quand on a testé de l'alcool à 100° "Pour rigoler un coup" tout semble moins fort. Vous croyez qu'il faisait quoi, pendant son voyage autour du monde, lorsqu'il était en Russie ? Sa'ar eut alors l'idée du siècle. Comment boire pour pas cher beaucoup d'alcool.
Fait un jeu à boire ou le perdant paye tout ! Il suffit juste de ne pas perdre. Simple non ?

_Qui veut faire un jeu à boire avec moi. Allez, ça peut être rigolo. Le perdant paye tout les verres.

Il était sur de gagner. Il se souvenait encore de se jour ou, en Russie, où il avait réussi à gagner contre tout un bar remplit de Russe. Sa puait autant l’alcool qu'ici... Ahh, nostalgie quand tu nous tiens.

Malheureusement aucun des bikers ne semblaient vouloir accepter son offre. Il commanda alors deux autres bouteilles. Ils sont pas drôle ici. Y en a bien deux qui se battent au fond mais je peux pas me joindre à eux. Non vraiment l'Oregon c'est pas rigolo. Le seul truc bien c'est que personne vient m'embêter chez moi. Et puis l'alcool c'est pas cher ici.

Et il but une quatrième bouteille.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 12/06/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 39
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Un petit verre ?

MessageSujet: Re: Un petit verre ? Sam 11 Aoû - 23:44


I declare the
Drinking Party on !





Donovan était un home qui pouvait se contenter de peu lorsqu’il le voulait. Mais pourquoi se contenter de peu lorsque l’on peut vivre une vie confortable et luxuriante ? Voilà, c’était une bonne question à laquelle il pensait parfois. Il pensait avoir trouvé la réponse depuis quelques temps.

Cinq ans à vivre comme une personne normale –du moins, sa vie était moins mouvementée et plus légale aux yeux de la loi que lorsqu’il vivait à New York–, et il voyait déjà la trace de l’ennuyer apparaître dans sa vie de restaurateur. Oh, bien sûr, il y avait toujours de quoi s’étonner dans cette ville pas si vide qu’elle n’en a l’air.
Oui, les histoires de gnomes chapardeurs et de monstres dans un coin de la gazette de la ville ou dans les ragots de ses clients le surprenaient toujours.

Cela n’empêchait nullement l’ennui de s’infiltrer dans sa vie devenu un quotidien lancinant. Ses journées se résumaient à : 1) gérer son restaurant, 2) supporter ses clients et son équipe 3) visiter de temps à autres quelques unes de ses connaissances pour faire plus « ample connaissance » entre les draps et finalement, 4) s’émerveiller devant les activités fort passionnante d’Orion, son chat. Si la quatrième étape était toujours un plaisir et une source de distraction, les trois autres commençaient à l’irriter. Oui, l'irriter. Ce genre de train-train n’était pas sa tasse de thé, non. Il n’avait pas rejoint la mafia pour rien, bordel !

Mais n’était-ce pas ce qu’il avait souhaité, au tout départ ? Faire profil bas, devenir banal ? Oui, il l’avait souhaité, il y a fort longtemps. Il avait aussi voulu découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux visages, de nouvelles choses. Pas rester coincé dans ce trou à rats !

Une part de lui ne voulait pas désobéir à Chrom. Il ne voulait pas le reconnaître mais il s’était attaché à lui plus qu’il n’aurait voulu. C’était une première pour lui, les amis. Et les traités familiaux de mafioso aussi, d’ailleurs.
La seule solution qu’il avait à l’heure actuelle, c’était de sortir en ville.
Il y avait beaucoup de nouvelles têtes en ville, pourquoi ne pas en profiter ? Et continuez de jouer le bon toutou.


Alors, revêtu de l’un de ses sempiternels smokings noirs, Donovan se tourna vers un établissement qu’il connaissait depuis belle lurette –qu’il connaissait d’ailleurs bien mieux depuis quelques temps, grâce à une certaine barmaid.– : Le Skull Fracture.
Il savait que ce n’était pas le soir où la demoiselle travaillait –il avait apprit qu’elle travaillait aussi au casino de l’amérindien après l’une de ses visites de courtoisies là-bas–, mais ça ne le dérangeait pas. Il voulait se changer les idées et sortir de ses habitudes, et bien qu’Ava Rice fût une experte dans le cas du premier critère, Dono souhaitait quitter les sentiers « battus ».

Il servit à Tats une salutation brève, lui qui d’habitude s’arrêtait pour faire la causette et en apprendre plus sur les actuels clients. Le videur ne sembla pas trop s’en soucier. Le roux ne s’attarda pas et poussa la porte grinçante de rouille du bar.

- ...blier. Mais oublier fort !
- Alors paie avant d'oublier ça aussi.


Hallelujah, une distraction ! Un nouvel arrivant s’était accoudé au bar –seul–. Qu’est-ce que c’était que cet énergumène ? Oh, il ne se démarquait pas des autres clients bruyants et peut-être déjà soûls. Mais il était étrangement seul et venait de commander trois bouteilles pour lui tout seul. Qui pouvait bien faire ça ? Il n’avait pas l’air d’un dépressif, ni de quelqu’un de déjà sous l’influence de l’alcool ou de drogues (enfin d’un point de vue éloigné en tous cas).
Il venait d’arriver là et voilà qu’il clamait déjà au concours de beuverie ! Hah ! Donovan aurait peut-être du faire de même. Mais abandonner sa partie de fléchettes ? Hmpf, il fallait être réaliste, il n’allait rien y gagner. Stoïc, il planta son regard sur le dos tourné du nouveau venu. Personne ne semblait presser de concurrencer l’étranger. Les trois grosses bouteilles faisaient peur, et le prix devait avoir quelque chose avec ça. Qui s’oserait à perdre un pari de la sorte ? La moitié des clients du Skull Fracture étaient des vieux qui vivaient dans les alentours ou des gens totalement pauvres qui profitaient des réductions et des tournées offertes par d’autres dès que possible.

Donovan versa le reste de son diabolo menthe sur la veste du premier participant de fléchette qui, ne regardant pas, accusa immédiatement son concurrent d’acte de tricherie, et le rouquin satisfait posa le verre sur une table attendant déjà d’être débarrassée avant de se diriger vers le bar.

...Non vraiment l'Oregon c'est pas rigolo. Le seul truc bien c'est que personne vient m'embêter chez moi. Et puis l'alcool c'est pas cher ici.

L’inconnu murmurait à lui-même ou discutait avec le patron du bar, –quelle importance–, quand il s’installa à sa gauche. Le gérant du bar lui lança un regard reconnaissant et s’éloigna avec son shaker une fois qu’il eut apporté deux bouteilles supplémentaires ainsi qu’un verre pour le roux.

C’est du bon whiskey au moins, j’espère ? dit-il en raclant le tabouret sur le sol pour s’y installer.

Il tenait bien son alcool mais l’autre homme… Était-ce quatre bouteilles vides qu’il voyait là ? Shit. Son destin n’était peut-être juste pas de gagner ce concours. Non, il allait juste profiter de l’alcool et payer tout ça à l’idiot à côté de lui. Comment était-ce même possible de se tenir droit après le contenu ingéré par l’autre ? Cinq ou six shots, Donovan n’aurait rien dit, mais là… Il commençait à douter de sa résistance à l’alcool tout à coup.
Alors il changea de sujet tout en se servant malgré tout un verre de la seule bouteille encore pleine.

-Donovan Leroy. Gérant du Crowned Stag, un peu plus bas dans la rue. Et à qui ai-je…L’honneur ?
Pâle, un œil…rouge ? –l’éclairage sûrement– et l’autre blanc, de verre si Donovan ne se trompait pas. Oulah, il espérait quand même ne pas être tombé sur un vampire, ah-ah… ! Shit, il avait de drôles pensées avant même d’avoir touché à l’alcool. Il finit son shot sans un sourcillement et s’en servit immédiatement un autre, savourant la brûlure du liquide dans sa gorge. Il planta son regard gris acier dans celui de son challenger. Si un sourire se dessinait sur les lèvres du rouquin, sa mine était glaciale et promettait de n’offrir aucun répit à quiconque le défierait. On pouvait abandonner quelques unes de ses habitudes, mais certaines partaient rarement avec aisance.

-En tout cas, cela semble mal parti pour moi si vous pouvez encore réfléchir normalement après ce que vous vous êtes enchaînés…A moins que, bien sûr, ce serait un coup monté du bar et qu’ils vous aient payés à boire de l’eau pour faire payer cher les clients qui oseraient vous défier ?


feat Donovan & Sa'ar | ©Halloween

Revenir en haut Aller en bas
" Sa'ar Vap "
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 11/05/2018
Localisation : VIVE LA REPUBLIQUE ET VIVE LA FRANCE
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 1000 ans + ou -
Alignement: chaotique bon
Inventaire:

Un petit verre ?

MessageSujet: Re: Un petit verre ? Hier à 14:51
Un petit verre ?




Sa'ar divagua un peu dans ses pensé, ne remarquant même pas l'arrivé d'un nouveau client dans le bar. Toutefois, il remarqua, du coin de l’œil, un possible participant arriver. Le patron du bar semblait le connaitre, car il hocha la tête quand il s'assit à coté de Sa'ar et amena, presque immédiatement, deux bouteilles et un verre.

-C'est du bon whisky au moins j'espère.

C'était une bonne question. Ce n'était pas mauvais mais pas assez fort pour Sa'ar. La vrai question était "Qui est ce type qui va perdre contre moi ?". Il semblait appréhender, légèrement, la beuverie. Où était-ce juste l'imagination de Sa'ar car en un instant il semblait féroce et déterminé. J'aime ce type.

-Donovan Leroy. Gérant du Crowned Stag, un peu plus bas dans la rue. Et à qui ai-je…L’honneur ?

Nouvelle bonne question. Il aurait put répondre par un mensonge ou par une omission mais Sa'ar préféra réfléchir, un peu, à comment ce nommer. Il se tourna d'abord vers l'inconnu pour que se dernier puisse mieux voir "sa défaite".

C'était un un homme roux aux beaux yeux bleus. Il était plutôt grand et semblait de très bonne composition. Il n'était pas moche mais pas mal du tout pour un patron de bar... Même si Sa'ar soupçonner franchement qu'avec cet stature il avait fait d'autres choses dans sa vie.

Le "challenger" prit un shot et planta son regard dans celui de Sa'ar. Il souriait. Mais pas d'un sourire amical ou un sourire qu'on fait quand on va s'amuser. Un sourire de guerre. La compétition ne sera peut être pas rude mais elle serat intéressante.

"-En tout cas, cela semble mal parti pour moi si vous pouvez encore réfléchir normalement après ce que vous vous êtes enchaînés… C'est pour ça que personne voulait se battre contre lui ! C'est aussi fort que ça ce truc ? Bande de petit joueur !

-A moins que, bien sûr, ce serait un coup monté du bar et qu’ils vous aient payés à boire de l’eau pour faire payer cher les clients qui oseraient vous défier ?

Sa'ar faillit le frapper au visage sous le coup de l'émotion. Il l'avait insulter dans son honneur. Il l'a accuser de triché dans un jeux à boire. Il l'avait accusé lui. Une expression de colère intense passa comme un éclair sur le visage de Sa'ar avant de disparaître sous une grande couche de calme. La guerre était déclaré et ce patron bar, ou quoi qu'il soit, allait mordre la poussière.
Sa'ar se calma un peu avant de dire, très calmement :

-Je vais donc répondre dans l'ordre à toutes vos questions. Je ne suis absolument pas sur de la qualité de cet alcool mais il n'est pas mauvais. Je suis Sa'ar Vap et je suis... Beaucoup de chose. Oui je peu encore réfléchir normalement après tout ce que j'ai avalé.
J'ai appris à ingéré toute cet quantité d'alcool en Russie, lors d'un tour du monde. Mais ce que vous ne savez peut être pas c'est que, là-bas, l'accusation de boire de l'eau à la place de l'alcool est très grave, surtout lors d'un jeu à boire. Et je vous demande de retirer cet insulte immédiatement. Après cela nous pourrons commencer à jouer.


Sa'ar avait légèrement haussé le ton lors du passage sur la Russie mais avait, globalement gardé son calme.

-Je vais donc énumérer les règles si vous le voulez.
Les deux participants boiront dans des verres différents, mais toujours dans la même bouteille.
Les participants boiront leurs shot en même temps. Tout retard sera sanctionné par l'ingurgitation d'un shot de plus de la part du tricheur.
Toute ingestion d'autres liquide est absolument prohibé, durant tout la beuverie.
Les participants n'ont pas le droit de se battre.
Le perdant paiera toute les bouteilles utilisé pour le match mais gardera le reste de la dernière bouteille but.
Êtes-vous d'accord avec ces règles monsieur Donovan. Si vous les acceptez je n'attendrai plus que vos excuses pour commencer.


Sa'ar dégagea toute ces bouteilles et demanda un verre au barman. Cet homme ne le savait pas. Mais il était déjà saoul.




Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Un petit verre ?

MessageSujet: Re: Un petit verre ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un petit verre Général ? [PV : Juri]
» Petit verre entre amis | Magnus
» [Libre]- Takeru- Un petit Verre pour se Rafraîchir ....
» Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)
» Un petit verre [ PV Perseus ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Main Street :: Skull Fracture-