Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Karma "
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 04/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 19 ans physiquement (des siècles en réalité)
Alignement: chaotique mauvais
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Dim 12 Aoû - 11:31
Stetson, I'm your daughter
ft. Papa Stanley
J'étais arrivée à Gravity Falls depuis une semaine environ et avais eu l'occasion de rencontrer toute une tripotée de joyeux ploucs. En revanche, je ne m'étais pas encore rendue chez la seule personne que je devais voir: Stetson Pinefield. Le père de Maëlie Hale, jeune fille dont j'avais volé le corps avant de le remixer à ma façon. Pour cette première entrevue père/fille un peu spéciale, j'avais choisit de cacher mes cornes et de revêtir une tenue plutôt banale qui m'aiderait à passer pour une petite gamine sage et innocente -tout le contraire de ce que j'étais vraiment. La-dite tenue se composait donc d'une jupe-salopette rose et d'un pull gris. Mes jambes n'étaient pas couvertes et oui, j'avais horriblement froid. Mais je n'étais pas ce genre de démon qui finit par avoir la flemme de s'habiller et commence à porter des joggings toute la journée, non non non, moi, je misais tout sur le style. Et puis, il faut avoir un minimum de classe pour faire ce genre de job. Comment voulez-vous être pris au sérieux en sarouel ? Impossible, effectivement.

J'avais accepté de cacher mes cornes, comme souvent, mais jamais je ne m'abaisserai à cacher mes yeux. Masquer les deux petites cornes qui surmontaient ma tête était une question de survie, mais masquer mes prunelles carmins aurait été une question de rejet de ma nature. Et j'aimais qui j'étais, ce que je faisais. Alors jamais, au grand jamais, ça n'arriverait.

Je savais à quoi ressemblait Stetson car je l'avais vu en photo, dans des publicités et je l'avais même une fois observé en secret, me demandant quand est ce que j'allais bien aller le voir. J'ignorais la raison pour laquelle j'avais eu besoin d'attendre une semaine... Peut-être avais-je peur de ce que pourrait faire Maëlie ? Ou bien, avais-je peur d'être au contact d'autant de sentiments ? Il est vrai que j'avais toujours eu cette crainte: ressentir de la compassion, avoir de l'empathie pour ceux que je devais inlassablement punir. Ça n'était encore jamais arrivé, mais aujourd'hui c'était différent. Je ne m'étais pas affaiblie ou quelque chose dans le genre -j'étais d'ailleurs plus en forme que jamais- mais ce qui restait de Maëlie était toujours présent, et je craignais que ce soit assez puissant pour me faire ressentir des choses que je n'aurais jamais cru ressentir. Oui, ce devait-être pour cela que j'avais attendu si longtemps.

Mais aujourd'hui, je ne reculais plus, j'avais décidé de me pointer au Mystery Shack, de toquer à la porte et de déballer mon plus grand sourire plein de crocs. C'est donc sans réfléchir d'avantage que je m'avançai vers l'entrée devant laquelle j'attendais depuis déjà dix bonnes minutes. Je levai le poing et tapai à trois reprise sur la surface en bois. Je n'avais pas choisit les portes que les touristes empruntaient, mais celle qui m'avait l'air de mener au lieu de vie. Des pas résonnèrent avant que la poignée tourne et qu'un homme -dont le visage m'était devenu familier- apparaisse dans l'encadrement de la porte: Stetson Pinefield. Sans cligner des yeux une seule fois, je plantai mon regard imperturbable dans le sien et déclarai d'une traite:

- Salut, je suis ta fille.

Le temps s'était alors comme arrêté, on aurait dit que la forêt au complet retenait sa respiration en attendant la réponse de Stetson. J'avais oublié de sourire ou d'avoir l'air amicale, mais qu'importe, j'avais enfin récité mon texte.

BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 64ans
Alignement: chaotique bon
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Dim 12 Aoû - 21:27


Stetson, i'm your daughter





S
tanley s’était levé ,comme à son habitude, à une heure lui paraissant acceptable pour commencer le boulot, il était en simple boxer a rayures bleus avec un magnifique marcel blanc dévoilant ses poils disgracieux. Bah, il était encore chez lui après tout il faisait bien ce qu’il voulait. Ça ne dégoûtait plus les gosses maintenant, ils l’avaient vu ainsi quand ils étaient jeunes, maintenant plus rien ne les choque vis à vis de lui. Il bailla en se frottant le dos…  

    Il descendit en chausson en bas pour prendre le petit déjeuner. Il se demandait d’ailleurs si son frère dormait encore…. Mais le connaissant il devait s’être levé beaucoup trop tôt et avait migré dans son laboratoire pour être tranquille et continuer ses recherches. Tu parles d’une nouvelle vie de famille. Il l’avait retrouvé, mais depuis leur virée sur le Stan O’War II où ils avaient partagés d’excellents moments et avaient retrouvé presque la complicité qu’ils avaient tout jeune, tout était redevenu comme avant, les enfants faisaient leur aventures, Stanford passait son temps dans son labo… et Stan, lui il travaillait dans la boutique comme toujours. Oh il adorait ça arnaquer les clients, il n’allait pas s’en plaindre, mais il se demandait si son frère avait remarqué qu’il était si obnubilé par ses recherches qu’au final ils ne se voyaient quasiment jamais…

    Enfin, ça lui trottait dans la tête mais n’allez pas penser qu’il était déçu ou triste hein ?! Nan tout allait bien pour Stan, tout allait pour le mieux…. Ça ne lui faisait rien de ne pas trop voir sa famille alors même qu’il n’avait plus sa petite Jackpot avec lui… Enfin, il essayait de s’en convaincre, mais  alors qu’il n’avait jamais voulu s’attacher, le voilà en train de regretter certaines actions faites… peut-être devrait-il faire le premier pas avec Stanford ? Lui proposer une activité, comme la pêche par exemple, histoire qu’ils trouvent un moment pour discuter ensemble… Bah il verrait bien, pourquoi ce serait à lui de faire le premier pas de toute façon ?

    Stan déjeuna donc en silence, il mit sa vaisselle dans l’évier sans la laver, ça pouvait bien attendre ce soir à son humble avis. Et il partit donc se laver et s’habiller. Mettant son bien connu costume du Mystery Man, sa tenue noire, sa chemise blanche, son Fez rouge et or ainsi que sa fameuse canne. Il finit de se préparer dans le miroir et prit alors le dernier élément…. Son cache-œil Il le mit alors et se dirigea au niveau de la boutique. Il dit bonjour à Soos qui était déjà présent. Il sourit un instant Il était fier de ce petit gars au final.

     Il travailla dans le magasin, poussant à la vente les clients s’étant perdus ici. Il se frottait les mains en souriant, voilà qui était agréable de récupérer l’argent des pigeons de la sorte. Il fit également quelques visites, montrant son musée des bizarreries, sans oublier à la fin, le fameux sac des mystères… qui fait disparaître l’argent que mettent les clients dans le sac…. Qui fait disparaître cet argent surtout dans les poches de Stan enfin..  

     Une fois cela terminé, la journée presque finit, il prit la caisse et rentrant dans la cuisine, il fit la caisse, regardant ce qui avait été gagné dans la journée. Il laissa Soos s’occuper des derniers clients, mais cela ne rapporterait pas beaucoup, il comptait donc le nombre de pièces et de billets qu’il avait. Soustrayant le fond de caisse qu’ils avaient dès le début à tout l’argent dans la caisse, pour savoir avec exactitude ce qu’ils avaient gagnés dans la journée.

     Il notait tout cela dans un petit carnet, et mettait des élastiques autour des billets quand il entendit alors toquer à la porte… il haussa un sourcil et grogna, oh ça pouvait bien attendre. Il jeta un coup d’œil et continua. Il rangea ensuite son argent et se dirigea, encore en tenue de travail, à la porte. Il ouvrit et regarda la jeune femme devant lui.  Une gamine aux cheveux blancs, et…. Avec des yeux rouges ? C’était quoi cette manie des ados à vouloir changer de couleur de cheveux ou d’yeux ? Des yeux rouges mais qu’elle idée. Lui il ne modifiait son apparence que quand il y était obligé pour échapper à la police, pas pour une vulgaire histoire de mode, enfin passons. Il la regarda en haussant un sourcil. Qu’est ce qu’elle lui voulait ?

- Salut, je suis ta fille.

    Juste ça, un salut et ces quatre mots qui pouvaient littéralement bousculer toute sa vie actuelle. Rien ne paraissait dans le regard de la fille… et pour l’instant rien ne paraissait non plus dans le regard de Stan….

    Il haussa un sourcil et ne pu s’empêcher d’éclater de rire en se frappant la cuisse. C’était si drôle, il n’avait rien entendu de meilleur depuis des lustres ! Elle ? Sa fille ? Elle avait quoi ? La vingtaine à tout casser ?

- Allez gamine, très drôle mais le 1er avril, c’est justement le premier avril. T’es en avance, ou en retard comme tu veux. Bon j’ai pas le temps pour ces con... bêtises, va t’en. T’es beaucoup trop jeune pour être ma fille, t’as quoi 20 ans ? Rentre chez toi, merci.

    Et il lui ferma sciemment la porte au nez. Il poussa un soupir et chercha à comprendre pourquoi elle avait pu venir chez lui pour dire ça. C’était quoi ce bordel… il ne voyait absolument pas qui elle pouvait être, vu l’âge de la gamine rien ne lui venait en tête… Et si c’était une arnaque ? Une fille voulant l’arnaquer pour avoir son héritage vu qu’il commençait à être vieux… Que ce soit de son propre fait ou alors qu’elle ait été envoyé par Gideon pour lui voler son argent…. Hum..

   Tout lui trottait en tête… il avait du mal à comprendre… Il avait les bras croisés en réfléchissant un instant… Il restait ainsi dans le couloir, si elle partait, tant mieux pour lui… Mais si elle se décidait a refrapper à la porte… il pourrait toujours lui ouvrir pour discuter et l’avoir à son propre jeu. Si elle  mentait comme il le pensait, il l’aurait facilement…



Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Karma "
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 04/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 19 ans physiquement (des siècles en réalité)
Alignement: chaotique mauvais
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Lun 13 Aoû - 19:01
Stetson, I'm your daughter
ft. Papa Stanley
Je m'attendais à tout, sauf à ce qui venait de se passer, Stetson avait éclaté de rire, balancé une réplique et refermé la porte. C'était compréhensible. J'avais beau être très intelligente, j'avais réussit à oublier le fait que le corps de Maëlie n'avait pas vieillit depuis vingts ans. Et si une femme de trente ans pouvait ressembler à une femme de vingt-sept ans, une gosse de dix-neuf piges ne pouvait en aucun cas être confondue avec une dame de presque quarante ans. J'ignorais comment j'avais pu ne pas penser à cela. Mais je ne me dégonflai pas pour autant, si Stetson acceptait que je sois de sa famille, peut-être accepterait-il également de me loger ? Parce que pour le moment, ce n'était pas vraiment ça, je dormais dans le coin d'une gare, au milieu des drogués et autres humains peu fréquentables... Alors sans un bruit, dans un silence des plus total, je m'accroupis avant de fouiller un peu dans la poche de ma salopette et d'en sortir une photographie vieillie par le temps. C'était un polaroid que les années avaient légèrement endommagé mais sur lequel il était toujours possible de distinguer deux jeunes gens faisant la fête. Au dos, il était possible de lire "Stetson Pinefield = daddy" écrit au stylo à paillette argenté, il y a au moins 30 ans de cela. L'écriture était très régulière, très propre, mais malgré tout, il était clair que ces mots avaient été rédigés par la main d'une petite fille. Je fis glisser la photo sous la porte anormalement haute -il devait faire vachement froid l'hiver- et attendis, le dos appuyé contre la surface en bois.

On ne m'avait jamais raconté l'histoire de cette photographie, peut-être que Maëlie la connaissait, mais je n'avais absolument pas accès aux souvenirs de cette dernière. Je me demandais pourquoi Stetson était parti, pourquoi avait-il abandonné Maddison et son enfant ? De ce que j'avais pu voir, Maddison était une humaine du genre basique, moins agaçante que les autres, proche de sa fille. Je me demandais aussi ce qu'elle devenait aujourd'hui. Est ce qu'elle était morte ? Ou au moins très mal en point ? Les humains que j'avais pu côtoyer avaient toujours eu du mal à se relever de leurs pertes. Parfois, j'étais responsable, parfois non. En cette fraiche soirée, j'essayais donc d'imaginer à quoi avait pu ressembler la soirée immortalisée sur la photo.

Il y a environ quarante années de cela, une jeune femme s'était rendue à une soirée étudiante ou à peu près tout le monde était invité, elle était belle, pas timide et emportait son vieux polaroid partout où elle allait. C'était sa propre mère qui le lui avait légué, et elle espérait un jour pouvoir le léguer à son propre enfant. Pour Maddison Hale, la famille était quelque chose de très important. C'est à cette soirée qu'elle rencontra un certain Stetson Pinefield, il lui plut directement et l'alcool fit en sorte que tout arrive très vite. Ils eurent le temps de faire une photo avec le polaroid avant de monter dans une chambre de la grande maison. Maddie était de ces jeunes femmes passionnées par l'amour qui rêvaient de trouver un homme qui ne les quitteraient jamais. Elle n'aurait jamais pensé que le bilan de la nuit serait si catastrophique. Elle était enceinte et il ne restait de Stetson qu'une photo. Au début, elle était abattue, mais elle aima très vite la petite fille qui grandissait en son sein, immortalisant absolument chaque moment de sa grossesse, puis de la vie de l'enfant, jusqu'à ses 19 ans.

Je faillis vomir en réalisant que j'avais été capable d'imaginer autant de sentiments en l'espace d'à peine cinq minutes. Je déglutis et sortis un petit paquet de photos supplémentaire, les fameux polaroids retraçant la vie de Maëlie Hale. Je les glissai un à un sous la porte, prenant le temps de les observer un peu avant. Je ne m'étais jamais autant intéressée à la vie passée des corps dont je devenais propriétaire. La première photo était celle du ventre rond de Maddison qui ressemblait beaucoup à sa fille, venait ensuite une photo de la mère et de sa progéniture à la maternité, elle affichait un grand sourire ravie, puis dix-neuf photos montrant la croissance de l'enfant. Derrière chaque photo, une légende: "avant ma naissance", "naissance", "1 an", "2 ans", etc. Maëlie Hale avait l'air d'aimer l'art, le chant, le théâtre, la danse, le karaté. C'était une passionnée, sur chaque photo, elle semblait avoir une passion différente. J'eus un temps d'arrêt avant de glisser le dernier polaroid sous la porte. "19 ans". Quelques jours seulement avant sa "mort". Dieu sait qu'elle avait bien changé depuis. Des cheveux blancs, des yeux rouges, une peau à en faire pâlir les morts, des petites oreilles pointues. Pas étonnant que Maddison ait cru que sa fille avait rejoint une secte... J'avais pris ce paquet de photos dans la poche de Maëlie, celle-là même d'où était tombé le polaroid légendé "daddy = Stetson Pinefield", je savais bien qu'il finirait par me servir !

Franchement, quel humain normalement constitué pouvait résister à une telle avalanche de sentiments ? Stetson allait craquer, j'en étais convaincue.

BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 64ans
Alignement: chaotique bon
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Mar 14 Aoû - 16:22


Stetson, i'm your daughter





S
tan s’était donc éloigné de la porte, simplement pour réfléchir. Il se disait qu’elle allait finir par partir… Mais il entendait des bruits de l’autre côté de la porte. Elle fouillait certainement dans le sac qu’elle portait. Il entendit un bruit et jeta un coup d'oeil peu intéressé.

Hum ?

Qu'est-ce que c'était que ça... ? Une photo ? Une photo comme il y en avait dans le temps. Avec les polaroids, ces machines dont on attendait impatiemment que la photo, par une réaction chimique bien trop complexe pour l'esprit de Stan, apparaisse sur la pellicule. Hum... Qu'est-ce qu'elle voulait lui montrer cette gamine ? Une preuve irréfutable qu'elle était sa fille ? Bwah Il avait du mal à y croire...

Il grogna, bordel mais c'était pas possible d'avoir l'idée de faire glisser ça sous la porte, et comment il la récupérait hein ? En se faisant encore un lumbago ? Fallait quand même le dire, il n'était plus tout jeune Grunkle Stan... Il grommela et s'approcha. Puis se donna a fond pour se baisser et récupérer cela.

Une fois l'effort terminé, il regarda ladite photo.


….
…..
….....................


MAIS C'ETAIT VRAIMENT LUI ?!

C'était il y a de  ça combien de temps ? Peut-être bien quarante ans maintenant ?

Là il fallait l'avouer, Stan était plus qu'étonné... Il resta un long moment à observer la photographie... et à essayer d'analyser tous les éléments présents...

Cette photo le représentait bien, certes. C'était lui, certainement à une soirée dont les souvenirs étaient bien trop lointains pour Stan... Il plissa les yeux sur la photo, comme si cela allait lui permettre de rassembler plus facilement les pièces du puzzle.... Il observa la jeune femme à côté de lui et qui avait visiblement pris la photo. Ils avaient l'air de bien s'amuser... Une connaissance de soirée ? Rhaa et comment était-il sensé s'en souvenir s'il était bourré hein ? Le dédouanement par l'alcool ça fonctionne pas ?

Il soupira un long moment et regarda au dos de la photo, sais-t-on jamais...

"daddy = Stetson Pinefield"

Une écriture sûrement d'enfant... Ah.. AhAh...  Vous vous souvenez de ce qui a été dis plus tôt sur le fait qu'il se sentait seul et qu'il voulait avoir plus de moments avec sa famille ?  Oui ? C'est bon ? Et bah... Oubliez le. Oubliez cela, tout simplement. D'un coup la famille paraissait être un grand poids sur ses épaules...

Il en était devenu pâle... Il n'était pas serein... Pourquoi... ? Comment ? Ok... Ok il avait bu a cette soirée et maintenant qu'il commençait à se souvenir, il se revoyait tout à fait aller à cette soirée, rencontrer cette jeune femme, la draguer...  et suite à cette photo, il se souvenait très bien qu'ils s'étaient rendus dans une des chambre de l'endroit de la fête. Et ce n'était bien évidemment pas pour jouer au scrabble.

Et le lendemain il avait été forcé de partir en vitesse. Pas parce qu'il voulait la fuir, elle ou ses responsabilités, mais bien parce que Stetson Pinefield été recherché par la police pour diverses arnaques, et que les agents de la marée de chaussée n'allaient pas tarder à débouler. Il fallait donc impérativement qu'il s'en aille. Mais bordel, jamais il n'aurait cru avoir un gosse..

Mais... Mais quand bien même cela était vrai, quand bien même... c'était il y a quarante et elle avait quoi ? 20Ans seulement ? C'était tout à fait impossible qu'elle vienne le voir ainsi, en disant «  bonjour je suis la fille que tu as eu il y a 40ans » . Gidéon ou n'importe qui voulant son argent avait du trouver cette photo de lui, trouver une demoiselle ressemblant 'un peu' à la femme de la photo, et l'aurait payé pour l'arnaquer. Les plans machiavéliques de ce petit blondinet on les connais. Il ne se ferait pas avoir cette fois.

N'empêche.. Il savait quel nom il portait à cet époque... et l'écriture, on voyait clairement que c'était une écriture d'enfant... pas d'adulte... il se questionna... et il se retourna vers la porte. Mais c'était quoi toutes ces photos au sol ? Elle voulait sa mort où quoi ?

C'était ça le plan machiavélique de Gidéon ? Lui faire avoir un lumbago ?! AHAHAHAHAAH c'était vraiment ridicule... enfin... il jeta un œil à ces photos... il les attrapa quand elles furent toutes glissées, autant réduire l'effort. Il se frotta la nuque et s'adossa à un mur, regardant une a une les photos... quoi ? Ça retraçait toute sa vie... ?

"avant ma naissance", "naissance", "1 an", "2 ans"


« … »

Il ne dit rien... observant.... il regardait chaque photographie.... c'était elle pas de doute... mais il y avait des choses qui clochaient... il fronça les sourcils et, alors qu'elle avait du certainement attendre pendant assez longtemps, il lui ouvrit la porte, restant planté devant. L'air peu aimable... L'air que Stan arborait la première fois que les jumeaux étaient venus ici...

« Bon plaidoyer gamine, mais tu vois, certains trucs clochent. Et je me laisse pas berner aussi facilement. Alors écoute bien tout ce qui ne va pas dans ton histoire :

- D'une, cette photo date d'il y a 40ans. Toi t'en as 20. Mauvais combo. Même si tu m'avais dis que tu avais fait de la chirurgie estéthique pour paraître plus jeune je ne t'aurais pas cru.
- De deux, sur la photo de '' toi '' à 18ans, t'as pas la même couleur de cheveux ni même d'yeux, alors ok ' blablabla les lentilles et les teintures ça existe' mais tu m'expliques pour tes oreilles ?

Désolé gamine mais ton histoire faudra la broder un peu mieux si tu veux qu'on te croit un de ces jours. Désolé mais le vieux Stan se fait pas avoir si facilement 
»

Il lui rendit ses photos et serra les bras, l'air imperturbable. Observant la gamine, il était à peu prêt sur qu'elle allait décrocher et partir en se disant que l'arnaquer n'était pas une bonne idée.



Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Karma "
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 04/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 19 ans physiquement (des siècles en réalité)
Alignement: chaotique mauvais
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Mar 14 Aoû - 18:18
Stetson, I'm your daughter
ft. Papa Stanley
Je manquai de finir allongée au sol quand Stetson ouvrit la porte, porte contre laquelle j'étais assise. Je me relevai en silence, époussetant un peu ma salopette rose, les sourcils froncés. Je détestais que l'on me prenne ainsi au dépourvu, mais finalement, c'était peut-être une bonne idée au vue du la situation dans laquelle je me trouvais. Si j'agissais étrangement, Stetson le remarquerait et commencerait à avoir de sacrés doutes. L'objectif était donc de paraître chétive, comme un petit agneau en détresse. Un agneau qui se révélerait en fait être un loup terrible, le pire que vous ayez jamais rencontré, le grand méchant loup.

Alors que j'étais tout à fait confiante, pensant que mon plan ne pouvait que se dérouler à merveille, Stetson me prouva le contraire, déroulant la liste des éléments incohérents dans mon "histoire". Pour qui se prenait-il ? Un espion, un employé du FBI ? Ce qu'il était paranoïaque, pourquoi est ce qu'il ne gobait pas tout simplement mon histoire ? Les photos auraient dû le convaincre ! Je commençais à douter de moi. Non. Je ne doutais jamais de moi. S'il fallait redoubler d'efforts, je redoublerais d'efforts et ce jusqu'à ce que Stetson baisse sa garde et croit enfin ce que je lui racontais -qui n'était, quand on y réfléchit, pas totalement faux. Il aurait été tellement plus simple de pouvoir expliquer la vérité, mais la simplicité n'était pas toujours la meilleure option. J'avais laissé parler l'ancêtre gentiment quand un mot, ou plutôt un surnom, me fit tiquer. Stan ? Qui était Stan ?

- "Le vieux Stan" ? ... Je ne comprends pas bien, tu me traites de menteuse mais le plus grand affabulateur ici, c'est toi ?

Je pris un air complètement désemparé, comme si j'avais fait une erreur, comme si je m'étais trompée de personne, comme si MON MONDE S’ÉCROULAIT. Je n'abuse pas; jamais.

Le vieil homme venait de me tendre une perche considérable, perche dont je n'arrivais pas véritablement à comprendre la nature. Était-il le frère jumeau de Stetson ? Un clone ? Ou bien était ce tout simplement Stetson qui avait changé de nom ? Je réfléchis le temps d'une fraction de seconde et décidai de m'engouffrer dans ce qui semblait être une faille. Je soupirai un peu et pris un air blessé, presque désolé. Ah, la comédie, un domaine dans lequel j'étais loin d'être mauvaise. Avec une toute petite voix, comme si j'allais éclater en sanglots, je répondis à toutes ses accusations portées contre moi.

- Écoute, Stetson... Stan... Papa... ou qu'importe la façon dont tu veux être nommé... Si tu es bien l'homme sur cette photo, alors je suis ta fille, et ça j'en suis convaincue. Maëlie Hale, fille de Maddison Hale, je suis née le 25 Décembre 1976, à Novi dans le Michigan, il y a 39 ans. Tes fausses accusations ne m'atteignent pas car je connais la vérité. J'aimerais t'expliquer pourquoi je semble tellement plus jeune, pourquoi mes oreilles sont anormalement pointues, pourquoi ma peau est si pâle et mes os si fragiles. Mais je ne peux pas car tu te comportes envers moi comme un parfait vieux con. Et ces sujets, sur lesquels tu m'attaques, sont des sujets sensibles et tabous pour moi !

J'avais les larmes aux yeux, c'était si bien joué, mon texte était parfait, mes mouvements calculés. Je méritais un prix, un oscar même ! J'avais un doigt tremblant pointé dans la direction du vieil homme et mes sourcils étaient agités de soubresauts. Quelle belle prestation ! J'avais l'air tellement faible et inoffensive. Magnifique. Mon regard carmin qui faisait depuis toujours frémir les Hommes, était aujourd'hui implorant. Un chef d'oeuvre. Dans le dictionnaire, une photo de moi était forcément imprimée à côté de l'expression "l'habit de fait pas le moine".

Je n'avais aucune honte à agir de la sorte, me servir d'un syndrome que je ferais semblant d'avoir, du passé d'une gosse qui devait être morte et de celui d'un vieux bougon qui ne tarderait pas à clamser lui aussi. La galipette que j'avais fait était digne d'une gymnaste, et j'espérais qu'elle soit suffisante pour me sortir du semblant de bazar fumant dans lequel je m'étais mise.

BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 64ans
Alignement: chaotique bon
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Mer 15 Aoû - 15:28


Stetson, i'm your daughter





I
l avait fait le meilleur plaidoyer de sa vie. Stan avait sortit absolument tout ce qui n’allait pas dans ce que disais cette jeune femme. Il n’était pas naïf à ce point. Il ne se ferait pas avoir par une gamine en voulant à son argent. Elle ne pouvait clairement pas être sa fille…. Il l’observait, sourcils froncés, bras croisés sur son torse.

Il attendait donc de voir comment elle allait s’en sortir. Si c’était vrai, elle trouverait un moyen de le lui prouver. Mais si c’était faux, elle essayerait de le lui faire croire de mille et une façon et c’était pour cela qu’il devait faire très attention. Ce n’était pas au vieux singe que l’on apprenait à faire des grimaces, et il ne se ferait pas avoir aussi aisément. Mais oui, il devait l’avouer,  les photos l’avaient bien évidemment chamboulé… Cela lui ressemblait grandement…
Il la regardait de haut en bas, essayant de voir si jamais cette demoiselle lui ressemblait, où avait des vrais similitudes avec la dame de la photo…. Mais non, il ne pouvait pas la croire…

Mais le vieux singe, qui avait l’air si sur de lui.. fut d’un coup bousculé dans sa sûreté…. La jeune femme qui le prenait pour Stetson Pinefield, nota qu’il avait dit le vieux Stan. Il n’avait nullement pensé à cela…

- "Le vieux Stan" ? ... Je ne comprends pas bien, tu me traites de menteuse mais le plus grand affabulateur ici, c'est toi ?

Là, il s’était fait avoir. Gamine 1 / Stan 0. Erf. Il l’écouta et se frotta la nuque en l’observant.. bordel… oui c’était un gros menteur, mais c’était comme ça qu’on s’en sortait dans la vie. Enfin comme ça que lui s’en sortait dans la vie du moins.

«  Oh écoutes des noms j’en ai eu pleins, comme les 3/4 des américains j’ai envie de te dire…. Mais c’est toujours moins bizarre que de pas vieillir pendant 20ans, alors tu réponds quoi à ça petite ? »

Bim, tendance renversée, il ne fallait pas oublier où était le vrai problème. Bon ok, il avait but, avait été dans une chambre avec une demoiselle pas farouche et avait fuit en changeant de nom, maiiiiiiiis…. Hum rien du tout…

Elle avait l’air de vouloir parler, alors il ne dit rien de plus et l’écouta… Oh mais qu’allait il se passer ? Il se demandait bien ce qu’elle pourrait bien lui sortir pour essayer de le convaincre. Il fronça les sourcils, l’écoutant à moitié….

Voilà qui commençait bien… bordel… Quand il l’appela papa il ne se sentit pas bien… merde. Oui tout correspondait, elle avait des détails dans son histoire… Et pour conclure… Elle lui déclara qu’il était un vieux con. En d’autres circonstances il aurait acquiescé  en riant et fermé la porte au nez… Mais là… il se sentait quoi ? Coupable ? Hum… Il décida d’utiliser la blague et l’ironie pour ne pas affronter la réalité de la chose.

« Oh et bien si tu peux m’expliquer clairement pourquoi ma ‘fille’ de 39ans en a physiquement 20 je t’écoutes avec attention »

Il grogna légèrement et ré-ouvrit la porte. Il lui fit un signe de main pour lui dire d’entrer. Il pouvait toujours discuter… mais il n’était pas encore le papa plein de remords qui pleurerait dans ses bras. Il s’assit devant elle, à la table, tandis que l’argent de ses comptes avaient été rangé, et il ne prit même pas la peine de lui payer un verre.

« Je t’écoute.. euh… »

Comment avait-elle dit qu’elle s’appelait déjà ? Mad… nan Maelie, Maelie c’est ça. Il bailla et retira son fez. La fixant.

« Je t’écoute Maelie. Raconte moi pourquoi tout est aussi bizarre et pourquoi tu reviens ici 40ans après… si ton histoire est bien vraie… »

Il le cachait mais il était en stress, c’était beaucoup trop.. bizarre. Une gamine dont il ne connaissait pas l’existence qui revenait 40ans après ? Ahahah… il réfléchissait de plus en plus à faire un test de paternité… Mais si elle était réellement sa fille.. il ne saurait absolument pas gérer ça… mais au moins, il n’aurait pas le problème de couche à changer et de biberon à donner, voilà l’avantage de la situation… Il l’observa donc...



Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Karma "
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 04/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 19 ans physiquement (des siècles en réalité)
Alignement: chaotique mauvais
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Ven 17 Aoû - 22:18
Stetson, I'm your daughter
ft. Papa Stanley
-Je t’écoute Maelie. Raconte moi pourquoi tout est aussi bizarre et pourquoi tu reviens ici 40ans après… si ton histoire est bien vraie…

Je tiquai en entendant ce nom dans la bouche de quelqu'un d'autre. Nom qui n'avait pas été prononcé depuis tellement longtemps. Identité que j'usurpais sans la moindre culpabilité. Stetson m'avait fait asseoir sans même me proposer à manger ou à boire, quel rustre. J'aurais voulu attraper une sucette à la fraise dans la poche de ma salopette -décidément- et la déballer tranquillement, sous les yeux du père de Maëlie qui aurait attendu que je lui dévoile tous mes secrets. J'aurais laissé l'emballage trainer sur la table, plantant mon regard carmin dans celui du vieil homme. Mais si j'adoptais ce genre d'attitude, il serait beaucoup moins enclin à croire à mes mensonges -qui semblaient pourtant très vrai.

-Bon, on va pas se la jouer dramatique, ce sera court et intense alors écoute bien. J'ai ce qu'on appelle le Syndrome de Turner, c'est une maladie qui touche exclusivement les femmes et qui cause entre autre un retard de croissance. Voilà pourquoi j'ai l'air d'avoir vingt ans de moins, et j'ai de la chance car la plupart du temps, même en subissant des soins, les filles qui sont atteintes de la même maladie paraissent avoir quatorze ans. Je dois prendre un traitement tous les jours et mes enfants pourraient plus tard avoir des problèmes au niveau des os -étant donné que cette partie de la maladie est génétique- alors t'en fais pas, aucun gosse débarquera à nouveau chez toi en te disant "salut papy".

J'avais l'impression d'avoir été claire, concise et surtout convaincante. Mais l'avais-je vraiment été ? J'avais fait mine que mes mains tremblaient, que ma voix se brisait par moment. Cette attitude contrastait légèrement avec mon discours complètement assez détaché, mais j'avais peur que Stetson n'arrive pas à avoir de la compassion pour une drama queen qui étale sa vie. Je pensais avoir sortie la bonne Maëlie, la Maëlie de LA situation, un peu paumée mais avec l'esprit assez clair pour arriver à expliquer sa "maladie".

-Je peux te poser une question ? demandai-je la voix tremblante.

Bien sûr, je n'attendais pas de réponse de la part de Stetson, c'est ce qu'on appelle une question rhétorique. Alors, en plantant mon regard carmin bordé de fausses larmes dans celui de mon interlocuteur, je demandai presque en chuchotant:

-Pourquoi est ce que t'es parti ?

Je savais qu'une réponse à cette question serait dure à donner, l'homme n'avait pas l'air très sensible mais il n'était pas sans coeur. Tous les humains ont un coeur et c'est en cela que réside leur plus grande faiblesse. Mettez à mal ce petit organe battant et vous aurez son propriétaire à votre merci.
BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 64ans
Alignement: chaotique bon
Inventaire:

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley] Lun 20 Aoû - 18:44


Stetson, i'm your daughter





I
l l’écouta parler, attendant simplement de comprendre comment on pouvait ne pas vieillir pendant 20ans. Elle lui parla d’un syndrome, d’une maladie qui apparemment ne toucherait que les femmes. Ah et comment il était sensé savoir que c’était vrai ou faux. Bordel après tout…. C’était Stanford l’intello et le scientifique. Bah ! Il regarderait bien sur internet quand il aurait le temps.

Car oui Stan avait internet à présent. C’était plus utile à son frère ou encore les jumeaux, mais au moins ça lui servait de temps en temps. Il avait même demandé à quelqu’un de l’aider afin de créer un site pour le Mystery Shack, Afin qu’il y ait toutes les informations utiles pour attirer les clients curieux. Stan s’était on peu le dire modernisé.

Enfin, là n’est pas la question. Le fait est qu’il se renseignerait, quand cette gamine aux yeux rouges serait partie, sur ce mystérieux syndrome, et il en parlerait aux personnes pouvant l’aider à comprendre.  Après tout, une famille qui arrive sans crier gare, ce n’est pas rien…

Il hocha la tête en bougeant la main pour dire qu’il avait compris pour le syndrome, et émit peut-être un soupir de soulagement quand elle expliqua qu’aucun enfant ne viendrait le voir en déclarant être son petit fils. Encore heureux bon sang. Au fond c’était triste pour elle, mais c’était plusil appréciable pour lui de ce dire qu’il n’y aurait qu’elle qui essayerait de s’immiscer dans sa vie. C’était déjà beaucoup. Beaucoup trop a vrai dire…

Il était clairement paumé, ne sachant pas trop comment réagir. Il se frotta la nuque et souffla légèrement. Hum… Il grogna et croisa les bras devant lui.

«  T’as pas l’air de dire de conneries mais après tout qu’est ce que j’en sais. Je me renseignerait sur cette fameuse maladie… Après tout je voudrais pas me faire avoir, t’inquiète pas c’est pas au vieux singe qu’on apprends à faire des grim... »

Mais elle lui coupa l’herbe sous le pied, voulant lui poser une question. Elle avait les larmes aux yeux et l’observait fixement. Ohla, il leva légèrement les yeux au ciel et les détourna.. Comme s’il n’assumait pas que ça soit lui la cause des pleurs. Il l’écouta donc et finit par poser son regard dans le sien. Cette question.. il était sensé répondre quoi ?

Un Oh désolé mais j’étais coursé par les flics, étant un arnaqueur en cavale j’ai du partir dans un autre pays !?  Pff, il serra legeremet les dents, comme s’il cherchait à modifier sa façon de le dire…

«  Hum… et bah à l’époque, le téléphone était pas tellement répandu, et comme je voyageait beaucoup j’ai dû partir et j’ai pas pu lui donner de nouvelles. Voilà tout. »

Toute façon il ne comptait pas lui donner de nouvelles, mais ça il n’allait pas le dire… Il fallait savoir mentir dans la vie, ou cacher certaines choses du moins.

«  Bon maintenant que tu as ta réponse existentielle…. Tu peux rentrer chez toi peut-être ? »

Oui, il n’avait certainement pas l’intention qu’elle reste ici. Il ne savait pas si c’était vraiment sa fille après tout alors bon… Le Gentil Stan n’allait pas se montrer présent, et il allait garder sa tête de vieillard bourru et non-appréciable pour le moment.



Crédit: Cali' in Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]

MessageSujet: Re: Stetson, I'm your daughter [ft. Papa Stanley]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Réflexion sur papa Dessalines
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» Host papa
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Redwood Highway :: Mystery shack-