Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

" Karma "
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 04/08/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 19 ans physiquement (des siècles en réalité)
Alignement: chaotique mauvais
Inventaire:

Abominable swap [ft. Kirsten]

MessageSujet: Abominable swap [ft. Kirsten] Lun 13 Aoû - 17:53
abominable swap
ft. Kirsten
La sonnerie de l'Highschool allait retentir, il était temps de se téléporter au coeur de ce milieu hostile. Enfin hostile, pas tant que cela, je n'avais peur de rien et sûrement pas de ces petits gamins. J'avais déjà dû subir quelques heures de cours durant lesquelles j'avais épaté les profs grâce à mon savoir encyclopédique, rien de bien surprenant. Mais évidemment, les "dangers" de l'Highschool ne sont pas en cours, ils sont dans les couloirs. Tout le monde s'est toujours retourné sur mon passage; une nana aux cheveux blancs et aux yeux rouges c'est pas commun, vous voyez. On m'avait adorée, on m'avait détestée, mais surtout, on avait essayé de me marcher dessus. Mais vous pensez bien que le démon du karma ne s'est jamais laissé faire; à ceux qui me présentaient le dessous de leur basket, je tordais la cheville. Quoiqu'il en soit, je ne restais jamais bien longtemps, je détestais l'ambiance qu'il y avait dans ce genre de lieux et puis je m'ennuyais à mourir. Enfin bref, tout ça pour dire que je n'avais pas passé les portes d'un lycée depuis vingt ans.

Une petite téléportation, et voilà, c'était fait. Je déambulais maintenant en silence dans les couloirs de l'établissement, sous les regards ahuris des élèves qui s'apprêtaient à rentrer en cours. Maëlie avait encore l'âge de côtoyer ce genre de lieux. Parfois, je me disais que j'avais peut être gâché sa vie, et puis ensuite, je me souvenais qu'elle était en train de crever à moitié nue dans une fontaine. Alors finalement, peut-être que j'étais une sauveuse ?

Je cherchais une classe en particulier, ne me souciant pas des regards inquisiteurs qui me suivaient à la trace, ça faisait longtemps que je n'y faisais plus attention. Et je la trouvai enfin, les élèves étaient déjà presque installés, discutant bruyamment, prenant des selfies, chahutant un peu trop à mon goût. Ce qui m'intéressait, c'est que la prof n'était pas encore là, et c'était son mauvais karma qui m'avait justement attirée ici. Pour expliquer rapidement, c'était une conne, exécrable avec ses élèves et ses collègues. Elle méritait bien ce qui allait lui arriver.

Que je vous explique, dans le "métier" que j'exerçais, il fallait souvent avoir de l'imagination, mais parfois, il fallait simplement savoir revenir aux vieilles méthodes. Et cette fois-ci, les-dites vieilles méthodes seraient les meilleures. Je fis tourner un petit objet brillant entre mes doigts avant de le déposer délicatement sur la chaise qu'occuperait un peu plus tard l'horrible bonne femme. C'est donc une fois la punaise placée correctement sur la chaise que je récupérai mon sac avant de partir -j'avais revêtue une petite tenue d'écolière pour venir ici, et que serait une écolière sans son sac à dos ? Au fond, et malgré toutes ces années passées sur Terre, j'étais une gamine, au même titre que ceux devant qui je me trouvais un peu plus tôt.

Je sortis de l'établissement, tout sourire avant de m'installer sur un banc pour observer les réactions des élèves qui se moqueraient sûrement de leur professeur en sortant. Il ne restait qu'une seule heure de cours et elle passerait rapidement puisque j'avais prévu de me distraire en mettant mal à l'aise quelques passants, une sucette à la bouche.

Cette heure passa vite, trop vite, comme je l'avais prédit et les gosses se précipitèrent au dehors, mimant la réaction de leur prof. Ah, les humains, si prévisibles. Je fouillai dans mon sac de cours pour en sortir mon carnet, mais en voulant l'ouvrir, je découvris qu'il était cadenassé. Hein ? Et que ce n'était pas. mon. carnet ! Je me relevai comme une furie, mes yeux étaient encore plus effrayants que d'habitude, jetant des éclairs à tous ceux qui osaient les défier. Je concentrai mon esprit sur Gravity Falls, cherchant parmi les "pécheurs", qui pouvait bien être en possession de mon carnet. Carnet où je consignais presque tout ce que je faisais.

Je faisais les quatre cents pas, inquiète à l'idée de voir ce carnet se retrouver entre les mains de n'importe qui. Finalement, je décidai de complètement violer l'intimité de celui ou celle qui avait eu l'idée de placer un cadenas sur son journal intime, et qui avait en fait oublié de le fermer... Décidément. Des dessins PARTOUT, des fleurs, des petits animaux. Mais aussi de longs textes qui transpiraient le pathétique. Je pris une grande respiration, parcourir ces pages de désespoir humain serait un vrai supplice. Mais au bout de quelques minutes de recherche, mon regard carmin tomba sur des coordonnées, un nom, un prénom mais surtout, une identité surnaturelle. Kirsten Nellie Lewis était une dryade.

Impossible de me téléporter, la pauvre fille devait avoir un mauvais karma proche des -10 vu tout ce qu'elle subissait et que j'avais lu presque contre mon gré. J'arrivai finalement devant l'entrée de chez elle, tambourinant si fort sur la porte que j'eus presque peur de la briser sous mes poings. Si elle n'ouvrait pas, je rentrerais probablement par une fenêtre, prête à tout pour récupérer mon bien. Si je n'avais de mon côté découvert que la véritable identité et la facette torturée de Kirsten, qui sait ce qu'elle avait pu découvrir en consultant les pages de mon propre journal...

BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 24/02/2018
Age : 15
Localisation : Le royaume de la poutine : Le Québec.
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 15 ans (35 ans en réalité)
Alignement: Loyal bon
Inventaire:

Abominable swap [ft. Kirsten]

MessageSujet: Re: Abominable swap [ft. Kirsten] Jeu 23 Aoû - 0:14

This must be the worst prank ever

ft. Karma
Rien ne va

L'école. Lieu infernal dans lequel Kirsten devait passer le plus long de ses journées, cinq jour par semaine pendant dix mois à chaque année. Enfin, ça, ça aurait été si elle avait été une personne normale. Vu la vitesse de sa croissance et les circonstances de sa vie, la dryade avait dû manquer plusieurs années scolaires.

Bof, ça ne changeait pas le fait que depuis qu'elle était à Gravity Falls, le cauchemar ne semblait pas cesser. Même si elle s'était mentalement préparée à y aller avant son déménagement, elle ne savait pas du tout ce qui l'attendait réellement. Apparemment, écouter tous les High School Musical n'aidait pas à se faire une idée de la réalité des écoles secondaires en plus de faire perdre beaucoup de temps.

Aujourd'hui, la blonde n'était apparemment pas dans son assiette. Le menton appuyé dans sa main, ses yeux violets étaient perdus dans l'air, de la première à la dernière seconde de sa période. Ses professeurs semblaient heureusement ne rien remarquer, ses camarades de même. Tout le monde était concentré sur autre chose, que ce soit sur le cours qui se passait en avant ou une discussion avec son voisin. Personne ne portait attention à une pauvre jeune fille perdue dans ses pensées. Personne n'avait de raison de le faire, ni l'envie, et c'était mutuel. Les bruits de fond que créaient les autres personnes qui se trouvaient dans la pièce ne faisaient que la déranger, martelaient l'intérieur de son crâne, faisant de son cerveau une sorte de bouillie.

Ça faisait combien de temps qu'elle était ici, déjà ? ... Trop longtemps. Levant des yeux pour analyser l'horloge, la jeune fille vit qu'elle était assise ici depuis seulement quelques heures. Il lui restait encore une période après ça. Urgh, cette semaine allait être longue...

Kirsten n'arrivait pas à penser à autre chose qu'à ce qui se passait récemment dans sa vie. Sa mère lui manquait terriblement, elle se demandait si Marwin allait bien, et...

La cloche finit par sonner. Sans attendre, la plupart des élèves se jetèrent vers la porte, voulant retrouver leurs amis le plus rapidement possible pendant la courte pause qui séparait ce calvaire du suivant. Pour sa part, la dryade attendit plusieurs secondes que l'entrée se dégage avant même de mettre ses crayons - qu'elle n'avait même pas utilisés de la période, d'ailleurs - dans sa trousse et de récupérer ses livres avant de lentement se lever, pousser sa chaise à l'aide de son genou et lentement marcher vers la porte. Une fois dans les couloirs, le semblant de calme qui permettait tout de même à la fausse adolescente de réfléchir en cours n'était définitivement plus. Lors de la pause, c'était la loi du plus fort ; si on voulait ne serait-ce qu'arriver à son casier sans se faire bousculer de tous les côtés, il fallait se faire très petit ou être respecté. Ce qui était certain, c'était que Kirsten n'était pas respectée, alors, sans plus attendre, elle se faufila entre quelques garçons.

Elle réussit à atteindre son casier sans que personne ne lui dise quoi que ce soit ou ne la touche au-delà de quelques bousculades normales dans un endroit aussi serré que ces corridors. Elle l'ouvrit, récupéra ses livres pour sa prochaine période et le ferma. Vu qu'elle n'avait personne avec qui discuter pour passer le temps, elle se dirigea immédiatement vers la classe dans laquelle elle perdrait sa prochaine heure. Dès qu'elle passa l'enceinte de la porte, elle marcha lentement vers son bureau au devant de la classe et s'y assit, déposant son sac plein de ses affaires personnelles juste à côté de sa chaise et ses cahiers sur sa table. De façon lasse, elle tira sa chaise et s'y écrasa, déposant immédiatement sa tête sur son bureau. Le bruit de la plupart de ses compagnons de classe discutant bruyamment était réellement une plaie. Normalement, elle ne serait pas aussi agacée, mais un mélange de stress causé par son inquiétude, sa solitude et sa fatigue avaient complètement réussi à lui mettre la tête dans les nuages. Assez pour qu'elle ne remarque rien lorsqu'un des clowns de la classe ouvrit silencieusement son sac à dos, en sorte un petit livre et y dépose un autre, à la place...

La cloche finit par sonner, et, exactement au même moment, le professeur fit son entrée. Cette vieille dame qui enseignait l'anglais à cette classe de petits gremlins n'était pas appréciée de beaucoup. Élèves comme collègues, tous la trouvaient énervante et cruelle, utilisant n'importe quelle erreur pour humilier un enfant devant tout le monde ou décidant que ses techniques d'éducation étaient les meilleures et que personne d'autre n'avait le droit de la critiquer.

Bref, pas quelqu'un de très populaire, mais à qui personne n'osait tenir tête. Bon, c'est l'heure de l'appel j'imagine ? Comme à son habitude, l'enseignante tira la chaise de bois qui se trouvait devant son bureau, poussa ses lunettes plus loin sur son nez et s'assit-

Avant d'hurler et de se lever encore plus rapidement qu'elle s'était assise. Le visage en feu, ses yeux perçaient à travers chacun de ses élèves, qui, pour la plupart, riaient aux éclats. Certains en avaient même les larmes aux yeux.

Un petit sourire apparut sur les lèvres de Kirsten.

                                                        ---

La période passa. Même si la professeure avait fait de son mieux pour apprendre le plus possible à sa classe pendant cette heure, elle n'y arriva pas ; tous ses élèves riaient, et, elle, fulminait, n'attendant qu'une erreur de la part d'un possible coupable pour lui sauter dessus tel un lion affamé. Bref, ce fut du temps perdu pour tout le monde, mais un moment amusant, oui. Certains semblaient avoir vu le plus beau spectacle de leur vie.

Dès que la cloche sonna, tous les enfants sortaient de l'école, ceux de sa classe imitant la réaction de la vieille chipie sans hésitation pour faire rire leurs propres amis. De meilleure humeur qu'avant, elle avait décidé de partir immédiatement. Honnêtement, elle n'avait pas particulièrement envie d'aller faire une balade en forêt aujourd'hui...

En train de descendre les escaliers sur le devant de l'établissement, elle s'arrêta subitement, le regard dans le vide. Un petit coup dans le dos de la part d'une personne qui se trouvait derrière elle la ramena à la réalité ; c'était l'heure de rentrer à la maison.

                                                        ---

Voilà. Elle était rentrée, au chaud dans sa petite maison douillette. Son père, comme d'habitude, était déjà là. Il l'avait saluée, elle lui avait dit bonjour en retour, forçant un sourire pour le rassurer. Sans aller converser avec lui plus longtemps, elle monta les escaliers et alla dans sa chambre. Kirsten jeta son sac à côté de sa porte et se coucha sur son lit avant de s'étirer et de bâiller, essayant de minimiser la fatigue qui s'était accumulée au cours de la journée. Décidément, l'ennui lui donnait vraiment envie de dormir.

Bon. On va commencer par faire les devoirs, ce sera déjà ça. Je vais pouvoir faire quelque chose de plus intéressant après, j'imagine...

La jeune fille se leva à nouveau et prit son sac. Elle l'ouvrit et versa la totalité de son contenu sur le sol, elle pouvait bien ramasser après. J'ai quoi à faire aujourd'hui ? Il y a deux pages à faire en sciences, je crois que c'est... Tout ?

Parmi ses propres livres, il y en avait un qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Sans hésiter, elle laissa tous ses autres cahiers par terre et ramassa celui qui lui était étranger. Définitivement plus alerte qu'avant, elle courut vers son bureau et s'y assit, les jambes croisées. Est-ce qu'elle devrait l'ouvrir ? ... Est-ce que c'était une question ? Si c'était dans son sac, elle devrait au moins regarder dedans, ne serait-ce que pour savoir à qui il appartenait. Ce n'était pas particulièrement gentil de possiblement envahir la vie privée d'une autre personne, mais ce n'était peut-être même pas un livre important, alors pas grave. Au pire, elle ferait juste comme si elle n'avait rien vu.

Cette découverte la divertit également du fait que son propre journal intime n'était pas là.

À l'intérieur, elle y trouva des informations... Détaillées quant à la vie de quelqu'un d'autre. La description de mauvais coups et de commentaires cyniques à n'en plus finir ! Cette personne... N'était elle non plus définitivement pas humaine. Le Karma en personne.

... Quoi. COMMENT ÇA ? Oh non... Elle n'aurait pas dû. Elle devrait se frotter à beaucoup plus fort qu'elle après être allée fouiller dans ce qui ne la regardait pas ! Je ne peux pas me défendre contre ça ! I'm dead, I'm so dead if she learns about it ! Passant ses mains dans ses cheveux tout en les tirant légèrement, elle paniquait. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire ?! Comme si elle avait besoin de ça !

Son cœur fit un bond lorsqu'elle entendit quelqu'un marteler la porte d'entrée. Oh non ! Un démon est venu chercher mon âme ?! Je suis mooorte ! Malgré son stress, elle courut vers la porte de sa chambre, la claquant fortement contre le mur sans y porter attention et déambulant les escaliers à la vitesse de la lumière. Si elle avait l'habitude de bien s'habiller et de toujours être propre sur elle, ses vêtements étaient désormais fripés, une des manches de sa veste tombant de son épaule. Heureusement, son père commençait à se faire vieux et n'avait pas encore eu le temps de se lever de son emplacement dans le salon. Au moins, il n'aurait pas à mourir avec elle...

Elle ouvrit la porte sans hésitation pour faire face à une jeune fille qui semblait être d'environ son âge, bien qu'elle ne l'ait jamais vue auparavant. (Ou jamais remarquée, plutôt, trop perdue dans ses pensées pour faire attention à ses environs.) Elle était albinos, et était plus que sûrement la propriétaire du journal qu'elle avait trouvé dans son sac qui était venue récupérer son bien. (Comment est-ce qu'elle aurait su que Kirsten était ici ? Elle n'en avait absolument aucune idée, mais ne doutait pas que c'était possible après ce qu'elle avait lu.)

« Hahaha, hello ! ... Hum, if I may... Who are you ? », demanda-t-elle, un sourire forcé au visage. Peut-être que ce n'était pas elle ? Ou peut-être qu'elle pourrait gagner quelques secondes de vie ? ... Don't run away, don't run away... It the two scariest things ever : social interactions and evil entities, but maybe I'm gonna be ok. Maybe it's a misunderstanding and everything is just perfect. Don't let your stress show. Si son apparence bordélique et son rire jaune ne l'avaient pas déjà vendue, la façon dont elle fixait son interlocutrice criait ''détresse''. Si elle ne mourrait pas sur le champ, elle allait se faire juger, il n'y avait pas d'échappatoire.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (F) Kirsten Dunst & Kristina Pimenova ๑ Mère & fille : trésors précieux ♥
» Forteresse de Val'Ordan
» Lilween est là :D Oui mon titre gère la fougère :D FINI
» Alisa Skinner-Katina [O.ver ! / T.erminé !]
» Civils 5/5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Résidences-