Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 593
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Chasseur de paranormal - 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Meeting for the first time? [Apocrypha] Jeu 16 Aoû - 11:56
Meeting
for the first time?




« Reality is an illusion
and illusion is sometimes much more real than you think.
»

Comment s'étaient-ils donnés rendez-vous? Cela restera un mystère. Elle l'avait comme sû instinctivement, cette information avait comme poper naturellement dans sa tête. Elle ne savait pas pourquoi, ni de quoi il s'agissait, juste que c'était important. Très important pour elle. Était-ce un piège? Rien ne disait qu'il n'y avait aucun danger sur le chemin ou à l'arrivée. Mais on pouvait se demander pourquoi en pleine nuit? Cet appel n'avait-il pas plus de crédibilité ainsi? Savait-on pour sa véritable nature ou était-ce simplement pour éviter d'attirer trop l'attention et les petits curieux? Qui sait. En tout cas le lieu où elle devait aller se trouvait en pleine forêt, il y a de quoi s'y perdre bien avant d'arriver à son objectif. La forêt est si effrayante la nuit, on n'y voit rien, on s'y perd bien plus facilement. Mais nous avons ici un dhampire qui l'a certainement parcouru de nombreuses fois, ce n'est pas ça qui va l'impressionner. Avec sa vision nocturne, bien moins impressionnante qu'un vampire ordinaire mais cela lui est suffisant pour trouver son chemin, d'autant plus qu'elle se sent presque guider vers cet endroit.

Qu'est-ce que c'est? Etait-elle déjà passé devant cet endroit? Pourquoi y a t-il une église en pleine forêt? N'était-elle pas tombée? Abandonnée? Pourtant elle l'a voit intacte, oh bien sûr elle semble toujours aussi vieille et en y prêtant attention, elle peut voir quelques moisissures de-ci et de-là, quelques entailles, beaucoup de poussières semble la recouvrir et il y a bien des branchages qui cache un peu sa structure, mais elle est bien là, sur pied. Sa grande porte est ouverte et il y a comme un certain mysticisme dans l'air à la fois terriblement attirant mais peu rassurant. Est-ce une si bonne idée de rentrer ici? Mais elle n'est pas le genre de personne à avoir peur n'est-ce pas? A peine a-t-elle passé le pas de la porte que celle-ci se referme derrière elle. Si elle se retournait elle se rendrait compte...que personne n'est la cause de cette soudaine fermeture. Magie? Coup du sort? Le vent? Cela ne présage rien de bon, est-ce que cela signifie qu'elle ne peut plus faire marche arrière à présent?

Tout est bien agencée dans l'église, tout est à sa place. Les bancs à droite et à gauche de l'entrée, les arches majestueux décrivant des courbes donnant un charme certain au lieu, les confessionnaux dans chaque recoins de l'église permettant aux pauvres âmes pécheresse d'enfin admettre les crimes commis au long de leur vie ou les tentations qu'ils subissent au quotidien. Le regard des statues transpercent votre être, comme s'ils pouvaient voir à travers vous, juger vos actions et vos paroles; votre existence. Les vitraux resplendissent de leur couleur, dépeignant l'histoire que tout bon catholique récite par cœur à chaque dîner. Ils laissent passer les reflets de la lune pour éclairer justement l'emplacement du prêtre. Le prêtre devant son grimoire, sa bible sur la table, son chapelet, sa coupe et ses hosties. Il est là, sur l'estrade légèrement surélevé par rapport aux autres pour que les yeux de la populace soit braqué sur lui, pour que chacun l'entendent prononcés les paroles de Dieu. Oui il est l'intermédiaire entre Dieu et les Hommes.

Et il y a vraiment quelqu'un face à elle, à la place du prêtre, et ooooh qu'elle le connait. Il est là les yeux fermés, silencieusement il semble méditer, il ne prête pas attention à elle. Est-ce que tout cela n'est qu'une vaste blague? Il n'a pas choisit cet endroit par hasard, n'est-ce pas? C'est encore une manière de lui signifier qu'il connait son secret? Pourquoi est-il habillé ainsi? Pourquoi est-il si bien arrangé? Que veux t-il? A-t-il choisit cet endroit pour en finir une bonne fois pour toute avec elle? Peut-être que leur précédente altercation était la fois de trop. Peut-être que cette fois...c'est la fin? Elle n'aurait peut-être pas dû rentrer dans ce lieu sacré...surtout si c'est pour être "accueilli" par Dipper Pines.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 500
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Dhampire - 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha] Ven 17 Aoû - 1:27
participant 1Apocryphaparticipant2Bipperparticipant2God house, but It was a Devil, here...

First in the present.

But second with the time.

Il y a comme une messe noire dans l'air.

#660033

tenue~

∑ Inventaire

‒ Collier B.C.
‒ Couteau papillon

Regretter ce que l’on aime est un bien, en comparaison de vivre avec ce que l’on hait.
— Jean de La Bruyère


Il y a des jours, où, étrangement, quelque chose vous reste en tête. Ce n'était pas la première fois que cela t'arrivais d'avoir cette étrange impression d'avoir reçu un message qui te disais, t'intimais, même, de faire quelque chose en particulier. Il fallait, vraiment, absolument, que tu ailles à cet endroit précis à tel moment de la nuit. Pourquoi ? Tu ne savais pas vraiment. Mais quand tu y pensais, tu ressentais presque ça comme une question de vie ou de mort. Bon, cela t'étonnerais que Satan aie de nouveaux envie de te faire passer un message via un rêve particulier, il a de grandes responsabilités, et perdre du temps à contacter des mortels devait être une partie de son job qu'il devait trouver barbante au possible. Et tu comprenais ce sentiment parfaitement, d'une certaine façon. Bon, tu n'avais plus qu'a raccourcir encore plus ton temps de sommeil déjà bien léger. Tu dormais toutes les nuits, mais qui disait que tu faisais toujours une nuit complète, hum ? Personne. Seul Hugin à la réponse à ce sujet. Et vous pourriez difficilement lui parler.

Une petite excursion au cœur de la foret, en pleine nuit... Eh, tu aurais pu y aller les yeux fermés, tu ne te serais pas perdue et tu n'aurais pas non plus eu peur. Tu l'avais tellement parcourue, en long, en large, en travers, tu avais découvert la plupart de ses secrets. Tu connaissais les créatures y habitant, et tu les laissais tranquilles, donc elles te laissaient également tranquille. A condition que la dite créature ai une cervelle fonctionnelle et des cellules grises, bien entendu. Tu te souviens encore de la fois où tu avais cassé le nez d'un manautor parce qu'il t'avais un peu trop emmerdé. Il a du se faire appeler fillette par ses semblables, vu qu'il avait été "battu" par "une fille", "bouuuuuuh". Bien fait pour lui, tiens, il avait qu'à te laisser. Tu envoie un message à Dante, qu'il ne te suive pas ou ne te surprenne pas comme il a décidé de le faire pour que tu sois constamment aux aguets. Cela faisait partie du dur entrainement intensif que tu avais réclamé après t'être plainte que tu avais perdu beaucoup en quelques années. Et il avait visiblement vite compris que t'emmerder pendant que tu dors, entrainement où pas, il aurait véritablement eu un couteau en argent dans le cœur, que ce soit par ta surprise et ton réveil brusque peu conseillé ou tes envies de meurtres, voulant passer une bonne nuit de sommeil quand tu le pouvais. Plus âgé, plus expérimenté, nada, tu lui aurais fait la peau.

Ta tenue n'est sans doute pas appropriée pour aller en forêt, mais tu n'avais pas envie de te changer, d'autant que cela t'aurais trop retardé. Tu changea juste de chaussure, parce que des talons ne seraient pas vraiment appropriés pour la terre molle, la mousse, et les feuilles mortes. Tu te munis au passage d'un couteau papillon que tu glisse dans ton bustier. Pour te défendre ? Mh... Rien n'est moins sûr, tu étais tout autant capable de trancher quelqu'un que toi même pour le plaisir, comme en démontraient les coupures sur tes bras que tu prenais soin de cacher. Tu es loin d'être emo, tu as certes un profond mal être, car tu repousses autant que possible tous les sentiments qui t'enserrent le cœur après ce fameux moment dans le passé, en Egypte. C'est trop tard, maintenant. Tu as goûté au fruit interdit. Tu ne peux plus faire marche arrière. Tu ne peux que souffrir et repousser aussi loin de toi les gens qui ont réussi, malgré les obstacles, malgré tes barrières, malgré les chaines et le mur de glace, à se glisser dans ton cœur. Foutaise. Tu n'as besoin de personne, ça a toujours été comme ça. En quoi te retrouver seule a nouveau te ferais du mal, au juste ? Tsssk. Tu rêvais de t'arracher le cœur comme tu l'avais fais dans ton mindscape et t'en débarrasser. Il n'était pas utile. Il ne t'étais pas utile. Juste un poids en plus à porter.

L'air frais de février ne te fait pas frissonner le moins du monde. C'est sous le regard des étoiles et de la lune que tu t'enfonce dans la pénombre de la forêt, voyant parfaitement où tu allais malgré le noir d'encre de la nuit hormis les astres. Tu sais exactement quel chemin emprunter. Il te semble savoir où il mène également, mais tu n'est pas très sûre. Tu va rarement de ce côté là, ce n'est pas très intéressant par là bas... Mais ce soir, ça le sera très certainement. Tu n'avais pas peur que ce soit un éventuel piège. Déjà, toi, avoir peur ? Il fallait le faire, tu n'étais déjà pas capable d'avoir peur de Bill Cipher, pour la simple et bonne raison que... Tu étais folle à lier, et sans doute folle de lui, d'une certaine manière. Ouh, on croirait une yandere, là... Tu ne pensais pas l'être, eh. Jalouse oui, beaucoup, très possessive avec... Certains... avant. Ne plus penser a Tristan, il croit que tu t'es trouvé un petit ami... Ça l'éloigne de toi suffisemment, même si, urk, t'imaginer en couple avec Dante ? Plutôt crever. Même pas la peine d'y penser. Il ne faisait qu'un casse croûte occasionnel, à tout casser, rien de plus à tes yeux, les vampires, ça ne t'attire pas. Ça ne t'attire plus. Tu vois le toit d'une église. La fameuse. C'était donc bien là qu'on voulait que tu te rendes. En revanche, elle semble avoir été rénovée, car elle était en piteux état, avant. Le toit s'était effondré, et il y avait un énorme trou bouché par les débris, qui menaient aux mines, d'après les dires de certains. Et à une cave avec des dinosaures, aussi. Encore ces saletés. Pffff. Tu détestais les dinosaures, maintenant, qu'ils soient vrais ou en plastique. Tsssk. Tu portas la main au collier que tu avais choisi de porter en pensant a ce que tu avais du faire croire des suite de l'avoir acheté, lui. Mh, peut-être pas la meilleure des choses que l'on te voie le porter... Heureusement pour toi, il fait nuit... Et il se cache plutôt bien si tu le glisse dans ton bustier, la chaîne est assez longue.

Bon, eh bien... Se retrouver dans un lieu pareil était presque une blague. Mh, la porte est ouverte. Tu prends ça comme une invitation à entrer, bien que les objets religieux, bark, ce n'était pas ta tasse de thé, ça te chauffait légèrement dans les mains quand tu les touchais un peu trop longtemps. Tu avais eu ton lot de mésaventure dans des églises en Italie, eh. Tu en gardais une marque sur le corps, mais tu l'avais cachée sous un tatouage. Tu t'étais quand même amusée à tester la patience d'un homme de foi et ses croyances. Ça s'était mal terminé, mais pour qui ? Pour toi ? Ou pour lui ? Tu t'en étais sortie à bon compte avec cette brûlure. Mais est-ce qu'il avait perdu la tête, lui ? Était-il dans le doute ? Avait-il abandonné sa foi ? S'était-il cru fou ? Ohohoh, si seulement tu savais ce qu'il était advenu de ce prêtre... La parole de Dieu n'est qu'une fable, eh. Dieu n'est qu'amour, uh ? Il est où, l'amour, quand tu nais à moitié maudite ? Même si là, tu te sentais totalement maudite. Être la moitié de deux espèces que tu détestes. Il n'y avait pas pire ironie du sort, pas vrai ? Aaaaah. Les portes se ferment derrière toi, un léger coup d'oeil vers l'arrière te confirme ce que tu sais déjà; il n'y avait personne derrière toi ayant fait ça. Tu ne t'affole pas pour autant et tu t'avance, avec prudence, tout de même. Pas de peur, là encore, mais la prudence n'est pas à jeter d'un revers de la main. Tu ne sais pas encore dans quoi tu as mis les pieds. Et faire demi-tour maintenant serait bien dommage. En aurais-tu seulement l'occasion ? Oh, si ce n'était que ça, sauter par un vitrail ne serait que plus amusant.

L'intérieur semble encore plus majestueux et orgueilleux que l'extérieur. Oui, pour toi une église est un signe d'orgueil. Combien y'en a t-il par villes ? Village ? Pourquoi autant de "maison de dieu" ? Pour mieux écraser les croyances des autres ? Ah ça, pour les avoir écrasées, ils l'avaient fait. Des massacres, des morts, des guerres. Tout ça pour une religion de merde qu'un mec intelligent à crée de toutes pièces. Ou une créature. Un être immortel qui, étrangement, serait encore plus puissant avec des symboles "religieux". Eh, ça se tenait presque. La vérité personne ne la connait vraiment, pas vrai ? Et si Dieu était le méchant de l'histoire, hum ? Qui sait. Ah, tant de pensées blasphématoires qui t'on values cette eau bénite en pleine face quand tu les as partagées. Tu remettais littéralement des vies entières de croyance en question. Normal que certains réagissent mal, pas vrai ? Risible. Très amusant, oui, vraiment. Un vrai plaisir de les voir douter, réfléchir, ou rester aveugle. La vie n'a aucun sens, mais il faut absolument qu'ils croient qu'elle en ai un. Le seul sens de la vie que tu avais trouvé, c'était une souffrance interminable, qui dure, jusqu'à ce que la mort vienne enfin délivrer les gens de "la vie". Cette même vie qui est une vraie salope, en passant. Attention au bonheur, derrière, il y a une chose affreuse qui arrive. Méfiez-vous. Vous pourriez tout perde. Comme c'est étrange.

Tu ressentais l'irrémédiable envie de tirer la langue aux statues et de faire des gestes obscènes. Leur regard était certes pénétrant pour quiconque les regardait, mais toi, ça te donnais juste de l'urticaire. Que sont des statues pour te juger ? Prenez un avocat et un vrai juge, là il y aurait un peu d'équité. Et surtout, pensez à faire au cas par cas, parce que personne ne vis la même chose, ni ne la ressent pareil. Enfin, tu te contenta d'avancer encore un peu, tes pas résonnant sur le sol dur du bâtiment. Cela ne valait pas vraiment les églises d'Italie et de France. Mais ça faisait généralement l'affaire pour les petits vieux qui venaient tous les dimanches. Cependant... Qui viendrait ici un dimanche matin en pleine forêt, pas vrai ? C'était d'ailleurs pour ça qu'une église avait été construite dans la ville... Ton regard se porte plus loin, maintenant. Là où la lumière de la lune passe à travers les vitraux. Cette lumière éclaire quelqu'un que tu connais très bien. Trop bien même. Et que tu détestes particulièrement. Mais il y a un détail qui cloche. Un gros même. Dipper ne ferait jamais ça. Il te jetterais un regard mauvais criant au meurtre et tenterais de te faire une crasse, là, tout de suite, maintenant. Non. Là, c'est étrange. Il est calme. Il a les yeux fermés. Il semble presque attendre. Ou prier. Qu'importe. Et en temps normal, tu sens tout de suite l'odeur de Dipper. Là, tu ne sens rien mis à part un léger parfum pas si désagréable au nez que ça. De toute façon, les parfums, ça te pique toujours le nez. Bourré de produits chimique, pfeh.

Tu as une certitude. Ce n'est pas Dipper qui est actuellement maître de son corps. Ou alors il est très doué pour contrôler son pouls et sa respiration et faire semblant. Mais il te semblait que Dipper pouvait être un très mauvais menteur, et à beaucoup de mal à rester calme sans marmonner. Décidément, lui, après le coup du cadavre ambulant, le voilà devenir prêtre. Il aura tout fait, ce Pines. Tu t'appuie contre un banc, croisant les bras sur ta poitrine, avec un sourire en coin, observant de biais et "Dipper" et les confessionnal.

« I swear to God, if you want me to confess my sins after a sermon, I hope you have at least a good week in front of you, because it may be long... "father". »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 593
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Chasseur de paranormal - 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha] Ven 17 Aoû - 19:50
Meeting
for the first time?




« Reality is an illusion
and illusion is sometimes much more real than you think.
»

Elle te fixe, tu le sens, d'ailleurs elle semble avoir compris. Aaaah dommage, il aurait voulu s'amuser, encore jouer son rôle encore un moment, la voir s’énerver, ça aurait été si drôle! Aaaah not fun! Mais bien joué, même si cela n'avait rien de surprenant au vue de ses capacités. Aaah les d'hampires, si perspicace. Autant il pouvait détester les imbéciles autant les personnes trop intelligentes l'agaçait à parfois gâcher ses plans quels qu'ils soient. Oui, il est comme un enfant qui prend plaisir à lancer ses petites expériences et lorsqu'on ne réagit pas de la manière qu'il souhaitait, il devient contrarié. Pourtant il n'en montre rien. Il s'était imaginé un scénario bien différent dans lequel elle se serait jeter sur lui pour lui faire la peau et il aurait pris son pied et aurait ouvert grand les bras tel un martyr, se laissant faire jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de cette pitoyable carcasse. Haha ou peut-être qu'il aurait réagit? Il en a besoin tout de même, de ce gosse.

-Swearing in a church? In the name of God? That's not very nice, miss Bathory. Especially if this is you who wanted to talk with me.
Très lentement, un sourire bien plus grand se dessine sur ses lèvres et ses yeux jaunes rieurs s'ouvrent pour fixer la jeune femme.
-Oh je suis navré tu ne dois pas trop apprécier l'apparence que j'ai pris? Il me semble savoir que toi et lui n'êtes pas vraiment en bon terme? Peut-être préférais-tu t'adresser à quelqu'un d'autre?

La provoquer? En rajouter une couche? Et en plus vu son sourire, il éprouvait un certain plaisir, oui il la testait, il la jaugeait. Son alliée? Qui dit qu'il la considérait ainsi et même si cela était le cas, il n'épargnait personne. Son sarcasme, sa cruauté tout le monde y avait le droit, à vrai dire, si on y prenait attention, il se comportait avec tout le monde de la même manière. Détaché de tout, comme si tout n'était qu'une sorte de jeu, peu importe s'il vous avait à la bonne ou pas, au final, vous n'en saurez rien. Un jour il vous dira qu'il vous apprécie et le lendemain vous l'irriterez au plus au point et il vous mettra plus bas que terre ou vous lancera une de ces remarques bien senti. Bill est imprévisible tout en ne l'étant pas dans une certaine mesure. Le voilà bientôt descendre calmement de l'estrade pour se diriger vers elle.

-I hope you like what I did to this place, afterall a church is the best location to be in town for us, so many memories also hinhin~

Bien sûr qu'il connaissait son passé et quoi? Il se fichait de cela, il trouvait tout cela bien ironique qu'ils se trouvent tous les deux ici, il s'en riait, oui c'était malsain, il n'avait pas choisi ce lieu au hasard. Il est un provocateur, voyons. Il s'arrête enfin à une certaine distance d'elle et entame une révérence en lâchant un "Glad we finally meet....or maybe we see eachother everyday, oh right, you can't really see me, my bad."





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 500
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Dhampire - 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha] Lun 20 Aoû - 14:51
participant 1Apocryphaparticipant2Bipperparticipant2God house, but It was a Devil, here...

First in the present.

But second with the time.

Il y a comme une messe noire dans l'air.

#660033

tenue~

∑ Inventaire

‒ Collier B.C.
‒ Couteau papillon

Regretter ce que l’on aime est un bien, en comparaison de vivre avec ce que l’on hait.
— Jean de La Bruyère


« Swearing in a church? In the name of God? That's not very nice, miss Bathory. Especially if this is you who wanted to talk with me. »

Bingo. Tu ne laissa pas ta joie malsaine s'afficher sur ton visage tout de suite. Tu ne t'attendais pas vraiment à ce que ce soit Bill directement, mais vu comme ça, c'était parfait. Et terriblement logique. De toute manière, ce n'était pas comme si tu n'étais pas au courant qu'il était toujours en vie, pas vrai ? Oh, nooon, voyons, tu ne voyais absolument pas. Tu observa "Dipper" sourire d'une manière qui faisait presque froid dans le dos, et te regarder avec des yeux jaune. Well. Good to see this. Quel drôle de prêtre cela faisait.

« De toute façon, je n'aurais pas grand chose à dire à Dieu, excepté d'aller voir ailleurs si j'y suis. »

Tu haussa les épaules. Tu aurais bien dit à Dieu, s'il venait se manifester, ce que, ahah, il ne faisait jamais parce que ce Dieu aimait visiblement envoyer ses anges faire le sale boulot, après tout, à quoi bon se salir les mains, autant envoyer ses enfants parfait aller punir ses enfants imparfait. Il aurait tout aussi bien pu te menacer de mort comme Bill l'avait fait en Égypte que ça ne changerais rien. Tu es bien trop rongée par la folie pour ressentir ce que n'importe quel être ressentirait en ce instant face à Bill Cipher, sachant qu'il peut vous pulvériser d'un claquement de doigt s'il le souhaite. Who need a god always absent when you can have a Bill Cipher, uhm ? Alors craindre Dieu... Risible. "Sa meilleure création" à ce niveau là, c'était à se demander s'il n'était au final, pas un être particulièrement mauvais ayant créé un monde, où il aurait jeté sa maladie dedans pour voir en combien de temps elle pouvaient le détruire. L'humain est le cancer de la terre, eh.

« Oh je suis navré tu ne dois pas trop apprécier l'apparence que j'ai pris? Il me semble savoir que toi et lui n'êtes pas vraiment en bon terme? Peut-être préférais-tu t'adresser à quelqu'un d'autre? »

Que cherche-t-il à avoir comme réponse de ta part à une question pareille ? Tu aurais évidemment préféré un hôte plus agréable, mais ce n'était pas à toi de décider ni de donner ton avis sur sa manière de gérer les choses. C'est lui qui fait ses plans, tu n'as rien à dire, tu proposes juste ton aide pour faire avancer les choses. Le fait que Dipper et toi vous vous haïssiez n'était qu'un petit détail négligeable, actuellement. Bill first.

« Ça n'a aucune réelle importance, que ce soit Dipper ou quelqu'un d'autre en face de moi. Après tout, ce n'est qu'un corps d'emprunt. It's with you, not with him, whom I'm talking. C'en est juste plus drôle que ce soit tombé sur lui... Sa tête risque de ne pas avoir de prix. »

Tu payerais très cher pour voir la tête de Dipper quand il apprendra que Bill s'est servi de son corps sans qu'il ne le sache pour faire des cachotterie sous son nez. Et il faudrait filmer ce moment, pour le revoir en boucle, à l'infini. Et se marrer jusqu'à n'en plus pouvoir. Ah oui. Rien que d'imaginer ton sourire s'accentua un instant, avant de reprendre un minimum de sérieux. Tu l'observe descendre les quelques marches du centre de l’église pour rejoindre l'allée et ses bancs.

« I hope you like what I did to this place, afterall a church is the best location to be in town for us, so many memories also hinhin~ »

Il ne pouvait avoir plus raison sur le sujet. Deux êtres que Dieu doit bannir de ses bonnes grâces, c'est assez drôle de les voir être présent dans ce lieu malgré tout, comme une sorte de provocation particulièrement mesquine. Dieu est puissant, mais il ne peut pas empêcher des êtres "maléfiques" de rentrer dans "sa maison". Juste un monument particulièrement sur-côté, eh. Tu porta un doigt sur ton menton en profitant de la vue de tout ce qui se trouvait dans l’église.

« I agree, It's a nice place... For blasphemy. »

C'est un sourire avec canines découverte qui pointa suite à cette phrase. Tu aimais bien trop poser des questions blasphématoires aux prêtres, et quand tu avais pu, tu avais fait des conneries dans les églises, comme ça, gratuitement. Du sucre dans les bénitiers, vider les bouteilles de vin, casser les hosties... Mais bon, ça perd un peu de son charme de faire tout ça donc tu ne perdais plus ton temps à le faire. Se mettre au premier rang et rouler les yeux à chaque phrase du prêtre est assez marrant de temps en temps, mais là encore, qui avait envie de se lever le dimanche matin à 10 heures pour faire ça. Tu avais beaucoup trop de choses à faire en dehors des cours que ça. Même si là, tu avais totalement arrêté de te soucier des cours. Aller apprendre des choses que tu connais déjà par coeur ? Hum, ça avait perdu de son sens depuis que tu avais eu le malheur de t'attacher à des gens en faisant ça. Nope. Tu n'irais plus en cours. Ou alors un jour aléatoire dans la semaine, ça dépendra surtout de Dante, s'il te saoule trop ou non... Il fit une révérence une fois arrivé un peu plus près, mais toujours à une distance respectable.

« Glad we finally meet....or maybe we see eachother everyday, oh right, you can't really see me, my bad. »

Tu fis également une révérence, mais féminine, lui rendant la pareille, après tout, ce serait malpolis de ne pas y répondre. Tu haussa ensuite un sourcil, réfléchissant rapidement a ce qu'il venait de dire. S'il y avait un quelconque double sens, tu ne voulais pas que cela t'échappe bêtement.

« You mean, watch everything you can see with your symbol ? Eh, not surprising. You certainly have seen more than what you owe... But it does not matter. I have nothing to hide... Or do you mean that you have another body to possess ? Both, maybe ? hm... »

Comme quoi, les idées viennent en parlant. Mais pas sûr qu'il réponde à cette question, chacun fait ce qu'il veut, surtout Bill. Mais si c'était le cas... Qui ?... Très bonne question, pas vrai ? Pour l'instant, tu ne voyais pas vraiment... Ou peut-être ne voulais-tu pas voir l'évidence ? Qui sait. En tout cas, il y avait des choses à dire, avant de penser à toutes ces choses. Savoir qui il pourrait éventuellement posséder n'était au final pas essentiel pour le moment. Il y a plus important.

« I think I have to thank you again for saving my life at the funfair... And for what it's worth, I'm sorry for what happened in the past. I think that did not have to give you a very good image of me... »

Tu ne t'attendais pas vraiment à être pardonnée de ta connerie, même si ça arrive à tout le monde d'en faire. S'il te punissait, tu n'aurais rien à y redire. C'est fait, c'est fait, que voulez-vous. Tu avais bien failli te faire momifier vivante... Un peu plus, un peu moins de sa part, tu y ferais face. Ce sont les conséquences de tes actes, il ne faut pas l'oublier. Fuir les conséquences, surtout face à Bill, ce sait plutôt une preuve que tu n'es pas fiable. Et tu ne voulais pas vraiment qu'il pense ça de toi.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 593
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Chasseur de paranormal - 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha] Sam 25 Aoû - 22:58
Meeting
for the first time?




« Reality is an illusion
and illusion is sometimes much more real than you think.
»

Oh Dieu? Aller voir ailleurs s'il y était? Haha oh il se sentirait presque concerné par cela, après tout il fut un temps où il en était un, il avait été considéré comme tel. Alors allez voir ailleurs, ce serait avec plaisir mais il passerait d'abord par ici, qui voudrait encore s’intéresser à des sac de viande protozoaire pareils, hum? Oh bien sûr, leur stupidité était distrayante un temps, mais on se lasse à la longue. N'importe quel être supérieur il puisse y avoir, s'il y en a un -enfin si, il y a lui voyons-, abandonnerait rapidement la cause des humains, agacer de les voir tourner en rond. S’autodétruire eux-même? Certains leur reproche cela mais non, pas lui, il a assez observer pour savoir que tout le monde est ainsi; créatures, démons, esprits, aliens. Oui tous ont leurs objectifs et peuvent agir de manière particulièrement égoïste qu'il s'agisse en ne pensant qu'à soi ou à son petit cercle privé de proches, familles et amis. Enfin, inutile de revenir là-dessus. La jeune dhampire face à toi ne semblait pas beaucoup apprécier Dieu et cela n'avait rien de surprenant à cela, tient, ça lui rappelait que ces imbéciles des autres dimensions adulent comme une déesse l'axolotl, pouah, répugnant! Si seulement il pouvait trouver un moyen de se débarrasser de cette saleté d'amphibien!

Ce qu'elle répondit à sa provocation, l'amusa grandement, elle comprenait au moins sa manière de penser. "Ce n'est qu'un corps d'emprunt", exactement, c'est tout ce que cela représente, juste un moyen d’interagir.....OR NOT! Oh non, Bill ne faisait pas que cela, il réfléchissait à quel pion déplacer lors que son tour venait, c'est peut-être un pion mais il faut n'en reste pas moins important, il faut savoir les déplacer correctement, un simple pion peut renverser du tout au tout le cours du jeu, ça, il l'a bien apprit. Il ne refera pas la même erreur de sous-estimer ses adversaires, même les plus insignifiants d'apparence. ... Quoiqueeee, n’exagérons pas tout de même. Quant à la tête qu'il fera lorsqu'il se rendra compte....oh non non il veux surtout voir sa tête lorsqu'il saura qu'il est le tueur de sa chère Jackalope! HAHAHA ça, ça sera hilarant! Lorsqu'il vu le sourire de la jeune femme pendant un instant, son sourire à lui aussi s'accentua, comme pour approuver pleinement ses paroles, laissant échapper un léger ricanement. Au moins, elle avait de l'humour, c'est un bon point. Que leur présence soit un blasphème? S'il n'y a pas de divinité, qui pourrait donc savoir que s'en est un? Le blasphème n'en est un que lorsqu'on est au courant qu'il y a outrage, même s'il y avait foule, quel dommage, personne ne s'apercevrait de quoi que ce soit.

Elle rentrait dans ton jeu, te suivant dans ta révérence, tu l'observas calmement, le sourire aux lèvres, le pouce et l'index joint comme pour former un triangle. Oh c'est intéressant, elle est pensive quant à tes paroles, là voilà bientôt y chercher un sens plus profond, comme pour lire entre les lignes. Il y a plusieurs types de personnes; ceux qui se fient au sens littéral de ce qu'on dit sans chercher plus loin que ça et d'autres qui ont un peu trop tendances à voir bien plus que ce qui est mentionné, toujours à chercher un double-sens, là où il n'y en a pas. Et là? Est-ce l'un des deux types mentionnés ou un autre? Qui pourrait le dire. Peut-être lui a-t-il tendu une perche en connaissance de cause? Piège? Test? Pour l'embrouiller? Haha il adore ça après tout, allez savoir.

-Nothing to hide huh...?

Il sourit d'un air malicieux laissant le silence durer, puis reprend bientôt en marchant tranquillement pour aller voir une de ses statues d'église, histoire de se dégourdir les pattes.

-Who knows, you have to adjust your game in order to win, maybe this town is already dancing in the palm of my hand.

Il lui jeta un petit regard en coin sans laisser retomber son sourire mais bientôt, quelque chose de tout à fait surprenant arriva. Quelque chose qu'il n'avait pas vraiment vu venir. Ou peut-être qu'il ne l'imaginait pas dire cela à voix haute.

« I think I have to thank you again for saving my life at the funfair... And for what it's worth, I'm sorry for what happened in the past. I think that did not have to give you a very good image of me... »

Faisant volte face, il l'observa un instant en haussant un sourcil. Quelle belle nuit étoilée dehors, dommage qu'ils n'en voyaient rien, il faisait toujours frais mais l'hiver commençait à laisser peu à peu place au printemps. Ils auraient pu entendre de petits bruits d'animaux ou de créatures nocturnes en mouvement, assez lointain, mais il n'en fut rien. L'église avait beau avoir une bonne acoustique, elle était très bien insonorisé de l'extérieur. Tout était devenu si calme...avant qu'il n'éclate de rire. Pourquoi? Se moquait-il d'elle alors qu'elle venait de s'excuser? Il resta ainsi, presque à se tordre de rire, se tenant le ventre, à se gausser comme un môme. Enfin, sa petite crise de rire finie, le voilà prendre la parole.

-I have to admit, I didn't expect you to thank me and apologize for your attitude back then. I was...different. You don't have to do that, you'll be sorry when you will be in my way and turn to dust. But not now. Alsooo that was funny haha~ if only I had popcorn that would have been a blast to see again Pinetree being your punchingball~!





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 500
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 21
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Dhampire - 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha] Mar 2 Oct - 22:04
participant 1Apocryphaparticipant2Bipperparticipant2God house, but It was a Devil, here...

First in the present.

But second with the time.

Il y a comme une messe noire dans l'air.

#660033

tenue~

∑ Inventaire

‒ Collier B.C.
‒ Couteau papillon

Regretter ce que l’on aime est un bien, en comparaison de vivre avec ce que l’on hait.
— Jean de La Bruyère


« Nothing to hide huh...? »

Absolument. Et puis, quand bien même tu aurais voulu, tu n'aurais pas pu, pas vrai ? All knowing eye, riiiight ? Pfeh. Qu'il puisse connaitre le moindre de tes secrets les plus inavouable était bien le cadet de tes soucis. Tout le monde à des petits secrets gênants ou très très sombres, de toute manière. Le premier a dire le contraire serait bien suspect. "Dipper" s'éloigna tranquillement vers une statue pour... l'observer ?

« Who knows, you have to adjust your game in order to win, maybe this town is already dancing in the palm of my hand. »

Oh ? Un sourire bien plus particulier vint se loger sur tes lèvres. Already ? This would be... delightful. Après tout, il possédait bien Dipper en ce moment même, on pouvait faire difficilement plus... illustratif de la situation, pas vrai ? Agir au nez et la barbe des Pines en utilisant Dipper comme corps d'emprunt, il n'y avait pas plus vicieux et jouissif comme situation. Clairement, tu avais... hate de voir la suite.

Il se retourna soudainement pour te dévisager alors que tu sortais tes excuses. Tu t'excusais, oui, on pouvait dire que c'était... exceptionnel. Mais ne pas confondre d'excuser et regretter. Tu ne regrettais pas ce que tu avais fait, loin de là. Tu t'excusais plus du fait que ça lui ai causé du tort. Être coincé et "aspiré" par deux portails en même temps tel le jeu portal n'avait sans doute pas été une sensation agréable. En même temps, comment aurais-tu pu deviner que Gideon allait redessiner le symbole au lieu d'utiliser celui sur le bras de Dipper ? Même toi tu n'avais pas comprit ce geste purement... mal réfléchi. Tu avais du respect pour Gideon, mais cette action t'avais quand même fait de questionner sur lui et son raisonnement. Pourquoi se compliquer la vie à faire un symbole dans le sable totalement friable par le vent alors que vous avez un symbole encré sur un bras à portée de main ?... Tu ne saurais sans doute jamais la réponse à cette question légitime et presque vitale. Bill n'aurait été que téléporté, et aurait sans doute moins mal prit le fait d'être invoqué alors qu'il était déjà présent, parce qu'il n'aurait pas été bloqué bêtement par deux portails. Non, vraiment. La logique avait été éventée, dans ce passé sableux.

Tu haussa un sourcil alors qu'il venait d'éclater de rire. Bon, eh bien, tu n'avais pas à craindre une éventuelle grosse remontrance... Pour l'instant ?... Disons pour l'instant. Qui sait. Tu devais encore faire tes preuves à son égard, pas vrai ? En soit tu n'avais pas fait grand chose de bien utile pour lui. Trois longues années, pour enfin arriver à ce moment tant attendu. Et te voilà à te demander si tu avais fait assez pour attirer sa... sympathique curiosité un minimum sur toi. Si tant est que tu avais une utilité dans ses plans et que tu voyais de ce fait la fin de ce monde tel qu'il à toujours été, tu ne voyais rien à redire à faire quelques basses besognes en son nom, si tel était ce qu'il désirait... Vu que tu te servais de son objectif, il n'était que justice qu'il se serve également de toi, pas vrai ? Donnant donnant. Tu lui en devait une bonne quand même. Tes seules faiblesses aurons étés ta colère et ta bêtise. Répondre au téléphone au palais des glace n'avait pas été la plus lumineuse idée que tu ai pu avoir sur le moment. Surtout après avoir échappé au rêve mortel, mais néanmoins très agréable, de la fête foraine partant en lambeaux avec les humains s'entre-déchirants les uns les autres.

« I have to admit, I didn't expect you to thank me and apologize for your attitude back then. I was...different. You don't have to do that, you'll be sorry when you will be in my way and turn to dust. But not now. Alsooo that was funny haha~ if only I had popcorn that would have been a blast to see again Pinetree being your punchingball~! »

Ah, oui, forcément. Le remercier et s'excuser dans la même mesure de temps était certainement particulier. Mais en même temps... Tu savais reconnaître tes dettes et tes erreurs de jugement. Ç'aurait été problématique dans le cas contraire.

« Oh, I know how to recognize my wrongs and who to thank. I'm glad you like watching me hit Dipper... But if I hit him again, I do not think I can stop before he's dead... Accidental accident. Or not. Maybe. Who know ?~ »

Tu émis un petit rire en portant une main à ta hanche. Ce ne serait absolument pas un accident et certainement pas vu comme tel tellement tout le monde était au courant que vous ne vous aimiez pas du tout l'un l'autre. Osez s'en prendre à ta famille, ou ne serait-ce qu'essayer, c'était se jeter dans une tombe volontairement. Que ton père aie été touché ou non par cette farce datant maintenant de plusieurs mois n'y changeait rien. Tu te devais de le faire payer. Question de principe. Et puis, sans ton père, tu serais presque sans défense. Ta mère... Ne pourrait pas grand chose face aux grands vampires du monde de la nuit. Il n'y avait que ton père qui te permettais de pouvoir vivre sans te soucier de te faire enlever ou autre par des vampires un peu trop avides de s'intéresser à une créature très rare qu''était les dhampires. Certaines lignées peu respectables aimaient vendre des êtres vivant, créatures surnaturelles ou non, au marché noir du monde entier. Beaucoup payeraient le prix cher pour t'acquérir. Pour d'autant diverses raisons qu'il y a d'individus. Tu ne te voilais pas la face en sachant cette réalité morbide sur ton éventuel sort si ton père venait a disparaître, peu importe la façon et la raison. Tu serais condamnée à vivre dans la peur constante de te réveiller un jour comme... cette fois.

Tu chassa ces mauvaises pensées inadéquates de ton esprit pour te concentrer un peu plus sur ce qui se passait présentement. Tu étais face à Bill Cipher dans le corps de Dipper habillé en prêtre. Dans une église semblant avoir été rénovée. Au beau milieu de la forêt, et ce, en pleine nuit. Il s'était visiblement donné du mal sur le lieu et le moment. Cela voulait certainement dire qu'il attendait, ou voulait quelque chose de toi. Et tu étais prête à le lui donner, quoi que ce soit.

« So, you convoqued me here, right ?... What do you want from me ? Let me make my contribution. You did not give yourself all the trouble to just chat in this church, did you? I would be happy to help you, whatever the subject, if you wish, of course. »

Tu t'inclina, une main sur ton cœur de glace dont il était constitué actuellement, tout sourire, damné, l'âme, où ce qui pouvait bien l'être, aussi noire que tes paroles et le sang que tu aurais pu avoir sur les mains. Les ténèbres t'avaient englouties, et plus rien ne te fera rebrousser le chemin. Plus. Rien. Si une quelconque lumière était présente, ce n'était plus qu'une flamme de bougie en train de vaciller, à deux doigts de s'éteindre définitivement dans un soupir noir de folie pure. Voilà ce que Bill Cipher lui faisait comme effet. Il faisait ressortir ses plus noires envies et desseins. Tu étais damnée, pourquoi t'acharner à vouloir te faire accepter ? Ton monde était fait de noirceur et rancœur. L'espoir n'a aucune place dans ton cœur. Il est temps de laisser place à une nouvelle ardeur. Une nouvelle... noirceur.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 593
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 23
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Chasseur de paranormal - 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha] Dim 30 Déc - 17:48
Meeting
for the first time?




« Reality is an illusion
and illusion is sometimes much more real than you think.
»

Souriant à ses propos, le voilà à présent sauter et jouer à l'équilibriste sur un banc en bois de l'église. On croirait presque qu'il n'écoute rien, qu'il se fiche bien de ce qu'elle peut lui dire, comme un individu très volatile qui peut facilement passer d'une chose à une autre, si on le décrivait comme insaisissable, il y a des raisons à cela. Mais ne faites donc pas cette erreur de débutant, il est très attentif, comme on dit, ce n'est pas parce qu'on ne regarde pas quelqu'un ou qu'on fait autre chose pendant ce temps-là que l'on ne l'écoute pas. Il ne répond rien pourtant même s'il trouverait problématique qu'elle tue tout de suite sa marionnette, c'est vrai quoi, il s'amuse bien avec, ce serait du gâchis. Haha non pire à vrai dire, c'est un élément important de ces plans. Elle lui en voulait encore pour la vilaine prank? Voyons, jamais il ne provoquerait une cacophonie pareille en laissant le Pines tuer son père. Enfin, sa mort le laisserait indifférent mais tant de drama pouvant plus être un malus qu'un bonus, non merci. And you're welcome by the way. Et op, on saute pour se retourner et faire à nouveau le trajet sur le banc, il tangue, il taaaangue, on dirait qu'il va tombé, comme quoi on peut s'amuser avec pas grand chose.

-Eh tu connais Roméo et Juliette? Mmh pas sûr que les romans à l'eau de rose soit spécialement ta tasse de thé mais les drames ont quelque chose particulièrement divertissant.

Que signifie cette étrange rictus? Il est bizarre, il est fou, Bill Cipher mesdames et messieurs! Si vous ne comprenez pas pourquoi il dit ça, ce n'est pas bien grave, parfois il dit bien des choses sans queue ni tête, il n'y a pas forcement de besoin de donner un sens à tout. Ah tient, il n'avait pas fait attention la dernière fois à ce "livre de chansons". Il a sûrement dû marcher dessus la première fois, ouuups. Le voilà donc se pencher vers l'avant gracieusement, levant bien haut son autre jambe tel un cygne même si cela parait presque plus humoristique et ridicule qu'autre chose. Il parcourt donc les lignes et les pages tout en continuant son petit jeu. C'est vraiment insipide. Le voilà envoyer valser plus loin l'ouvrage qui s'échoue lamentablement sur le sol à la page 242 et 243. Et...ah! La discussion prend un tournant intéressant alors le voilà sauter à nouveau sur la terre ferme et lui faire face un sourire amusé aux lèvres presque en lançant un TADAAA vu sa réception parfaite, tel un patineur qui vient de réussir sa pirouette.

« So, you convoqued me here, right ?... What do you want from me ? Let me make my contribution. You did not give yourself all the trouble to just chat in this church, did you? I would be happy to help you, whatever the subject, if you wish, of course. »

-Wow I'm offended, did you think I'm that opportunist?! Just wanted a little talk with you about stuff .... Haha you thought right Apocalypse~

Si théâtral, à passer d'un air des plus vexés à un air bien plus malicieux. Et ce surnom, oui ce surnom, c'est qu'il aime vraiment ça, hein, mais il faut dire que ça lui va comme un gant. Le voilà à présent reprendre son sérieux malgré cet étirement de ses lèvres constant.







Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Meeting for the first time? [Apocrypha]

MessageSujet: Re: Meeting for the first time? [Apocrypha]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-