Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 211
Dollars : 2308
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Ven 23 Déc - 2:19
Il faut sauver
le soldat Bunny




« Si une patte de lapin porte bonheur, qu’a-t-il bien pu arriver au lapin ? »


Le lapin! Non! Que faisait cet homme?! Qui était-il d'ailleurs? Allait-il faire du mal à l'animal? Bon sang mais ce n'est pas comme ça qu'on tient un petit lapinou et en particulier blessé!! Mais est-ce que ce type était fou!!! Il va vraiment lui faire mal! Si dans l'esprit de Tristan s'était le chaos le plus total à l'extérieur il avait tout juste l'air de tendre mollement la main un peu anxieux à l'idée qu'on puisse faire souffrir la jackalope et marmonner des "non...s'il vous plaît". Cet homme avait l'air agressif, il était convaincu qu'il était le genre d'homme à parler bien fort, à rire à gorge déployé, à s'exprimer sans crainte du regard des autres, à être...libre. Aaaah si seulement lui aussi pouvait s'exprimer ainsi sans crainte des représailles. Si seulement il avait plus d'assurance et se laissait enfin vivre. Mais quelque chose naissait en lui, oui, bientôt il agirait enfin. Alors peut-être que tout redeviendra comme avant avec sa soeur...

Heureusement la jackalope fut rendu à Dipper mais la blessure semblait avoir été réouverte...il avait peur que la pauvre se vide de son sang, d'autant plus que l'autre garçon semblait plus préoccupé par l'envie de l'interviewer.....mais non il semblait tout aussi inquiet que lui à cette idée. Il s'était opposé à cet inco.... attendez...non, il font partis de la même famille. Ouoh il ne l'aurait jamais crû, ils ont l'air si différents l'un de l'autre. Enfin l'homme repartis en accusant l'adolescent de tout ses maux et ils commencèrent à monter l'escalier tous les deux. Tristan d'abord hésitant, ne pu rebrousser chemin par peur pour la boule de poil et accompagna ainsi le garçon jusqu'à la salle de bain tout en les écoutant tout deux. Il ne comprenait vraiment pas...pourquoi les personnes qui avaient mis un micro sur ce lapin jouaient-ils autant le jeu? Allaient-ils vraiment répondre aux questions du garçon? Qu'avaient-ils à gagner? Et si cet animal pouvait vraiment parler? Hahaha Tristan, quelle bonne blague! Où est passé ton pragmatisme?

Ah. Son "sauveur" s'adressait à lui, lui demandant de veiller sur l'animal pendant qu'il s'absentait un instant, probablement pour se changer. Lorsqu'il lui parla de sa soeur il ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire et acquiescer à sa demande, alors lui aussi en avait une? Il se demandait quel était leur relation, fusionnel ou plutôt glaciale? Il resta pensif pendant l'espace d'un instant, mais le claquement de la porte, signifiant que Dipper était bel et bien partit, le sortit de sa rêverie. Que devait-il faire au fait? Ah oui, lui "passer un coup d'eau" mais était-ce si bon que ça pour ce pauvre lapinou? Dans tout les cas il voulait vraiment faire ce croquis et l'animal était si calme et regardait dans sa direction....l'occasion parfaite. Qui a dit qu'il était mieux que Dipper? Visiblement lui aussi pouvait avoir ces moments où on devait lui coller un "stop, ce n'est pas le moment!" Le voilà donc dessinant le jackalope en un temps record. Mais lorsqu'il réalisa qu'il s'était fait distraire ne le voit-il pas commencer à hydrater l'animal avec un peu d'eau. Vite, vite, vite, sinon Dipper ne va pas être content.

Quel imbécile fait-il...une manipulation trop hâtive lui a valu d'être trempés mais au moins la jackalope l'était aussi. Heureusement que le bloc à croquis était un minimum waterproof comme si Tristan se savait lui-même très maladroit. Lorsque le rire de l'animal retentit, il ria de bon coeur avec elle, se moquant de sa propre bêtise. Cela faisait du bien de rire ainsi...cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas émit un rire vraiment sincère. Alors le garçon qui n'y voyait plus rien avec ses lunettes les retira dans le but de les essuyer mais à son plus grand désespoir il faut que ces mains étaient assez glissante pour les lui faire lâcher. Le voilà donc dans cette position comique ou il chercha à les retrouver mais au contraire avec ses gestes à l'aveuglette il ne fit qu'a les repousser davantage de lui et finit par soupirer en se redressant. Ses cheveux retombaient sur son visage à force de trop se pencher en avant et ainsi s'il voulait pouvoir s'offrir une bonne vue de près à défaut d'en avoir une de loin alors il fallait absolument avoir le chemin dégagé c'est pourquoi il plaqua d'un mouvement de main ceux-ci en arrière et s'installa près de la baignoire pour s'occuper du jackalope.

Cependant quelque chose l'horrifia bien vite, l'animal était si mince...voir même maigre. Ce n'était clairement pas normal! Il ne mangeait pas à sa faim voir pire n'arrivait pas à subvenir à ses besoins, il fallait absolument l'aider...faire quelque chose. Et le concerné venait jusqu'à lui pour lui donner de l'affection, c'était si mignon même si quelque chose lui disait que cela témoignait justement le fait qu'il n'avait pas le plaisir de voir beaucoup de petits attentions envers lui. Le jeune homme se prit même à se demander si l'animal avait de la famille jusqu'à être interrompu par le retour de l'adolescent sans avoir vraiment réaliser l'état de la salle de bain ainsi que des deux protagonistes.

-Je suis Tristan j-je pensais l'avoir déjà dit.

Des perles d'eau s'écoulaient de ses cheveux pour se déverser sur son haut qui n'était plus que l'ombre de lui-même puisque celui-ci si ample semblait lui coller à la peau sans lui laisser d'échappatoire. Humide et serrée. Il n'aimait pas la sensation des vêtements mouillées sur son corps. Son pantalon n'avait pas été touché plus que cela mais celui-ci lui collait aussi légèrement. Il sentait son corps se refroidir au fur et à mesure des minutes et bientôt il dû ramener les mains contre lui pour greloter de froid avant d'ajouter.

-J-je te prie de m'excuser pour la salle de bain, j'ai voulu être trop rapide et...

Il se tut et il lui sembla que l'homme face à lui soupira profondément comme agacer avant de se diriger vers lui. Visiblement, il allait l'aider à se débarrasser de ses vêtements trop encombrants puisque ceux-ci n'allaient juste lui donner qu'un vilain rhume. Déjà le pauvre Tristan essayait désespérément de retirer son haut sans réussite critique.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 463
Dollars : 307
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Ven 23 Déc - 22:55
Catch me if you can !
#JACKALOPE ! & VICTIME


/!\Le comité national des Dipper ne cautionne pas les phrases ambiguë contenue dans cette réponse :pleur: /!\





▷ Je suis Tristan j-je pensais l'avoir déjà dit.

...Un cauchemars, de l'eau de partout. Autours de la baignoire, jusqu'en haut du rideau de douche, par terre, sur les murs... Le jeune adolescent resta bouche bée. La jackalope était trempée d'eau et de savon, elle sautillait d'un air heureux, mais elle avait juste l'air d'un rat mouillé. Tristan quand à lui... le haut et la veste trempée, les cheveux tiré en arrière, quelques gouttes d'eau rouaient le long de sa peau pâle et il n'avait pas ses lunettes. Tien, il voit sans ? Il fronça les sourcils face à ces yeux ambre... c'est assez rare, mais ils étaient parfaitement normaux, pourquoi les cachaient-ils derrière des verres teintés ?
Sérieusement. Il ne devrait même pas se poser la question. Ce type était un boulet. Même pas capable de passer un jet d'eau sur un lapin sans foutre le bordel.

▷J-je te prie de m'excuser pour la salle de bain, j'ai voulu être trop rapide et...

Dipper ne pu retenir un soupire marqué. Il constata le désastre. Et bien entendu, ça allait être à lui de tout nettoyer. Évidemment. De toutes façons grunkle Stan le prenait déjà pour une boniche. Il ne pouvait cacher son agacement envers le blond. Il lui faisait penser à Soos d'une certaine manière. Toujours à rater ce qu'ils sont censé faire. Oui, ce type était clairement un Soos, mais en pire. Pas de caractère, pas de talent en bricolage(?) et un pouvoir de se mettre en danger encore plus grand que le sien. Il n'apporte que des problèmes !

Et le voilà qui galère à retirer ses vêtements. Regardez-le...
Le t-shirt de même que la veste du blond étaient quasi transparent, lui collant à la peau. Il devait se sentir aussi inconfortable que lui à ce moment même. Dipper s'éclaircit la gorge légèrement mal à l'aise devant la situation. Il décida tout de même de l'aider -rappelez lui de ne plus jamais le faire-.

▷ Attend laisse moi t'aider, sinon tu vas y passer la soirée et on a un jackalope sur les bras...

Le désespoir se lisait dans sa voix. Clairement. Ce gars avait quand même réussit à se coincer les bras dans les bois d'un jackalope. Il ne serait pas surprit qu'il arrive à se casser une jambe en essayant de retirer ses vêtements.
Il s'approcha donc de lui, d'un pas lent et posa délicatement ses mains -moites- sur la veste de Tristan pour la lui retirer. Avec minutie presque. Puis, avec tout autant de douceur, presque comme s'il s'occupait d'un blessé, il glissa ses doigts sous son t-shirt. Le releva jusque en haut, il tira d'un coup sec pour l'enlever, un pointe de provocation ? Non, il n'en était rien. Dipper is dead inside. Comprenez qu'il avait limite honte de faire ce qu'il faisait à cet instant.
S'occuper de lui comme lorsque sa sœur se coince avec ses costumes pré-fabriqué. Bordel, depuis quand fallait-il déshabiller un autre garçon ?! Et plus vieux que lui en plus !
Et en plus, il avait eut du mal à le lui retirer puisque Tristan était beaucoup plus grand que lui.

Et là.
Ce fut de drame.

▷ Dip !.... oh... ohohoh ♪

Dipper sursauta lorsque la porte s'ouvrit. Mabel qui venait d'entrer pour certainement lui dire quelque chose... et voilà sur quoi elle tomba, non pas le si rare jackalope mais : Son frère entrain de déshabiller un jeune homme des plus charmants, seuls à l'abri des regards, dans la salle de bain.
Elle referma aussitôt la porte.
Il était mort.
Mort de chez mort.
Elle allait lui le lui rappeler toute sa vie. Ce moment tellement... honteux. Il vira au cramoisi. Mais alors qu'il pensait que cela ne pouvait pas être pire, elle rouvrit la porte, téléphone en main les bombardant de clichés avant de claquer une énième fois la porte dans un :

▷ ON REPARLERA DE CA PLUS TARD BRO-BRO ~ AMUSE TOI BIEN ! ♥️
▷ MABEL C'EST PAS CE QUE TU C- wowowooh !!

Il poussa violemment le blond tout en voulant rattraper sa sœur. Mais il ne mesura pas sa force sous le coup de la peur et de la honte. Tristan partit en arrière, réellement, il avait la baignoire juste derrière lui. Par réflexe, Dipper fit un pas en avant essayant de le rattraper et... BOOM. Ils basculèrent (se cassèrent la gueule) tout les deux dans la baignoire et accessoirement sur le pauvre petit jackalope. Lapin qui eut le miracle de ne pas finir comme une crêpe.
ÉCHEC CRITIQUE.


Il sentit un corps chaud sous lui.
Et voilà donc la scène. Dipper se retrouva étalé sur le corps torse-nu du jeune blond dans une position des plus tendancieuse. Il s'était dit juste avant que cela ne pouvait pas être pire. Il avait oublié que ça pouvait TOUJOURS être pire.
La porte s'ouvrit, il reconnu la voix de Ford.

▷ Dipper ça va ? j'ai entendu du bruit alors je-...
Dipper se retourna à moitié horrifié pour voir son idole le regarder d'un air... inqualifiable. Il pensa immédiatement à la jackalope en rabattant à moitié le rideau bleu délavé et raffisolé de la baignoire... non en réalité il pensa juste à lui en essayant de cacher la honte qu'il vivait en cet instant. Des pas suivirent et Stan fit rapidement son apparition, le mystery man lui lança un regard des plus sérieux.
▷ Ah, Dipper. Tout s'explique maintenant. Je ne t'ai pas montré le bon livre enfaite !

Puis un rire tonitruant de l'arnaqueur. Ford quand à lui sembla des plus gêné et fit tourner le dos à son frère en même temps que lui.
▷ Bon je crois que nous allons vous laisser...

▷ Ah ouai, on aimerait pas vous 'déranger' !

Laisse leur un peu d'intimité voyons, Stanley !
Les deux frères s'apprêtèrent à partir.
▷ ET PAS DE CA CHEZ MOI ! ON EST PAS DANS UN HOTEL ICI !

Ford lâcha un soupire avant de refermer la porte.

▷ ... oh man.

C'est tout ce qu'il pu sortir. Quelques gouttes de sueur se mirent à perler. Attirée par la gravité, elles dessinèrent tous ses traits jusqu'à sa mâchoire pour finirent leur courses en bas, sur le visage de Tristan. Il suait bien plus que d’habitude désormais. Stressé comme pas deux, aussi rouge que les pulls de sa sœur.
Il passa une main sur son visage, honteux. Avant de se relevé. il s'était retrouvé à moitié à califourchon sur lui et ça ne lui plaisait PAS DU TOUT. Et maintenant toute sa famille allait penser qu'il était-... bordel, il est pas de genre là ! Jamais ! C'est dégouttant !

Il se redressa d'un coup, le plus rapidement possible. Il manqua au passage d'actionner l'eau de la douche, mais fort heureusement ce ne fut pas le cas. Il enjamba la baignoire pour sortir, se demandant comme ce pauvre truc maintenu par deux briques a pu supporter leur poids. Mais là n'était pas le problème, non.
Il était mort. Il était finit. Même ses oncles avaient vu la scène. La scène en PIRE. Mabel allait le lui rappeler ! Stan allait le lui rappeler ! BORDEL !! Sa vie était fichue désormais ! FICHUE !
Il commença à paniquer en tournant en rond, puis lança un regard vers Tristan.

▷ ... oh man. Oh man. Oh man... Ça ne s'est jamais passé, OK ?!

Au moins ils n'avaient pas vu le jackalope ? Il aurait préféré le contraire.
Shame on you Dipper.
Shame on you.






©️ 2981 12289 0

* Capturer un Jackalope !
Les jackalopes sont des lapins à cornes de cerfs. Les légendes racontent qu'ils sont porteurs de chance. Les rumeurs courent à Gravity Falls. Personne n'en a encore capturé vivant. Je me dois d'en trouver un...

Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Jackalope "
avatar
Messages : 204
Dollars : 1371
Date d'inscription : 21/11/2016
Localisation : Mystery Shack
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 13 ans
Alignement: chaotique neutre
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Jeu 29 Déc - 18:46
Catch me if you can




Fines et légères. S'élevant gracieusement dans les airs, ces petites bulles pétillaient autour d'eux. C'était une explosion de couleurs dont jamais elle n'avait été témoin. C'était magnifique. Non ! Magique ! Voilà ! C'était tout bonnement magique pour les grands yeux de la Jackalope. Jamais, de sa courte existence, elle n'avait réussi à voir pareil spectacle. Alors les « zhumains » ne fabriquaient pas que des choses moches et dangereuses?!? Ils pouvaient aussi faire ceci ? Petites perles transparentes et fragiles, elles dansaient dans les airs. Légères, comme des ailes de papillons. Face à cela, elle en oublia quelques instants sa douleur et ses craintes.

Oh comme elle aurait tant voulu valser au milieux de ces petites bulles savonneuses, sautiller pour pouvoir les toucher de son museau frémissant. Mais ses blessures le lui refusaient. Dommage. Mais ce n'était que partie remise ! Bientôt elle serait guérie et bientôt elle pourrait s'élancer dans les airs de ses puissantes pattes postérieures. Il faudrait pour cela imposer un autre bain à ses sauveurs. Hum... Un petit détour dans la boue et elle pourrait aisément les obliger à la laver ! Son plan était parfait ! Comme ça, elle pourrait retrouver ces petites boules mystérieuses.

Mais pour le moment, elle avait une parole à honorer. C'est pas qu'elle y tenait à ses engagements mais tout de même ! Elle devait bien ça à ce frêle « zhumain ». Avait-il autant de difficultés qu'elle à se nourrir ? Étrange... Surtout qu'il semblait entouré par sa famille et plus âgé qu'elle. Alors comment se faisait-il qu'il menu comparé à l'autre représentant de sa race ?

Elle venait de remarquer ce point maintenant que les deux zigotos étaient proches l'un de l'autre et que le plus petit tentait tant bien que mal d'enlever une couche de peau de l'autre. C'était assez déconcertant. Elle pencha la tête sur le coté, les regardant faire sans vraiment trop comprendre ce geste. Alors comme ça ils avaient plusieurs peaux et ils pouvaient s'en défaire sans aucune douleur ! Quels spécimens intéressants ! Elle sentait qu'elle allait en apprendre énormément sur ses anciens prédateurs. Comme ça elle pourrait mieux leur échapper...

C'est là qu'un nouveau « zhumain » fit son apparition. Brève mais tout de même mémorable. Elle n'eut pas le temps d'examiner la créature que celle-ci avait disparue derrière la porte. Si elle avait eu un sourcil, elle l'aurait très certainement relevé mais ce n'était pas le cas. C'est pourquoi elle préféra simplement hocher la tête de droite à gauche en tentant de percer le mystère du comportement « zhumain ». La porte claque de nouveau et la furie pointa de nouveau le bout de son museau. C'est là que la Jackalope put enfin l'analyser correctement et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant que l'inconnue ressemblait énormément à Dipper.

Ça sentait la famille à plein nez ça ! D'autant plus qu'elle venait de l'appeler « Bro-bro ». Elle avait beau l'air de ressembler à un lapin, elle arrivait facilement à comprendre le lien entre ces deux créatures. Voilà que la brunette flashait les deux mâles enlacés avant de disparaître une nouvelle fois sous le regard médusé de ses trois occupants. Puis le plus petit des deux hommes s'empressa de rejeter l'autre, laissant à la Jackalope le plaisir de voir ce qui allait l'écraser prochainement.

Dans un geste de réflexe de survie, la voilà qui couina pour se tasser dans le coin le plus profond de la baignoire en espérant être assez petite pour échapper au destin funeste de finir aussi plate que l'épaisseur d'une molécule. Réussite critique car voilà que l'impact eu lieu et qu'elle ne ressenti aucune douleur.

Elle leva alors un regard timide pour voir ses deux sauveurs enlacés l'un avec l'autre au dessus d'elle. Si elle avait été plus vieille, elle leur aurait très certainement fait comprendre que copuler au dessus de ses bois n'était pas une bonne idée, mais ne connaissant rien sur ces choses-là elle ne fit que les regarder les yeux ronds sans rien comprendre. Les ignorants sont bénis !

Deux nouvelles présences se firent sentir dans la salle. Oui sentir car une nouvelle fois elle n'eut pas le temps de les visionner que le brun abattit dans son champ de vision un tissu plastifié. Au ton de leur voix, il s'agissait très certainement de deux mâles adultes et l'une des deux voix ne lui était pas inconnue. Celle du psychopathe qui avait eu l'outrecuidance de l'appeler « Jack-pot » ! Si sa première pensée avait été de lui sauter toutes cornes devant dans les marrons, elle se ravisa bien vite en se rappelant la corpulence du bestiaux. Mieux valait faire profil bas et attendre le bon moment pour se venger...

Silencieuse, elle attendit sagement que ces derniers ne disparaissent tout en remarquant l'émoi dans lequel était plongé Dipper. Qu'avaient-ils fait de mal pour qu'il s'inquiète de la sorte ? Éloignant sa ramure feuillue de Tristan, elle se releva tant bien que mal pour avoir une meilleure vue de la scène. C'est qu'il était difficile de tout bien voir quand on était aussi petit dans ce monde !

L'attitude de Dipper commença à amuser la petite créature qui commença à rire. C'est que c'était drôle de le voir gigoter ainsi dans tous les sens. Elle voulu le lui faire savoir quand elle se gela dans son geste alors que son regard carmin fixait un point fixe. Un motif sur le bras de son sauveur. Un motif représentant un certain démon qui avait fait parlé de lui il y a quelques saisons de cela. Et pas qu'en bien...

Une peur nouvelle s'empara de la Jackalope alors qu'elle fixait, terrorisée, la reproduction de Bill Cipher. Son petit cœur tambourinait une nouvelle fois dans sa cage thoracique alors que ses yeux croisaient celui, inanimé, du triangle. Elle voulait hurler son nom mais elle ne le connaissait pas. Tout ce qu'elle savait de lui était son faciès, ses pouvoirs et son rire... Démente. Agissant par instinct. La voilà que la Jackalope utilisa de nouveau son pouvoir d'imitation. Les cris de peur de cette dernière furent bien vite remplacés, et dans le Mystery Shack résonnèrent les rires de Bill Cipher...  

Feat Tristan et Dipper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 211
Dollars : 2308
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Ven 30 Déc - 17:59
Il faut sauver
le soldat Bunny




« Si une patte de lapin porte bonheur, qu’a-t-il bien pu arriver au lapin ? »


/!\ Le comité national des Dipper Tristan ne cautionne pas les phrases ambiguë contenue dans cette réponse :pleur:

Cette scène semblait tout droit sortit d'un de ces livres déconseillés au mineur. Mais comment en était-il arriver là? A qui était-ce la faute? La sienne pour n'avoir pas été attentif et avoir préférer dessiner la Jackalope? Celle de la Jackalope pour l'avoir tremper? Ou celle de Dipper pour avoir eu la mauvaise idée de l'aider? Non sérieusement pourquoi? C'était évident que c'était quelque peu...enfin...vous voyez. Et pourtant le pauvre blond n'avait d'autre choix que de le laisser faire, encore une fois il jouait le rôle de l'inactif mais peut-être qu'un jour il se décidera enfin à bouger réellement son popotin pour régler les soucis qui l'entoure plutôt que de laisser les autres les régler à sa place.

Lorsqu'il sentit ses mains sur sa veste il ne pu empêcher un frisson de le parcourir. Il déglutit et retenu presque sa respiration comme s'il avait arrêter de vivre en cet instant. C'était tellement bizarre qu'il était presque en train de croire que tout cela ne faisait que partie de sa grande imagination ou qu'il rêvait. Il n'avait jamais fait un rêve de ce genre et avait un peu peur de comment allait bien pouvoir se finir un rêve qui commençait de cette façon. C'était loin d'être rassurant. Il ne cessait de supplier intérieurement que l'autre garçon se hâte de le déshabiller mais lorsque celui-ci se montrait trop fougueux il était davantage mort de honte et regrettait presque d'avoir penser au fait de se dépêcher d'en finir.

Les mains glissaient sur lui et il commença à baisser la braguette...de sa veste. Pour la lui retirer. Des mouvements si lents et pourtant à certain moment les doigts se stoppaient en tremblant comme hésitant. Il marquait des pauses comme pour savourer le moment? Come on Dipper. Hurry up. Don't make me wait like this. Il semblait flancher face à la difficulté de la tâche, il aurait dû s'en occuper lui-même. Lorsqu'il faufila ses doigts sous son haut et rentra en contact avec sa peau chaude et légèrement trempé il eu le réflexe de croiser en ce même instant un regard avec Dipper. C'est fou comme leur expression semblait similaire en cet instant et qu'ils semblèrent déglutirent au même moment. Il n'y avait rien à craindre après tout...n'est-ce pas. Pourtant assez anxieux des agissements de cet inconnu le garçon plissa les yeux et détourna la tête comme pour essayer de ne pas voir la suite et ne pu que s'accrocher au rebord de la baignoire en glissant davantage contre celle-ci. Cette situation était assez inconfortable surtout si monsieur prenait autant son temps. Make this quick goddammit! Il ne pouvait que se pencher au-dessus de lui pour lui facilité la tâche et attendre...le temps semblait si long surtout lorsqu'on commence à avoir froid.

Et là. Non ça ne pouvait pas arriver dans de pire circonstance. Quelqu'un les surpris ainsi. Jamais Tristan n'avait été aussi rouge de sa vie. Pitié tout cela n'était qu'une terrible méprise. Et puis tout s'accéléra, la deuxième arrivée de cette personne qui pris des clichés d'eux...cela eu le don cette fois de le faire réagir, voilà enfin notre blond tenter de se redresser en baragouinant quelque chose destiné à la jeune fille mais il n'en eu pas le temps que celle-ci disparu alors qu'il se faisait....éjecter? Oui il faisait littéralement repousser par le garçon qui les avaient lui-même mis dans cette situation. Non non la faute était à rejeter sur toutes les personnes présentes dans cette salle. Il vu sa vie défiler devant ces yeux alors qu'il tombait à la renverse en arrière. Peu à peu le dénommé Dipper lui semblait flou alors qu'il s'éloignait de lui...non c'était lui-même qui s'éloignait du garçon à présent choqué comme réalisant son erreur. Au moins eu-t-il la bonne ou mauvaise idée de tenter de rattraper sa faute mais...tout ce qu'il réussit à faire fut de se coucher complètement sur lui en aillant pousser un cri des plus....virils?

Le meilleur ami des animaux avait oublié en cet instant la pauvre jackalope mais pourtant lorsqu'il rouvrit les yeux pour mesurer les dommages collatéraux il y repensa et tourna son regard autour de lui. Elle était là totalement sous le choc ses petits yeux ronds fixés sur ceux de Tristan. Celui-ci articula un "pardon" d'un air désolé mais bien vite les pas se rapprochant lui firent réaliser quelque chose...il n'était pas en position d'avoir de la visite. Ce qui le réchauffait en ce moment même n'était pas ce qu'il avait envisagé...et le fait qu'il soit torse-nu... Le blond essaya pourtant de se dépatouiller de cette terrible situation mais le sort s'acharnait, il avait eu juste le temps de bouger légèrement son corps en-dessous et de poser ses deux mains sur les épaules de Dipper dans le but d'à son tour le repousser mais...

Ils étaient là. Des gens qu'ils ne connaissaient pas. Et Dipper restait ainsi à suer à grosses gouttes...il aurait eu envie de pleurer mais il était déjà comme mort à l'intérieur. Il avait déjà toucher le fond n'est-ce pas? Lui qui n'avait rien demandé à personne et qui avait simplement voulu passer une journée calme dans la foret à dessiner. Quand enfin le corps du brun se sépara du sien il revint enfin à lui. Les yeux du pauvre garçon s'agrandirent alors qu'il eu le réflexe de reprendre ses vêtements en hâte comme une ex-vierge effarouchée voulant couvrir le peu de pudeur qui lui reste. De parfaits inconnus l'avaient vu ainsi. Tout était finit. Il vira du rouge au blanc alors qu'encore une fois il s'imaginait les pires scénarios dans sa tête. Il restait ainsi, anéantit. Et les choses se passèrent sans lui alors qu'il restait avec ses vêtements dans ses bras tentant de cacher le plus de parcelle de peau possible.

-Jamais...passé...

Avait-il répété tel un zombie ne voulant déjà plus en entendre parler. Le garçon préférait encore remettre ses habits trempés et rentrer ainsi chez lui. Sortir d'ici et oublier tout ça. Non bientôt ils oublieront ça comme tout le monde alors tout ira bien. Il se redressa ainsi pour aller rechercher ses lunettes à l'aveugle avant de les retrouver par chance. Il les replaça enfin après les avoir machinalement essuyé puis, émergeant une nouvelle fois de sa torpeur en entendant des cris de terreur, le blond se retourna vers la source de ceux-ci. Le lapin. Il se comportement anormalement. Etait-il blessé? Ce genre d'agissement était réellement inhabitu...el. Qu'est-ce que...? Des rires? Hum...qu'est-ce que c'était que tout cela? Il ne comprenait vraiment rien...

Il devrait partir d'ici. Il a assez dérangé Dipper. Assez déranger cette famille qui doit penser à présent des choses totalement erronés de lui. Il a assez eu honte pour tout une vie entière. Et pourtant il ne leur en voulait pas, il se sentait même responsable de tout cela et s'en voulait dans le fond. Il avait à présent le droit à des rires, à des larmes, à des cris. Et lui au milieu qui n'y comprenait rien et disait dans un bafouillement quasiment inaudible:

-Je...je vais y aller...tu...tu t'occupes du lapin ou...tu préfères que je m'en occupe?






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 463
Dollars : 307
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Ven 30 Déc - 19:15
Catch me if you can !
#JACKALOPE ! & VICTIME


Jamais passé. Cela ne s'était jamais passé. Ils étaient d'accords sur ce point. Tant mieux. Le jeune homme continuait de tourner en rond, ronger ses ongles, se gratter la tête. Son regard ne pouvait rester ne serait-ce qu'une seconde sur quelque chose. Il fixait endroits après endroits tous les recoins de la pièce. Son cœur battait la chamade et il sentait que sa raideur dans la nuque lui offrirait un merveilleux torticolis...

▷ Je...je vais y aller...tu...tu t'occupes du lapin ou...tu préfères que je m'en occupe?
▷ Je... je c-crois quon va le ga-garder... vasy je t-te retiens pas dude...

Le pauvre, il était tellement en panique qu'il ne trouvait plus ses mots non plus. Sans parler de son bégaiement. Il n'osait jeter un regard vers le blond. Ses joues étaient déjà assez rouge comme ça. Aussi rouge que son t-shirt.
Il entendait d'ici les couinements de la jackalope. La pauvre, ils avaient faillit l'écraser avec leur connerie sans parler de la... vue... ieurk. Tuez-le, faite quelque chose. Dire que la seule fenêtre de la pièce était trop étroite et inaccessible pour lui. Mais le pire... oui, le pire serait après. Tristan n'avait qu'à se barrer pour rentrer à sa maison. Lui, il allait devoir affronter le regard de sa famille. Les rires de Mabel et oh bordel, il allait devoir lui voler son téléphone avant qu'il ne soit trop tard !! Et- et... son oncle Stan allait le lui rabâcher pendant des mois, gagner plus de frics, avoir des conversations "d'homme à homme", oh boy... Et le regard de Ford. Non... allait-il être déçu de lui ?! Et s'il ne voulait plus lui parler après ?!
Il n'avait pas intérêt à manger avec eux ce soir. S'isoler serait bien mieux. En forêt par exemple... quoi que, il fait un peu froid. Non, dormir la jambe dévoré par un loup sera mieux que de dormir dans la même pièce que Mabel qui va très certainement se mettre en mode boy crazy / mon frère me cache des choses / un meilleur ami gay.

Il déglutit. Il ne comptait même plus les fois où il l'a fait tellement sa gorge était nouée et douloureuse. Il mourrait de chaud.
C'est alors qu'il l'entendit. Résonnant dans toute la pièce telle une moquerie par rapport à ce qu'il venait de se passer. Ce rire. Celui de...
Bill Cipher.
Dipper ne se posa même pas la question s'il devait rêver ou non. Il n'était pas assez paranoïaque pour entendre des rires dans sa tête. Ce rire était RÉEL. Son corps échappa de tout contrôle et il se jeta en arrière, tombant à la renverse. Il poussa un cri qui aurait presque pu couvrir ce rire tellement il était fort. Le cul par terre, il continua tout de même de reculer, rampant jusqu'à ce que son dos touche le mur !
De qui était-il ?! Ce blond ?! Ce lapin ?! QUI ÉTAIT POSSÉDÉ ? Etait-il revenu dans le monde normal ? Le mindscape ?! Un objet était peut-être possédé ?!
Son corps commença à suer à grosses goutes tandis que ses mains tremblaient, sa respiration devint plus forte et sifflante. L’adolescent n'était mue que d'une seule émotion : La peur.

Les bruits ne tardèrent pas dans le Mystery Shack. Ce rire attirant certainement bien plus que son cri. Dans les secondes qui suivirent, un bruit sourd se fit entendre au niveau de la porte. Des morceaux de bois volèrent en éclat dans toute la pièce alors que l'entrée venait de s'être fait enfoncé par deux grand-oncles prêt à en découdre.

▷ HAUT LES MAINS ! JE SAIS QUE TU ES LA BILL !

▷ T'as choisit ton mauvais moment pour revenir, je suis de TRÈS mauvaise humeur, sucker !

Stan avaient ses poings américains. Stanford braquait un fusil d'apparence futuriste vers Tristan, le genre d'arme dont on se méfie au premier coup d’œil vu le bruit et la lumière qu'il émettait. Il jeta vers son frère une lampe. Les deux avaient un visage des plus sérieux et effrayant.
L'expression d'un homme qui n'hésiterait pas à en tuer un autre.

▷ Vérifie leurs yeux Stanley !


Alors que Stanford continuer de menacer l'audience de son fusil, son grand-oncle Stan braqua la lumière d'une lampe de poche dans les pupilles de Tristan pour commencer avec pour douce consigne un tu bouges, je t'édente. Puis celle de Dipper. Dipper qui pointa du doigt la baignoire d'où était semble t-'il provenu le rire. Il vérifie également les yeux du lapin.
Ford braqua à son tour le gun sur le jackalope avant de reconnaitre la créature dont il s'agissait.

▷ Un jackalope ?! Où l'avez vous trouvé ?

▷ C'est MON jack-pot Stanford ! On le garde je te préviens.

▷ C'est de là dont venait le rire n'est-ce-pas ? Je me disais bien qu'il était... différent. Dipper tu vas bien ?

▷ ...


Fausse alerte. Tout le monde relâcha la pression. Enfin, sauf Dipper que continuait de se tasser contre le mur, un bras prêt à se défendre. C'est ce même bras qui coupa Stanford dans son élan de demander au lapin pourquoi il avait prit le rire de Cipher. C'est ce même bras qui attira toute l'attention du scientifique. Le bras gauche de son neveu. Le bras où était tatoué l'effigie de dream demon.

Dipper ne l'avait encore montré à ses grand-oncles et pour cause. Il ne savait pas comment aborder le sujet, comment anticiper leur réaction ou quoi dire dessus. Et la réaction de Ford fut digne de l'un de ses pires scénarios.
Dipper qui était alors assit par terre fut relevé par la puissance poigne de son oncle sur son poignée et tiré comme un malpropre hors de la pièce.

▷ We'll discuss about that, boy.

▷ Aïe grunkle Ford arrête, tu me fais mal !!


Aucune protestation admise. Il se fit emmener de force jusque dans les sous-sols du Shack. Stan quand à lui... hé bien... il lui hurla dans les oreilles avant de chuchotter CIRCULEZ Y A RIEN A VOIR ! Sauf toi Jack-pot tu reste avec moi. Et la prochaine fois fermez à clé... ALLER DU VENT ! il vira Tristan tel un malpropre.
Well... le jackalope... fut obligé de rester.

[...]

Bien après. Lorsque Dipper fut autorisé à sortir après une looooongue discussion dont le sujet tourna principalement atours de Bill Cipher, la première chose qu'il fit fut de demander à Stan où était Tristan. Lorsqu'il su qu'il était partit, il sortit dehors, malgré l'air frais de la forêt. Le blond était certainement déjà partit, mais avec un peu de chance... il pourrait...

Et ce fut le cas. Après quelques minutes de recherches aux alentours (il connaissait la forêt par cœur) il retrouva les traces du blond. Avec tout ce qu'il s'était passé, il en avait oublié sa honte et sa gène. Il voulait juste...
Il parla plutôt fort malgré son essoufflement.

▷ Je suis désolé pour tout à l'heure ! Écoute... oublis tous ça ! On va garder le jackalope avec nous. Si tu veux des nouvelles mon téléphone est le XXX XXX XXX ou tu m'envois un message sur twiter @tyrone3 ! Passe au Shack sinon et encore désolé pour ce qu'il s'est passé !
Au fait, il faudrait donner un nom à la bestiole, qu'est ce que tu penses de Tyrone ? C'est le nom que j'ai toujours voulu avoir.


Ironie du sort, Dipper avait complètement oublié le fait qu'il n'avait plus son téléphone...

© 2981 12289 0

* Capturer un Jackalope !
Les jackalopes sont des lapins à cornes de cerfs. Les légendes racontent qu'ils sont porteurs de chance. Les rumeurs courent à Gravity Falls. Personne n'en a encore capturé vivant. Je me dois d'en trouver un...

Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Jackalope "
avatar
Messages : 204
Dollars : 1371
Date d'inscription : 21/11/2016
Localisation : Mystery Shack
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 13 ans
Alignement: chaotique neutre
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Sam 31 Déc - 1:37
Catch me if you can




Dans la petite salle de bain tout n'était que chaos et désordre. Les rires déments se mêlaient à des cris de panique dans une cacophonie assourdissante. Il ne fallut pas longtemps avant que la porte ne vole en éclat et que les deux voix qu'elle avait entendu auparavant réapparaissent soudainement. La peur envahit le petit être albinos qui se tassa une nouvelle fois sur elle-même. Elle tremblait, là, seule dans sa baignoire humide. Était-ce la peur ? Le froid ? Elle ne le savait pas. Pour être honnête, elle s'en fichait même. Qu'on vienne la sauver ! Vite !

Mais ces soudaines apparitions eurent au moins le mérite de la sortir de sa transe et les rires imités cessèrent. L'instinct de l'animal avait reprit le dessus et elle agissait en bonne petite proie. Elle se cachait. La peur se sentait dans l'atmosphère, les « zhumains » étaient tendus. C'est pourquoi elle ne fit plus un seul bruit. Elle attendait tremblante que les deux dangers ne s'éloignent d'elle. Manque de chance, on la dénonça. Heureusement qu'elle n'avait pas vu le geste car elle en aurait été très affectée. Être trahie de la sorte. Le pardon n'aurait pas été permit. Mais elle apprit une chose. Le nom de la créature qui hantait ses cauchemars. Bill. Il n'y avait aucun doute là dessus. Ils l'avaient confondue avec lui à cause de ses exclamations.

Ce fut le vieil homme qui l'avait portée à bout de bras qui se présenta à elle en premier tout en l'aveuglant. La lumière trop vive pour ses petites prunelles la contraint à fermer les yeux et à couiner de nouveau, lorsqu'elle eut assez de courage pour les rouvrir elle tomba museau à nez avec un objet tristement connu. Un être ressemblant à celui qui avait eu le culot de lui donner un surnom ridicule la pointait avec un bâton tueur.

Cette chose apportait la mort dans la direction qu'elle pointait. Elle avait vu de nombreuses victimes tomber sous ses coups et c'était à chaque fois un traumatisme. Biche. Sanglier. Faisans... Beaucoup d'animaux connurent le même destin funeste face à ce simple bout de métal. Même les effrayants grizzlis ne faisaient pas le poids face à ce feu destructeur. Et elle allait connaître le même sort... C'est donc comme ça qu'elle allait mourir ? Aussi misérablement ? Seule, trempée et pitoyable au fond d'une tanière « zhumaine ». S'en était trop pour elle. Après tout, elle n'était qu'une enfant. Un être qui découvrait à peine la vie. La fuite était impossible, la patte meurtrie ne le lui permettait pas. Elle était condamnée. Adieu maman. Adieu famille. Elle allait mourir de la main de l'homme. Des cris, semblables à des pleurs, s'échappèrent de l'animal. Ses propres larmes. Pas d'imitation cette fois. Non. C'était bel et bien sa propre voix qu'elle entendait pour la première fois. Celle d'une enfant apeurée. Triste découverte...

Les deux hommes similaires discutèrent et semblèrent moins sur la défensive. Ils venaient de comprendre qu'il n'y avait aucun danger pour eux. Mais pas pour elle. Cette arme l'effrayait au plus haut point. Peut-être pas autant que le démon triangulaire, mais ils lui faisaient ressentir une immense peur au fond d'elle. « Grunkle Stan » et « Grunkle Ford » discutèrent un peu d'elle et le plus connu des deux leur annonça sa décision de la garder. Pire, il fallait clairement valoir son appartenance. Oh non ! Elle ne resterait très certainement pas avec eux. Pas quand l'un des leurs possédait le bâton tueur ! Oh que non ! Elle fuirait, très loin, dès qu'elle en aurait l'occasion.

On lui arracha même Dipper, elle hurla d'ailleurs à maintes reprises son prénom tandis qu'il disparaissait avec l'un des adultes derrière les décombres de la porte. Elle venait de perdre un soutien et bientôt le second fut éloigné d'elle. Le nom de Tristan résonna alors dans le Mystery Shack.

Elle avait peur. Laissée seule avec son tortionnaire. Elle ferma les yeux lorsque ce dernier fit mine de s'approcher d'elle. Elle ne voulait pas voir ce qu'il avait ne réserve pour elle. Après tout, il y avait de quoi craindre le pire quand on sait qu'il la considérait comme un objet. C'est pourquoi ses cris redoublèrent lorsqu'il la prit. Il allait lui faire du mal ! Il allait lui faire du mal ! Cette phrase résonnait sans cesse dans sa tête alors qu'elle ne pouvait plus retenir ses tremblements. Les oreilles aplaties contre son dos et ses flancs émaciés se soulevant erratiquement. Mais au lieu de la douleur, elle trouva la chaleur et cet être qui avait fait preuve de violence se montra étonnement d'une douceur insoupçonnée à son encontre. Il termina le travail de ses deux soigneurs.

La voilà maintenant propre et quasiment sèche, enfournée dans une serviette chaude. Mais elle n'était pas au bout de ses peines. Voilà qu'il s'attaquait à sa patte blessée. Bien sur, elle tenta de se débattre face à la douleur mais quelques rappels à l'ordre lui fit cesser ses agissements. Elle avait compris une chose aujourd'hui, c'est que pour son bien mieux ne valait pas le mettre en rogne. La jeune Jackalope prit sur elle alors que le « zhumain » refermait sa plaie avec une aiguille et du fil. Il lui banda une fois les soins prodigués et la garda au chaud dans le tissu.

Alors qu'ils étaient tous les deux, il ne la quitta pas. La tenant toujours contre lui d'un bras. Elle découvrit ainsi sa demeure temporaire. Car oui, elle n'avait pas abandonné l'idée de fuir, elle le ferait juste de manière plus subtile pour être sure de ne pas subir le courroux de son geôlier. Il y eu quelques tensions quand il eut été question de la nourrir. Trop apeurée, elle refusait dans un premier temps de s'alimenter mais cela sembla hautement énerver « Grunkle Stan », pour preuve il écrasa malgré lui plusieurs baies entre ses doigts par colère, qu'elle finit par accepter ce qu'il lui tendit et même si elle n'avait pas d'appétit elle se força.

L'épreuve passée, il les mena devant une boite où étaient enfermés des « zhumains » qui disparaissaient et apparaissaient selon le bon vouloir de la zappette qu'il tenait entre sa main libre. Peu intéressée par cette chose magique, elle tenta de s'endormir mais le sommeil ne semblait pas vouloir d'elle. Elle espérait que Dipper vienne rapidement la récupérer mais ce dernier passa en coup de vent avant de disparaître par la porte par laquelle ils étaient entré pour la première fois. C'est là qu'elle craqua. Fatiguée et à bout de nerfs, elle se mit de nouveau à pleurer alors que son ultime source de réconfort lui tournait le dos. Il fallait qu'elle se fasse une raison, une nouvelle vie commençait pour elle.

Feat Tristan et Dipper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 211
Dollars : 2308
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper] Dim 1 Jan - 2:24
Il faut sauver
le soldat Bunny




« Si une patte de lapin porte bonheur, qu’a-t-il bien pu arriver au lapin ? »


Mais a quoi ce pauvre Tristan avait-il assisté? Des hommes qui défonçaient une porte en pointant une arme sur lui...non deux vers lui. L'homme éleva machinalement ces mains en l'air en signe de totale soumission. Il ne cherchait même plus à comprendre, cette journée était juste trop bizarre pour y décerner la moindre logique. Il devait l'avouer cette famille était déjanté et à présent qu'il y refleurissait il lui semblait avoir entendu parler de l'ancien dirigeant du mystery shack et ses proches. N'avait-on pas dit qu'il s'agissait de héros? Ce n'est pas vraiment l'image qu'il s'en faisait bien que Dipper avait fait son quota de bonnes actions pour pouvoir être considéré ainsi à ses yeux en passant sous silence ce qui venait de se passer. Car oui il ne s'était absolument rien passé. Il avait entendu des gens se plaindre qu'avec les Pines s'est plus animé. A présent il comprenait en quoi. Cependant le blond n'était pas habitué à tant d'agitation...sa vie était si austère et habituel. C'était beaucoup pour une première journée au côté de ce garçon à la casquette et ce petit lapinou.

D'autant plus que l'homme avec ses poings américains s'approcha de lui en braquant un faisceau de lumière dans ses yeux. Que se passait-il? Il ne comprenait pas et eu un mouvement de recul apeuré alors que le vieillard n’hésite pas à attraper douloureusement son poignée pour le forcer à rester en place en le menaçant de surcroit. Mais pourquoi? Non non ce n'était pas la peine de poser des questions...cette journée devait juste passer à la trappe...ou du moins la fin. Pour sa rencontre avec le brun et la jackalope il serait bon de s'en souvenir il les appréciait bien. Mais ces gens...il devait clairement s'être endormit juste après...oui il ne voyait que ça. Des discussions qui n'avaient ni queue ni tête, l'évocation d'un nom...et Dipper qui se faisait emmener violemment on ne sait ou. Il devrait être rassuré sur le fait que l'animal allait être en sécurité ici mais avec ce genre d'individu....il avait des doutes.

Et puis le voilà qui se faisait pousser au-dehors sans ménagement. D'abord il enfila ses habits et tourna un dernier regard vers la jackalope avec toute la tristesse du monde dans les yeux alors qu'il aurait plutôt dû la rassurer mais il s'imaginait déjà qu'il ne la reverrait plus jamais puisque la famille Pines semblait déjà s'imaginer....non ne parlons plus de ça. En moins de deux le voilà dehors alors qu'il sembla complétement avoir oublier le dessin de la jackalope laisser dans la salle de bain certainement mis de côté pour échapper à l'eau. Tremper et grelotant de froid, le jeune homme dû se mettre en route à pied pour retourner chez lui. Il aurait aussi le droit à quelques moqueries de sa sœur sur son état déplorable. S'il avait un peu de chance il éviterait les questions gênantes de son père. Il trainait clairement des pieds à cette idée pourtant le froid lui donnait envie d’accélérer le pas.

[...]

Et c'est là qu'il entendit une voix qui stoppa sa marche et le fit se retourner vers son interlocuteur. Il s'excusait. Il avait le mérite de s'excuser pour cette situation des plus stressantes. C'était un type bien ce Dipper et Tristan remerciait sa considération. Il se contenta d'acquiescer tout en l'écoutant attentivement et en notant les détails importants dans un coin de sa tête comme le numéro de téléphone de l'autre homme ou son twitter. Il appris bientôt qu'il fallait donner un nom a ce petit être et il n'y avait pas spécialement penser. Tyrone? Pourquoi pas...ou peut-être pourrait-il trouver un jeu de mot s'en rapprochant. Et alors il y repensa...le chocolat. Tyrone faisait un peu trop humain alors pourquoi pas...

-Et si nous l'appelions plutôt....Toblerone?

S'il savait que ce nom serait pris et officiellement attribué à la jackalope...





Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]

MessageSujet: Re: Catch me if you can [Feat Tristan et Dipper]
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Un prof un peu trop attirant feat Tristan.
» Topic Catch
» Catch WWE
» Duel Tristan. / Napo
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: The forest-