Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 343
Dollars : 3385
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Secret Files
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

∑ La puissance du vampire tient à ce que personne ne croit à son existence. | Apocrypha

MessageSujet: ∑ La puissance du vampire tient à ce que personne ne croit à son existence. | Apocrypha Sam 19 Nov - 20:03

identité

Dhampire de 25 ans née un 31 octobre qui se fait passer pour une adolescente de 20 afin de s'amuser à jouer l'étudiante de dernière année à Gravity Falls.

pouvoirs

— Vitesse, force, agilité, vue, ouïe, odorat sur-développés.
— Vision nocturne.
— Soif de sang.
— Régénération rapide.

Objetif/s

― Ne pas se faire « démasquer ».
― Tout savoir sur ce qui touche le surnaturel.
― S'amuser des comportements humains.
En apprendre plus sur Bill Cipher.

IRL

Pseudo ― Arcanananas
Age ― 19 ans
Avatar ― OC de Michele Massagli
Comment as-tu trouvé ce forum ?  ― J'ai suivi un triangle
Qu'en penses-tu ? ―  :lcool1:
Un double compte ? ― Na

Apocrypha Báthory





C'est dans l'éternité que, dès à présent, il faut vivre. Et c'est dès à présent qu'il faut vivre dans l'éternité. Qu'importe la vie éternelle, sans la conscience à chaque instant de cette durée. ― André Gide

Objets de départ

Elle possède un corbeau de compagnie apprivoisé nommé Hugin offert par son père pour son anniversaire, qui reste généralement chez elle. Elle est très intéressée par les sciences occultes et les créatures surnaturelles et en a même une connaissance très poussée, mais pas assez à son goût et a un livre de magie noire écrit par on ne sait qui qu'elle complète avec des feuilles volantes en fonction de ses trouvailles, ou dans un carnet de note. Elle porte des lunettes aux verres teintées, et possède même plusieurs paires différentes. Sachant qu'elle emmène toujours une seconde paire, au cas où elle casserait la première pour une raison quelconque. Et puis son collier datant de... d'il y a très longtemps offert par son père qui n'a aucunes propriétés connues d'Apocrypha à ce jour. Mais comme nous somme sur une fiche de présentation, nous allons pouvoir savoir les secrets qu'il renferme. Ce collier augmente le potentiel magique et spirituel de son porteur d'un certain pourcentage qui n'ira jamais au delà de 30%. Il faut voir là que ce n'est qu'additionnel, et n'influe pas sur le porteur. Le potentiel de base continue de s'améliorer avec la pratique, et le collier ne fait qu'ajouter ce qu'il a. La différence se fait néanmoins sentir quand on l'enlève, les sorts sont moins puissant. Mais si la personne possède déjà un potentiel magique très élevé... Ce n'est absolument pas un problème. Disons que ce collier devait appartenir à un sorcier débutant à l'époque où il à été créé, car malgré sa forme imposante, il n'émet rien de particulier au niveau de son passif actif et est donc fait pour la discrétion.

Capacités en détail

Un vampire ne possède pas vraiment de pouvoir en particulier, vous savez. Ce sont plus des capacités qui se sont améliorées à la transformation d'être vivant en être mort et vivant à la fois. Eh oui, un vampire n'est ni mort, ni vivant. Il est entre les deux. Le sang permet la vie, il est la vie, et c'est donc pour cette raison que les vampires doivent boire du sang pour subsister. L'état vampirique permet, entre-autre, d'être plus fort, plus agile, plus rapide, mais encore entendre, sentir et voir mieux que les êtres humains. La vision nocturne est comprise dans le lot. Ainsi que guérir plus vite d'une blessure. Ah, il y a aussi repéré les autres créatures surnaturelles. En même temps, avec des sens comme les leurs, ce n'est pas bien sorcier. Vous êtes jaloux . Oh, voyons, il ne faut pas. Être un vampire donne des faiblesses évidentes. Bon, ne sortez pas la gousse d'ail trop vite, quand même. Elle n'a aucun effet, puis ça sent fort. Le soleil est une gêne, mais un vampire peut sortir de jour, s'il a ce qu'il faut pour éviter les rayons directs, car cela lui fait se sentir faible, et lui fera attraper des coups de soleil. Un pieu dans le cœur, et c'est la mort. Attention, un pieu en argent s'il vous plaît. Ou un quelconque objet en argent qui se plante dans une cage thoracique. C'est vous qui voyez. Hum, la décapitation n'est jamais agréable, mais elle n'est pas fatale. Enfin, il paraît. Personne n'a envie d'essayer. Et ça se comprend.

Enfin bon, il y a d'autres faiblesses, mais ça ne serait pas drôle de toutes les nommer, découvrez ça par vous-même... Bon, ok, je vous les dis. L'eau bénite. En plus d'être très dégoûtante, elle brûle comme de l'acide les être surnaturel reniés par Dieu. Ce qui est assez comique, car on se demande toujours s'il existe vraiment, ce Dieu incompétent. Enfin, passons. Les symboles religieux n'ont pas la cote chez les vampires et les autres morts-vivants. Puis c'est tellement ringard de croire à quelque chose de ce genre maintenant. Je vous assure. Il y a le fait que les vampires ne voient pas leur reflet dans un miroir. Comment ça ce n'est pas une faiblesse ? Ça ne paie peut-être pas de mine, mais c'est un bon moyen pour découvrir si une personne est un vampire. C'est donc bel et bien  une faiblesse. Et quelque chose de très embêtant. Imaginez un vampire qui tente de se maquiller ? Eh bien, c'est très compliqué sans reflet. Nous avons précédemment parlé de l'argent. Sachez qu'être en contact avec ce métal à tendance à irriter, voire brûler la peau d'un vampire. Voilà pourquoi ils préféreront l'or blanc plutôt que l'argent au niveau des bijoux, histoire de donner l'illusion qu'ils ne sont pas des vampires.

Enfin bon, Apocrypha n'est pas un vampire. Elle ne l'est qu'à moitié. C'est donc une dhampire, qui n'est pas touchée par certaines faiblesses des vampires, mais qui a donc des faiblesses humaines. Elle possède toutes les capacités des vampires, mais ce n'est pas aussi surhumain, il y a une limite. C'est cependant suffisant pour mettre des hommes dans la fleur de l'âge au tapis sans grand problème, sentir le parfum de quelqu'un qui est à l'autre bout d'une grande pièce ou encore entendre les messes basses à l'autre bout d'un couloir. Vous n'imaginez pas l'horreur quand une sonnerie stridente retenti ou quand une personne passe à coté d'elle avec un parfum super fort. Pour la vue, heureusement que c'est juste voir des choses qui feraient presque envie de se laver les yeux à la javelle... Elle arrive à sentir les vampires et à les reconnaitres. Pour ce qui est des autres créatures, elle ne peut pas savoir leurs natures, mais elle sait faire la différence entre humain et non humain. Concernant son régime alimentaire, elle mange comme les humains, trois repas par jours. Mais elle possède également la soif de sang de son paternel. Par sécurité, elle boit au moins un peu de sang une fois par semaine, bien qu'elle puisse tenir un mois sans en boire. C'est juste histoire d'éviter... Les petits incidents qu'engendreraient la fin d'un mois sans boire de sang, notamment les crocs qui démangent, et souffrir d'anémie qui empire avec le temps, qui la fait se sentir de plus en plus faible. Et puis en boire décuple ses forces pendant un temps défini selon la quantité ingurgitée. Disons qu'une tasse équivaut à ½ journée d'augmentation de force, car elle n'a pas le besoin d'en boire beaucoup...

Elle évite de sortir quand il y a trop de soleil. Bon, elle ne tombera pas en poussière si elle le fait, mais en plus de chopper des coups de soleil monstrueusement douloureux sans écran total, elle se sentira plus faible. Plus faible qu'une journée d'automne ou d'hiver en tout cas. Sachant qu'en plus à cause de la couleur peu naturelle de ses yeux, la lumière lui fait mal au yeux à la longue, ce qui explique son choix de porter des lunettes teintées. Les vampires sont des créatures de la nuit, et ce n'est pas pour rien, vu que c'est à cette partie de la journée qu'ils sont le plus puissant. Elle peut voir dans le noir, mais à condition qu'il y ait une toute petite source de lumière. Un peu comme les chats. Tiens, tant qu'on est sur la vue... Ses yeux rouges ont tendance à luire quand elle est énervée, qu'elle a soif de sang, ou quand elle est dans le noir. Oui, bon, ce n'est pas une source de lumière, le rouge, hein. Essayez d'y voir avec une lampe rouge, vous verrez. Ce n'est pas possible. Disons simplement que s'il y a une source de lumière, ils luisent. Et ça a tendance à faire peur aux gens. Pour ce qui est de la guérison, disons que c'est plus rapide que celle des humains, mais moins rapide que celle de vampires. Les soins humains et boire du sang améliorent la guérison naturelle. Tiens, d'ailleurs, elle ne peut pas tomber malade. Même si elle le voulait vraiment, elle ne pourrait pas attraper un rhume. Son hybridation de sang est bien pratique, mais ce n'est pas toujours le cas. Comment faire pour paraître malade si on l'a jamais été ? Humph. Enfin bon, elle arrive à feindre la maladie tout de même. Ce n'est pas bien compliqué quand on a la peau pâle comme celle d'un mort, et une chaleur corporelle plus basse que la normale.

Pour ce qui est de sa relation avec l'argent, Apocrypha est privilégiée par rapport aux vampires. Si elle est en contact avec ce fameux métal, cela ne fait aucun effet dans un premier lieu. Mais si contact se prolonge, elle commencera à ressentir des démangeaisons et aura des rougeurs aux endroits où le métal aura été en relation. C'est assez embêtant pour porter des bijoux en argent, mais l'avantage est qu'elle peut facilement faire passer ceci pour une allergie, car certaines personnes ont développé des allergies aux métaux précieux. Elle ne pourra donc pas passer pour une personne anormale à cause de cela. Ah, et ne l'aspergez pas d'eau bénite, ça a tendance à un poil la brûler, un peu comme de l'eau chaude, est ce n'est pas cool, parce qu'elle sera de mauvaise humeur après. Alors, ensuite, si vous vous posez la question, non, elle n'est pas capable de transformer un humain en vampire en le mordant. Il n'y a que les vampires qui peuvent transformer les humains. Et pour cause, pour devenir un vampire, il faut en premier lieu que l'humain à transformer soit vidé de son sang par le vampire, puis le vampire fait boire une certaine quantité de son sang au vampire en devenir, ce qui déclenche la transformation. Bien entendu, le processus est assez douloureux, sachant que c'est presque une mort, et qu'après le jeune vampire est assoiffé les premiers jours et ne peut donc pas contrôler sa soif au point qu'il sauterait à la gorge du premier humain venu, peu importe si c'est une personne proche. La soif leur fait totalement perdre la tête, et il leur faut donc apprendre à se contrôler. Il y a aussi l'apprentissage au niveau de la force, car il faut savoir qu'il y a une énorme différence. Et de taille. Il faut tout réapprendre. Gérer sa force. Savoir la doser.

Physique

Apocrypha est loin d'avoir un physique qui passe inaperçu dans la masse. Elle détonne tout de suite avec les gens qui l'entourent. Vous ne pouvez, dès le premier regard, que constater qu'elle n'est pas normale. Pas comme les autres. Différente. Il fut un temps où elle a essayé d'être comme tout le monde. Mais ce temps est révolu. Elle n'a plus l'âge qu'on lui donne, celui de l'âge ingrat, après tout. Car voyez-vous, elle a l'air plus jeune qu'elle ne l'est réellement. Maquillage ? Oh, vous ne semblez pas comprendre la situation. Elle est une créature fantastique qui n'est censée exister que dans les légendes. Vous commencez à comprendre ? Parfait. Bien qu'elle n'ait l'air d'avoir que vingt ans, elle en a déjà vingt-cinq. La seule chose qui pourrait la trahir sur cette vérité est sa maturité apparente. Pendant que certaines personnes courent dans les couloirs comme des imbéciles, elle marche, prend son temps, ne se presse pas.

C'est aussi là qu'on la dévisage. Il faut dire que son teint blafard est quelque peu inquiétant pour une personne censée être en vie. Il y a aussi ses cheveux, étant d'une couleur grise anthracite semblable aux cheveux de grands-mères, en revanche ils sont beaucoup plus beaux et longs que ceux-ci. Et il y a également ses yeux, d'un rouge plutôt vif sous l'éclairage. Enfin, pour ce problème au niveau des yeux, des fausses lunettes aux verres quelque peu teintés et le tour est joué. Ou bien il y a les lentilles de contact. Mais, c'est une erreur d'en mettre dans un endroit où on peut les perdre facilement. Se faire renverser est si facile dans cette école. Même s'il faut dire qu'elle pourrait éviter ou stopper sans problème les gens qui semblent jouer la corrida dans ces si petits, petits, couloirs. Comment ? Voyons, si un vampire est beaucoup plus fort, agile et rapide qu'un humain... Alors un demi-vampire l'est tout autant. Il ne faut pas se fier à son allure fine et fragile. Ce serait une erreur grossière. Mais tout à fait compréhensible, après tout. Qui pourrait croire qu'un corps comme le sien renferme pareilles choses ? Personne.

Mais j'imagine que sa force n'est pas ce qui vous intéresse actuellement. Parlons donc de son style vestimentaire assez particulier. Ou non. Elle porte beaucoup de vêtements de couleurs sombres, s'ils ne sont pas totalement noirs. Ses 1m70 lui permettent de porter à peu près n'importe quel vêtement, ce qui est très pratique pour qu'elle mette ce qui lui plaise. C'est donc pour cette raison qu'on la verra plus souvent avec une robe courte et un poncho noir assez spécial, fendu sur le devant pour pouvoir lever les bras devant elle sans problème. Et aussi pour ne pas avoir à prendre des objets et qu'ils glissent à cause du tissu. Pour ce qui est des chaussures, ce sont des bottines noires la plupart du temps. Ah, j'imagine que le collier qu'elle porte constamment vous intrigue, non ? C'est un cadeau de son père, et comme il est joli et original, elle ne le quitte plus. A-t-il quelque chose de spécial ? Bonne question. Surtout si on prend en compte qu'il date d'il y a très longtemps. Mais ça vous n'êtes pas obligé de le savoir.

Elle se maquille, également, mais pas beaucoup. Pas besoin de mettre du fond de teint avec déraison pour cacher sa pâleur, ça serait ridicule, on verrait la différence de couleur au niveau de son cou, elle n'est pas stupide à ce point-là. La seule chose que vous verrez sur son visage, c'est du crayon noir sous les yeux, du mascara pour les cils, une petite touche de fard à paupière quand elle a envie et du rouge à lèvres noir. Et même si c'était une autre couleur, vous ne la verrez pas sourire à pleines dents en public. Comment cacher des canines plus longues que la normale, sinon ? Oui, oui, pas possible. Sa nature de demi-vampire est assez embêtante au niveau du physique. Heureusement qu'elle n'a pas les oreilles pointues, vous n'imagineriez même pas le problème pour les cacher. Impossible de s'attacher les cheveux, quel enfer.

Oh, vous voulez savoir si ses vêtements cachent d'autres caractéristiques particulières ? Hum, pas dans le sens dans le quel vous pensez. Elle n'a pas d'ailes de chauve-souris, des griffes aux doigts de pieds, etc, non, non. Par contre elle a des cicatrices et des tatouages. Deux tatoo pour l'instant, mais d'autres ne sauraient tarder. Le premier se situe sur le haut de son thorax, et représente deux ailes entourant un crane, avec « Memento Mori » écrit par dessus. La signification d'un tel tatouage pour un être presque immortel ? Hum, un rappel que même si l'on se crois immortel, on fini tous par... mourir. Si, si, je vous assure. Et donc le second est un mélange entre le symbole de la triple lune et un pentacle, situé sur sa nuque. Et contrairement à la croyance populaire, un pentacle sert à protéger, pas à être un symbole satanique. Enfin bon, chacun est libre de croire ce qu'il veux. Ses tatouages, elle ne les montre que peu, voire pas du tout. Elle n'en aurait aucun intérêt, de toute manière. Elle a pour projet de s'en faire un troisième prochainement, dont elle seule a la véritable signification.

Mental

Comment décrire une personne telle qu'Apocrypha, c'est bien là la grande question. Un être qui n'est accepté dans aucun des deux mondes auquel il appartient est forcément d'une nature assez torturée. Une nature scindée en deux par la nécessite de cacher ses sentiments contradictoires à ses parents ainsi qu'au reste du monde et de garder le côté le plus sombre de son être pour elle, enfermé au plus profond de son esprit. Mais là n'est pas la question présomptement posée, n'est-ce pas ? Soit. Voyons en détail son esprit torturé si complexe.

Apocrypha est une personne du genre plutôt calme. Elle prend son temps, réfléchis, et prend ensuite une décision lucide sur la situation. Enfin, ça, c'est ce qu'elle décide de vous faire croire. Elle ne l'est pas tout à fait selon le sujet et la situation. Et il faut également savoir faire la part des choses. Les problèmes humains ne l'atteignent pas tant que ça, bien qu'autrefois ils étaient partie intégrante de son raisonnement. Elle est devenue très désintéressée par ceux-ci à partir du moment où ils la concernent. Ce qui peut parfaitement être interprété par de la lucidité au final. Pour ce qui est des sujets plus anormaux comme l'occulte et le paranormal, elle a tendance à moins être objective. Elle veut découvrir le plus de choses possible, avoir un maximum de connaissances. Son intérêt très grand pour ce sujet. En même temps, elle se trouve concernée par la question. Et puis, en ayant un père vampire âgé de plus de 2000 ans qui collectionne toutes les sources de savoir possible et une mère archéologue fan de toutes les cultures existantes, c'est tout à fait normal qu'elle soit intéressée par ce qui sort totalement de l'ordinaire. Disons que cette soif de connaissances, c'est de famille. Et même si elle a tout de même une grande connaissance du monde surnaturel grâce à son père, elle ne trouve pas que ce soit suffisant. Elle n'est pas satisfaite de ses connaissances. Et c'est certainement la seule chose positive que vous trouverez chez elle. La soif de connaissances. D'ailleurs, dès que vous avez attiré son intérêt, elle vous a à l’œil.

C'est aussi pour cette raison qu'elle s'amuse à prétendre n'avoir que vingt ans pour rester à l'école de Gravity Falls. La vie est une éternelle source d'amusement. Il faut juste savoir où la trouver. Bon, il faut aussi prendre en compte le grand écart que cela engendre niveau mentalité avec les adolescents. Et selon son humeur du moment, cela l'amuse, ou bien l'exaspère au plus haut point. Sachez que les blagues de mauvais goût ne lui plaisent jamais. Elle a développé une certaine allergie à l'injustice, étant elle-même une victime de celle-ci. Mais, il ne faut pas croire qu'elle aidera un humain. Ohoh, non. Peut-être que si vous étiez un monstre elle agira. Et encore, ce n'est pas certain. Après tout, elle ne fait partie d'aucun des deux groupes. Alors elle sera là, à regarder. À s'amuser. À vous voir brûler. Avec le sourire. Avec une certaine délectation dans le regard. Vous la trouvez monstrueuse ? Oh, mais, vous n'avez pas compris que depuis le début, c'est vous le méchant ? Celui qui refuse qu'elle existe ? Celui qui refuse de la voir à une place pour elle dans ce monde ? Vous ne vous en rendez pas compte, c'est ça . C'est bien là le problème. C'est bien là la raison de ce qu'elle est aujourd'hui. Elle n'a sa place nulle part. Elle a donc décidé d'abandonner son humanité pour ne garder que son monstre intérieur. Celui qui a soif de sang. Celui qui veut dominer les humains de par sa supériorité.

Eh oui, Apocrypha considère les humains comme inférieurs à elle. C'est pour ça qu'elle s'amuse de leurs soi-disant problèmes vitaux. Exception faite sa mère bien sûr. On ne touche pas aux parents. Les seuls qui semblent l'aimer à sa juste valeur. Ou bien les seuls à aimer le monstre misanthrope qu'elle est devenue. Ils ne peuvent pas comprendre. Ils ne sont pas comme elle. Elle est différente d'eux. Elle les aime. Elle les hait. Mais elle les aime surtout. Elle tient à rendre son père fier d'elle. Ainsi que sa mère. Mais c'est compliqué. Beaucoup trop compliqué. Comment peut-elle les rendre fiers si elle cache une si grande noirceur dans son cœur ? Elle n'a jamais rien recherché d'autre que sa place, mais au lieu de la trouver, elle a compris qu'elle n'en avait pas. Nulle part. Seule. Entre deux mondes. Car même ses relations avec les vampires n'étaient pas au beau fixe, voyez-vous. Vous comprenez maintenant pourquoi elle est devenue ainsi. N'importe qui serait amer suite à cette découverte. Pour ce qui est de la suite, cela dépend certainement de la personne. Apocrypha a décidé que si jamais ce monde venait à brûler, elle sera là à regarder, avec jubilation et amusement. Ils ne l'ont pas accepté ? Soit. Elle sera aux premières loges pour rire de cette fin tout à fait méritée. Cette fin légitime. Cette fin inévitable.

Il est assez aisé de dire qu'elle a la rancune facile. Et c'est vrai. Si vous avez le malheur de lui faire une crasse, ou même de faire quelque chose qui lui déplaît et que ça la concerne, vous devriez fuir loin d'elle. Elle est calme, mais si on l'énerve suffisamment, cela peut devenir, comme qui dirait... sanglant. Oh non, elle ne tue pas, quoique l'envie soit très forte. Elle torture, très certainement. Mais il y a les conséquences derrière auxquelles elle fait attention. Car sa plus grande peur, se plus grande phobie, son plus grand cauchemar serait que ses parents la renient, ne l'aiment plus à cause de ce qu'elle aurait pu faire. Et elle perdrait alors les deux seules personnes qui lui donnent tout de même l'impression d'avoir un semblant de place dans ce monde. Eh oui, c'est une contradiction. Mais qui a dit qu'elle était... comment dire... logique et rationnelle dans son raisonnement ? Non. Elle ne l'est pas. Elle s'arrange avec sa réalité. Peut-être que sa haine des humains cache une profonde jalousie, qui sait ? Peut-être hait-elle le fait qu'ils ont une place dans le monde et surtout, le choix ? Hum, c'est tout à fait possible. Tout comme cela peut être des spéculations sans queue ni tête. En tout cas il est sûr qu'elle a l'air d'avoir une certaine tendance à l'auto-destruction.

Oh, mais j'y pense, vous avez vu exclusivement la partie la plus sombre de son être. Peut-être qu'il aurait mieux fallu commencer par la partie positive ? Oh, c'est vrai, il n'y en a pas tant que ça, finalement. Sachez cependant que sa partie sombre n'est en aucun cas visible dans la vie de tout les jours. Ou alors très peu. Elle sait parfaitement cacher ce qu'elle ressent au fond d'elle, c'est une habitude de longue date. Et puis ce n'est pas parce qu'elle ne voit pas la vie d'un très bon œil qu'elle ne sait pas... s'amuser comme tout le monde. Elle conserve quelques moment de légèreté. Ils sont rares, mais ils existent. Et puis elle a aussi des passions autre que l'occulte. Il y a le sport, peut importe lequel elle pratique, elle y est douée, elle apprécie donc cette activité. Il y a aussi le dessin, bien qu'elle n'utilise pas ce talent pour faire comme tout ceux qui ont ce don. Elle sait chanter, ce qui en soit est pas si mal, mais elle n'aime pas spécialement le faire en public. Elle adore un peu trop la lecture. C'est d'ailleurs la première chose que vous la verrez faire lors des temps libres. Elle aime bien jouer aux jeux vidéo, mais avec modération, et puis elle préfère les rpg, les autres elle n'aime pas spécialement. Eh oui, elle a des passe temps de son « âge », il ne faut pas croire. Tout le monde a besoin d'un petit moment hors de la dure réalité, elle n'y fait pas exception.

Histoire

Oh, j'imagine que vous voulez touuuut savoir à propos d'Apocrypha et les raisons de sa grande part d'ombre. Alright. Ne venez pas pleurer de découvrir des choses horribles pour votre pauvre petite conscience de petit bipède disgracieux que l'on appelle plus communément être humain.

Notre chère Apocrypha est née, par le plus grand des hasards, le jour de ce cher Halloween, à Gravity Falls. Le jour des morts. C'est plutôt comique, n'est-il pas ? Pour une créature née d'une humaine et d'un vampire. Le destin fait parfois de drôle de blagues. Et les parents aussi, pour lui avoir donné un prénom pareil, presque imprononçable sans être écorché par les gens la première fois qu'on le prononce. En tout cas, il est sûr qu'elle faisait la joie de ses parents. Ce n'est pas pour rien que les dhampires sont rares. Ils ne survivent généralement pas très longtemps après leur naissance. Ou sont mort nés. Ce qui explique la faible présence de ces êtres par delà le monde. Triste réalité on ne peut plus cruelle. C'était donc une immense joie pour Valeriu, ce vieux vampire, d'être enfin père. Lui qui pensait qu'il ne le serait jamais. Ou du moins, pas plus que le temps de neuf long mois jusqu'à découvrir la triste nouvelle à terme... Ou même avant. Car quand on est âgé de plus de 2000 ans, on a le temps de faire plusieurs expériences quelque peu douloureuses. Qui aurait cru qu'avec elle, ça marcherait ? Non. Ça ne pouvait que marcher avec la femme de sa vie. Elle était forte. Leur fille le serai aussi. C'était certain. Il fallait que cela le soit. Il ne voulait pas perdre cette petite vie si fragile issue de leur amour quelque peu particulier. Le bébé qu'elle était ne se doutait pas de l'importance de sa vie aux yeux de son père et de sa mère. Pour ce qui est de son importance aux yeux du reste du monde... Disons simplement qu'il valait mieux qu'ils restent dans l'ignorance la plus totale, parce qu'un dhampire n'est jamais très bien accueilli.

Je vous fais une fleur, je ne vais pas vous raconter les trois ans qui ont suivi sa naissance, ce serait assez inintéressant. Sachez seulement que l'apprentissage d'Apocrypha pour ne pas mordre automatiquement les gens qu'elle rencontrait fut plutôt... laborieux. Il ne faut pas croire qu'éduquer un dhampire est facile, loin de là. Ils ont des... instincts assez différents des enfants humains. Même pour Valeriu, cette expérience était des plus étranges et des plus compliquées. Mais le jeu en valait la chandelle. Leur petite fille pourrait donc aller à l'école dès qu'elle aurait l'âge requis, et ne s'en prendrait pas aux autres enfants en les mordants. Pourquoi vouloir l'inscrire dans une école alors qu'elle était spéciale ? Eh bien, disons que la mère voulait qu'elle ait une enfance normale avec d'autres enfants. Bien entendu, le père a fini par céder, bien que récalcitrant à laisser sa fille dans un lieu autre que bien à l'abri dans leur maison. Enfin, la maison de sa femme. Héritage de la grand-mère de celle-ci. Apocrypha se retrouva donc entourée d'enfants normaux à la Pre-School de Gravity Falls, sans avoir envie de mordre ceux-ci dès qu'elle était proche d'eux. Bien qu'ayant une apparence assez singulière, rappelons-le, les cheveux gris et les yeux rouges, les enfants de son âge allaient tout de même vers elle pour jouer. Désobéissant à leurs parents qui ne voulaient pas que leurs enfants aient quelque chose à voir avec cette fille bien trop étrange dont on ne voyait jamais les parents en dehors d'une voiture suspecte noire à la sortie de l'école.

Ce ne fut que lorsqu'elle atteignit les cinq-six ans qu'elle se fit rejeter par les autres enfants du fait de son étrangeté. Autant dire que cela ne plût pas du tout à son père, qui aurait bien fait un petit tour chez eux pour leur dire deux mots, mais cela aurait été plutôt vain. On ne vous le dira jamais assez, les enfants ne sont pas... gentils. Ce ne sont pas des anges. Ils sont plus du côté des diablotins. Perfides. Mauvais. Cruels. Elle était quasiment devenue le souffre douleur, la bête noire de la classe. Si bien qu'elle arrêta d'aller à l'école. Sa mère aurait bien voulu aller dire également deux mots aux marmots, mais Apocrypha l'en empêcha tout autant qu'elle l'avait fait avec son père. Elle préférait aller en voyage avec sa mère quand elle partait, et qu'elle n'aurait qu'à étudier par correspondance. Pour Valeriu cela était acceptable, sachant qu'Ashleen faisait beaucoup trop d'aller-retour pour que leur fille puisse la voir le plus souvent possible. C'était donc un mal pour un bien. Du temps en famille, que demander de plus ?... Mais au fond, Apocrypha n'était plus aussi... naïve. Les amis qu'elle avait pu avoir s'étaient retournés contre elle avec les autres. La première fois qu'elle ne se sentait... Pas à sa place. Rejetée. Peut-être est-ce là qu'elle a réalisé qu'elle n'était pas comme les autres. Vraiment pas comme les autres. Après tout, sa famille n'était non plus normale, il était certainement logique qu'elle ne l'ai pas remarqué avant. Son père avait des yeux rouges, une peau très pâle et ne sortait jamais en plein soleil. Sa mère était normale... Qu'est-ce que son père était ?... Il ne le lui cachait pas, mais il ne lui en parlait pas vraiment non plus. Sauf quand elle buvait ce liquide rouge avec lui.

Je ne vous le cache pas, elle apprit bien assez tôt ce qu'était un vampire. Son père en étant un, elle ne pouvait que l'apprendre tôt ou tard. Ce fut donc très tôt. Et c'est grâce à cela qu'elle comprit pourquoi elle ne serait jamais... acceptée. Par les humains. Elle avait un infime espoir que les vampires ne soient pas comme ceux qui s'étaient retournés contre elle. Son père ne la rejetait pas, après tout. Alors les autres vampires n'avaient pas de raisons de le faire. Ô douce ironie. Son père savait qu'il aurait dû la prévenir dès le début. Mais il ne voulait pas qu'elle soit de nouveau blessée par la triste vérité de son existence... maudite. Elle voyagea beaucoup avec ses parents, pour son plus grand plaisir. Voir où sa mère partait la semaine la remplissait de joie. Et de curiosité. C'est sans doute de là qu'elle tient son goût pour les mystères. Courir dans les sites archéologiques était amusant, surtout quand c'était interdit. Mais elle faisait toujours attention à ne pas... abîmer... les objets trouvés lors des fouilles. Elle savait que sinon, elle aurait droit à une bonne fessée made in HungryMom. À côté, son père se chargeait de son éducation. Des cours par correspondances ? Autant tout faire lui-même, sa fille serait bien plus cultivée grâce à lui qu'avec des programmes ridicules. Il savait rendre ses cours intéressant pour sa fille. Il eut même la petite folie de lui apprendre le roumain. Il lui aurait bien appris le vieux roumain, mais cela ne lui aurait pas vraiment servi. En tout cas, c'était leur moyen à eu de parler sans qu'Ashleen ne comprenne, n'ayant pas beaucoup de notions de roumain. Les chenapans, qu'elle disait en leur tirant les oreilles. Mais il en a aussi profité pour lui donner quelques autres notions dans certaines langues, comme le français, l'allemand, l'espagnol... Autant dire qu'avec un père vampire qui sait comment rendre les choses intéressantes... c'est d'une facilité déconcertante d'apprendre des langues étrangères.

Elle passa ainsi ses années jusqu'à ses 18 ans. La fameuse année où elle devrait s'inscrire à nouveau dans un lieu pour côtoyer des gens et passer un diplôme. Elle en côtoyait déjà avant. Il fallait dire que la lignée de son père comportait pas mal de vampires, qui venaient parfois pour saluer leur créateur ou leur chef de lignée, bien qu'elle se doutait qu'il y avait quelque chose derrière, sachant que le jour suivant il n'était souvent pas présent, pour des raisons qu'elle n'allait pas lui demander pour l'instant, ne trouvant pas d'utilité à le savoir pour l'instant. Il lui avait déjà appris tant de choses, que ce soit scolaire ou non, comme par exemple, tout ce qu'il savait sur les créatures surnaturelles qu'il avait pu rencontrer dans sa très longue vie. Il fallait dire que pendant toutes ces années, elle avait eu le temps de voir les diverses demeures qu'il possédait, et tous les objets qui étaient stockés dedans. D'ailleurs cela lui avait fait un choc quand elle avait appris qu'ils étaient riches. C'était sa mère qui avait insisté pour vivre normalement. Il est vrai que dans le cas contraire, Apocrypha aurait pu être une peste pourrie gâtée à l'heure qu'il est. Enfin bon, elle choisit rapidement, et autant dire que cette université n'était pas à la porte à côté. Quelle bonne idée de choisir Oxford. Surtout pour faire la filière linguistique. Pourquoi un tel choix, me dites-vous ? Pour voir du pays. Et puis les problèmes d'argent étant inexistants... Sa mère se réjouissait pour elle. Son père également, bien qu'un peu sceptique au début. Et comme il n'y avait pas spécialement de critères si ce n'est que de passer un test pour être accepté... C'était une aubaine. Sa mère en profita même pour se placer sur des sites de l'Europe pour rester un minimum à proximité. Valeriu quant à lui décida de faire en sorte qu'elle soit accueillie chez un membre de sa lignée pour le temps qu'elle réalise ses études. Papa poule ? Tout à fait.

Mais avant de partir pour l'Angleterre, elle décida de faire un petit tour dans le lieu qui l'avait vu grandir pendant cinq ans, à Gravity Falls. Cela lui fit étrange de remettre les pieds dans cette maison. C'est... à la fois agréable et désagréable d'être chez soi. Elle y passa quelques jours. Elle se souvenait qu'elle n'avait jamais osé aller dans le grenier quand elle était plus petite car les cartons poussiéreux et les toiles d'araignées lui faisaient peur. Mais... Plus maintenant. Elle en profita donc pour le fouiller, car elle pensait pouvoir tomber sur des choses intéressantes sur son arrière grand-mère. Comme une vieille photo, des veilles affaires, etc... Et... Était-ce seulement un hasard si elle trouva, ce jour là, un livre à la couverture noire sertie d'une étoile blanche ? Mystère. Peut-être que c'était le destin. Ou un heureux hasard. En tout cas, elle l'emporta avec elle, dans ses affaires, pour aller en Angleterre. Cela lui ferait de la lecture si jamais elle arrivait à s'ennuyer. Même si elle avait, depuis un certains temps, développé une manie très étrange. Observer les gens avec une attention presque... dérangeante. Enfin, observer les humains. Leurs comportements. Elle s'amusait un peu de voir certains galérer. Sans doute le résultat de l'éducation de son père, qui lui disait toujours d'observer son environnement pour ne jamais se laisser surprendre. D'ailleurs... pourquoi lui avait-il donné des conseils comme ça ? Hum, elle le saurait surement un jour. Et bien plus tôt qu'elle ne l'aurait pensé.

Vivre dans une maison d'un vampire de la lignée de son père n'était pas un problème en soit, car cela lui évitait de faire faire des dépenses à celui-ci. Mais elle n'avait jamais vraiment été confrontée à la société vampirique de manière aussi... directe. Mais ce n'était pas pour lui déplaire. Bien au contraire. Vivre avec des vampires la fit de décomplexer de son côté avide de sang humain. Car oui, elle n'était pas très à l'aise avec sa nature de dhampire malgré toutes ces années. Enfin. Plus l'année scolaire passait, plus elle... Hum, ressentait des sentiments pour le vampire qui était chargé de la loger. Et étant donné que c'était la première fois qu'elle ressentait ce genre d'émotions, elle était assez gauche. Cela l'amusait très certainement. Enfin bon, nous ne rentrerons pas dans les détails de cette relation pour le moins... spéciale, donc passons. Suite à cela, elle s’impliqua plus dans le monde vampirique, posant des questions sur toutes les règles en vigueur, etc. Elle aurait très bien pu demander tout cela à son père, mais... Le déranger pour ça aurait été absurde. Même par les mails qu'elle envoyait régulièrement, voir même tout les jours à ses parents. Sa mère était toujours une pile électrique sur les lieux de fouilles. Sans doute parce qu'elle n'était allée que rarement en Europe pour voir ce qu'il y avait d'intéressant à chercher. Son père se contentait de suivre sa mère, et revoir de vieilles connaissances de son côté. Elle se demandait comment ce couple était possible, vu leurs deux caractères... Son père devait vraiment aimer sa mère pour la laisser faire ce qu'elle voulait sans rien dire.

Un jour qui se voulait banal, elle découvrit d'une bien cruelle façon que la vie ne faisait aucun cadeau. Elle ne savait pas trop comment, ni pourquoi, mais elle s'est retrouvée un matin, dans une pièce, attachée avec des chaines en argent, qui lui piquaient la peau. L'instigateur de tout cela ? Le vampire à qui elle avait cédé son cœur... Et un autre truc. Elle qui pensait avoir trouvé sa place... Grossière erreur. La trahison à un goût de cendres. Surtout quand elle vient d'une personne en qui on avait confiance. D'une personne que l'on aimait. La chute n'en est que plus dure. Plus amère. Il voulait se servir d'elle comme moyen de pression pour battre son père, mais aussi se moquer d'elle, elle qui croyait que les vampires appréciaient les dhampires, ces erreurs de la nature. Et il n'était pas le seul impliqué dans cette affaire. Devrais-je vous préciser qu'elle n'avait pas bu de sang depuis un certains temps, car elle n'avait pas le besoin d'en boire souvent, mais qu'elle arrivait à sa limite ? La faim du corps humain n'est rien à côté de la soif de sang d'un vampire. Vous pouvez me croire sur parole. Car passer plus de deux semaines seulement nourri d'eau et de bouts de pain en étant un dhampire... Sans doute est-ce pour cela que ses souvenirs de ces heures passées attachée et enfermée sont si flous... Mais elle se souvient encore du traitement qu'on avait infligé à son corps. Se faire prendre pour un punching-ball pour vampire, personne n'en à l'envie, croyez moi. Les côtes en prennent un sacré coup. Ou même les autres... os... Ou les... organes internes... Elle se souvient aussi vaguement qu'on lui ai passé son père au téléphone, sans doute parce qu'ils s’inquiétait de ne plus avoir de nouvelles par mail. Il lui avait sans doute dit d'attendre... Qu'il viendrait la chercher. Et son père... Tiens. Toujours. Parole.

Quand elle s'est réveillée, quelques heures après, elle était dans les bras de son père. Avec un goût métallique pas si désagréable que ça, mais pas autant que celui humain, dans la bouche. Il avait un air grave. Et sentait la cendre... et le sang. Il en était couvert. Le sien à lui et le sien à elle. Lui avait-il donné son sang pour qu'elle... puisse survivre de ses blessures internes ? Sans doute. Sans aucun doute même. Elle se sentait comme une petite chose fragile. Ce qu'elle était. Elle réalisait sa force et sa faiblesse. L'humanité. Le cœur qui bat. La vie qui s'échappe à chaque respiration. La mortalité. Eh. C'était ridicule. Elle faisait partie des deux mondes. Alors... Pourquoi fallait-il qu'elle soit rejeté des deux ? Pourquoi devait-elle subir tout cela ? POURQUOI, oui, POURQUOI ? Pourquoi son père ne lui avait-il pas dit directement ce que les vampires pensaient des dhampires ? Est-ce qu'il cherchait à ce qu'elle le découvre comme ça ? Et sa mère dans tout ça ? Pour quelle raison elle l'aimait ? Elle, une atrocité ? Le fruit de quelque chose d'interdit ?... Et c'est à cet instant que quelque chose en elle... se brisa définitivement. Irrévocablement. Son âme. Et jamais elle ne pourrait être réparée. Des larmes silencieuses coulaient sur ses joues. Son père avait de quoi se sentir coupable... et très énervé. Il n'avait exterminé qu'une partie des dissidents. Il n'était qu'à la face caché de l'iceberg. Et dire que sa fille avait été embarqué dans quelque chose qui ne le regardait que lui. Il avait beau avoir plein d'alliés. Il avait aussi des ennemis. Heureusement que des hommes de confiance gardaient sa femme à l’œil. Il ne supporterait pas de manquer de perdre une deuxième personne importante à ses yeux de sitôt. Sa petite fille... Il avait cru qu'elle ne survivrait pas malgré tout le sang qu'il lui avait donné. Heureusement qu'elle était... forte.

Apocrypha resta un bon mois alitée, le temps que le sang de son père qu'elle avait ingéré, et ce plusieurs fois, guérisse toutes ses blessures. Sachant que ses études étaient presque finies, elle décida de passer ses examens et de rester avec ses parents. Bien que plutôt amère suite aux révélations que son père dû lui faire, autant sur les dhampires que sur ce qu'il se passait en ce moment dans sa lignée. Quitte à suivre sans avoir de réel but ses parents, elle fouilla dans ses affaires ce qu'elle avait... et retrouva le fameux livre de magie noire qu'elle avait trouvé avant de venir en Angleterre... Elle décida de l'ouvrir et d'en lire le contenu. Ce qu'elle y trouva était... très intéressant. Si bien qu'elle prit comme décision de s'en servir, ne serait-ce que pour voir si les sorts inscrit dedans étaient véritable, ou si c'était tout simplement un livre ridicule, malgré sa rédaction fait main. Jusqu'à ses 22 ans, elle resta en Europe, et eu donc le temps de tester beaucoup de sort au hasard, ainsi que d'améliorer ses connaissance en langues... Pendant que son père faisait le ménage dans ses sous-fifres. D'ailleurs, il avait fait en sorte de convoquer tout ceux de sa lignée pour leur exposer la situation actuelle. Elle était également présente. Il le fallait bien. Beaucoup ont accepté son existante, mais certains étaient... très venimeux. Son père les a d'ailleurs répudiés, après un avertissement que s'ils continuaient, ils devraient se trouver un nouveau maître. S'il ne les tuait pas avant, bien sûr. C'était très instructif, comme expérience. Elle avait été détachée tout le long. Les vampires ne l'intéressaient plus. Elle ne les aimait pas. Sauf son père, évidemment. Enfin... Alterner entre la haine et l'amour, c'est assez étrange. Mais disons que l'amour est plus fort que la haine. Et lui qui pensait se racheter d'une chose dont il n'avait pas pu enrailler le commencement en lui faisant des cadeaux en tout genre pour ses anniversaires. C'est de là qu'elle tiens son collier.

En ayant assez de l'air de l'Europe, elle décida de rentrer à Gravity Falls pour voir ce que devenait sa ville natale. Telle ne fut pas sa surprise, en arrivant début juillet, de voir que la ville était très animée... Pour... son plus grand plaisir. Il n'y avait pas autant de monstres en Europe que dans cette ville. Fait étrange d'ailleurs. Enfin. Elle décida de vivre au jour le jour, sans vraiment se soucier de ce qu'il pouvait se passer de grave, vu que ce n'était pas son problème. Elle apprit d'ailleurs à se méfier des personnes encapuchonnées qui kidnappaient les gens après qu'ils aient vu une chose anormale. Pas vraiment envie de se faire kidnapper, non merci, elle avait déjà donné une fois. Elle fit en sorte de ne pas croiser ses anciens camarades de classe qui pouvaient toujours être dans les parages lorsqu'elle sortait pour chercher quelques petites babioles, aller au musée, à la librairie, etc. Il faut dire qu'elle n'avait jamais été dans ces endroits, ou alors elle ne s'en souvenait plus. Il fallait donc réarranger cela, sachant qu'elle voulait également faire des recherches sur ce qui était dans son livre, en partant du principe que si c'était son arrière grand-mère qui l'avait écrit, elle devait avoir pêché ces informations quelque part. Ce n'est que vers fin août qu'il se passa quelque chose d'encore plus intéressant. Oh, que oui. La venue de Bill Cipher, un démon. Mais pas n'importe quel démon. D'après ce qui était écrit sur son livre... Il ne pouvait être que le dream demon. Les jours qui suivirent cette intrusion furent les plus... Weird et amusant de sa vie. Elle qui n'avait plus vraiment le goût de l'amusement, ni même de la vie en général... venait de le retrouver d'une bien étrange manière. Cependant, cette réjouissance fut de courte durée, car aussitôt cela avait démarré que... cela prit fin à cause de la famille Pines qui devint un symbole héroïque. Quelques jours ce n'était pas suffisant. Il lui en fallait plus... Beaucoup plus.

Les trois ans qui suivirent furent assez riches en découvertes pour Apocrypha. Ne croyez pas qu'elle soit restée là à ne rien faire et à regarder les mouches voler. Oh, non. Pendant ces trois ans... Elle a retourné tout Gravity Falls dans les moindres recoins, pour en connaitre tout les secrets. Et elle a en partie réussi à trouver la plupart des secrets. Mais il en reste tellement... Surtout, la question quelle se pose est pourquoi les événements paranormaux se sont fait rare voire ont disparus pendant aussi longtemps, et pourquoi reviennent-ils seulement maintenant ? C'est un mystère. Dans tout les cas, actuellement, elle redouble pour la deuxième fois la dernière année d'High School. Pourquoi ? Parce qu'il fallait bien qu'elle occupe ses journées, rester à ne rien faire à par nourrir le corbeau de compagnie offert pour son dernier anniversaire, ce n'est pas amusant. Par contre, observer les lycéens et leurs problèmes... C'est plutôt drôle. Futile, mais drôle. Avoir de faux papiers n'était absolument pas un problème. Tout comme faire croire bien d'autres choses aux gens. Après tout, à Gravity Falls, ils sont plus crédules que dans le reste du monde. Encore un fait indescriptible. Mais très, très, trèèèès pratique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 779
Dollars : 2003
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 26
Who am i !

Secret Files
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

∑ La puissance du vampire tient à ce que personne ne croit à son existence. | Apocrypha

MessageSujet: Re: ∑ La puissance du vampire tient à ce que personne ne croit à son existence. | Apocrypha Sam 10 Déc - 3:16

Fiche validée

Bienvenue parmi nous! Et une deuxième fiche de validée je suis si fier de vous! :han: Et en plus c'est notre modo préférée qui me donne un peu plus de travail parce que cette fiche est super longue mais extrêmement complète. Description physique et morale au top. Je compte sur toi pour savoir doser tes pouvoirs et tes capacités en magie (mais je sais que tu feras du bon boulot :approve: ) J'aime beaucoup la relation très fusionnelle qu'elle a avec ses parents et j'ai hâte de voir l'évolution que tu feras d'Apocrypha face aux humains et même aux créatures qui l'entourent.


Magnet gun:
 
Le lecteur d'esprit:
 
Réplique du chapeau de Stan:
 
Ou autres choses au Mystery Shack






Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Préambule :: Présentations des personnages :: Validées :: Validées [OC]-