Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 06/10/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Lycéenne - 18 ans
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Pérégrinations d'une âme | Brandon

MessageSujet: Pérégrinations d'une âme | Brandon Ven 7 Déc - 20:27

Ft Brandon
Pérégrinations d'une âme



Jour 9, Gravity Falls (Oregon).

Le regard pendu au vide qui progresse parmi les ombres mouvantes, June ne dit mot, attristé par le manque d'éther que loue son équipe de cheerleader et la basse noblesse dont fait preuve certains enchaînement. D'aucun claquerait à son visage perdu le fait qu'il ne s'agit là que de cheerleaders et non pas de la cours Russe et pourtant, June demeure là, perchée sur cette barrière, le nez enfouit dans son écharpe et le regard vide. Tout lui semble fade et lais depuis plus d'une semaine si bien que, son contact avec un lycée qu'elle avait délaissé sept jours durant s'était noué dans une froide nonchalance qui n'avait sû laisser de marbre aucune des âmes le composant. Mais elle passe, cette reine sans couronne, errant à la manière d'un spectre éthéré, sublimé par les rayons solaire et les baisés des sylphides venu glisser parmi les ondulations d'ébène de sa frivole chevelure.
Si la belle semble ne plus appartenir au monde des vivants, c'est pour nouer avec cette sensation d'irréel qui s'accroche à ses pas, cristallisé autour d'un envoûtant regard qui ne trouve d'égal qu'en celui de Vénus. Ses airs fauves sont tombés à la manière d'un voile pour ne laisser apparaître que cet air gracile et délicat, si rare au commun des mortels et pourtant offert en ce jour par Daphné et Calypso. Elle passe, enjambant les criards pompoms qu'elle avait pas le passé tant affectionné pour embrasser d'un soupire las le chemin qui la libérerait de cet entraînement.

« Pines, tu prends la suite. Bossez sur les portés, ils sont laids.»


Pas un regard, pas un sourire, et ni l'arrogance ni cet air condescendant qui caractérisait tant certains de ses échanges ne su secouer cette voix trop tranquille, détachée, pour lui jeter au visage un sursaut de vie. Seul demeurait cette effrayante tranquillité ponctué ci et là d'une pointe de lassitude, étrangère à chacun de ses propos. June était d'un habituel si vif, sauvage, comment avait-elle pu tourner le dos à son tempérament impétueux pour embrasser... Ca ? Alors sa directive échoue aux pieds d'une inquiétude générale qui éclot en quelques murmures stupéfaits.
Elle avait pourtant essayée, le jolie June, mais les aiguilles du cadran chassaient peu à peu ce sourire forcé qui avait illuminé ses lèvres aux premiers pas effectué dans les couloirs et ce, pour contraindre son regard à ne s'attacher qu'à la nue immaculé et ses airs de coton pour en embrasser toute la douceur. Tout était si fade qu'elle ne venait à chérir cette simple vision le contact du vent venu griser son diaphane épiderme. N'était-ce pas lamentable ? Son sac top tendance aux airs de diva de tissus n'avaient plus même sa place dans sa liste d'objet à contempler et se voyait, brutalement, chassé par l'éclosion d'une fleur à l'approche de Mars. Elle deviendrait une naïve hippie à ce rythme là, ou un spectre déçue par la futilité de bien trop de chose. Accepte t'elle pourtant de courber l'échine face à la fatalité qui la guette ? Difficile à dire, mais le résultat la condamnerait à retrouver les étreintes de sa mère, bien loin des terres des vivants, elle en était certaine. Allez, ressaisit-toi, tu es forte June. Cette rupture avec ton âme ne pouvait te détruire, au contraire, elle ne pouvait que te renforcer ! N'étais-tu pas une Smilovski ?

Un soupire aux lèvre, la brune retourne vers les distributeurs pour quérir une boisson énergisante sur lequel elle darde un regard des plus méfiants. Borf. Ca suffirait. Il n'allait tout de même pas lui tenir rigueur du fait qu'elle n'ait pas dénicher sa marque habituelle, et si tel était le cas, elle la lui jetterait au visage. Voilà. Alors elle se hisse par delà une barrière pour y trôner souveraine, l'iris accroché à l'entraînement de baseball qui prenait place sous ses yeux et les échanges qui unissait ses joueurs. Cependant, lorsque celui-ci prit fin ce ne fut pas vers le capitaine que June se tourna mais bel et bien vers un blond à qui elle tendit nonchalamment la boisson.

« Cette fois, c'est à toi de jeter la canette à la poubelle.»

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 17/01/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Lycéen - 17 ans
Alignement: Neutre Bon
Inventaire:

Pérégrinations d'une âme | Brandon

MessageSujet: Re: Pérégrinations d'une âme | Brandon Dim 9 Déc - 14:21



Pérégrinations d'une âme
June
 


Cela faisait maintenant plus d’une semaine que Brandon et June s’étaient disputés devant la timide Raven. Il fallait dire, que le blondinet avait, durant quelques jours, eut encore la haine contre la belle brune, mais très vite la colère avait laissé place à un tout autre sentiment : celui de l’incompréhension.

Brandon n’était clairement le garçon le plus observateur au monde, mais, durant une discussion avec son ami punk, il avait remarqué que la reine n’était jamais absente. Le fait était que cette dernière n’était pas venue plusieurs jours durant au lycée. Accusant une quelconque maladie un peu trop coriace le blond ne s’était pas vraiment inquiété pour cette femme qui avait osé s’en prendre à ses amis verbalement. Pourtant, au fil du temps et de cette semaine sans elle, son absence le travaillait. Il avait même été assez fou pour se dire que ses mots avaient peut-être trop affectés Bunny ! Pourtant, rancunier, il s’était un bon moment conforté dans l’idée que c’était bien fait pour elle.

Quelle belle pensée rancunière qu’il avait eut ici. Pensée qui perdura jusqu’au retour de la belle.

La magnifique et intelligente June n’avait plus rien à voir avec ces deux adjectifs aux yeux de l’ancien roi. Elle avait bien évidement toujours une apparence impeccable et soigné, mais l’aura qu’elle dégageait depuis toujours semblait avoir disparu, pour ne laisser place qu’à une présence sans sentiment. Le blond avait pourtant cherché son sourire des yeux, n’importe quel sourire, mesquin ou joyeux, mais rien n’y faisait. Le batteur de l’équipe de baseball était dans la même classe que la demoiselle, qui se montrait en général très enjouée en classe, participant et étalant son savoir devant les yeux ennuyés du cancre. Mais depuis son retour, la savante s’était transformée en statut qui ne bougeait qu’une fois que la sonnerie lui demandait de le faire.

Ca avait interloqué notre curieux blondinet, qui malgré tout n’avait pas adressé la parole au petit lapin. Moins rancunier, il ne trouvait tout de même pas son compte à montrer une quelconque inquiétude pour la demoiselle. Et puis de toute façon, il se serait fait recalé par la demoiselle ou l’un de ses chiens de garde. C’est donc tout naturellement que Brandon avait continué sa vie comme à son habitude, quelques regards vers la demoiselle en plus.

Ce jour là, il était partit à son entraînement après avoir laissé ses amis. Comme à son habitude, il avait donné le meilleur de lui pour remplir comme il se devait le rôle qu’il tenait. Être batteur, au baseball, n’était clairement pas un rôle lambda. Il était clair que ce poste était l’un des plus importants du groupe, avec le capitaine. Et notre sportif s’évertuait à être toujours meilleur, d’abord pour la passion, mais aussi parce que son rôle dans l’équipe était certainement ce qui l’empêchait de se faire harceler par les brutes sportives.

A la fin de l'entraînement, il revint vers les gradins pour retirer son casque et s’essuyer le visage de sa serviette. Il se sentait sale avec toute cette sueur, et qu’est-ce qu’il rêvait d’une douche à cet instant. Alors qu’il s’apprêtait à partir, il remarqua une tête dépasser par la barrière, puis venir vers lui. C’était la capitaine des pompom girl, toujours avec cet air changé, qui lui tendait une canette de boisson énergisante.

“Cette fois, c'est à toi de jeter la canette à la poubelle.”, qu’elle disait la demoiselle, mais la canette est pourtant pleine.

Brandon haussa un sourcil et prit la canette en questionnant June du regard. Il se demandait ce qui lui prenait. Lui offrait-elle cette canette ? Ses paroles faisait pourtant référence à ce qu’il lui avait dit il y avait plus d’une semaine, mais la canette n’était pas vide. Elle ne semblait donc pas lui en vouloir, au contraire. Le blond eut un sourire en coin et ouvrit la canette pour boire quelques gorgées. Ca faisait du bien. Mais pourquoi faisait-elle cela alors ? S’en voulait-elle ? Ou bien lui avait-on fait un lavage de cerveau pour qu’elle soit ainsi changé ? Le geste avait plut au blond, néanmoins, il le trouvait assez étrange, voir flippant de sa part. Il était encore un peu sur ses gardes, et toujours un peu vengeur. Mais, comme elle avait fait un pas vers lui, et qu’elle ne semblait pas aller bien, il ne fit que la taquiner.

“Depuis quand le tyran offre des boissons aux tyrannisés, June ?”, pas de Bunny, ça montrait qu’il ne plaisantait qu’à moitié, la phrase était à prendre comme une interrogation sur son comportement. “Je te trouves bizarre en ce moment, que se passe-t-il ?”

Il savait qu’il allait probablement se prendre un vent, alors il s’approcha d’elle, se baissant pour être à sa hauteur.

“Tu as encore besoin de mes talents en couture ?”, une moquerie, un sourire. “Tu veux qu’on aille parler au calme ?”, la réelle demande. Il n’allait pas la lâcher, le curieux. Si elle voulait jouer la reine, qu’elle ne se montre pas aussi vulnérable. Sinon les vipères arracheraient bien vite les écailles de leur reine.

Il but le reste de la canette et la broya sous la main avant de la balancer dans la poubelle. Beau tir, Brandon.

“Je vais me changer, mais on se voit à la sortie, ok ?”

©️ Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 06/10/2018
Who am i !

Feuille de personnage
Rang (Groupe) / Age du personnage: Lycéenne - 18 ans
Alignement: Loyal mauvais
Inventaire:

Pérégrinations d'une âme | Brandon

MessageSujet: Re: Pérégrinations d'une âme | Brandon Dim 9 Déc - 18:11

Ft Brandon
Pérégrinations d'une âme



Je te trouves bizarre en ce moment, que se passe-t-il ?

Délaissant un instant les étirements des garçons tenu plus loin et des discussions qu'elle ne peut qu'imaginer à défaut d'avoir l'ouïe suffisamment fine pour les saisir au vol, June abat ses intenses iris sur le blond pour cristalliser au plus profond de leur homologue cette étrange expression qui a su surprendre, par cette grise journée, ses professeurs et collègues. Une nonchalance détaché, sublimée par les teintes d'un regard si particulier. Une vision arraché aux spectres errants sur le chemin de leur infortune. Un je-ne-sais-quoi d’irréel qui frappait pourtant le coeur avec véhémence pour embrasser les plus grands questionnements du bout de sa moue innocente. Etait-ce seulement possible d'imaginer pareil affres passer sur le visage de ce cracheur de venin ? Cependant, si le silence scelle les lèvres de la brune et éclipse les premiers mots du sportif au profit d'un dictame sourire qui se veut rassurant, l'approche de Brandon semble la faire vaciller. Et il s'incline, ce roi déchu, s'abaissant jusqu'à elle pour jouer de sourire. “ Tu as encore besoin de mes talents en couture ? ” June secoue doucement la tête et repasse sans un mot les plis de sa tenue de pompom girl, semblant soudainement travaillé par les caprices d'un tissus indisciplinés qui résiste, encore et toujours, au passage de sa main. Alors il lui propose de discuter au calme, loin du chaos du lycée et de ses oreilles indiscrète et c'est d'un hochement de tête qu'elle répond à l'affirmative, notant ce rendez-vous peu banal à la sortie des cours.

« ... »

Si l'échange semblait n'avoir eut aucun réel impact sur Smilovbitchy et sa froide majesté, il avait au moins pour mérite d'avoir secoué la brune et plaquer sur son visage quelque peu perdu un air plus féroce. Elle avait cherché à nouer sur son crâne le fantôme d'une couronne trop chérie mais n'avait pu, à dire vrai, occulter ces regards cristallisé autour de son visage lorsqu'elle avait délaissé le terrain de baseball pour retrouver sa propre équipe. Elle aussi avait besoin d'une douche malgré l'absence d'exercice, après tout ne s'était elle pas contenté d'observer et jouer de directive lors de cet entraînement ? Mais ses muscles étaient noués, les regards de son équipe fermement accroché à elle et il lui fallait trouvé refuge, il était vrai, sous une pluie brûlante. Rapide ? Sans doute moins que Brandon. Le capitaine était sortie la dernière des vestiaires après s'être longuement défaite des propositions à sortir que lui plaquait tour à tour ses partenaire de danse. Elles étaient inquiète, June le sentait, et elle haïssait ce sentiment d'impuissance qui venait racler le fond de sa gorge alors elle avait feint cette force inhérente à son pas lorsque Lisa, l'une des cheerleader les plus ancienne s'était permise d'insister, balayant d'un sourire qui se voulait tranquille cette ultime proposition au débriefing de l'entrainement autour d'une boisson chaude. June avait placé la carte maladie sur la table, glissant à mi-mot qu'elle ne voulait pas dispenser ses microbes à ses coéquipières à quelques jours du match.

« Je suis juste fatiguée, j'ai dû attraper la peste à force d'avoir Pines chez moi. Demain ça ira mieux ! Amusez vous bien ! »

Combien de temps tiendrait-elle comme ça ? Le sourire faux et le regard las ? C'est à peine si elle parvenait à soutenir le regard de son frère ou celui de son père, préférant se dérober à toute discussion avant de se voir acculé de question. Allez, soit forte. Il te suffisait juste de filer tête et dos droit jusqu'à la sortie, rassurer ce blond trop anxieux avant de tromper le temps au détour d'une balade et rentrer à temps pour esquiver Sam et Tristan. Ca passerait. Parfaitement. Ramenant ses longues boucles noires en un chignon défait,  retouchant brièvement son maquillage pour souligner un peu plus le pouvoir enchanteur de se regard trop perçant, June espérait perdre du temps, il fallait l'avoir. S'était-elle finalement dite que cette sortie auprès de Brandon était une mauvaise idée ? Carrément, et jouer de langueur pousserait peut être les nerfs du sportif à l'abandon de cette proposition. Elle enfile son large perfecto à frange et réajuste son collier de perle avant de finalement plaquer ses talons impétueux le long du lycée et de ses groupes trop bavard pour renouer avec cette noblesse caractéristique de ses pas mais, voilà, Brandon l'attend. Il faut dire qu'elle avait mit quinze minute à tout cassé pour se préparer l'énergique nymphe, faute à ce rythme de vie soutenue qui n'aimait décidément trop peu l'improductivité. Mouais. Au pire elle le sèmerait sur le chemin du retour d'un gracile "merci pour la discussion, bonne soirée". Pourquoi s'était-elle tourné vers lui d'ailleurs ? C'était totalement idiot ! Comment avait-elle pu espérer panser son coeur au contact de ses mèches blondes ? Avait-elle un instant espéré lui arraché la promesse de veiller sur Tristâche si elle disparaissait soudainement ? ...

« Lady !  »

Un jappement excité couronna l'approche de la cheerleader qui, instrinctivement s'abaissa pour accueillir la course folle d'un hybride beauceron / Berger allemand venu mettre à mal sa posture et un maquillage qu'elle tentait de laper à grand coup de langue. Wowowo. Quel était ce non respect ? Elle avait passé de longue minute à peaufiner ce teint impeccable ! Pas question de le voir mettre à mal par un clebs trop excité. « Caaaaalme.  » Tu parles, aucune autorité. Si le chien noue un instant avec une assise docile, sa queue battante défie ouvertement cet appel à la quiétude si bien que, lorsque June se redresse pour approcher Brandon, la chienne au poil jais et terre se précipite vers eux à toute allure, temporisé par une caresse énergique qui semble vouloir apaiser un peu cette joie bien trop tangible. « Si on peut éviter de se perdre en centre ville ça m'arrange, les cheerleaders sont parti prendre une boisson chaude et si mon père me croise avec un chien, il va être des plus circonspect. Bref, j'espère que tu as prit des notes en cours parce que pas moi. J'ai passé la dernière heure à dessiner ... »

Shame on you June. Shame ! Que l'on sorte la clochette et les huées accusatrice. Que l'on la jette en pâture aux lapidations, elle ne deviendrait jamais medecin à ce rythme là ... Et elle sentait déjà le jugement maternel peser sur ses épaules.  

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Pérégrinations d'une âme | Brandon

MessageSujet: Re: Pérégrinations d'une âme | Brandon
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Brandon Crombeen
» Brandon Dubinsky
» Signature de contrat - Brandon Prust
» (m) BRANDON QUINN - Lee Andersen - L'amour plus fort que la mort
» Le boudoir d'une favorite officielle - Amy of Leeds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Gravity Falls :: Propriété Municipale :: Highschool-