Vampires, gnomes, loup-garou et démons. Gravity Falls est une ville qui attire les évènements paranormaux. 3 ans après, les jumeaux Pines décident d'y retourner. Mais qui pouvait s'attendre à de telles conséquences...

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 802
Dollars : 2180
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 26
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage:
Alignement: Chaotique Mauvais
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 0:37







Le dernier jour de la fête foraine!


Ca y est, vous y êtes, c'est le dernier jour! Vous venez de comprendre certainement un peu trop tard que cette fête foraine n'est pas ce qu'elle parait être. Vous voilà tous réunis les uns et les autres dans le grand plan présentant dans la globalité la fête foraine. Les manèges. Il y a quelque chose de malsain ici, vous devez régler le problème, tous les gens de Gravity Falls sont réunis ici et la grande majorité se rendent au cirque. Vous devez arrêter cette fête foraine avant qu'il arrive malheur aux habitants mais par où commencer? Les dés ont décidés de vos équipes et de où vous vous rendrez après votre post d'introduction en groupe.

Faith - Apocrypha direction le Carrousel
Tristan - Dipper direction les Auto-Tamponneuses
Ava - Anoki direction les Auto-Tamponneuses aussi

La Jackalope a disparu depuis hier, Stan a annoncé la localisation de celle-ci à Dipper pour qu'il la retrouve au plus vite grâce au collier qu'il lui a mis. Son objectif est donc également de la retrouver, sait-on jamais, peut-être a-t-elle découvert quelque chose elle aussi?  Chacune de vos actions et vos paroles auront un impact sur l’issu des évènements. Le maître du jeu interviendra au cours de votre rp alors faites attention. Pour le moment, les personnes influencés par leur pêché sont: Apocrypha, Tristan et Ava, bon courage à leur coéquipier pour les raisonner~
Pour le premier post d'introduction en groupe, vous posterez après ce message puis vous pourrez vous rendre au manège correspondant un peu plus haut cité.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 367
Dollars : 873
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 3:57
participant 1Apocryphaparticipant2Allparticipant2In the fête foraine

F*CK THIS F*KING SH*T

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

Quand vous êtes en colère, comptez jusqu'à quatre. Quand vous êtes très en colère, jurez.
— Mark Twain
Comment faire simple quand on pouvait faire compliqué ? Tu n'avais pas réussi à chopper le coupable qui bidouillait les manège le soir dernier. Cependant, tu n'avais aucun regrets. Tu pouvais enfin dire adieu à ce foutu job de merde que tu avais eu la bonne idée de demander, en pensant que ce serait du gâteau. Grossière erreur. Tu en avais vu des vertes et des pas mûres, et tu en avais assez vu, assez fait, et assez vécu. Cependant... Tu avais quand même envie de voir comment allait tourner le dernier jour... enfin, la dernière soirée plutôt de cette fête foraine de l'enfer. La curiosité est un bien vilain défaut... Et nuit gravement à la durée de vie, aussi. T'étais pas sortie de l'auberge.

Pour la peine, ce soir, tu avais décidé de jouer un minimum la sécurité... En mettant une robe noire couverte de symboles de protection blanc. En tout petit. Le genre de truc qui passe pour un imprimé bien sympathique. Et c'était le cas en plus. Tu avais déniché cette robe il y a longtemps déjà, et elle était sympa comme tout. En plus, elle cachait très bien ton hématome dû à un cygne dans le dos et celui de la ceinture du train fantôme sur l'avant. Un collant, des chaussures compensée, ton sac à main, une coiffure pas trop chiante plus tard, tu étais dans la voiture pour aller a cette fête foraine de malheur. tu avais laissé de la nourriture à Hugin, et... hésité à envoyer un message à ton père. Au final, tu décida de lui mettre un minuteur. Le message ne s'enverrait que demain matin, si tu ne l'annulais pas avant. Un bon moyen de dire que c'est plus la peine de tenter de te sauver... Ah, pauvre papa.

Tu te gara au parking, bien près de la sortie si jamais tu devais te barrer rapidement, et tu sorti de la voiture pour aller vers... Le centre de l'action. Là où tu trouvais que ça devenait insupportable, autant niveau douleur que... malaise.

●●●

Tu le savais, hein ? Evidemment que tu le savais. Alors peut-tu dire pourquoi... OUI, POURQUOI. Tu étais revenue. Dans ce truc. De merde. Qui craint. T'es maso, c'est ça ?... C'est pas croyable. Pauv' tâche. T'aurais dû rester chez toi. Mais naaaaan, t'aime bien te foutre dans la merde, pas vraaaaaiiii ?! Beaucoup trop curieuse pour ton propre bien... Oui, beaucoup trop... T'avais envie de te donner des baffes. Les manèges te cassaient les couilles. Les gens te cassaient les couilles. Tu te cassais les couilles. Tout te cassais les couilles. Mal de tête de merde, manèges de merde, vie de merde... MONDE DE MERDE. idftsjphijuzràethu. Tu grinçais des dents, coincée dans cette foule d'humains, qui te donnaient tous, sans exception, et non humains aussi, des envies de... meurtre. VOUS ÊTES TOUS DES ABRUTIS SANS CERVELLE. BORDEL.

Tu HAIS cette ville. Tu HAIS ces habitants. Bon, pas la peine de continuer. Tu HAÏSSAIS LE MONDE ENTIER. ALL OF THESE INSECTS. They deserve to die. In pain. Extreme pain. With fire. AND MORE PAIN.

« TSSSSK. »

Tu en avais marre de cette masse d'humain autour de toi. Tu joua des coudes violemment, quitte à casser quelques côtes, et écraser sans pitié quelques pieds pour t'éloigner de toute ces merdes. Ils ne méritent que la... Tous. Humains. Et Vampires. ET monstres. Personne ne semble vouloir accepter ton existence, alors... Tu supprimerais la leur. C'est tout ce qu'ils méritent... OUI, TOUT. THE END OF THEM. OF EVERYTHING. Tu te dirigeais vers un coin moins bondé avant de n'arracher la tête à... Tout le monde. Ils devaient tous disparaître en souffrant. Pas d'un seul coup sans douleur. Qu'ils ressentent ce que tu ressens depuis des années. Cette souffrance... Cette haine...

« Dacă aș putea de ... »
(Si seulement je pouvais les...)

Tu écartais tout le monde de ton passage avec violence. Et si certains étaient tentés de répliquer, ils étaient tout de suite découragé par un regard à la fois glacial de haine et brûlant de défit. Qu'ils te cherchent... Il n'allait pas être difficile de te trouver, aujourd'hui.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 54
Dollars : 188
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 11:09


Début du dernier jour

Feat les pigeons ♥

Inventaire : Harley-Davidson, Lunettes de soleil
641 mots

Ah, la fête foraine. C'était enfin le dernier jour. Ce moment tant attendu. Le moment où il y aurais un max de pigeons à plumer. Et en plus en soirée. Où comment passer un peu plus inaperçu que la dernière fois, vu que c'était en pleine journée. Tu allais devoir faire preuve d'un peu plus de discrétion cette fois. Tel un ninja, il te faudra te faufiler dans les allées, à travers les gens, en volant... oh, non, en empruntant leur précieux porte monnaie pour un temps indéterminé. Tu le leur rendra... Un jour... Peut-être... Comme ta moto... Naaaan. C'était ta moto. A toi, et à personne d'autre. Ton petit bébé. Tu devrais peut-être faire un contrôle technique, bientôt. Histoire d'éviter qu'elle ne tombe en panne, ou pour détecter un problème. La routine. Il faut savoir garder son moyen de fuite en bon état, après tout. Ouep...

Pour l'occasion, le club était désert. A part quelques habitués spécifiques qui s'en foutaient. C'était donc l'heure de... fermer. Tu fis un brin de ménage sur le bar avant de te décider à prendre les clefs pour fermer la porte du club, faisant un signe à Tats qui partait. Le gérant n'était pas très regardant, enfin bon, tu étais un minimum honnête quand tu travaillais... Pas bénéfique de voler la caisse, ahah. Et puis de toute façon la plupart des habitués avaient une ardoise, donc... Rien à prendre. Tu fis gentiment partir les traînards avec un sourire des plus aimable que tu savais faire avant de fermer définitivement le club pour la journée. Ah, les bagarres... T'allais pas en manquer pendant tout le temps où te sera dans cette ville de dingues.

« Bueno, vamos a por el plumaje. »
(Bon, c'est parti pour le plumage.)

Tu frappa tes mains entres-elles en les frottant avec un petit air satisfait. Tu sorti par la porte de derrière, enfourcha ta moto, et hop, t'étais en route pour la soirée la plus rentable de la semaine. Avec de la chance tu tireras des lots sympa dans tes prises... Yay.

●●●

Lalala~ Oh mais dis donc, c'est une belle montre que ce mec a là... Mhhh... Une diversion...

« Madre de dios ! C'est quoi ça ! »

Tu pointa du doigt un truc inexistant, et ces cons, ils y ont cru. Tu délesta ta cible de sa montre et de son porte monnaie, en plus de quelques autres passant, avant de t'éclipser pour ne pas te faire prendre. Le paradiiiis. Tu vola au passage une glace à un gamin qui ne faisait pas attention. Hum, sympa le goût. C'était quoi comme parfum ?... Groseille ?... Naaaaan ? Si ? Pas croyable. Tu regarda la file d'attente pour la bouffe... Ohoh... Tu la longea, laissant tes mains baladeuses faire le travail, pendant que tu avais la glace entre les dents pour faire ton boulot. Et personne n'a rien remarqué... Trop obnubilés par la nourriture en attente, sans doute, eheh... Tu ne demanda cependant pas ton reste, sachant que tu avais encore pleins de gens à plumer. Quand il n'y aura plus de portes monnaies avec des billets vert, tu passera aux bijoux et aux fringues. Même si tu avais déjà volé trois montres de marque. Ce n'était pas assez. Il t'en fallait plus. PLUS DE THUNE, YEAH !

Mais t'allais avoir du mal à trimbaler tout ça à moto. T'allais avoir la hotte du Père Noël à force. Oh mais, oui, un saaaaaac... Parce que ton soutif ne pouvait pas contenir plus de portes monnaies... Et tes poches de veste et de pantalon non plus. Faire le tri dans ce qui ne se vendais pas. Oui, bonne idée... Se débarrasser des inutiles. Trouver un coin tranquille pour faire tes comptes... Avant de reprendre le déplumage.

awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 211
Dollars : 2308
Date d'inscription : 11/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 17 ans
Alignement: ???
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 11:45
Hi Diddle
Dee Dee~♪


Objet/s:
Cape de visibilité partielle
Téléphone Portable
Totem Faucon


« The whole fairground with all its memories would soon be smashed into the dust. »


Le dernier soir. Cette foraine allait enfin connaître sa fin, elle était bien trop dérangeante pour la laisser plus longtemps commettre ses méfaits. Il l'aimait bien, c'est vrai, il avait passer du bon temps là-bas mais il y avait des limites à ne pas dépasser et malheureusement pour elle, l'influence qu'elle avait eu sur lui lui avait fortement déplus et il n'est jamais bon d'avoir un blond comme lui aux trousses. It's time to say goodbye. Dipper devait avoir raison, il venait de libérer Tristan d'un fardeau, il allait s'assumer davantage et montrer qu'il avait raison, que le bizarre n'était pas une mauvaise chose, que certaines créatures méritaient la sympathie d'autrui, que tout le monde avait sa place et surtout il allait aider les habitants de Gravity Falls à ne pas tomber dans le piège de la fête foraine! Quoique....ça, c'était probablement déjà trop tard.

Il avait manqué d'encastrer sa voiture en la garant, heureusement il avait réussis à épargner à celle-ci une mort tragique. Elle était si jeune et neuve, ce serait dommage tout de même. Il avait bientôt été rejoins par le brun qui ne le fit pas attendre plus d'une minute, il aimait vraiment sa ponctualité, non, rectification, il arrivait toujours bien en avance surtout quand il était motivé, par exemple, ici, c'était le cas. Quoi de plus normal quand on a une fête foraine aussi étrange et dangereuse en ville. Pourtant quelque chose n'allait déjà pas à peine avait-il passé la grande porte. La douleur....la douleur était absolument...atroce, il se maintenait la tête en jurant. CA suffit! Ça n'a que trop durer! Si personne ne résout le problème, lui, il s'en occupera! Il détestait souffrir ainsi, qui aimerait en même temps? Il n'était pas le seul on dirait, pourtant leur mal de crâne à eux passait, pas le sien. Uuuugh! Non certains semblaient plus affecter que d'autres. Pourquoi il ne laisserait pas se débrouiller le pines pour changer, hein? il n'avait pas besoin de lui tout de même?! il savait très bien s'y prendre tout seul! Tout ça c'était sa faute! Il ne serait pas là à jouer les nounous si ce n'était pas pour lui.

Ils essayent de le contrôler, encore une fois, comme dans le chapiteau, oh non, hors de question! Ils étaient peut-être faible physiquement mais mentalement c'était une autre histoire! Une fois mais pas deux, allez résiste, résiste. Il marche aux côtés de son ami jusqu'au plan et l'observe. Il lui avait dit où se trouvait Toblerone alors il devrait allez là-bas. Auto-tamponneuses....Non non, ce n'est pas là-bas. Qu'est-ce qu'on s'en fiche, elle s'est elle-même foutue dans la merde autant allez se défouler un peu aux auto....Non non! Tristan était une nouvelle fois extrêmement silencieux, son sourire était toujours présent mais c'est comme si celui-ci était figé, le calme avant la tempête, une colère contenue pouvait être encore plus destructrice qu'un colère extériorisée, la bombe était activée mais quand au minuteur et à quand elle exploserait...dure à dire. Sa main se formait en un poing de temps à autre avant qu'il détende à nouveau ses doigts et ainsi de suite, il ne regardait pas autour de lui en mode parano, non, il regardait droit devant lui, fixement, ne faisant même plus attention à si son ami le suivait ou non. Et dire qu'il ne fit même pas attention à Apocrypha, Anoki ou même à ce garçon du staff qu'il avait rencontré le deuxième jour. Non, il se contenta de plaquer son index sur les auto-tamponneuses.

-Là bas. Cette fois, on y va.

Le ton était dur, froid, autoritaire même, il n'acceptait aucun refus, d'ailleurs le garçon se dirigeait déjà vers la direction du manège sans même attendre de réponse. Cette fois, ce n'est pas Tristan qui suivait Dipper comme un gentil toutou, non, là les rôles s'inversaient, pour son plus grand malheur et celui de la pauvre Jackalope qui allait attendre encore un peu avant de pouvoir être sauvé de ses ravisseurs.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3412
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 15:30
our last dayft. all of them
Ça y était, le grand jour. Le bouquet final de la grande fête foraine.
Au début de la semaine, notre oiseau aurait été ravi, à la limite de sauter de joie en entendant la nouvelle. A présent, avec les derniers évènements, il n’avait plus si hâte de devoir se lever le matin du jour J.
Après sa course poursuite avec un mystérieux homme qui s’était complètement volatilisé, une migraine qui s’était dissipé dès qu’il avait été assez éloigné de la fête et une journée en soit pourrie, il avait préféré ne pas réitérer l’expérience le quatrième jour. Il avait travaillé uniquement dans la matinée, était rentré chez lui et avait dormi sous un livre. Au réveil, il avait vaguement rangé son salon, tournant en rond comme une bête en cage sans savoir quoi faire.

Quelque chose n’allait pas avec cette foire, il en était à présent certain. Il n’avait pas été exposé à un immense danger jusque là, heureusement pour lui, mais aurait-il la même chance ce jour là ? Il fallait qu’il aide si jamais les choses tournaient au vinaigre, il fallait qu’il sache –ô douce curiosité dévorante–.

Les forains ne lui avaient pas paru plus suspects que d’habitude, mais son expérience avec les humains n’étaient pas non plus assez développée pour en être sûr.  Cela devait provenir des manèges. Les étranges écritures qui étaient apparues d’elles-mêmes sur un mur durant sa course poursuite en étaient la preuve ! Et ces murmures… Ils lui revenaient par petit bout depuis la première fois qu’il les avait entendus. Il était quasiment sûr de leur signification, bien que celle-ci lui restait floue.
Qu’est-ce que cela voulait dire ? C’était une mise en garde. Mais pourquoi ? Contre qui ? Et cela le concernait-il lui ou bien était-ce un message laissé là pour qui pourrait le voir ?

Débordé de questions sans réponses, le jeune métamorphe s’était habillé en vitesse et avait laissé son instinct prendre les commandes.

Il ne travaillait plus pour le compte des forains, mais cela ne l’empêchait pas de mettre les pieds dans leur terrain de jeu. Ses pas le guidèrent vers l’entrée principale et il jeta un regard inquiet aux voitures garées en vrac dans le parking. Même l’air joyeux qui entourait auparavant le chapiteau et l’ensemble des manèges avaient disparu, laissant place à un bruit de vent peu rassurant, mêlé à la musique des attractions, brouhaha incohérents.

Le blondinet paya sa place et entra à l’intérieur. Et il regretta. Balloté par la foule, il fut rapidement emportée par cette dernière. Son souhait le plus cher à cet instant : esquiver cette horde au plus vite, peu enclin à se faire bousculer comme un vulgaire poisson dans un banc de sardine. Il aperçut peut-être quelques silhouettes familières mais il n’y fit pas plus attention que ça. Il devait en apprendre plus sur ces attractions.

Le mal de tête était revenu, plus appuyé que la fois précédente. Sa tête commençait aussi à lui tourner. Il avait prévu le coup, ses ailes étaient maintenues plus fermement que l’avant dernière jour. Elles ne s’échapperaient pas.

Il n’avait pas pensé, par contre, que le vêtement lui couperait si facilement la respiration.


« Dacă aș putea de ... »


Une voix lointaine, à l’écart, parvint à son ouïe fine qui ne supportait plus les cris et le bruit.
Perdu dans la foule, sans trouver à quoi se raccrocher, le semi-oiseau se concentra vers la source de la voix. Elle avait beau être peu accueillante, elle n’en restait pas moins une voix qu’il avait déjà entendu quelque part. Redoublant d’effort, le petit blond balloté par les humains parvint finalement à y échapper.

Un éclair roux passa devant lui sans même qu'il ait eu le temps de le voir venir. Sa vision aussi se troublait ? Aw nah, man, not now !

Il trotta jusqu’à un coin, direction de laquelle provenait la voix.
A bout de souffle, il posa ses yeux sur la silhouette qui se trouvait devant lui.


Jeune femme… Peau pâle, cheveux argent,


« …Apo…crypha ? »


Le danois posa une main sur sa cage thoracique, tirant le tissu discrètement en cherchant à reprendre sa respiration, la bouche grande ouverte pour inspirer le plus d’air que possible.

Elle avait l’air moyennement contente, ou bien était-ce dû à son apparition, mais le blond ne s’en soucia pas vraiment, occupé qu’il était à rester concentrer. Pas bouger les ailes, pas bouger. Cette fichue céphalée allait disparaître, souffle un coup et on verra ça. Il avait des dolipranes dans la poche intérieure de sa veste. Il en avait même pris un avant de partir, au cas où. Ils étaient pour le moment inefficaces, mais si besoin était, il n’hésiterait pas à s’en prendre un ou deux autres de plus. Parfois c’était juste une question de dosage pour que le médicament fonctionne sur son métabolisme. En général. Il mordilla sa lèvre inférieure en sentant les plumes piquer sa peau de l'intérieur, tentant de le convaincre de les laisser sortir.


« Oh gosh, why now..! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 417
Dollars : 4498
Date d'inscription : 16/12/2016
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans
Alignement: neutre bon
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 18:36
◄► Début du dernier jour ◄►
Running through the parking lot
He chased me and he wouldn't stop
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Grabbed my hand, pushed me down
Took the words right out my mouth
Tag, you're it, tag, tag, you're it
Can anybody hear me?
I'm hidden under ground
Can anybody hear me?
Am I talking to myself?
Saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."
He's saying,
"Tag, you're it, tag, tag, you're it."

Bordel de merde !

Au moins le ton était donné. Anoki n'était pas du tout, mais alors pas du tout de bonne humeur. Certes, pas au point de vouloir refaire la tête du premier venu, mais il avait sacrément les boules. Être confiné dans sa propre demeure par ni plus ni moins que son simple employé alors qu'à l'opposé de la ville se tramait une merde monumentale. Au lieu de pouvoir aider, il était enfermé tel un gamin puni. Mais putain, il y avait des choses plus importantes dans la vie que la simple guérison de quelques blessures alors pourquoi ce crétin de Kanen restait sur ses positions.

Non seulement il lui avait confisqué les clés de sa voiture, mais en plus il c'était permit de s'installer chez lui et même de ramener du travail. Face à cela, Anoki avait activé son mode larvaire mais son apathie se calma quelque peu quand son vice-président lui autorisa une visite dans leur réserve pour discuter avec sa grand-mère. Elle n'était pas très loin de Gravity Falls et cette journée de repos était idéale pour renouer avec ses racines. Mais il sembla que la vision d'un petit-fils couvert de bandages eu le don de traumatiser la vieille shamane car le jeune homme quitta les lieux avec une tonne d'herbes médicinales. Bref, le quatrième jour de la fête foraine se passa sans lui.

Le cinquième en revanche...

Préparant quelques cigarettes de tabac mélangé à de la sauge, il c'était préparé pour le grand jour en faisant croire à une convalescence acceptée mais dès qu'il avait put, il avait profité d'un moment d'inattention de la part de son ami pour lui soutirer les clés de sa moto. Ce crétin était tellement focalisé sur celles de la voiture, qu'il en avait oublié de cacher les siennes.

Démarrant en trombe sa monture improvisée, il failli être arrêté par son geôlier si sa petite sœur n'était pas intervenue. Merci Chenoa, il lui revaudra cela. Et pendant que le bolide à deux roues s'éloignait, le grand amérindien porta ses mains à sa tête.

« - Apocrypha va me scalper pour cela. »

« - Mais non, tu ne risques rien Kanen. Elle ne pratique pas tes coutumes. »

« - ... Pour ta mauvaise blague, tu es punie deux jours de plus.

Fut la réponse de la plus jeune de Lawrence qui passa une main réconfortante dans le dos du plus âgé.

Voilà donc comment le blessé arriva en trombe sur le parking puis à la fête foraine. Armé de toute sa malchance et de son courage, il entra dans ce lieu maudit. Un pas dans ce merdier et il se sentait déjà oppressé. Ça allait être comique pour la suite des événements.

Oh miracle, le retour de la migraine. Comme si ça ne suffisait pas. Bon c'était quoi la suite ? Un cinglé qui allait l'attaquer ? Trop tard pour le coup, il y était déjà passé. Il sorti alors l'une de ses cigarettes et l'alluma avant d'en prendre une bouffé.

« - Tu as intérêt à fonctionner ou sinon je fous le feu à la maison-longue de la vieille... »

fit-il dans un murmure alors que des volutes ressortaient au rythme de ses paroles. Le tabac, cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas goûté et ce goût ne lui avait pas manqué. C'est donc avec sa clope au bec qu'il aperçu au loin son amie. Oups, changement de direction ou il était certain d'être éjecté à coup de pied au derch, d'autant plus que la demoiselle semblait de fort bonne humeur. Mieux valait faire profil bas et continuer ses recherches dans l'ombre. Par contre, hors de question de monter dans les manèges, sa dernière expérience n'ayant pas été des plus cordiales. Il recroisa vite fait le petit blond qu'il avait vu plus tôt et une furie rousse. Mais pas le temps de s'attarder là-dessus.

Non, pour le moment il y a des emmerdes à trouver. Mais l'aide pour être demandée. ~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 463
Dollars : 307
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 22
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 16 ans
Alignement: Loyal Neutre → Neutre Absolu
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 20:23
Not safe !
#Tristan
Après cette journée s'étant terminée par une étreinte des plus amicales, Dipper avait passé sa soirée chez Tristan pour... étudier.

Le voilà sur le parking. Tristan l'avait devancé, il fallait dire que ce type était toujours en avance. Et Dipper aimait ça ! Ce n'était jamais agréable d'attendre quelqu'un. Encore plus lorsque l'on a convenu d'un Rendez-Vous.
Entre les voitures, il ne doutait pas que son meilleur ami avait un peu trop forcé sur la pédale d'accélération. Il trottina presque vers lui tant il était excité par le grand final. Aujourd'hui, ils allaient mettre à mal la fête foraine.
Mais un check de bro s'imposait avant. Histoire de le saluer dignement.

▷ Sup' dude.

Relevant ses sourcils de manières suggestive, il décrocha son sac de son épaule pour fouiller à l'intérieur. I've got the plan. Il déroula alors une liste plus longue que son bras. De nombreux dessins. Des écritures inconnues.




Dernière approbation de son acolyte et ils étaient partis ! Quoi ? En plus d'avoir check s'il n'y avait personne autours d'eux à les écoutés leurs paroles étaient incompréhensibles ? Code secret bien-sûr ! Les deux bougres avaient prit leurs précautions depuis le troisième jour. Ils avaient potassés et bien apprit leur leçon. Tristan avait été époustouflant d'ailleurs. Apprendre une langue écrite et orale en un soir, c'est pas rien. Le Pines lui avait au moins eut l'avance de l'écrit...
C'est bien pour ça que les deux s'entendaient si bien. Deux petits génies. Avoir quelqu'un qui réfléchit aussi vite que vous est agréable. Et ce n'est pas la première fois que Tristan démontre ses capacités. Y'a qu'à voir ses notes en science pour le comprendre.

Bref.
Les voilà à l'intérieur. Et. Quelque chose n'allait déjà pas. Enfin, pas pour lui. Dipper se portait comme un charme, mais ça ne semblait pas être le cas de son ami.
Il jurait, se tenait la tête.......... oh non ! La fête foraine tentait déjà de le contrôler !! Peut-être même qu'elle étai tune entité vivante et ait deviné ce qui se tramait chez eux !! Non, maybe le directeur avait posté des caméras de surveillance de partout ! Vite, ils se devaient d'enfiler la cape de visibilité parti-........ trop peu fiable.

Le plan de la fête foraine. Dipper commença alors à se diriger vers leur premier lieu de destination comme conve- Tristan ? Attendez... il était pas en train de pointer de son index les autos-temponneuses quand même ? ON AVAIT DIT NON !!!!

▷ Là bas. Cette fois, on y va.
▷ Attend tu déconne là ! On avait dit qu'on allait d'abors là ! T'étais d'accrod y'a même pas cinq minutes !! Tristan, remember the plan ! Hého tu m'écoutes ?! TRISTAN ! Mais te barre pas !!!!!!

Tel un chiot apeuré, Dipper se jeta aux trousses de son ami ne faisant lui aussi pas attention aux autres. Le blond était contrôlé, c'est certain. Mais déjà... alors mêmes qu'ils n'avaient pas pénétré dans un manège...
Mais il avait beau lui crier dessus, il ne l'écoutait pas. Il a même tenté de la tirer en arrière !! S'accrochant à lui de toute ses forces, y mettant tout son poids. Mais ses chaussures grinçaient au sol, trainé comme un vulgaire sac.
Tin, c'est qu'il avait de la force cet enfoiré ! Il devait jouer le tout pour le tout. Taper là où ça fait mal. Come on, il te connait par cœur...

▷ Tristan ! T'es en train de te faire influencer ! Ne vas pas là bas !....... pense à Jackalope ! Le lapinou est en DANGER !!

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 367
Dollars : 873
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 20
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 21 ans (26 ans)
Alignement: Neutre mauvais
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Lun 19 Juin - 23:14
participant 1Apocryphaparticipant2Allparticipant2In the fête foraine

F*CK THIS F*KING SH*T

#660033

∑ Inventaire

‒ Lunettes teintées x2
‒ Téléphone

Quand vous êtes en colère, comptez jusqu'à quatre. Quand vous êtes très en colère, jurez.
— Mark Twain
Tiens donc, quelqu'un se mettait sciemment sur ton chemin. Tu observa froidement celui qui te faisait face, et qui allait donc... Se faire éjecter sur la lune ? Mh... Peut-être ?... Ou alors... Se faire arracher la tête à l'aide d'une ruinée de phalanges ?... Eh... Les options sont infinies et limitées à la fois...

« …Apo…crypha ? »

Tiens, il semblait presque asthmatique, le Faith qui te faisais face. Tu avais limite pitié de lui. Autant que la fois où tu l'avais rencontré avec ses bégaiement, pour une créature de 90 ans... Mais il restais en travers de ta route. Et on ne se met pas sur ton chemin. Fin bon, tu l'appréciais un minimum quand même. Même s'il avait voulu te carotte des infos gratuitement sans en dire plus sur lui et son espèce. Pas le meilleur moment pour le croiser. Mais il semblait tout sauf dans son assiette... Bon, il ne se mangerait pas un pain dans la face pour s'être interposé entre toi et... Et quoi d'ailleurs ? Tu voulais faire quoi de base, tel Hulk en mode vert ? Comment détruire le monde ? Mais eh... Non. Ce n'est pas ça. PAS ÇA DU TOUT. Il était où l'amusement ? Tu voulais voir le monde brûler... EN ENTIER. PAS UNE PETITE PARTIE. LA FÊTE FORAINE, CE N’ÉTAIT PAS ASSEZ. C'ÉTAIT LE MONDE QU'IL FALLAIT VISER. EN GLOBALITÉ. PAS CET ENDROIT PAUMÉ. Wait a minute... Mh... Paumé... Mouiiis... Mais c'était un endroit particulier. Très particulier... Mais l'heure n"était pas encore venue.

« Oh gosh, why now..! »

Ah oui. C'est vrai. Tu soupira... Avant de chopper Faith sans gentillesse pour l'éloigner un peu de cet endroit trop bondé. T'avais pitié de lui. Il était énervant. Il ne sait pas se démerder tout seul ou bien ?... Tu grinçais des dents. Il fallait t'occuper l'esprit avant que tu ne cède à la tentation de tout casser comme Hulk.

« Évite de... clamser. Ça serait... agaçant. »

Tu ne savais même pas pourquoi t'étais en colère. ET ÇA, C'ÉTAIT PUTAIN DE CHIANT. ENCORE PLUS CHIANT QUE CE $%*£#° DE MAL DE CRANE DE MERDE DÛ AUX MANÈGES DE %ù*£$€#@. Tu augmenta la pression que tu exerçais sur le bras du métamorphe sans t'en rendre compte. UN ENDROIT AÉRÉ. ET PLUS VITE QUE ÇA. Tu écrasa encore quelques pieds pour passer, parce que les gens ne s'écartaient pas assez vite à ton goût. Tu n'étais pas patiente. Tu le lâcha enfin une fois que la densité des créatures... NON. Insectes. Soit moins élevée.

« Bon, ça va mieux là ?... »

Tu croisais les bras en tapant du pieds en regardant les passants d'un œil noir quand ils vous regardaient trop longtemps. Tous des déchets. Et tu te foutais bien de savoir si Faith allait bien ou non. Ce n'était pas ton problème. Il n'était qu'un prétexte. Peut-être que tu allais comprendre quelque chose avec une créature à tes côtés... Si tant est qu'il ne te poussais pas à... Lui casser le nez. Ça te démangeais. VRAIMENT. De refaire... LE PORTRAIT A QUELQU'UN.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 187
Dollars : 3412
Date d'inscription : 26/03/2017
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 91 (looks like he's 30 tho)
Alignement: Neutre, bon.
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Mar 20 Juin - 0:22
our last dayft. all of them
Gaah, il fallait qu’il se débarrasse de ce vêtement qui lui compressait la poitrine ! Viiite… Il suffoquait, il avait chaud –et bien qu’il aimait la chaleur, celle-ci n’était que désagréable et n’améliorait pas son état– et sa tête ressemblait à un sifflet à ultrason pour chien à chaque mouvement qu’elle amorçait. Ce n’était pas une sensation qu’il voulait expérimenter plus longtemps, c’était sûr… Il devait avoir l’air d’un asthmatique en manque de son pchiit bleu, mais il n’avait qu’à défaire tout ça et ce serait fini… !

Le blondinet qui se tortillait pour atteindre les agrafes dans son dos –pas la plus brillante des idées, de prendre la taille en dessous, fallait avouer– se fit soudainement… Soulever du sol ? Non, pas exactement, mais une poigne de fer l’agrippa et il fut tirer de nouveau dans la foule. Non, tout sauf ça ! Il venait de s’en tirer et-… !



« Évite de... clamser. Ça serait... agaçant. »


Mourir, lui ? Il ne se ferait pas avoir par une saleté de binder dans une fête foraine malveillante, hors de question ! Diantre, si on le laissait juste se remettre sur ses pieds et se débarrasser de l’encombrant vêtement qui restreignait ses poumons d’air.
Apocrypha était un étonnant bélier à travers la foule, qui lui laissait un large chemin pour passer. Sa main, par contre, serrait de plus en plus fort son bras. Faith n’allait pas couiner comme un nourrisson, mais dès qu’il l’eut pu, il dégagea son bras de l’étreinte féroce de la jeune femme. Ou plutôt, son être entier. Il n’eut pas besoin d’y mettre beaucoup de force car elle avait décidé de le lâcher à cet instant. Déjà qu’il manquait de se casser une côte avec ses propres bêtises, pas besoin que quelqu’un ne le fasse à sa place.

Incapable de s’exprimer correctement avec le souffle coupé, il leva son index devant la femme aux cheveux argents pour lui indiquer d’attendre une seconde.

Elle les avait menés dans un coin plus tranquille –et surtout plus aéré, dieu merci. Le danois jeta un coup d’œil autour d’eux avant de passer son pull au dessus de sa tête et… CONSARN IT. Il n’avait pas le temps, il voulait de l’air. Il tira sur la matière élastique qui finit par craquer lorsqu’il y mit un peu de force –et de serres acérées, faut pas rêver, la matière est trop résistante pour sa forme humaine dans cette état.– Sitôt que le tissu eut sauté, avec une poignée de boutons et d’agrafes, il inspira le plus profondément possible, emplissant ses poumons d’airs avec un air satisfait. Plus jamais. Ce stupide binder. Never ever ever.
Ce qu’il avait craint arriva néanmoins et ses ailes jaillirent dans son dos, faisant craquer la chemise et grimacer le blond. Aah, encore un vêtement à racommoder. Ça tombait vraiment mal, entouré de cette foule. N’importe qui pourrait débarquer, n’importe quand.

Il y avait Apocrypha pourtant.



« Je n’arrive pas à contrôler ma forme humaine. Cette fête foraine émet… Comme des ondes néfastes et… Jylland ! »


Faith glapit en sentant une douleur vive le parcourir. Il ne pouvait pas craquer maintenant. Antidouleurs, où êtes-vous ?
Il attrapa son par-dessus et fourra sa main dans l’une des poches pour en ressortir une plaquette de gélules orangées. Parfait.

Le changeur se retint d’en prendre dix, en avala une, souffla encore.

Le regard meurtrier peu contenu de la vampire était tout de même très inquiétant. Ce n’était pas le moment de brusquer cette dernière et il ne fallait pas être très brillant pour le remarquer. Si ses actes en disaient long sur son humeur, ses yeux, eux…. On pouvait presque y voir les éléments s’y déchainer. Surtout le feu. Et encore du feu. Elle était dans un état bien pire que le sien. Ce n’était pas DU TOUT rassurant. DESTRUCTION. Ils criaient aux ravages et à la destruction. Et pas que littéralement, semblait-il.

Ma parole, Ragnarok a pris possession de son corps ou bien ?

Toutefois, la présence d’un individu surnaturel l’apaisait quelque peu. Mais ils ne devaient pas traîner ici. Il observa attentivement la jeune femme, pesant ses mots.


« Vous… N’avez pas non plus l’air bien., il se hâta de passer à la suite. Il faut qu’on trouve… La source ? Si jamais il y en a une. Et la détruire. Ce serait juste…parfait. Arrêter cette fichue migraine. »

Revenir en haut Aller en bas
" Ava Rice "
avatar
Messages : 54
Dollars : 188
Date d'inscription : 16/05/2017
Age : 20
Localisation : Dans un endroit sans flics...
Who am i !

Feuille de personnage
Age du personnage: 24 balais
Alignement: Chaotique Neutre
Inventaire:

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour! Mar 20 Juin - 3:01


Début du dernier jour

Feat les pigeons ♥

Inventaire : Harley-Davidson, Lunettes de soleil
603 mots

Sur le chemin, tu t'écarta du passage d'un blondinet plutôt... remonté ?... Il te disait quelque chose... Il ressemblait à quelqu'un que tu avais croisé. Enfin bon, c'était pas ce qui t'intéressais en ce moment. Tu avais des pigeons sur le feu. Tu esquiva... Attend, c'était pas l'agent de sécurité qui t'avais poursuivie ?... Brrrr, elle faisait froid dans le dos. Elle avait de sacrés envies de meurtre qui émanaient d'elle. Qui l'avait cherchée pour qu'elle soit aussi en colère ?... Woaw. Bon. DIRECTION LES CHIOTTES. Tu t'enferma dans les chiottes pour voir l'étendue de ton butin. Alors, les montres restent dans cette poche... Les portes monnaies... Tu pris les billets, laissa les pauvres pièces (tu n'avais pas envie de tinter à chaque pas... ça voulait dire se faire remarquer et donc avoir moins de fric.) et tu récupéra un max de cartes d'identités, et de cartes de crédit. Avec de la chance, tu trouvera un pigeons prêt à acheter des cartes pour craquer des comptes en banque. Une fois que tu auras abusé des limites des cartes sans contact... Aaaaah, tellement facile de dépenser du fric avec ça. Tu n'aurais plus qu'a falsifier les photos des cartes d'identité, eh hop, des trucs tout fait pour brouiller les pistes.

Tu regarda ce qui pouvait rester... Mouais, les photos, inutile, les cartes de fidélité... Oh, une carte VIP pour un hôtel. Tu garde. Mh... Tu mis les carcasses de portefeuille et porte monnaie dans la poubelle de la cabine avant de te décider à sortir pour une nouvelle fournée de pigeons à plumer. Il fallait faire preuve de méthode et de sens pratique quand on vole. Tu n'étais cependant pas assez riche à ton goût. Il t'en fallait plus. Toujours plus.

Tu renifla une odeur de tabac. Huuuum, un soupçon de... y'avais pas que du tabac dans cette clope. Mais c'était pas du shit, et pas du crack non plus. Mhmhmh. Nan, t'avais pas le temps de mener l'enquête. Le pouvoir de l'argent t'appelais bien plus que d'assouvir ta curiosité. Puis de toute façon, faire du trafic de drogues... Ben c'était pas spécialement ta spécialité. Tu préférais faire du trafic de sucreries avec des gosses parce que ça pouvait être drôle. Fin bon, là y'avais pas ça ce soir. Tu prenais tout ce qui te passais sous la main sans échange un tant soi peu équitable. Parce que pognon. T'aurais vendu père et mère pour avoir du fric. Sisi. Pourquoi hériter quand on peut vendre ses parents, après tout ? Gnéhehehe.

« Muy divertido... »

Tu n'avais pas dis qu'il te fallait un sac ?... Mh... ...Trop voyant. Tu avais fais de la place, tu n'en avais donc pas besoin. Tu poursuivis ta route, infatigable, laissant traîner tes mimines pour choper un max de trucs... Eh, mais qui gardais des bonbons dans ses poches comme ça ? Iurk ! Tu essuya discrètement ta main sur la veste de quelqu'un avant de continuer tes lar... Tes emprunts. Par un curieux hasard ou par le fait que le destin est un gros troll et que on n'a pas de libre arbitre, tu trouva la personne qui fumait des clopes modifiées. Mh... Bah ! Tu glissa délicatement ta main dans une de ses poches en espérant chopper du fric. Il avait l'air d'être riche, celui-là. T'avais du flair. Mais de là à dire que tu aurais de la chance...

awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Début du dernier jour!

MessageSujet: Re: Début du dernier jour!
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Journal du Dernier jour d'un Condamné ?
» Louis Delatour (M) feat Gaspard Ulliel
» Céladopole : Premier et dernier jour ?
» Le Dernier Jour [Fanfic Fanta/Bob]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity Falls: D VXQQB GDB :: Ailleurs :: Archives :: Fête foraine-